MiSa' Story


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 "The heart's reasons"MAJ 12/05/09 CHAP 13.14.15.16.17

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Angie
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: "The heart's reasons"MAJ 12/05/09 CHAP 13.14.15.16.17   Lun 13 Avr - 20:36

Party 11

Installés face à l’autre, Went et Sara discutaient du choix de la pizza lorsque le serveur les interrompit.

- Serveur : Bonsoir. Vous avez choisi ?

- Went : Heu oui. Pour la demoiselle ce sera aux champignons et jambon, sans anchois et pour moi, la même sauf que vous pouvez mettre des anchois.

Le serveur leur sourit et nota leur commande avant de les laisser seuls.

- Went : Alors dit moi, tu penses que l’on pourra commencer à répéter quand cette fameuse scène de Roméo et Juliette ?

- Sara : Quand tu voudras.

- Went : Tu as moins l’air motivée que tout à l’heure. Je me trompe ?

- Sara : Non, c’est juste que… j’ai lu nos répliques et… tu crois qu’on devra s’embrasser ?

Went pouffa de rire et planta son regard tendre dans le sien.

- Went : Tu as peur ?

Elle se mit à déglutir péniblement et secoua la tête.

- Sara : Pas du tout. Et puis, c’est juste de la comédie.

- Went : Mm…

Sara remarqua son silence et remua nerveusement sur sa chaise.

- Sara : Tu as déjà embrassé quelqu’un dans ce genre de situation ?

Il écarquilla les yeux, reprenant ses esprits.

- Went : Oui… j’étais en première année de collège.

- Sara : Non ?

- Went : Je t’assure. Je m’étais inscris au théâtre, comme tu le sais, mon rêve serait de devenir acteur ou encore scénariste… donc, je prenais des cours du soir. On devait jouer une scène, une histoire d’amour qu’on devait inventé nous même…et c’est la première fois que j’ai donné un baiser de cinéma.

Sara sourit, attentif à ce qu’il disait.

- Sara : Et c’était comment ?

- Went : Comment ?

Il secoua la tête et se mit à rire.

- Sara : Ben oui, je veux dire… c’est pas un vrai baiser mais être en contact si proche avec sa partenaire…

- Went : Ce n’était pas terrible. La femme a qui je donnais la réplique avait cinq ans de plus que moi et…

Il s’interrompit alors que Sara réprimait un fou rire.

- Sara : Désolée… mais comme tu dis, ce n’était qu’un baiser de cinéma. Pourtant, à l’écran il parait toujours vrai, passionné…

- Went : Certains acteurs aiment se prendre au jeu. Et très souvent, les caméras sont dirigées de façon telle que l’on croit qu’ils s’embrassent vraiment.

Le sourire aux lèvres, Sara buvait ses paroles du regard.

- Went : Je te montrerais.

Elle n’eut pas le temps d’émettre de protestation que le serveur arriva avec les pizzas.

- Serveur : Bon appétit.

- Went : Merci.

- Sara : Merci.

Le silence s’installa entre eux pendant quelques minutes. Went constatait que ses dernières paroles qu’il avait prononcé avant que le serveur n’arrive, la laisser troublée. C’est alors qu’il se prit à penser à leur premier baiser qu’ils échangeraient. Un sentiment étrange montait en lui alors qu’il pouvait tout à fait apercevoir distinctement les images de leurs deux corps enlacés dans son esprit.

Il passerait d’abord une main dans ses cheveux avant de l’attirer tendrement contre lui, de son bras passé autour de sa taille. Là, il la regarderait dans ses yeux, dans ses pupilles qui prendraient une teinte chocolat, tant elle le désirerait aussi. Ensuite, après quelques secondes d’intensités, il pencherait son visage d’une lenteur calculée vers le sien et effleurerait ses lèvres des siennes. Il écarterait son visage du sien, le temps de lire et d’analyser la lueur étincelante de ses iris puis…, ce serait avec fougue qu’il écraserait sa bouche contre la sienne, l’embrassant d’un long et doux baiser avide, oubliant qu’ils devaient faire semblant…

- Sara : Went… Went ?

Sursautant légèrement, il croisa le regard de Sara. Il avait l’impression que le souffle lui manquer et du prendre une profonde inspiration avant de reprendre ses esprits.

- Went : Désolé… je pensais juste à un truc.

Amusée, Sara lui sourit et commença à mordre dans une part de pizza. Went l’imita, troublé par ce qu’il venait de vivre.

- Sara : Alors ? À quoi tu pensais ? Tu paraissais très loin d’ici.

Il sourit et secoua la tête avant de jeter un regard autour d’eux.

- Went : Je te le dirais peut être plus tard.

Elle baissa les yeux et continua à manger. Went en fit de même, légèrement troublé par les pensées qu’il avait eut et qu’il le mettait sans dessus dessous. Il avait beau se répéter qu’ils n’étaient qu’amis, mais les sentiments qui naissaient en lui étaient bien plus forts que de l’amitié. Mais cela, il n’en prit pas conscience, du moins, il se refusait d’y croire.

Quelques minutes s’écoulèrent en silence puis, n’y pouvant plus, Went lui parla du film qu’ils s’apprêtaient à voir pour adoucir la tension qui régnait entre eux.

- Went : Tu le trouves comment DiCaprio ?

Sara haussa un sourcil, faisant mine de réfléchir à sa question.

- Sara : C’est bon acteur… sauf que je n’ai pas trop aimé « la plage ».

- Went : Moi non plus, j’ai trouvé ça dommage, d’ailleurs.

Ils pouffèrent de rire et il ressentit un vif soulagement alors qu’ils retrouvaient leurs complicités.

- Went : Et physiquement ? Parce que j’ai l’impression que toutes les filles sont raides dingues de lui.

- Sara : A en oublier Brad Pitt ? Non, je ne pense pas que…

- Went : Je t’assure. Tu as vu Angéla ? Elle est toute excitée de savoir que ce soir elle l’aura devant elle.

- Sara : A travers l’écran !

Went éclata de rire et, dans un geste instinctif, il posa sa main sur la sienne. Sara baissa le regard vers sa main et esquissa un faible sourire avant de tourner la sienne, l’offrant à son étreinte.

- Went : Qu’est-ce que tu dirais si on allait se balader un peu avant d’aller au cinéma ?

Elle hocha la tête et retira sa main de la sienne pour se lever.

- Sara : Merci pour le dîner, Went.

- Went : De rien.

Il l’aida à mettre sa veste et croisa son regard avant de tendre la main vers sa joue. Délicatement, il enleva une mèche de ses cheveux qui lui barrait le front et la replaça en arrière.

- Went : Tu devrais les garder plus souvent détacher…

Son murmure lui provoqua un frisson.

- Sara : Ce n’est pas très pratique.

- Went : C’est dommage, ça te va vraiment bien.

Ils se regardèrent intensément pendant quelques secondes puis Went lui prit la main. Aussitôt, leurs doigts s’entrelacèrent et ils quittèrent la pizzéria…
Revenir en haut Aller en bas
Angie
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: "The heart's reasons"MAJ 12/05/09 CHAP 13.14.15.16.17   Lun 13 Avr - 20:37

Party 12

Went et Sara retrouvèrent comme convenu les filles à l’entrée du cinéma. Les voyant arrivés au loin, Abby donna un rapide coup de coude à Angéla en souriant.

- Abby : Tu vois ce que je vois ?

- Angéla : Ce n’est pas la première fois qu’on les voit se tenir par la main.

- Abby : Peut être, mais je ne peux pas m’empêcher de les trouver mignon tous les deux.

- Angéla : Ils ne sont qu’amis, Abby ! Sara nous la fait comprendre tout à l’heure, tu l’aurais oublié ?

La jeune fille se mordit la lèvre et secoua la tête.

- Abby : Peut être qu’ils ne s’en rendent pas compte.

Etonnée, Angéla se tourna vers elle.

- Angéla : Qu’est-ce que tu racontes ? Tu penses qu’ils ne sont pas capables de comprendre les vrais sentiments qu’ils éprouvent ?

- Abby : Peut être !

Angéla réprima un soupir de lassitude à la vue du haussement d’épaules de son amie.

- Sara : Salut les filles !

- Abby : Salut vous deux !

- Angéla : Comment vous allez ?

Went et Sara échangèrent un regard étonné à la vue du sourire d’Abby qui les fixait d’un air étrange.

- Went : Ben…ça va.

- Abby : Vous êtes venus à pied ?

Sara baissa les yeux vers leurs mains enlacés, constatant qu’Abby les regardait. Elle ôta sa main de celle de Went, les joues légèrement rosies et surprit le clin d’œil complice des deux jeunes filles. Elle soupira et roula des yeux.

- Sara : Non, on revient juste d’une petite promenade.

- Abby : Ha oui ?

Le regard suspicieux d’Abby les fit sourire.

- Went : C’est exact Abby. Nous sommes allés marcher un peu en sortant de la pizzéria.

Les deux jeunes filles s’échangèrent un sourire satisfait tandis que Went passa un bras autour des épaules de Sara en riant.

- Went : On peut savoir ce que vous mijotez ?

- Angéla : Nous ?

Went et Sara hochèrent la tête.

- Angéla : Rien du tout.

- Abby : Mais non. Allez dépêchez vous on va rater le début !

Went baissa les yeux vers Sara et lui offrit un large sourire.

- Sara : Elles ne sont pas possibles, ces deux là !

Il éclata d’un rire franc et resserra son étreinte autour de son épaule avant de l’entrainer sur les pas des filles.

- Went : A quoi pense-t-elle, d’après toi ?

- Sara : Mm… je crois qu’elles s’imaginent des choses…

Went plissa les yeux et la regarda intensément avant de jouer l’ignorant.

- Went : Que crois-tu qu’elles s’imaginent ?

Sara écarquilla les yeux avant de pouffer de rire.

- Sara : Tu le sais très bien.

- Went : Mais non !

Sara secoua la tête, comprenant qu’il se fichait d’elle et s’écarta de son étreinte.

- Sara : Tu mens très mal, Miller.

Il pouffa de rire et la suivit jusqu’au guichet, prendre leurs billets.

- Went : Laisse, c’est moi qui invite.

- Sara : Certainement pas. Tu as déjà payé les pizzas.

- Went : Sara…

- Sara : Inutile d’insister !

Il ouvrit la bouche mais la jeune fille se tourna vers le guichet et acheta les deux billets. Elle se tourna et en donna un à Went qui soupira sous les regards d’Angéla et d’Abby.

- Abby : Tu vois ce que je disais ?

Angéla lui sourit et reporta son regard vers les deux amis qui commençaient à se chamailler.

- Angéla : Je pense que la scène de Roméo et Juliette les aideront pas mal dans leur relation.

Abby éclata de rire, mettant court aux protestations de Went qui tentait de donner de l’argent à Sara pour la place.

- Went : Bon, très bien. Je prends le pop corn.

Sara lui sourit et acquiesça en faisant un clin d’œil.

- Sara : Très bonne idée.

Went soupira, fixant la jeune fille rejoindre les autres et ne put que sourire. Il s’’avança vers la machine de pop corn et en acheta quatre de taille moyenne. Une fois servi, il rejoignit les filles et leur tendit leurs petites gourmandises.

- Abby : Merci Went.

- Angéla : T’es trop chou.

- Went : De rien.

Sara pouffa de rire à la vue des joues de Went qui commençaient à rougir par le compliment d’Angéla. Il baissa les yeux vers Sara et fronça les sourcils.

- Went : Quoi ?

Elle secoua la tête et se leva sur la pointe des pieds, ne résistant pas à déposer un baiser sur sa joue.

- Sara : Merci.

Il se mit à déglutir et s’éclaircit la gorge.

- Went : Y’a pas de quoi.

Quelques instants plus tard, ils s’avancèrent tous les quatre jusqu’à la salle de cinéma, impatients de voir le film.

- Angéla : Merde, y’a trop de monde.

- Abby : Tiens il y a deux places ici.

Sara regarda les jeunes filles d’un air déçu mais leurs sourit.

- Sara : Installez-vous, Went et moi sommes deux rangs au dessus.

- Went : Il vaudrait mieux qu’on se dépêche… des gens arrivent.

- Abby : Ok, a tout à l’heure.

Sara hocha la tête et suivit Went qui lui désigna un siège libre, contre le mur avant de s’installer à côté d’elle.

- Sara : On aurait dû se dépêcher, on aurait trouvé quatre places l’une à côté de l’autre…

Went hocha la tête, pensant au contraire qu’ils avaient bien fait.

- Sara : Tu peux me le tenir, le temps que j’enlève ma veste ?

- Went : Bien sur.

Il lui prit le pot de pop corn et la fixa intensément alors qu’elle enlevait sa veste qu’elle posa sur l’accoudoir, du côté du mur.

- Sara : Merci.

Il lui sourit sans quitter son regard et lui tendit le pot de pop corn. Fasciné par les reflets que provoquait la faible luminosité de la salle dans ses cheveux, il resta un moment silencieux et immobile pendant qu’il contemplait ses mèches, l’envie irrésistible de les enrouler autour de ses doigts.

Sara sentait l’intensité de son regard posé sur elle mais la jeune fille s’efforçait de garder les yeux rivés sur l’écran. Alors que le film allait débuter, Sara réprima un soupir et se tourna vers lui.

- Sara : Went ?

- Went : Mm ?

- Sara : Tu veux vraiment regarder le film ?

Il lui sourit.

- Went : Tu préfères qu’on aille se promener ?

- Sara : Je ne sais pas…

- Went : On y va si tu as envie.

- Sara : J’ai vraiment envie de voir ce film et déjà que les filles s’imaginent…je ne sais quoi.

- Went : Ne T’inquiète pas. On reste alors.

- Sara : D’accord mais… si tu pouvais te concentrer sur ce qu’il va se passer sur l’écran…

Elle s’interrompit et lui sourit alors qu’il baissa les yeux vers son pot de pop corn.

- Went : Désolé…

Elle se mit à rire faiblement et lui sourit.

- Sara : Tu pourras me prendre dans tes bras ? Si c’est…

Elle s’interrompit alors qu’il passa son bras autour de ses épaules.

- Went : On peut même regarder tout le film comme ça si tu veux ?

Elle hocha la tête avant de sourire et se blottit contre lui alors que le film commença…




Revenir en haut Aller en bas
ju'
She's alive
She's alive
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2048
Age : 25
Localisation : Entre deux champs , en face de mes voisins les agriculteurs et a coté de mes copines les vaches ...
Humeur : Contente ...
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: "The heart's reasons"MAJ 12/05/09 CHAP 13.14.15.16.17   Lun 13 Avr - 20:48

Merci cheers cheers cheers
Bon maintenant , tu nous fais plus faux bond !! Et tu poste des suite regulierement sinon
Revenir en haut Aller en bas
Angie
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: "The heart's reasons"MAJ 12/05/09 CHAP 13.14.15.16.17   Mar 12 Mai - 14:54

Party 13

Sara avait toujours la tête posée contre l’épaule de Went lorsque le Titanic se cassa en deux, provoquant un léger cri de stupeur dans la salle. Went tourna la tête vers la jeune fille et lui sourit alors qu’elle se redressa légèrement.

- Went : Tu as mal à la tête ?

- Sara : Non, ça va.

- Voix : Chut…

Went et Sara fixèrent l’homme installé devant eux et s’excusèrent avant de se regarder, l’envie irrésistible de pouffer de rire. Il passa son bras à nouveau autour de ses épaules et l’attira contre lui en chuchotant.

- Went : Ça va, tu n’as pas encore pleuré.

Elle écarquilla les yeux.

- Sara : Parce que c’est ce que tu attends ?

Il fit mine de réfléchir et passa sa main sur sa joue.

- Went : Non… mais ça ne me dérange pas.

Amusée, elle secoua la tête et lui intima de se taire et de continuer de regarder le film. Il poussa un soupir et acquiesça avant de se concentrer sur l’écran.

Les dernières minutes du film arrivèrent. Sara s’attendait bien évidement à une fin tragique, vu les critiques qu’elle avait lu sur internet dans la journée et s’était préparée psychologiquement afin de ne pas céder à l’émotion devant son ami. Chose perdu…

Went resserra son bras autour d’elle et déposa un baiser sur sa tempe. Doucement, il effleura sa joue du bout des doigts et effaça les larmes qui venaient de s’échapper de ses paupières. Troublée par le contact de son geste, elle ferma les yeux et blottit son visage dans le cou du jeune homme. Il esquissa un faible sourire et la serra dans ses bras.

- Went : C’est fini.

Sara se redressa, les joues sèches et poussa un long soupir. Le silence lourd qui planait dans la salle s’évanouissait peu à peu au fur et à mesure des personnes qui se levaient et quitter la salle. Sara et Went observaient les gens, ne faisant aucuns mouvements pour se lever.

- Went : On y va ?

- Sara : Attendons encore un peu.

Il la fixa, surprit et lui demanda :

- Went : Qu’est-ce qui ne va pas ?

- Sara : Rien.

Il fronça les sourcils, inquiet de la voir pâlir.

- Went : Sara…

- Sara : J’ai juste un peu trop mangé de pop corn.

Il secoua la tête.

- Went : Tu n’en as pas mangé tant que ça, c’est moi qui est tout finit.

Elle resta silencieuse et pressa sa main sur son ventre.

- Sara : On devrait y aller maintenant.

Inquiet, il posa une main sur son front et écarquilla les yeux.

- Went : Tu es brulante, Sara !

Il se leva et l’aida à passer sa veste avant de passer ses mains sous ses bras et de la soulever délicatement.

- Went : Ça va ?

Elle hocha la tête et inspira longuement, se tenant à lui pour ne pas perdre l’équilibre.

- Went : Je vais te raccompagner…

- Sara : D’accord.

Le visage grave par l’inquiétude qu’il ressentait pour Sara, Went l’aida à marcher jusqu’à la sortie. Abby et Angéla s’approchèrent d’eux rapidement, constatant l’état de leur amie.

- Abby : Sara, tu vas bien ?

- Went : Vous pouvez rester avec elle le temps que j’avance la voiture ?

- Angéla : Oui, vas-y.

- Sara : Je peux marcher.

Went se pencha vers elle alors qu’Abby l’avait installé sur un banc dans le hall du cinéma.

- Went : Reste ici, je reviens vite.

Elle esquissa un sourire et l’observa pendant qu’il s’éloignait.

- Abby : C’est le film qui t’a mise dans cet état ?

- Sara : Non… j’ai un peu mal au ventre…

- Angéla : Tu as de la fièvre…

- Sara : Oui, un peu… ça va passer, vous en faites pas.

Abby s’installa près d’elle et lui prit la main.

- Abby : Tu es notre amie, c’est normal qu’on s’inquiète.

Emue, elle les regarda en souriant.

- Sara : C’est gentille.

Angéla se leva et se posta devant la jeune fille.

- Angéla : Went arrive.

- Abby : Il a fait vite.

- Angéla : Il a l’air complètement paniqué, le pauvre.

Sara leva la tête et sourit.

- Abby : Il s’inquiète pour toi.

- Sara : Comme vous… c’est un ami.

Angéla et Abby s’échangèrent un regard complice en souriant.

- Went : On peut y aller.

Sara hocha la tête et se releva lentement, la main toujours appuyée sur le ventre. Une fois debout, elle se cambra alors qu’une crampe douloureuse la fit gémir, le souffle court.

Went l’attira de suite contre lui et la souleva dans ses bras.

- Sara : Went…

- Went : Je vais te porter.

- Abby : Appelle nous, Sara si tu as besoin…

- Sara : Ça ira…, merci.

Went leur adressa un signe de tête et s’éloigna avec la jeune fille dans ses bras. Les bras passés autour de son cou, Sara remarqua les regards interrogateurs sur le passage. Troublée, elle enfouit son visage dans le cou de Went qui la resserra immédiatement contre lui.

Près de la voiture, il la déposa sur le sol sans quitter son bras autour de sa taille, le temps d’ouvrir la portière. Il l’aida à s’y installer et très vite, il fit le tour de la voiture, s’installant derrière le volant.

- Went : Tu veux que je te conduise à l’hôpital ?

Tandis qu’il mettait le contact et s’engageait sur la route, Sara secoua la tête.

- Sara : Non, c’est juste des petites douleurs… ça commence à passer.

- Went : Tu es sure ?

- Sara : Oui.

- Went : Je préfère…

- Sara : Wentworth, arrête de t’inquiéter veux-tu ? Je vais rentrer, prendre une
aspirine et me coucher. Je n’aurais plus rien demain matin.

Il resta silencieux, le regard braqué devant lui et soupira.

- Went : Si tu ne te sens toujours pas bien après ce cachet… tu me promets que tu demanderas à John…

- Sara : Went !

Il lança un regard vers elle et répondit à son sourire alors qu’elle secoua la tête.

- Went : Promets le moi !

- Sara : Je te le promets. Tu es content ?

Il profita d’être arrêter au feu pour se tourner vers elle. Il leva la main vers son visage et effleura sa joue du bout des doigts.

- Went : Tu m’appelleras ?

Sara leva sa main et prit la sienne, stoppant la caresse qu’il lui donnait.

- Sara : Je te le promets.

Satisfait, il lui sourit tendrement et baissa sa main, gardant celle de Sara dans la
sienne avant de se remettre en route.

Le reste du trajet se fit en silence. Une fois arrivé dans la propriété du gouverneur, Wentworth coupa le contact et se tourna vers elle.

- Went : Tu vas mieux ?

- Sara : C’est passé. Ne t’inquiète pas.

- Went : Ne pas m’inquiéter ? Alors que j’ai eu la peur de ma vie en te voyant
blanche comme…

Il s’interrompit alors qu’elle riait.

- Went : J’aime bien quand tu ris.

Elle le regarda et se blottit contre lui. Went la serra dans ses bras, fermant les yeux en savourant cette étreinte.

- Sara : Merci pour ce soir.

Il s’écarta et lui caressa les joues de ses pouces.

- Went : Ça m’a fait plaisir d’y aller avec toi.

Ils se sourirent puis elle s’écarta de lui.

- Sara : Je vais y aller avant que John s’inquiète…

- Went : Je vais t’accompagner.

- Sara : Non, ça va aller…

Elle se pencha vers lui et l’embrassa sur la joue.

- Went : A demain.

- Sara : On n’a pas court demain.

- Went : Ha oui c’est vrai… je t’appellerais pour prendre des nouvelles, tu veux bien ?

Elle hocha la tête et ouvrit la portière sans quitter son regard du sien.

- Sara : D’accord. Bonne nuit.

- Went : Bonne nuit, Sara.

Elle sortit de la voiture et lui sourit à travers la vitre de la portière. Went la contempla jusqu’à ce qu’elle soit devant la porte. Elle se tourna vers lui et lui fit signe de la main avant d’entrer à l’intérieur.

- John : Hé, ma belle ! Tu es déjà là ?

- Sara : Oui. Emma est déjà au lit ?

- John : Oui, elle est partie se coucher il y a un quart d'heure. Tu vas bien, ma grande ?

Elle hocha la tête tandis qu’il s’avança vers elle.

- Sara : Oui, je suis juste fatiguée… je vais me coucher. A demain.

Surpris, il la considéra un instant puis la laissa monter à l’étage.

- John : Dort bien, Sara.
Revenir en haut Aller en bas
Angie
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: "The heart's reasons"MAJ 12/05/09 CHAP 13.14.15.16.17   Mar 12 Mai - 14:54

Party 14Dix minutes plus tard, Went entra chez lui et trouva son père, installé dans son fauteuil en train de regarder le match de football à la télévision.

- Went : Salut papa.

- W-E : Tiens, tu es rentré ! Alors comment s’était cette soirée ?

Went lui sourit et s’installa près de lui.

- Went : Le film était bien. Maman est montée ?

- W-E : Oui, elle ne sentait pas très bien.

- Went : Mm… qu’est-ce qu’elle a ?

- W-E : La migraine, je pense.

Went hocha la tête et réprima l’envie de rouler des yeux. Il pensait ! il soupira et aller se lever lorsque son père le retint par le poignet.

- W-E : Tu n’as rien à me dire, Went ?

Fronçant les sourcils, Wentworth fixa son père tout en essayant de comprendre de quel sujet il lui parlait.

- Went : Heu… non, je ne crois pas.

- W-E : Tu étais avec qui au cinéma ? Ta mère m’a dit que tu étais avec la fille Tancredi ? Est-ce vrai ?

- Went : Elle s’appelle Sara, papa. Oui, nous étions ensemble, ainsi qu’Abby et Angéla…

- W-E : Son père sait-il que vous traînez ensemble tous les deux ?

Went le fixa, incrédule, ne comprenant pas où il voulait en venir.

- Went : J’en sais rien. Qu’est-ce qu’il y a ?

Wentworth Earl soupira de lassitude et se leva de son fauteuil sans lui répondre. Perplexe, Went l’observa tandis qu’il se dirigeait vers le bar et se resservir un verre de scotch.

- W-E : Cette fille s’est retrouvée dans ta classe… grâce aux faveurs du gouverneur certainement…

- Went : Papa, où veux-tu en venir au juste ? Si tu as quelque chose à me dire au sujet de Sara, vas-y !

L’homme eut un léger mouvement de recul au ton sec dont venait employer son fils. Il le scruta quelques instants puis revient s’asseoir à sa place sous le regard noir de Went.

- W-E : Je n’ai rien contre cette fille, fiston mais je ne veux pas que tu t’entiches de la fille du gouverneur au détriment de tes amies !

- Went : Quoi ?! Sara et moi sommes amis, papa et je ne vois pas qui…

Went s’interrompit et écarquilla les yeux.

- Went : Ne me dit pas…

- W-E : J’ai été rendre visite à Sergio… Amy était en pleure. Comment peux-tu la laisser de côté pour cette fille ?!

- Went : Je…

- W-E : Amy et toi sommes amis depuis de nombreuses années, Wentworth ! Je ne t’ai pas élevé de cette façon à faire de la peine à tes amis pour une fille que tu connais à peine et qui plus ais avec…

- Went : Elle s’appelle Sara, elle n’est pas seulement la fille du gouverneur, papa ! elle est mon amie et je n’ai pas voulu faire de la peine à Amy, je te le jure. C’est juste que le prof m’a demandé à m’occuper d’elle et Amy n’a pas accepté…

- W-E : Alors tu aurais dû refuser ! Écoutes, mon garçon… sa famille traverse une période difficile. Son père est malade, tu devrais comprendre qu’elle a besoin de toi, de ses amis…

- Went : Oui, je sais…. Je te l’ai dis, je ne l’ai pas repoussé… Amy est quand même assez possessive, tu sais.

- W-E : Mm… peut être mais promet moi de te montrer gentil avec elle ?

Went poussa un long soupir et sentit son cœur se serrer par le sentiment de culpabilité qui montait en lui.

- Went : D’accord papa… j’irais la voir dés demain… mais Sara est…

- W-E : Il est tard, mon grand. Monte te coucher.

Il serra les poings, comprenant que son père ne voulait pas entendre parler de la jeune fille. Il hocha silencieusement la tête et embrassa son père, lui souhaitant une bonne nuit. Alors qu’il s’apprêtait à monter l’escalier, il s’arrêta et se tourna vers son père.

- Went : Papa ?

- W-E : Oui ?

- Went : Ne juge pas Sara par rapport à son père. C’est quelqu’un de bien et c’est mon amie.

Wentworth Earl poussa un soupir et fixa son fils, légèrement incrédule.

- W-E : Va te coucher, Went. Nous en reparlerons une autre fois.

Vexé, Went fit volte face et monta les marches quatre à quatre sans un autre regard pour son père. Arrivé dans sa chambre, il se déshabilla rapidement et s’allongea dans son lit, laissant un long soupir de lassitude s’échapper de sa gorge. Il ferma les yeux, tentant de faire le vide dans sa tête et esquissa un faible sourire alors que le visage de Sara apparaissait dans son esprit.

- Went : Personne ne m’empêchera d’être avec toi, Sara…

Le lendemain matin, Emma descendit la première, comme chaque matin depuis de nombreuses années et s’avança dans la cuisine pour préparer le petit déjeuner. Elle ouvrit la porte et fut surprise de découvrir la jeune fille, assise à la table, le visage entre ses bras.

- Emma : Sara ? tu es déjà réveillée ?

- Sara : Mm…

Inquiète, elle s’avança vers elle et posa une main sur son épaule. Sara releva son visage et esquissa un faible sourire afin de cacher les grimaces de douleur qu’elle avait sur les lèvres depuis plus d’une heure.

- Emma : Mon dieu, qu’est-ce que tu as ? Tu es toute pâle !

La gouvernante venait de poser sa main sur son front et réprima un cri étouffé.

- Emma : Sara, qu’est-ce que tu as ?

- Sara : J’ai mal au ventre… je pensais que ça aller passer…

- Emma : Depuis quand as-tu mal ?

La jeune fille inspira profondément, afin de trouver son souffle et lui répondit d’une voix faible.

- Sara : Hier soir… mais ça c’est passé…

- Emma : Je vais chercher John, ne bouge pas.

- Sara : Non…

La gouvernante ne prit pas en compte sa protestation et quitta rapidement la pièce. Une fois seule, Sara se leva dans l’intention d’aller passer son visage sous l’eau fraîche mais très vite, elle sentit la pièce se mettre à tourner. Elle se rattrapa au plan de travail et pencha son visage en avant pour prendre quelques minutes. C’est à l’instant même où la porte s’ouvrit sur John et Emma qu’elle s’effondra sur le sol.

- John : Sara !

John n’eut pas le temps de la rattraper qu’elle tomba lourdement sur le carrelage de la cuisine et se cogna fortement le front sur l’arrête du plan de travail.

- Emma : Qu’est-ce qu’elle a, John !

Il lança un regard vers la gouvernante en pleurs et lui intima d’appeler les secours de toute urgence.

- John : Sara ?

Il souleva doucement sa tête et frotta le sang qui coulait abondamment de la plaie de son front qu’elle s’était faite en tombant.

- John : Qu’est-ce que tu as Sara… Sara, ouvre les yeux, ma puce !

Emma revint dans la cuisine, affolée.

- Emma : Ils arrivent.

Elle fixa le visage inquiet de John avant de s’agenouiller vers la jeune fille, toujours inconsciente.
Revenir en haut Aller en bas
Angie
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: "The heart's reasons"MAJ 12/05/09 CHAP 13.14.15.16.17   Mar 12 Mai - 14:55

Party 15

Comme promit à son père, la veille, Went alla rendre visite à Amy et ses parents dans l’après midi. La jeune fille était toute joyeuse à la vue de son ami sur le pas de la porte.

- Amy : Wentworth ! Ça me fait plaisir que tu passes me voir.

- Went : Heu… oui. Ton père est là ?

Elle perdit son large sourire, comprenant que le but de sa visite était adressé à son père malade.

- Amy : Oui, entre.

Il entra et la suivit jusqu’au salon.

- Went : Bonjour, Sergio.

- Sergio : Went ! Salut mon grand ! Comment tu vas ?

Il lui sourit et s’installa près de lui.

- Went : Tout va bien, merci. Mais c’est à vous qu’on doit demander ça.

- Sergio : Ho, ne t’en fait pas pour moi ! Mon cœur m’a joué un petit tour mais il est solide comme un roc !

Went se mit à le suivre dans un léger rire et se stoppa à la vue du regard noir d’Amy.

- Amy : Ce n’est vraiment pas drôle !

Went baissa la tête, pestant intérieurement.

- Sergio : Amy, je ne suis pas mort, du moins pas encore alors laisse moi rire un peu. Le médecin m’a…

- Amy : Il t’a dit d’arrêter de travailler et de te reposer, papa !

- Sergio : Je sais… va nous chercher quelque chose à boire, s’il te plait. Je meurs de soif.

Amy fixa son père quelques secondes et tourna la tête vers Went.

- Amy : Tu veux quelque chose ?

- Went : Non merci. Je n’ai pas soif.

- Amy : Très bien. Qu’est-ce que tu veux papa ?

- Sergio : Mm… j’aimerais bien une bonne bière…

- Amy : Papa ! Dois-je te rappeler…

- Sergio : Que je suis sous traitement, je le sais Amy ! Je plaisantais !

Furieuse de voir le sourire complice qu’il échangeait avec son ami, Amy se leva et quitta la pièce, n’omettant pas de claquer la porte sur son passage.

- Sergio : Excuse là, Went. En ce moment, elle est… un peu plus agaçante que d’habitude. Je ne sais pas comment ça se fait mais je la trouve sur les nerfs depuis hier.

- Went : Elle s’inquiète pour vous, Sergio. C’est normal…

Sergio secoua la tête, les sourcils arqués par l’inquiétude.

- Sergio : Non, ce n’est pas ça. Je pense qu’il y a du se passer quelque chose au lycée. Je l’ai entendu parler avec Daphnée, tu sais son amie ?

- Went : Mm… Daphnée Coop.

- Sergio : Oui, c’est cela. Elles étaient toutes les deux au téléphone et je l’ai entendu s’énervé après une jeune fille qui doit être dans votre classe.

Went sembla étonné au récit de Sergio. Il resta silencieux alors que ses pensées allaient vers Sara.

- Sergio : Went ?

Il sursauta légèrement et redressa la tête.

- Went : Oui ?

Sergio éclata de rire.

- Sergio : Tu étais où ? Je te demandais si tu avais entendu vent de cette histoire ?

- Went : Heu… non, désolé.

- Sergio : Mm… je vois.

- Went : Qu’avez-vous entendu exactement ?

- Sergio : Amy était furieuse. Elle disait à Daphnée que cette jeune fille allait lui payer mais de quoi il s’agit, je n’en ai aucune idée, l’infirmière venait d’arriver et… tu es sur que tu vas bien, mon garçon ? Tu sembles inquiet ?

- Went : Non… non… je suis juste un peu fatigué.

- Sergio : Je vois ça. Tu n’as pas l’air d’avoir passé une bonne nuit en tout cas.

Went lui sourit et baissa les yeux. Effectivement, il n’avait pas réussi à fermer l’œil, se réveillant en sursaut toutes les heures alors qu’il n’arrêtait pas de songer si Sara allait bien.

- Sergio : Je peux te demander un service, Went ?

Le jeune homme le considéra un instant, constatant le ton sérieux qu’il venait d’employer.

- Went : Bien sur.que puis-je faire pour vous ?

- Sergio : En fait, ce n’est pour moi mais pour cette jeune fille qui s’est mise à dos de ma chère fille. Tu sais qu’Amy peut être parfois très méchante. Elle est pourrie gâtée…

- Went : Que…

- Sergio : Je veux juste que tu gardes l’œil sur elle afin qu’elle évite de faire trop de dégât à cette fille.

- Went : Heu… d’accord mais je ne vois pas qui cela peut être…

Il s’interrompit lorsque la porte s’ouvrit sur Amy qui rapportait un verre de jus de fruit pour son père.

- Amy : J’espère que ça te convient.

- Sergio : Merci ma chérie.

Amy alla s’installer à côté de Went, un peu trop près de lui, pensa-t-il et écarquilla les yeux lorsque le jeune homme se leva d’un bond à la sonnerie de son portable.

- Went : Excusez-moi.

Il fixa son écran et poussa un soupir de déception en remarquant que l’appel était de sa mère. Il lui répondit puis raccrocha quelques minutes plus tard.

- Went : C’était ma mère…

- Amy : Tu avais l’air déçu que ce soit elle.

- Sergio : Amy !

- Amy : Tu attendais un appel de quelqu’un ?

Oui, bien sur qu’il attendait l’appel de Sara mais en aucune façon, il l’avouerait, surtout à Amy.

- Went : Non. Il faut que je parte. Je suis content de voir que vous allez bien Sergio.

Il s’approcha de lui et lui serra la main en souriant à l’homme qui lui fit un clin d’œil complice.

- Amy : Mais tu n’es resté que dix minutes !

- Went : Je sais mais…

- Sergio : Amy, Went est venu nous rendre visite, c’est le principal.

Elle fixa son père et roula des yeux d’un air exaspéré avant de se tourner vers Went.

- Amy : On pourrait aller faire un tour…

- Went : Je suis désolé mais je ne peux pas.

- Sergio : Il est hors de question que tu sortes, nous attendons ta tante Eden !

Furieuse, elle émit un léger grognement de protestation.

- Amy : Tu es assez grand pour la recevoir tout seul, non ? Et puis c’est toi qui as voulu qu’elle vient ici pendant quelque temps.

Went la regarda d’un air surpris de la façon qu’elle parlait à son père de ses grands airs et porta son regard vers Sergio qui semblait blessé.

- Sergio : Si je lui ais demandé de venir c’est pour que tu n’as pas tout le boulot à faire ici en plus de tes études.

- Amy : Tu ne m’en as même pas parlé, papa !

- Sergio : C’est vrai, tu as raison mais je te signal que je fais ce que je veux et que je reçois qui j’ai envie dans ma maison !

Went se sentit mal à l’aise et fixa le sol.

- Amy : Je la déteste ton Eden !

- Sergio : Ne parle pas comme ça de ta tante, Amy !

- Amy : Ce n’est pas elle qui va m’empêcher de sortir !

- Sergio : Non, mais moi je suis ton père et je t’interdis de sortir d’ici aujourd’hui ! Tu m’entends ?!

Furieuse, elle grimaça avant de tourner les talons. Went retenait un sourire mais la vue du regard amusé que Sergio lui lançait eut raison de sa résistance.

- Went : Je dois y aller.

Il se mit à rire avec Sergio puis quitta la maison quelques minutes plus tard. Une fois à l’extérieur, il inspira profondément et secoua la tête comme pour sortir les images d’Amy et de son père pendant leur confrontation.

Il fixa les alentours d’un air perdu et s’avança vers sa voiture en sortant son portable de sa poche. Déçu de ne pas avoir reçu de réponse de Sara alors qu’il lui avait mit un nombre inimaginable de messages, il s’installa au volant et se promit de passer la voir chez elle, une fois qu’il est été cherché sa sœur au centre commercial.
Revenir en haut Aller en bas
Angie
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: "The heart's reasons"MAJ 12/05/09 CHAP 13.14.15.16.17   Mar 12 Mai - 14:55

Party 16


Went gardait le visage grave, le regard concentré sur la route tandis que sa sœur Gillian l’observait.

- Gillian : Je peux savoir ce que tu as ?

Went poussa un soupir et lui répondit sans lui adresser un regard.

- Went : Rien du tout.

- Gillian : Tu m’en veux encore ?

Il haussa un sourcil et tourna la tête vers elle, lui lançant un bref regard.

- Went : Je t’ai dis que je te pardonnais mais tu ne t’avises plus à faire ce genre de connerie. Tu as de la chance que les parents t’autorisent encore à faire tes petites sorties !

- Gillian : Ho arrête un peu ! t’es vraiment coincé tu sais ! Amy avait raison, tu es pire…

- Went : Amy peut penser ce qu’elle veut de moi ! je m’en contrefiche ! et toi, à l’avenir, tu devrais l’éviter où les parents seront au courant de tout et crois moi que tu pourras dire adieu à ta carte de crédit !

Gillian écarquilla les yeux de stupeur au ton furieux que son frère venait de prononcer en la menaçant.

- Gillian : Tu m’as promis que tu minimiserais les explications aux parents, Went !

- Went : C’est ce que j’ai fais et je le regrette amèrement !

Le silence retentit dans la voiture après la pique de Went. Gillian l’observa quelques instants et se perdit dans la contemplation du paysage en poussant un long soupir. Préférant ne pas l’énerver un peu plus qu’il ne l’était déjà, elle resta silencieuse jusqu’à ce qu’ils soient arrivés chez eux.

- Gillian : Went ?

Wentworth coupa le moteur et se tourna vers elle.

- Gillian : Je… je suis désolée.

Il la regarda et roula des yeux avant de lui sourire.

- Went : D’accord. Je sais que je suis un peu trop collant avec toi mais…

- Gillian : Je dirais plus que collant ! Jessy aurait pût me ramener tu sais !

- Went : Je sais, et c’est bien pour ça que je suis venu…

- Gillian : Je t’appelais juste pour te prévenir que je rentrerais tard, Went… j’en ai marre à la fin que tu joues le rôle de papa ! Et encore, il est bien plus compréhensif que toi !

Went roula des yeux et soupira.

- Went : T’as finit ?

Gillian baissa la tête et poussa un soupir de lassitude.

- Gillian : Je sais que j’ai fais une bêtise en buvant avec ces hommes mais… je pense que tu m’as assez fais la morale, Went… si il faut que j’en parle aux parents je le ferais mais s’il te plait, arrête d’être toujours derrière moi et fait moi un peu confiance.

Went la fixa, sentant un pincement lui étreignir le cœur. Bien sur qu’il se rendait compte de son comportement assez étouffant envers sa sœur mais il ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter pour elle. Gillian était une magnifique jeune fille et sa vulnérabilité lui inondait d’être prudent.

- Gillian : Je sais que tu n’auras plus confiance en moi… mais laisse moi une chance… je te jure que j’éviterais les conneries.

Went ferma un instant les paupières et inspira profondément avant de se tourner vers elle.

- Went : D’accord… je sais que j’ai été un peu dur avec toi mais quand je suis arrivé dans ce bar et que je t’ai trouvé…

- Gillian : Went !

Il soutient son regard quelques secondes puis secoua la tête, convaincu.

- Went : Ok, Gill. Mais je te jure que si je te prend une fois de plus à vouloir jouer dans la cour d’Amy, ce n’est plus moi que tu auras sur le dos !

Elle écarquilla les yeux et hocha la tête avant de murmurer d’une voix mal assurée.

- Gillian : Ok. Je te promet que tu ne le regretteras pas !

- Went : J’espère bien pour toi.

Elle lui sourit et se pencha vers lui et l’embrassa sur la joue. Aussitôt, il roula des yeux et se frotta la joue, mimant une grimace de dégout.

- Gillian : Et si on allait au ciné tous les deux comme autrefois, ce soir ?

- Went : Non, désolé… et tu as cours demain !

- Gillian : Went !

Il se mit à rire en remarquant son air vexé et leva la main.

- Went : Ok, Gill, mais pas ce soir.

- Gillian : Tu as prévu quelque chose ?

- Went : Je vais passer chez quelqu’un.

Elle fronça les yeux à l’inquiétude qu’elle remarqua sur le visage de son frère.

- Gillian : Tu vas où ?

- Went : Voir si Sara va un peu mieux.

- Gillian : Sara ? C’est qui, la fille du gouverneur ? Elle est dans ta classe et au fait, tu ne m’avais pas parler encore de cette fille ! Comment est-elle ?

Went poussa un long soupir de lassitude et sortit de la voiture sans lui répondre. Gillian pouffa de rire et sortit à son tour du véhicule.

- Gillian : Elle t’a tapé dans l’œil, n’est-ce pas ?

- Went : C’est une amie, Gillian !

Elle se mit à rire en observant son frère.

- Gillian : Une amie ? Toi, tu as une amie ?

- Went : Et alors ? Amy est aussi une amie !

- Gillian : Oui, bien sur ! Tu mets ta Sara au même rang que l’amitié que tu as pour Amy alors ?

Il ouvrit la bouche pour répliquer mais la referma, sachant pertinemment que s’il répondait à sa question, il mentirait ouvertement. Gillian le dévisagea quelques secondes puis éclata de rire, ce qui fit revenir le jeune homme à la réalité.

- Went : Sara est une amie, point ! Et ce n’est pas MA Sara, Gill ! Maintenant rentre à la maison, je vais passer…

- Gillian : Voir ta Sara.

Went baissa les épaules d’un air las et souffla, priant le ciel qu’il l’aide à s’abstenir de tout commentaire.

- Went : Je ne rentrerais peut être pas pour le dîner.

- Gillian : Il n’est que dix sept heures !

- Went : A ce soir !

Sur ce, il s’engouffra dans la voiture et démarra sous les chapeaux de roues, légèrement irrité par les paroles de sa sœur qui le mettait dans la confusion la plus totale concernant les liens qui le tissaient avec Sara.

Une demie heure plus tard, Went se gara devant une grande demeure, entourée par des grilles imposantes. Il observa quelques instants la propriété et descendit de sa voiture. Enfonçant les mains dans les poches de sa veste, il marcha dans l’allée peuplée de diverses variétés de fleurs et s’arrêta sous le porche. Il prit quelques minutes pour se donner une contenance et appuya sur la sonnette de l’entrée.

Nerveux, il passa une main dans ses cheveux courts et la remit dans sa poche. Il fronça les sourcils, soucieux de ne pas entendre un bruit provenir de l’intérieur de la maison et sursauta, quelques secondes plus tard lorsqu’une voix grave se fit entendre derrière lui.

- Voix : Que faites-vous ici ?

Went se tourna vivement et considéra l’homme devant lui.

- Went : Je… je suis venu prendre des nouvelles de Sara, monsieur…

- Voix : Ho, vous êtes Wentworth, le jeune homme qui l’a emmené au cinéma hier soir ?

Went sourit timidement et hocha la tête.

- Went : C’est bien ça, oui.

- Voix : Appelez moi George, mon garçon. Je m’occupe du jardin de monsieur le gouverneur.

- Went : Ho… enchanté George… vous pouvez me dire où je peux trouver Sara ?

L’homme fit une légère moue, provoquant un peu plus l’inquiétude du jeune homme.

- Went : J’ai essayé de la joindre depuis ce matin et…

- George : Elle ne pouvait pas vous répondre, mon garçon… la petite a été transporté d’urgence à l’hopital ce matin…

- Went : Quoi ?!

L’homme fixa Went d’un air désolé et s’approcha de lui. Il posa sa main sur son épaule pour le retenir.

- George : Je suis désolé, je ne peux pas vous dire grand-chose de plus. Emma et John l’ont accompagnés avec les secours et depuis, personne n’est revenu…

- Went : Il faut que j’y aille…

- George : Elle a du être emmenée au Northwestern Memorial…

L’homme fronça les sourcils à l’inquiétude qu’il ressentit pour Went qui avait blêmi à cette nouvelle.

- Went : Merci beaucoup, monsieur.

- George : Je ne sais pas si vous pourrez la voir…

Went se retourna alors qu’il avait déjà quitté le jardinier du gouverneur.

- Went : Je me débrouillerais…

L’homme lui sourit et hocha la tête. Il observa l’ami de Sara sautait dans sa voiture avant de s’éloigner sous les crissements de pneus.
Revenir en haut Aller en bas
Angie
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: "The heart's reasons"MAJ 12/05/09 CHAP 13.14.15.16.17   Mar 12 Mai - 14:56

Party 17


Arrivé devant l’hôpital, Went se gara et descendit rapidement de sa voiture avant de se diriger d’un pas pressé par l’entrée des urgences. Une fois à l’intérieur, il fouilla l’endroit du regard, le cœur battant précipitamment. Une infirmière passa à ses côtés et fronça les sourcils, remarquant l’air perdu de l’adolescent.

- Infirmière : Tu cherches quelqu’un, jeune homme ?

Went la fixa et hocha la tête.

- Went : Heu oui… je voudrais voir Sara Tancredi…elle a été amené ici ce matin et…

- Infirmière : Je suis désolée mais les visites sont terminées depuis plus de dix minutes maintenant.

- Went : Il faut que je la vois.

Il la regarda avec insistance, espérant que l’infirmière accepte de lui dire où Sara se trouvait.

- Infirmière : Nous avons des règles ici…bon, venez avec moi.

Went poussa un long soupir soulagé et la suivit après l’avoir remercié. Arrivé dans un long couloir, Went s’arrêta à quelques pas de l’infirmière tandis qu’elle demanda à sa collègue la liste des visiteurs de Sara. Perplexe, il la considéra un instant.

- Infirmière : Quel est ton nom ?

- Went : Miller…Wentworth Miller.

Il réprima un soupir d’angoisse alors qu’elle lisait les noms, sans doute susceptibles de rendre visite à Sara.

- Infirmière : Je suis désolée mais tu n’es pas autorisé à lui rendre visite.

Il écarquilla les yeux, indécis.

- Went : Comment ça, je ne suis pas autorisé ?

- Infirmière : Le gouverneur…le père de Sara nous a faxé la liste des personnes autorisées à lui rendre visite. Tu n’en fais parti…

- Went : C’est normal, il ne sait pas que nous sommes amis avec Sara…

- Infirmière : Je suis désolée.

- Went : Mais allez la voire et dite lui que je suis là, vous verrez qu’elle sera d’accord pour que je la vois !

L’infirmière échangea un regard furtif avec sa collègue et reporta son attention sur l’adolescent.

- Infirmière : Nous ne pouvons pas enfreindre le règlement. Le gouverneur est quelqu’un de public et…

- Went : Je m’en fiche, il faut que je la vois ! Je ne sais même pas comment elle va ! Dites moi ce qu’elle a ?

L’infirmière secoua la tête, d’un air désolée.

- Infirmière : Je ne peux pas… si la presse apprend quelque chose, nous ne voulons pas avoir d’ennuis, tu peux comprendre ?

Went serra les mâchoires, furieux qu’elle le prenait pour un imbécile. mais l’inquiétude qu’il éprouvait au sujet de Sara le radoucit néanmoins.

- Went : Je vous pris, dite moi au moins qu’elle va bien.

L’infirmière ouvrit la bouche, légèrement confuse à la vue du regard inquiet du jeune homme. Elle resserra les lèvres malgré tout et se tourna vers sa collègue. Went serra les poings, priant silencieusement d’obtenir une réponse au sujet de son amie alors qu’elle lisait un dossier que sa collègue venait de lui tendre. Soudain, le regard de Went fut attiré par une silhouette familière, à l’autre bout du couloir.

- Went : John…

L’infirmière se tourna au murmure de Went et lui demanda :

- Infirmière : Pardon ?

Went sourit, et secoua la tête.

- Went : Non, c’est rien, je reviendrais…heu…vous lui direz heu, non rien, ne dites rien. Au revoir.

Indécise, les deux infirmières se regardèrent avec étonnement tandis que Went s’éclipsa.

Pendant les cinq prochaines minutes qui s’écoulèrent après la discussion avec l’infirmière, Went se tenait toujours dans un coin de mur légèrement renforcé par un gros pilier pour se cacher. Alors qu’il dépassa légèrement la tête pour jeter un coup d’œil vers le bureau des infirmières, il poussa un long soupir de soulagement en ne voyant plus les jeunes femmes. Alors qu’il allait sortir de son trou, il entendit la voix de John et d’Emma.

- John : Ne vous en faites pas, ils prendront soin d’elle.

- Emma : Je n’aime pas la voire comme ça.

- John : Je vais vous raccompagner à la maison, prendre ses affaires et je resterais avec elle jusqu’à ce qu’elle s’endorme.

- Emma : Le gouverneur va être fou de rage si il apprend que nous l’avons laissé sans surveillance.

- John : Je vous rappelle qu’elle ne veut pas que je reste cette nuit, je ne peux pas la forcer non plus de ma présence… tout se passera bien, Emma.

- Emma : Je l’espère…

Went fronça les sourcils au pincement au cœur qu’il ressentait par l’inquiétude et aussi la culpabilité qui bouillait en lui. Il attendit que John et Emma tournèrent au coin du couloir et sortit de sa cachette discrètement. Rapidement, il avança vers la chambre du fond, le cœur battant à tout rompre à l’idée de se faire prendre par les infirmières et aussi, car il savait qu’il retrouverait la jeune fille.

Sara avait les yeux fermés lorsqu’elle entendit frapper discrètement à sa porte. Elle émit un faible gémissement sans ouvrir les paupières, bien trop épuisée par l’intervention chirurgicale qu’elle avait subit dans la matinée.

Went ouvrit la porte et la referma sans pouvoir être capable de détacher son regard sur Sara, allongée sur le lit. Il avala difficilement sa salive, troublé par l’émotion qui montait en lui à la vue de son amie, allongée sur le lit où des perfusions pendaient au dessus d’elle. Il s’approcha lentement, hésitant. Sara avait toujours les yeux clos. Went remarqua son teint presque blafard et ressentit un vif désir de la toucher, de la prendre dans ses bras pour apaiser la douleur qu’il voyait dans les traits de son visage.

Tout près du lit, il leva une main tremblante et la posa doucement sur celle de la jeune fille. A ce contact, elle ouvrit les paupières lentement et se perdit aussitôt dans le regard azur, d’une brillance étincelante qui lui faisait face.

- Sara : Went…tu es venu…

Le jeune homme sourit, poussant un soupir de soulagement et serra sa main frêle dans la sienne.

- Went : Sara… je suis désolé…

- Sara : Ce n’est pas ta faute.

- Went : Qu’est-ce qui s’est passé ? Je suis passé chez toi et… on m’a dit que tu avais été emmené à l’hôpital… qu’est-ce que tu as au front ?

Sara lui sourit timidement et baissa le regard vers leurs mains jointes.

- Sara : Je… j’ai heurté le coin d’un meuble en tombant…

- Went : Tu as encore eu mal au ventre ?

- Sara : Oui… je me suis fais opéré de l’appendicite, c’est pas grave.

Went leva les yeux vers le plafond et poussa un long soupir de soulagement.

- Went : Mon dieu, Sara. Si tu savais comme j’ai eu peur. J’ai essayé de joindre toute la journée et…

- Sara : Je suis désolée, mon portable est resté…

- Went : Chut…

Sara le fixa, les yeux brillants de larmes et lui sourit afin de se donner une contenance.

- Went : Tu as mal ?

Elle hocha la tête. Went posa sa main sur son front et caressa ses cheveux d’un geste tendre.

- Went : Tu veux que j’appelle l’infirmière ?

- Sara : Non, on vient juste de me mettre un antalgique dans ma perfusion…ça va passer.

- Went : Tu es sure ?

Elle hocha la tête en répondant à son sourire. Doucement, elle leva la main et la posa sur celle de Went qui se promenait toujours dans ses cheveux. Elle la ramena près de ses lèvres et ferma les yeux avant de déposer un doux baiser dans le creux de la main de Went qui ferma les yeux à son tour à ce doux contact.

Sara ouvrit les paupières au même instant que Went et ils se fixèrent intensément pendant quelques secondes.

- Went : Je… je ferais mieux d’y aller…

- Sara : Déjà ?

Il lui sourit, satisfait de sa réponse.

- Went : Je voudrais bien rester mais disons…que je suis venu ici en douce. Les infirmières n’ont pas voulu me laisser entrer. Mon nom ne figurait pas sur la liste…

- Sara : Ho non, il n’a pas fait ça ?

Went la regarda en grimaçant.

- Sara : Je demanderais à John d’y mettre ton nom…

- Went : D’accord. Je reviendrais demain après les cours.

Elle lui sourit et lâcha la main de Went pour la porter à son ventre en gémissant de douleur.

- Went : Sara…

- Sara : Attend… ça va.

Elle inspira profondément et lui sourit pour le rassurer alors qu’il palissait d’angoisse de la voir souffrir. Doucement, elle lui tendit la main qu’il emprisonna immédiatement de ses doigts.

- Sara : Tu veux bien rester encore un peu ?

- Went : Oui mais tu es fatiguée…

- Sara : S’il te plait… j’aimerais que…

Elle s’interrompit, gênée et tourna la tête.

- Went : Sara…

Doucement, il effleura sa joue et approcha son visage du sien. Troublée, elle se mit à déglutir difficilement de cette proximité avec le visage de Went et ancra son regard dans le sien.

- Went : D’accord… je vais rester, Sara.

- Sara : C’est vrai ?

Il lui sourit et hocha la tête, sans quitter son regard.

- Went : Je veux rester près de toi, Sara.

- Sara : Merci…

- Went : Tu n’as pas à me remercier…nous sommes…

Un silence s’installa entre eux. L’intensité de leur regard les émurent profondément puis, dans un geste tendre, il avança son visage vers le sien et posa ses lèvres sur sa joue.

- Went : Nous sommes amis, toi et moi.

Troublée au plus profond d’elle-même, Sara ferma les yeux un instant et les ouvrit.

- Sara : Tu veux bien me prendre dans tes bras ?

Went émit un faible rire et s’installa près d’elle en prenant soin de ne pas lui faire de mal. Une fois allongé à son côté, il leva un bras, l’invitant à se blottir contre lui. La jeune fille lui sourit et vint poser sa tête contre son épaule. Went réprima un long frisson à ce contact de leurs corps enlacés. Il referma son bras autour d’elle et la serra dans ses bras.

- Sara : Merci Went…

- Went : Pas de quoi. Dors maintenant.

Sara ferma les yeux et posa sa main sur le torse de son ami. Apaisée, elle finit par s’endormir dans les bras de Went, qui lui, contemplait le visage d’ange blottit ses bras…
Revenir en haut Aller en bas
ju'
She's alive
She's alive
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2048
Age : 25
Localisation : Entre deux champs , en face de mes voisins les agriculteurs et a coté de mes copines les vaches ...
Humeur : Contente ...
Date d'inscription : 23/02/2009

MessageSujet: Re: "The heart's reasons"MAJ 12/05/09 CHAP 13.14.15.16.17   Mer 27 Mai - 15:52

Coucou ! Very Happy
Je viens de lire la suite , j'aime trop Ils sont mignon je trouve ...
Bientot une autre ?! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "The heart's reasons"MAJ 12/05/09 CHAP 13.14.15.16.17   

Revenir en haut Aller en bas
 
"The heart's reasons"MAJ 12/05/09 CHAP 13.14.15.16.17
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les reprises de "My Heart Will Go On"
» "Pizza my heart" avec Shiri Appleby (sur TF1)
» Supernatural - Episode 617 "My Heart Will Go On"
» Geoffrey Oryéma "From the heart" (+)
» "A Heart for Milton" une suite écrite par Trudy Brasure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MiSa' Story :: WENTWORTH/SARAH & MICHAEL/SARA :: Fanfictions-
Sauter vers: