MiSa' Story


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 For Always, Forever..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
IsLeMMe
...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15247
Age : 34
Humeur : En manque terrible de Michael et Sara Scofield
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Mar 11 Aoû - 0:35

oula j'ai du rattrapage à faire demain j'attaque



Revenir en haut Aller en bas
http://misa-story.forumactif.com
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Mar 11 Aoû - 17:43

Super la suite

a michael va lui dire llaverité trop bien ^^

hate de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
portugalita
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Mer 12 Aoû - 23:34

Chapitre 10

Cette après-midi, Sara s’apprêtait à ranger ses affaires pour rentrer chez elle quand Katie l’interpella.
_ On dîne ensemble. On a besoin de discuter certaines choses.
_ Je sais, répondit Sara. Elle savait qu’elle devait lui dire que les choses avaient légèrement changé entre Michael et elle. Et elle savait qu’elle pouvait lui faire suffisamment confiance pour savoir qu’elle ne dirait rien à personne. C’était l’une des seules personnes de la prison qui connaissait son passé de junkie et savait qu’elle n’arriverait pas à lui cacher quelque chose de si important. C’était l’unes des seules vraies amies qui lui restait et elle contait bien la maintenir.

_ Je sais que j’arrête pas de plaisanter et de faire des insinuations à propos de ça, mais je m’inquiète pour toi, Sara. Racontes-moi, ce qui se passe entre toi et Scofield ?

Elle respira un grand coup et commença. Rien ne se passe, non, enfin je ne dirais pas ça comme ça. Ce que je veux dire c’est que rien ne se passera entre nous. En tout cas pas temps qu’il est en prison. Mais il m’a demandé de l’attendre, d’attendre qu’il sorte et je lui ais dit oui.

Katie eu besoin d’un moment pour assimiler tout ce que Sara venait de lui dire. Tu me promets de ne rien faire qui puisse te créer des problèmes et je te parles pas seulement de ton emploi.

_ Promis, Katie. C’est un homme bien, il ne me fera pas de mal. Et je suis pas en train de te dire ça pour que t’es besoin de mentir pour moi ou de me protéger. Si quelque chose se passe mal, je suis prête à accepter les conséquences de mes actes.
_ D’accord, t’est vraiment sûr que c’est ce que tu veux ? D’attendre, peut-être des années, pour lui ? C’est ce qui te rendra heureuse ?
_ Oui, ça l’est.
_ Alors je suis heureuse pour toi, ma grande. Tu mérites vraiment d’être heureuse.


Pour toute réponse Sara sourit à son amie, soulagée de voir qu’elle pouvait compter sur son soutien. Avec toute cette tension envolée, elles riaient de leur agréable conversation alors que leur nourriture arrivait.

:bye:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Mer 12 Aoû - 23:41

merci pour la suite !!!

la conversation se passe bien entre katie et sara c'est génail !

hate pour la suite !!
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Jeu 13 Aoû - 18:14

Merci pour cete suite

elle et sympa katie a avec sara ^^

hate de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
portugalita
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Ven 14 Aoû - 17:35

Bon allez...

Chapitre 11


Dimanche était le premier jour où Sara avait l’opportunité de s’asseoir devant la télévision pour regarder les informations. Toutes les chaînes parlaient du procès de la Vice-présidente, qui s’annonçait pour bientôt, mais aussi du complot qui fût enfin dévoilé au grand jour et de la mise en liberté de Lincoln Burrows.

Elle regarda l’enregistrement de Lincoln passant le portail de Fox River avec un bras autour de l’épaule de son fils et tenant la main à une femme qu’elle reconnaissait comme étant son avocate et celle de Michael. Alors qu’il respire, enfin, l’air de la liberté, il fût bousculé par les caméras, flashes et journalistes.

Quand on lui a demandé ce qu’il ressentait, sa réponse fût : Je me sens extrêmement bien que ce cauchemar soit enfin terminé. Je suis loin d’être un homme parfait. J’ai certainement déjà rempli mon cota d’erreurs et payer les conséquences, mais cette fois je n’étais coupable que d’une seule chose, aimer ma famille. En faisant tout pour les protéger, principalement mon frère.Tout ce que j’ai toujours voulu, c’était lui donner tout ce qu’il méritait. Lui donner l’opportunité de devenir le grand homme que je savais qu’il deviendrait. Je dois le remercier pour avoir toujours cru en moi, même quand toutes les évidences étaient contre moi. Je dois le remercier pour avoir tout abandonner pour moi. Je dois aussi remercier mon fils LJ pour son soutien permanent. Il est ma raison de vivre. Je veux remercier également mon avocate Véronica. Elle a plus d’une fois risquée sa vie pour prouver au monde que j’étais innocent et je lui en serai éternellement reconnaissant. Je tiens à la remercier pour avoir toujours été à mes côtés. J’ai toujours pu compter sur elle. Je dois aussi montrer ma gratitude envers quelques personnes de cette prison. Le Docteur Tancredi fût mon avocate la plus loyale entre ces quatre murs. J’ai toujours pu compter sur son soutien et réconfort, je sais aussi que sans elle je ne serais pas devant vous aujourd’hui en temps qu’homme libre si elle n’avait pas été là. Warden Pope, aussi, m’as toujours traité avec le plus grand respect. Finalement, je dois remercier gouverneur Tancredi pour avoir communiqué aux autorités toutes les informations sur la Compagnie pour m’avoir exonéré il a fait le bon choix et je n’ai pas de mots pour exprimer gratitude. Merci

Sara essuyait ses larmes provoquer r les mots de Lincoln quand son téléphone sonna.

_ Allo !
_ Bonjour beauté,
répondit une voix d’homme.
_ Michael ? dit-elle alarmée par le fait qu soit en train de l’appeler. Mais qu’est-ce que tu fait ?
_ Hein, ça m’a manqué de ne pas te voir aujourd’hui, donc j’ai pensé que je pourrais t’appeler. Ne t’inquiète pas, ils ne surveillent pas nos appels. Il suffit que je ne prononce pas ton nom et personne ne saura avec qui je parle.
_ Si t’en ai sûr.
_ Je le suis. Alors…. Qu’est-ce tu fais ?
demanda-t-elle dans un rire.
_ Qu’est-ce qu’il y a de si drôle ?
_ C’est juste que j’ai du mal à croire u’on se parle comme ça. Comme des gens normaux. Alors, qu’est-ce que t’es en train de faire ?
_ Oh, rien de spécial, je me détends en regardant la télé. C’est la première fois que je peux regarder les informations depuis que tout est arrivé. Est-ce que tu l’as vu ? Ce que Lincoln a dit en sortant ?
_ Yep, j’ai pu le voir,
répondit Michael. Je l’ai appelé hier, et il se porte comme un charme. Même si tout ça a été terrible pour lui, ça l’a mûrit, tu sais. Je sais qu’il ne retombera jamais dans la drogue et dans la criminalité.
_ Ça te manque de ne plus l’avoir dans le coin ?
_ Oui. Mais je ne veux pas lui demander de me rendre visite. Je ne veux pas qu’il revienne ici jusqu’à ce qu’il soit prêt. T’as réussi à parler à ton père ?
En voulant changer de sujet.
_ Oui. Il m’a appelé hier soir. Il continu en hibernation, loin de la presse jusqu'à ce que les autorités décide quoi faire avec lui. Il n’a pas encore décidé s’il vaut mieux qu’il renonce maintenant ou alors qu’il poursuive jusqu’à la fin de son mandat. Mais tout laisse penser qu’il n’ira pas en prison pour son implication. Je crois qu‘ils seront capables de trouver un arrangement.
_ Tant mieux, écoute il commence à y avoir du monde derrière moi, je ferai mieux d’y aller on se revoit demain.
_ Ok. Et Michael, je suis contente que tu m’ais appelé.
_ Moi aussi. Au revoir.
_ Au revoir.


Sara raccrocha, mais continua à tenir le combiné près de son visage durant un moment, essayant de se sentir plus proche de lui. Il avait raison, à part l’absurdité de la fin de leur conversation, on aurait dit qu’ils ressemblaient à un couple comme les autres.


Trop , les filles????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Ven 14 Aoû - 18:14

merci pour la sute j'ador e!!!!!!!!!!!!

mike donne un appel surprise a sara qui au début ne comprend pas comment ca se fait qu'il appelle du au fait que ce soit bizarre qu'ils se parlent comme des gens normal

sara est contente qu'il l'appeler et la fin de l'appel est trop mimi

hate pour la suite bien sure c'est génial !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Ven 14 Aoû - 18:40

Merci pour cette suite

michael qui appelle sara par surprise ^^et qui rigole parce'que il peuvent parler comme des gens normaux ^^

hate de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
portugalita
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Sam 15 Aoû - 13:40

Chapitre 11



Le lundi matin, provoqua chez Michael de la nervosité mais aussi de l’anxiété. Il s’était imaginer mil et un scénarios dans sa tête de comment il lui dirait, quelle serai sa réaction et il finit pas se décider à lui expliquer e l’histoire depuis le début, lui racontant le plus le plus possible avant qu’on ne vienne le cher pour le ramener en cellule. Avec le peu de temps qu’ils disposaient seuls, il lui faudrait bien toute la semaine pour tout raconter. Il priait seulement pour qu’elle le prenne bien. L’approche de 14 heures ne faisait qu’augmenter sa nervosité.

_ Tu vas arrêter cinq minutes, Fish ? Appela Sucre de son lit. T’es en train de me rendre dingue. Qu’est-ce que t’as la ? Normalement t’es plutôt surexcité quand tu vas la voir, dit-il en le taquinant.
_ J’ai décidé de lui dire pourquoi je suis ici, de l’évasion, de tout.
_ T’es sûr que c’est une bonne idée ? Tu crois qu’elle nous balanceras pas ?
_ J’en suis certain. Ma seule chance c’est de lui dire toute la vérité. Et je ne pense pas encore capable de continuer à lui mentir.
_ Alors, bonne chance, Papi. Tu vas en avoir besoin.

Sans même en rendre compte Michael était conduit de sa cellule à l’infirmerie. Alors qu’il se dirigeait vers le bureau de Sara, il se croisa avec Katie.

_ Scofield, dit-elle pour le saluer.
_ Mad’m, répondit-il en rentrant dans la pièce.

La seule réponse qu’il entendit fût son rire alors qu’elle le laissant seul, tout portant à croire qu’elle devait savoir ce qui se passait entre le docteur et lui. Alors qu’il s’asseyait en entendant. Sara, son esprit continuait de chercher comment lui dire, mais ses pensées furent temporairement abattues au moment où elle entra dans la pièce. Elle portait de magnifiques bottes à talons hauts avec un simple pantalon noir et un top vert, col en v sous sa blouse de médecin. La couleur de t-shirt et son fard à paupières rendaient ses yeux plus brillant que d’accoutumet. Ses longs cheveux roux formaient de sauvages boucles au dessus de ses épaules, et Michael désirait plus tout de s’approcher et de passer ses doigts entre eux. Son visage montrait une lueur qui s’assemblait à celle de ses yeux et de son sourire. Michael ne l’avait jamais trouvait aussi désirable qu’à ce moment, mais son cœur se brisa en se rendant compte que ses paroles allaient lui enlever cette lueur.

Il la salua avec un sourire alors qu’elle s’asseyait en face de lui et s’approchait de lui pour lui piquer le doigt. Il décida de briser la glace avec une conversation légère.

_ Tu es magnifique.
_ C’est le mieux que tu puisses faire ? dit-elle en ricanant. Et moi qui pensait que t’était plutôt charmeur.
_ Je crois que un regard sur toi à enlever toutes les pensées cohérentes de mon esprit.
_ Là, c’est le charmeur dont je me souviens, dit-elle dans un sourire.
_ Alors, continu-t-il après un moment, mon petit doigt me dit que l’infirmière sait un petit quelque chose à propos de nous, je me trompe ?
_ Ouais, je lui raconte presque tout, donc. J’arrive à rien lui cacher, car elle me laisse jamais en paix jusqu’à ce qu’elle découvre ce que lui cache. Et elle sait toujours quand je lui cache quelque chose. Mais je voulais lui dire. Elle est sans doute la meilleure amie que je possède. Elle connaît tous mes mauvais secrets, et continue d’être avec moi malgré tout. Donc je me suis dit qu’il était temps que je lui raconte un agréable secret pour changer. Et elle est heureuse pour moi.

Michael s’arrêta un moment à la phrase « mauvais secrets », avant de se reprendre et demander. T’es sure qu’elle ne dira à personne ?
_ Affirmatif. Mais de toutes façons je lui ai pas parlé du baiser donc si on lui pose questions sur nous, elle n’aura pas à mentir.
_ Bien, dit-il pensif avant de prendre une bonne inspiration. Bon je pense qu’il ait temps pour moi d’avouer tous mes secrets. Mais d’abord, j’ai besoin que tu me promette d’attendre que j’ai finit pour répondre.
_ Promis.

Elle pensait être prête à tendre tout ce qu’il avait à lui dire. Elle supporterait tout ce qu’il avait pu faire, elle n’était certainement pas une sainte, mais à mesure qu’elle s’asseyait prêt de lui durant les quatre longs jours qu’ont duré son récit, en lui racontant tout, sans omission d’aucun détails, elle se rendit compte que rien n’aurait pu la préparer à ça.

Michael commença avec la mort de leur mère. De tous les sacrifices que Lincoln avait fait pour lui. Mais aussi de l’immense sentiment de culpabilité qu’il sentit le jour de l’annonce e son frère avait été condamné à mort. Sachant que c’était de sa faute, il fallait absolument qu’il fasse quelque chose. Alors il commença à lui raconter tout ce qui c’était passé depuis ce jour fatidique jusqu’au jour où Lincoln a été exonéré. Au moment où il finit son récit, le jeudi suivant, il attendit une réaction de sa part mais n’en reçu aucune. Elle lui administra simplement son insuline, se leva et quitta la pièce sans regarder une seule fois en arrière la regarda partir, le regard lourd craignant l’avoir perdu pour toujours.

Ce soir-là, Sara s’assit sur son canapé devant sa cheminé en essayant de faire le point sur toutes ces nouvelles informations. Le fait qu’il soit allé aussi loin en risquant autant, se mettant dans une prison de sécurité maximal dans le seul but d’en faire sortir son frère, prouve sa profonde loyauté. Mais elle ne pouvait pas oublier qu’il avait étudié, menti aussi pour réussir à être à l’infirmerie tous les jours, et eu l’intention de lui dérobé ses clés. Même en lui ayant assuré qu’il ne voulait pas l’impliquer dans toute cette histoire, elle sentait qu’il l’avait utilisé, c’était malheureusement plus fort qu’elle. Un sentiment que tout les jours avait été une comédie dans le but d’obtenir ce qu’il voulait.

Le besoin de se perdre dans une pose de drogue n’avait pas été aussi fort depuis longtemps, depuis ses premiers jours de désintoxication. Mais Sara savait qu’elle ne pouvait pas retourner sur cette voie-là ; elle savait que ça la tuerait si elle replongeait. Alors elle resta simplement assise sur ce canapé toute la nuit, pleurant, espérant voir la lumière au bout du tunnel.

Ce qu’elle trouva dans cette rose en origami posée sur sa table de chevet. Lui rappelant que la seule chose qu’il voulait ce jour-là c’était de la faire sourire. Elle n’arrivait pas à trouver d’autre motivation pour son geste. Ça lui montra que peut-être elle était bien plus qu’un pion sur son échequier. Il n’avait plus besoin d’elle pour son plan, mais voulait quand même être avec elle. Sur ces pensées, elle fût capable de dormir au moins quelques heures cette nuit-là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Sam 15 Aoû - 15:17

merci pour cette suite pleine de révélation !

c'est le grand jour pour tout révéler a sara mike est nerveux et a peur de sa réaction mais il lui dit tout et ce sent libérer après

sara a du mal a accepter toute la verité mais elle sait que mike veut etre avec elle pour elle

hate pour la suite !!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Sam 15 Aoû - 17:09

Merci pour la suite

michael a peur de lui dire la verité

hate de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
portugalita
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Dim 16 Aoû - 10:51

La voici....

Chapitre 12


Il n’y avait pas de poussière de sable pour Michael non plus. Ou pour Sucre par la même occasion. Michael toussait, bougeait et soupirait constamment jusqu’à ce que Sucre le stoppe.

_ Tu vas arrêter 5 minutes et commencer à compter les moutons, s’il te plaît, s’irrita Sucre, son bras au dessus de sa tête en tentant de faire abstraction des mouvements constants de Michael.
_ J’y arrive pas à chaque fois que je fermes les yeux, je revois son regard au moment où elle s’est rendu compte qu’elle faisait partie du plan depuis le début. Je la revois me tourner le dos et quitter la pièce sans prononcer un seul mot.
_ Mais ce que t’es en train de faire maintenant n’aide en rien. Tout ce que tu peux faire c’est lui expliquer ce que ressens quand tu l’as verras demain. Maintenant reste tranquille et ferme-la !


Michael suivit ces ordres, mais n’avait toujours aucun espoir de trouver le sommeil. Il espérait juste que Sara comprendrait et arriverait à lui pardonner, car il ne pouvait plus envisager un futur sans elle à ses côtés.

Le lendemain Michael trouva Sara en train de l’attendre à l’infirmerie. En rentrant dans la pièce, il s’arrêta pour la regarder de plus près. Elle était plus pâle que d’habitude, ses yeux légèrement rouges avec de brèves cernes, lui donnant l’impression qu’elle avait passé toute la nuit en train de pleurer. Ça le tuait de savoir qu’il en était la cause. Il fallait qu’il essaye d’arranger les choses.

_ Sara, commença-t-il, il faut que tu me croies, quand tout a commencé tu étais supposer être seulement une partie de mon plan. Mais ensuite je t’ai rencontré. Te voir tous les jours me montra que je n’avais pas envisagé tous les facteurs possibles dans mon plan. Les sentiments que j’aurais pour toi. Que je tomberais amoureux de toi, Michael n’arrivait pas à croire qu’il venait de lui dire ça. Bien sûr, il savait qu’il l’aimait mais n’avait pas programmé de lui dire si vite. A en croire le regard de Sara, celle-ci ne devait pas s’y attendre non plus.

_ Écoute, t’as pas besoin de dire quoique ce soit. Je veux juste que tu saches que je ne jouais pas la comédie. Que c’était dur de venir ici tous les jours et de te mentir en sachant qu’il faudrait que je te laisse tôt ou tard. Sachant que je finirais par te faire souffrir. J’ai pourtant tout essayé pour ne pas te faire de mal, mais savais que c’était inévitable, si je veux être complètement honnête avec toi. J’espère juste que tu puisse un jour me faire confiance, qu’on puisse s’en sortir.

Tous deux restèrent assis durant un moment et Michael se rendit compter que des larmes commençaient à perler dans les yeux de Sara. Il était en train de combattre contres les siennes aussi.

_ Donnes-moi juste ma piqûre et partirai.

Elle fit ce qu’il lui demanda toujours baignée dans le silence. Alors qu’il s’apprêtait à partir, il la regarda droit dans les yeux.

_ Sara, je sais que c’est beaucoup de choses à avaler. Mais s'il te plaît, rappelle toi que je suis vraiment désolé de te faire souffrir. C’est la dernière chose au monde que je voulais faire. Et je ferai mon possible pour que plus jamais ça ne se reproduise. Il s’arrêta pendant un moment avant de i ouvrir son cœur. Sara, je t’aime.

Il tourna le dos pour partir mais s’arrêta net en entendant la voix de Sara pour la première fois qu’il était arrivé.

_ Michael, dit-elle accompagné d’un petit sourire. On va s’en sortir.

Un sourire identique apparut sur son visage, la regardant droit dans les yeux avant de dire. Je t’appelle demain. Sur ce il quitta la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Dim 16 Aoû - 13:53

merci pour cette suite !

mike demande a sara de lui pardonner ce qu'il a fait et qe c'était réelle entre eux ,il dit aussi qu'il est amoureux d'elle magnifique avec les larmes aux yeux

avant de le laisser partir sara lui dit qu'il vont s'en sortir et mike l'appelle demain

génial comme toujours tu cartonne !

et comme toujours je veux la suite lol
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Dim 16 Aoû - 16:03

Mercci pour cette suite

michael dit a sara a quel point il et désolé

et lui avoue ces sentiments qu'il a pour elle
et michael qui commencait a partir sara lui parle et il en et heureux

hate de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
portugalita
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Mar 18 Aoû - 9:07

Chapitre 14


Le jour suivant, Sara s’assit près du téléphone toute la matinée. Elle savait que c’était inutile car il n’aurait l’opportunité de l’appeler qu’après le déjeuner, mais elle ne voulait pas prendre le risque de le raté.

Les événements de ces dernières semaines lui revinrent en mémoire. Elle continuait à se sentir légèrement en colère et trahie mais comprenais maintenant ses motivations, elle savait qu’elle arriverait à lui pardonner. Même après tout ce qu’il lui avait dit cette semaine, ses motivations, elle savait qu’elle arriverait à lui pardonner. Même après tout ce qu’il lui avait dit cette semaine, ses pensées revenaient toujours à ses propos d’hier. Aucun homme ne lui avait déjà dit qu’il l’aimais. Presque tous les hommes avec qui elle était sorti ne l’avait utilisé que pour la drogue. Même ceux de l’époque oú elle était clean ne lui avait jamais dit. Et il paraissait lui dire tellement facilement. Comme s’il n’avait pas besoin d’y penser, il savait simplement.

Elle a été trop surprise pour pouvoir répondre quand il lui dit pour la première fois. Elle vu à son expression qu’il avait le cœur brisé à cause de ce qu’il lui avait fait subir qu’elle ne pouvait pas lui dire je t’aime à ce moment-là. Elle lui donna donc la seul chose qu’elle avait à lui offrir : l’espoir.

Elle savait qu’elle l’aimait. Ça lui a pris pas mal de temps à l’admettre mais maintenant elle en était sûre. Mais ne pouvais pas le lui dire. Pas encore. La douleur était encore toute fraîche. « Mais bientôt », pensa-t-elle tout haut.

Sans même voir le temps passer, son téléphone sonna.
_ Allô, répondit-elle gaiement, anxieuse d’entendre la voix de Michael.
_ Bonjour ma chérie, répondit son père.
_ Papa, un peu surprise que se soit lui. Oú est-ce que t’étais passé ? Ça fait plusieurs fois que j’essaye de te joindre.
_ Washington, principalement. Essayant de tout résoudre. Mais Sara apparemment il semblerait que je vais m’en sortir sans trop de complications. Ils ne vont pas porter plainte. Ils m’ont dit que je pouvais finir mon mandat temps que je ne provoquais pas d’autres raz-de-marée et de ne pas me représenter aussi.
_ Papa je suis si contente. Et si fière de toi aussi pour avoir eu le courage d’affronter la Compagnie. C’était tellement dangereux, je ne crois pas que beaucoup de gens aurait fait la même chose.
_ Beaucoup de gens ne se serait pas mis dans toute cette histoire dans un premier cas.
_ Mais t’as arranger les choses maintenant. Quand est-ce que tu rentres ?
_ Je suis déjà rentrer, ma puce, et j’espérais te voir. Est-ce que ça te dirais de venir déjeuner à la maison demain ?
_ Oui, j’y serai. Je t’aime Papa.
_ Moi aussi, je t’aime, Sara. On se voit demain.
_ Au revoir.


Elle raccrocha le téléphone son cœur un peu plus léger maintenant qu’elle savait qu’il n’avait rien à craindre. Elle savait qu’il y avait beaucoup de choses à arranger entre eux et qu’il n’approuverait pas du tout Michael mais elle avait la sensation que leur relation allait s’améliorer à partir de maintenant.
Elle fut couper dans ses pensées par la sonnerie du téléphone une nouvelle fois.

_ Allô, sachant que cette fois-ci ne pouvait être que lui.
_ Hey, répondit-il de sa voix profonde qu’elle adorait tant.
_ Hey, répondit-elle dans sourire. J’attendais ton appel.
_ Ouais, j’ai fait aussi vite que possible pour avoir ce téléphone. Les lignes sont plutôt surchargées le samedi, donc je ne sais pas vraiment combien de temps on aura avant qu’ils commencent à me lancer des gestes amicaux
, plaisanta-t-il.

Même si elle savait qu’il plaisantait, elle ne pouvait s’empêcher de se faire du souci en repensant au réel danger qu’il affronte tous les jours.

Se rendant compte de ses préoccupations, Michael changea rapidement de sujet. Bon, racontes moi ce que t’es en train de faire de ton week-end ? Laisse moi vivre à travers toi.

_ Alors, je pense que l’excitation pourrait bien t’achever. Je suis restée allongée sur le canapé toute la matinée, seulement somnolant et réfléchissant. Et ce soir, il se pourrait bien que j’allume la télé pour enrichir mon cerveau de reality-shows sans intérêt. Demain, je vais déjeuner chez mon père et je rentrerais pour mettre quelques paperasses à jour. Comme je te disais mon agenda est surbooké.

_ Ça m’a l’air génial. Je te demande juste de regarder un peu de Fear Factor en sirotant une bonne bière. Bon les fauves sont en train de s’énerver ici, et tu me connais, je préférerais m’éloigner des ennuis. Donc il vaudrait mieux que je te laisse. Même heure demain ?
_ Je ne suis pas sûre d’être rentré à cette heure-là, je vais te donner n portable au cas où.


Après que Michael ai pris note de son numéro, il se retrouva encore une fois avec le besoin de lui dire ses sentiments.
_ Ok, donc on se parle demain. Je t’aime. Bye, dit-il rapidement ne voulant pas la pressionné à dire quoique ce soit.
_ Bye Michael, répondit-elle contente qu’il ne l’ai pas mise dans ne situation non désirée.

Elle s’assit sagement, imaginant son visage en lui disant tout l’amour u’il sentait pour elle, avant que la réalité la frappe de plein fouet. Elle se rappela de son commentaire à propos de la bière et réalisa qu’elle devait lui parler de son problème de drogue. Ça le surprendrait sûrement mais elle savait que ça ne changerait n entre eux. Elle lui dirait lundi.

:bye:
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Mar 18 Aoû - 20:34

Merci pour cette super suite

j'aodre la relation de sara avec son pere

trop mignon quand michael lui dit je t'aime

hate de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Mer 19 Aoû - 20:40

C'est possible une suite pour ce soir ?? stp
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Mer 19 Aoû - 21:26

merci pour la suite je l'avais pas vu sorry

sara attend impatiemment que mike l'appelle et premier coup de fil et c'est son pere !!!!!!il rentre et lui dit qu'il aime je sens que leur rapport va s'amélioré !

deuxième appel et c'est notre michael qui l'appelle toujours avec son "hey" trop craquant elle lui raconte se qu'elle fait en lui disant que vu son programme pour le week end l'excitation risque de l'achever lool

hate de lire la suite comme toujours xoxoxo

Revenir en haut Aller en bas
portugalita
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Sam 22 Aoû - 23:38

Chapitre XVI


Le lundi arriva et les doutes commençaient à inonder Sara à propos de lui parler de sa dépendance, mais elle serait contente et soulagée d’enlever ce poids de ces épaules. Elle avait l’impression d’être en train de lui cacher quelque chose en ne lui avoue-en pas la vérité. Elle espérait juste avoir assez de temps pour tout lui raconter aujourd’hui. En rentrant dans la pièce pour trouver Michael avec un sourire radieux aux lèvres.

_ Ça va être dur, pensa-t-elle.

_ Tu m’as manqué ce week-end, dit-il.

_ Tu m’as parlé tous les jours.

_ Ouais, mais c’est pas suffisant.

_ Je sais
, dit-elle. Ecoute, il faut que je te dise quelque chose, et il me faut plus de 10 minutes pour ça. Katie va essayer de nous donner tout le temps dont on a besoin, mais il se peut bien qu’elle doive rentrer et nous interrompre de temps à autres. Mais c’est plutôt important et il faut que j’arrive à te le dire. Je ne peux pas attendre plus longtemps.

_ Qu’est-ce qu’il y a ?
Concerné par son ton de voix.

_ Tu as déjà lavé tout ton linge sale, je pense donc que c’est mon tour.

_ Sara, t’as pas besoin de me raconter toutes les erreurs que t’as pu faire,
dit-il avec un simple rire.

_ Michael, ne me couve pas. Je ne suis pas si innocente comme t’aimerais le croire.

_ Excuse-moi
, honteux d’avoir ricaner d’une situation qui paraît être très sérieuse. Peut importe ce que c’est, tu peux tout me dire.

_ D’accord
, dit-elle en souriant. Je dois commencer par le tout début car sinon ça te paraîtra soudain et inattendu. Et je veux que tu saches que ça n’était pas le cas, c’était même prévisible.

_ Alors je commence. Pauvre petite fille riche, c’est moi. Je pense qu’on peut dire que j’avais une vie parfaite, mais c’était loin d’être le cas. Mon père n’était jamais là et ma mère buvait sans arrêt. Et j’étais la gentille fille qui faisait toujours ce qu’on attendait d’elle. Tu sais celle qui as des cours de danse, jouait du violon, avait les bonnes notes, n’arrangeait jamais d’ennuis. Au lycée, j’ai fini la meilleur de ma classe, celle qui a tous les honneurs et toutes les bourses d’études. Mais je ne voulais pas aller à la fac, je voulais partir á New York et devenir danseuse, et j’aurais pu, j’étais suffisamment bonne pour ça mais ce n’était pas un choix envisageable. Alors mon père me donna une liste d’école avec tous les cursus que je pouvais suivre. Je n’ai même pas essayé de discuter avec lui, j’ai juste fait ce qui étais attendu de moi car c’est ce que j’ai toujours fait. Alors je suis allée à Northwestern et j’en suis ressorti trois ans plus tard avec un diplôme. Ensuite je suis rentré à med school et mon père était tellement fier, mais je ne rêvais que d’une seule chose c’était d’en sortir car je ne voulais pas devenir médecin.
Peu après, ma mère est morte. Je sais ce que tu penses, accident de voiture. Rien de suspect. Mais elle avait bu. Peu de gens le savent. On ne sait toujours pas si c’était un suicide ou vraiment un accident. Mais ce qu’il y a de plus drôle c’est que ça ne m’ait pas surpris quand je l’ai découvert. J’ai toujours su que son alcoolisme finirait par la tuer. Elle avait fait une cure de réhabilitation déjà quatre fois. Tu sais, ces endroits luxieux où tu reçois des massages et apprend à t’aimer. C’est un tas de conneries et ça n’a jamais marché. Après sa mort, mon père m’a donné quatre jours de congés et m’a ensuite fait reprendre les cours. « La vie continue », c’est ce qu’il disait. C’est à ce moment-là que j’ai décidé de ne plus vivre ma vie en fonction de lui.
Je suis toujours sorti avec le genre de type que mon père approuvait. Des abrutis profonds qui finissait toujours par me quittés lorsqu’ils se rendaient comptes qu’ils ne pouvaient pas me contrôlé. Ma grande gueule m’a toujours causées des ennuis, mais là n’est pas la question. Donc j’ai commencé à sortir avec des gars que je rencontrais dans les bars. Très classes, dit en passant. Il y avait un type avec qui je sortais, je devais être dans ma troisième année de fac, qui m’a demandé de lui voler de la morphine de l’hôpital. Il a dit que c’était seulement cette fois-ci, mais j’étais tellement désespérée, pour une fois quelqu’un avait besoin de moi et m’aimais donc je l’ai fait. Comme tu peux t’en douter, à peine une semaine plus tard, il m’a demandé de le refaire, ce que je fît. Ça a duré pendant des mois jusqu’à ce qu’un jour en rentrant, je vois qu’il m’avait laissée en partant avec quelqu’un d’autre. Même si ce type était un abruti me traitait comme une merde, j’étais anéantie. Je le détestais mais il me faisait sentir désirée. Je ne savais pas quoi faire jusqu’à ce que je trouve la morphine dans mon sac. Je me la suis injectée… et je me suis sentie extrêmement bien.

Alors j’ai continué à la voler et à l’utiliser. Ensuite un jour, juste avant de me former je me suis fait prendre. Je n’oublierais jamais le regard de mon père quand il est allé me faire sortir de prison. Il était tellement en colère et déçu. Mais il fît tout disparaître. il étouffa l’affaire, a aussi fait taire l’hôpital et s’est arrangé avec ma fac pour qu’il me donne mon diplôme et ma licence. Le jour où mes camarades de classes fêtaient leurs diplômes, mon père me conduisaient dans le même centre de réhabilitation qu’avait fréquenter ma mère auparavant. J’y suis restée trois mois, c’était comme des vacances mais ça m’avait fait sortir de la drogue. Durant un mois.

En revenant, j’ai commencé mon année de stage et la première fois que j’ai dût faire quarante huit heures de services, je me suis retrouvée dans l’entrepôt des médicaments en m’injectant à nouveau. J’étais vraiment mal, je me shootais tous les jours, des fois même au boulot. Je n’arrivais pas toujours à en voler de l’hôpital donc je gaspillais chaque centime que j’avais pour en acheter dans la rue. Quand je n’avais plus d’argent je commençais à en voler à mon père. Je me suis fait arrêter deux nouvelles fois, mais à chaque fois mon père s’en ait chargé. J’ai refusé de retrouner en cure en lui promettant que ça ne se reproduirait pas, mais c’est faux. Ça a duré encore pendant deux ans.

Et un jour, je marchais dans la rue, shootée bien sûr, et ce môme fût renversé par une voiture. Je savais que je devais faire quelque chose, mais j’étais tellement droguée, que je n’avais aucune idée de ce que je devais faire. Ensuite cette femme a vu mon identification de l’hôpital et n’arrêtait pas de me crier de faire quelque chose, mais je ne pouvais pas. Tout ce que j’arrivais à faire c’était rester là à regarder cet ado en train de mourir sur le bord de la rue. Je suis restée assise sur la neige pendant des heures après que les secours soient arrivés. Je n’arrivais pas á bouger. J’ai finalement réussi à me lever pour aller chez mon père, voulant lui demander de l’aide. J’ai attendu toute la nuit mais il n’ait jamais venu. Alors je suis partie, et j’ai trouvé ce centre de désintoxication à l’extérieur de la ville, et je m’y suis inscrite. C’était beaucoup plus dur que le dernier où j’avais été, ils se basculaient vraiment pour te faire réaliser ce que tu étais devenu. Et ça a marché pour moi. Ça fait déjà trois ans que je suis clean.


Elle marqua une pause pour la première fois depuis qu’elle avait commencé son récit. Pour voir sa réaction. Un regard d’étonnement fût visible dans ses yeux mais elle ne trouva pas le dégoût présent chez la plupart des gens après qu’elle leur ait raconté son histoire.

_ Je sais que c’est un choque pour toi, dit-elle doucement, mais je veux juste que tu saches la vérité à mon propos.

_ Je suis content que tu l’ais fait, mais je me sens honteux, je me rends compte que j’ai déjà parlé d’alcool trois fois depuis que je suis ici. Je suis désolé.

_ Ce n’est pas grave. Je peux supporter d’être entourée de personnes qui boivent. Je sais que je n’en ai plus besoin. Je n’ai besoin de rien de tout ça d’ailleurs… Bien il vaudrait mieux que tu ne restes ici pas plus longtemps.
Avant que quelqu’un commence à avoir des doutes, dit-elle alors qu’elle lui administrait son injection d’insuline.

_ Tu sais, dit-il en attrapant sa main, ça ne change en rien ce que je ressens pour toi.

Soulagée, elle continua, merci de ta compréhension. C’était dur de te dire car ça m’a fait perdre presque tous les gens à qui je tenais.

_ Tu ne me perdras jamais, pour rien au monde, la regardant droit dans les yeux.

Elle ne s’était jamais autant sentie en sécurité et aimée qu’à ce moment-là. Et elle savait qu’elle devait lui avouer ses sentiments à présent. Elle était convaincue que ça la brûlerait de l’intérieur si elle attendait une minute de plus.

_ Michael, murmura-t-elle, frôlant sa main. Je t’aime.

Il ne contrôla pas l’énorme sourire qui apparut sur son visage. Je t’aime aussi, plus que tout.

Mais leur moment d’intimité fût interrompu quand Katie ouvrit la porte. Ok les enfants, la fête est finie. Il faut que t’y ailles, appontant vers Michael.

_ Au revoir, dit-il doucement avant de se lever et quitter la pièce.

Sara n’arrivait pas á enlever la joie sur son visage même après son départ. Fait qui ne passa pas inattendue à Katie.

_ Il t’a dans la peau, ma puce !


Verdict????
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Sam 22 Aoû - 23:44

Merci pour cette suite

elle et super
sara décide de lui parler et ell a peur de le perdre mais elle le predera pas jamais

sara lui je t'aime et michael repond je
Citation :
Je t’aime aussi, plus que tout.


trop bo

hate de lire al suite

bisous et bonen soirée
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
portugalita
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Lun 24 Aoû - 23:29

Le jour suivant, elle sentait un immense soulagement en voyant Michael rentré à avers les portes de l’infirmerie. Elle ne s’était pas rendue compte du bien-être qu’elle sentait maintenant qu’elle lui avait dit toute la vérité. Même si elle savait qu’il allait avoir quelques questions à lui poser. Elle se rendit compte qu’elle pouvait se confier à lui en toute honnêteté sans aucunes craintes qu’il puisse la rejette.

Après s’être saluer, il relança le sujet. Je peux te poser une question ?
_Tout ce que tu veux ! répondit-elle sachant qu’il avait probablement passé la nuit a analyser tout ce qu’elle lui avait avouée la veille.
_ Est-ce que tu continues à y penser, est-ce que tu te sens tenter parfois ?
_ J’y pense tous les jours. C’est plutôt dur d’oublier quand ça me saute aux yeux à longueur de journée
, dit-elle regardant l’armoire à médicaments. Mais la plupart du temps quand j’y pense, je me rappelle à quel point ma vie est meilleure sans la drogue. Même si des fois ma vie est difficile, je me rappelle que c’était encore pire quand je me droguais. Mais des fois je me mets á penser que ça me ferait sentir mieux, même que pour seulement quelques minutes, juste pour oublier la douleur quelques instants, juste cette fois.
Heureusement, je me souviens rapidement que ce ne sera pas le cas, ça ne sera pas que cette fois-ci. J’ai pas envie de te mentir, ni que tu te sentes coupable mais la semaine dernière a été plutôt dur pour moi. Je n’avais pas de morphine chez moi, et c’est tant mieux, parce que sinon je ne sais pas ce qui aurait pu se passer. Car des fois ça me paraîtrait naturel. Presque instinctif. Je sais, dans ma tête que je ne veux plus jamais reprendre ce chemin, mais des fois, je me suis retrouvée en train d’en chercher dans mes anciennes cachettes, avant de me rendre compte de ce que j’étais en train de faire. Je crois que des fois lorsque tu souffres c’est comme si ton cerveau se débranchait et que ton corps essaye de trouver ce dont il a besoin pour survivre. Je sais que je divague mais est-ce que ça a un sens ce que je suis en train de raconter ?
_ Ouais, ça a un sens, voulant s’approcher pour la prendre ns ses bras.
_ Tu sais, dit-elle changeant de sujet, on a que des conversations plutôt sérieuses depuis les deux dernières semaines. Notre flirt à peine déguisé me manque.
_ Moi aussi, mais avant qu’on en arrive là, j’ai encore une autre question très sérieuse. Ça fait des semaines que ça me
travaille.
_ Quoi ?
_ D’accord, je me lance. Alors est-ce que j’embrasse bien ou pas ?

Elle ne put éviter les rires qui s’échappaient de sa gorge. Oh tu es tellement sur de toi, dit Sara, en secouant sa tête. Ça t’a maintenu éveillé toute la nuit ?
_ Justement oui. Je veux dire, je le sais mais tu ne l’as pas encore admis.
_ Tu sais quoi. Je crois que ton temps ici s’est écoulé, tiens ta piqûre
, s’exclama-t-elle en l’administrant.
Alors qu’il s’apprêtait à partir, il la regarda une dernière fois.
_ T’as toujours pas répondu à ma question ?
_ Est-ce que ça t’enlèvera ce sourire niais du visage ?
_ Ça se pourrait bien.
_ Bon d’accord, je pense que tu embrasses extrêmement bien M.Scofield,
dit-elle faisant mine de ne pas savoir de quoi elle parlais.
_ Merci. Ayant une main sur la poignet de la porte, il se retourna. Je vous renvoie le compliment, docteur. Avec un dernier sourire, il disparut à nouveau.


Déchainez-vous....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Mar 25 Aoû - 16:19

merci pour la suite !!!!!!!

mike a étais tenue tous éveillé toute la nuit pour savoir si il l'embrassait bien mdrr lool et sara lui répond a la fin j'adore les répliques avec les vouvoiement !!!!!!

sara lui dit qu'elle a de la morphine sous le nez tous les jours main ne pense plus a se droguer puisque qu'elle sait que la drogue va ruiner sa vie comme elle le fessait avant

hate de lire la suite !!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
portugalita
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Jeu 27 Aoû - 23:36

Voilà les filles....
Vous vous rendrez compte que à un moment je passe du "vous" au "tu"...
C'est normal... Comme les américains utilises le "you" pour tout, j'ai arranger à ma sauce, pour que ce soit plus plaisant...
Car le vous crée une certaine distance je trouve...


Chapitre 18

Ce soir-là en rentrant chez elle, ses pensées étaient tellement absorbés par Michael, comme d’habitude, qu’elle ne remarque pas le large, étrange homme appuyer à sa porte jusqu’à ce qu’il soit en face d’elle. Il avait les mains dans les poches de son jeans et portait un sweater avec un col relevé mais aussi des lunettes de soleil. Regardant le sol, son visage lui était inaccessible. En moins d’une fraction de secondes, elle se mit à chercher sa bombe à grimogène u cas où il voudrait la suivre.

_ Docteur Tancredi, elle entendit l’appelé d’une voix qui lui était familière.

Elle se retrouna l’entente de son nom, l’arme toujours entres ses doigts.

_ Lincoln ? dit-elle s’approchant de lui maintenant capable de le reconnaître.
_ Hey Doc. Je ne voulais pas vous effrayer. Mais c’est ma façon de sortir maintenant. Vous savez pour éviter la presse.
_ Ce n’est pas grave. Je sais ce que c’est. Comment allez-vous ?
_ Bien, je vais bien
, dit-il retirant ses lunettes pour la regarder dans les yeux. Je me demandais juste si je pouvais vous parler une seconde ?
_ Bien sûr. Est-ce que vous voulez entrer ?
dit-elle en ouvrant la porte.
_ Ouais, merci.
_ Ne faites pas attention au désordre
, dit-elle alors qu’il n’y avait pas un seul objet au mauvais droit.
_ Quel bordel, pensa-t-il ironiquement, Michael et elle sont vraiment fait l’un pour l’autre. Quels maniaques du rangement.
_ Asseyez-vous, je vous en prie.
Pointant vers le canapé et s’asseyant sur le fauteuil adjacent. Qu’est-ce qui vous tracasse ?
_ Bon ça va peut-être vous paraître évident, mais je voulais simplement vous remercier personnellement pour ce que vous avez fait pour moi. Si vous n’aviez pas parlé avec votre père à propos de mon procès, je serais sûrement mort à l’heure qu’il ait.
_ Je n’ai pas fait grand-chose. Michael, vos avocats, mon père, c’est eux qui ont pris des risques pour vous, pas moi.
_ Mais tous ces risques auraient été en vain si vous n’aviez pas été là. Vous pouvez penser le contraire
mais vos actes ont été le coup de pouce qui m’a sauvé la vie. Maintenant arrêtez d’être si humbles et acceptez mes remerciements, dit-il dans un sourire.
_ Ok, répondant à son sourire. De rien.

Un court silence s’en suivit.

_ Est-ce que je peux t’off…. Vous offrir quelque chose à boire ?
_ Non merci, vous serez vite débarrassé de moi, je veux juste parler de Michael. Et je crois ‘on pourrais se tutoyer, non ??
_ D’accord
, dit-elle doucement, se demandant ce qu’il savait au juste de leur relation.
_ Bon, Michael m’a raconté ce qui se passe entre vous, et je veux que tu saches que je suis très heureux pour vous. Il avait l’habitude de me raconter quand il sortait avec quelqu’un mais jamais plus, il ne m’a jamais né beaucoup d’informations sur ses conquêtes et ça finissait par ne durer qu’un temps d’ailleurs. Mais permet moi de te dire, que lors des dernières fois où on s’est parlé, il n’a que ton nom à la bouche, affirma Lincoln dans un rire.

Sara n’arriva pas à cacher le sourie timide qui apparut à ses lèvres à cause de sa remarque.

_ Je veux aussi que tu saches que les choses sont plus dures pour lui qu’il le laisse paraître dans cet endroit. Il n’ai pas aussi dur qu’il veut nous faire croire. Quand il était jeune, je me suis toujours certifier qu’il restait le plus éloigner possible des ennuis. Tu sais, j’étais en quelque sorte son garde du corps, je me suis toujours occupé de ceux qui se mettaient avec lui. Il n’avait jamais participer à une bagarre avant son arrivée en prison. Je sais que maintenant, il a fait des choses qu’il n’aurait jamais cru faire. Il a vu des choses qu’il n’aurait jamais voulu voir. Et ça me tue de savoir que je ne peux plus le protéger. Mais ais qu’il va arriver à supporter l’enfer qu’il vit là-bas. Parce qu’il t’a toi. Vous êtes ce qui l’aidera à survivre jusqu’au jour où il sortira de ces murs. Nous savons tous les deux qu’il n’a pas sa place là-bas, mais s’il n’y serait jamais allé, il ne t’aurait jamais rencontré, Sara, et ça fait que ça en vaille la peine pour lui.
_ Merci Lincoln
, dit-elle simplement. Ça m’aide à mieux le comprendre.
_ Pas de problèmes.
_ Je voulais aussi te demander comment ça se passe avec ton fils ?
_ Il va bien,
répondit-il dans un soupir. Ça n’a pas été simple pour lui. Il a reprit l’école cette semaine et je pense que ça l’aidera à retrouver une vie normale. Mais on est en train de le faire suivre par un psy et tout le reste. Je suis sûr qu’il s’en sortira. On a d’ailleurs emménagé avec Véronica et comme ils se sont toujours bien entendus, les choses ne peuvent que s’arranger.
_ Tant mieux. Vous le méritez.
_ Ouais, j’oubliais. Véronica veut te revoir. Elle voulait savoir si on pouvait déjeuner ensemble jeudi ?
_ Oui, j’adorerais
, répondit Sara.
_ Génial. Elle t’appellera pour mettre au point les détails. Je ferais mieux d’y aller. Dit-il en s’apprêtant à partir. Encore une fois, merci pour tout.
Sara se rendit compte qu’il ne savait plus quoi faire à présent, alors elle pris l’initiative de s’approcher de lui et l’enlacer. Je suis heureuse que les choses se soient arrangées pour toi.

Lincoln répondit à son geste, la serrant chaleureusement, sachant qu’une grande part de sa liberté lui été dût. Ils finirent par se séparer et se regarder dans les yeux pendant un moment. Bon, on se revoit jeudi, alors ? dit-il en passant le seuil de la porte.

_ Absolument, en le regardant disparaître à travers le couloir.






Alors????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Ven 28 Aoû - 0:58

merci pour la suite toujours aussi génial !!!

sa ce passe du coté de sara et elle revoit linc ,qui est sortit version incognito il lui parle de mike et sa aide a sara a mieux le comprendre

ils se revoient jeudi pour déjeuner .

hate de lire la suite tu cartonnes !!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: For Always, Forever..   Ven 28 Aoû - 23:35

Merci pour la suite

j'adore ce que linc dit sur mich qu'il le proteger & tout

hate de lire la suite

bonne soiré
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: For Always, Forever..   

Revenir en haut Aller en bas
 
For Always, Forever..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hobby Forever
» Avengers Forever
» SUPERMAN FOREVER #1 Statue
» trackmania forever
» SUPERMAN FOREVER #1 MINI STATUE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MiSa' Story :: WENTWORTH/SARAH & MICHAEL/SARA :: Fanfictions-
Sauter vers: