MiSa' Story


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre Inattendue !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
AuteurMessage
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Rencontre Inattendue !   Jeu 1 Jan - 23:11

Voilà la deuxiéme fic, c'est du Misa, mais ça n'a rien avoir avec l'univers de prison break !!!


Bonne lecture, j'espére que vous allez aimer !!


Titre : Rencontre Inattendue.
Auteur : Saratancredi, suzie014, audreyscofield

Estimations: bon pour tout public...

Catégorie : romance et un petit peu d'humour.......

Personnages : Sara, Michael, Lincoln, Veronica, LJ, Frank Tancredi..........

Résumé : Sara se trouve à une réception du Gouverneur ( son père) où elle fait plus que s'ennuie, alors qu'elle souhaite s'éclipser sur la terrasse, elle réalise qu'il y a déjà quelqu'un........pour savoir la suite faut lire..... naméo lol

Dénégations: Tous les personnages appartiennent à Paul Scheuring, à la Fox, etc., sauf ceux que j'aurais créés. Je ne détiens aucun droit sur cette série et je n'en tire aucun profit à part peut-être mon plaisir personnel.

Notes :.. désolée d'avance pour les fautes d'orthographe,

Feedbacks : des coms, si ça vous plait ça serait cool....



Elle était debout face à tous ces gens qu'elle ne connaissait pas pour la plupart. Ce qu'elle faisait là, bonne question, elle était venue parce qu'il lui avait demandé, exigé serai plus approprier et ne voulant pas qu'il lui fasse de nouveau la morale, alors elle était venue à cette reception qu'elle trouvait ennuyeuse à mourir.

Elle s'était déjà écarter de tous ce gens avec lesquelles elle ne se trouvait aucun points communs. Tous ce qui les préoccuper c'était leur actions en bourse, leur porte-feuille et de se pavaner avec leur costume dernier cri et leur montre en or, non c'est sûre elle n'était vraiment pas dans son élément avec ses gens-là et pourtant son père était l'un d'eux, alors le probléme venait peut-être d'elle.

Non !!! Le probléme c'était que son père se souciait plus de lui-même et de sa carrière alors qu'elle se qu'elle aimait c'était aider les autres et donner de son temps au plus démunis.


Alors qu'elle voyait l'un des hommes qu'elle avait envoyé balader quelques minutes après son arrivé, oui parce qu'en moins d'une heure elle avait dû faire ça au moins cinq fois, preuve qu'elle n'avait vraiment pas envie d'être là et qu'elle ne supportait pas se genre de type, elle le vit venir vers elle, et souffla d'exaspération.

Sachant qu'elle ne pourrait pas s'empêcher de l'envoyer voir ailleur une fois de plus ou même pire, elle n'est pas de nature violente mais ce genre de type avait le don de l'énerver c'était plus fort qu'elle, elle se dirigea vers un groupe de personne, qui semblait discuter de la hausse du pétrole et qui ne comprenait pas pourquoi tous le monde s'en plaigniez, au bout d'à peine quelques minutes et voyant que l'autre type était allé voir ailleurs, elle décida de s'éloigner de ce groupe de personnes, avant qu'elle finisse par leur dire ce qu'elle pensait d'eux et de s'attirer les foudres de son paternel.

Elle se dirigea vers la terrasse et allait s'accouder au balcon quand elle remarqua qu'un homme était déjà là.

Femme: Excusez moi, je ne vous avez pas vu.

Il se retourna et la regarda.

Elle resta figé devant cet homme, elle essaya de détourner les yeux mais son cerveau ne semblait pas d'accord, son regard ne voulait pas de détacher du sien. Il avait des yeux, heureusement qu'il en avait comment il pourait voir sinon, bleu ou alors vert, elle n'était pas vraiment sûre, la seule chose qu'elle savait c'est qu'elle les trouvait vraiment magnifique.

Homme: Ce n'est pas grave.

Elle lui sourit légérement.

Waouh, ce sourire, non ce n'est pas seulement le sourire, c'est son visage, en faite je crois que c'est elle, elle est.............comment dire, je pense que "waouh" était le bon mot, dés que je me suis retourné j'ai été ébloui par cette femme qui se trouve face à moi, j'ai seulement vu qu'elle portait une robe noire légérement décolleté, et je me suis retrouver à la regarder dans les yeux, d'ailleur elle même ne cesse de me regarder. C'est dans un moment comme ça que j'aimerai lire dans les pensées.

Arrête de le regarder, arrête tout de suite, je sens que je suis entrain de me noyer dans ses yeux. Allez, respire profondément, détourne ton regard et retourne d'où tu viens.
Je n'y arrive pas.
Bon sang, tu ne vas pas rester là à le regarder pendant des heures, tu vas finir par le destabiliser le pauvre.


Elle finit par détourner son regard du sien et commence à faire demi-tour quand elle l'entend lui parler.

Homme: Vous pouvez rester.

Elle se retourne et le regarde à nouveau, il regarda la terrasse et lui dit avec un sourire.

Homme: Y a assez de place pour deux je pense.

Il me sourit, non mais ce n'est pas vrai, arrête ça tout de suite. En plus d'avoir des yeux magnifique, il a un sourire à tomber par terre. Tourne la tête, allez, ou alors toi arrête de me sourire.

Elle détourne à nouveau les yeux et va s'accouder au balcon, en essayant de retrouver un rythme cardiaque normal. Il vient s'accouder lui aussi au balcon, non loin d'elle. Elle le regarde du coin de l'oeil, et le voit regarder au loin, et ne peut s'empêcher de sourire. Après quelques secondes, elle se demande pourquoi il est là et pas avec les autres personnes de la réception, elle finit par lui poser la question qui lui brûle les lèvres.

Femme: Pourquoi vous êtes là et pas avec les autres.

Il l'a regarda.

Homme: Ce genre de soirée, je trouve ça......

Femme: Barbant ou alors ennuyeux à mourir.

Homme: Les deux en faite.

Elle le regarda, ils se regardèrent et se mirent à rire, elle finit par lui tendre la main.

Femme: Je m'appelle Sara.

Il lui serra la main.

Homme: Michael.



Very Happy Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Jeu 1 Jan - 23:24

Citation :
Femme: Je m'appelle Sara.

Il lui serra la main.

Homme: Michael.

la plus belle des rencontres chez le gouverneur cheers cheers cheers

aller la suiteeeeeeeeeeeeeee


Revenir en haut Aller en bas
IsLeMMe
...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15247
Age : 33
Humeur : En manque terrible de Michael et Sara Scofield
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Jeu 8 Jan - 21:22

oh mais j'avais même pas vu que tu avais posté... ca me fait plaisir de la relire alors ca serait cool s'il y avait une suite.. en plus je l'ai entième mais si t'es daccord je préfère la suivre à mesure que tu postes...



Revenir en haut Aller en bas
http://misa-story.forumactif.com
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Ven 9 Jan - 0:46

Slt les filles, désolé de ne pas avoir poster de suite j'étais pas malade et trop mal pour venir sur le forum !!!


voilà la suite, bonne lecture!!!



Sara, j'adore ce prénom, il lui va parfaitement bien je trouve. J'ai même réussi à la faire rire, peut-être que je n'aurais pas dû parce que maintenant, je n'arrive plus à détacher mon regard du sien, sans parler du fait que je suis incapable de lâcher sa main.

Bon, soit il y a de l'éléctricité dans l'air soit.....non, ça ne peut-être que ça, ce n'est pas possible qu'un type que je vois pour la première fois me fasse cet effet rien qu'en me serrant la main, d'ailleurs en parlant de main, il devrait peut-être me lâcher la mienne, ou alors c'est moi qui ne la lâche pas. Oula Sara, il fait que tu te ressaisisses ma grande, surtout qu'il est arrivé à te faire rire alors que tu es tout sauf d'humeur joyeuse.

Ils arrivent finalement à lâcher la main de l'autre, mais ne cesse de se regarder.

Michael: D'après ce que j'ai compris vous ne vous amusez pas beaucoup.

Un clown ne s'amuserai pas ici.

Sara: Pas vraiment non, ce n'est pas vraiment mon élément.

Ce n'est pas le mien non plus, je crois qu'on a déjà un point en commun.

Michael: Je peux vous demander pourquoi vous êtes là alors.

Pourquoi je suis là, parce que ce qui me sert de père m'y a obligé.

Sara: On a demandé à ce que je sois présente.

Michael: Demandez !!

Elle sourit, d'aprés moi je crois qu'on ne lui a pas vraiment donner le choix.

Je n'y crois pas, ça ce voit tant que ça qu'on m'a forcé à venir, ou alors c'est lui qui lis dans mes pensées. Je n'espére pas parce que s'il continue de me regarder avec ce sourire, il risque d'être choqué de savoir ce que je pense.

Sara: Exigé serai peut-être un mot plus approprier.

Michael: C'est votre patron qui vous a obligé à venir.

Sara: Heu....

D'un coup une voix retentit non loin d'eux.

Voix: Melle Tancredi !!!!

Je la vois se tourner et regarder l'horizon, j'entend de nouveau cette voix qui semble se rapprocher de nous. Sara, elle, ferme les yeux, j'ai l'impression qu'elle essaie de se cacher et de faire abstraction de cette voix qui se fait plus éléver.

Non mais, ce n'est pas possible ça, ils ne peuvent pas me foutre la paix, une fois pour toute, je ne peux jamais être tranquille ce n'est pas vrai ça. Je l'entend m'appeler à nouveau, il doit certainement être devant la terrasse, je devrais me tourner vers lui et retourner a cette saleté de réception, mais je n'en ai vraiment pas envie.

Voix: Melle Tancredi !!

Pourquoi il la regarde en l'appelant comme ça, elle n'est pas.........Michael, tu es vraiment long à la détente, je la vois soupirer, elle s'apprête à se retourner, alors qu'elle n'en a vraiment pas envie vu la tête qu'elle fait.

Michael: Vous cherchez quelqu'un ?

Bien sûre qu'il cherche quelqu'un, tu es con ou quoi.

Homme: Oui je cherche Sara Tancredi, la fille....

Michael: La fille du Gouverneur, je suppose.

Il hocha la tête.

Michael: Je crois que vous allez devoir continuer à chercher.

Homme: Ce n'est pas elle.

Je le vois désigner Sara, si c'est elle, mais à voir sa tête, elle n'a pas vraiment l'air de vouloir te parler.

Michael: Non, ça fait plus de deux minutes qu'on vous entend l'appeler si c'était elle, elle serai venue vous voir, vous ne croyez pas.

Qu'est ce qui fait, il est dingue , il va s'attirer des ennuies à cause moi. Ce type me connait depuis des années, il ne va jamais le croire. Bon allez tant pis pour toi Sara, Michael est vraiment trop craquant pour que tu le laisses avoir des ennuis.

Homme: Oui vous avez raison, merci Monsieur. Désolé Madame.

Je n'y crois pas, il a gobé son histoire, il est fort ce mec.

Il a avalé mon histoire, je n'y crois pas, alors soit je suis trés doué, soit lui, il est stupide. Je le vois partir et recommencer à l'appeler, je ne peux pas m'empêcher de rire.

Je l'entend rire et me tourne vers lui, il secoue la tête en regardant l'autre repartir et continuer à m'appeler, je le vois se tourner vers moi et ne peux m'empêcher de lui sourire.
Revenir en haut Aller en bas
IsLeMMe
...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15247
Age : 33
Humeur : En manque terrible de Michael et Sara Scofield
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Ven 9 Jan - 2:12

oh mais je suis trop contente de relire cette fic, j'avais oublié l'humour qu'ils pouvaient dégager dans leurs pensées... c'est vraiment super... hate de lire la suite...



Revenir en haut Aller en bas
http://misa-story.forumactif.com
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Sam 10 Jan - 20:16

Slt les filles voilà la suie !!!!

bonne lecture!!!!



Michael: Ce n'est pas votre patron qui vous a obligé à venir.

Je la vois secouai la tête embarassé, elle est encore plus jolie quand elle est gênée, ses joues sont légérement rosies. Elle continue de me regarder et se mort la lèvre, c'est dingue l'effet que me fait cette femme, je ne la connais même pas et pourtant je viens de mentir pour elle.

Sara: En effet ce n'est pas mon patron, c'est mon père qui m'a obligé à venir.

Michael: Vous êtes la fille du Gouverneur Tancredi.

Sara: Hé oui....

C'est moi ou elle a dit ça d'une voix triste, non je crois que ce n'est pas moi, elle vient de perdre son si beau sourire.

Sara: Merci pour....

Je le vois me sourire, je crois qu'il comprend pour quelle raison je le remercie, en plus d'être mignon, il a l'air d'être gentil. Qu'est ce qu'il fait ici, il n'a rien avoir avec les gens de cette réception.

Michael: Vous essayez.......

Sara: Je crois qu'aprés ce que vous venez de faire pour moi, on peut se tutoyer non.

Non mais ça va pas toi, tu ne le connais même pas et tu lui permet de te tutoyer. Ca y est j'en suis sûre maintenant, je ne suis pas normale, j'évite le plus possible la plupart des hommes qui essaie de m'approcher mais à lui, je lui ouvre carrément grand les bras. Il doit me prendre pour une folle.

Michael: Oui si vous..... si tu veux......alors, tu cherches à éviter quelqu'un.

Sara: Quelqu'un !!! Non c'est tout le monde que je veux éviter.

Michael: Ha oui carrément.

Enfin, elle me sourit à nouveau, je crois que je devient accro à son sourire, Michael arrête, cette fille tu l'as connaît à peine, tu ne sais rien d'elle a part qu'elle est magnifique, que c'est la fille du Gouverneur et qu'elle n'en semble pas vraiment fière. J'ai dit qu'elle était vraiment magnifique.

Sara: Et toi pourquoi tu te caches sur la terrasse.

Michael: Comme je disais tu t'as l'heure, ces soirées là, ce n'est pas vraiment mon truc.

Sara: Alors qu'est ce que tu fais ici.

Michael: Le patron de la boite pour laquelle je travail a tenu a ce que je vienne avec lui.

Sara: Tu aurais put refuser non.

Michael: Oui j'aurais pu.

Ca y est il m'intrigue encore plus maintenant.

Sara: Je....je peux te demander pourquoi tu ne l'as pas fait.

Il lui sourit.

Michael: Mon frére dirai que c'est parce que je ne sais pas dire non, d'ailleur je crois qu'il a raison, un jour ça me perdra.

Elle se mit à rire.

Sara: Donc en faite, on est tous les deux ici contre notre volonté, moi parce que je n'ai pas le choix et toi parce que tu ne sais pas dire non.

Il se mit à rire à son tour.

Michael: Je crois que ça résume bien la situation.

Elle n'arrête pas de me sourire, je crois que je vais craqué, elle me fait fondre, et pourtant ce n'est pas mon genre de succomber aussi vite.
Mais qu'est ce qu'elle fait??
Elle va tomber!!!!
Elle vient de s'asseoir sur le balcon, je la vois regarder vers la salle puis a nouveau vers moi.


Sara: Alors comme ça tu as un frére.

Michael: Ouais.

Sara: Plus jeune !!!

Il s'asseoit à côté de moi, te mets pas trop prés, je risque de te sauter dessus et vue a quel étage on est, on risque de se faire mal en tombant.

Michael: Non plus vieux, ce qui est pire.

Elle lui sourit.

Michael: Et toi, tu as des fréres et soeurs.

Sara: Non je n'ai pas cette chance, je suis fille unique.

Michael: En effet c'est dommage.

Sara: Ouais, c'est peut-être l'un d'eux qu'on aurait put forcer à venir à cette....

Michael: Réception.

Sara: J'allais dire veillé funeste mais réception ça va aussi.

Il lui sourit.

Sara: Alors tu es là pour le travail.

Michael: Oui, mon patron est là pour convaincre le gouverneur d'investir dans des immeubles ou un truc du genre je crois.

Sara: Tu crois !!!!! Tu ne sais même pas pourquoi tu es là.

Michael: Pitoyable n'est ce pas.

Pitoyable je ne sais pas, mais amusant c'est sûre, il est venu ici pour faire plaisir à son patron et il ne sait même pas pourquoi.
Tais toi Sara, tu n'es pas mieux, toi non plus tu ne sais pas pourquoi tu es là.


Michael: Les investissements dans les immeubles ce n'est pas ma tasse de thé, moi je préfere les dessiner.

Sara: Tu es ingénieur.

Michael: Ouais et toi, vu ta réticence aux réceptions, tu n'es pas dans la politique.

Sara: Ho ça non, plutôt mourir. Je suis médecin.

Michael: Ha oui ça n'a rien avoir avec la politique en effet.

Sara: Non, mais je préfere de loin. Je pense qu'il faut faire partit de la solution pas du problème.

Michael: Soit le changement que tu veux voir en ce monde.

Non je rêves il connait ma citation!!!
Et en plus il est intelligent.


C'est moi où elle me regarde bizarrement.

Michael: Qu'est ce qui y a.

Sara: Rien. C'est juste que c'était ma citation à l'université.

Michael: Ha c'est toi j'ai toujours cru que c'était Gandhi.

Sara se mit à rire.

Sara: Très drôle!!!

Michael: Alors tu as fais tes études ici.

Sara: Oui j'ai été à Northwestern.

Michael: Non ce n'est pas vrai.

Sara: Si pourquoi.

Michael: J'étais à Loyola.

Sara: Tu te moques de moi.

Michael: Non pas du tout.

Elle lui sourit.

Sara: Qui c'est on c'est peut-être déjà rencontré, tu sais saoul dans un bar.

Ha non, a mon avis, ça m'étonnerai fort, si je t'avais déjà rencontrer je m'en souviendrai. Une si jolie jeune femme, qui comparé à celle que je croisais à l'université, semble très intelligente, non ce n'est pas possible, je m'en rappelerai si je l'avais déjà vu.
Mais bon je ne vais pas lui dire ça, ça fait ringard.


Michael: Non je ne crois pas, je m'en souviendrai si je t'avais déjà vu.

Hé voilà, tu l'as quand même sortit ta phrase ringarde.

Je rêve ou il me drague, n'importe quel type m'aurait sortit ce genre de phrase, j'aurai trouver ça ringard, mais là je dois dire que je suis de son avis, si je l'avais déjà rencontré, je m'en souviendrai à coup sûre.
Mais bon je ne vais pas lui dire ça, il va croire que c'est facile de me baratiner, il faut que je trouve un truc pour le remettre à sa place.


Sara: Je pense que je m'en souviendrai aussi.

Non mais ça ne vas pas, qu'est ce que tu fais !!! Tu es complétement dingue ma pauvre.
Hum!!!! Il continue de ma sourire. Ca y est tu es contente de toi, en faite oui très, parce qu'il se trouve que j'adore son sourire.


Alors là j'en reviens pas, j'ai cru qu'elle allait chercher à me remettre à ma place, même pas. J'arrive pas à la quitter des yeux et je lui sourit en plus.
Et merde, qu'est ce qui lui veule encore, on ne peut pas être tranquille.


Et voilà, j'ai à peine droit à quelques minutes de liberté, qu'on m'appelle à nouveau, mais là étant donné que c'est par mon prénom qu'on m'appelle, j'en déduis que c'est mon pére qui me cherche.

Voix: Sara!!!

Michael: Il semblerai que tu sois très demandé.

Sara: En effet, je suis extrémement populaire.

Michael: Je discute avec une célébrité alors.


Et en plus, il a de l'humour, je crois que c'est bien la première fois que je me sens à l'aise avec une personne présente à ce genre de réception. Et l'autre qui est encore entrain de m'appeler, non mais ce n'est pas vrai, il ne pourrai pas m'oublier un peu, il n'a pas fait attention à moi de toute la soirée et quand enfin, je trouve quelqu'un qui ne ressemble pas à tous ces autres crétin pour parler, il vient me déranger, non mais franchement, il cherche à me pourrir la vie ou quoi.

Je l'entends qu'on l'appele à nouveau, je tourne la tête et je vois un homme apparaitre et s'arrêter à l'entrée de la terrasse, sur ce coup là, je crois que je ne peux pas l'aider, c'est son père lui même qui est venu la chercher, dommage je passais un bon moment, je le vois nous regardait et l'appeler.

Gouverneur: Sara !!!!

Elle se tourna vers moi avec un sourire amusé, je ne comprend pas pourquoi ça l'amuse mais je ne peux pas m'empêcher de lui sourire.

Sara: Je crois que cette fois, je ne pourrai pas y échapper.

Michael: Je crois aussi.

Sara: Dommage c'était sympa de parler avec toi.


Pendant que tu y es dis lui carrément que tu le trouve canon.

Michal: Qui sait, tu auras peut-être encore l'occasion de leur fausser compagnie.

Sara: Ne me tente pas.

J'adore, elle me fait rire.

Gouverneur: Sara!!!

Il l'appele encore en haussant le ton, ce qui la fit encore plus sourire, je crois qu'elle doit bien aimer le voir perdre patience. Mais c'est bizarre parce qu'il ne s'approche pas de nous, il reste à l'entrée de la terrasse, je ne lui fait pas peur quand même.
Hé tu sais, je ne mord pas.
Je vois Sara descendre du balcon.


Ce qu'il s'impatiente Mr Je suis le centre du monde, je descend du balcon en soupirant et regarde Michael qui semble compatir à mon sort. Il est vraiment trop craquant ce mec.

Sara: Bon je crois que je n'ai plus vraiment le choix.

Michael: Bon courage.

Elle lui sourit.

Sara: Si le coeur t'en dis, tu n'as qu'à venir tenir compagnie a tous ces hypocrites avec moi.

Il lui sourit.

Michael: Je vais y penser.

Non je n'y crois pas voilà que mon patron se raméne.

Michael: Tout compte fait je crois que je ne vais pas avoir le choix moi aussi.

Qu'est ce qui veux dire par là, mais qu'est ce qui regarda d'abord, je tourne la tête et voit un type venir qui semble regardait Michael.

Sara: Ton patron.

Michael: Ouais.

Sara: Je ne crois pas me trompé en disant qu'on ne vas pas tarder à se retrouver à l'intérieur.

Michael: Il semblerai.

Elle me sourit et commence à se diriger vers son père, cette démarche qu'elle a.............
Michael arrête de la matter, y a son père juste en face.



Bon allez, je n'ai pas le choix, je m'approche de mon père et remarque qu'il ne semble pas très content, c'est dingue mais je ne peux pas m'empêcher d'être fière de moi.

Gouverneur: Je t'ai déja dit de ne pas t'isoler pendant les réceptions, après je suis obligé de te chercher partout, et je n'ai pas que ça à faire, je dois m'occuper de mes invités.

T'occuper de tes invités, alors ça c'est drôle, moi j'ai toujours cru que c'était de leur carnet de chéque que tu aimais t'occuper.

Sara: Et moi je t'ai dis cent fois d'arrêter de mettre ce genre de cravatte ringarde, ce n'est pas pour ça que tu le fais.

C'est qu'elle n'a pas sa langue dans sa poche, en plus d'être jolie et intelligente, elle a un sacrée caractère, non là franchement je craque.
Non mais ce n'est pas vrai qu'est ce qui me veut lui, j'ai été sympa, je l'ai accompagnait, il va me demander quoi encore.


Patron: Qu'est ce que vous faites là Mr Scofield.

Là tout de suite, maintenant, je pense à sauter du balcon, mais ça serai dommage je ne pourrai pas revoir la belle Sara.

Michael: Je prend l'air.

Patron: Venez avec moi à l'intérieur, y a quelqu'un que je voudrai vous présentez.

Je rentre à l'intérieur de la pièce, mais tourne discrètement la tête pour voir Michael, son patron rentre à nouveau dans la pièce et je vois Michael descendre du balcon en levant les yeux au ciel, je ne peux pas m'empêcher de sourire.

Gouverneur: Je peux savoir ce qui t'amuse.

Sara: C'est sûrement pas toi.
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Sam 10 Jan - 22:16

ma petite Audrey :heart: va me falloir plus de suites pour tenir jusqu'aux inédits
toujours aussi et

Revenir en haut Aller en bas
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Ven 16 Jan - 23:17

Slt les filles voilà la suite !!!!

bonne lecture!!!!!


Une demi-heure plus tard, Michael et Sara sont tout les deux entouré de personnes qui discutent, ils semblent l'un comme l'autre complètement ailleur, hochant la tête quand on les regardent et fesant des sourires plus ou moins forcés.

Je sens que si je ne part pas d'ici tous de suite, je vais commencer à pêter un plomb. Comment ils font pour rester des heures à ne parler que de leur partie de golf et de leur voiture, non honnêtement c'est la dernière fois que j'accepte de venir à ce genre de réception, c'est ennuyeux à mourir pas étonnant que Sara dise que c'est des hypocrites, d'ailleur en parlant de Sara, elle n'a pas l'air de s'amuser plus que moi.
Qu'est ce qui lui en veux celui là, un mec vient de s'approcher d'elle.
Heu.... je ne sais pas ce qu'elle vient de lui dire mais il repart aussitôt.
J'ai l'impression que ce n'est pas le premier qu'elle rembarre ce soir, la pauvre je la plaint franchement.
Je devrai peut-être me taire, y a une grande brune qui arrive vers moi, non ce n'est pas vrai.


Je sens que je vais m'endormir, non ce n'est pas vrai, qu'est ce qui me veut celui-là encore, je crois qu'il n'a pas compris.
Hé voilà deux mots et il retourne d'où il vient, y en a ils sont vraiment long à la détente.
Je tourne la tête et voit une femme allait vers Michael.
Qu'est ce qu'elle lui veut cette greluche, hé ho Sara calme toi, Michael n'est pas ta propriété, quoi que ça me dérangerai pas.
On dirai qu'elle a perdu son sourire.
Qu'est ce qu'il lui a dit ?
Qu'est ce que je ne donnerai pas pour être une petite sourire.
C'est moi où il lui dit d'aller voir ailleur, en tout cas elle semble vexée, lui par contre a l'air soulager, je le vois levé les yeux au ciel en soufflant.
J'éclate de rire en le voyant faire.
Je crois que je n'aurais pas dû parce que tout le monde me regardent maintenant et moi qui déteste être le centre d'attention.

Gouverneur: On pourrait savoir ce qui te fait rire.

Sara regarde autour d'elle, tous le monde la regarde, elle croise le regard de Michael qui lui fit un léger sourire, elle se mord légérement la lèvre pour ne pas se remettre à rire.

Sara: Je ne crois pas non.

Gouverneur: Pourquoi ?

Parce que vous ne savez pas ce que c'est l'humour.

Sara: Je ne crois pas qu'on ai le même humour.

Elle leur sourit pour ne pas qu'ils le prennent mal, même si elle s'en moque en faite.

Sara: Bon allez, moi je vais monter chercher mon manteau et rentrer chez moi.

Gouverneur: La réception n'est pas encore fini Sara.

Ta réception, elle aurai dû finir au moment où elle a commencé.

Sara: Oui je sais mais je dois être de bonne heure à l'hôpital demain matin.

Je la vois tourner les talons et commencer à partir mais son père lui dit une phrase qui l'arrête.

Gouverneur: Il n'y a pas que le travail dans la vie Sara.

Non je rêve c'est lui qui me dit ça, il manque pas de culot.

Elle se retourne et le regarde.

Sara: Venant de toi, ça sonne plutôt faux.

Et vlan, fallait réflechir un peu avant de parler. C'est bizarre t'as pas l'air d'apprécier ma réflexion.

Gouverneur: Je vais demander à Maria d'aller chercher ton manteau.

Pour que je passe un peu plus de temps avec toi et tous ces crétins, je n'inclu pas Michael bien sûre, non merci.

Sara: Non merci c'est bon, je prefére y aller, ça va me réveiller.

Celle là à mon avis tu vas la regretter de l'avoir dit ma fille.
Ho et puis je m'en fiche c'est vrai que je m'endors ici.


Je la vois monter les escaliers et ne peut m'empêcher de l'admirer, elle n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pied et ça se voit.
Mais bon maintenant qu'elle va partir, je sens que je vais encore plus m'ennuyer, mais ça fini a quel heure ces réceptions, merde.


Voilà j'ai mon manteau, maintenant je passe cette pièce en vitesse et je rentre chez moi.
Je cherche Michael du regard discrétement avant de descendre les escaliers afin de pouvoir lui dire au revoir avant de partir.
Ca y est je le vois, il s'est encore écarter des autres, il n'a vraiment pas l'air à sa place ici, je ne peux pas m'empêcher de sourire et pourtant ce n'est pas drôle, je sais exactement ce qu'il endure le pauvre.
Je descends les escaliers et passe discrétement pour ne pas me faire repérer, rater mon père ma vue.


Gouverneur: Tu comptais partir sans dire au revoir.

Sara: Bien sûre que non.

En faite si, mais je ne vais pas te l'avouer, et voilà on l'appele et c'est comme si je n'exister plus.

Sara: Au revoir.

Pourquoi tu perds ton temps avec lui Sara, franchement tu n'as pas encore compris la leçon.
Ha !!! Michael est encore tout seul, génial.


Sara: On s'isole encore.

Même pas besoin de tourner la tête, je sais que c'est elle.
Hé oui, je m'isole, tu vas me laisser tout seul, alors je déprime dans mon coin.
Arrête de me sourire, je t'en veux de partir avant la fin.
Ho et puis zut je résiste pas à son beau sourire.

Michael: Dis moi y a pas de passages secrets ici par hasard.

Sara: Pourquoi tu en veux un pour pouvoir sortir d'ici.

Michael: C'est ça !!!!

Sara: Désolé, je n'en sais rien.

Michael: Dommage, je vais être obligé de retourner sur la terrasse et de sauter du balcon alors.

Ha bah non alors, fais pas ça, ça serai trop bête.

Sara: Je te souhaite bon courage.

Michael: Ha mais du courage j'en ai à revendre, mais ce qu'il me faudrait pour tenir avec ses gens, ça serai d'avoir la même mentalité qu'eux.

Ils regardèrent les personnes présentent puis se regardèrent à nouveau.

Sara/Michael: Non !!!!

Ils se mirent tout les deux à rire, quand Michael entendit qu'on l'appeler.

Voix: Mr Scofield.

Non par pitié, laissez moi tranquille.

Je le vois baissé la tête et mettre ses mains dessus, je crois qu'il commence à en avoir vraiment marre.

Michael: Mais qu'est ce que je lui ai fait.

Sara lui sourit.

Sara: Tu as accepté de l'accompagner.

Il me regarde en soupirant, je lui sourit, il n'a pas l'air d'avoir envie de rire pourtant il me sourit, allez Sara, tu dois rentré, dis lui au revoir.

Sara: Je dois y aller, bonne chance.

Michael: Je crois que c'est à eux que tu devrais dire bonne chance, parce que je sens que si ça continue, je vais tous les passer par le balcon.

Ce n'est pas moi que ça dérangerai, bien au contraire, je serai débarrasser de ces réceptions.

Sara: Ce n'est pas une mauvaise idée, mais ça serai dommage de risquer la prison pour ces crétins pareils, ils n'en valent pas le coup.

Michael: Ouais, tu as raison, je vais prendre mon mal en patience.

Voix: Mr Scofield !!!!

Michael: Alors lui, je ne suis pas prêt de lui rendre service à nouveau, c'est moi qui te le dit.

Sara lui sourit.

Michael: Rentre bien.

Sara: Merci, au revoir.

Michael: Au revoir.

Il se leve pour aller voir son patron qui était sur le point de le rappeler et lui fait un sourire jaune qui me fait sourire et commence à partir, en arrivant à la porte je tourne légérement la tête et voit Michael entrain d'écouter un type enfin écouter est un grand mot il semble plus intéresser par ses chaussures.

Qu'est ce que j'en ai à faire de ce qui me raconte ce type.
Sara doit être sortit, je regarde vers la porte.
Elle est encore là, elle me fait un léger signe de main, je lui sourit et la voit sortir.
Si on m'avait dit que j'allais rencontré une femme comme elle ici, avant que j'aille fuir sur la terrasse je ne l'aurai jamais cru.


Je sors de cette maison, enfin, et m'avance vers ma voiture, qu'est ce qu'elle était barbante cette soirée, pourquoi je suis venue.
Qu'est ce que je raconte moi, c'est vrai que c'était ennuyeux mais comparé à d'habitude, j'ai rencontré quelqu'un à qui parlé et qui est plus que canon en plus.


Une chose était sure pour eux, ils avaient envie de se revoir, mais ils n'avaient ni le numéro de téléphone ni l'adresse de l'autre, alors maintenant reste plus qu'à laisser faire le destin.
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Dim 18 Jan - 18:34

Citation :
Une chose était sure pour eux, ils avaient envie de se revoir, mais ils n'avaient ni le numéro de téléphone ni l'adresse de l'autre, alors maintenant reste plus qu'à laisser faire le destin.

aller fais le bouger le destin qu'ils se revoient rapidement Wink Wink Wink


et un bisou cheers un calin Wink un mariage un bébé cheers cheers



gros
Revenir en haut Aller en bas
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Mar 20 Jan - 22:23

Slt les filles, toujours aussi impatiente Tink' a ce que je vois !!!!

Voilà la suite bonne lecture!!




Le lendemain dans la matinée, Sara était à l'hôpital, elle profitait d'un peu de calme pour discuter avec la femme de l'accueil quand les portes des urgences s'ouvrirent sur des ambulanciers qui poussaient un brancard avec un adolescent d'envion quinze ans dessus.

Sara s'approcha d'eux.

Sara: Qu'est ce qui c'est passé ?

Ambulancier: Il s'est fait renversé par une voiture alors qu'il faissait du skate-board.

Sara: Vous avez appeler sa famille.

Ambulance: Il nous a dit que sa mère était en voyage d'affaire et son père en dehors de la ville, alors on a appeller son oncle, il nous a dit qu'il arrivait le plus vite possible.

Sara: Très bien.

A mon avis, il doit avoir la jambe cassé et quelques bleus, il a de la chance, il aurait put s'en sortir plus mal. J'ai l'impression qu'il ouvre doucement les yeux.

Sara: Hé bonjour.

Il esquisse un lèger sourire.

Sara: Tu sais ce qui sait passé.

Adolescent: Je crois qu'une voiture m'est rentré dedans.

Sara: Ouais c'est ça.

Adolescent: J'ai mal à la jambe.

Sara: Elle doit être cassé, tu vas avoir droit à un plâtre.

Adolescent: Génial j'en ai jamais eu.

Sara:Tu portais un casque.

Adolescent: Oui pour une fois je l'ai mis.

Sara: Tu as bien choisi ton jour alors. Comment tu t'appelles.

Adolescent: LJ. LJ Burrows.

Sara: Trés bien LJ, surtout rassure toi on va bien te soignais.

Le personnel de l'hôpital prit la reléve des ambulanciers et prirent en charge l'adolescent.

Après un quart d'heure, Sara qui venait de plâtrer la jambe de l'adolescent demanda qu'on l'emméne dans une chambre et retourna compléter son dossier.

Saleté d'embouteillage, c'est quand on est pressé qu'on se retrouve coincée dedans.
Ha enfin l'hôpital, reste plus qu'à trouver une place pour se garer.
En voilà une.........hé enfoiré!!!! Il m'a piquer ma place ce con.
Bon allez calme toi Michael, ça ne vas pas t'aider de t'énerver.
Enfin je suis garée.
Je pousse les portes des urgences, bon je crois que je vais demandé à l'accueil.


Michael: Excusez moi !!

Femme de l'accueil: Bonjour je peux vous aider.

Michael: Oui je voudrais.....

Non mais ce n'est pas vrai, le téléphone s'y met maintenant, elle ne vas pas répondre quand même et si.....

Femme de l'accueil: Excusez moi..............Général Hospital de Chicago, j'écoute.

J'ai l'impression d'entendre ma secrétaire.

Je rêve, non je crois que c'est lui.
Qu'est ce qui fait ici?
Je crois que pour le savoir Sara, il faut que tu ailles lui demander.
Non, j'ai des dossiers à compléter, quoi que ils ne vont pas s'enfuir.
Il a l'air de vouloir un renseignement et la fille de l'accueil est au téléphone, tu pourrai peut-être l'aider toi.
Je suis près de lui mais il ne m'a pas remarqué, il a l'air inquiet, mais toujours aussi craquant.
Arrête Sara, tu es au boulot et on ne drague pas au travail, pourquoi déjà!!!


Sara: Je peux vous aider Monsieur.

J'ai l'impression de connaître cette voix, non je dois halluciner, oui j'ai besoin d'aide et ....
Bien sure que je la connais cette voix. Honnêtement combien j'avais de chance de tomber sur elle.


Michael: Sara !!!!!

Ca y est il me sourit et moi je fonds comme neige au soleil et moi qui me disais que je ne le referai probablement plus.
Non, non je ne suis pas déçu de l'avoir en face de moi bien au contraire, le seul hic c'est que, je craque devant son sourire et ses yeux, j'aillais oublier ces yeux.


Sara: Salut ça va.

Michael: Bien et toi.

Sara: Ouais, qu'est ce que tu fais ici, si tu vas bien.

Je suis venu pour te voir, non je plaisante, quoi que ça ne m'aurai pas déranger.

Michael: On m'a appeler, j'ai un membre de ma famille qui a eu un accident.

Femme de l'accueil: Vous vouliez un renseignement monsieur.

Michael: Oui on m'a appeler en me disant que mon neveu avait été admis ici.

Femme de l'accueil: Son nom s'il vous plait.

Michael: Burrows !!!!

Ce n'est pas possible, tu parles d'une coincidence toi.

Sara: LJ Burrows !!!

Comment elle connaît son prénom.

Michael: Oui c'est ça, comment.....

Sara: C'est moi qui me suis occupé de lui à son arriver, c'est mon patient.

Je ne sais pas pourquoi, mais d'un coup je me sens soulagé.

Femme de l'accueil: Si c'est elle qui s'occupe de votre neveu, vous n'aviez rien à craindre, c'est un des meilleurs médecins de cet hôpital.

Je la vois baissé la tête, elle semble embarrassé et rougit, je ne peux pas m'empêcher de sourire, elle est aussi jolie en robe de soirée qu'avec une blouse de médecin.

Michael: Je peux le voir.

Sara: Bien sûre, viens !!!

Ils s'éloignèrent de la femme de l'accueil qui après quelques secondes réagit.

Femme de l'accueil: Elle le tutoie !!!

Michael: Qu'est ce qui c'est passé ?

Sara: Il s'est fait renversé par une voiture alors qu'il faissait du skate-board.

Michael: Ce n'est pas vrai.

Il se passe une main sur le visage, il a l'air tellement inquiet, je trouve ça attendrissant qu'il s'inquiéte autant pour son neveu, mais bon je ne vais pas le laisser se faire du mauvais sang pour rien le pauvre, ça ne se fait pas.
Quoi que je pourrais peut-être le réconforter.
Ca suffit Sara.


Sara:: Ne t'inquiéte pas, y a plus de peur que de mal. Il a une jambe cassé et quelques hématomes, ça aurais put être pire.

Michael: Il n'a rien à la tête.

Sara: Non par chance, il portait un casque.

Michael: Il ne le porte jamais.

Sara: Sauf aujourd'hui.

Michael: C'est un sacrée coup de chance alors.

Le sacrée coup de chance c'est que ce soit ton neveu.

Sara: C'est là.

Elle frappe à la porte, l'ouvre et entre dans la piéce.

Sara: Ca va LJ.

LJ: Ca peut aller. Vous savez tout le monde se plaint des hôpitaux, ils ont tort, on peut regarder la télé autant qu'on veut.

Je la voie lui sourire, amusé par sa réflexion.

LJ: Rassurez moi, vous n'êtes pas là pour me faire une piqûre.

Pourquoi tout le monde a peur des piqûres, c'est dingue ça.

Michael: Ce n'est pas vrai ça, tu es un vrai trouillard ma parole.

Il tourne la tête vers Michael, c'est fou, dés qu'il l'a vue, un sourire est apparu sur son visage.

LJ: Oncle Mike!!!

Michael: Salut mon grand.

Je le vois s'approchait de lui et l'enlacer, ils ont l'air proches, je trouve ça touchant.
Hum !!!! Il est aussi bien de dos que de face.
Sara !! Non mais ce n'est pas possible ça, tu vas te calmer, il est là en tend que famille d'un patient alors un peu de professionnalisme.


Michael: Où sont tes parents, pourquoi ils ne sont pas là.

LJ: Maman est partie en voyage d'affaires hier matin et papa a emmener Véro en dehors de la ville pour la journée ils sont partis hier soir.

Michael: Attend un peu tu étais tout seul hier.

LJ: Oui.

Il fronce les sourcils, je ne peux pas m'empêcher de sourire, il s'inquiéte pour son neveu , je trouve ça mignon.

LJ: Enfin non, mon beau-père était là, mais bon ça équivo à être seul.

Je lui sourit, je crois qu'il n'arrivera jamais à s'entendre avec ce type, on ne peut pas vraiment dire qu'il fasse en sorte que ça s'améliore en plus. Je comprend LJ, moi aussi j'ai du mal à le supporter ce type par moment.

Michael: Comment tu te sens.

LJ: Ca peut aller, j'ai un peu mal partout mais bon, il parait que je m'en sors plutôt bien et on s'est bien occupé de moi.

Michael se tourne vers Sara.

Michael: Je n'en doute pas.

Ne me regarde pas comme ça, je résiste pas. Et voilà tu as gagné, je te souris.

Haa ce beau sourire, il m'avait manqué. Tu es dingue Michael, elle a déjà sourit depuis que tu es arrivé.
Non là ce n'est pas pareil, c'est à moi qu'elle sourit et voilà une fois de plus, je n'arrive plus à la quitter des yeux.


Arrête de le regarder, tu dois aller voir tes patients et si tu continue comme ça, ils ne sont pas prêt de te voir.

Après plusieurs secondes, elle finit pas baisser les yeux.

Sara: Je vais vous laisser. Je repasserai te voir un peu plus tard LJ.

LJ: D'accord.

Michael: Merci.

Elle lui sourit et quitte la pièce, elle ferme la porte et s'y adosse en soupirant.

Allez Sara reprends toi, ce n'est qu'un type comme il en existe des milliers sur terre.
Bah non justement, lui comparé aux autres, il me fait un effet fou.


Voix: Salut ma belle.

Hein, quoi, qu'est ce qui se passe.

Sara: Ha Katie c'est toi.

Katie: Bon alors tu es dans les nuages.

Dans les nuages, non !!!! Noyer dans les yeux de Michael, oui !!!

Sara: J'étais entrain de réflechir.

Katie: A voir ta tête ça avait l'air intéressant.

Sara: Je pensais à l'un de mes patient.

Ce n'est pas beau de mentir Sara.
Attend je ne mens pas, c'est vrai que je pense à un patient, plus précisement à l'oncle d'un patient mais ça ce n'est qu'un détail.


Sara: Je vais aller faire mes visites, on se voit plus tard.

Katie: Ok.

Sara commença à s'éloigner quand Katie l'interpella.

Katie: Hé Sara !!!

La jeune femme se retourna.

Sara: Oui.

Katie: Tu ne m'as pas dit, comment ça c'est passé la reception hier.

Comment ça c'est passé, c'était horrible enfin jusqu'à ce que je tombe sur un type super craquant.
Non, non si je lui dit ça, elle ne vas pas arrêter de me harceler de questions.


Sara: C'était comme d'habitude mortel.

Motellement craquant.

Sara: J'y vais, à tout à l'heure.

Katie: A plus tard.

Katie regarda Sara s'éloignait, intigué, elle avait remarqué qu'elle avait un léger sourire sur le visage, quand elle lui a parlé de la réception.
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Ven 23 Jan - 15:28

vive Lj cheers cheers cheers bon ok, le pauvre il s'est fait mal mais pour ma part c'est grace à lui que Michael a revu sa Sara


aller un bisou



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Mar 3 Fév - 20:27

ben alors pas de nouvelle suite ????
Revenir en haut Aller en bas
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Ven 13 Fév - 22:16

Slt les filles voilà la suite !!!!

bonne lecture!!!!!



Sara évita le plus possible de s'approcher de la chambre dans laquelle était Michael, afin de se concentrer sur son travail, mais avant l'heure du déjeuner elle devait aller prendre des nouvelles d'LJ.

Quand elle arriva devant de la porte de la chambre, elle inspira profondément puis frappa à la porte avant d'entrer.

En entrant dans la pièce, elle aperçut Michael mais aussi deux autres personnes, un homme et une femme.

Sara: Bonjour.

Elle vit l'homme s'approchait d'elle et lui tendre la main, et lui serra.

Homme: Bonjour, je suis Lincoln Burrows, le pére d'LJ.

Il désigna la femme.

Lincoln: Et elle, c'est ma femme, Veronica.

Sara: Enchanté !!!

Lincoln: Je suppose que vous êtes le médecin qui c'est occupé de mon fils.

Et vous le frére dont m'a parlé Michael.

Sara: Oui...

Je n'ai même pas le temps de me présenter qu'LJ interpelle Michael, qui si j'ai bien remarqué ne m'as pas quitter des yeux depuis que je suis rentré dans la chambre.
Arrête Sara tu prends tes rêves pour la réaliter.


Et voilà, elle est rentré dans la chambre et je suis incapable de la quitter des yeux, d'ailleurs je crois qu'elle l'a remarqué.
Hé Michael réagit ton neveu te parles.


LJ: Je ne t'ai pas demandé Oncle Mike, comment c'était hier soir.

Je le vois regarder son neveu puis me jeter un regard discret, mais ne dit rien.

Lincoln: Oui c'est vrai ça, une réception chez le Gouverneur Tancredi, je suis sûre que tu t'es bien amusé.

Sérieux arrêter les mecs ce n'est pas vraiment le bon moment.

Michael: Linc !!!!

Lincoln: Non sérieu une soirée avec Franck "La Justice" Tancredi, ça doit être assez éléctrisant, non.

Il est plié en deux, moi non plus je ne peux pas m'empêcher de sourire, par contre Michael semble embarassé et secoue la tête.

Linc: Quoi !! Ne me dis pas que tu ne trouves pas ça drôle, moi ça me fait marrer.

Michael: Dis moi Lincoln, tu veux bien faire quelque chose pour moi.

Lincoln: Quoi tu vas me demander de me taire.

Michael: Je ne m'attend pas à un miracle, non plus.

Et vlan, il a une sacrée répartie, j'adore !!!

Michael: Je veux juste que tu regardes, deux secondes, le nom qui est inscrit sur la blouse du médecin d'LJ.

Lincoln regarde son frère en secouant la tête puis LJ.

Lincoln: Je te le dis moi LJ, ton oncle il a un grain.

Je souris, LJ vient de tourner la tête vers moi et a vu le nom qui était inscrit sur ma blouse, il me sourit embarassé et regarde son père.

LJ: Tu sais papa, tu devrais peut-être l'écouter.

C'est au tour de son frère de me regarder, il regarde le nom sur ma blouse, puis léve les yeux vers moi en me souriant avant de regarder Michael.

Lincoln: Tu sais petit frère, il n'y a pas qu'un âne qui s'appelle Martin. Ce n'est pas parce qu'elle a le même nom qu'elle est de la même famille.

Sara: C'est vrai vous avez raison.

Ca y est, elle me sourit encore. Je ne sais pas pourquoi mais je sens que je vais rire.

Sara: Mais en ce qui me concerne on est de la même famille.

Lincoln: Dites moi que vous n'êtes que sa niéce.

Sara: Non, sa fille.

Lincoln: Aie !!!

Et voilà Linc, bien fait pour toi, ça t'apprendra à ne pas te taire.

Michael: Ca va te paraitre bizarre mais tu vois, moi c'est là que j'aurais tendance à me marrer.

Lincoln: La ferme Mike !!

Je crois qu'il n'aurai pas dû lui dire ça, parce que maintenant il se met à rire, il s'approche de moi, surtout Sara garde ton calme.

Michael: Je suis désolé.

Veronica: Tu sais Michael, je crois que si tu commençais par arrêter de rire, tu serais plus convaincant.

Michael: Ce n'est pas d'elle dont je me moque c'est de ton mari !!

Sara: Je suis sûre qu'il n'oserai pas se moquer de moi, n'est ce pas !!!!

Le regard qu'elle me lance, arrête ça tout de suite, je ne vais pas résister longtemps.

Michael: Bien sûre que non, docteur.

Sara: C'est bien ce que je pensais.

Attention Sara, tu joues à un jeu dangereux là.

Je rêve où elle me cherche là.
Putain c'est quoi ce bruit asourdissant.


Une sorte d'alarme se met à sonner dans tout l'hôpital.

Veronica: Qu'est ce qui ce passe.

Sara: C'est rien ne vous inquiétez pas.

Lincoln: Vous êtes sûre.

Sara: Oui, ça sonne quand une personne importante viens d'entrée à l'hôpital.

LJ: Importante comment ?

Sara: Ca depend de l'importance qu'on veut bien lui donner et sinon comment tu te sens.

LJ: Ca va, a part qu'ils ne veulent pas me laisser regarder la télé.

Elle se mit à rire, quand quelqu'un frappa à la porte, puis entra.

Voix: Sara!!!

La jeune femme tourna la tête.

Sara: Katie !!

Katie: Tu n'as pas entendue l'alarme.

Sara: Un sourd l'aurai entendue.

Tous le monde se mit à rire.

Katie: Je crois que tu devrais aller voir.

Sara: Pourquoi ?

D'un coup la porte s'ouvrit brusquement, tous le monde se tourna et vit le Gouverneur Tancredi, il regarda Sara et lui dit sur un ton dur.

Gouverneur: Toi, j'ai deux mots à te dire, immédiatement.

Oula, je ne sais pas pourquoi mais je le sens mal, même trés mal. Sara à l'air calme, c'est étonnant vu la façon dont il vient de lui parler.

Non, mais je rêve ou quoi, il se prend pour qui celui là.
Respire Sara, tu te calme. Non je sens que je vais le tuer.


Elle se tourne vers Michael et les autres, qui semblent assez surpris.

Sara: Excusez moi !!

Aie, elle va vers lui, elle regarde l'autre femme et lui fait un léger sourire, attend je le connais ce sourire, elle avait le même quand elle est allé le rejoindre à la réception hier soir.

Gouverneur: J'ai failli attendre.

Sara: Oh, tu m'en vois désolé.

Je sens que je vais regretter ce que je m'apprête a faire, mais tant pis moi je ne viens pas l'emmerder à son bureau.

Alors que tout le monde croyaient qu'elle allait sortir de la chambre, ils la virent fermer la porte de la chambre au nez de son père, ils restèrent bouche bée.

Heu..... alors ça je crois qu'il ne s'y attendais pas, moi non plus en faite, elle a un de ses crans.

Katie: Sara .....

Sara: Quoi ?

Katie: Non non, rien.

Elle retourna prés d'LJ et remarqua que l'adolescent la dévisager.

Sara: Tu vas bien ?

LJ: Oui, oui, dites moi, vous n'aimez pas votre vie.

Lincoln: LJ !!!

Sara: Non laissez. Pourquoi me tu demandes ça.

LJ: Comme ça, c'est risqué ce que vous venez de faire.

Sara: J'ai juste fermer la porte.

LJ: Au nez du Gouverneur.

Elle lui sourit.

Sara: Pas pour moi. Bon surtout si tu as mal fait appeler une infirmière, d'accord.

LJ: Elles me feront des piqûres !!

Katie: Oui avec de grosses aiguilles.

Sara: Katie !!

Katie: Quoi ?

Sara: Dehors.

L'infirmière se mit à rire, Sara regarda LJ.

Sara: Ne t'inquiètes pas tu n'auras pas de piqûres.

L'adolscent soupira de soulagement.

LJ: Je peux rentrer chez moi.

Sara: Chez toi, non désolé, tu vas devoir rester ici au moins deux jours.

LJ: Sérieux.

Sara: Tu t'ai fait renverser par une voiture ce n'est pas rien quand même.

LJ: Je vais pouvoir sêcher les cours et personne ne pourra rien me dire, ça c'est cool.

Lincoln: Que tu te serais jeter sur la voiture juste pour ne pas aller en cours que ça ne me surprendrai pas.

LJ: Hé!! Je te rappelles que mon skate est en miette, et même pour sêcher les cours je ne l'aurais pas boussillé.

Michael: Faut meiux que ce soit ton skate que ta tête, ça, ça ne se rachête pas.

Lincoln: A mon avis il n'est pas prêt d'en avoir un autre.

Je vois Michael se placer devant le lit de son neveu, et faire dos à son frére et lui dit avec un grand sourire.

Michael: Je t'en racheterai un, moi.

Lincoln: Michael !!!

Je vois Michael lêver les yeux aux ciel, l'air de rien.

Michael: Tiens ça recommence, j'entend à nouveau des voix.

Je vois LJ se mettre à rire, moi même je ne peux pas me retenir et me met à rire également, Michael me regarde visiblement amusé, je secoue le tête en me mordant la lèvre, sans arriver à détourner mon regard du sien.
Ce n'est pas vrai, comment il fait, il suffit que je le regarde et je ne peux plus le quitter des yeux, j'entend la voix de son frère qui me fait sortir de mes pensées.


Lincoln: Vous savez ce n'est pas drôle, il lui céde toujours tout.

LJ: Ca c'est parce que c'est mon oncle pas mon père, alors il peut me gâter autant qu'il veut.

Lincoln: J'avais remarqué.

J'ai arrêter de rire, mais les regarde amusé, juste pour ce genre de moment, j'aurais adorer avoir des fréres et soeurs.
Bon Sara, faut que tu bouges, tu ne vas pas rester ici, pourquoi pas, je 'm'amuse bien avec eux. Arrêtes tes bêtises, tu as du travail.


Sara: Je vais vous laissez.

Ha bah non, ne t'en vas pas.

Sara s'approche de la porte, puis regarda Katie.

Sara: Ce sont mes dossiers.

Katie: Oui.

Sara: Merci tu es géniale.

La jeune femme prit les dossiers et ouvrit la porte.

Katie: Tu ne vas pas aller les voir maintenant.

Sara: Si pourquoi ?

Katie ( à voix basse): Je te rappeles qu'il y a ton père qui t'attend et il est furieux.

Sara: Sérieusement est ce que j'ai l'air effrayé.

Katie: Sara......

Sara: Dans moins de dix minutes, il est partit parce qu'il a plus important à faire de toute façon.

Elle commença à partir.

Katie: Tu ne vas pas le laisser poireauter là tout seul.

Sara: Bien sûre que non.

Katie parut soulagée.

Sara: Il ne sera pas tout seul il a toujour un de ses gorille, avec lui.

Katie: Tu ne vas pas oser faire ça.

Sara: Je vais me gêner.

Elle s'en va, je n'y crois pas, elle ne va vraiment pas aller le voir. Je la comprend après tout, il l'a obligé à aller à sa soirée, alors qu'elle déteste ça. J'espére au moins que je vais la revoir, LJ reste là au moins deux jours j'aurai peut-être le temps de parler tout seul avec elle.

Non mais il croit vraiment que je vais elle le voir, il délire le pauvre.
Calme toi Sara pense à autre chose, à quoi je pourrai penser pour me calmer.
Michael.
Il faut que je me calme pas que je sois dans un état second.
Non franchement ce n'est pas ma faute à moi, si il a un sourire à tomber par terre, et des yeux pour les lesquelles on se damnerai.
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Dim 15 Fév - 21:28

coucou

que pourrais je bien te demander lol! lol! lol!

Spoiler:
 

alors adjugé


gros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Dim 15 Fév - 21:33

super la suite !!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Dim 12 Juil - 16:32

Slt les filles vous allez bien, je sais que ça fait très longtemps que je n'ai pas poste de suites et je n'ai pas d'excuses alors je me tape moi mêmê
Islemmedemars m'a gentiment demandé si je pouvais poster la suite de ma fic alors je le fais et je vais poster dans les autres aussi !!!

Bonne lecture !!!



Une dizaine de minutes plus tard, Katie était au niveau de l'accueil où elle remettait des dossiers de patient qui venait de sortir quand le Gouverneur Tancredi s'approcha d'elle.
Gouverneur: Excusez moi.
Katie se retourna.
Katie: Mr Le Gouverneur, je peux faire quelques chose pour vous.
Gouverneur: Je crois que vous travaillez avec ma fille.
Katie: Sara, oui en effet je travaille avec elle.
Gouverneur: Je peux savoir où elle est.
Katie: Heu......elle a eu une urgence.
Gouverneur: Une urgence, bien sûre. Je dois partir vous pourriez lui dire de passer me voir à mon bureau c'est très important.
Katie: Bien sûre, c'est à quel propos.
Gouverneur: Je pense qu'elle sait de quoi il s'agit.
Katie: J'espère, ça serai dommage qu'elle ne vienne pas vous voir, parce qu'elle ignore ce que vous lui voulez.
Le Gouverneur regarda Katie.
Gouverneur: C'est a propos d'un des hommes qui était présent à la reception hier soir.
Katie se mit à sourire.
Katie: Quoi, elle lui a donné son numéro de téléphone.
Gouverneur: Si ça avait été le cas, je ne serai pas venu. Sara a préferé l'envoyer balader.
Katie se retint de rire, en effet ça, ça ressemblait plus à Sara.
Katie: Je lui dirai.
Gouverneur: Merci.
Le Gouverneur s'en alla, Katie le regarda franchir les portes de l'hôpital , quelques secondes plus tard elle vit Sara s'approchait d'elle comme si de rien était.
Katie: Tu as attendue qu'il s'en aille pour venir.
Je ne suis pas folle quand même, je lui ai fermé la porte au nez pour lui ça doit au moins valoir la prison et ce n'est pas que je n'ai pas envie d'y aller mais j'ai trouvé mieux à faire pour le moment.

Sara: De quoi tu parles.
Katie: C'est ça fait l'innoncente.
Je suis très doué à ce jeu là en plus.

Katie: Ton pére vient de partir.
Sara: Ho déjà, et moi qui me suis dépêché pour lui accorder quelques minutes c'est vraiment trop dommage.
Katie la regarda peu convaincue.
Peut-être pas si doué tout compte fait.

Sara: C'est bizarre j'ai l'impression que tu ne me crois pas.
Katie: Pas vraiment non.
Sara: Je ne comprend pas pourquoi.
Katie lui sourit.
Katie: Il veut que tu passes le voir à son bureau.
Sara: Ouais j'irai si j'y pense.
Katie: Tu sais pourquoi il veut te voir.
Histoire de me faire des reproches, une fois de plus, d'ailleurs c'est pour ça que je n'irai pas le voir.

Sara: Non sur ce coup là je n'en sais rien.
Katie: C'est à cause du type d'hier soir.
Michael !!! Non ce n'est pas à cause de lui, il n'a rien fait de mal.
Ca se trouve il a demandé qui était l'homme avec moi sur le balcon et maintenant il va me faire la morale, parce qu'il a appris qu'il a mentit pour moi à un de ses larbins.
Ho non pas ça, pitié.

Katie: Je crois qu'il n'a pas apprécier que tu l'envoie balader.
Quoi ? Envoyer balader, mais je ne l'ai pas envoyer balader.
Attends...........ce n'est pas Michael qu'elle est en train de me parler. Ouf !!
C'est bon Sara, calme toi, respire.
C'était pas de Michael qu'elle parlait.

Sara: Ha c'est pour ça.
Katie: Oui tu croyais que c'était pour quoi.
Je croyais que c'était pour mon bel et sexy ingénieur.

Sara: Pour rien.
Katie: Encore un de ses fils à papa qui n'a pas apprécier que tu le remettes à sa place.
Sara: Oui par contre je me demande lequel c'est.
Katie: Comment ça lequel ?
Sara, tu ne sais vraiment pas te taire.

Katie: Combien au juste tu as envoyé balader de type à cette soirée hier.
Sara: Heu.....peut-être 5 ou 6 je ne sais plus trop.
Son amie la regarda bouche bée.
Katie: En une soirée.
Non en faite les 5 premiers c'était la première heure, le 6 émé c'était avant que je parte.

Sara: Ouais.
Katie: Est ce qu'un jour y a un type à une de ses soirées que tu n'enverras pas voir ailleurs.
Sara lui sourit et rourna la tête, son regard tomba sur Michael qui rentrait dans l'hôpital.
LUI !!!Lui je ne l'ai pas envoyé voir ailleurs, comment j'aurais pu de toute façon.
C'est bizarre je ne l'ai pas vu sortir.
Non!!!
Je ne le surveille pas.
C'est juste que je préfere savoir où il est. Je crois qu'il sent qu'on l'observe, tourne la tête, vite, plus vite que ça.
Sara bon sang, arrête de la regarder, tout de ......trop tard.
Et voilà, c'est repartie pour une noyade dans ses beaux yeux bleue.
Tu es irrécupérable !!!!!!!

Je connais cette impression, quelqu'un m'observe.
J'ai une sainte horreur qu'on me regarde, j'ai l'impression d'être une bête curieuse....Ha....mais c'est elle, non, tout compte fait je n'ai rien !!
Elle me regarde mais je crois qu'on lui parle en même temps, elle devrait écouter ce qu'on lui dit.
Et voilà sa collégue a remarqué qu'elle ne l'écoutait pas.
Je ne peux pas m'empêcher de sourire, elle a l'air ensorcelé, me dit pas pas que c'est moi qui lui fait cette effet.

Pourquoi, y a une main qui passe devant mon visage.
Et merde, Katie je l'avais complétement oublié, mais non te met pas là tu me caches la vue.

Katie: Hé ho tu m'écoutes.
Mais heu !!!

Sara: Quoi, qu'est ce que tu dis.
Katie: Tu es avec moi.
Non, pas du tout.

Sara: Bien sûre.
Katie: Je te trouve bizarre aujourd'hui.
Sara: Moi !!
Katie: Non le pape bien sûre toi.
Sara: Je ne vois pas pourquoi.
Katie: Mouais enfin bref, tu n'as pas répondu à ma question.
Sara: Laquelle.
Katie: Est ce qu'un jour tu arrêtes d'envoyer balader tout les types qui se présente à toi pendant ces réceptions.
Sara lui sourit.
Sara: Qui te dis que ce n'est pas déjà fait.
Katie: Mais oui bien sûre.
Ce n'est pas de ma faute, si elle ne me croit pas, je pourrais insisté mais je n'en ai aucune envie.

Katie: Bon allez je vais retourner au boulot, on se voit plus tard.
Sara Oui à plus tard.
Ca y est elle est sortit de mon champs de vision, je vais pouvoir.....
Ha non, mais ce n'est pas vrai.
KATIE !!!!!
Je l'ai perdu de vue, non alors là j'ai envie de pleurer.
Michael. Il est repartit, je hais ma vie.
Je n'ai plus qu'à retourner au travail.

Elle est partie, enfin je vais peut-être pouvoir lui dire deux mots sans être interrompue. C'est moi ou elle cherche quelqu'un. J'ai bien enve de poser ma main sur son épaule mais bon c'est là qu'elle se retourne et qu'elle me fait une prise de karaté, je vais me retrouver les fesses par terre et je ne vais pas avoir l'air malin. Je pourrai aussi attendre qu'elle se retourne, mais je risque de l'effrayer, non franchement Michael tu n'es pas futé...

Elle se retourne et sursautte en voyant Michael.
Et voilà je lui ai fait peur.

Heureusement que je ne suis pas cardiaque, sinon mon coeur m'aurai laché, mais bon en attendant il ne veut pas se calmer, je ne veux pas qu'il arrête de battre mais il pourrait ralentir un peu non, à moins que ce ne soit pas à cause de la peur qu'il bat aussi vite.
Non,non ne me sourit pas, et voilà, j'ai l'impression d'avoir un tambour dans la pointrine.

Sara: Hé bien, on a abondonné son neveu.
Pour tes beaux yeux y a qu'à demandé.

Michael: Non je suis sortit pour passer un coup de fil.
Sara: Il est interdit de téléphoner dans l'enceinte de l'hôpital Mr Scofield.
Je crois que si je n'avais pas se sourire amusé sur le visage, il pourrait me prendre au sérieux.

Michael: Oui je suis au courant Docteur Tancredi, c'est pour ça que j'ai pris la peine de sortir pour téléphoner.
Et prend ça dans ta face Sara, ça t'apprendra à vouloir jouer au plus malin.

Elle est trop marrante, je crois que sur ce coup là je l'ai eu.

Sara: Je crois que le point est pour toi.
Michael: C'était facile. D'ailleurs en revenant j'ai croisé quelqu'un que tu connais bien et qui n'avait pas l'air content.
Sara: Laisse moi deviner, hum, Mickey Mousse.
Michael se mit à rire.
Sara: Non, il n'y a aucune raison qu'il ne soit pas content.
Alors elle, elle me fait mourir de rire.

Sara: J'ai droit à une deuxième chance.
Michael: Allez je vais être gentil.
Mais c'est bien parce que c'est toi.

Sara: Alors voyons voir. Je ne l'appelerai pas, papa par hasard.
Michael: Je ne sais pas je ne t'ai jamais vu faire encore.
Sara lui sourit.
Sara: Alors ça doit être lui.
Michael: Tu n'as pas eu trop d'ennuie j'espère.
Hoo!! Il s'inquiète pour moi si c'est pas mignon.

Sara: Heu, non ça va.
Michael: Il n'avait pas l'air content pourtant.
Sara lui sourit.
Sara: Je vais te faire un aveu, il ne m'a pas vu, d'où le fait qu'il ne soit pas très content.
Michael: Si il t'avais vu ça n'aurai pas été pareil.
Sara: En effet ça aurait été pire. J'ai le don de le mettre en colère.
C'est moi où elle en est fière.

Michael: Ca a l'air de te faire plaisir.
Sara: Hé!!! Y a pas beaucoup de personnes qui peuvent se vanter de pouvoir énerver le Gouverneur. C'est un de mes privilèges.
Michael: Il te tiens beaucoup à coeur je suis sûre.
Sara: Enormément.
Ils se mirent à rire, sans se quitter des yeux.
Michael: Et tu sais au moins ce qu'il te voulais.
Tu n'as l'impression de te montrer un peu curieux.

Michael: Enfin si ce n'est pas trop indiscret.
Ca l'est ou ça l'est pas. En faite je n'en sais rien.

Sara: Un fils à papa est aller se plaindre parce que je l'avais envoyé balader, mais bon le problème c'est que je ne sais pas lequel c'est.
Michael: Pourquoi celui que je t'ai vu envoyer voir ailleurs ce n'était pas le premier.
Sara: Non, lui c'était le dernier.
Combien elle en a envoyé valser.

Michael: Tu fais souvent ça.
Sara: C'est l'une de mes principales occupations lors de ses réceptions.
Michael: Voilà pourquoi tu aimes tant y allais.
Sara: Oui j'adore les envoyer balader.
Attends un peu, tu as fait exactement pareil si je ne me trompe pas.

Sara: Hé mais j'y pense, tu as fait la même chose que moi.
Michael: Moi !!!
Sara: Oui toi, tu sais la jolie brune.
Michael: Ho oui c'est vrai, tu m'as vu faire.
Sara hocha la tête.
Michael: D'où l'éclat de rire, je me trompe.
Sara: Peut-être.
Non, non ce n'est pas peut-être c'est sûre.

Sara: La pauvre, elle l'a vraiment mal pris.
Michael: Tu plaisantes, deux secondes après elle draguais le type en face de moi.
Sara se mit à rire.
Sara: Tu n'as rien compris au principe de la soirée en faite.
Parce qu'il y avait un principe, je croyais juste qu'on été là pour s'emmerder, moi.

Michael: Non en effet, mais si le docteur veut bien éclairer ma lanterne, je pourrai peut-être y voir plus clair.
Il me cherche là, je sens que je vais lui sauter dessus ça va pas tarder.

Sara: Bon je vais expliqué à Mr l'Ingénieur, histoire que tu sois fixé pour la prochaine fois.
Michael: Ha non mais il n'y aura pas de prochaine fois.
On pari.

Sara: Bien sûre que non, mais bon on sait jamais. Donc le principe pour les femmes comme celle que tu as vu, c'est de donner son numéro de téléphone à un maximim de types.
Michael: Alors que toi ton principe c'est d'en envoyer balader maximum.
Sara se mit à rire.
Sara: Non moi ce que je fais c'est que je comptes le nombres de crétins qu'il y a dans une soirée, et plus les invités sont nombreux plus mon chiffre augmente.
Michael: Etonnant !!!
Sara lui sourit.
Pas étonnant qu'elle s'y ennuie à ces réceptions, elle n'a rien avoir avec tous ces gens.

Michael: Tu n'as rien avoir avec eux.
Sara: Pardon!!!
Michael: Tous les gens qui étaient là hier soir, à cette réception ennuyeuse à mourir, tu n'as vraiment rien avoir avec eux.
Arrête, là ce n'est plus seulement physique, je suis vraiment entrain de craquer.

Sara: Tu crois!
Michael: Non, j'en suis sûre. D'après ce que j'ai vu toute les femmes qui étaient là-bas, étaient là pour, pardonne moi l'expression, jouer les potiches et ça n'a pas l'air de les déranger. Alors que toi...
Sara: J'ai horreur qu'on me prennent pour une potiche.
Michael: J'avais remarqué.
Elle lui sourit, quand une voix se fit entendre.
Voix: Docteur Tancredi.
Ce n'est pas vrai, ils peuvent pas me laisser tranquille cinq minutes.

Et voilà, on est interrompue une nouvelle fois, je crois qu'on ne pourra jamais finir une discussion. Elle baisse la tête je crois que ça l'ennuie autant que moi.

Sara: Désolé je dois filer, on m'appelle.
Michael: Ouais c'est que j'entend, tu es une célébrité partout où tu passes.
Elle lui sourit.
Sara: A propos, comment ça c'est termniner hier.
Michael: Je ne sais pas si je dois te le dire.
Sara: Pourquoi.
Michael: Je te rapelles que tu es partie en me laissant avec ses energuménes.
Sara: Serais-tu rancunier.
Michael: Ce n'est pas dans mes habitudes.
Tant mieux pour moi.

Voix: Docteur Tancredi.
Michael: Je crois que que quelqu'un s'impatiente.
Sara: Ouais, on dirai.
Il s'approche de moi, pourquoi il s'approche de moi. Sara reste calme, il ne vas pas te sauter dessus.
Pourquoi il ne vas pas me sauter dessus.
Et puis pourquoi il s'approche si prés de moi, je ne vais pas arriver à me contrôler.
Sara respire.
Comment tu veux que je garde mon calme, alors que je sens ses yeux se poser sur moi et son souffle effleurer ma joue. Ces quelques mots qu'il me murmure à l'oreille vont me rendre dingue.

Michael: A propos de la soirée, c'était beaucoup moins intéressant une fois que tu étais partie.
Tu es malade mon pauvre vieu, tu vas la faire fuir.
Je me demande bien ce qu'elle porte sous sa blouse.
Michael!!!!
Non mais ce n'est pas vrai tu vas te calmer.

Allez Sara tu dois aller travailler, dis lui au revoir, mais ne le regarde pas, surtout ne le regarde pas....Trop tard, pourquoi je ne peux pas m'empêcher de le regarder.

Sara: Je dois y aller.
Michael: Je crois en effet.
Arrête de me regarder sinon je ne pourrai jamais partir travailler.
Je ne devrai pas faire ça, je ne devrai pas, et puis je m'en fiche, j'en est envie.

Sara lui sourit avant de déposer un baiser sur la joue de Michael.
J'en reviens pas, elle ne s'imagine pas à quel point je suis obliger de lutter pour ne pas l'embrasser devant tous le monde là.

Sara: Pour m'avoir dit que j'étais pas comme eux.
Michael lui sourit avant de la voir partir afin de continuer son travail.
Revenir en haut Aller en bas
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Dim 12 Juil - 16:33

Comme j'ai pas mal de retard, j'en remet une j'espére que ça ne déranges pas !!!

bonne lecture !!!


En fin d'aprés-midi, les infirmières avaient recommander un peu de calme et de repos pour LJ, donc Michael, Veronica et Lincoln l'embrassèrent et quittèrent la chambre, ils allaient sortir de l'hôpital quand Michael aperçut Sara au loin entrain de discuter avec un autre médecin.
C'est qui celui là ???
Michael, arrête tu la connais à peine, non en faite tu ne la connais même pas, en dehors dés quelques phrases qu'on a échangeaient alors tu n'as aucune raison de te montrer jaloux.
Jaloux !!!
Moi non mais attendant je ne suis pas jaloux, je ne l'ai jamais été pourquoi je le serai maintenant.
Elle m'a l'air plus intéresser par le dossier qu'elle a dans les mains que par le médecin qui lui parle.
Ca y est il a dû comprendre qu'il lui prenait la tête parce qu'il s'en va.

Ca y est il a compris que je n'étais pas interéssé, il en a mis du temps.
C'est une manie ici, ils essayent tous de draguer leur collégues ça devient énervant.

Elle secoue la tête et semble souffler de soulagement en le voyant s'éloigner à croire qu'il l'agaçait, elle s'appuie contre le mur et regarde autour d'elle, elle continue, elle va finir par.....c'est fait....elle a vu que je la regardait.
Elle va finir par me prendre pour un voyeur.

Ha bah non alors il va partir, pourquoi il part !!
Ha oui c'est vrai son neveu à besoin de repos.
Dommage.
Je crois qu'on lui parle il devrait peut-être écouter ce qu'on lui dit.
Hé voilà, son frère vient de faire claquer ses doigts devant son visage je crois que ça l'a fait réagir vu le regard qui lui lance.

Haa !! Mais c'est quoi ça ?
LINCOLN !!!

Lincoln: Hé ho tu es avec moi.
J'avais l'air avec toi.


Michael: Non..
Lincoln: Qu'est ce que tu regardes.
De quoi je me mêles, ce n'est pas possible ça.

Michael: Qu'est ce qui y a ?
Lincoln: Ce qui y a c'est qu'on été sur le point de sortir et que tu t'es figé sur place.
Je n'étais pas figé, j'admirai une merveille et toi tu as tout gaché.

Michael: J'étais ailleurs.
Lincoln: Oui c'est ce que j'ai remarqué, tu sembles ailleur depuis qu'on est arrivé, qu'est ce qui se passe?
Ce qui se passe, heu.... en faite je ne sais pas moi-même, dés que je la vois, c'est comme si plus rien n'exister, vous croyez que c'est grave docteur.
Hé mais elle est médecin, elle, je pourrai lui demander ça ferai l'occasion de lui parler.
Oula Michael ça ne va pas tu n'as plus qu'une idée en tête c'est de trouver un moyen pour passer du temps avec elle, ça ne te ressembles pas ça.

Michael: Rien du tout.
Lincoln: Bon alors tu viens.
On va où ?
Ha oui c'est vrai je dois rentrer chez moi.

Michael: Oui je vais rentrer.
Lincoln: Rentrer !!! Non Mike tu vas venir dîner à la maison.
Michael: Heu....je ne sais pas.
Lincoln: Quoi tu as mieux à faire peut-être.
Bah en faite je serai bien rester ici pour regarder Sara travailler.

Lincoln: Allez viens, Véro doit déjà être à la voiture.
Vous n'avez qu'à partir devant je vous rejoind.

Michael: Ok je viens.
Et voilà, il s'en va, j'espère qu'il reviendra demain.
Bon allez Sara, tu dois retourner au boulot.....non je rêve!!
Il se retourne et me regarde à nouveau avant de me faire un léger signe en souriant.
Comment voulez vous que je ne lui sourit pas, honnêtement.

Désolé mais je n'ai pas pu m'en empêcher, il fallait que je la regarde une dernière fois avant de partir.


Une heure plus tard, Michael était chez Lincoln et Veronica, il n'arrêtait pas de penser à Sara, il décida d'aller aider Veronica à la cuisine pour penser à autre chose quand Lincoln lui demanda.
Lincoln: Tu vas où Mike ?
Michael: Je vais aller donner un coup de main à Véro.
Lincoln: Je te le déconseille, elle n'aime pas voir du monde dans sa cuisine et c'est encore pire depuis qu'elle est enceinte.
C'est bien gentil tout ça mais moi comment je fais pour me sortir Sara de la tête.

Il se rassit et regarda Lincoln qui semblait complétement hypnotisé par la télévision.
Michael: Heu.....dis moi Linc, je peux te poser une question.
Lincoln: Ouais.
Tu sais si tu lâchais la téle, je pourrai croire que tu m'écoutes.

Michael: Tu crois au coup de foudre.
Lincoln: Oui quand il y a de l'orage.
Il se mit à rire.
Non je n'y crois pas, quand je pense que c'est mon frére et qu'on est de la même famille, ça fait peur.

Lincoln: Bah quoi ce n'était pas drôle.
Si si, c'était à mourir de rire, la preuve regarde moi je suis plié en deux.

Michael: Très !!
Lincoln: Allez je déconne Michael, tu me parlais de quoi.
Michael: Rien laisse tomber.
Lincoln: Si tu me parlais du coup de foudre et à voir la tête que tu fessais ce n'était pas celui lié à l'orage. Pourtant tu sais la foudre est liée à l'orage.
Et voilà il recommence, et quand je pense qu'il est marié, qu'il a fils adolescent et qu'il va bientôt avoir un autre bébé, franchement ça me terrifie.

Lincoln: Allez vas-y je t'écoute.
Michael: Je voulais juste savoir si tu croyais au coup de foudre.
Lincoln: Entre deux personnes.
Non entre deux aliens.

Michael: Ouais.
Lincoln: Ca doit sûrement arrivé, deux personnes qui se rencontrent et qui flashe l'une sur l'autre, mais bon la plupart de temps ce n'est que physique et une fois qu'ils ont......enfin tu vois de quoi je veux parler.
Oui trés bien merci, je n'ai plus cinq ans.

Lincoln: Y a plus là même attirance, des fois y en a même plus du tout.
A croire qu'il n'y a que le sexe dans la vie.

Michael: Et si dés le début......non laisse tomber.
Lincoln regarda son frére intrigué.
Lincoln: Non vas-y continue.
Michael le regarda.
Il va se foutre de moi.

Lincoln: Je ne vais pas me foutre de toi si c'est ce qui t'ennuie.
Michael: Si dés le début c'est plus que physique, tu sais, tu croises une femme, tu la vois pour la première fois mais dés le premier regard tu es complétement hyptonisé...
Lincoln: Tu ne peux même plus parlé c'est ça.
Michael: En faite non c'est le contraire, par rapport à d'habitude, elle, tu as plus de facilité à lui parler, et tu ne peux pas t'empêcher de penser à elle.
Tu es hanté par son beau sourire.

Michael: En faite moi je ne te parle pas du coup de foudre purement physique, je parle de celui où tu as des sentiments pour la personne qui est en face de toi alors que tu ne la connais pas et que c'est la première fois que tu la vois.
Lincoln: Tu y as déjà bien réfléchie a ce que je vois.
Je n'y est pas réfléchi, c'est ce qui m'arrive depuis que j'ai croisé le regard de Sara hier et je peux te dire que c'est assez flippant de ne pas pouvoir t'enlever une fille de la tête alors que tu l'as connais à peine.

Michael: Non je n'y est pas réfléchi c'est un collégue qui m'a parlé de ça hier, il voulait savoir si j'y croyais.
Lincoln: Et alors ?
Et alors comme je ne fais que penser à Sara depuis que je l'ai rencontrer je crois que c'est oui.

Michael: Je ne sais pas trop.
Veronica:Tu ne sais pas trop quoi.
Lincoln: On parlait du coup de foudre, tu sais le grand, le vrai.
Veronica: Ha oui, amoureux en un regard.
C'est à elle que j'aurai dû demandé.

Veronica: Pourquoi tu parlais de ça à ton frére Michael.
Heu.....

Lincoln: Qui te dis que ce n'est pas moi qui ai lancé le sujet.
Veronica: Toi, parlait d'amour, avec ton frére qui plus est, laisse moi rire.
Gagné Véro, maintenant il va faire la tête comme les enfants.

Michael: C'est un collégue de bureau qui est venue me parler de ça hier, je crois que ça lui est arrivé, il voulait avoir mon avis.
Bravo Michael continue à mentir tu iras loin.

Veronica: Surtout si tu le revois dis lui de contacter la fille.
Lincoln: Pourquoi ?
Veronica: Parce que si c'est réciproque et que ce n'est pas seulement physique ça peut-être le début d'une belle histoire d'amour.
Une histoire d'amour, c'est bizarre mais pour une fois ça me fait pas peur.

Lincoln: Comment elle sera la fille que ce n'est pas que physique pour lui.
Veronica:Ca c'est très simple chéri, il regardera plus ses yeux que ses fesses.
Michael (à voix basse): Elle a des yeux magnifique.
Veronica: Pardon ?
Michael: Heu...
Et merde.

Michael: Il m'a dit qu'elle avait des yeux magnifique.
Veronica regarda Lincoln.
Veronica: Ce n'est pas que physique.
Lincoln: Et moi, tu as eu le coup de foudre pour moi.
Veronica: Tu sais bien qu'on était amis tout les deux avant de sortir ensemble.
Michael: Et puis toi Lincoln, il faut te connaitre pour t'aimer.
Lincoln: Hé !!!
Veronica et Michael se mirent à rire devant le visage offusqué de Lincoln.
Michael: Merci Véro, je lui dirai.
Veronica: De rien.
Lincoln: Et alors moi tu ne me dis pas merci, je ne t'ai pas aider.
Michael: Si merci Lincoln, maintenant grâce à toi je sais que la foudre est lié à l'orage.
Voilà tu es content, à voir ta tête on dirai que non.

Lincoln: Tu te crois malin petit génie.
Ce n'est pas moi qui dis que je suis un petit génie.

Veronica: D'abord c'est toi qui devrai le remercier Lincoln. Michael s'est précipité à l'hôpital dés qu'on l'a appelé, si il n'avait pas été là, LJ aurait été tout seul jusqu'à ce qu'on arrive.
Lincoln:Oui je sais.
Michael: Et Lisa rentre quand.
Lincoln: Elle était en voyage d'affaire, elle prend le premier avion demain.
Michael: Il n'y avait pas d'avion aujourd'hui.
Lincoln: Bah en faite je l'ai appelé pour la rassurer et comme LJ n'a qu'une jambe cassé et quelques hématomes, elle a décidé de....
Michael: De rester là-bas pour finir ce qu'elle avait à faire.
Lincoln: Ouais !! Elle viendra le voir dés que l'avion aura atteri avec Adam.
Michael: Hé bien c'est cool va y avoir de l'ambiance demain.
Veronica: Pourquoi tu dis ça.
Michael: Parce qu'Adam lui il était en ville et il n'est même pas venu voir comment LJ allez, alors quand il va le voir se pointer avec sa mére, t'inquiéte qu'il ne va pas se priver de lui mettre dans les dents.
Veronica le regarda avec une légére grimace.
Lincoln: De toute façon LJ ne le supporte pas, il devrai faire un effort.
Michael: T'inquiéte pas LJ ne le supporte pas mais Adam lui rend bien. C'est le jour où ils feront tous les deux un effort que ça pourra s'arranger.
Lincoln et Veronica regardèrent Michael, il en savait plus qu'eux et plus que tout le monde d'ailleurs, c'est à lui qu'LJ parlait le plus et se confier et ça depuis un moment déjà.

Le lendemain matin, Michael alla de bonne heure voir LJ à l'hôpital, il frappa à la porte et entendit LJ lui répondre.
LJ: Entrez.
Michael entra dans la chambre et vit LJ assis dans son lit mais aussi Sara assise sur une chaise prés d'LJ.
LJ: Salut Oncle Mike.
Michael: Salut !!
Il regarda Sara.
Michael: Bonjour.
Non alors là ça devient dingue, sérieusement combien y avait de chance qu'elle soit entrain de lui parler au moment où j'arrive.

Sara: Bonjour.
Waouh dés le matin alors là ce n'est même plus une coincidence.
Il vient bien tôt, et alors je m'en fiche qu'il soit encore tôt, je peux le voir au moins.

LJ: Le docteur Tancredi et moi on papoter, elle prend le temps de discuter avec ses patients le matin, si ce n'est pas un bon médecin.
Michael lui sourit avant de me regarder, pitié ne me regarde pas comme ça, aprés je ne vais penser qu'à ça toute la journée.

Michael: Un trés bon médecin.
Elle baissa la tête gêné mais elle sourit quand même, je crois que je suis doué pour l'embarasser, je devrai peut-être arrêter.

Michael: LJ ta mére va venir te voir dés qu'elle sera de retour.
LJ: Elle a pris un avion.
Michael: Oui elle prennait le premier avion ce matin.
LJ: Y en avait pas hier.
Michael: Heu...... ton père l'a appeler pour la rassurer.
LJ: Et du coup, elle est resté là-bas pour finir ce qu'elle avait à faire.
Michael: Dés que son avion atteri, elle vient te voir.
LJ: Je m'en fou.
Je savais qu'il le prendrait mal, je crois que je vais m'abstenir de lui dire que son beau-pére viendra avec elle.

Aie, il le prend mal pas étonnant tu me diras, je devrai les laisser seul.

Sara: Je vais vous laisser.
LJ: C'est gentil d'être rester un peu avec moi.
Sara: Ca m'a fait plaisir.
Michael: Je vais aller me chercher un café tu veux quelque chose.
LJ: Non.
Michael: Même pas un beignet avec plein de chocolat.
Il essaye de lui changer les idées en lui fesant plaisir, si ce n'est pas adorable.

LJ: Je viens de finir de déjeuner Oncle Mike, je n'ai plus faim.
Michael: Tu es sûre !!
LJ se mit à rire.
LJ: Oui.
Michael: Bon d'accord.
Michael s'apprête à partir quand il se tourne de nouveau vers LJ et lui tend une télécommande.
LJ: Pourquoi tu me donnes une télécommande.
Michael: Je t'ai pris le cable.
LJ lui sourit.
LJ: Papa avait dit non hier.
Michael: C'est ton pére pas le mien.
LJ se mit à rire et prit la télécommande.
LJ: Merci, tu sais que papa va t'engueuler.
Michael hausse les épaules, je crois que ce n'est pas la premiére fois qu'il fait quelques chose qu'on refusait à son neveu, ça doit même être régulier.

Michael: Je reviens.
Michael se dirigea vers la porte, l'ouvrit et s'arrêta.
LJ: Tu sais au moins où est la cafétériat.
Michael: Je vais trouver.
LJ: Mais bien sûre, la cafét c'est......
Ha mais non tais-toi je veux que Sara me montre où c'est.

Non ne lui dit pas, je veux lui montrer où elle est.

LJ: ......bah en faite je ne sait pas non plus.
Je t'adore LJ.

Il est génial ce gosse.

Sara: Tu veux que je te montres où est la cafétériat.
Michael: Ca ne te déranges pas.
Sara lui sourit.
Sara: Non pas du tout.
LJ les vit sortir de sa chambre, et alluma la télé, puis aprés quelques secondes il fronça les sourcils et se dit à lui-même.
LJ: Ils se tutoient !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Dim 12 Juil - 18:57

merci de poster ta fic quand je pense que je la lisais sur l'autre fo' d'avant la guerre lool et maintenant sur prison break le forum bah trop contente de pouvoir la lire ici aussi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Dim 12 Juil - 21:10

Re, je suis contente que ça te fasse plaisir de la relire, voilà la suite !!!

bonne lecture !!!!



Après quelques minutes ils étaient arrivés à la cafétériat, Michael demanda un café sans sucre à la serveuse avant de se tourner vers Sara.
Michael: Tu as le temps de prendre un café.
Le temps non pas vraiment j'ai des tonnes des dossiers à classer, et qui m'attendent sur mon bureau.
Par contre ce n'est pas l'envie qui m'en manque.

Sara: Oui j'ai un peu de temps devant moi.
Michael lui sourit.
Génial enfin un moment tranquille avec elle.

La serveuse regarda Sara.
Sara: Comme d'habitude s'il vous plait.
Serveuse: Bien docteur.
Michael la regarda et la vit regarder les beignets d'une mine gourmande, la serveuse lui donna son café.
Sara: Merci.
Elle allait payer quand Michael la devança.
Michael: C'est pour moi.
Sara le regarda.
Michael: Tu soignes mon neveu je peux bien te payer un café.
Elle lui sourit.
Si je pouvais c'est toi que je soignerais.
Hé mais c'est ça, je m'arranges pour qu'il se blesse et reste à l'hôpital comme ça je l'aurai sous le main.
Non mais ça va pas dans ta tête Sara.
Va plutôt t'asseoir au lieu de dire des bêtises.

Michael la vit s'asseoir à une table, et se tourna vers la serveuse, il lui demanda en lui designant les beignets.
Michael: Vous m'en mettrai deux s'il vous plait.
La serveuse s'éxécuta, Michael prit son café et les beignets puis se dirigea vers la table où Sara venait de s'asseoir.
Il s'assit à son tour et posa un des beignets face à Sara.
Michael: Pour toi.
Elle le regarda étonné.
Michael: Je t'ai vu les dévorer des yeux.
Sara: Je ne les dévorer pas des yeux.
Et si toi je te dévores des yeux, tu me seras servis sur un plateau aussi.

Non tu ne les dévorés pas des yeux, mon oeil ouais.

Michael: Bien sûre que non......juste un tout petit peu.
Elle lui sourit.
Sara: C'est trés gentil à toi mais tu n'aurais pas dû.
Michael: Pourquoi.
Sara: C'est un de mes pêchés mignons.
J'aimerais bien savoir ce que sont les autres.

Michael: Ne t'inquiétes pas, je suis sûre que les calories qu'il y a dans les beignets, tu les élimineras en moins d'une heure dans les couloirs de l'hôpital.
Elle se mit à rire.
Sara: Ca c'est sûre.
Mais je crois que je preférerai les éliminez autrement les calories.
Ca suffit !!!

Sara: Alors dis moi tu n'es pas censé être au travail toi.
Michael: Si !!!
Elle le regarda amusé, Michael lui sourit.
Michael: Mais mon patron me dois une énorme faveur alors...
Sara: Alors tu en profites.
Michael: Tout a fait.
J'en profite pour venir te voir.....heu venir voir LJ, je voulais dire.

Sara: Et quand est-ce que vous serez équitable.
Michael: Alors là, je crois qu'il va devoir se montrer extrémement gentil et pendant un sacré moment avant qu'on soit équitable.
Sara rigola.
Sara: C'était vraiment l'enfer cette reception.
Michael: Ho ça aurait pu être pire.
Sara: Tu crois.
Oui tu aurai pu ne pas être là.

Michael: Oui tu aurais pu ne pas être là.
Oula Michael c'est risqué ce que tu es entrain de faire.

Heu.....alors là je crois qu'il a réussis à me faire rougir, je devrai baisser la tête.
Non au lieu de ça je le regarde et en plus je lui sourit.
Bravo Sara, tu n'es même pas capable de te maitriser.

Elle me sourit, alors là j'ai flippé, j'ai crue qu'elle n'allait plus vouloir me regarder.

Sara: Alors ça veut dire qu'on ne t'y reprendra pas.
Michael: Je ne crois pas non.
Sara: Dommage ça m'aurai fait de la compagnie.
Tu n'as peur de rien toi, tu es complétement cinglé.

C'est à son tour d'essayer de m'embarrasser, je crois pas qu'elle sache à qui elle a affaire.

Michael: Tu sais y a un truc qu'on pourra faire.
Sara: Ha oui et c'est quoi.
Michael: On va à la réception une petite heure, tu sais le temps d'envoyer balader quelques imbéciles et de se faire voir et aprés on se fait la belle.
Sara: C'est que tu en as de bonne idée.
Il lui sourit.
Michael: N'est ce pas. Alors qu'est ce que tu en penses.
Sara: J'en penses que tu ne devrais pas trop me tenter.
Non j'en ai trop envie.

Michael: Pourquoi ??
Sara: Parce que je serai capable de le faire.
Michael: Vraiment !!!
Alors là j'aimerai bien voir ça.

Sara: Tu ne me connais pas Michael.
Non en effet.

Michael: Je ne demande que ça.....
Michael tais toi, avant que ça dégénere.

Je rêve là, où il est entrain de me faire des avances.

Michael:.......d'apprendre à te connaitre.
Bravo tu n'as même pas réussi à te taire, si elle s'en va au courant, tu ne pourras t'en prendre qu'à toi même.

Je devrais le rembarrer comme je fais tout le temps, mais lui, je dois dire que j'aimerai bien qu'il apprenne à me connaître.

Sara: C'est assez risqué d'apprendre à me connaître.
Tiens soudain j'aime le risque.

Michael: Pourquoi ?
Sara: Je ne suis pas une gentille fille.
Michael: Sans vouloir t'offenser tu n'as pas l'air bien méchante.
Sara: Je n'ai pas dit que j'étais méchante, j'ai dis que je n'étais pas une gentille fille.
Michael la regarda plusieurs secondes.
Tu n'es pas nette Sara, tu essaies de le faire fuir alors que la seule chose tu veux c'est qu'il reste avec toi.

Michael: Je vais quand même prendre le risque.
Elle doit en valloir plus que la peine.

Il est dingue, mais je ne peut pas m'empêcher d'être contente.

Sara se mit à rire.
Michael: Qu'est ce qui te fais rire.
Sara: Toi. A la seconde où tu as raconter des salades au larbin de mon père, j'ai su que tu étais cinglé.
Michael lui sourit.
Michael: Je vais prendre ça comme un compliment.
Sara lui sourit à son tours.
Sara: Mais s'en était un.
Les deux jeunes gens continuèrent à se regarder en souriant pendant plusieurs secondes avant de continuer leur discussion.


Une dizaine de minutes plus tard, LJ était entrain de regarder la télé quand quelqu'un frappa à la porte.

LJ: Oui.
La porte s'ouvrit et l'adolescent vit l'infirmière Katie entrait dans la chambre.
Katie: Bonjour.
LJ: Bonjour.
D'un coup LJ fronça les sourcils et demanda un peu paniquer.
LJ: Vous venez me faire une piqure.
Katie le regarda en souriant.
Katie: Non ne t'inquiétes pas, je cherche le docteur Tancredi, elle ne serai pas passer par ici par hasard.
LJ: Si elle était là tout à l'heure.
Katie: Y a combien de temps.
LJ: Ca doit bien faire quart d'heure, d'ailleurs maintenant que j'y pense c'est bizarre.
Katie: Pourquoi.
LJ: Mon oncle est partie en même temps qu'elle se chercher un café et il est toujours pas revenue.
Katie: Tu sais par où elle est partie.
LJ: Justement elle est partie avec mon oncle, elle allait lui montrer où était la cafétériat. Ils sont peut-être entrain de prendre un café ensemble.
Katie: Ils ne sont que tout les deux.
LJ: C'est comme ça qu'ils sont parties en tout cas.
Katie: Non ce n'est pas possible alors.
LJ: Pourquoi ?
Katie: Le docteur Tancredi ne prend jamais de café en tête a tête avec un membre de la famille d'un de ses patients. Surtout quand elle ne le connait pas.
LJ: Peut-être d'habitude, mais là je crois qu'ils se connaissaient déjà.
Katie: Qu'est ce qui te fais dire ça.
LJ: Je les ai entendue parler et ils se tutoyer, ils ne le feraient pas si ils ne se connaissaient pas un peu.
Katie regarda LJ quelques secondes en réfléchissant.
Katie: Merci de ton aide.
LJ: De rien et si par hasard vous croisez mon oncle, dites lui que je suis toujours là.
Katie lui sourit.
Katie: Je lui dirai.
LJ: Merci.
Katie quitta la chambre et aprés quelques secondes d'hésitation prit le couloir qui conduisait à la cafétériat.
Quand elle arriva, elle regarda futivement les personnes assise autour des table et s'arrêta net quand elle aperçut Sara assise en face d'un homme et qui semblait avoir une discussion amusante vu le sourire qu'elle avait sur le visage.
Katie: Qu'on me pince je rêve là.
De leur côté Michael et Sara continaient de discuter en rigolant.
Sara: Alors du coup tu t'es encore éclipser.
Michael: Il me prennait la tête, qu'est ce que j'en avait à faire de leur numéro de club de golf ou de leur swing et puis d'abord c'est quoi le swing.
Sara se mit à rire.
Sara: Toi tu ne joues pas au golf.
Michael: Si j'ai déjà jouer au golf miniature avec mon neveu, mais bon nous on prend une canne et on tape dans la balle, c'est plus amusant.
Tu m'étonnes ça doit être beaucoup plus marrant.

Sara: C'est à ce moment que tu es partie.
Michael: Non en faite je suis partie quand j'ai vu qu'ils commençaient à faire des démonstrations, là je me suis sauver.
Sara éclata de rire.
J'adore son sourire, mais la voir rire c'est encore mieux.

Sara: Des démonstrations !!!!
Michael: Ouais je crois qu'il n'était déjà plus trés frais.
Sara: Si ils commençaient les démonstrations, ils étaient plus trés net en effet.
Michael se mit à rire aussi.
Sara: Où est ce que tu est allé alors.
Michael: Je suis retourner sur la terasse.
Sara: Heureusement qu'il y a une belle vue.
Michael: Oui c'est vrai qu'elle est pas mal, mais je préfere quand même celle de mon appartement.
Sara: Pourquoi elle donne sur quoi.
Michael: Sur le lac.
Sara: C'est vrai.
Michael hocha la tête.
Sara: En effet la vue doit être plus belle.
Magnifique oui, mais pas autant que celle que j'ai en ce moment.

Sara: Et tu es partit longtemps aprés.
Michael: Dix minutes à peine.
Sara: Tu devais être soulagé de rentrer chez toi.
Michael: Oui sûrement autant que toi quand tu es partie.
Si j'avais su je serai rester plus longtemps, juste pour être avec toi.
Dommage !!

Michael: Tu vas à toutes les réceptions qu'il donne.
Sara: Non seulement à celle auquel il ne me laisse pas le choix et c'est déjà trop.
Michael: Hé bien tu as du courage, parce que moi rien qu'une ça m'a suffit.
Sara lui sourit.
Sara: J'ai trouvé la bonne astuce pour me divertir un peu.
Michael: Oui c'est ce que j'ai remarqué.
Ils se regardèrent en souriant, ne se doutant pas qu'ils étaient observer, en effet à quelques métres de là, Katie les regardait assez surpris de se qui se dérouler sous ses yeux.
Etant assez étonné de voir Sara aussi à l'aise avec cet homme, elle décida de voir si ça aller la contrarier d'être déranger en plein milieu de leur discussion, en l'appelant sur son bipper.
Quelques secondes plus tard, Sara prit son bipper en soupirant, elle le regarda puis leva les yeux vers Michael.
Sara: Désolé je dois y aller.
Michael: Le devoir t'appeler.
Sara: Ouais. Merci pour le café.
Michael: C'était un plaisir.
Le plaisir c'est d'avoir put passer un petit moment seul avec toi.

Elle lui sourit quand son bipper se remit à sonner, elle le reprit et l'éteignit.
Sara: C'est bon j'ai compris.
Michael: On dirai que quelqu'un est pressé.
Sara: On dirai, oui !!!
Elle se leva et allait prendre son gobelet de café vide quand Michael le prit en même temps fesant se toucher les mains, ils se regardèrent plusieurs secondes visiblement troublé.
Respire Michael, non je peux pas, je touche sa main, ça ne serai que moi je ferai glisser la mienne le long de son bras.
J'ai une envie folle de la prendre dans mes bras, de la toucher, de.........
Calme toi Michael, un peu de maitrise voyons...tu ne vas pas lui sauter dessus devant tout le monde, quoi que y a pas tant de monde que ça.
MICHAEL !!!!

Oula Sara garde ton calme.
Qu'est ce que je raconte, comment veux tu que je garde mon calme alors qu'il a sa main posait sur la mienne....
Au secour....comment je fais pour ne pas lui sauter dessus sincérement, rien qu'en me regardant il me fait fondre, alors là c'est encore pire.
Respire Sara, c'est ni le bon moment et encore moins le bon endroit.

Ils continuèrent à se regarder jusqu'à se que Michael prenne la parole.
Michael: Laisse je vais le faire.
Sara: C'est gentil, peut-être qu'on se revera dans la journée.
Michael: J'espére bien.
Sara se mordit discrétement la lévre.
J'espére bien aussi tu peux me croire.

Elle est encore plus craquante quand elle fait ça.

Michael: A plus tard.
Sara: Salut.
La jeune femme s'éloigna sous les yeux de Michael, elle passe devant Katie mais ne la vit pas, cette derniére s'étant légérement caché par contre elle entendit Sara dire entre ses dents.
Sara: Je hais les bippers.
Katie sourit à cette phrase, elle attendit quelques secondes, puis alla retrouver Sara.
Katie: Ha et bien tu es là.
Sara: Tu m'as bipper.
Katie hocha la tête.
Sara: Qu'est ce qui se passe.
Katie: Rien.
Comment ça rien !!

Sara: Pourquoi tu m'a bipper alors.
Katie: Je te chercher depuis un moment alors j'ai fini par te bipper.
Katie !!!!!!

Katie: Ca ne te déranges pas j'espére.
Si et au plus haut point.

Katie: Habituellement ça ne te déranges pas qu'on te bip pour rien alors.
Habituellemment, je ne me trouve pas avec un type qui me plait à ce moment là.

Katie: Tu étais passé où, je t'ai cherché partout, qu'est ce que tu fesais.
Ce que je fesais je passais un moment agréable en charmante compagnie et tout tu as tout gaché !!
Ca me donne presque envie de pleurer, tiens.

Sara: Pas grand chose.
Katie: Donc ce n'est pas dérangeant que je t'ai bipper.
Si!!

Sara: Non.
Katie lui sourit.
Sara: Bon j'ai des dossiers à classer, faut que je m'y mette, on se voit plus tard.
Katie: A plus.
Katie la vit s'éloigner et se mit à sourire.
Katie: Tu ne fessais rien, à d'autre ouais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Dim 12 Juil - 23:43

merci pour cette suite !!!!!

ta fic me fait trop rire ca me met de bonne humeur

mike touche la main de sara....si seulement ils étais pas dans cette cafétéria !!

katie ????!!!!pourquoi non mais sérieux !!!!!!elle a gâcher leur moment quoi !!!

Revenir en haut Aller en bas
IsLeMMe
...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15247
Age : 33
Humeur : En manque terrible de Michael et Sara Scofield
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Lun 13 Juil - 2:38

bon j'ai recommencé à lire t'as fic miss... et comme je jongle entre plusieurs, je viendrais mettre des coms au fur et à mesure... voila bisous et bonne continuation..



Revenir en haut Aller en bas
http://misa-story.forumactif.com
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Lun 13 Juil - 22:36

Slt les files vous allez bien, merci pour vos coms, je suis contente que la fc vous plaise, voilà une suite !!!

bonne lecture !!!


Enfin de matinée Sara marchait dans les couloirs en regardant par la vitre de certaine chambre quand une personne attira son attention, elle regarda le numéro de la chambre et se mit à sourire.
Non ce n'est pas possible, c'est une conspiration, il y a des dizaines de chambre dans ce couloir et c'est dans celle-là qu'elle est.....
Quelqu'un cherche à me faire passer un message.
J'ai reçu, merci c'est gentil.
Allez respire et rentre dans la chambre comme si de rien était.

Sara respira profondément, frappa à la porte avant de l'ouvrir, quand elle rentra plusieurs personnes la regardèrent mais c'est sur le regard de Michael qu'elle tomba en premier.
Alors ça c'est étonnant, je commençais à penser à elle justement.
J'espére que je ne fais pas de la transmission de pensées, parce qu'avec ce qui me traverse l'esprit depuis que je l'ai rencontré, elle risque d'être effrayé.

Sara: Excusez moi de vous déranger, mais je crois que cette petite fille n'est pas dans la bonne chambre.
Une petite fille était assise prés d'LJ, elle grimaça légérement.
Fillette: Hoho !!!
Sara: Kacey !!!
La petite fille se tourna et soupira soulagement en voyant Sara.
Kacey: Ha c'est toi, j'ai eu peur, j'ai cru que j'allais avoir des problémes.
Sara lui sourit.
Sara: Si mes souvenirs sont bons, je t'ai laissé à un de mes internes pour qu'il te ramenes dans ta chambre.
Kacey hocha la tête.
Kacey: Oui.
Sara: Qu'est ce que tu fais là alors.
Kacey: Il était occupé à essayer d'avoir le téléphone d'une infirmière, alors comme j'en avais marre je suis allé faire un tours.
Bien sûre et comme par hasard tu as fini dans cette chambre là.

Kacey: Tu ne vas pas me gronder dis.
Sara lui sourit.
Kacey: Je le savais.
LJ regarda Kacey et lui demanda.
LJ: C'est ta maman.
Hein !!!! Sa maman, non c'est une blague.
Attend, elles se regardent et se mettent à rire.

Sara: Alors celle-là on ne me l'avait encore jamais faite.
Elle et Kacey rigolaient, la petite fille regarda LJ.
Kacey: Ce n'est pas ma maman, c'est Sara.
LJ: Désolé c'est juste que tu a l'air de bien la connaitre.
Kacey: Tous le monde connait Sara à l'hôpital, elle est docteur.
LJ: Oui je sais c'est le docteur Tancredi.
Homme: Tancredi comme le gouverneur.
Je tourne la tête et voit celui qui vient de parler à côté d'une femme blonde.
Alors elle ça doit la mère d'LJ et lui son beau-père.

Sara: C'est ça comme lui.
LJ: Docteur, je vous présente ma mère Lisa et lui c'est........son mari Adam.
Sara: Bonjour.
Lisa/Adam: Bonjour.
LJ: Adam a une fascination toute particulière pour le Gouverneur.
Génial, et un en plus, un.
La seule fascination que j'ai moi c'est de savoir ce qui lui trouve.

Sara: Vraiment.
Adam: Oui j'admire tout ce qu'il fait.
Il fait pas grand chose pourtant.

Tu vois pas que tu l'emmerdes plus qu'autre chose, fout lui la paix, tu vas me la faire fuir.

LJ: Je crois qu'il pourrait vendre son âme au diable, juste pour lui parler ne serai-ce que cinq minutes.
Sara regarda LJ puis Adam.
Sara: Dans ce cas vous admirez la bonne personne.
Et voilà, je l'attendais celle-là.

Sara, tu es infernale tu n'arrives même pas à jouer le jeu.

LJ regarda Adam.
LJ: Dommage tu aurais dû venir hier, nous on l'a vu, ou alors entre vu.
LJ regarda Sara avec un sourire malicieux.
LJ: Vous diriez quoi vous....
Sara se mit à sourire.
Sara: Aperçu.
LJ: C'est le mot que je cherchais.
Tu cherches surtout à t'amuser avec moi, ouais.

Je crois que ce tu cherches c'est a l'embarasser, alors laisse là tranquille.


Kacey: Comment tu sais qu'elle est docteur.
LJ: C'est mon médecin.
La petite fille le regarda avec de grand yeux avant de se tourner vers Sara.
Kacey: Hé !!! Je croyais que tu ne soigniais pas les enfants.
Hoho, je sens que je vais me faire engueuler moi.

Sara: Ce n'est pas un enfant, c'est un adolescent ce n'est pas pareil.
Kacey la regarda en croisant les bras.
Je crois qu'elle n'est pas convaincue.

Kacey: Et c'est quoi la différence.
Sara: Il est plus vieux que toi.
Kacey: Ho je t'en pris il a quoi 12 ans.
Tous le monde se mit à rire sauf LJ.
LJ: Hé !!!
Kacey le regarda.
Kacey: Bah quoi ?
LJ: J'ai 16 ans.
Kacey: Oups!! Désolé.
LJ: Mouais.
Michael: Ho ça va tu ne vas pas te vexés non plus.
LJ regarda Kacey qui fesait une petite moue, il se mit à sourire et regarda son oncle.
LJ: Non.
Kacey regarda Michael.
Kacey: Merci.
Il lui fit un clin d'oeil, la petite fille se mit à sourire.
Non je rêve, il aime les enfants en plus.
Ce n'est pas possible, il doit venir d'une autre planéte.

LJ: Tu veux savoir la différence entre un enfant et un adolescent.
Kacey: Oui.
LJ regarda Sara.
Sara: Je te laisse l'honneur.
LJ lui sourit avant de regarder la petite fille.
LJ: Heu....alors, toi tu écoutes toujours ce que tes parents te dises.
Kacey: Bien sûre toujours.
LJ: Et bien tu vois les ados, eux ils ne les écoutes pas et ne font jamais ce qu'ils leur dises.
Lisa: LJ !!!
LJ: Bah quoi ?
Sara se mit à rire.
Sara: J'aime beaucoup ta façon d'expliquer.
LJ lui sourit.
LJ: J'ai fait de mon mieux.
Kacey: Et qu'est ce qui fait qu'on devient des adultes par rapport à nos parents.
LJ: Heu !!!!
Sara: On peut les envoyer balader sans peur d'être puni ou d'être envoyer dans notre chambre.
Là au moins c'est clair.

Sara leva les yeux et vit qu'excepté Michael tout le monde la regardait étonnés.
T'aurais peut-être dû te taire sur ce coup là ma grande.
Bon Michael lui ne semble pas étonné, à croire qu'il s'y attendais vu le léger sourire qu'il affiche.


Ho ça va, arrêter de la regarder comme ça, comme si c'était faux ce qu'elle venait de dire.

Michael se mit à rire.
Michael: C'est une façon de voir les choses.
Sara lui sourit.
Alors toi je t'adore.

Tous le monde regarda Michael.
Michael: Bah quoi, elle a suivit le même raissonnement qu'LJ, ce n'est pas de leur faute si vous n'avez pas d'humour.
Il n'a pas sa langue dans sa poche lui non plus.

LJ regarda Kacey.
LJ: Quand tu seras une ado, le docteur Tancredi pourra te soigner.
Kacey: J'ai 8 ans quand est ce que je serai une ado.
LJ: Vers l'age de 13-14 ans, ça arrivera vite, tu peux me croire.
Kacey: Peut-être pas non.
LJ: Qu'est ce que tu veux dire.
Kacey: Y a des enfants qui vont pas à l'adolescence.
LJ: Tous les enfants passe par l'adolescence.
Kacey: Non pas ceux qui vont au ciel.
Tous le monde regarda la petite fille.
LJ: Heu.....tu sais c'est rare que ça arrive.
Kacey: Ca arrive plus souvent que tu le crois, y a beaucoup d'enfants malades comme moi qui meurt avant d'être adolescent.
LJ regarda la petite fille tristement.
LJ: Malade ?
Sara: Kacey.
La petite fille regarda Sara.
Sara: Tu viens.
Kacey hocha la tête puis regarda LJ.
Kacey: Désolé je dois y aller, sinon je vais être en retard.
LJ: En retard pourquoi ?
Kacey: Ma dialyse.
La petite fille descendit du lit, LJ regarda son oncle intrigué.
Kacey: Si j'arrive à leur échapper, je viendrai peut-être te revoir.
LJ lui sourit, la petite fille regarda Sara.
Kacey: Tu n'as rien entendue.
Sara: Pourquoi tu m'as parlé.
La petite fille lui sourit et s'approcha d'elle.
Elle est adorable avec les enfants, ça me fait craquer.

Kacey: Dis il va avoir des problémes ton interne.
Sara: Non.
La petite fille la regarda.
Sara: Pas tant que je ne l'aurais pas vu.
Kacey lui sourit.
Sara: Allez viens.
Elle regarda les personnes présente dans la chambre.
Sara: Désolé pour le dérangement.
Michael: Non y a pas de mal.
Sara lui sourit.
Sors de cette chambre Sara, vite, trés vite.

Sara et Kacey allaient sortir de la chambre quand LJ interpella Sara.
LJ: Attendez Docteur vous oubliez ça.
Sara se retourna et vit LJ lui tendre une peluche.
Sara: Tu es sûre que ce n'est pas la tienne.
L'adolescent lui sourit.
LJ: Oui ça fait longtemps que je n'ai plus de doudou.
Sara lui sourit.
Michael: Longtemps, longtemps.
LJ fusilla son oncle du regard.
Sara: Merci.
Elle prit la peluche.
LJ: Dites ça ne va pas arriver ce qu'elle a dit.
Sara le regarda, mais ne dit rien.
LJ: Elle ne va pas mourir, n'est ce pas.
Sara regarda les autres personnes présente dans la piéce avant de regarder à nouveau LJ.
Sara: Heu......on fait tout pour ne pas que ça arrive.
LJ regarda Kacey puis a nouveau Sara.
LJ: Elle n'a pas l'air malade.
Sara: Oui je sais, et tant mieux comme ça les gens ne la prennes pas pitié.
LJ lui sourit.


Sara alla rejoindre Kacey qui venait d'ouvrir la porte, la petite fille vit l'interne qui devait la surveiller arriver vers elle.
Interne: Ha et bien tu es là, je t'ai cherché partout sale petite.....
Il s'arrêta de parler en voyant Sara.
Sara: Surtout ne vous arrêter pas pour moi.
Interne: Docteur Tancredi.
Sara: Vous m'excuserez je n'ai pas retenu votre nom.
Par contre ta tête je ne suis pas prêt de l'oublier, j'ai horreur qu'on parle comme ça a mes enfants.
Enfin aux enfants mais ceux que je connais encore plus que les autres.

Kacey s'approcha de Sara, la jeune femme lui passa une main dans les cheveux.
Interne: Mon nom c'est.....
Sara: Je m'en fou royalement de votre nom.
L'interne regarda Sara et remarqua qu'elle n'était visiblement pas trés contente, il avala sa salive en voyant le regard qu'elle lui lançait.
Interne: Elle a échappé à ma surveillance.
Sara: Mouais. J'espére au moins que vous avez eu le numéro de l'infirmière.
Interne: De quoi vous parlez.
Sara se mit à rire.
Sara: Il faut que vous sachiez quelque chose sur moi étant donné que vous travaillez sous mes ordres, je n'aimes pas mais alors j'ai une sainte horreur qu'on se paie ma tête.
Ca a le don de m'agacer !!!

Interne: Mais vous savez je ne.....
Sara lui lança un regard noir.
Il est sourd ou quoi !!

Interne: Je ne recommencerai plus.
Sara: Oui vaut mieux pour vous.
L'interne baissa les yeux.
Interne: Je vais la ramener dans sa chambre.
Sara sentit Kacey se serrai davantage contre elle.
Sara: Non c'est bon je m'en charge.
Interne: Je vais retourner à mes occupations.
Sara: Je préfererais que vous alliez voir les aides soignantes.
Interne: Qu'est ce que je vais faire là bas.
Tu poses trop de questions.

Sara: Ne vous inquiétez pas, dites leur que c'est moi qui vous envoie ça suffira.
L'interne la regarda et remarqua qu'elle était trés sérieuse.
Interne: D'accord.
Il s'éloigna Sara le regarda faire en secouant la tête.
Sara: Ca promet.
Kacey la regarda en souriant.
Kacey: Il ne vas pas aimer.
Alors ça j'espére qu'il ne vas pas aimer, ça lui servira de leçon.

Sara lui fit un clin d'oeil, puis entendit une voix au loin, elle ferma les yeux.
Non ce n'est pas vrai, je ne peux jamais être tranquille.

Kacey: Hoho, tu vas avoir des problémes.
Sara la regarda en souriant avant de se tourner.
Sara: Hé Katie.
Katie: Dis moi toi, on ne t'avais pas interdit de faire ça.
Mais de quoi tu parles.

Sara: Faire quoi ?
Katie: Ce que tu viens de faire à ton interne.
Oui je sais mais c'est trop marrant.

Sara: Tu sais moi et les interdictions.
Katie: Sara!
Sara: Tu me connais, je ne suis pas du genre à obeir.
Katie: Je croyais qu'il y avait qu'à ton paternel que tu n'obeissais pas.
Sara: Oui principalement, mais il m'arrive de faire des exceptions.
Katie: Tu es dingue.
Sara lui sourit.
Sara: Tu m'excuseras mais il faut qu'on y aille. Kacey tu viens.
Sara et la petite fille commencèrent à partir quand Katie interpella à nouveau Sara.
Katie: Sara !!!
La jeune femme s'arrêta et regarda Kacey.
Sara: Tu crois qu'un jour on me laissera tranquille.
Kacey secoua la tête.
Kacey: Non je ne crois pas.
Moi non plus malheureusement.

Elle se retourna et regarda Katie.
Sara: Quoi ?
Katie: En parlant de paternel, je vois que tu es toujours en un seul morceau.
Sara rie légérement.
Sara: Tu es hillarante Katie.
Katie: Je suppose que tu n'es pas allé le voir, tu as oublié.
Sara: Si je disais oui ça serai un mensonge et tu ne veux pas que je te mentes n'est ce pas.
Katie: Tu es vraiment impossible toi.
Sara: Quoi, tu le découvres que maintenant. Ecoute la seule raison pour laquelle il veut me voir c'est pour que je m'excuse et moi je peux t'assurer que ce n'est pas demain la veille que je présenterai mes excuses à un crétin que j'ai envoyé balader, surtout un de ses fils à papa prétentieux.
Katie la regarda en souriant.
Katie: Tu ne changeras jamais toi.
Sara: Non pas envie. Si on me cherche je suis au 7 émé.
Sara partit avec Kacey vers les ascenseurs, Katie la regarda en secouant la tête.
Katie: Alors elle, le type qu'elle n'envera pas balader ça sera un petit chanceux.
Michael qui était juste derrière la porte, entendit sa phrase et se mit à sourire.
Je suis même un grand chanceux, je dirai, elle a un sacré tempérament, j'adore.
Elle ne se laisse pas marcher sur le pied et surtout elle est pleine de tendresse avec les enfants.
Mais pourquoi je ne l'ai pas rencontrer avant.
Une chose est sûre je ne suis pas prêt de la laisser partir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Lun 13 Juil - 23:16

merci pour la suite !!!!!

oh quelle horreur on fait la connaissances d'Adam nnnnooonn

mike compte ne pas laisser partir sara
Revenir en haut Aller en bas
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Mar 14 Juil - 21:09

Slt les filles vous allez bien, merci pour vos coms, voilà une suite, bonne lecture !!!!

Un peu plus tard dans l'aprés-midi, Sara décida de faire une petite pause histoire de souffler cinq minutes, elle se dirigea vers la sortie de l'hôpital pour prendre un peu l'air, quand elle arriva dehors elle s'arrêta.
Pincez-moi je dois alluciner, c'est lui, non je dois me faire des idées.
Je suis sûre que c'est lui je le reconnais de dos, même si il est assis, ce qui est dommage.
Sara !!! Retient tes pulsions, tu veux.
Mais j'en ai pas envie.
Allez fait demi-tour et retourne à l'intérieur.
Tout de suite.

Sara: Qu'est ce que tu fais là.
Michael sursautta.
Je t'ai dit de repartir pas de lui parler, espéce d'andouille.
En plus tu lui as fait peur ce n'est pas trés malin.

Non mais ça ne vas pas!!
Qu'est ce que........hoooo Sara...

Michael se retourne et sourit en la voyant.
Michael: Sara....
Sara: Désolé je t'ai fait peur.
Michael: Non ce n'est pas grave.
Heureusement que je ne suis pas cardiaque c'est tout.
Quoi que, si j'avais fait un malaise, elle m'aurait peut-être fait du bouche à bouche.
Garde cette idée dans un coin de ta tête Michael, tu pourra peut-être t'en servir.
Et voilà, elle sourit, non mais honnêtement comment résister à ça.
Tu me dira j'essaie même pas de résister.
Qu'est ce qu'elle fait, non je rêve.

Et voilà je devais partir et au lieu de ça je m'asseoi à côté de lui.
Mais ....heu...ce n'est pas de ma faute, je veux apprendre à le connaitre, j'ai le droit, non.

Sara: Qu'est ce que tu fais là.
Michael: Je prend un peu l'air.
Sara: Tout seul.
Mais non regarde, il est entouré de plusieurs personnes ça ne se voit pas.

Michael: Oui, j'avais besoin d'être un peu seul.
Bravo Sara, et toi qui vient l'embêter, allez fait ce que tu aurais du faire au lieu de venir le voir, va t-en.

Sara: Je vais te laisser alors.
Quoi!!! Non surtout ne t'en vas pas, reste là.
Elle se léve, non pitié, reste assisse, je ne veux pas que tu partes moi.
Allez Michael bouge toi, retient là.

Sara commençait à se lever quand Michael posa une main sur son poignet pour la retenir.
Qu'est ce que........il me touche encore ce n'est pas vrai.
Dés qu'il pose les mains sur moi je suis dans un état second, non l'état second c'est quand il me regarde, quand il me touche c'est encore pire.

Respire Michael, ça te fait un effet dingue de poser tes mains sur elle mais tu dois te contrôler.

Michael: Attend, t'en vas pas.
Quoi, mais tu viens de dire que......

Sara: Tu viens pas de dire que tu voulais être seul.
Ca c'était avant que tu vienne t'asseoir à côté de moi.

Michael: Je ne peux pas être seul avec toi ?
Je ne demande que ça de me retrouver seule avec toi.

Sara: Je ne voudrai pas te déranger.
Me déranger, ça serai de te voir partir qui me dérangerai.

Michael: Tu ne me déranges pas bien au contraire.
Tu es vraiment à croquer toi tu le sais ça.
D'ailleur je ferai bien de toi mon quatre heure.
Sara, un peu de tenir, veux-tu.

Michael: C'est loin de mon frére et des autres que j'avais besoin d'être.
Le pauvre, il......
Oula, Michael arrête ça tout de suite, tu me donnes la chair de poule.
Il doit arrêter ça, Michael s'il te plait.

Je ne peux pas m'empêcher, je lui tiens toujours son poignet et je ne peux pas m'empêcher de lui caresser doucement avec mon pouce.
Je devrais peut-être arrêter.
Mais j'en ai vraiment aucune envie.

Il ne s'arrêtera pas, enleve ta main Sara, c'est toi qui doit arrêter ça.
Alors je ne peux pas cette sensation est trop agréable et ce n'est qu'une caresse.
Ca promet. Allez dis quelque chose où il va s'apercevoir de ton trouble.

Sara: Pourquoi ça se passe mal.
Michael: Y a ce que j'appellerai des tensions.
Sara: LJ s'en prend à son beau-père.
Michael: Comment tu le sais.
Sara: J'ai crue comprendre qu'il ne l'aimait pas beaucoup.
Michael: En effet.
Sara le regarda intrigué.
Sara: Ca devrait être a lui de prendre l'air, pourquoi c'est toi.
Michael: LJ envoie des pics à son beau-père, sa mère lui demande d'arrêter mais étant donné qu'il à une dent contre elle aujourd'hui, il l'envoie balader et du coup Lincoln l'engueule et moi je ne peux pas m'empêcher de le défendre.
Sara lui sourit.
Sara: Et tu t'attires les foudres des parents c'est pour ça que tu es venu prendre l'air.
Michael: Tu as tout compris et je m'excuse parce que tu dois me trouver ennuyer à mourir.
En disant ça Michael avait lâcher le poignet de Sara.
Ho non pourquoi tu n'as pas laisser ta main.
Non Sara, sort toi tout de suite cette idée de la tête.

Ce fit à son tour de poser sa main sur celle de Michael.
Sara: Non pas du tout je trouve ça...
Michael: Barbant.
Sara se mit à rire puis le regarda en souriant.
Sara: Amusant !! Tu sais que tu vas te mettre les autres à dos mais tu ne peux pas t'empêcher de le défendre c'est touchant.
Michael lui sourit.
Michael: Je dois plutôt complétement maso, oui.
Sara: Pas plus que moi.
Michael: Tu crois.
Sara hocha la tête.
C'est vrai que tu as un tempérament de feu.

Michael: C'est vrai que pour comparer le Gouverneur au diable faut le faire.
Sara:J'ai essayé de jouer le jeu pourtant.
Michael: Oui j'ai vu ça, tu n'as même pas tenu 30 secondes.
Sara se mit à rire et enleva sa main de celle de Michael.
Sara: C'est plus fort que moi je ne peux pas m'empêcher.
Michael: J'ai remarqué, tu as un vrai tempérament de feu toi.
Et voilà, il a déjà compris à qui il avait affaire, enfin ça c'est surtout ce que je veux que les gens voyent de moi.

Sara: Je vois que tu as réussis à me percer à jour.
Michael: Non je ne pense pas.
Sara: Vraiment.
Michael: Oui ton tempérament ce n'est qu'une partie de toi.
Sara: Qu'est ce qui te fais dire ça.
Michael: Kacey, tu es d'une extréme douceur avec les enfants, ça c'est une autre partie de toi.
Sara se mit à rire.
Sara: Et tu as une idée en combien de partie je suis divisé.
Michael: Non ça je ne sais pas, par contre ce que je sais, c'est que j'ai encore beaucoup de chose à apprendre et à découvrir de toi.
Et mais dis moi, il est passé où ton côté timide.
Je ne sais pas mais avec elle, j'ai peur de rien pourtant ça devrai être le contraire.

Il n'a pas peur lui.
Tu me diras je ne fait rien pour le repousser bien au contraire même.

Sara: Si tu veux essayer de me connaitre vraiment je te souhaite bon courage parce qu'il va te falloir du temps.
Michael: Ca tombe bien, il se trouve que j'ai tout mon temps.
Non pas ce regard, arrête ça tout de suite.
Je ne peux pas résister et là j'ai qu'une envie alors.....
Et merde, cinq minutes ce n'est pas vrai ça, ils sont chrono.

Michael: Par contre toi d'aprés ce que j'entend ce n'est pas vraiment ton cas.
C'est ça marre toi.
Qu'est ce que........je n'y crois pas en plus il est galant.

Michael venait de se lever et tendit sa main à Sara pour qu'elle fasse de même, elle lui prit la main et se leva à son tour, elle se trouva pratiquement collés à lui.
Elle sent bon, c'est dingue ça, je crois que j'adore son parfum.

Prés, beaucoup trop prés, qu'est ce que je raconte, pas encore assez à mon gôut.
Sa main, pourquoi il approche sa main de mon visage.
Non, tu ......hum..... il me rend dingue.

Cette mêche est entrain de me narguer, c'est une invitation, ce n'est pas possible.
Désolé mais je n'ai aucune résistance, quand il s'agit de Sara, il faut que je le fasse.

Michael replace une mêche de cheveux de Sara derrière son oreille, effleurant du bout des doigts sa joue, ce qui les éléctrisa tout les deux, alors qu'ils se regarder l'un l'autre se noyant dans les yeux de l'autre, quand une voix les fit sortir de leur pensées.
Sara sourit alors que Michael baisse les yeux.
Sara: Je crois que je ne suis pas la seule à être demandé.
Il lui sourit légérement.
Sara: Bon courage.
Tu sais ce qui me donnerai du courage.

T'approches pas, pitié, t'approches pas, je lutte intérieurement là, ça ce vois pas alors ne.....
Encore !!

Michael c'était approché de Sara et déposa un doux baiser sur sa joue avant de lui murmurer à l'oreille.
Michael: Toi aussi.
Ils tournèrent la tête l'un vers l'autre, leurs visages se retrouvant qu'à quelques centimètres l'un de l'autre.
Non là c'est un véritable supplice, comment veux-tu que je résiste.

C'est quoi le but, qu'on commence à s'enflammer de l'intérieur, non parce que si c'est ça c'est réussi et plus qu'un peu.
La ferme/
La ferme.
Ils entendirent qu'on les appelait en même temps, Sara se recula légérement.
Sara: Je dois y aller.
Michael hocha la tête.
Sara: Tu n'y vas pas toi.
Michael: Je crois que je vais les laisser me chercher encore un peu.
Sara lui sourit.
Sara: Tu as bien raison.
Michael lui fit un clin d'oeil, Sara se mordit la lèvre avant de retourner à l'intérieur de l'hôpital, encore toute chamboulé.

En début de soirée, Sara remettait ses dossiers en ordre, tout en discutant avec la femme de l'accueil, avant de partir quand cette dernière lui dit.
Femme: Alors lui, un mot, et je fais tout ce qu'il veut.
Sara la regarda intriguée, la femme lui vit signe de tourner la tête, Sara s'éxecuta et vit Michael allait en direction de la sortit.
Un mot, moi je dirai plutôt un regard.

Femme: Qu'est ce que vous en dîtes.
J'en dit que si tu essaie de l'approcher, je te trucide.
Sara, ne joue pas les femmes jalouse....mais....Michael, il est à moi, enfin surtout dans mes rêves pour l'instant.

Sara: Il n'est pas mal.
Femme: Pas mal !!!
D'accord c'est vrai canon, mais si je dis ça tu vas comprendre qu'il m'intéresse.

Femme: Enfin, je rêve un mec comme ça il doit être déjà pris.
Continue de penser ça, comme ça tu ne vas pas le draguer.

Sara: Sûrement oui, bon j'y vais. A demain.
Femme: A demain Docteur Tancredi, bonne soirée.
Bonne soirée c'est vite dit, je vais rentrer et m'affalé sur le canapé.

Sara: A vous aussi.
En sortant, elle vit Michael à quelques mètres d'elle.
Bon soit je fais comme si je ne l'avais pas vu et je rentre chez moi, soit je vais à nouveau lui parler.
Quoi que c'est peut-être dangereux de retourner le voir, tout t'as l'heure on a failli.....olala rien que d'y repenser j'ai le coeur qui palpite.
Ho et puis zut.

Sara accélera le pas et arriva bientôt à sa hauteur, Michael semblait perdu dans ses pensées.
Je me demande bien à quoi il pense.

Sara: Tu as l'air bien pensif.
Haaa......cette voix je l'adore, en faite je crois qu'il n'y a pas que le voix que j'adore.
Et voilà dés que je la voie je ne peux pas m'empêcher de sourire.

Michael: Hé!!!
Il lui sourit mais Sara remarque que quelque chose clocher.
Sara: Ca va ?
Pas tellement non.

Michael: Ouais.
C'est ça oui, je vais te croire.

Sara: Tu n'aurais pas fait un bon politicien.
Quoi ??

Michael: Pourquoi tu dis ça.
Elle s'approcha un peu de lui.
Sara: Tu ne sais pas mentir.
Michael: Et tout les politiciens mentes c'est bien connue.
Sara: C'est tout à fait ça.
Michael rie légérement en secouant la tête.
Au moins je l'ai fait rire c'est déjà, mais je suis curieuse alors....

Sara: Qu'est ce qui ne va pas.
Michael la regarda.
Sara: Tu peux me parler si tu veux, je ne repeterai rien c'est promis.
Il lui sourit légèrement avant de baisser la tête.
Michael: C'est de ma faute.
Hein !!!

Sara: Qu'est ce qui est de ta faute.
Tout.

Michael: L'accident d'LJ.
Quoi!!!! Mais qu'est ce qui raconte.

Sara: Attend tu y es pour rien Michael.
Si !!!

Sara: Hé regarde moi.
Si je te regarde c'est foutu, je ne pourrais plus te quitter des yeux, mais attend ça ne me déranges pas.

Il regarda Sara.
Je crois que je n'ai jamais vu d'aussi beaux yeux bleue.
Sara!!!!
Concentre toi, il se croit responsable, tu dois lui sortir ça de la tête.

Sara: C'est toi qui conduisait la voiture qui l'a renverser.
Non!!! J'étais au boulot.

Michael: Non mais.....
Y a pas de mais.

Sara: Mais rien du tout Michael, tu n'y es pour rien.
Michael: C'est moi qui lui ai offert le skate board.
Sara: Et alors quoi, ça fait de toi le responsable, je ne crois pas non.
Michael: Il ne l'aurais pas eu, il ne se serai peut-être pas fait renverser.
Sara: Peut-être en effet mais il aurai trés bien pu se faire renverser alors qu'il marchait.
Ouais en effet.

Sara: Si il avait porter des baskets que tu lui avait acheter, tu te sentirais aussi responsable.
Michael lui sourit.
Elle est forte cette fille, y a pas à dire.

Sara: C'était un accident Michael, tu y es pour rien. Le seul responsable c'est celui qui conduisait la voiture. D'accord.
Il hocha la tête.
Je n'ai pas entendue.

Sara: Je n'ai pas trés bien entendue.
Michael: D'accord.
Sara: Je préfere.
Si tu savais ce que je preferai moi.

Sara: Et puis d'aprés ce que m'a dit LJ, tu n'arrêtais pas de lui prendre la tête pour qu'il mettre son casque, alors je dirai que tu y es pour beaucoup si il ne fait plus de mal que ça.
Du responsable, je passe à l'ange gardien.
Elle a dû être psy dans une autre vie ce n'est pas possible.

Michael: Merci.
Tu es trop craquant.

Sara: De rien. Dis moi c'est moi ou alors c'est quelqu'un qui t'as mis cette idée en tête.
D'accord voyante pas psy.

Michael: Heu....
Tu es forte Sara.

Michael: Disons que quelqu'un à sous entendu que sans le skate, LJ aurait peut-être pas eu son accident.
Sara: Hum hum, je vois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   Mar 14 Juil - 22:10

merci pour suite !!!!

la complicité de mike est sara grandit !!!!

sara va rejoindre mike et il se confie

elle le rattrape dehors : embrasser vous !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre Inattendue !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre Inattendue !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 11Aller à la page : 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Zweig, Stefan] Révélation inattendue d'un métier
» L'inattendue * ép4 p66 (17/10)
» Parenthèse inattendue Episode 1
» Parenthèse inattendue Episode 5
» La parenthèse inattendue du mercredi 20/2/2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MiSa' Story :: WENTWORTH/SARAH & MICHAEL/SARA :: Fanfictions-
Sauter vers: