MiSa' Story


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
dacbc77
Première Caresse
Première Caresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 26
Localisation : Dans La Loge De GE ou En Plein Poker Avec Gus
Humeur : Impatiente Pr Le Snickers
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Ven 9 Jan - 23:34

Chapitre 35: Alone In The Room

C- Dis donc tu y vas souvent chez ce garçon Sara, ton petit copain n’est pas jaloux?
Charles se retourne vers moi avec un petit sourire avant de démarrer la voiture.
S- Ça ne risque pas. Michael n’est vraiment pas comme je le pensais, et si je vais chez lui c’est uniquement pour l’exposé, sinon je m’en serais grandement passée.
C- Je suis sûre que tu auras une bonne note même si tu n’aimes pas travailler avec lui. Tu as toujours été une bonne élève.
S- Merci.
Je tourne ensuite le visage vers l’extérieur. Je n’ai pas envie de voir Michael. À chaque fois j’ai cette envie de… de le gifler pour se qu’il m’a fait. Mais je sais qu’après tout, c’est ma faute. Je n’aurais pas dû lui faire confiance, à chaque fois je me fais avoir. À partir de maintenant je ne m’attacherais jamais à personne, enfin sauf à Nathan, j’ai confiance en lui. Après une dizaine de minutes de trajet, Charles se gare devant chez Michael. Je lui dit que je l’appellerais quand nous aurons fini, et le salue avant de descendre avec mon sac. Je respire un grand coup pour éviter de faire ressortir ma colère au cours de ses quelques heures, et frappe à la porte. Une femme blonde vient ouvrir. Cela doit être la mère adoptive de Michael.
A- Bonjour.
S- Bonjour, je suis Sara. Michael et moi devions travailler ensemble.
A- Oui, bien sûr, entrez je vous en prie.
Elle me fait un sourire rassurant en me laissant passer la porte.
A- Michael, ton amie est là!… Il ne va pas tarder.
S- D’accord, merci.
A- Tu veux boire ou manger quelque chose?
S- Non merci, ça ira.
J- Sara!
Le petit Jamie vient de faire son entrée et me fait un énorme sourire, que je ne peut m’empêcher de reproduire.
S- Salut toi. Comment tu vas?
J- Beaucoup mieux maintenant que tu es là.

Je descend l’escalier, mais m’arrête en entendant des rires. Je tend un peu la tête pour voir se qui se passe. Apparemment c’est l’heure du Jamie show!
J- Tu vas m’emmener au foot comme la dernière fois?
S- Euh… non… je dois faire un travail avec Michael.
J- Oh…
Il fait une petite moue boudeuse, mais Sara se penche vers lui pour déposer un bisou sur sa joue. Elle est vraiment gentille avec lui.
S- Mais tu es un très bon joueur. Je suis sûre que tu es le futur Messi. (un joueur de foot pr celle qui connaisse pas lol!)
Décidément elle me surprendra toujours, je ne savais pas qu’elle aimait le foot. Enfin il faut dire que je ne connais pas grand-chose sur elle. La faute à qui?… La mienne… et un peu la sienne… En la voyant aussi proche de Jamie, je me rend compte que j’ai vraiment été idiot avec elle, même si elle a sa part de responsabilité… Cela m’avait manqué de la voir sourire… Arrêtes Mike! Cette fille t’a brisé le cœur!
A- Ah Michael, tu en as mis tu temps.
M- Oui, je… je travaillais.
Je tourne mon regard vers Sara.
M- Salut.
S- Bonjour.
Elle est froide avec moi, comme depuis quelques jours, mais je l’ai bien cherché.
A- Bon, je vous laisse travailler. Jamie et moi on va aller faire un tiramisu.
J- C’est vrai?
A- Oui, et si tu m’aides tu pourras y goûter avant les autres.
J- Bah qu’est-ce qu’on attend pour le faire alors? Viens maman!
Il part en courant dans la cuisine suivit de Annie, tandis que Sara et moi rions légèrement.
S- Il est vraiment mignon.
M- Oui… On va travailler?
S- C’est pour ça que je suis là.
Nous échangeons un regard avant qu’elle ne me suive dans l‘escalier.

http://fr.youtube.com/watch?v=pCLXLRuNdfQ&feature=related

Quand je passe la porte, je n’ai vraiment pas l’impression d’être dans la chambre d’un ado de 16 ans. Tout est rangé, et il n’y a rien qui traîne contrairement à chez moi. Aucun poster sur le mur, et il n’y a que trois photos sur sa table de chevet. Je m’assoies sur le lit et les étudie de plus près. Il y en a une qui le représente lui avec son frère un peu plus jeune, une autre avec Mark, Will, Veronica, et Lincoln, et enfin une dernière avec un petit garçon en train de faire un câlin à une femme.
M- C’est ma mère.
Je relève les yeux vers lui.
S- Je m’en doutais.
Maintenant je sais d’où il tient ses yeux magnifiques... Arrêtes de penser à ça! Ce garçon se fiche complètement de toi, en plus d’être un idiot.
S- On se met au travail?
M- Oui… mais faudrait peut-être qu’on choisisse le sujet de l’exposé avant?
S- T’as raison, tu as une préférence?
M- A vrai dire j’aime assez la deuxième guerre mondiale.
S- Ça me va… Le prof a dit d’être originale dans la présentation. On pourrait peut-être raconté cette guerre à travers les yeux de plusieurs personnes se trouvant dans des situations différentes.
M- Comme une histoire?
S- Oui, on pourrait s’aider de biographie, et d’autobiographie. J’ai déjà lu le journal d’Anne Franck, et d’autres livres sur les camps de concentration.
M- Moi j’en ai lu sur les lettres des soldats… C’est une très bonne idée.
S- Merci, mais on va devoir faire pas mal de recherches.
M- On a trois semaines pour ça, dont deux semaines de vacances, on devrait s’en sortir.

Je lui souris légèrement pour tenter de la détendre afin d’instaurer un climat paisible pour travailler, mais elle persiste à éviter tout sourire.
S- Oui, en plus on pourra faire les recherches chacun de notre côté. On n’aura pas à se voir beaucoup.
M- Ouais.
Elle est ravie, mais je ne sais pas si moi je le suis vraiment. C’est vrai que je l’ignore au lycée, mais… je regrette d’avoir été si méchant avec elle, et à chaque fois que je veut m’excuser, elle me balance une de ses phrases qui me remette en colère.
S- Tu commences les recherches sur Internet?
M- Oui… j’ai quelques livres d’histoire pour toi.
Je me lève et vais les chercher dans la bibliothèque avant de les lui donner.
S- Merci.
Elle sort de quoi écrire, puis commence sa lecture. Je n’ai plus qu’à commencer à travailler moi aussi.
Cela fait une demi-heure que nous travaillons, et surtout que ce silence de plomb s‘est installée. Quand je l’ignorais en cours s’était plus simple. J’avais juste à l’éviter dans les couloirs et à discuter avec Mark, mais là, on est tout les deux dans ma chambre, et j’en ai assez de ne pas lui parler. J’ai besoin qu’on brise une fois pour toute la glace, et je ne vois pas de meilleures moments pour le faire. Je me tourne alors vers elle.
M- Sara, il faut qu’on arrête ça.
Elle garde les yeux fixés sur le livre, mais me répond quand même.
S- Quoi?
M- Ce silence.
S- Moi ça me convient très bien pour travailler.
M- Je ne parle pas de ce silence-là. A propos de… nous.
Elle relève rapidement la tête vers moi, et je peut voir son regard rempli de colère.

Si il me lance sur ce terrain, il va en prendre pour son grade. Tant pis pour lui!
S- C’est toi qui a commencé Michael!
M- Moi! Je ne suis pas venu avec MA petite amie dans TON restaurant le lendemain de notre baiser à se que je sache, et je ne me suis pas non plus enfuit en courant juste après t’avoir embrassé!
Je soupire fortement. C’est vrai qu’il a raison sur ce point, mais…
S- J’avais besoin de réfléchir…
M- De réfléchir à quoi?! C’était un baiser un point c’est tout!
Si c’était aussi simple!
S- J’étais avec Nathan!… Et se n’était pas qu’un simple baiser…
Je croise son regard surpris et interrogatif. Autant tout lui dire maintenant que j’ai commencée.
S- Il y a des sentiments qui sont apparus… Mais je t’en veut toujours pour Nika! Et tu restes un i…
Qu’est-ce qu’il fait? Il se rapproche rapidement et dépose un baiser sur mes lèvres. Un frisson me parcourt le corps à ce contact.

Je ne sais pas se qui m’a pris, mais quand elle m’a parlé de ses sentiments… une seule chose m’a traversé l’esprit… l’embrasser… Je ne sais pas comment elle va réagir, mais je suis content de l’avoir fait quoiqu’il arrive.
S- T’aurais pas dû faire ça.
M- J’en avais très envie.
Je suis complètement perdue. Je n’arrive pas à aligner deux pensées cohérentes, et encore moins deux mots. Tout se que je vois se sont ses lèvres qui m’appellent et son regard envoûtant. Bon sang mais pourquoi est-ce qu’il m’a embrassé? Et puis après tout pourquoi réfléchir? J’ai adoré ce contact, et il n’y a qu’une chose dont j’ai envie moi aussi.
S- Ouais.

Elle se jette quasiment à mon cou et viens poser ses lèvres sur les miennes. Je ne me suis jamais senti aussi bien, et aussi heureux qu’à ce moment. Nous nous embrassons, et c’est tout se qui compte. Le monde peut bien s’effondrer, je ne m’en rendrais même pas compte. Des milliers de frissons tracent leur chemin le long de mon échine, et plus encore lorsqu’elle me donne l’autorisation de glisser ma langue dans sa bouche, afin qu’elle rencontre la sienne.

De petits papillons dansent dans mon ventre tandis que nos langues entament un combat endiablé, tantôt se repoussant, tantôt se liant. Ce baiser et différent du premier, il est beaucoup plus intense, et nous n’avons aucune envie de nous séparer.

Je presse mes bras autour d’elle pour ne pas qu’elle m’échappe comme la première fois. J’ai l’impression que jamais aucun autre baiser ne me fera ressentir autant de sensations que celui-là. Je ne veut plus jamais la quitter…
Revenir en haut Aller en bas
dacbc77
Première Caresse
Première Caresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 26
Localisation : Dans La Loge De GE ou En Plein Poker Avec Gus
Humeur : Impatiente Pr Le Snickers
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Ven 9 Jan - 23:34

Chapitre 36: What They’re Gonna Do

:in love: :in love:
http://fr.youtube.com/watch?v=ELSW4UM2ZNI

Nos corps et nos lèvres sont toujours serrés l’un contre l’autre. Le souffle commence à me manquer, mais c’est tellement bon que je ne veut pas m’arrêter. C’est elle qui brise notre baiser, nous permettant ainsi de récupérer un peu d’oxygène.

Mes yeux oscillent entre son regard irrésistible et ses lèvres goûteuses. Je tuerais pour les toucher de nouveau, se que je viens de ressentir est tellement… fort. Je ne savais pas qu’un seul baiser pouvais engendrer tant de plaisir, ou alors peut-être que cela n’est pas dû qu’au baiser, mais aussi aux sentiments que je ressens pour lui. Ils sont réapparus, bien que je pense maintenant qu’ils n’ont jamais disparu, et sont beaucoup plus fort. Je me demande s’il ressent la même chose? Et s’il cherchait à profiter de moi? De mon statut? Et Nathan?
S- On ne peut pas faire ça.

Elle baisse les yeux, mais je glisse rapidement ma main sur sa joue. Je ne vais pas la laisser m’échapper cette fois.
M- Bien sûr que si.
Je lui souris légèrement quand elle lève les yeux vers moi.
S- Mais je… tu…
Elle a l’air tellement inquiète. Je n’aime pas la voir comme ça.
M- Viens pas là.

Il passe son bras autour de mes épaules, et je me laisse glisser contre lui tandis qu’il s’allonge sur le lit. C’est trop tentant, et agréable pour que je résiste. Je ferme les yeux tandis qu’il me caresse tendrement le bras. Je me sens tellement bien à cet instant. Nous restons ainsi pendant quelques minutes, mais je me décide à parler. Ce baiser n’a pas tout résolu, au contraire, il impose de nouvelles décisions.
S- Qu’est-ce qu’on va faire?
M- Il n’y a qu’une seule chose à faire… Enfin si tu veux… si tu veux bien de moi comme petit ami?

Elle lève les yeux vers moi avec un petit sourire. J’espère qu’elle va accepter après se qui vient de se passer.
S- Hum… il se pourrait bien que oui.
Je lui souris à mon tour.
M- Alors… il faut que je quitte Nika, se qui devrait être plutôt facile, et toi…
S- Nathan.
M- Oui.

Il faut vraiment que je le fasse, même si se sera difficile… Je suis vraiment mieux avec Michael. Je me sens en confiance et en sécurité quand je suis avec lui, et puis ses petits papillons dans le ventre… ils sont encore présents. Je repose ma tête contre son torse, j’ai encore une question que je veut lui poser.
S- Pourquoi est-ce que tu es sortie avec cette fille?

Je devais m’y attendre, mais elle a le droit à sa réponse. Il faut que je lui explique le pourquoi de mes erreurs.
M- Je sais pas… C’est une accumulation de choses qui ont fait que je me suis rapproché d’elle… je m’étais disputé avec Mark, et ensuite… avec toi. Quand je t’ai vu avec Nathan… je croyais que tu te fichais de moi… et puis Nika était là, elle s’intéressait à moi, alors… j’ai fais une bêtise. Nous n’avons vraiment rien en commun, je m’en suis rendu compte dimanche quand… euh quand…
S- Je crois que je préfère ne pas savoir.
Nous rigolons légèrement. Heureusement qu’elle le prend comme ça parce que je me voyais mal lui expliquer les gestes de Nika.
M- Je suis désolé d’avoir réagi comme ça, j’aurais du venir de te parler avant d’agir comme…
S- Un idiot?
M- Oui.
S- Tu n’es pas le seul responsable… moi aussi j’aurais du venir te voir le dimanche au restaurant.
M- Mais il y avait Nathan.
S- Ouais… et le lundi je t’ai évitée. J’ai passé la journée à repenser à se qui s’était passer au terrain, et le soir je me suis dit qu’on devait parler de ça, mais quand je suis arrivée… il y avait… Nika, et…
M- Tu nous as vu?
Elle baisse légèrement la tête en signe d’approbation. Je ne sais que trop bien se qu’elle a pu ressentir.
M- Je suis désolé Sara.

En l’entendant dire mon prénom je ne peut que lui pardonner, et puis je ne suis pas blanche comme neige non plus. Je fixe de nouveau ses yeux.
S- L’important c’est qu’on soit ensemble maintenant.
Je lui fait un petit sourire heureux. Je veut oublier ses dernières semaines, et me concentrer sur les prochaines… que j’espère passer avec lui. Il approche doucement son visage de moi et me fait un petit sourire charmeur avant de déposer un baiser tendre sur ma bouche.

Je crois que je ne pourrais jamais me lasser du contact de ses lèvres. Elles sont tellement douces et… appétissantes. Nous passons le reste de l’après-midi ainsi, à discuter, se regarder, s’embrasser. Nous sommes d’ailleurs en train de le faire quand quelqu’un toque à la porte. Nous voulons nous relever, mais notre perturbateur entre sans attendre de réponse, nous surprenant dans les bras l’un de l’autre.
J- Ma…
Jamie nous fixe un instant avant qu’un large sourire s’affiche sur son visage.
J- Là tu peux pas me dire que c’est pas ta fiancée Mike!

Je m’assoies sur le lit et Michael fait de même. Ses joues ont pris une teinte rouge, se qui le rend encore plus craquant.
M- Jamie…
Il est gêné et ne sais pas quoi dire, alors je décide de venir à sa rescousse.
S- Oui je suis sa fiancée, tu as raison.
J- Je le savais!
Michael tourne la tête vers moi avec un regard interrogatif, pour toute réponse je lui donne un clin d’œil et un baiser. Quand je le regarde de nouveau, il semble avoir repris confiance.
M- Qu’est-ce que tu voulais Jamie?
J- Maman, veut savoir si tu restes manger avec nous Sara?

J’espère qu’elle va dire oui, parce que je n’ai pas envie qu’elle parte. Je la vois hésiter.
J- Allez dis oui Sara, j’aime bien quand tu es là… s’il te plaît.
Elle rit légèrement et se baisse vers lui.
S- Si c’est pour toi alors je veut bien rester.
J- Désolé Michael mais je crois que tu viens de perdre ta fiancée.

Je ne peut m’empêcher d’éclater de rire, alors que mon « ex-fiancée » dit à Jamie de quitter la chambre pour nous laisser « travailler ». Il me fait un bisou avant de disparaître derrière la porte. Michael se rallonge sur le lit.
S- Est-ce que tu serais jaloux d’un petit garçon?
M- Quoi?… Non, bien sûr que non.
Je me penche légèrement vers lui avec un sourire taquin.
S- Tu es sûr?
Sans que je m’y attende, il me retourne, et vient se placer au-dessus de moi.
M- Je suis sûr.
Il me transperce de ses yeux bleus. A cet instant je suis totalement hypnotisée.
M- Je suis content que tu restes.
S- Moi aussi.
Il se penche doucement et vient m’embrasser tendrement. Quelques minutes après, Annie nous appelle pour le dîner.

Chapitre 37: Back On Earth

Charles vient d’arriver, c’est l’heure pour moi de quitter Michael. J’ai vraiment passée une très bonne journée, et également une bonne soirée. Pendant le repas j’avais l’impression d’être dans une vraie famille, entre les petites disputes entre Michael et Beatriz, et les histoires de Jamie… pourtant ils n’ont aucun lien de sang. C’est vraiment génial une vie comme cela, je les envie tellement. Ils n’ont peut-être plus leurs parents, mais ils sont heureux… Michael ouvre la porte de la maison et me laisse sortir en me souriant. Je n’ai pas envie de partir.

Quand je met le nez dehors, je vois la grande voiture qui attend Sara. La dernière fois que j’en ai vu une comme ça c’était à la télé. On vient vraiment de deux mondes différents, mais je m’en fiche, parce que je sais qu’au fond on se ressemble. Nous descendons les marches du perron, et je lui prend la main pour conserver un contact pendant encore quelques instants. Nous arrivons à la voiture, et elle se tourne vers moi.
S- J’ai passé une excellente journée Michael.
M- Moi aussi.
S- Par contre on devra sûrement se revoir pour travailler l’exposé.
Elle rit légèrement. C’est vrai que l’on a pas beaucoup avancé aujourd’hui, mais ça valait le coup.
M- J’espère qu’on se reverra pour autre chose.

Il me fait un regard charmeur.
S- Il y a intérêt Scofield.
C’est à son tour de rire. Je ne peut résister à l’envie de l’embrasser tant il craquant. Quand je m’écarte de lui un large sourire orne son visage.
M- On se voit demain.
S- Oui.
Cette fois c’est lui qui lie nos lèvres pour me dire au revoir. Il ouvre ma portière et salue Charles avant de me lancer un dernier regard. Je dépose un furtif baiser sur sa bouche et grimpe en voiture. Nous échangeons un dernier sourire, et il referme la portière. Charles démarre la voiture, tandis que je regarde la silhouette de Michael devenir de plus en plus petite.
C- Apparemment cela s’est bien passé.
S- Oui… ça ne pouvait pas être mieux.

La voiture de Sara a disparu depuis quelques secondes, mais le sourire béat que j’ai sur les lèvres est toujours là. Je ne pensais pas qu’une personne pouvait me rendre aussi heureux. Je me décide à regagner la maison, mais avant que j’entre dans ma chambre, Beatriz vient me voir.
B- Je voulais te dire Mike… Sara est vraiment sympa.
M- Oui.
B- Je t’avais dit qu’elle se rendrait compte de se qu’elle ressent pour toi.
Elle me fait un clin d’œil avant de partir dans sa chambre. Quand j’entre dans la mienne, je remarque les livres sur le sol, et me remémore la meilleure après-midi que j’ai jamais vécu. J’ai appris à mieux connaître Sara, et lui est raconté une partie de ma vie. Si je pouvais, je la tiendrais encore dans mes bras, et je serais collé à ses lèvres si douces. Je m’allonge sur le lit, et m’endorme rapidement en pensant à elle.

Michael… c’est la première chose qui me vient en tête quand je me réveille. Il était là quand je me suis couchée, et il est toujours là à mon réveil. Je n’arrête pas de penser à lui, et ses baisers, sans aucun doute les meilleurs qu’on ne m’est jamais donné. Je me prépare rapidement avant de rejoindre Katie pour le petit déjeuner.
K- Bonjour Sara.
S- Bonjour.
K- Tu es rentrée tard hier. Tu as du beaucoup travailler.
Michael et moi avons décidé de ne rien dire à personne pour le moment, mais je pense que cette règle ne s’applique pas à Katie, et puis il faut que je parle de cela à quelqu’un.
S- En fait on n’a pas beaucoup travaillé.
Mais ça ne m’empêche pas de la taquiner un peu.
K- Comment ça?
S- On a discuté.
K- Vous vous êtes réconciliés alors?
S- En quelque sorte.
K- Sara, tu vas tourner longtemps autour du pot avant de me dire se qu’il s’est passé?
Je rigole légèrement.
S- J’ai passé la journée dans ses bras.
K- Qu… Co… Tu veux dire que… tu… tu as…
Quand je croise son regard surpris je comprend ce à quoi elle pense.
S- Non! Je ne suis pas prête pour ça, et puis se n’est que le début. On s’est embrassé c’est tout.
K- Et Nathan alors?
Nathan… Ça va être une mauvaise journée pour lui…
S- Je vais le quitter… aujourd’hui… c’est vrai que j’étais bien avec lui mais… avec Michael c’est… différent, je me sens différente. J’ai des petits papillons quand il me touche, me sourit, ou m’embrasse. C’est beaucoup plus fort que se que je ressentais avec Nathan, même au début.
Elle me fait un petit sourire.
K- Le plus important c’est que tu sois heureuse Sara, et si c’est le cas je suis contente pour toi.
S- Je le suis.

Je viens d’arriver au lycée, et cherche Sara parmi les élèves. Je sais que je ne pourrais pas l’embrasser ni lui prendre la main, mais je veut juste la voir. Comme je ne la trouve pas, je décide d’aller en cours, avec un peu de chance elle sera en avance, mais c’est Mark qui me rejoint sur le chemin.
Ma- Salut Mike.
M- Bonjour.
Ma- Alors comment ça s’est passé hier avec la fille du gouverneur? Ça a du être horrible d’être avec elle sans parler pendant des heures?
M- En fait non.
Ma- Comment ça?
Je ne peut pas encore lui dire que nous sommes ensemble, mais ça n’empêche qu’il peut savoir que je lui reparle.
M- On a discuté, et on s’est réconcilié.
Ma- Alors vous êtes de nouveau amis?
M- Oui.
Ma- Oh… après tout tu fais se que tu veux.
M- Oui, et j’aimerai que tu sois sympa avec elle, c’est une fille bien tu sais, ne te fis pas aux apparences.
Ma- D’accord, je serais poli et lui dirais bonjour alors.
Je souris légèrement. J’espère braiment qu’il va s’améliorer avec Sara, parce que je ne vois pas comment je ferais si mon meilleur ami et ma petite amie ne s’entendaient pas. Tiens en parlant de la belle…

Michael est déjà installé. Dès que je croise son regard je ne peut m’empêcher de sourire. J’aimerai l’embrasser, mais je dois tenir encore quelques jours avant de pouvoir le faire, du moins le temps qu’il est quitté Nika et moi Nathan. L’avantage c’est qu’après se sera les vacances alors on pourra se voir et se balader ensemble sans problèmes.
M- Bonjour.
S- Salut.

Nous nous sourions sans nous lâcher du regard. J’ai tellement envie de l’embrasser…
Ma- Euh… bonjour Sara.
La voix de Mark nous sort de notre rêverie. Il faut qu’on évite de nous faire remarquer tant que nous ne sommes pas officiellement célibataires. Je vois qu’elle lance un regard surpris à mon ami. C’est vrai que c’est la première fois qu’il lui parle vraiment.
S- Bonjour Mark.
Il se remet rapidement à contempler sa feuille et j’en profite pour chuchoter à l’oreille de Sara.
M- Tu m’as manqué.
Je la voit sourire à mes mots avant qu‘elle ne me regarde. Elle est tellement belle…
S- Toi aussi.
Retiens-toi Mike, retiens-toi… tu es en cours et Nika est quelques rangs devant, alors retiens-toi. Finalement, avec d’énormes difficultés, je parviens à lâcher du regard Sara et à me concentrer sur le cours qui vient de commencer. J’ai vraiment hâte qu’on soit enfin ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
dacbc77
Première Caresse
Première Caresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 26
Localisation : Dans La Loge De GE ou En Plein Poker Avec Gus
Humeur : Impatiente Pr Le Snickers
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Ven 9 Jan - 23:36

Chapitre 38: Break-Up Or Almost

Je suis sur le chemin de chez Nika. Elle habite dans ses immeubles chics du centre-ville. Il va falloir que je rompe avec elle, et je n’ai pas voulu le faire au lycée, pas devant Sara, ni devant les amis de Nika. Je ne sais pas trop comment m’y prendre. Je ne veut pas la blesser, mais il faut que je le fasse si je veut être avec Sara. Je passe la grande porte d’entrée du bâtiment. Tout montre à quel point les locataires sont riches, je ne me sens vraiment pas à ma place, et dire que je vais devoir rompre avec Nika dans quelques minutes. J’espère qu’elle ne m’en voudra, mais on est vraiment trop différent. Je décide de prendre l’escalier pour réfléchir encore un peu à ma façon de faire. « Hey Nika, je ne veut plus sortir avec toi salut », trop direct. « Nika je suis amoureux d’une autre alors je te quitte », non trop blessant, surtout qu’elle n’a pas besoin de savoir que je suis avec Sara. 3ème étage, je suis arrivé. Je m’apprête à passer la porte pour aller vers les appartements, quand j’entend une voix familière.
N- T’es vraiment la meilleure.
Nathan?! Qu’est-ce qu’il fait ici?! J’entrouvre légèrement la porte. Il sort de chez Nika et il a sa main posé sur sa taille. Je ne comprend rien.
Ni- Toi aussi Nathan. Mais quand est-ce qu’on pourra être ensemble? J’en ai marre de te voir avec l’autre.
N- C’est qu’une question de semaines, le temps qu’on me recrute pour Duke cet été. Tu sais bien que je n’en ai rien à faire d’elle.
Ils sont en train de parler de Sara là?! Une vague de colère m’envahit. Et les voilà qui s’embrassent!
N- Et toi comment ça se passe avec l’autre idiot?
Ni- Il est tellement… ennuyant.
Je les entend rire légèrement. Mes poings se serrent mais je ne bouge pas de ma cachette. J’attend de voir se que je vais encore découvrir.
N- Je passe te prendre à huit heures demain?
Ni- Oui, et on se fait notre journée découverte.
N- J’ai hâte que tu me montres tes talents cachés.
Ni- Tu ne seras pas déçu crois-moi.
Ils se font un sourire avant de coller leurs bouches l’une sur l’autre. C’est… horrible.
Ni- Qu’est-ce que tu lui as dit à l’autre pour qu’elle ne sache pas que tu es avec moi?
N- Je lui ai dit que demain je passait la journée avec l’équipe.
Ni- Elle est vraiment bête.
N- Oui, je me demande comment on peut être aussi naïve d’ailleurs.
Ni- C’est que tu es sûrement très bon comédien.
Ils s’embrassent de nouveau, mais finissent par se décrocher avant que Nathan ne parte. Je reste assis dans la cage d’escalier, réalisant se que je viens de voir et d’entendre. Ils se sont fichus de nous depuis le début… de moi et de Sara. C’est vraiment des enfoirés. Comment est-ce qu’il a pu se servir de Sara? Si je le vois je… Sara! Comment est-ce que je vais lui dire que son « petit ami » était avec elle juste pour son statut? Et qu‘en plus il l‘a trompe avec Nika?… Je ne veut pas qu’elle souffre, et surtout pas à cause de lui… je ne peut pas lui dire. Après tout demain elle l’aura quitté, alors autant oublier cette histoire…

Nathan ne devrait pas tarder. Je l’ai appelé toute à l’heure, et lui ai dit qu’il fallait que je lui parle. Je vais mettre fin à notre relation de deux mois. Je n’en ai pas très envie, mais sans ça je ne pourrais pas être avec Michael, et il n‘y a qu‘avec lui que je me sente bien. Malgré tout, je ne veut pas blesser Nathan. On a passé pas mal de bons moments ensemble, et ça va être difficile à oublier. Moi j’aurais Michael, mais lui il sera tout seul. Cependant, je suis sûr qu’il retrouvera vite quelqu’un. C’est un garçon sympa, marrant, populaire, et avec un physique plutôt attirant. Je lui souhaite vraiment d’être heureux, il le mérite. Katie m’appelle, cela doit être Nathan. Je prend une grande inspiration avant de le rejoindre dans l’entrée. J’ai une boule dans le ventre et elle ne fait qu’augmenter quand je vois son sourire. Il m’embrasse doucement, puis nous rejoignons ma chambre.
N- Ca tombe bien que tu m’es appelé ma puce, parce que moi aussi j’avais quelque chose à te dire.
Quoi?! Si il voulait rompre cela m’arrangerait.
S- Ah oui?
N- Oui.
Il me sourit de nouveau et prend ma main dans la sienne. Apparemment il ne veut pas dire qu’il quitte. Je ne peut le laisser me dire un truc gentil alors que je vais rompre juste après. Tant pis pour la forme que je vais y mettre, mais il faut qu’il sache avant de dire un mot de plus.
S- Écoutes Nathan, je…
N- Je t’aime.
S- Quoi?
J’ai bien entendu là?! Il m’a dit je t’aime?!
N- Je sais que c’est un peu rapide, mais… toute à l’heure les gars parlaient de filles et du fait qu’ils sortent avec elles juste pour… pour le sexe, et je me suis rendu compte que… que je t’aimais Sara.
Il rit légèrement tandis que le fixe avec de grands yeux. Je ne pensais pas qu’il dirait cela, et… personne ne m’a jamais dit ça… Pourquoi est-ce qu’il a fait ça?… Je ne peut pas le quitter… pas maintenant… cela lui briserait le cœur…
N- Et quoiqu’il arrive je suis prêt à t’attendre ma puce.
Il penche vers moi puis m’embrasse. Je me laisse faire, je ne peut pas le repousser alors qu’il vient de m’avouer son amour… peu de garçons feraient cela… Michael… il comprendra que je n’ai pas quitté Nathan, si je lui explique se qu’il s’est passé. Je veut toujours être avec lui… mais j’ai juste besoin d’un peu plus de temps pour rompre avec Nathan…

Chapitre 39: Reveals And Fight

Notre journée de cours se termine. Heureusement que Nathan et Nika n’étaient pas là aujourd’hui, parce que je suis sûr que je n’aurais pas pu retenir ma colère pour se qu’ils ont fait si je les avais croisé… Sara et moi n’avons pas encore eu l’occasion de nous retrouver seuls et de nous parler. Ce midi il y avait Veronica, Mark et Will avec nous, et pendant les cours se n’est pas vraiment évident de discuter, alors j’ai proposé à Sara de venir chez moi après les cours. Pour mes amis, c’est juste l’exposé qui nous attend, mais je suis sûr que pour elle comme pour moi, notre seule envie sera de nous embrasser quand nous serons enfin seuls. Sara fait le chemin avec nous à pied. Veronica et elle discutent beaucoup. Je suis content qu’elles s’entendent et qu’elles soient devenues amies. Mark échange toujours peu de mots avec elle, mais au moins il ne l’insulte pas comme avant. Après un quart d’heure de marche, nous arrivons finalement devant chez moi. Nous saluons Mark et Will, avant d’entrer dans la maison. Aussitôt, Jamie vient nous rejoindre.
J- Salut Sara.
S- Bonjour.
J- Tu veux un cookie que maman a fait pour le goûter?
S- Non merci, Michael et moi on a beaucoup de travail.

Et j’ai surtout très envie de l’embrasser, même si ça veut dire que je devrais aussi lui avouer que je n’ai pas quitté Nathan.
J- Oh, tant pis alors, ça en fera plus pour moi.
Michael et moi rigolons doucement en le regardant courir vers la cuisine.
M- On va « travailler »?
Je lui fait un grand sourire avant de le tirer pas la main vers sa chambre. A peine avons nous passé la porte, qu’il presse ses lèvres contre les miennes, générant en moi une vague de frissons. Je passe mes bras autour de son cou, et très vite nos langues se trouvent. Se que je ressens à chaque baiser est toujours aussi intense, mais à la fois tellement différent. Je ne veut pas me séparer de lui en partie parce j’ai peur de la discussion qui va suivre, mais surtout parce que ses lèvres m’ont énormément manquer ces deux derniers jours. C’est donc lui qui rompt notre baiser.
M- Ca m’avait manqué.
S- A moi aussi.

Elle me sourit légèrement et je l’attire vers le lit tout en entrecroisant nos doigts. Elle les fixe un instant avant de briser le silence.
S- Michael… Il faut que je te dise quelque chose… c’est à propos de Nathan…
J’espère qu’elle n’a pas tout découvert. Si, c’est le cas, je lui ferai payer pour l’avoir fait souffrir.
S- Je… Hier il est venu chez moi, et… je voulais le quitter… lui dire que c’était fini, mais…
J’ai peur de se qu’elle va me dire, apparemment cela n’a aucun rapport avec son infidélité.
S- Mais… avant que j’ai eu le temps de le faire il… il m’a dit je t’aime…
M- Il se fiche de toi Sara!
Je ne peut pas croire qu’il est fait ça. C’est vraiment un enfoiré!
S- Quoi?
M- Il se fiche complètement de toi, c’est…

Qu’est-ce qu’il raconte? Pourquoi est-ce qu’il s’énerve comme ça? Je brise le lien de nos mains et me lève pour lui faire face.
S- Tu le connais pas!
M- Bien sûr que si! Hier je suis allé chez Nika, et il sortait de chez elle! Je les ai vu s’embrasser Sara!
S- Tu racontes n’importe quoi! Nathan est un garçon gentil, et il m’aime, il me l’a dit! Pourquoi est-ce qu’il est comme ça?!
M- Tu veux savoir pourquoi je suis si énervé?!
S- Oui!
Il se lève et vient me faire face.
M- Hier je les ai entendu parler ensemble, et crois-moi ils font plus que s’embrasser! Nathan a dit qu’il était avec toi seulement pour être recruté! D’ailleurs je suis à peu près sûr que c’est Nathan qui a demandé à Nika de sortir avec moi!
S- Tu dis n’importe quoi, il ne ferait jamais ça!

Je vois des larmes perler à ses yeux, mais je ne peut m’empêcher de laisser ma colère se déverser.
M- Il te trompe depuis le début Sara! Tu es aveugle ou quoi?! Où est-ce que tu crois qu’il était aujourd’hui?! Tu crois vraiment que c’était avec l’équipe?!
Elle me fixe avec colère, avant d’attraper son sac.
S- J’en ai assez entendu. Au revoir Michael.
Elle sort de la chambre en claquant la porte, et je ne fais rien pour la rattraper. Je croyais qu’elle me faisait confiance, mais je me suis trompé. Je suis tellement en colère que j’attrape un livre qui traîne au sol et le lance contre le mur, avant de m’allonger sur le lit pour tenter de me calmer, en vain. Au bout de quelques minutes, je décide d’aller faire un tour histoire de penser à autre chose que Sara, Nathan, et toute cette histoire.

Je n’arrive pas à arrêter mes larmes de couler. Je ne pensais pas que Michael pourrait une nouvelle fois me trahir et me faire du mal. Je ne sais pas pourquoi il invente toutes ses histoires. Je veut être avec lui je pensais qu’il le savait, surtout après notre après-midi passé ensemble. Qu’est-ce qui a bien pu lui prendre? Je connais Nathan… enfin je crois. Il m’a dit je t’aime, et jamais personne ne l’avait fait avant. Il ne peut pas me tromper, je ne peut pas croire qu’il se fiche de moi depuis le début.
Revenir en haut Aller en bas
dacbc77
Première Caresse
Première Caresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 26
Localisation : Dans La Loge De GE ou En Plein Poker Avec Gus
Humeur : Impatiente Pr Le Snickers
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Ven 9 Jan - 23:37

Chapitre 40: Settlings Of Scores

Je passe la porte de cette maison, tandis que la musique raisonne déjà à mes oreilles. J’aurais préféré ne pas venir ici ce soir, mais il le fallait. Je ne pouvais pas rester enfermée dans ma chambre à retourner encore et encore les même questions. De plus, si je suis là, c’est pour avoir des réponses. Nathan et Michael devront m’en donner c’est certain, et je sais que ce soir se décidera mon futur avec l’un ou l’autre…

Je parvins à tracer mon chemin parmi les autres élèves, et ne m’arrête qu’une fois près du bar. Mark et Will sont à mes côtés. Ils ont accepté de m’accompagner, même si je ne leur est pas donné la véritable raison de ma venu, qui est que je devais voir Nika pour la quitter définitivement et aussi en savoir plus sur le pourquoi de se qu’elle et Nathan ont fait, et qu’elle m’a dit de la rejoindre ici. Je ne sais pas si Sara sera là, d’un côté j’espère que oui, comme ça je pourrais lui parler et m’excuser de mon comportement d’hier, mais cela voudrait aussi dire qu’elle est là avec Nathan… Il n’a pas intérêt à me croiser ce soir, parce que je pense que j’aurais beaucoup de mal à retenir mon poing.
Ma- Tiens Mike.
Il me tend un gobelet que j’attrape, avant de regarder le contenu.
M- Coca?
Ma- Bah oui, tu vas te saouler à chaque soirée quand même.
Je secoue légèrement la tête en souriant, alors qu’il trinque avec moi.
W- Bon on va voir où est Vero?
Ma- Pourquoi tu veux danser avec elle?
W- Elle part demain à New York.
Ma- Ah oui, son truc d’université c’est ça?
M- Elle passe une semaine là-bas pour visiter les universités où elle pourrait aller l’année prochaine.
Ma- Plus que quelques mois et on sera débarrasser d’elle.
W- Fais attention à se qu’elle ou Linc ne t’entende pas.
Ma- Aucun risque, ils seront trop occupés à se bécoter.
Nous rigolons avant d’avancer dans la maison pour les trouver.

Ah le voilà, celui que je cherchais. J’étais sûre qu’il était là, et en bonne compagnie en plus.
S- Salut Veronica, Lincoln.
V- Bonsoir Sara.
L- Salut.
V- Comment tu vas?
S- Ca pourrait être mieux.
Je souris légèrement pour ne pas trop leur montrer qu’en moi tout est confus.
S- En fait, je voulais te poser une question Lincoln.
L- Sara, Veronica est là, donc non, je ne suis pas célibataire.
Je rie doucement en voyant sa petite amie le frapper.
S- De ce côté-là j’ai se qu’il me faut.
L- Je t’écoutes alors.
S- Hier il y avait bien une réunion avec l’équipe de basket toute la journée?
L- Oui, il nous a bien fait courir l’entraîneur, d’ailleurs je crois que ce soir j’aurais besoin d’un massage V.
Il lui fait les yeux doux.
V- Tu peux toujours rêver.
L- Allez Vero, tu pars pendant une semaine après. On va au moins dormir ensemble?
V- On verra, et je crois que Sara n’a pas terminé.
Elle me fait un clin d’œil complice. Elle doit vraiment le mener à la baguette.
S- Oui.
L- Pardon.
S- Est-ce que… est-ce que Nathan était là?
Je fixe ses yeux bleus, attendant sa réponse. Je vais savoir lequel de Michael ou Nathan m’a menti, et ensuite je devrais avoir une discussion avec celui-ci.
L- Nathan?… Je crois pas… Non, il n’était pas là, le coach a même dit qu’il aurait droit à quelques tours de terrain au prochain entraînement.
Je baisse la tête pour ne pas qu’ils voient les larmes qui ont envahi mes yeux. Michael m’a dit la vérité… Nathan me trompe… depuis le début… il n’était avec moi que parce que mon père est gouverneur…
V- Ca va Sara?
Je prend une grande inspiration pour ne pas qu’elle remarque mon trouble.
S- Oui, je… J’ai juste besoin de prendre l‘air..
Je m’éloigne rapidement d’eux pour rejoindre l’extérieur. Là, je laisse mes larmes sortirent sans retenue. Michael avait raison, je suis vraiment naïve…

Nous venons de repérer Veronica et Lincoln. Quand nous nous approchons, je vois Sara partir loin d’eux. Elle a décidé de m’éviter ce soir on dirait.
L- Salut frérot. Alors t‘es pas encore saoul?
M- Linc…
V- Fais pas attention Mike, il est d’humeur blagueuse ce soir.
M- Oh… Je te souhaite bon courage alors.
Nous éclatons tous de rire sous les yeux vexés de Lincoln.
L- Ouais, très drôle Mickey!
M- Désolé Linc, mais je suis pas d’humeur pour ça.
L- C’est à cause de ta copine?
M- Sara?
L- Je parlais de Nika… Pourquoi tu sors avec Sara aussi?
Je suis vraiment nul, comment j’ai pu faire une bourde comme ça. Maintenant je vais l’avoir sur le dos toute la soirée.
M- Quoi? Non… non pas du tout.
Je sens le regard des autres sur moi. Apparemment je n’ai pas été très crédible.
L- Allez Mike, avoues.
Je vais riposter, quand mon regard est attiré par quelqu’un à l’autre bout de la pièce. C’est le moment où jamais…
M- Il faut que je parle à quelqu’un, à toute à l’heure.
L- Tu ne t’en tireras pas comme ça Michael!
Je me dirige vers elle, sans faire attention aux paroles de mon frère.

J’ai réussi à me calmer, et aussi à retrouver Nathan. Il est temps qu’on s’explique tout les deux, enfin qu’il s’explique pour se qu’il m’a fait. Il est entouré de ses copains comme d’habitude. J‘esquisse un faux sourire amoureux avant de lui parler.
S- Salut Nate.
Il me regarde en souriant, comment est-ce qu’il peut être aussi menteur avec moi?
N- Ca va ma puce?
S- Je peut te parler deux minutes?
N- Oui… je reviens les gars.
Il les salue avant que nous nous éloignons.
N- Qu’est-ce que tu voulais me dire?
Je me vois mal m’expliquer avec lui au milieu de tout les autres, on a besoin d’un endroit plus calme. Je remarque l’escalier qui mène aux chambres.
S- Viens.
Je monte rapidement les marches, avant d’entrer dans une des pièces, suivit par Nathan. Quand je referme la porte, je vois un large sourire sur son visage. Il s’approche de moi, et pose ses mains sur ma taille.
N- Il fallait me le dire que tu étais prête ma puce.
Quoi? Il dépose ses lèvres sur les miennes, mais je me recule vivement. Je ne comprend pas se qu’il… Oh. Oh! Il a cru que… que j’allais… faire l’amour avec lui! Il peut toujours rêver!
S- Ce n’est pas pour ça qu’on est là.
Il me regarde avec un air surpris.
N- Ah bon?… Pour quoi alors?
S- Il faut que je te parle, je te l’ai dit.
N- Dans une chambre?
S- C’est plus calme.
N- Ouais.
Il s’assoie sur le lit, et me regarde de nouveau.
N- Ok, vas-y alors.
Je prend une grande bouffée d’air avant de me lancer.
S- Est-ce que tu me trompes?
Ses yeux verts s’élargissent sous l’effet de surprise.
N- Quoi?… Comment tu peux croire ça Sara? Je t’…
S- Tais-toi! Je t’interdis de me dire ça, tu m’entends?!
Je le fixe avec colère tandis qu’il s’approche de moi. Ses yeux se sont radoucis comme pour continuer à jouer la comédie.
N- Sara, qu’est-ce qui se passe?
S- A toi de me le dire Nathan. Pour commencer où est-ce que tu étais hier?
N- Au gymnase avec l’é…
S- Je sais que tu n’y étais pas! Alors où?!… Avec Nika?!
N- Nika? C’est qui ça?
Clac!
Je n’ai pas pu retenir ma main d’aller s’écraser sur sa joue.
S- Te fiches pas de moi! Tu l’as déjà assez fait ses deux derniers mois!
Il masse doucement sa joue rougit par le coup. Quand je croise de nouveau son regard, celui-ci a changé. Je vois un autre Nathan, le vrai malheureusement. Son masque est tombé.
N- Puisque tu veux savoir la vérité Sara… Oui, je te trompe, et ça depuis que je te connais. La seule raison pour laquelle je suis sorti avec toi, c’est parce que les recruteurs auraient su que je sortais avec la fille Tancredi, et ils m’auraient accueilli dans leur fac.
S- Tu es un belle enfoiré!
Il me sourit légèrement, mais cela n’a rien de charmant.
N- C’est se qu’on me dit, mais… je me suis vraiment amusé pendant deux mois.
Clac!
La seconde, plus forte cette fois. Il les mérite largement, et même plus.
N- T’aurais pas dû faire ça Sara.
S- T’aurais pas dû me mentir Nathan.
Nos regards s’affrontent. Je ne baisserais pas les yeux la première. C’est lui l’ordure pas moi.
N- Peut-être… mais j’ai bien jouer la comédie tu ne trouves pas?
S- Tu n’es qu’un co…
Il vient plaquer sa main contre ma bouche. La rage remplit ses yeux verts maintenant. Je ne l‘ai jamais vu si énervé. Qu’est-ce qui lui prend?
N- J’ai bien le droit à une petite récompense…
Revenir en haut Aller en bas
dacbc77
Première Caresse
Première Caresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 26
Localisation : Dans La Loge De GE ou En Plein Poker Avec Gus
Humeur : Impatiente Pr Le Snickers
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Ven 9 Jan - 23:38

Chapitre 41: Somebody Save Me

Je me dirige vers elle, sans faire attention aux paroles de mon frère. Nika… elle est en train de discuter avec ses amies. Elle a l’air de s’amuser. Comment peut-elle être dans cet état alors qu’elle sort avec moi et qu’elle couche avec Nathan qui sort avec Sara? Déjà que je nous trouvais différent…
M- Bonsoir Nika.
Ni- Ah, mon petit ami.
Elle s’approche pour m’embrasser, mais je l’évite. Elle me lance un regard surpris.
M- Il faut qu’on parle… c’est important.
Ni- D’accord… On a qu’à monter on sera plus tranquille.
M- Ok.
Je la suit dans l’escalier, puis dans une des chambres. Elle trouve très vite place sur le lit… elle doit avoir l’habitude avec Nathan, et j’espère qu’elle n’attend pas la même chose de moi, parce qu’elle risque d’être très déçue…
Ni- Qu’est-ce que tu voulais me dire?
M- Je te quitte.
Ni- Quoi? Pourquoi?
M- Avant j’aurais dit parce qu’on est différent, mais maintenant je dirais que c’est parce que tu couches avec Nathan!
Elle a l’air surprise, et s’apprête sûrement à me dire que j’ai tort, mais je n’ai pas envie d’entendre ses histoires.
Ni- Je…
M- Gardes tes mensonges Nika. Tu auras besoin de ta salive pour répondre à mes questions.
Elle me fixe un instant, peut-être qu’elle se demande si je suis sérieux ou pas.
Ni- Ok, de toutes façons je ne gagnais rien à sortir avec toi.
M- Alors pourquoi tu l’as fait?
Ni- Nathan… Nathan voyait que tu te rapprochais de sa copine, et il avait encore besoin d’elle pour être recruté, alors il m’a demandé de te draguer.
Nathan! Il a fait tout ça pour son profit personnel, sans se soucier du mal qu’il faisait. C’est vraiment un enfoiré! Cette fois c’est sûr, il n’évitera pas les coups de ma part.
M- Et ça ne te gêne pas de jouer et de tromper les gens comme ça?!
Elle me regarde et hausse légèrement les épaules.
Ni- Tant que Nathan et moi on est ensemble, non.
Comment peut-elle est aussi insensible et bête à ce point? Elle et Nathan sont vraiment bien assortis! Je quitte la chambre en claquant la porte, mais m’arrête dans le couloir quand il me semble entendre… des cris?!

N- J’ai bien le droit à une petite récompense…
Qu’est-ce qu’il veut dire par là? Qu’est-ce qu’il est en train de faire? Je sens mon corps rebondir sur le matelas, avant qu’il ne vienne se positionner sur moi en tenant mes mains.
N- Il n’y a que deux choses qui m’intéressait chez toi Sara, et puisque je ne peut pas me servir de ton statut pour être recruter…
Il esquisse un sourire qui me terrifie. Je ne veut pas croire qu’il va faire cela… et pourtant… Nathan dépose ses lèvres sur les miennes, tandis que je fais tout pour le repousser.
S- Nathan… s’il te plait… Non…
Il libère mes poignets, mais c’est pour mieux poser ses mains sur moi. Ses doigts se glissent sous mon T-Shirt et remontent rapidement vers ma poitrine. Mon corps frissonnent de terreur. J’essaye de le repousser, mais il est beaucoup plus fort que moi, et je parviens à rien.
S- Nathan!… Nathan!
Des gouttes salées quittent mes yeux alors que je suis impuissante face à ce garçon qui me fait tant souffrir.

Je m’approche de la chambre d’où provienne ses cris. On dirait que c’est… Sara! Sans attendre j’ouvre la porte, et là se déroule devant moi une scène effrayante. Nathan est sur Sara. Je la vois pleurer et se débattre, tandis qu’il a ses mains sur elle. La rage que j’avais en moi gagne encore en intensité, et j’avance rapidement vers Nathan.

Je ne sais pas vraiment se qui se passe, je sens juste le poids de Nathan disparaître de dessus moi. À travers mes yeux embuées, je vois deux formes contre le mur, l’un d’entre eux est Nathan, et l’autre… Michael?!

J’ai attrapé cette enfoiré par le col de sa chemise pour l’enlever de Sara, et l’ai plaqué contre le mur. Mon poing vient frapper violemment le visage de Nathan. Il est légèrement déstabilisé, mais ne tombe pas. Je lui donne un autre coup, puis encore un autre. Je ne peut, ne veut, pas m’arrêter. J’ai encore du mal à réaliser se qu’il était sur le point de faire. Il ne lui a pas assez fait de mal comme çà?!

Je me sens mal, sale… J’entend les coups que Michael donne à Nathan, mais c’est comme si j’étais ailleurs. J’ai besoin de sortir de cette pièce… de quitter cette endroit où… il… j’ai… Je me lève rapidement et sort de cette chambre en tentant de stopper mes pleurs. Je descend rapidement l’escalier, avant de m’échapper vers l’extérieur.

Je ne sais pas combien de fois je l’ai frappé, au visage, dans le ventre… mais il tient encore debout, et profite d’un moment d’inattention de ma part, pour m’en rendre un. Une douleur me vrille alors la joue, mais elle disparaît rapidement, remplacé par la colère. Il parvient à me frapper de nouveau à plusieurs reprises, et nous nous retrouvons au sol. Je veut qu’il souffre, qu’il souffre comme il a fait souffrir Sara. Il est au-dessus de moi, et parvient à garder sa position grâce à sa carrure plus importante. Je reçois de plus en plus de coups, quand j’entend Lincoln intervenir.
L- Lâches-le!
Il attrape Nathan, et il le colle à son tour contre le mur avant de lui donner une bonne droite. J’essaye de me relever le plus vite possible pour le frapper de nouveau, mais deux bras m’enserrent la taille pour m’en empêcher.
Ma- Calmes-toi Mike. Il en vaut pas la peine.
Nathan est toujours entre le mur et mon frère et je le fixe avec deux yeux enragés, tandis que Mark et Will me tirent vers la sortie.
M- Ne la touches plus jamais! Jamais!
Nos regards s’affrontent jusqu’à se que je sorte de la pièce. Je me défais de l’emprise de mes amis et rejoins le rez-de-chaussée, Mark, Will, Veronica, et Linc sur mes talons. Une fois en bas de l’escalier je sens une main sur mon épaule. Je me retourne vivement et croise les yeux de mon frère.
L- Hey… qu’est-ce qui s’est passé petit frère?
M- Il…
Sara! Où est-ce qu’elle est?! Elle est encore avec lui en haut?! Je m’apprête à y retourner mais le bras de Lincoln m’en empêche.
L- Il en a eut assez crois-moi.
M- Non, Sara! Elle est enc…
V- Elle est déjà partie Mike.
Je la fixe un instant et émet un soupir de soulagement.
W- On l’a vu partir en larmes, et comme tu étais en haut aussi, on a été voir si y avait pas un problème…
Ma - Et on a eu raison.
M- Oui… Je… je vais rentrer aussi.
V- T’as besoin d’être soigné avant Michael.
Je lui lance un regard intrigué et elle me montre mon front. Je le touche et remarque alors qu’il y a du sang.
V- T’as peut-être besoin de points de suture.
M- Ca ira, je veut juste rentrer.
L- Je te ramène?
M- Non, je… j’ai besoin de marcher.
L- D’accord, mais fais attention.
J’hoche légèrement la tête et sort de la maison. Il faut que je me calme après tout Nathan a eu se qu’il mérite… mais au dépend de Sara. J’espère qu’elle va bien. Au moins maintenant elle sait que je ne lui avait pas menti pour cette enfoiré, mais j’aurais souhaité que cela ne se passe pas comme ça. Je ne veut pas la voir pleurer, sauf si c’est des larmes de joie… je veut qu’elle soit heureuse, qu’elle sourit… j’adore la voir sourire… J’aurais du la rattraper avant qu’elle parte, pour m’assurer qu’elle allait bien… enfin qu’il ne l’avait pas blessé physiquement. Je devrais l’appeler, juste pour m’assurer qu’elle est bien rentrée. Je sors mon portable et compose rapidement le numéro de chez elle.
?- Allô?
M- Sara?
K- Non, c’est Katie. Qui est-ce?
M- Euh… Michael. Est-ce que… Sara est là?
K- Oui, elle est rentrée il y a quelques minutes.
M- Elle allait bien?
K- Oui, enfin à part ses yeux humides. Je comptais aller la voir, vous savez se qu’il s’est passé?
M- Je…
K- C’est à cause de vous?
M- Non!… non, pas vraiment c’est… Nathan.
K- Ils se sont disputés?
M- Oui, et… il…
K- Quoi? Qu’est-ce qu’il a fait?!
M- Ce n’est pas à moi de vous le dire… Juste, prenez soin d’elle.
K- Ne vous en faites pas pour ça… Je lui dirais que vous avez appelé.
M- D’accord, merci. Bonne soirée.
K- A vous aussi.
Je raccroche le téléphone. Elle est rentrée, c’est déjà ça… et cette Katie va s’occuper d’elle. Je sais que se n’est pas sa mère, mais son attitude le fait penser. Sara est entre de bonnes mains. Je rappellerais demain pour avoir des nouvelles quand même. J’espère qu’elle voudra toujours de moi après se qu’il s’est passé…
Revenir en haut Aller en bas
dacbc77
Première Caresse
Première Caresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 26
Localisation : Dans La Loge De GE ou En Plein Poker Avec Gus
Humeur : Impatiente Pr Le Snickers
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Ven 9 Jan - 23:38

Chapitre 42: Apologize

Je viens de me réveiller avec un gros mal de tête. Ça m’arrive souvent en ce moment, mais bon, c’était pour la bonne cause hier. Je ne sais pas comment j’aurais fait si… si Nathan avait… s’il avait violé Sara…
A- Michael! Mais qu’est-ce qui s’est passé?
Je croise son regard surpris, tandis que j’entre dans la cuisine. Je réalise alors que mon visage doit avoir quelques contusions après mon combat avec Nathan. Annie s’approche de moi pour l’ étudier de plus près.
M- Je… j’ai eu un petit conflit avec quelqu’un…
J- Et l’autre gars il a quel tête?
Je jette un regard à Jamie, qui a l’ait tout exité par le fait que je me soit battu.
M- Aie!
Annie vient d’appuyer sur la coupure que j’ai à l’arcade.
A- Il faut désinfecter tout ça.
M- Je vais bien.
A- Pour l’instant, allez suis-moi.
Nous montons l’escalier et rejoignons la salle de bain. Je m’assoies sur le bord de la baignoire, le temps qu’elle sorte le désinfectant, et du coton, puis elle commence à me soigner.
A- Qu’est qui se passe Michael?
M- Comment ça?
A- Tu te saoules, te disputes avec Mark, et maintenant tu te bats! Si tu as un problème tu sais que tu peux venir m’en parler, ou à Henry.
M- Je sais, mais je t’assures que je vais bien. Je n’ai aucun problème.
A- Pourtant se n’est pas dans tes habitudes de te battre. Depuis que tu es ici, je t’ai toujours vu comme un pacifiste, tu règles les problèmes par la parole pas par les poings.
Je baisse la tête pour ne plus voir son regard déçu.
M- Pas cette fois.
A- Michael, je voudrais juste savoir se qui se passe en ce moment. Tu sembles différent depuis quelques semaines et…
M- Hier, une fille a failli se faire violer… et c’est avec ce c… ce garçon, que je me suis battu.
Elle me fixe avec deux yeux presque choqués.
A- Elle… cette jeune fille va bien?
M- Oui… je crois… je l’appellerais plus tard.
A- C’est une de tes amies?
M- En quelque sorte.
Je ne sais pas vraiment se que l’on est l’un pour l’autre maintenant. On était à deux doigts d’être en couple, mais se qui s’est passé hier a dû changer les choses…

K- Bonjour Sara.
J’esquisse un léger sourire à Katie, tout en m’installant dans la cuisine.
S- Bonjour.
K- Comment ça va aujourd’hui?
Elle me sourit légèrement tout en me servant le petit déjeuner.
S- Un peu mieux… je suppose.
K- Ca passera avec le temps Sara, ne t’en fait pas.
Hier soir je lui ai tout raconté à propos de… de Nathan… de se qu’il m’avait fait… et aussi de Michael qui est venu me sauver juste à temps. Elle m’a dit qu’il avait appelé d‘ailleurs. C’est gentil de sa part, c’est vrai qu’il devait s’inquiéter vu la manière dont je suis partie… mais je ne pouvais pas rester… j’étais trop mal…J’ai même encore du mal à réaliser que Nathan a failli faire cela… Mais Michael était là, heureusement pour moi. Je devrais aller le voir… pour le remercier, et après tout maintenant je suis officiellement célibataire, et il s’attend peut-être à se que l’on soit ensemble…

:in love: :in love:
http://fr.youtube.com/watch?v=V3Kd7IGPyeg

Je suis avec Jamie dans le salon. Après ma discussion avec Annie, j’ai décidé que se serait bien que je discute aussi avec lui, pour qu’il sache que se battre n’est pas quelque chose de bien, sauf si c’est pour défendre quelqu’un. Je ne veut pas qu’il devienne un de ses gamins, qui se sert de ses poings pour diriger les autres, surtout que lui est assez intelligent pour ne pas le faire.
TOC! TOC! TOC!
M- J’y vais.
Je quitte le canapé et vais ouvrir la porte. Sara!
S- Salut.

Il a l’air surpris de me voir, mais me sourit tout de même légèrement.
M- Bonjour Sara.
Nous restons un petit instant à nous regarder.
S- Je peut te parler?
M- Oui… oui bien sûr, entres.
S- En fait je préférerais rester dehors.
M- D’accord, pas de problème.
Il referme la porte d’entrée, et nous descendons les marches du perron ensemble. Je suis plutôt nerveuse, et ne sais pas vraiment par où commencer.
M- Alors… tu… est-ce que ça va?
S- Oui, à peu près… et toi? Tu… tu n’as pas trop mal?
Je lui montre ses blessures au visage. Je m’en veut qu’il se soit blessé par ma faute.
M- Je survivrai.
Il sourit doucement pour me rassurer, mais je ne suis pas sûre que cela marche. Je sais que sans moi, cela ne serait jamais arrivé.
S- Écoutes Michael, je… je voulais te remercier pour hier, et…
M- Tu n’as pas besoin de faire ça Sara. Tu ne me dois rien… Nathan le méritait de toutes façons, et… je ne veut pas qu’il t’arrive quelque chose de mal.
Je peut entendre au ton de sa voix qu’il est sincère et qu’il ne me fera jamais de mal.
S- Je… je suis désolée.
M- Pourquoi?
S- Pour ne pas t’avoir cru quand… quand tu m’as dit se que Nathan avait fait… et aussi pour m’être énervé contre toi.
M- C’est pas grave Sara, et c’est moi qui m’excuse, je n’aurais pas dû me mettre en colère, se n’est pas contre toi que je l’étais, mais… contre…
S- Nathan.
M- Oui… L’important c’est qu’il ne te fasse plus jamais souffrir.
S- J’espère…
M- Je ferais en sorte que cela n’arrive pas Sara.
Je me perd un instant dans son regard océan. Jamais personne n’a été aussi protecteur envers moi, et j’avoue que cela me plait… même beaucoup mais…
S- Michael je… J’ai besoin d’un peu de temps.

Je ne suis pas vraiment sûr de comprendre, et elle le devine sûrement.
S- J’ai besoin d’un peu de temps seule… pour réfléchir et… oublier se qu’il s’est passé… Cela n’a rien à voir avec toi, je t’assure… je tiens à toi, plus qu’à quiconque, mais je ne suis pas sûre de pouvoir m’engager dans une nouvelle relation maintenant.
M- Je te comprend Sara, et je ne t’en veut pas.
Je lui souris légèrement pour ne pas qu’elle s’inquiète.
M- Moi aussi je tiens à toi, et je t’attendrais le temps qu’il faudra… En attendant... Amis?
Elle me rend mon sourire, tandis que je lui tend ma main.

Mon regard oscille entre sa main et son regard, mais ma décision est vite prise. J’aurais besoin de lui, je le sais. Alors je pose mes doigts sur les siens. Comme à chaque fois, une vague de chaleur me parcourt, et je plonge directement dans ses yeux bleus.
M- Je serais toujours là pour toi Sara.
Ma vue se brouille à l’entente de ses quelques mots, et il me prend tout de suite dans ses bras. Là, contre lui, je sais que rien ne pourra m’arriver. C’est le seul endroit où je sois vraiment en sécurité.
Chapitre 43: Friends Again

Cela fait une semaine que Sara et moi nous sommes vus et avons décidé d’être amis. Je sais qu’elle ne doit pas se sentir vraiment bien et qu’elle a besoin de temps comme elle me l’a dit, mais… elle me manque, elle me manque terriblement. Tout les jours je lutte pour ne pas l’appeler ou aller la voir, parce que je sais que c’est à moi d’attendre qu’elle vienne. Il ne reste plus qu’une semaine avant la reprise des cours, et là je serais sûr de la revoir.
Ma- Hey t’es avec nous Mike?
Je tourne les yeux vers Mark et Will qui me lancent un regard intrigué.
M- Euh ouais… qu’est-ce que tu disais?
Ma- Je te demandais où t’en était avec l’exposé. Franchement ça me saoule vraiment. À cause de ça, j’ai pas le temps de travailler ma BD, ni de jouer à la console.
M- Et là qu’est-ce que t’es en train de faire?
Je lui désigne la manette qu’il a entre les mains tout en souriant.
Ma- Ouais, mais là c’est pas pareil.
W- Ouais c’est ça!
Will et moi éclatons de rire, sous le regard de notre ami, qui se concentre sur la partie.
Ma- J’ai bien le droit de faire une pause entre deux rendez-vous pour travailler l’exposé non?
W- Des rendez-vous?
Ma- Ah non, c’est pas se que tu crois. Franchement t’as vu la tête de cette fille? Déjà travailler avec elle c’est difficile alors plus c’est… beurk.
M- T’es dur là.
Ma- Bien sûr que non, tout le monde peut pas tomber sur des canons comme ta copine Sara.
Canon?! Bon il a raison, elle très belle, mais… j’espère qu’il ne pense pas à la draguer ou à sortir avec elle?!… Il faut que je me calme, voilà que je deviens jaloux alors que Sara n’est même pas ma petite amie.
W- Au fait tu l’as revu depuis la fête?
M- Oui… elle allait bien, mais… enfin elle avait besoin d’un peu de repos.
W- Heureusement qu’on est en vacances alors.
M- Oui…
J’espère vraiment qu’elle va mieux. Quand elle m’a quitté la dernière fois, elle avait encore les yeux humides, et cela me brisait le cœur de la savoir si triste. Je devrais l’appeler… juste pour prendre des nouvelles.
Ma- Hey Will, je commence à avoir soif, tu veux pas aller nous chercher à boire s’il te plait?
W- Je suis pas ton chien.
Ma- Oui, mais on est chez toi, donc en théorie on est tes invités et tu dois tout faire pour qu’on soit à l’aise.
Ils se regardent un instant, avant que Will ne se lève.
W- Je déteste quand tu fais ça.
Ma- Mais non, tu m’adores.
Mark lui fait un clin d’œil, puis il quitte la pièce. Je secoue légèrement la tête puis tente de me replonger dans notre partie de Need For Speed.
Ma- Je suis désolé Mike.
De quoi il me parle?
M- Que… quoi?
Ma- A propos de Sara… je me suis comporté comme un idiot avec elle, et tu avais raison, je l’ai jugé trop vite.
Alors là! Je ne m’attendais vraiment pas à se qu’il me dise ça.
Ma- Je sais qu’elle compte pour toi, et… je crois que quand je t’ai vu te rapprocher d’elle je me suis un peu senti… jaloux.
M- Jaloux?
Ma- Oui, je sais que c’est bête, mais je ne t’avais jamais vu regardé une fille comme ça, et j’avais peur que si tu avais une petite amie, tu passerais moins de temps avec tes potes.
M- Tu sais que c’est faux. Vous serez toujours mes amis, même si je sors avec une fille.
Ma- Oui, je sais… j’ai réalisé tout seul que c’était complètement idiot… enfin je voulais juste m’excuser pour ça Mike.
M- D’accord, il y a pas de problèmes, mais… je peut savoir pourquoi tu me dis ça maintenant?
Ma- Bah… en fait l’autre jour… je t’ai vu en train de l’enlacer, en plus de ça, je ne t’avais jamais vu te battre pour quelqu’un, et tu es toujours perdu dans tes pensées en ce moment… je suppose que c’est à elle que tu penses et ça me fait un peu bizarre de te voir comme ça, mais… cela doit être ça quand on est amoureux.
Il me fait un petit sourire amical et pose sa main sur mon épaule.
M- Oui… tu dois avoir raison.
W- De quoi vous parlez?
Ma- On se demandait quand tu te trouverais une copine.
W- Sûrement avant toi Mark!

Je devrais l’appeler… mais si ça se trouve il ne veut plus me voir après se que je lui ai dit la dernière fois?… Non, Michael n’est pas comme ça… Après tout je ne le connais pas vraiment… Mais alors pourquoi est-ce que j’arrête pas de penser à lui?… De toutes façons je sais que je ne peut pas commencer une relation maintenant, même avec lui… J’ai juste envie de le voir, et d’entendre sa voix… Bon sang Sara, arrêtes de penser sans cesse à lui! En plus j’ai un tas de devoirs à faire et … l’exposé! Il faut que je l’appelle pour l’exposé! Sans attendre une minute, je compose son numéro, et après quelques sonneries, je peut enfin entendre sa douce voix.
M- Allô?
S- Michael, c’est…
M-Sara.
Un léger sourire s’affiche sur mon visage, quand il prononce mon prénom.
S- Oui… je ne te dérange pas?
M- Non, comment tu vas?
S- Bien… mieux en tout cas.
A part le fait que je n’ai plus vraiment confiance en les hommes.
M- C’est bien.
S- Oui… Je… Je viens de me rendre compte qu’il ne nous reste qu’une semaine pour l’exposé, et on a pas vraiment commencé.
Surtout à cause de moi qui me suis disputée avec lui, et l’ai ensuite évité pendant toute une semaine.
M- Oui, c’est vrai.
S- Tu… tu pourrais venir chez moi, et je suis sûre qu’en quelques jours cela sera fait.
M- Oui, d’accord. Tu veux que je vienne aujourd’hui?… Enfin si tu n’as rien de prévu.
S- Non, c’est bon, et toi ça ne te dérange pas?
M- Non, il n’y a aucun problème.
S- Alors on dit dans une heure chez moi?
M- J’y serais.
S- A toute à l’heure.
Je raccroche le téléphone et m’allonge sur le lit en souriant. Dans une heure je vais enfin le voir…

Je n’ai qu’une heure pour me préparer et aller chez elle. J’ai hâte de la revoir, même si se n’est que pour travailler, et puis c’est toujours du temps passé avec elle.
M- Il faut que j’y aille.
Ma- Où ça?
M- Chez Sara, on doit travailler sur notre exposé.
W- Je croyais qu’on devait passer la journée entre potes?
M- Désolé. On fera ça un autre jour.
Ma- T’en fais pas Mike, je vais m’occuper de lui mettre une raclée au jeu pendant que tu seras occupé à travailler.
Il me fait un clin d’œil tandis que je quitte la pièce. Je préfère ce Mark là à celui qui insultait Sara.
Revenir en haut Aller en bas
dacbc77
Première Caresse
Première Caresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 26
Localisation : Dans La Loge De GE ou En Plein Poker Avec Gus
Humeur : Impatiente Pr Le Snickers
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Ven 9 Jan - 23:40

Chapitre 44: Work And More…

Je viens d’arriver chez Sara… avec un quart d’heure d’avance. J’appuie sur la sonnette et peu de temps après, une femme vient m’ouvrir.
K- Bonjour… Michael c’est ça?
M- Oui, je… je viens voir Sara.
K- Je t’en prie entres.
M- Merci.
Je passe la porte alors que nous échangeons un sourire.
K- Elle ne devrait pas tarder.
M- D’accord.
K- Ca va lui faire du bien un peu de visite… surtout si c’est toi.
Elle me fait un clin d’œil. Est-ce que ça veut dire que Sara lui a parlé de nous? Sûrement… Est-ce que ça veut dire qu’elle est prête à commencer une relation avec moi?… Il faudra que je la voit pour le savoir.
K- C’est bien que tu sois là pour Sara, tu es quelqu’un de bien Michael. .
M- Je veut juste qu’elle se sente bien et qu’elle soit heureuse.
K- Peu de personnes tienne à elle de cette façon, tu sais, et elle a du mal à faire confiance aux autres, alors j’espère que tu ne la trahiras pas.
M- Je ne ferais jamais ça.
K- Je m’en doute… mais au cas où saches que je serais là pour te botter les fesses.
Elle rit légèrement, et je comprend que cela n’est qu’une petite blague… sauf si je blesse Sara un jour…
S- Michael.
Mon regard se tourne immédiatement vers l’escalier qu’elle est en train de descendre. Elle est toujours aussi belle, et elle a ce petit sourire que je n’avais pas vu depuis quelques temps.
M- Salut Sara.

Nous nous sourions tout les deux. Son regard m’avait manqué…
K- Bon, je vais vous laisser travailler, si vous avez besoin de quoique ça soit vous savez où me trouver.
Katie s’éloigne dans la cuisine en me faisant un clin d’œil au passage.
S- T’es en avance.
M- Oui, je… Si je te dérange je peut revenir toute à l’heure.
Je rigole doucement.
S- Non, c’est bon, ne t’inquiètes pas… comme ça on aura plus de temps pour travailler.
Et surtout plus de temps ensemble…
M- Oui.
S- Allez viens.
Je lui fais signe de me suivre, et nous rejoignons rapidement ma chambre.
M- Woh!
S- Qu’est-ce qu’il y a?

Elle me lance un regard interrogatif en entendant mon cri de surprise.
M- Je pensais pas que la chambre de la fille du gouverneur ressemblait à ça.
Il y a pas de mal de posters de chanteurs, et de films, et on ne peut pas dire que se soit vraiment bien rangé.
S- Ah oui, et qu’est-ce que tu imaginais?
M- Je sais pas… des tableaux de grands peintres au mur, des rideaux en velours, un grand lit avec des draps de soie… une chambre rangée.
Je lui fais un grand sourire moqueur.
M- Aie!
Je frotte doucement le bras qu’elle vient de taper.
S- Ca t’apprendras à te moquer Scofield!
M- Je me moquais pas.
S- Bien sûr!

Nous rigolons tout les deux, avant de nous installer sur le lit. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas détendue comme ça, mais dès que je suis avec lui, je le suis et je me sens bien.
S- Bon on se met au travail.
M- Oui… après tout c’est pour ça que je suis venu!
Je lève les yeux vers lui et fait semblant d’être vexée, avant d’aller chercher les recherches que j’ai fait pour l’exposé. Pendant ce temps, lui sort ses affaires de son sac, ainsi que quelques livres qui nous seront utiles. Nous commençons à travailler en discutant de la façon dont nous allons présenter l’exposé, puis nous commençons à écrire les parties chacun de notre côté. Par moment nous nous lançons de petits regards, accompagné de petits sourires, tout en nous chamaillant un peu.

Elle a vraiment l’air d’aller mieux, et j’adore la voir sourire comme ça. Je ne veut plus jamais la voir pleurer comme la soirée où je me suis battu avec Nathan. Je veut qu’elle garde ce sourire tout le temps, mais de toutes façons elle reste magnifique même sans. Cela doit faire un peu trop longtemps que je la fixe, car elle lève les yeux vers moi. J’adore ses yeux noisettes… et ses lèvres… j’ai tellement envie de l’embrasser. Cela me fait tellement de bien d’être à ses côtés…
M- Tu m’as manqué.

Un frisson me parcourt tout entière à l’entente de ces mots. Je suis complètement hypnotisée par ses yeux, et je le vois s’approcher lentement de moi. Je n’arrive pas à bouger et je m’enfonce de plus en plus dans son regard océan. Sa bouche s’approche encore de la mienne, mais alors qu’elles vont se toucher, je me crispe et m’éloigne de lui.

Elle s’est complètement repliée sur elle-même et je la sens mal à l’aise. C’est de ma faute, je n’aurais pas dû faire ça, elle n’est pas encore prête. Je suis vraiment nul!
M- Sara… je… je suis désolé…
Elle se tourne légèrement vers moi.
S- Non, c’est moi je… On devrait se remettre au travail.
Je la regarde pendant quelques secondes. Apparemment elle n’a pas envie de parler de se qui vient de se passer, et je ne vais pas la pousser, j’attendrais… je l’attendrais…
Chapitre 45: Between Friends

Cela fait plusieurs jours maintenant que Michael et moi travaillons sur l’exposé, parfois chez lui, parfois chez moi. Il n’a plus essayé de m’embrasser comme l’autre jour, et je le remercie pour cela, car dès que nous sommes trop près l’un de l’autre, les flashs de se que Nathan a voulu me faire, me reviennent en mémoire. Michael n’oserait jamais me faire cela, c’est un garçon bien… et c’est aussi se que je pensais de Nathan, voilà où cela m’a mené… J’aime être avec Michael, j’adore vraiment discuter avec lui, il me fait rire, me change les idées… mais je veut être prudente, je ne veut pas que l’épisode Nathan se reproduise un jour, et surtout, j’ai besoin de retrouver confiance en moi avant d’aller plus loin dans mon histoire avec Michael, si jamais elle doit exister. Je viens tout juste d’arriver chez lui, et comme souvent, c’est Jamie qui ouvre la porte.
J- Salut Sara.
S- Bonjour Jamie, comment tu vas?
J- Super bien, Michael va m’emmener faire un tour avec Lincoln, toi aussi tu viens?
Un tour? Michael a oublié notre rendez-vous pour travailler? Tiens le voilà j’espère qu’il pourra me donner quelques explications.
M- Salut.
S- Salut. Il paraît que vous sortez toi et Jamie.
M- Euh oui, c’est un projet de dernière minute en fait. On reprend les cours dans deux jours, alors Lincoln et Veronica ont décidé qu’on devrait se faire une petite sortie entre amis, histoire de se détendre avant la reprise.
Apparemment il préfère être avec eux plutôt que moi, mais je le comprend, qui voudrait d’une fille de riche qui refuse de l’embrasser et qui a un tas de problèmes.
S- Oh, je vais te laisser alors.
M- Non, j’ai dit entre amis, et je voudrais t’inviter à venir avec nous.
Je le fixe quelques secondes. Je me suis trompée. Il veut passer du temps avec moi… ou alors c’est juste par politesse… Qu’est-ce que je raconte?! Il ne sourirait pas comme cela si c’était seulement pour être poli. En plus cela me fera du bien de sortir et de voir des gens qui ne sont ni Katie, ni Charles, ni mon père, même si je ne l’ai croisé que trois ou quatre fois en deux semaines.
J- Allez, dis oui Sara.
S- Et bien, si Jamie viens, je suis partante.
M- Tu me brises le cœur là Sara.
Je souris légèrement en voyant le faux sourire triste qu’il me fait.
J- Je t’ai déjà dit que tu avais aucune chance avec elle quand je suis là Mike!

Sara éclate de rire en entendant Jamie. Cela faisait longtemps que je ne l’avais pas entendu rire comme cela. C’est bon signe, elle a l’air d’avoir quasiment oublié ses mésaventures d’avant les vacances, mais j’appréhende tout de même la rentrée pour elle. D’après se qu’elle m’a dit, elle n’a pas revu Nathan depuis la soirée, et elle le croisera forcément dans les couloirs, je ne veut pas qu’elle revive encore se qu’il lui a fait, et si jamais il s’approche d’elle… ou même s’il la regarde trop longtemps, le second round de notre bagarre commencera. Je laisse Sara seule avec Jamie, le temps que j’aille chercher ma veste et la sienne. Ils s’entendent vraiment bien tout les deux, et ça me fait plaisir. Quand Jamie nous a rejoint il y a maintenant plus d’un an, il était complètement renfermé sur lui-même. Après la mort de ses parents, il a quasiment perdu la parole, en tout cas, il évitait de parler aux autres le plus possible, mais grâce aux psychologues, et je l’espère, aussi grâce à nous, il a retrouvé goût à la vie. Il s’est ouvert à nous, et à tout ceux qu’il rencontrait. Avec le temps il a appris à déceler rapidement s’il pouvait faire confiance à quelqu’un ou non, et quand je le voit agir ainsi aux côtés de Sara, je sais qu’il a une totale confiance en elle… tout comme moi.
J- T’en a mis du temps Mike.
M- Ca c’est parce que je n’arrivais pas à trouver ton bonnet Spiderman.
Je lui met sur la tête alors qu’il me fait une petite grimace.
M- Allez c’est parti.
S- Où est-ce qu’on va?
M- On doit rejoindre Linc et Vero dans le centre-ville pour déjeuner, et ensuite on ira sûrement se balader au terrain de basket. Mais d’abord il faut qu’on aille chercher Mark et Will.
S- Ah, ils viennent aussi?
M- Oui, et je suis sure que tout se passera bien.
Je lui fais un petit clin d’œil alors que nous dirigeons chez Mark. Je sais qu’ils n’ont pas été vraiment amicaux avec elle depuis qu’ils la connaissent, mais ils m’ont promis qu’il ferait des efforts, alors j’attend de voir cette après-midi.
Ma- Hey, mais c’est mon pote Jamie-Jam!
J- Salut Mark.
Ils se tapent dans la main comme ils ont l’habitude de le faire. Mark se tourne ensuite vers Sara et moi.
M- Salut.
Ma- Salut Mike… Sara.
S- Bonjour.
Ma- Content de te revoir.
Bon, ils se sautent pas encore dans les bras, et j’espère qu’ils ne le feront jamais vraiment, mais c’est quand même mieux que l‘ignorance.
J- On y va, j’ai faim moi.
Nous rigolons tout les trois avant d’aller récupérer Will pour pouvoir rejoindre Lincoln et Veronica.

Le chemin se fait dans une ambiance plutôt bonne entre les blagues de Jamie, et les petits piques amicaux que se lancent Mark et Will. Pour une fois je ne me sens pas mise à l’écart, et je me sens presque à ma place avec eux. Après un petit quart d’heure de marche, nous arrivons enfin au restaurant où nous avons rendez-vous avec le frère de Michael. Veronica aussi est là, ça fait longtemps que nous ne nous sommes pas vues, j’ai hâte de savoir se qu’elle a fait de ses vacances.
V- Salut tout le monde. Sara! Comment tu vas?
S- Bien, et toi?
V- Super, j’ai adoré New York.
L- Hey Mike, je savais qu tu amenais le petit nain!
J- Je suis pas un nain, et toi t’es pas le prince charmant!
Nous éclatons tous de rire, en entendant ce petit de quatre ans remettre le grand Linc à sa place.
L- Bon on va manger, je vais commander le menu bébé pour Jamie.
J- Toi par contre Lincoln tu ne devrais pas trop manger je trouve que t’as pris du poids, et puis si t’as mal au ventre ça sera encore plus facile pour moi de te battre au basket.
W- Oh, c’est qu’il est en forme Jamie aujourd’hui.
Ma- Ouais, franchement Linc tu devrais arrêté avant qu’il ne t’humilie plus.
Veronica, Michael et moi n’arrivons pas à arrêter de rire en voyant la tête de Lincoln. Je savais déjà que Jamie avait de la répartie, mais à ce point j’étais loin de m’en douter.
L- C’est pas un gosse de quatre ans qui va m’humilier…
Il boude légèrement avant de s’asseoir autour de la table. Nous prenons à notre tour place. Michael s’installe entre moi et Jamie. Je suis sûre que je vais passer une bonne journée. Après quelques minutes de discussions, une serveuse vient prendre notre commande.
Ma- Tu m’étonnes Mike.
M- Pourquoi?
Ma- T’as pas pris de bière!
W- Mais Mark tu sais bien que Michael ne se saoule que pendant les fêtes.
M- Hey, il y a des enfants ici vous savez?
Michael fait un signe de tête vers Jamie.
J- Oh non, c’est bon continuez de toutes façons il faut que j’aille aux toilettes.
Je souris doucement en le voyant s’éloigner.
Ma- Mike t’es sûr que tu ne veux pas un petit verre de vodka?
M- C’est pas possible cette histoire va encore me suivre longtemps?
Ma- Tant que je ne t’aurais pas vu moi-même saoul.
S- Je peut t’expliquer si tu veux.
Ma- Ah oui?
M- Quoi?!
Je fait un petit sourire taquin à Michael, puis reporte mon attention sur Mark.
S- Il était complètement avachi sur le banc, et à la limite de s’écrouler par terre.
M- C’est bon je crois qu’on en a assez entendu.
Ma- Ah non, moi je veut plus de détails.
L- Si je ne m’étais pas arrêté, il aurait vomit dans la voiture de Derek.
Nous émettons tous un gémissement de dégoût, et je voit Michael devenir tout rouge. Il est vraiment trop craquant comme cela.
M- On peut passer à un autre sujet, avant que ça nous coupe l’appétit?
V- Avec joie.
Revenir en haut Aller en bas
dacbc77
Première Caresse
Première Caresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 26
Localisation : Dans La Loge De GE ou En Plein Poker Avec Gus
Humeur : Impatiente Pr Le Snickers
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Ven 9 Jan - 23:43

Les redifs sont enfin finis lol! alors voila une suite inédite Wink


Chapitre 46: Little Game, Dangerous Game…

Le déjeuner s’est déroulé dans une excellente ambiance, et je me sent vraiment bien auprès d’eux, même de Mark, avec qui j’ai pas mal rigolé. Je comprend pourquoi Michael l’apprécie, c’est vraiment un garçon plein d’humour qui sait aussi être sérieux quand il le faut. Nous nous apprêtons tous à quitter le restaurant pour rejoindre le terrain de basket où ils se retrouvent souvent. Je vais encore découvrir un peu l’univers de Michael et ses amis. Nous ramassons nos affaires, mais alors que les autres commencent à aller vers la sortie, Michael se penche vers mon oreille.
M- Ils se sont disputés.
Quoi?!
S- De qui tu parles?
Je lui lance un regard interrogatif, et il me fait un signe de tête vers Lincoln et Veronica qui s’apprête à sortir du restaurant. Lincoln lui tient la porte, apparemment dans la famille Burrows/Scofield se sont tous des gentlemen.
S- Ils n’ont pas l’air de se faire la tête.
C’est même tout le contraire, pendant le repas ils ont échangés un tas de baisers.
M- C’est parce qu’ils se sont réconciliés.
S- C’est Lincoln qui te l’a dit?
M- Non.
S- Veronica?
Il hoche négativement la tête.
S- Alors comment tu sais ça?
M- Linc a été aux petits soins pour Vero.
S- Et il n’est jamais comme ça?
M- Non, sauf quand il a quelque chose à se faire pardonner.
Il est vraiment observateur, et connaît plutôt bien son frère.
S- Et c’est de famille cette attitude?
Je lui sourit légèrement. Je suis quasiment sûre de la réponse, mais j’aime bien m’amuser un peu avec lui.
M- Non, pas pour ça… C’est plutôt notre physique de rêve qui attire toutes les filles, qui est héréditaire.
Michael me fait un regard charmeur, tandis qu’un sourire taquin s’affiche sur mes lèvres. Il veut jouer les machos, et bien Sara Tancredi va vite le remettre à sa place!
S- Ah, et c’est pour ça que tu es célibataire?
Il me fixe quelques secondes, mais trouve rapidement sa réponse.
M- Tu es là toi.
Ses pupilles bleues me fixent de nouveau, mais cette fois, se n’est pas de la surprise, c’ est… bon sang, il est complètement en train de m’envoûter… comme toujours… mais se n’est ni le lieu, ni le moment pour ça. Allez Sara, ne laisse pas ce charmant et irrésistible génie gagner la partie.
S- Mais tu le sais déjà Michael, se n’est pas pour toi que je suis là, c’est pour Jamie!

Elle me fait un petit clin d’œil avant de rejoindre les autres dehors. Il n’y a pas de doute je suis vraiment dingue de cette fille, et même si l’on n’est pas en couple, j’adore passer du temps avec elle. D’ailleurs je la rejoins rapidement ainsi que mes amis. Nous nous mettons en marche pour le terrain de basket où nous arrivons une dizaine de minutes après.
L- Alors Mike, t’es en forme pour un un contre un avec ton frère ou tu préfères rester avec les filles?
Il me lance le ballon de basket, en me faisant un regard de défi. Il sait que je ne suis pas sportif, et que je vais sûrement me ridiculiser devant Sara… mais si je refuse je passe pour un lâche… Tant pis, je tente le face à face.
M- On va voir si t’es encore vif pour ton âge.
L- Ca c’est se que tu dis avant que je te mette une raclée.
Nous allons au milieu du terrain tandis que Sara, Veronica, Jamie, Mark et Will s’installent sur les gradins.
J- Allez Michael, je suis sûr que tu peux le battre!
Je souris légèrement et donne le ballon à mon frère pour que nous commencions la partie.
L- C’est parti Mickey.
Il me fait un sourire moqueur avant de s’élancer vers le panier, sans que je n’ai le temps de réagir.

Ca commence mal pour Michael, mais je me fiche de se savoir s’il va gagner ou non, même si c’est très amusant de le voir face à Lincoln. L’important se n’est pas qu’il soit bon ou non en sport, mais la personne qu’il est et je sais déjà que ce garçon-là me plait énormément. Michael parvient à marquer quelques paniers, mais Lincoln prend rapidement une large avance, se qui lui permet de se moquer de son petit frère. Je rigole en voyant le regard que lui lance Michael, même énervé il reste mignon… c’est d’ailleurs lui qui a le ballon, il a l’air décidé à marquer. Il tente de dribbler Lincoln, mais voyant que cela ne marche pas, il essaye de passer en force. Il court rapidement vers le panier, mais Lincoln lui barre le passage, et Michael tombe sur le sol dur.
S- Michael!
Je sens immédiatement le regard des autres se poser sur moi, tandis que le mien est fixé sur Michael. Je me suis peut-être un peu emportée, vu qu’il se relève en souriant. Je suis vraiment ridicule, se n’est pas une petite chute comme ça qui risque de le blesser. Maintenant les autres vont penser que je suis surprotectrice avec un garçon qui n’est même pas mon petit ami… Ca suffit Sara, arrête de rougir! Michael vient te voir, on dirait que le « match » est terminé. Il me fait un grand sourire.
M- Tu veux que je te prête mon téléphone?
De quoi est-ce qu’il me parle?
S- Pour quoi faire?
M- Tu pourras m’appeler une ambulance et t’assurer que je n’ai pas de fracture.
S- Idiot.

Je la voit rougir un peu plus et je ne peut m’empêcher d’élargir encore mon sourire.
S- Alors tu es satisfait de ta défaite? C’est quoi le score déjà, 25 à 3?
Je l’avoue je l’ai cherché.
M- Touché.
Nous rigolons doucement, tandis que j’entend Jamie poussé un cri, parce qu’il a marqué un panier. Je jette un rapide coup d’œil et voit qu’il s’amuse comme un petit fou avec mon frère et mes amis. Après la raclée que m’a mit mon frère j’évite d’approcher le ballon, une humiliation par jour c’est suffisant. Sara aussi n’est pas trop fan du basket, alors nous passons une bonne partie de l’après-midi à discuter, même si Jamie ou Veronica viennent souvent nous interrompre.

la suite demain avec un peu plus de misa Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Sam 10 Jan - 0:15

c'est ENFIN les inédits cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers cheers

alors

Michael confie à Sara que son frère et Véro se sont disputés pale pale
Citation :
M- Non, pas pour ça… C’est plutôt notre physique de rêve qui attire toutes les filles, qui est héréditaire.

Michael et son sens de l'humour

ensuite le match Burrows/Scofield

Michael s'est fait ramassé mais Sara a eut peur au moment de sa chute


leurs pensées sont toujours aussi

j'étais vraiment grave en manque donc va vraiment falloir que tu me mettes UNE suite par jour



ma miss sadicgirl
Revenir en haut Aller en bas
MisaRose
Love since the first time
Love since the first time
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4628
Age : 24
Localisation : Un petit bled paumé près d'Orléans
Humeur : Do gousha mi doïde
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Sam 10 Jan - 12:33


Au lieu de tomber les filles c'est lui qui se casse la figure!
Par contre j'aurais pas aimé être à la place de Sara quand elle crie!
J'aime bien quand ils flirtent c'est trop mignon!
Revenir en haut Aller en bas
dacbc77
Première Caresse
Première Caresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 26
Localisation : Dans La Loge De GE ou En Plein Poker Avec Gus
Humeur : Impatiente Pr Le Snickers
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Sam 10 Jan - 22:16

merci les miss
voila la suite avec du misa Wink

Chapitre 47: All We Need Is Friends


http://fr.youtube.com/watch?v=_V_DOMLVR7s

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas autant amusée, et je crois que j’en avais vraiment besoin après se qu’il s’est passé avec Nathan. Je n’ai pas vu le temps passer entre les discussions avec Michael et Veronica, et les blagues de Jamie et Mark, et se n’ai que lorsque Katie m’appelle que je réalise l’heure qu’il est. Pendant quelques heures j’ai pu être Sara, juste Sara… mais je dois redevenir Sara Tancredi, la fille du gouverneur, qui si elle ne part pas maintenant, va être en retard pour le dîner.
S- Michael, il faut que j’y aille.
M- Déjà?
Il a l’air plutôt déçu, et je le suis aussi, mais malheureusement, je n’ai pas le choix.
S- Oui, mon père est rentré de voyage et il veut qu’on dîne ensemble, alors pour une fois qu’il veut passer du temps avec moi…
Et qu’il se rappelle qu’il a une fille…
M- Je comprend, ne t’en fais pas… tu veux que je te raccompagne?
Je le fixe un instant, je ne peut pas lui dire oui, il habite de l’autre coté de la ville.
M- Au cas où tu te perdrais…
Je rigole légèrement. Il essaye vraiment de me faire craquer, mais il n’est pas seul…
S- Et Jamie?
Il tourne la tête vers son petit frère qui est en plein match contre Mark, sous les applaudissements de Veronica et Lincoln.
M- Je crois qu’il a assez de personnes pour veiller sur lui.
Il me sourit tout en ancrant son regard au mien.
S- Apparemment je n’ai pas le choix… je vais devoir accepter.
M- Gagné!
Nous rigolons tout les deux.
S- Je te rejoins je dis juste au revoir aux autres.
M- D’accord, je t’attends.
Je lui fait un dernier sourire avant de me diriger vers le terrain. Je salue rapidement Will, puis Jamie, qui m’oblige à lui promettre de revenir le voir cette semaine, puis vient le tour de Mark.
Ma- Au revoir.
S- Bye.
Ma- Sara, je… enfin, je suis désolé pour mon attitude quand on s’est rencontré. T’es vraiment une fille sympa.
S- Toi aussi Mark.
Ma- Oh, je suis une fille sympa?
Il me fait un sourire moqueur. J’ai l’impression que c’est le genre de garçon qui a du mal à être vraiment sérieux pendant plus d’une minute, mais je suis sûre que nous pourrons être de bons amis.
S- Non, tu m’as compris.
Ma- Je te taquinais, t’en fais pas… je fais tout le temps ça avec mes amis.
Il me fait un petit clin d’œil. Nous sommes donc officiellement des amis. Je crois qu’avant d’arriver dans ce lycée je n’en avais jamais vraiment eu, parce que je n’avais jamais passée une aussi bonne journée.
L- Sara j’ai juste une question pour toi.
S- Je t’écoute Lincoln.
L- Avant tout, appelle-moi Linc, et ensuite qu’est-ce que tu fais samedi prochain?
Je souris devant la rapidité à laquelle il parle, tout en m’interrogeant sur le pourquoi de sa question
S- Samedi… Je n’ai rien de prévu je crois.
L- Bien, alors tu viens à ma fête d’anniversaire, c’est chez Vero, et tu n’as pas le droit de refuser.
S- D’accord je viendrais.
Même si je n’aime pas vraiment cela, cela me permettra de passer une soirée avec mes nouveaux amis.
S- Salut Veronica.
V- Au revoir Sara, on se voit lundi au lycée.
Le lycée…
S- Euh… oui, bien sûr… à lundi.

Je vois Sara leur faire un dernier signe de la main avant que nous ne prenions le chemin qui mène chez elle. Je remarque rapidement qu’elle est ailleurs. Je ne sais pas à quoi elle pense, mais ça n’a pas l’air d’être quelque chose d’heureux. Je reste silencieux un instant, attendant qu’elle me parle, mais voyant qu’elle reste enfermée dans ses pensées, je décide de l’interroger.
M- Qu‘est-ce qui te tracasse?
Elle met quelques secondes à me répondre, elle devait vraiment être concentré sur autre chose.
S- Rien.
M- Tu mens.
Elle tourne les yeux vers moi, se demandant sûrement comment j’ai pu le savoir, mais elle ignore que c’est vraiment une mauvaise menteuse. J’esquisse un petit sourire qui se veut rassurant, pour qu’elle sache que je suis là pour l’écouter si elle en a besoin. Il ne lui en faut pas plus pour répondre à mon sourire, et s’ouvrir à moi par la même occasion.
S- Je mens.
M- A quoi tu pensais?
Elle prend une grande inspiration avant de se lancer, mais cela n’empêche pas sa voix d’être hésitante.
S- A lundi… au lycée… Je… je ne sais pas… je n’ai pas revu Nathan depuis… depuis la soirée et… je … J’ai peur de me retrouver de nouveau face à lui… peur qu’il… recommence…
Les larmes se déversent sur son visage, et je la prend rapidement dans mes bras pour la rassurer. Nathan l’a blessé une fois, et il continue de vivre normalement, alors que Sara est marquée à vie par se que ce monstre à voulu lui faire. J’espère qu’un jour elle parviendra à l’oublier, parce que je le déteste chaque fois un peu plus quand elle est dans cet état.
M- Tu n’as pas à avoir peur de lui Sara… Parce que je suis là, je te protégerai peu importe se qu’il arrivera… et je te promet qu’il ne t’approchera pas, tu n’auras pas à lui parler, parce que s’il essaye de faire l’un ou l’autre, il aura affaire à moi.
Je suis plus que prêt à lui casser la figure s’il n’a ne serait-ce qu’un regard vers elle.
S- Je ne veut pas que tu blesses à cause de moi encore une fois.
M- Ne t’inquiètes pas pour moi…Et puis, se sera une occasion pour toi de jouer les docteurs.
Je parviens enfin à revoir un sourire sur son visage quand elle lève les yeux vers moi.
S- T’es un idiot.
Je lui souris à mon tour, tout en essuyant une larme qui glisse sur sa joue. Nos regards sont accrochés l’un à l’autre. Je sais que si je voulais, je pourrais l’embrasser, là, maintenant, et elle ne me repousserait pas, mais je ne peut pas. Elle est trop vulnérable, et je ne veut pas profiter d’elle juste parce que je meurs d’envie de goûter à ses lèvres de nouveau. Ce n’est pas encore le moment, elle n’est pas encore prête à être plus qu’une amie pour moi, alors je dépose un baiser sur son front avant qu’elle ne quitte mes bras.
M- Je devrais te ramener avant que le gouverneur n’envoie ses gardes du corps te chercher.
S- Je n’en ai pas besoin… j’en ai déjà un.
Nous échangeons un dernier sourire avant d’accélérer notre marche vers chez elle.

j'essaye d'ecrire la suite demain mais je ne serais pas chez moi donc je ne vous promet rien
je peut juste vous dire que se sera la reprise des cours pour le misa et que michael va retrouver un viel ami lol! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Sam 10 Jan - 22:39

ma juju :heart: encore une suite cheers cheers cheers cheers
attention je vais en prendre l'habitude Wink

Sara a passé un bon après midi avec eux mais surtout Michael
Michael insiste pour la ramener
Mark se fait pardonner
Linc l'invite à son anniversaire
sur le chemin, Michael remarque que quelque chose la tracasse et Sara lui avoue avoir peur de la confrontation avec Nathan

Citation :
Je suis plus que prêt à lui casser la figure s’il n’a ne serait-ce qu’un regard vers elle.

je te prête ça ça devrait lui régler son compte
Citation :

Je sais que si je voulais, je pourrais l’embrasser, là, maintenant, et elle ne me repousserait pas, mais je ne peut pas. Elle est trop vulnérable, et je ne veut pas profiter d’elle juste parce que je meurs d’envie de goûter à ses lèvres de nouveau





parfait et demain UN BISOU


merci ma juju sadique


Revenir en haut Aller en bas
MisaRose
Love since the first time
Love since the first time
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4628
Age : 24
Localisation : Un petit bled paumé près d'Orléans
Humeur : Do gousha mi doïde
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Dim 11 Jan - 22:19

Super suite!
J'adore Mark (et la musique,je sais ça n'a rien à voir mais bon xD)
C'est bien que Sara ai trouvé un groupe d'amis et maintenant qu'elle est amie avec Lincoln et Mark ,c'est sûr que Nathan ne pourra plus l'approcher (bah désolé mais bon Mike est mignon,intelligent,gentil,...Mais pour se battre Rolling Eyes )
Enfin c'est mignon quand il lui dit qu'il la défendra et surtout que si il se fait casser la figure elle jouera au docteur!
Revenir en haut Aller en bas
JulieScofield
Jalousie
Jalousie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 273
Age : 28
Humeur : Sadique et taquine
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Lun 12 Jan - 0:25

coucou ma juju :!!!!

merci pour la suite!!!

j'ai adoré comme d'hab!!

marc qui dit a sara qu'ils sont amis cheers cheers

mike l'a raccompagne et voit que quelque chose ne va pas!!

la pauvre elle a peur de revoir nathan en cours tu m'etonnes
mais mike l'a protegera a peine un regard et il lui saute a la gorge lol!


hate de lire la suite tu cartonnes
Revenir en haut Aller en bas
dacbc77
Première Caresse
Première Caresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 26
Localisation : Dans La Loge De GE ou En Plein Poker Avec Gus
Humeur : Impatiente Pr Le Snickers
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Mer 14 Jan - 23:51

merci pour les coms les filles
misarose pr la musique si tu as aimé je te conseil les autres chansons et reprises de ce groupe ils sont géniales cheers
Dsl pr le retard mais j'etais malade. Alors j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous. la mauvaise c'est que je part en vacances samedi, donc pas de suite pdt une semaine, mais la binne c'est que vus aurez une suite ce soir, une demain et une vendredi, et je crois que je peut dire que vous allez adorer Wink 'surtout demain) non je n'en dirais pas plus silent lol!
voilà la suite de ce soir


Chapitre 48: Fight And Trust

Aujourd’hui c’est la reprise des cours. Les vacances m’ont paru longues, sûrement parce que je ne voyais pas Sara tous les jours. J’espère qu’elle sera là aujourd’hui car quand je l’ai vu hier elle n’avait pas l’air très enthousiaste. Elle ne doit pas commencer à sécher les cours pour éviter Nathan, parce qu’elle risquerait de gâcher ses études, et il n’a pas le droit d’avoir le pouvoir de briser plus qu’il ne l’a déjà fait. Je ferais tout pour ne pas que cela arrive. Enfin, j’espère vraiment que Katie aura réussi à convaincre Sara de venir… Je me dirige vers mon casier pour déposer quelques affaires, accompagné de Mark.
Ma- Hey Mike, tu peux me prêter ton devoir de maths?
M- Pourquoi?… Oh attends, laisses-moi deviner. C’est la rentrée et t’as déjà un devoir en retard?
Ma- Bah j’ai pas eu le temps de le finir.
M- T’es irrécupérable Mark.
Je ne peut m’empêcher de rire. Au niveau des études on est vraiment différent, mais heureusement cela n’entrave pas notre amitié, même si je pense qu’il devrait être plus sérieux.
Ma- Mike…
M- Quoi encore, tu veux mon devoir de physique?
Ma- Non.
Il me fait un signe de tête vers l’autre côté du couloir. Mon sourire s’efface très vite quand je vois Nathan s’approcher de moi.
Ma- Essayes de rester calme.
M- Je te promet rien.
Je sens que cela va être difficile, parce que mon poing me démange déjà.
N- Salut… Michael, c’est ça? Je ne me souviens pas de tout les types à qui je met une raclée.
M- Qu’est-ce que tu veux Nathan?
Na- En fait je cherche Sara, tu ne l’aurais pas vu? On a un truc à terminer tout les deux.
Si il me cherche cela va relever de l’impossible de ne pas le frapper.
M- Tu n‘as pas le droit de la toucher.
N- Ca va être difficile vu se que j’ai prévu de lui faire.
Il me fait un petit sourire qui ne me met que plus en colère. Je fais un pas vers lui tentant de me contrôler en même temps.
M- Tu n’as pas intérêt à l’approcher!
N- Et c’est toi qui va m’en empêcher peut-être?
M- Ce ne serait pas la première fois!
N- Écoutes-moi Michael, j’ai passé deux mois avec Sara pour rien, et je compte bien avoir ma récompense.
Cette fois s’en est trop. Mon poing va s’écraser sur sa joue, et Nathan s’écroule au sol. Je remercierai Lincoln plus tard pour les conseils qu’il m’a donné pendant les vacances. Nathan se relève rapidement et me plaque contre les casiers en me frappant.
N- Tu vas me le payer!
Je reçois une bonne droite au visage, mais parvient à lui asséner un coup dans l‘estomac. Cela ne le calme pas pour autant, et je reçois de nouveaux coups de poings. J’arrive à lui rendre la plupart d’entre eux, avant qu’un professeur et un surveillant viennent nous séparer. Ils nous éloignent l’un de l’autre sous le regard des élèves qui jubilent devant la bagarre à laquelle ils viennent d’assister.
Pr- Le spectacle est terminé allez en cours!… Quand à vous messieurs Phillips et Scofield nous vous emmenons dans le bureau du proviseur!

Katie m’a quasiment poussé dans la voiture pour que je vienne. J’avais réussi à esquiver les trois premières heures de cours, et elle n’aurait sûrement pas réussi à me sortir du lit, si se n’était pas pour Michael… enfin pour notre exposé. Je ne veut pas le laisser tomber alors que nous avons travaillé tout les deux sur cela. J’aimerai y aller… vraiment… seulement… je n’arrive pas à passer cette porte… pourtant se n’est qu’une porte… mais j’ai peur de se qu’il y a derrière… Peur de voir Nathan, peur que tout le monde soit au courant de se qu’il m’a fait… Je sens déjà le regard des autres sur moi… Cela doit faire au moins une heure que je suis assise sur les marches devant le lycée à repenser à cela, car la sonnerie retentit, et je sais que d’ici quelques secondes les élèves vont sortir pour aller déjeuner. Je devrais y aller aussi… mais je n’ai pas très faim, et puis il faut que je me force à aller en cours, car dans une heure, Michael et moi devons présenter notre exposé…
M- Sara?
Je me retourne vers lui, et remarque rapidement le bleu sur sa joue, et la coupure qu’il a à la lèvre.
S- C’est Nathan qui…
M- Oui.
Je ne voulais pas que cela arrive encore. C’est de ma faute s’il est blessé. Je devrais peut-être changé de lycée, cela faciliterait les choses pour tout le monde… Michael vient s’asseoir à côté de moi.
M- C’est rien Sara, ne t’en fais pas pour moi.
Ça c’est impossible Scofield!
S- Oui, mais…
M- Je ne veux pas savoir Sara. Je vais bien d’accord?
Je le fixe un instant pour être sûre qu’il me dit la vérité… apparemment oui, même s’il a dû faire un détour par l’infirmerie.
S- D’accord… Tu n’es pas avec Mark et les autres?
M- Je n’avais pas très envie d’aller à la cafétéria et de voir les autres me fixer parce que je me suis battu avec Nathan, d’ailleurs je n’avais pas envie de le voir non plus.
S- Je comprends.
M- Qu’est-ce que tu fais là toi?
S- Je… Je n’arrive pas à… entrer dans le lycée.
Ça y est maintenant il doit me prendre pour une idiote. Entrer dans le lycée?! Tout le monde peut le faire! C’est simple!
M- J’ai une idée. On va aller manger ailleurs, discuter tranquillement, et si tu te sens prête dans une heure on ira en cours.
Il me fait ce petit sourire auquel je ne peut rien refuser. J’ai l’impression qu’avec lui je pourrais faire n’importe quoi, c’est le seul avec qui je sois vraiment en confiance.
S- C’est une très bonne idée.
M- Je trouve aussi.
Nous nous sourions avant de nous éloigner du lycée et de rejoindre un des restaurants qui se trouvent près de celui-ci. Pendant l’heure qui suit, nous mangeons bien sûr, mais Michael me raconte aussi son entretien avec le proviseur, et la punition dont il a écoper, ces premières heures de colle depuis qu’il va à l’école! Décidément il e surprendra toujours. Comment ne peut-il pas avoir eu une seule heure de colle sur toutes ces années de cours? Je lui parle aussi de mes peurs… encore une fois, et il parvient à me rassurer. Finalement nous reprenons le chemin du lycée. Je suis encore stressée à l’idée d’y aller, et je m’arrête à quelques mètres de l’entrée.
M- Ca va aller Sara. Je suis avec toi et je ne te quitte pas… Je te le promet.
Je plonge un instant dans son regard. Je sais qu’il me dit la vérité, et j’ignore comment, mais il réussi à me redonner un peu confiance en moi.
S- D’accord… on y va.
Je prend une grande inspiration avant de me lancer vers l’enfer du lycée avec lui.


a demain Wink
Revenir en haut Aller en bas
MisaRose
Love since the first time
Love since the first time
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4628
Age : 24
Localisation : Un petit bled paumé près d'Orléans
Humeur : Do gousha mi doïde
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Jeu 15 Jan - 11:25

Oh ils sont trop mignons
On va aimer les suites...
Spoiler:
 
N'empêche Mark aurait pu se battre aussi, sympa le copain il laisse Mike se faire tabasser Neutral
Par contre il y a un truc qui ne m'a pas du tout plu!!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
dacbc77
Première Caresse
Première Caresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 26
Localisation : Dans La Loge De GE ou En Plein Poker Avec Gus
Humeur : Impatiente Pr Le Snickers
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Jeu 15 Jan - 23:59

merci misarose
voila la suite


Chapitre 49: Lincoln‘s Birthday But Michael’s Gift

Me voilà enfin arrivé chez Veronica pour fêter l’anniversaire de Lincoln. J’ai mit au moins trois heures pour me préparer, et même si je ne veut pas vraiment me l’avouer, je pense que la présence de Michael ici y est pour quelque chose. Après la semaine que nous venons de passer, j’ai l’impression d’être encore plus proche de lui, et pour cause, il ne m’a pas quitté du moment où j’arrivais au lycée, jusqu’au moment où j’en sortais. J’avoue que cela n’était pas pour me déplaire, car en plus d’être mon « garde du corps », il est un excellent ami. Bien sûr cela ne m’a pas évité de croiser Nathan dans les couloirs, mais avec Michael à mes côtés, il n’a pas osé s’approcher. Enfin bref, je n’ai pas envie de penser à lui ce soir, je suis là pour me détendre avec mes amis, tiens en parlant d’eux.
S- Bonsoir les garçons.
Ma- Salut Sara.
W- Bonsoir.
Mes yeux se posent ensuite sur Michael qui me fixe depuis que je suis arrivée.
S- Ca va Michael?
M- Euh oui, salut… Sara tu es… magnifique.
Ses quelques mots et la façon qu’il a de me regarder me font immédiatement monter le rouge aux joues. Heureusement Veronica et Lincoln arrivent avant que je ne sois encore plus gênée.
V- Sara, tu es là.
S- Lincoln m’avait invité tu te souviens?
V- Oui, mais enfin je… laisses tomber. C’est bien que tu sois là.
Je crois que je sais pourquoi elle doutait que je vienne, mais tout les souvenirs de ma dernière soirée sont interdit ce soir, alors je me tourne vers Lincoln.
S- Joyeux Anniversaire Linc.
L- Merci Sara. Tu m’as apporté un cadeau j’espère.
V/M- Linc!
L- Quoi, je m’informe c’est tout.
Nous éclatons tous de rire. Depuis cette semaine je passe beaucoup de temps avec eux, et j’apprend à les connaître. Ils ont tous leurs petits caractères et leurs personnalités, et Lincoln est, avec Mark, celui qui nous fait le plus rire, même si la plupart du temps c’est contre sa volonté.
Ma- Bon V j’espère que t’as prévu un buffet parce que je meurs de faim.
V- Dans le salon Mark.
Ma- Bon bah à toute à l’heure Linc.
W- Je vais le surveiller pour être sûr qu’il en laisse aux autres.
Nous rigolons tout les quatre tandis que Will et Mark disparaissent dans la pièce.
?- Linc! Linc!
Nous nous retournons vers cette voix que je ne connais pas.
L- On est là Derek.
Un garçon presque aussi grand que Linc arrive à nos côtés. Je ne l’ai vu que deux ou trois fois, il est dans l’équipe de basket.
D- T’as entendu pour Nathan?
L- Qu’est-ce qu’il a celui-là?
D- Il a eu un accident de voiture, .
Un accident?!
D- Un camion lui est rentré dedans et il était avec sa petite amie, je crois qu’elle est dans ta classe Mike.
M- Euh… ouais, peut-être.
D- Enfin, bref, il paraît que Nathan ne pourra plus jouer au basket à cause d’un problème au genou.
L- T’es sérieux?
D- Oui, j’ai entendu son père en parler au coach toute à l’heure.
Je sais que je ne devrais pas penser cela, mais quelque part il l’a mérité après se qu’il a fait. Je crois que je vais commencer à croire au karma.
D- Bon je vous laisse, faut que j’aille prévenir les autres joueurs.
L- Ouais…
Derek s’éloigne de nous et va rejoindre un autre groupe d’élèves. Les rêves de Nathan sont brisés, mais je ne peut m’empêcher d’être heureuse. Je suis peut-être un monstre, mais je n’ai pas envie qu’il vienne me gâcher la soirée. Il est en vie alors je n’ai à me sentir triste pour lui.
S- Je commence à avoir soif.
V- Je t’accompagne.
J’espère qu’elle ne va pas me parler de Nathan parce c’est vraiment la dernière chose dont j’ai envie.
M- Sara.
S- Quoi?
M- Tu me gardes une danse?
C’est vraiment bizarre il suffit d’un seul mot, d’un seul regard, de sa part pour que je souris de nouveau.
S- Seulement si tu es sage Scofield!
Je lui fais un clin d’œil avant d’aller vers le bar avec Veronica. Je sais déjà que quoi qu’il arrive je danserais avec Michael…

Ses mots disent peut-être mais ses yeux disent oui. Au fait est-ce que je sais au moins danser? Je n’ai jamais fait ça avant. Cela ne doit par être si difficile, il me suffira de garder Sara dans mes bras et de tourner sur moi-même. Oui mais si je lui marche sur les pieds et si je met mes mains trop haut… ou trop bas?!
L- Tu vas t’en sortir Mike.
Il me donne une petite tape sur l’épaule avant de partir à son tour. Comment est-ce qu’il a su que je pensais à ça?… J’oubliais, c’est mon grand frère, et tout se que je fais il l’a fait avant moi… La soirée avance rapidement, très vite l’heure du gâteau, puis des cadeaux arrivent. Je n’ai presque pas vu Sara en plus. Peut-être qu’elle ne veut pas vraiment danser avec moi? Non, je suis sûr qu’elle en a envie, d’ailleurs il serait sûrement temps que je l’invite. La chanson qui commence à l’air plutôt douce, je devrais m’en sortir. Je m’approche de Sara qui est, encore une fois, en grande discussion avec Veronica.

Vidéo Misa Wink
http://www.youtube.com/watch?v=nf7TSe9akng

M- Sara.
Elle me regarde avec un grand sourire.
M- Est-ce que tu m’accorderais cette danse?
Tout en lui demandant je lui tend ma main.
S- Avec joie Michael.
Intérieurement je pousse un soupir de soulagement. Sara pose ses doigts sur les miens et je l’emmène au centre de la piste. Je met délicatement mes mains sur sa taille, tandis que les siennes se posent sur mes épaules. Mes yeux viennent rapidement accrocher les siens. J’adore faire cela, j’ai l’impression de pouvoir lire dans ses pensées, de savoir se qu’elle ressent. Nous commençons à tourner doucement au rythme de la musique.
S- Tu as choisi un slow Scofield?
M- Je ne suis pas un très bon danseur.
Je la voit rire doucement. Elle est tellement belle comme ça, et cette robe qu’elle a mis ne la rend que plus attirante. Je continue à la fixer, mais comme souvent elle baisse les yeux. Je ne sais pas si c’est parce qu’elle a peur de se que je pourrais découvrir en plongeant totalement dans ses pupilles, ou si c’est parce qu’elle pense que si nous continuons le baiser suivra. Quoiqu’il en soit, elle pose sa tête contre moi, et ses mains se resserrent un peu plus autour de ma nuque, alors je ne vais pas me plaindre. Nous continuons à danser et peu à peu je me laisse aller contre elle. Ma tête se pose contre ses cheveux, à la bonne odeur de miel, et je fais complètement glisser mes bras autour d’elle. Je me sens tellement bien à cet instant. J’oublie où nous sommes… j’oublie les personnes autour de nous… tout se que je sais c’est que Sara est dans mes bras et que seul les chansons guident nos mouvements. Je sens la respiration de Sara contre mon cou, et cela me fait frissonner. Au bout d’un moment, je ne serais pas dire combien de minutes, dix, trente, peut-être plus, Sara rompt le silence qui nous enveloppait jusque là.
S- Je me sens bien Michael.
M- Moi aussi Sara.
Elle s’écarte légèrement de moi, et je peut voir de nouveau ses prunelles noisette.
S- La seule fois où je m’étais sentie aussi bien c’est… quand nous avons passé cette après-midi ensemble… chez toi…
C’est marrant qu’elle dise cela, car je ressens exactement la même chose. Cette après-midi est la meilleure chose qui me soit arrivé… avant ce soir. Je viens placer une de mes mains sur sa joue, tandis que nos regards ne se lâchent pas. J’ai l’impression que cette fois elle ne baissera pas les yeux. Lentement je la voit qui commence à s’approcher, je fais de même, tout aussi doucement pour profiter de ce moment. Mon regard oscille alors entre ses lèvres et ses yeux. Il ne reste qu’une fine distance entre nos visages, et je la laisse franchir cette barrière car je ne veut pas la brusquer. Je devine un dernier sourire avant que ses lèvres ne se déposent sur les miennes. Comme à chaque fois une vague de frissons me parcourent et je l’embrasse le plus tendrement possible pour qu’elle sache tout le bien qu’un simple baiser de sa part me fait. Je m’apprête à entrouvrir mes lèvres pour intensifier ce baiser, mais elle se décolle brusquement de moi.
S- Je suis désolé Michael.
Sans me donner un quelconque regard, je la voit disparaître dans une autre pièce…

bon avant de recevoir les sachez que la sadisme n'était pas prévu mais comme la suite était longue Twisted Evil
demain sans sadisme et avec du misa promis Wink
Revenir en haut Aller en bas
MisaRose
Love since the first time
Love since the first time
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4628
Age : 24
Localisation : Un petit bled paumé près d'Orléans
Humeur : Do gousha mi doïde
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Ven 16 Jan - 15:59

affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid affraid
Comment oses-tu couper à ce moment!?
Je veux savoir pourquoi Sara est partie (enfin je me doutes que c'est à cause de Nathan )
D'ailleurs merci pour l'accident!Bon il n'y a pas eu de morts mais c'est bien quand même (le camion c'était celui des éboueurs? lol! )
Oh et une petite pensée de Mike
Citation :
je met mes mains trop haut… ou trop bas?!
Le dilemme cornélien: les seins ou les fesses
(tu parles d'un gentleman lol! )
Revenir en haut Aller en bas
dacbc77
Première Caresse
Première Caresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 26
Localisation : Dans La Loge De GE ou En Plein Poker Avec Gus
Humeur : Impatiente Pr Le Snickers
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Sam 17 Jan - 0:03

lol! michael reste un ado qd meme Razz
bon voilà la suite sans sadisme (ou presk )


Chapitre 50: Too Soon For Leaving

Je m’apprête à entrouvrir mes lèvres pour intensifier ce baiser, mais elle se décolle brusquement de moi.
S- Je suis désolé Michael.
Sans me donner un quelconque regard, je la voit disparaître dans une autre pièce. Il me faut quelques secondes pour revenir sur Terre, mais rapidement une seule chose deviens clair dans mon esprit, je ne peut pas la laisser partir, pas cette fois, et surtout pas comme ça, alors je m’élance à sa recherche dans la maison. Je la trouve rapidement dans un couloir. Elle est dos à moi, et ne me vois donc pas arriver.
M- Sara…
Elle se tourne rapidement vers moi, et je peut voir une larme rouler sur sa joue. Le fantôme de Nathan a refait surface…
S- Mi…
M- Sara, je ne suis pas comme lui… je ne te ferais jamais de mal. Tout se que je veut c’est que tu sois heureuse, et je veut que tu le sois avec moi, parce que je sais que je pourrais réussir à te faire sourire quoiqu’il arrive, tout comme toi tu peux le faire avec moi… et… mon cœur bat pour toi… depuis la première seconde où je t’ai vu.
Tout en parlant je me suis approché d’elle. Peu à peu ses larmes se sont effacées et je crois même deviner un sourire. Elle fait un pas vers moi sans me quitter des yeux, et pose ses mains sur les miennes. Elle ne retient alors plus son sourire et le laisse illuminer son visage, avant qu’il ne se propage sur le mien. Ses lèvres viennent alors rapidement épouser les miennes, mais contrairement à toute à l’heure, ce baiser et beaucoup plus passionné, et c’est même Sara qui, la première, entrouvre ses lèvres pour me laisser redécouvrir le contact chaud et humide de sa langue. À cet instant, un millier de papillons se met à danser dans mon ventre. Ses bras s’enroulent autour de ma nuque, tandis que les miens prennent place dans son dos. Nos langues se lient, se caressent, alternant tendresse et passion. Je veut pas m’éloigner d’elle… je ne veut plus jamais l’être… Notre ballet continue, et nous commençons à manquer, mais je m’en fiche, car c’est elle mon oxygène, et rien ne pourra nous séparer… sauf peut-être la sonnerie de son téléphone! Ses lèvres se décollent des miennes, mais je garde tout de même le contact de nos doigts enlacés pendant qu’elle sort son téléphone.
S- C’est mon père… Je… je suis désolé mais je dois répondre.
M- C’est pas grave, je reste là.

Je m’en veut de lui faire ça à ce moment-là, mais je n’ai pas le choix. Mon père sera plus qu’en colère si je ne répond pas. Le petit baiser que Michael me donne avant que je m’éloigne pour décrocher, me redonne cependant le sourire, je sais que lui ne m’en veut pas.
S- Allô.
Fr- Sara je peut savoir où tu es?
S- Euh… je suis à l’anniversaire d’un ami.
Et je l’avais prévenu, mais apparemment il a beaucoup de trous de mémoire me concernant!
Fr- Comment il s’appelle?
S- Lincoln, pourquoi?
Fr- Ces parents travaillent dans quoi?
S- Il vit dans une famille d’accueil, pourquoi tu me demandes tout ça?
Fr- Il est tard Sara, tu devrais rentrer à la maison.
S- Mais il n’est que 22h.
Fr- Je ne t’ai pas demandé ton avis Sara, je te dis de rentrer, tu le fais! Je vais envoyer Charles te chercher.
S- Mais…
BIP! BIP! BIP!
J’en reviens pas, il m’a raccroché au nez! D’abord il m’oblige à rentrer et maintenant ça! En plus je suis certaine que l’heure n’est pas la raison pour laquelle il veut que je rentre. En vérité c’est parce que les parents de Lincoln ne sont pas important, ni riches. Il a toujours pensé que les « riches » ne devaient pas se mélanger aux « pauvres ». Je déteste cela, je le déteste lui! Pourquoi est-ce qu’il me fait ça ce soir? Le soir où Michael et moi sommes enfin plus que des amis!
M- Ca va Sara?
Je me retourne vers lui, et voit son sourire de charmeur. Comment je vais lui dire que je dois partir? Je baisse les yeux pour ne pas croiser son regard déçu.
S- Il… mon père veut que je rentre.
M- Dans combien de temps?
S- Il envoie Charles alors, dans moins d’un quart d’heure.
M- Tu veux que j’attende avec toi?
Je relève la tête vers lui. Le ton de sa voix est plutôt enjoué, et non pas déçu.
S- Tu ne m’en veux pas?
M- Ce n’est pas de ta faute si tu dois rentrer Sara.
S- Oui, mais je… enfin… j’aurais préféré rester avec toi.
M- Tu n’es pas encore partie
Je lui souris doucement et prend sa main.
S- Alors tu attends avec moi?
M- Oui.
Il m’embrasse doucement, avant que nous n’allions nous installer sur le perron de la maison en attendant que Charles arrive. Nos doigts restent liés. J’adore cette sensation, peut-être pas autant que quand nous nous embrassons, mais j’aime savoir qu’il est là… juste au bout de mes doigts.

Nous restons silencieux pendant un petit instant mais cela n’a rien de gênant, au contraire, c’est plutôt agréable. Tout à coup je la sens frissonner contre moi. Il faut dire que le mois de décembre débute, et donc la température commence à diminuer.
M- Tu as froid? On peut rentrer si tu veux?
S- Non, je préfère reste ici.
Moi aussi je préfère être là, mais si elle tombe malade par ma faute…
M- Tiens, prend ma veste.
Je la retire rapidement avant de lui poser sur les épaules sans qu’elle n’est le temps de protester.
S- C’est toi qui va avoir froid maintenant.
M- Je vais bien ne t’en fais pas. Il ne me faut qu’une chose pour me réchauffer.
S- Quoi?
M- Un baiser.
Elle me sourit avant de m’embrasser tendrement. J’ai du mal à me séparer de ses lèvres plus de quelques minutes, et vu qu’elle va bientôt partir, je veut en profiter au maximum.
M- Tu n’as rien de prévu demain?
S- Non.
M- Tu pourrais passer au restaurant de Henry. Je dois y travailler, mais je pourrais m’arranger pour finir plus tôt et manger avec toi en fin de service.
J’espère qu’elle va accepter, car je ne tiendrais pas jusqu’à lundi sans la voir et surtout sans l’embrasser.
S- C’est un rendez-vous Scofield?
M- Je crois que oui.
S- Alors je viendrais.
Nous échangeons un sourire avant que nos bouches ne se soudent de nouveau l’une à l’autre, et ne se quittent plus jusqu’à se que l’arrivée de Charles nous oblige à nous arrêter.

Michael m’aide à me relever et nous allons ensuite main dans la main jusqu’à la voiture. En parfait gentleman, il m’ouvre la portière.
M- Tu vas me manquer.
S- Toi aussi, mais on a un rendez-vous n’oublie pas.
M- Ca c’est impossible.
Je rie doucement, avant qu’il ne vienne déposer un tendre baiser sur mes lèvres.
M- A demain.
S- A demain.
Je l’embrasse une dernière fois avant de monter en voiture, et de m’apercevoir que j’ai quelque chose qui lui appartient.
S- Michael, ta veste.
M- Gardes-la, je la récupérerais la prochaine fois où tu m’inviteras chez toi.
Il me fait un petit clin d’œil qui me fait comprendre qu’il compte bien passer le plus de temps possible avec moi, et je ne suis pas du tout opposée à cette idée, bien au contraire…
M- Au revoir.
Je lui fais un dernier petit signe de la main, avant que Charles ne démarre la voiture.
Ch- Apparemment tu as passé une très bonne soirée Sara.
S- Mieux que ça.
Je vois le sourire de Charles à travers le rétroviseur, mais je préfère fermer les yeux pour repenser à ce soir, tout en respirant l’odeur réconfortante que m’offre la veste de mon nouveau petit ami. Finalement il ne sera pas si loin que ça cette nuit…


maintenant je peut partir en vacances lol!
le fofo va trop me manquer et vous aussi mais bon je pouvais pas refuser l'invitation d'amaury Razz
je vous fait de gros gros et vous dis à dans une semaine avec bcp de misa Wink
Revenir en haut Aller en bas
Love-MiSa-Love
L'émeute
L'émeute
avatar

Féminin
Nombre de messages : 79
Localisation : Dans mon coeur
Humeur : Calme
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Sam 17 Jan - 0:41

AHHHH TROP HEUREUSE DE RELIRE TA FIC !!!!!! Very Happy

ELLE EST TOUJOURS AUSSI GENIAL !
Revenir en haut Aller en bas
http://MiSa-And-PrisonBreak.skyrock.com
MisaRose
Love since the first time
Love since the first time
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4628
Age : 24
Localisation : Un petit bled paumé près d'Orléans
Humeur : Do gousha mi doïde
Date d'inscription : 08/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Sam 17 Jan - 11:39

Ca y est ils sortent ensemble!!!!!!!!!!!!!!!!


Et tu as changé ta ban ISB!!Il y a plus Nathan et Nika!Et il y a mon chouchou!
On est vraiment gâtées!
Je te souhaites de bonnes vacances!
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Dim 18 Jan - 18:16

coucou ma juju :heart:

merci pour toutes ces belles suites

le MISA commence à se rapprocher très
par contre, te connaissant j'ai peur pour les suites à venir pale pale pale


bonnes vacances et reviens vite cheers cheers cheers cheers


gros
Revenir en haut Aller en bas
Love-MiSa-Love
L'émeute
L'émeute
avatar

Féminin
Nombre de messages : 79
Localisation : Dans mon coeur
Humeur : Calme
Date d'inscription : 10/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Mer 21 Jan - 17:10

JE VEUX LA SUITE !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://MiSa-And-PrisonBreak.skyrock.com
portugalita
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 19/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Sam 24 Jan - 19:20

Moi aussi je voudrais bien une suite....
Avec du MiSa de préférence...
Revenir en haut Aller en bas
dacbc77
Première Caresse
Première Caresse
avatar

Féminin
Nombre de messages : 322
Age : 26
Localisation : Dans La Loge De GE ou En Plein Poker Avec Gus
Humeur : Impatiente Pr Le Snickers
Date d'inscription : 02/01/2009

MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   Dim 25 Jan - 14:45

Coucou les filles je viens de rentrer de vacances!!
merci pour vos coms
je vous ecris la suite pour ce soir avec du misa Wink
ma tink' le mode sadik est off pr un petit moment lol!
a toute les filles
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14   

Revenir en haut Aller en bas
 
It Should Be Best Years Of Our Lives_ Chap 65_p.14
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» 26 Years Diary
» 50 Years in space
» [Exposition] Pixar: 25 Years of Animation (à Paris en novembre 2013)
» 70 YEARS OF MARVEL COMICS POSTER
» Xound 3 years solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MiSa' Story :: WENTWORTH/SARAH & MICHAEL/SARA :: Fanfictions-
Sauter vers: