MiSa' Story


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au secour de Michael !!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Sam 25 Juil - 22:45

Re les filles voilà la suite, bonne lecture !!



Une dizaine de minutes plus tard, Michael avait fini de préparer le repas, il appela Sara et déjeunèrent tranquillement en parlant de tous et de rien, ils rigolaient, se dévorer des yeux.
Après avoir forcé Michael, à la laisser faire la vaisselle, Sara et lui retournèrent au salon, Michael remarqua des sacs sur le canapé.
Michael : Alors qu’est ce que tu as acheté.
Sara le regarda.
Sara : Je te trouve bien curieux.
Il lui sourit.
Michael : Tu ne veux pas me le dire c’est ça.
Sara : Je vois que tu commences à me connaitre.
Michael : On dirait.
Sara lui sourit à son tours, elle prit les sacs, les posa sur la table basse et s’assit par terre.
Michael la regarda faire en souriant et s’assit en face d’elle mais lui était sur le canapé. Il regarda Sara sortir ses achats de son sac, il y avait un grand cadre, de la colle, des ciseaux et des crayons. Puis elle sortit les photos qu’elle avait empruntées à Michael et lui tendit.
Sara : Tiens je te les rends, c’est gentil de me les avoir prêtés.
Michael : Tu as fais ce que tu voulais avec.
Sara hocha la tête, puis sortit d’autres photos.
Michael : Tu les as faits en double.
Sara lui sourit.
Sara : J’ai envie de faire une surprise à LJ.
Michael la regarda puis regarda ce qu’elle venait d’acheter.
Michael : D’accord je vois où tu veux en venir.
Sara : C’est vrai !!!!
Il hocha la tête.
Sara : Tu crois que ça lui plaira, je ne voudrais pas lui faire de la peine.
Michael : Je suis sûre qu’il sera content, t’inquiète pas.
Sara acquiesça.
Michael : Tu veux un coup de main.
Sara : C’est gentil, mais non.
Michael : Ca ne te déranges pas si je reste là.
Sara réfléchit quelques instants.
Sara : J’ai le choix.
Michael : Heu………………… Non pas vraiment.
Sara rigola.
Sara : Bien sûre que tu peux rester là.
Michael lui sourit.
Lui et Sara continuèrent à discuter, pendant que Sara fessait une sorte de montage photos, avec des photos d’LJ avec ses parents, de temps en temps elle demandait son avis à Michael qui acquiesçait toujours en hochant la tête ce qui fessait sourire Sara.
Au bout d’un peu moins de deux heures, elle eu fini de découper, coller et placer les photos, elle mit la plaque de verre sur le cadre et l’accrocha pour ne pas qu’il tombe, puis elle demanda à Michael.
Sara : Dans combien de temps LJ rentre.
Michael regarda sa montre.
Michael ; Une demi-heure.
Sara le regarda avec une petite moue.
Sara : Tu crois que tu pourrais mettre le cadre dans sa chambre sans risquer la crise cardiaque.
Michael : En me préparant psychologiquement, je crois que je pourrais y arriver.
Sara lui sourit.
Sara : Merci.
Michael prit le cadre et l’emmena dans la chambre pendant que Sara ranger ce qu’elle avait utilisée, quand Michael revient quelques minutes plus tard, il lui dit avec un grand sourire.
Michael : J’ai une idée.
Sara : C’est quoi ???
Michael : Je vais te donner un cour de cuisine.
Sara le regarda avec de grand yeux en secouant la tête.
Sara : Non.
Michael : Si.
Sara : Michael, je ne tiens pas à brûler tout un repas.
Michael : On ne va pas préparer un repas, on va faire un gâteau, un au chocolat c’est les préférer d’LJ.
Sara : Je ne pense pas qu’LJ les aime brûler.
Michael lui tendit ses mains.
Michael : Allez viens.
Sara secoua la tête.
Sara : Non.
Michael : Tu n’as pas le choix Sara.
Sara : Vraiment !!!!!
Il hocha la tête.
Michael : Ouais.
Sara : Sinon quoi ?
Michael lui lança un regard intense.
Michael : Tu tiens vraiment à rejouer à ce petit jeu.
Sara comprit qu’il fessait référence à ce qu’il c’était passer pendant la matinée dans la cuisine, elle le regarda en se mordant la lèvre et finit par lui prendre les mains, Michael l’aida à se relever et lui sourit.
Sara passa devant lui, elle entendit Michael dire.
Michael : Moi ça ne m’aurez pas déranger.
Sara s’arrêta et se tourna vers Michael.
Sara : Qu’est ce que tu as dit.
Michael : Rien du tout.
Sara : J’avais cru.
Elle s’approcha de Michael et déposa délicatement un baiser sur ses lèvre, puis se recula légèrement et lui dit.
Sara : Moi non plus ça ne m’aurai pas déranger.
Elle le regarda puis se dirigea vers la cuisine, laissant Michael au milieu du salon, au bout de quelques secondes il entendit Sara.
Sara : Bah alors Michael tu viens.
Michael secoua la tête, et se parla à lui-même.
Michael : Je suis dingue de cette fille.
Puis il alla rejoindre Sara dans la cuisine.


Au bout d’une dizaine de minutes, une voix se fit entendre derrière la porte d’entrée.
Voix : Je suis sûre que c’est la sienne.
Quelques secondes plus tard LJ rentra dans l’appartement.
LJ : Je te dis que j’en suis sûre.
Voix : LJ y en a beaucoup de voiture comme ça.
LJ : D’accord alors je te parie 10$.
Voix : Je ne pari pas LJ.
LJ : Allez Véro, soit sympa, si tu es tellement sure que ce n’est pas la sienne tu n’as rien à perdre.
Veronica le regarda perplexe.
Veronica : D’accord je tiens le pari.
LJ se mit à sourire quand il entendit des éclats de rire provenant de la cuisine.
LJ regarda Veronica et lui tendit la main.
LJ : Tu me dois 10$.
Veronica : Je te donnerai les 10$ quand j’aurais vu Sara de mes propres yeux.
LJ : D’accord.
LJ posa son sac à côté du canapé et se dirigea vers la cuisine avec Veronica. En arrivant ils virent Michael et Sara rigolaient.
LJ : Salut vous deux.
Michael et Sara se retournèrent.
Michael/Sara : Salut.
Veronica : Bonjour.
Michael : Salut Véro.
Sara : Bonjour.
Veronica : Ravie de vous revoir Docteur Tancredi.
Sara : Pas de Docteur, appelez-moi Sara.
Veronica : D’accord, alors vous m’appeler Veronica.
Sara : Pas de problème.
Les deux jeunes femmes se sourirent.
LJ : Qu’est ce que vous fessiez.
Sara : Ton oncle à insister pour me donner un cour de cuisine.
LJ : Cooooooool !!!!! Qu’est ce que vous préparer.
Michael : Un gâteau au chocolat.
LJ : Génial, je peux goûter.
Sara : Non surtout pas.
Il la regarda surpris.
LJ : Pourquoi ?
Sara et Michael se regardèrent et se mirent à rigoler à nouveau.
Michael : Disons que nous avons eu un petit problème.
Sara qui rigolait toujours lui dit.
Sara : Tu appelles ça un petit problème toi.
LJ : Qu’est ce qui c’est passer au juste.
Michael : Sara a malencontreusement confondu le sucre avec le sel.
LJ vit Sara mettre ses deux mains sur son visage et secouai la tête.
Sara : Ce n’est pas vrai.
LJ la regarda en souriant.
LJ : Ce n’est pas si grave.
Sara regarda LJ en souriant.
Michael : LJ à raison, ce n’est pas si grave que ça, le gâteau est juste………….
Sara regarda Michael.
Sara : Juste…………….
Michael : Heu…………..
Michael chercher ses mots, Sara le devança.
Sara : Juste infecte et immangeable.
Il regarda le saladier où se trouver la pâte à gâteau puis Sara et dit avec une légère grimace.
Michael : Ouais.
Sara : Ouais.
Michael haussa les épaules.
Michael : Ce n’est pas grave, on a tous ce qu’ils faut, on va en refaire un autre.
Sara : On, non je crois que tu rêves là Michael, tu le feras tous seul le prochain gâteau, moi à partir de maintenant je reste loin de tes fourneaux.
Michael : Allez Sara.
Sara : C’est hors de questions.
LJ et Veronica se regardèrent en souriant.
Michael : Tu ne vas pas abandonner aussi facilement.
Sara : Si !!!
Elle avait dit ça avec un grand sourire.
Michael : Allez !!!!
Il lui fit une petite moue.
Michael : Pour moi.
Sara le regardant en soupirant.
LJ se rapprocha de Veronica et murmura.
LJ : Je crois que ça pourrai devenir intéressant.
Veronica acquiesça.
Sara : Essaierais-tu de m’attendrir Michael.
Michael : S’il te plais, et puis maintenant que je sais que tu as quelques problèmes de vue, je mettrai une étiquette sur les bocaux pour ne plus les confondre.
Sara le regarda et resta bouche bée, pendant que Michael souriait et fessait un clin d’œil à LJ et Veronica qui lui souriaient.
Sara : Okay !!!!
Michael regarda de nouveau Sara.
Michael : Alors ?
Sara : D’accord.
Michael : C’est vrai.
Elle hocha la tête.
Sara : Ouais.
Michael : Génial !!!
Sara : Par contre avant, tu as un truc là.
Sara désigna la joue de Michael, il s’essuya alors la joue.
Michael : Du chocolat ?
Sara : Ouais.
Veronica regarda LJ et lui demanda tout bas.
Veronica : Il n’a rien ?
LJ secoua la tête.
LJ : Rien du tout.
Ils se lancèrent un regard intrigué.
Michael : C’est bon.
Sara : Non attend.
Michael ne vit pas Sara prendre la spatule qui se trouver dans le saladier.
Sara : Là…………………
Elle leva la spatule et avant que Michael puisse réagir elle étala le chocolat qui se trouver dessus sur sa joue.
Sara : …………..c’est mieux.
Michael resta bouche bée devant le geste de Sara, qui elle se reculait avec la spatule et le saladier, Veronica, elle avait mis une main sur sa bouche pour ne pas éclater de rire, par contre LJ lui ne se retenu pas et explosa de rire, sous les yeux amuser de Sara.
LJ : Tu ne l’as pas loupé.
Sara : Tu es sûre, parce que je n’en suis pas certaine.
Elle regarda Michael.
Sara : Avec ma mauvaise vue on ne sait jamais.
Michael : D’accord, je n’aurais pas dû.
Sara : Tu crois ça.
Michael hocha la tête en fermant les yeux.
Michael : Ouais.
Sara lui fit un grand sourire.
Sara : Je vois que tu as compris la leçon.
Michael : Je dirai même que je l’ai très bien enregistré.
Sara lui sourit.
Sara : Tant mieux.
Michael : Par contre tu sais ce que j’aime bien avec le chocolat.
Sara secoua la tête.
Sara : Non.
Elle vit Michael se dirigeait vers le frigo, l’ouvrit et y prendre quelque chose, il renferma la porte.
Michael : De la crème chantilly.
Michael secoua la bombe de chantilly qu’il avait dans la main et regarda Sara avec un regard plus qu’éloquant.
Sara : Je vois exactement où tu veux en venir Michael, alors pose immédiatement cette bombe de chantilly, tu veux.
Michael continuait de secouer la bombe en regardant Sara.
Michael : C’est un ordre du médecin !!!!
Sara : Pourquoi ça changerai quelques chose.
Michael réfléchit quelques secondes.
Michael : Heu………….Non.
Sara : Dans ce cas.
Michael se rapprocha dangereusement d’elle, Sara ne pouvait s’empêcher de rigoler.
Sara : S’il te plait Michael posa cette bombe.
Il secoua la tête et affichait un sourire malicieux.
Michael : Je n’en est pas du tout envie.
Sara contourna la table et se retrouva en face de lui.
Michael : Lutte pas comme ça Sara.
Sara : Je ne te laisserai pas m’avoir aussi facilement.
Michael : Vraiment !!!
Sara : Ouais.
Michael : Dans ce cas.
Sara le vit enlever le capuchon de la bombe.
Michael : Je crois que tu vas être obligé de courir.
Sara secoua la tête.
Sara : Non.
Michael : Hooo si !!
Il commença à faire le tour de la table alors Sara se mit à courir autour de la table, puis dans toute la cuisine sous les rires de Veronica et LJ, Sara finit par sortir de la cuisine poursuivi par Michael.
Veronica regarda LJ et lui demanda.
Veronica : Qui est cette homme et qu’est qui ont fait de ton oncle.
LJ sourit.
LJ : J’en sais rien, mais une chose est sûre, j’adore le nouveau Michael.
Veronica lui sourit, puis ils entendirent les éclats de rire de Sara, LJ attrapa la main de Veronica et l’entraina hors de la cuisine.
LJ : Viens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Dim 26 Juil - 15:29

merci pour la suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

mike et sara font une bataille de chantilly chocolat lol! lol!

j'adore et veronica et lj n'en revienne pas et se demande si c'est mike

Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Dim 26 Juil - 15:35

Merci pour ces suites

mort de rire coment michael se venge de sara

avec la chantilly
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Dim 26 Juil - 15:48

a quand la suite ??
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Dim 26 Juil - 20:34

Slt les filles vous allez bien, merci pour vos coms, voilà une suite, bonne lecture !!!


En arrivant dans le salon, ils virent Michael face à face mais ils étaient séparer par le canapé.
Michael : Tu peux continuer à courir Sara mais je finirai par t’avoir.
Sara : C’est bien ce que je crains.
Il lui sourit, puis essaya à nouveau de l’attraper mais elle s’esquiva une fois de plus. Il continua à la poursuivre plusieurs minutes puis s’arrêta et décida de se cacher en fessant signe à LJ et à Veronica de ne rien dire, au bout de quelques secondes Sara réapparu dans le salon et regarda autour d’elle mais ne voyant pas Michael, elle se dit qu’il devait préparer un mauvais coup, elle regarda LJ et Veronica.
Sara : Qu’est ce qu’il prépare encore.
Veronica la regarda avec une légère grimace.
Veronica : Désoler Sara.
Sara : Qu’est ce qui se passe.
Soudain une voix se fit entendre.
Voix : Bouhhhh !!!!!!!
Sara sursauta en se retournant, elle se trouva nez à nez avec Michael qui avait mis de la crème chantilly sur sa main, Sara n’eu même pas le temps de réagir que Michael lui mis sur le visage.
Michael : Je t’ai dit que je t’aurais.
Sara rigola, prit un peu de crème chantilly et la goûta.
Sara : Très bon.
Michael sourit.
Sara : Ca y est tu es content de toi.
Michael : Très oui. Par contre je ne pensais pas que tu courais aussi vite.
Sara lui sourit.
LJ : Ca y est vous avez fini de vous amuser.
Michael et Sara le regardèrent avec un léger sourire.
LJ : Non parce que maintenant que vous m’avez parlé de gâteau, j’ai
envie d’en manger un.
Veronica : Traduction, dépêchez-vous d’aller vous nettoyez le visage, que vous vous remettiez à mon gâteau.
Elle regarda LJ.
Veronica : J’ai bien traduit.
LJ : Ouais, c’est à peu prés ça.
Michael et Sara se regardèrent en souriant.
Michael : D’accord, on va enlever ce qu’on a sur le visage et on se remet aux fourneaux.
LJ : Je crois que c’est une bonne idée.
Sara et Michael se dirigèrent en rigolant vers la salle de bain, sous les yeux de Veronica et d’LJ.
LJ : Quand ils sont tous les deux, on dirait de vrais gamins.
Veronica : J’ai l’impression, oui !!!! C’est bizarre de voir ton oncle comme ça, lui qui est toujours si…………………………..
LJ : Adulte !!!!!!!
Veronica : Ouais !!!! C’est rare de le voir s’amuser ainsi.
LJ : Moi je trouve ça marrant.
Veronica lui sourit.
Du côté de la salle de bain, Sara se nettoyer le visage, pendant que Michael était assis sur un meuble et la regarder.
Sara : Tu ne m'as pas loupé.
Michael : Toi non plus je te signale, et en plus je te rappelle que c’est toi qui à commencer.
Sara : C’est vrai, mais tu l’avais bien chercher.
Sara se retourna Michael lui tendit une serviette.
Sara : Merci !!!!!
Elle s’essuya la figure, puis prit un gant et se tourna vers Michael.
Sara : Allez, je vais nettoyer mes bêtises.
Michael regarda Sara.
Sara : Attention ça va être froid.
Elle passa le gant sur la joue de Michael pour lui enlever le chocolat, puis lui essuya le visage avec la serviette.
Sara : Et voilà tu es tout propre.
Michael la regardait en souriant, leurs regards s’accrochèrent, il posa ses mains sur les hanches de Sara, celle-ci baissa la tête pour n’être plus qu’a quelques centimètres des lèvres de Michael. Elle lui sourit timidement, et déposa un baiser sur ses lèvres puis se recula légèrement pour le regarder, les yeux de Michael naviguait entre les yeux et les lèvres de Sara, le voyant faire cette dernière déposa à nouveau ses lèvres sur celle de Michael et l’embrassa délicatement. Il répondit aussitôt à son baiser. Michael finit par se relever en continuant d’embrasser Sara, il resserra son étreinte et Sara passa ses bras autour de son cou. Au bout de quelques secondes Michael passa sa langue sur les lèvres de Sara qui se mit à frissonner et soupira de plaisir. Elle entre ouvrir légèrement la bouche pour laisser Michael caresser sa langue avec la sienne, quand leurs deux langues se trouvèrent enfin, Sara se serra davantage contre Michael.
Au bout de quelques minutes, ils se séparèrent à bout de souffle, restant front contre front, Michael passa une main sur la joue de Sara, ce qui la fit sourire, elle rouvrit les yeux et son sourire s’agrandit en voyant celui de Michael et la façon dont il la regardait.
Il allait l’embrasser de nouveau quand une voix se fit soudain entendre.
Voix : Vous avez bientôt fini, je commence vraiment à avoir faim moi.
Michael ferma les yeux et secoua la tête.
Michael : LJ, LJ, LJ.
Sara sourit.
Sara : Je crois qu’on ferait mieux d’y retourner.
Michael : On n’a pas vraiment le choix.
Ils se sourirent et quittèrent la salle de bain.
Vers 17 heures, Michael, Sara, LJ et Veronica discutés dans le salon après avoir manger le gâteau que Sara avait finalement réussis à préparer. Veronica raconter ce qu’elle avait fait ces derniers jours, quand elle se tourna vers Sara et lui dit.
Veronica : D’ailleurs j’ai croisé votre père aujourd’hui.
Sara : Je suis désolé pour vous.
Veronica la regarda surprise, Michael lui sourit et secoua légèrement la tête, Veronica l’interrogea du regard, il lui fit comprendre de ne pas chercher à savoir pourquoi elle avait dit ça.
Veronica : D’ailleurs, il semblait légèrement énerver.
Sara : Tiens dont c’est pas dans ces habitudes pourtant.
Veronica : Il essayait de vous joindre, je crois.
Sara se mit à sourire.
Sara : Tous s’explique alors.
Veronica : Je l'ai vu essayer sur votre téléphone portable.
Michael regarda Sara.
Michael : J’ai pas entendu ton téléphone sonner.
Sara : Ca c’est parce qu’il n’a pas sonné.
Michael : Tu l’as mis en vibreur.
Sara le regarda avec un léger sourire, sortit son portable de sa poche et lui montra.
Sara : Je l’ai éteint.
Michael sourit.
Michael : D’accord.
LJ : Ca sers à quoi d’avoir un portable si on l’éteint.
Sara : A moi ça m’évite les prises de tête.
LJ : Tu ne t’entends pas avec ton père.
Sara regarda LJ.
Sara : Je ne dirai pas que je ne m’entends pas avec, mais on a des relations assez……………..difficiles, tendues.
LJ : Pourquoi ???
Sara : C’est une longue, très longue histoire.
LJ : Si tu veux, tu peux…………..
Sara : Non.
Elle lui fit un léger sourire.
Sara : C’est gentil mais non.
LJ : Tu es comme Michael, tu n’aimes pas parler de ta vie.
Sara : J’avoue, je n’aime pas trop.
LJ : Ca a un rapport avec la mort de ta mère, si tes relations sont tendues avec lui.
Sara : Heu !!!!!
Michael remarqua que Sara semblait un peu gênée.
Michael : Arrêtes avec tes questions indiscret LJ.
LJ regarda son oncle puis de nouveau Sara.
LJ : Désoler.
Sara : Non c’est pas grave.
Sara remarqua qu’LJ semblait intriguer.
Sara : Ecoute, pour faire court disons que j’ai fait quelques bêtises dont je ne suis pas vraiment fière, et malheureusement pour moi, il s’affère que mon père à une excellente mémoire.
LJ : Ca peut pas être aussi grave que ça.
Sara : Pourquoi tu dis ça.
LJ : Je sais pas tu n’as pas l’air du genre à t’attirer des ennuis.
Sara sourit.
Sara : Ne te fit pas aux apparences, il y a vraiment une période de ma vie dont je ne suis pas fière, d’ailleurs je fais tous pour l’oublier.
LJ : C’est dommage, étant donner que tu as perdu ta mère, on pourrai croire que ça vous aurez rapprocher toi et ton père.
Sara haussa les épaules.
Sara : Ca marche pas toujours comme ça.
LJ : Je trouve pas ça normal.
Sara : De quoi ?
LJ : C’est ton père, il est censé t’aider à surmonter tes problèmes, pas te rappeler les bêtises que tu as fait, il devrait pas t’en tenir rigueur en tous cas moi mon père ne l’aurait jamais fait.
Sara lui sourit.
Sara : Ca c’est parce que tu avais un père génial.
LJ sourit en hochant la tête.
LJ : Ouais. Je pensais pas dire ça un jour, mais dans mon malheur je suis chanceux. J’ai quand même eu la chance d’avoir des parents géniaux qui m’aimaient malgré tous.
Sara lui sourit.
LJ : On m’a toujours dit que tous les parents aimaient leurs enfants, et bien laisse moi te dire que le tien, il a une drôle façon de t’aimer.
Sara se mit à rire.
LJ : Ca a pas l’air de te peiner plus que ça.
Sara : La peine elle est là au début, après t’apprends à recevoir les coups et tu finis par te blinder avec le temps.
LJ : Avec le temps tu dis.
Sara : Ouais, mais je te conseille pas, on a beau être habituer ce n’est jamais vraiment agréable.
LJ : J’imagine. Je peux te poser une question indiscrète.
Veronica et Michael qui était toujours là et qui écouter la conversation dirent en même temps.
Veronica/Michael : Une autre tu veux dire.
Sara sourit.
LJ : Ouais, une autre.
Sara : Vas-y je t’écoute.
LJ : Tu ne t’ai jamais dit qu’il aurai été mieux qu’on t’enlève ton père au lieu de ta mère.
Sara : Heu…………………………………….. Ma mère ne m’as pas été enlever, comme la tienne te l’a étais ou bien celle de Michael, moi la mienne, elle est …………. Partie de son plein gré, personne ne la prise au dépourvue.
Sara commençait à avoir les larmes aux yeux
LJ : Elle………………….Elle s’est…………………
LJ avala sa salive.
LJ : ………………….Suicidée.
Sara hocha la tête.
Sara : Ouais. Alors même si mon père ne s’est jamais vraiment occuper de moi quand j’étais petite, je me disais que lui au moins il était là, il était pas partit.
LJ : Elle savait qu’elle te laisserait toute seule avec lui, et l’a quand même fait.
Sara : On sait jamais ce qui ce passe dans la tête des gens.
LJ était sidérer, il n’arrivait pas à imaginer qu’on puisse partir volontairement loin de sa fille.
LJ : Elle……………………..Elle t’a abandonné.
Sara hocha la tête, des larmes commencer à apparaitre sur ses joues.
Sara : Ouais, mais je me plais à croire qu’elle n’avait pas toute sa tête, ça m’aide.
Sara esquissa un léger sourire.
Michael qui remarqua que Sara pleurer, s’approcha d’elle.
Sara essuya ses larmes.
Sara : Désoler.
Michael : Non tu n’as pas à t’excuser.
LJ : Ouais, c’est ma faute j’aurais pas dû, je suis allé beaucoup trop loin.
Sara : Non ce n’est pas grave, tu es curieux c’est tout.
LJ : Oui mais bon y a des limites à la curiosité.
Michael : Tu peux aller me chercher un café s’il te plaît LJ.
LJ : Bien sûre, tu en veux un Sara.
Sara secoua la tête, elle pleurait toujours un peu.
Sara : Non merci c’est gentil.
Veronica : Par contre moi j’en veux bien un, alors je vais venir avec toi.
Michael sourit légèrement à Veronica sachant qu’elle fessait ça pour les laisser un peu seul.
Elle et LJ se dirigèrent vers la cuisine, Michael prit le visage de Sara entre ses mains.
Michael : Hé !!!
Sara essaya de lui sourire malgré les larmes qui coulaient sur ses joues.
Sara : Ca va passer, c’est rien.
Michael : Je suis désoler, j’aurais dû lui dire d’arrêter.
Sara : Non, c’est pas grave.
Michael : Sara, tu pleures !!!!
Sara : C’est juste que j’ai pas l’habitude d’en parlais mais ça fait du bien.
Michael la regarda peu convaincue.
Sara : Je t’assure.
Michael : D’accord, mais viens là.
Michael passa ses bras derrière son dos et Sara posa sa tête sur son épaule en fermant les yeux. Michael lui caressait les cheveux et lui murmurer des mots réconfortant a l’oreille, par moment Sara sentait qu’il lui déposer des baisers dans le cou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Dim 26 Juil - 20:44

mais !! pourquoi couper la suite comme ca !!je cris au scandale !!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Dim 26 Juil - 22:31

merci pour cette super suite

c'est vrai pourqu'oi la couper ??
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Dim 26 Juil - 22:38

oui c'est vrai c'est pas sympa de couper là alors voilà la suite !!

Au bout de quelques minutes, Veronica et LJ étaient revenu dans le salon, les voyants revenir Sara voulu se desserrai de l’étreinte de Michael, mais ce dernier voulait la garder contre lui alors elle se détache légèrement mais garda sa tête sur l’épaule de Michael qui avait passé un bras autour de ses épaules et lui caresser le bras. Ils continuèrent à discuter pendant plusieurs minutes, quand un téléphone se mit à sonner. Sara lança un regard suspect à son portable.
Sara : Je l’ai rallumé ???
Michael : On dirait.
Sara se pencha et prit son portable qui se trouvait sur la table basse, elle se mit à soupirer en regardant l’écran.
Sara : Et moi qui pensais qu’il allait finir par se lasser.
Michael : Ton père !!!!!
Sara : Ouais, va falloir que je réponde sinon il va finir par me taper une crise.
LJ : Il te laissera un message, si tu ne réponds pas.
Sara : Ouais mais je craint que mon répondeur finisse par porter plainte pour harcèlement, c’est pas légale de laisser autant de messages.
LJ se mit à rire.
LJ : Le répondeur peut-être pas mais toi oui.
Sara se mit à rire.
Sara : Ne me donne pas des idées pareils, je pourrais le faire.
Le téléphone qui c’était arrêter se remit à sonner.
Sara : Houuuuuu !!!!! Deux fois de suite, il doit vraiment être énerver.
Elle se leva.
Sara : Vaut mieux que je réponde.
Michael : Va dans mon bureau, tu seras plus tranquille.
Sara : Merci.
Sara commença à s’éloigner quand LJ lui demanda.
LJ : Dis moi Sara, ça ne serai pas plus raisonnable que tu attendes qu’il se calme avant de lui parler.
Sara : Ha non, ça serai beaucoup moins marrant.
Elle lui fit un grand sourire puis partit parler à son père.
LJ regarda son oncle.
LJ : Marrant ??
Michael haussa les épaules.
LJ : Depuis quand c’est marrant de se faire engueuler au téléphone.
Veronica : moi c’est que je me demande c’est depuis quand…………
Elle regarda Michael.
Veronica :………….Tu laisses quelqu’un rentrer dans ton bureau.
LJ : Véro c’est Sara.
Elle le regarda en hochant la tête.
Veronica : Ouais c’est vrai
Michael : Ca veut dire quoi ça.
Veronica : Rien a part que c’est Sara, la fille dont tu es raide dingue.
LJ : Celle qui t’as redonné le sourire, qui sait peut-être qu’elle arrivera à te faire retrouver le sommeil. Quoique je ne suis pas sûre que la prochaine nuit que vous allez passer ensemble, vous allez là passer à dormir, ou bien même à discuter.
Veronica se mit à rire.
Veronica : C’est clair.
Michael : Hé, ça suffit tous les deux maintenant.
Veronica : Ose dire que c’est faux.
LJ : Ouais c’est clair, ose.
Michael était légèrement embarrassé.
Michael : Ecoutez, ça c’est ma vie privée, elle ne vous regarde pas, elle ne regarde personne, excepter moi.
LJ : Et Sara.
Michael regarda LJ.
Michael : Et Sara.
LJ sourit.
Veronica : On te taquine Michael, on est content pour toi, Sara est une fille géniale.
Michael lui sourit et regarda en direction de son bureau.
Pendant ce temps dans le bureau de Michael, Sara parlait avec son père au téléphone.
Sara : Non pas aujourd’hui Papa.
Franck : C’est important Sara.
Sara : J’ai compris que c’était important mais pas aujourd’hui, demain si tu veux ou un autre jour.
Franck : Non demain je n’aurais pas le temps et je veux te voir avant la fin de la semaine.
Sara soupira.
Sara : Et si moi, j’ai autre chose à faire que venir te voir.
Franck : Ca fallait y penser avant de ne pas répondre à mes messages pendant une semaine.
Sara : Si je comprend bien, j’ai pas vraiment le choix.
Franck : Non, sauf si tu tiens à ce que je vienne chez toi, ou bien à Fox River.
Sara : Non, sans façon.
Franck : C’est bien ce que je pensais, alors je t’attends dans une demi-heure et sois pas en retard.
Sara n’attendit même pas qu’il ai fini sa phrase qu’elle raccrocha.
Sara : Il m’agace !!!!!!!!
Michael venait de déposer les tasses de café dans la cuisine passa au même moment devant la porte de son bureau et l’entendit.
Michael : Tout va bien.
Sara : La prochaine fois que j’ai l’idée de lui répondre assomme moi tu veux.
Michael s’approcha d’elle et l’enlaça par derrière, posant sa tête sur son épaule.
Michael : Je suis désoler, mais je ne pourrai jamais t’assommer.
Sara le regarda du coin de l’œil avec un léger sourire, mais le perdit vite quand elle lui dit.
Sara : Il a insisté pour me voir, alors je vais devoir partir.
Sans le regardait Sara sut que Michael avait perdu son sourire. Elle le sentit resserrai ses bras autours d’elle.
Michael : Et qu’est ce qui se passe si moi, j’ai pas envie de te laisser partir.
Sara se mit à rire.
Sara : C’est pas moi que ça dérangera le plus.
Michael lui déposa un baiser dans le cou avant de la faire se retourner pour qu’elle se retrouve face à lui, elle lui sourit mais Michael remarqua qu’elle ne semblait pas très presser d’aller voir son père.
Michael : Je me trompe ou il ne t’as pas vraiment donné le choix.
Sara : Pas vraiment non.
Michael : Si tu veux, tu pourras revenir quand tu en auras fini avec ton père.
Sara sourit.
Sara : C’est gentil, mais je ne sais pas pour combien de temps je vais en avoir et en plus je ne suis jamais d’une compagnie très agréable après avoir discuté avec mon père.
Michael : Je comprends.
Il passa une main sur la joue de Sara en souriant, elle lui rendit son sourire et Michael déposa un baiser sur ses lèvres. Sara le regarda en se mordant la lèvre.
Sara : Je ferai mieux d’y aller.
Michael acquiesça.
En voyant Sara revenir LJ lui demanda.
LJ : Tout va bien.
Sara : Ouais, mais je dois y aller.
LJ : Tu t’en vas.
Sara : Oui.
LJ regarda Sara.
LJ : Il t’a forcer à aller le voir c’est ça.
Sara se mit à rire.
Sara : Je vois que tu as cerner le personnage.
LJ lui sourit.
LJ : Bah en faite, on peut pas dire que tu as l’air super emballé d’aller le voir alors j’en déduis qu’il a dû insister.
Sara sourit en regardant LJ, puis elle dit au revoir a tous le monde prit ses affaires et sortit de l’appartement.
Quand Michael referma la porte, il remarqua qu’LJ semblait triste.
Michael : Ca va pas LJ ???
LJ : J’aurais préférai qu’elle reste, qu’elle dîne avec nous c’est tout.
Michael : Ca sera pour la prochaine fois LJ.
LJ : Promis !!!!!
Michael : C’est promis, la prochaine fois je ne la laisserai pas partir.
LJ lui sourit et prit son sac qu’il avait laissé prés du canapé.
LJ : D’accord, je vais ranger mon sac.
LJ partit dans sa chambre.
Veronica : J’ai l’impression qu’il aime beaucoup Sara.
Michael : Ouais ça à tout de suite collés entre eux, ce qui est un peu bizarre parce qu’LJ n’ai pas du genre à s’attacher aussi vite.
Veronica : Moi je ne trouve pas ça si bizarre que ça, après tous Sara à bien réussis à te faire sortir un peu de ta coquille, alors quand LJ s’en est aperçu, quand il a vu comment tu était avec elle, il a dû vouloir la connaître, et maintenant il l’aime bien. Il la rencontrer et résultat il l’adore, comme toi. Peut-être pas de la même façon.
Michael lui sourit.
D’un coup LJ sortit de sa chambre en courant.
Michael : Qu’est ce qui se passe
LJ : Le cadre dans ma chambre.
Michael : Ha oui le montage photo, ça m’était sortie de la tête.
LJ : C’est toi qui l’as fait.
Michael : Non, c’est Sara, elle voulait te faire une surprise, mais comme on l’a mis dans ta chambre, ça a du lui sortir de la tête aussi.
LJ regarda son oncle puis se dirigea vers la porte d’entrée.
LJ : Je reviens.
Il sortit précipitamment de l’appartement, Michael lui rigoler.
Veronica : Un montage photo ????
Michael : Ouais, Sara a prit des photos de ses parents et de lui et en a collé sur le cadre, d’ailleurs ça donne très bien.
Veronica : Elle les a trouvé où les photos ??
Michael : J’étais en train de les regarder quand elle s’est réveillée ce matin.
Veronica : Quand elle s’est réveillée !!!!!!!!!!!
Elle l’interrogea du regard.
Veronica : Tu m’intrigue là Michael.
Michael : C’est pas ce que tu crois.
Veronica : Vraiment.
Michael : Quand Sara est revenu après avoir déposer LJ au lycée, elle était fatiguée, étant donner qu’on avait passer la nuit à parler, alors elle s’est endormie sur le canapé, et quand elle s’est réveillé deux heures après, j’étais assis par terre dans mon bureau à regarder des photos. C’est là qu’elle les a vu, elle m’a demandée si elle pouvait m’en emprunter quelques une, je lui es dit oui, alors elle les a fait en double, et m’a rendu les originaux.
Veronica : Moi qui croyait que……..
Michael : Je sais exactement ce que tu croyais.
Veronica : Tu vas pas m’en vouloir, quand on vous voit tous les deux la façon que vous avez de vous regardez, on s’imagine que dés que vous auriez l’occasion de vous retrouver ensemble, vous………………..
Michael : On apprend à se connaitre Véro, c’est tout.
Veronica : Pour l’instant.
Michael : Ouais pour l’instant, mais en attendant Sara et moi on a décidé de prendre notre temps, on veut profiter des moments qu’on passe ensemble tous simplement.
Veronica le regarda en souriant.
Veronica : Tu sais que ça te vas très bien d’être amoureux.
Michael lui sourit.
Pendant ce temps, LJ avait quitté l’appartement en courant et aperçut
Sara un peu plus loin.
LJ : Sara attend !!!!!!!!!! Sara !!!!!!!!!!
En entendant que quelqu’un l’appeler Sara s’arrêta et se retourna.
Sara : LJ qu’est ce qui se passe.
LJ : Je voulais te remercier, je suis allé dans ma chambre et j’ai vu le cadre.
Sara : Ha oui le cadre ça m’était sortie de la tête.
LJ : Il est magnifique.
Sara : Il te plaît.
LJ : Beaucoup, mais tu n’étais pas obliger de faire ça.
Sara : Ca m’a fait plaisir.
LJ : En tous cas merci, il est très beau.
Sara : Je suis contente s’il te plait.
LJ lui sourit.
Sara : Je suis désoler mais je dois vraiment y aller, si je suis en retard je risque de me faire réprimander.
LJ se mit à rire.
LJ : Bon courage.
Sara lui sourit.
Sara : Merci, je vais en avoir besoin.
LJ : A bientôt.
Sara : A plus.
LJ repartit vers l’appartement tendit que Sara se dirigea vers sa voiture.

Une dizaine de minutes plus tard, Sara était arrivée au bureau de son père. En arrivant devant son bureau, Sara vit la secrétaire de son père.
Secrétaire : Bonjour Melle Tancredi.
Sara : Bonjour, mon père m’a demander de passer le voir, je suppose qu’il est dans son bureau.
Secrétaire : En faite non, il a reçu un coup de fil, il y a un peu moins de cinq minutes, et est partit tous de suite après.
Sara : C’est une plaisanterie.
Secrétaire : Pas du tout.
Sara : Vous savez dans combien de temps il va revenir.
Secrétaire : Non, désoler, j’en ai aucune idée Mademoiselle.
Sara : D’accord, merci.
Sara s’apprêta à partir quand la secrétaire lui dit.
Secrétaire : Vous pouvez l’attendre si vous voulez, je sais qu’il tenait à vous parler, et il devrait revenir vite je pense.
Sara : Ouais je vais attendre un peu.
Sara s’assit sur un fauteuil prit un magazine et commença à lire en entendant son père.
Une de mi-heure passa puis une heure, une heure et demie, Sara finit par poser le magazine et se lever. La secrétaire la vit faire.
Secrétaire : Je suis désoler Melle Tancredi.
Sara : Ce n’est pas votre faute.
Secrétaire : Je pensais qu’il en avait pas pour longtemps, je vous ai fait attendre pour rien.
Sara : C’est plutôt lui qui m’a fait venir pour rien.
La jeune femme regarda Sara tristement.
Sara : Je vous souhaite une bonne fin de journée.
Secrétaire : Merci à vous aussi.
Sara : En revoir.
Secrétaire : En revoir Mademoiselle Tancredi.
Sara sortit de l’immeuble où son père avait son bureau, prit sa voiture et rentra chez elle, elle s’assit sur son canapé et balança son sac à main sur le fauteuil. Elle était très énerver contre son père, il l’avait forcé à venir le voir, et au moindre coup de téléphone il était partit.
Il aurait pu la prévenir mais non, il l’a laissé venir, elle avait poireauté plus d’une heure et demi et pourquoi. Pour rien. Ella aurait pu rester avec Michael plus longtemps mais à cause de lui elle avait été obligée de partir précipitamment.

Michael.

Rien qu’en pensant à lui Sara ne put s’empêcher de sourire, elle ne regrettait pas du tout d’avoir appelé Pope pour prendre un jour de congé, bien au contraire. Elle avait passé une journée géniale avec Michael, elle avait découvert de nouvelles facettes de sa personnalité, et ces facette était long de lui déplaire, elle savait que Michael était un homme très gentil et qu’il était très affectueux avec les membres de sa famille, mais il s’était montré tellement tendre et attentionné avec elle pendant cette journée, que Sara n’arrivait pas à croire qu’une personne puisse être aussi gentille et douce avec elle. Sara n’avait pas l’habitude qu’on s’inquiète et qu’on prenne autant soin d’elle, ça lui fessait bizarre mais elle devait avouer qu’elle apprécier énormément surtout venant de Michael.

En plus elle était plutôt contente parce qu’elle s’entendait plutôt bien avec LJ, ce qui la réjouissais d’autant plus, elle l’aimait beaucoup, il avait la manie de « mettre les pieds dans le plat » mais ça fessait partit de son charme, de plus il avait l’air d’être très attaché à Michael et Sara trouvait ça très attendrissant.

Fatiguer par le nuit blanche qu’elle avait passé et malgré les deux heures de sommeil qu’elle avait eu dans la matinée, Sara décida d’aller se coucher pour être en forme le lendemain étant donner qu’elle retourner au travail, elle essaya de ne plus penser à son père pour ne pas passer une mauvaise nuit, et s’endormi en pensant à Michael et à la journée qu’il avait passé ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Dim 26 Juil - 22:59

Merci beaucoup pour cette suite elle et super
pauvre sara elle aurait preferao rester dans les bracs de michael ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Lun 27 Juil - 20:17

Slt les filles merci pour vos coms, voilà la suite, bonne lecture !!!


Le lendemain matin Sara alla travailler, et malgré le coup que lui avait fait son père la vieille, elle était de très bonne humeur. Etant donner que c’était samedi il n’y avait pas grand-chose à faire, alors Sara décida de classer ses dossiers.

De son côté, Michael avait décidé d’aller à Fox River afin de finir le projet qu’il avait commencé pour Pope, LJ n’avait pas cours et avait insisté pour venir avec lui, alors Michael avait décidé de l’emmener, bien qu’il ne pensait pas que le fait qu’LJ aille à Fox River soit une excellente idée, mais comme ce dernier y tenait Michael ne dit rien.

Au cours de la matinée, Sara se trouver dans les couloirs de Fox River avec Katie quand elles croisèrent plusieurs gardiens en train de discuter, Sara le salua avec un grand sourire, Bellick qui fessait partit des gardiens qui discuter, regarda Sara passer, il la vit rire avec Katie, il jeta un coup d’œil aux autres gardiens avec un léger sourire et commença à marcher derrière les deux jeunes femmes, au moment où il allait les dépasser, il regarda ses collègues en haussant les sourcils et avec un sourire machiavélique, lorsqu’il passa devant Sara, Bellick lui mis la main au fesses, Sara s’arrêta net, Bellick regarda les autres gardiens qui riaient derrière lui.

Bellick : Oups, désoler Docteur.
Sara se retourna et vit la façon dont Bellick souriait à ses collègues, elle ne se retint pas, et sans que Bellick ne la voit venir, Sara le gifla.
Sara : Oups, désoler Capitaine.
Les rires des gardiens s’arrêtèrent immédiatement, Bellick resta figer devant le geste de Sara, Katie quand a elle resta bouche bée face à la réaction de Sara. Cette dernière commença à repartir quand elle remarqua que Katie ne la suivait pas, elle se retourna et lui dit.
Sara : Vous venez Katie !!!!
Katie la regarda et alla la rejoindre, pendant qu’elles marchaient Katie n’arrêtait pas de jeter des coups d’œil à Sara, le remarquant cette dernière lui demanda.
Sara : Quoi ???? Qu’est ce qui y a ????
Katie : Rien du tout.
Elles échangèrent un regard et éclatèrent de rire.
Une demi -heure plus tard Sara était assise à son bureau dans l’infirmerie à classer des dossiers lorsque Katie vint frapper à la porte.
Sara : Oui.
Katie entra dans la pièce.
Katie : Docteur Tancredi, Mr Pope voudrait vous voir.
Sara ; D’accord j’y vais tous de suite, merci Katie.
Elle sortit de la pièce, Sara fit de même deux minutes après.
Quand elle arriva devant le bureau de Pope, Sara vit Penny, la secrétaire de Pope, lui sourire
Penny : Bonjour Sara, comment allez vous ?
Sara : Très bien merci, Henry a demandait à me voir.
Penny : Il vous attend.
Sara remarqua qu’elle avait un grand sourire sur le visage mais ne chercha pas à savoir ce qu’il se passait. Elle frappa à la porte et quand elle entendit Pope, elle entra dans son bureau.
Sara : Bonjour Henry, vous vouliez me voir.
Pope : Oui, fermez la porte s’il vous plait.
Sara s’exécuta, en s’approchant elle aperçut le Capitaine Bellick.
Bellick : Bonjour Docteur.
Sara : Rebonjour Capitaine.
Elle avait dit ça avec un grand sourire, puis se tourna vers Pope.
Sara : Alors qu’est ce qui se passe au juste.
Pope : Voilà en faite il y a une rumeur qui circule.
Sara : Depuis quand vous écoutez les rumeurs, Henry.
Pope : En temps normal, je les écoute pas, mais étant donner que celle-ci vous concerne.
Sara : Une rumeur sur moi !!!!!!
Pope : Oui.
Sara : Vous m’intriguez là, allez-y dites moi ce qu’on raconte sur le docteur Tancredi.
Pope : Un bruit court sur le fait que vous auriez frapper le Capitaine Bellick.
Sara se mit à rire.
Sara : Je ne l’ai pas frappé.
Pope ; C’est bien ce que je pensais.
Sara : Je l’ai juste giflé.
Sara entendit quelqu’un pouffer de rire derrière elle, elle se retourna et vit Michael et LJ.
LJ : Bonjour, docteur Tancredi c’est ça.
Sara souriait, LJ fessait comme si il ne la connaissait pas.
Sara : C’est ça !!!!
Pope : Sara, je vous présente LJ, c’est…..
LJ : On se connait déjà.
Pope les regarda étonnés.
Pope : Vraiment ??
LJ regarda Sara puis Pope.
LJ : Mais non je plaisante, comment voulez vous qu’on est fait connaissance. Je suis le neveu de Michael.
Sara : D’accord.
Pope : Je suppose que vous vous souvenez de Michael.
Sara et Michael se regardèrent en souriant.
Bellick : Ca pour s’en souvenir…..
Pope : Je peux savoir ce que vous entendez par là.
Bellick : Rien, a part qu’elle est pas prête de l’oublier.
Sara rit légèrement en regardant Bellick.
Sara : Par contre aller dont savoir pourquoi, mais vous je vous oublierais bien.
LJ se mit à rire.
LJ : Dites moi c’est votre fête aujourd’hui.
Bellick : Non, pourquoi ???
LJ : Parce qu’elle vous loupe pas.
Bellick regarda LJ puis Michael.
Bellick : Dit moi Scofield, ton neveu à l’air d’être un petit marrant.
Michael regarda LJ qui lui fessait un grand sourire.
Michael : Oui, on peut dire qu’il a beaucoup d’humour.
LJ : Par contre vous avez beaucoup de chance, parce qu’étant donné que j’ai été bien élever, pour ne pas vous offenser je ne vous dirais pas de quoi vous, vous avez l’air.
LJ lui avait dit ça avec un grand sourire, Sara qui c’était retenu jusque là, éclata de rire. Bellick fusilla LJ du regard.
LJ : Si vous croyez quand me regardant comme ça, vous allez me faire peur c’est rater.
Pope : Foutez la paix à ce gamin Brad.
Pope reporta son attention sur Sara qui avait réussit à arrêter de rire.
Pope : Vous ne l’avez pas vraiment giflé Sara.
Sara : Vous voulez peut-être que je vous montre comment j’ai fait, moi personnellement ça me dérange pas, mais je ne crois pas que le Capitaine Bellick apprécie de s’en prendre une autre.
Pope la regarda étonné.
Pope : D’accord, je pourrais savoir pourquoi vous avez fait ça.
Sara : J’en avais envie.
Pope : Sara !!!!!
Sara : Quoi, vous ne me croyez pas.
Pope : Pas vraiment.
Sara haussa les épaules.
Sara : Dommage.
Pope : Je peux savoir ce qu’il vous arrive aujourd’hui.
Sara : Comment ça.
Pope : Je vous trouve bizarre depuis quand vous êtes arrivé. Vous êtes sûre que tous va bien.
Sara : Très bien oui, d’ailleurs j’ai une forme vous ne pouvez pas imaginer.
Pope : Je vois que votre jour de repos à été très bénéfique.
Sara : Très, d’ailleurs il tombait à pic.
Pope : Je suis ravie pour vous, mais en attendant on a un problème sur le fait que vous ayez giflé le capitaine Bellick.
Sara : Je ne vois pas en quoi c’est un problème mais bon.
Pope : Je ne pensais pas dire ça un jours, surtout à vous Sara, mais vous allez devoir présenter des excuses au Capitaine Bellick.
Sara se mit à rire.
Sara : Ca c’est hors de question.
Bellick : Désoler Sara mais…..
Sara : Pour vous c’est docteur, d’ailleurs je crois vous l’avoir déjà dit.
Bellick : D’accord, alors désoler Docteur, mais je ne crois que vous n’avez pas vraiment le choix.
Sara : Et moi je vais vous apprendre un truc, la personne qui me forcera a faire quelques chose dont j’ai pas envie, elle est pas encore né. Alors vos excuses vous pouvez encore rêvez pour les avoir.
Pope : Sara, s’il vous plait.
Sara regarda Pope.
Sara : Désoler, mais c’est non.
Pope : Si vous ne vous excuser pas Sara, je vais être obligé de vous sanctionner.
Sara : Quoi ? Pour une simple gifle, vous plaisante là.
Pope : Pas du tout.
Sara secoua la tête.
Sara : J’y crois pas.
Pope : Alors !!!!!!!!
Sara : Alors faites ce que vous voulez ça m’est complètement égale.
Pope la regarda surpris.
Pope : Vous vous rendez compte que vous risquez une semaine de suspension Sara.
Sara : J’ai pas vraiment le choix de toute façon.
Pope : Justement si. Excusez-vous et vous ne serez pas suspendu.
Sara le regarda puis regarda Bellick qui affichait un sourire triomphant.
Sara : D’accord.
Elle regarda de nouveau Pope qui semblait soulager.
Sara : Une semaine de repos ça ne me fera pas de mal de toute façon.
Pope resta bouche bée.
Pope : Vous n’êtes pas sérieuse.
Sara : Si !! Très !!
Pope : Vous allez me laisser vous suspendre alors que vous pourriez éviter ça.
Sara : Vous ne me forcerez pas à faire quelques choses dont je n’ai pas envie.
Pope : Dans ce cas j’ai pas le choix.
Sara : Pas vraiment non !!!!!
Pope : Alors je suis dans le regret de vous annoncer Sara que vous êtes suspendu pour une semaine.
Sara : D’accord.
Pope : En espérant que quand vous reviendrez vos relations de travail avec le capitaine Bellick ce seront améliorer.
Bellick : Ne vous inquiétez pas Mr Pope, on fera tous pour les améliorer.
Sara qui regardait ailleurs ne put s’empêcher de dire.
Sara : Alors là, faut pas rêver.
Pope : Je peux savoir ce que ça veut dire.
Sara : Vous voulez vraiment savoir le fin fond de ma pensée.
Pope : Aujourd’hui j’apprécierai beaucoup oui.
Sara : D’accord, alors je pense que vous devriez très vite vous mettre à la recherche d’un autre médecin.
Pope la regarda étonnée, LJ regarda Michael qui semblait aussi surpris que Pope.
Pope : Je vous demande pardon.
Sara : Vous m’avez très bien comprise, je supporte beaucoup de choses, mais j’ai mes limites comme tous le monde et là on peut dire que c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.
Pope : Je comprends pas tout.
Sara : Vous inquiétez pas le capitaine Bellick lui comprend très bien.
Pope : Qu’est ce que vous avez en tête au juste.
Sara : Là étant donner que je vais avoir une semaine de repos je vais tous faire pour oublier Fox River. Mais dés que je reviens j’entamerai mes deux mois de préavis et après ça, je compte bien m’en aller.
Pope : Vous comptez partir alors, quitter Fox River.
Sara : Ouais, c’est ça !!!!!
Pope : Si je comprends bien, je dois m’attendre à trouver votre lettre de démission sur mon bureau lundi matin.
Sara : Et bien en faite, étant donner que je suis suspendu pour une semaine, je vais faire en sorte que vous ayez ma lettre de démission sur votre bureau avant la fin de la journée.
Sara s’apprêta à partir quand pratiquement arriver à la porte elle s’arrêta.
Sara : J’allais oublier.
Elle se retourna et regarda Bellick.
Sara : Vous, la prochaine fois que vous posez les mains sur moi, vous n’aurez même pas le temps de venir vous plaindre, je vous enverrez directement à l’hôpital.
Sara avait dit ça avec un grand sourire, Bellick lui avait du mal à avaler sa salive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Lun 27 Juil - 21:44

merci pour la suite !!!!

bon le misa me manque yen avait pas dans cette suite sniff

en manque de misa !!!
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Mar 28 Juil - 19:34

Citation :
merci pour la suite !!!!

bon le misa me manque yen avait pas dans cette suite sniff

en manque de misa !!!

pareil
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Mar 28 Juil - 21:29

oui on veut du misa !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Mar 28 Juil - 21:33

stp stp du misa
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Mar 28 Juil - 21:40

Slt es fills merci pour vos coms, je vais essayer de poster du misa, mais bon les suites sont déjà écrites alors je dois en poster plusieurs avant, bonne lecture !!!


Sur ce Sara, ouvrit la porte et s’apprêta à sortir quand elle se retrouva nez à nez avec Sucre.
Sucre : Bonjour Doc.
Sara : Bonjour Fernando.
Sucre : Comment allez-vous.
Sara : Très bien et vous.
Sucre : Ca va, on m’a autorisé à venir voir Michael en dehors des parloirs
Sara : C’est pour ça ce sourire, vous êtes content de pouvoir venir voir votre ancien compagnon de cellule.
Sucre : Vous avez tout compris.
Sara rigola.
Sucre : Vous aussi vous êtes venu voir Michael.
Sara : J’aurais préférer, mais non.
Sucre : Hooo c’est dommage. Mais j’y pense, vous avez qu’a venir papoter avec nous ça va être marrant.
Sara : Je suis sûre que ça pourrai être très drôle, mais j’ai du travail désoler.
Sucre : C’est bête.
Puis il dit assez bas pour que seul Sara puisse l’entendre.
Sucre : C’est Michael qui va être déçu.
Sara éclata de rire, et secoua la tête.
Sucre : A propos je peux vous poser une question.
Sara : Allez-y.
Sucre : Ya un bruit qui circule…….
Au même moment Sucre aperçut Bellick dans la pièce.
Sucre : Tout compte fait c’est peut-être pas qu’un bruit.
Sara : Peut-être pas.
Sucre : D’accord.
Sara : Bon allez, je vous laisse, amusez vous bien.
Sucre : Vous aussi.
Sara : Ho oui, je suis bien partit pour m’éclater moi.
Elle partie en rigolant sous les yeux amusé de Sucre.
Ce dernier rentra dans le bureau et salua le directeur puis regarda Bellick qui s’apprêtait à sortir.
Sucre : Et bien on peut pas dire qu’elle vous à louper.
Le capitaine Bellick jeta un coup d’œil à Sucre et sortit du bureau.
Sucre se mit à rire et regarda Michael.
Sucre : Mon bébé aussi elle l’aurai gifler si il avait osé lui mettre la main aux fesses.
Pope/Michael : Quoi ??
Sucre : Bah ouais, Marie-Cruz est très douce mais faut pas la chercher.
Pope : Non, non Fernando qu’est ce que vous avez dit à propos du docteur Tancredi.
Sucre : Qu’elle avait bien fait de le gifler.
Pope : Vous pouvez me répéter pourquoi elle a fait ça.
Sucre : Le capitaine Bellick lui a mis la main aux fesses c’est pour ça qu’elle l’a giflé, mais je pensait que vous le saviez.
Pope : Comment vous savez ça.
Sucre : Un gardien l’a dit à un détenu alors de fil en aiguille c’est venu jusqu’à mes oreilles.
Pope : Et vous savez comment le gardien était au courant.
Sucre : Il a assisté à toute la scène, d’ailleurs je crois qu’il y avait quatre ou cinq gardiens, mais bon si vous n’êtes pas sûre que les gardiens dises la vérité, vous pouvez toujours demander à l’infirmière Katie, si j’ai bien compris elle était avec le doc quand c’est arrivé.
Pope : Je comprends mieux maintenant pourquoi elle a fait ça.
Sucre : Ne me dîtes pas que vous avez cru qu’elle l’avait gifler pour rien, ça ne lui ressemble pas du tout.
Pope : C’est bien ce que je pensais, mais Sara n’a rien voulu me dire alors.
Michael : Qu’est ce que ça aurait changé de toute façon.
Pope regarda Michael.
Michael : Sérieusement, si Sara vous avez dit pourquoi elle avait fait ça, qu’est ce que ça aurait changé. Vous auriez dit à Bellick de ne pas recommencer, au pire vous lui auriez mis un blâme, et si vous lui aviez demandé de s’excuser, il l’aurait fait. Par contre vous auriez quand même demandé à Sara de s’excuser, et comme elle a fait tout a l’heure, elle aurait refusé, et au final vous l’auriez quand même sanctionné.
Pope regarda Michael puis baissa la tête sachant pertinemment que ce dernier avait raison.
Sucre : Sanctionner, comment ça ??
LJ : Il a suspendu Sara pendant une semaine, parce qu’elle ne voulait pas s’excuser.
Sucre : Ha d’accord !!!!
Pope avait ses mains sur son visage.
Pope : J’y crois pas, à cause de cet imbécile Sara va partir.
Sucre lança un regard interrogateur à Michael.
Michael : Elle lui à donner sa démission.
Sucre : Sérieux !!!!!
Michael hocha la tête.
Sucre : Sur un coup de tête comme ça.
Pope : Non je ne crois pas que c’était sur un coup de tête, elle devait y penser depuis un moment, mais elle n’avait pas vraiment de raison de le faire, Bellick a été l’élément déclencheur.
Sucre : Il aurait mieux fait de garder ses mains dans ses poches celui-là.
LJ : Je crois que la gifle qu’il a reçue lui a fait comprendre.
LJ et Sucre se mirent à rire.
Michael : Ouais, mais en attendant.
Il regarda Pope.
Michael : Vous avez perdu un super médecin.
Il remarqua que Pope semblait très déçu.
Sucre : Si vous essayer de lui parler peut-être qu’elle changera d’avis.
Pope : Je ne crois pas, elle semblait très décider.
Pope commença à faire les cents pas dans son bureau, il s’arrêta d’un coup et se dirigea vers la porte.
Pope : Je vais aller dire deux mots à Bellick.
Il se retourna et regarda Michael, Sucre et LJ.
Pope : Je peux vous laisser seuls.
Michael : Bien sûre !!!!
LJ : Ne vous inquiétez pas, je les surveille.
Pope le regarda et se mit à rire.
Pope : Vous avez un neveu très marrant Michael.
Michael : Je sais.
Pope sourit et sortit de la pièce, les laissant seul.
Sucre : J’en connais un, qui va se faire remonter les brettelles.
LJ : Il est bien partit pour.
Il regarda Michael.
LJ : Heureusement que c’est pas à toi qu’il a affaire.
Sucre : C’est pas un violent Michael.
LJ : En temps normal non, mais là c’est sur Sara qu’il a posé ses mains.
Sucre : Tiens, je vois que lui aussi à compris qu’il se tramait quelques chose entre vous.
LJ lui sourit, Michael, lui, les regarda en secouant la tête.
Au même moment Sara était retournée à l’infirmerie et avait repris le classement de ses dossiers, Katie arriva dans la pièce en trombe.
Sara la regarda étonnée.
Sara : Tous va bien Katie ?
Katie : C’est plutôt a moi de vous demander ça, je viens d’apprendre pourquoi Pope avait demandé à vous voir.
Sara : A croire que tout ce sait dans cette prison.
Katie : Ca c’est certain, alors qu’est ce qui c’est passer.
Sara : Pas grand-chose, il a tenu à se que je m’excuse.
Katie : Quoi ??? C’est Bellick qui a un geste déplacer et c’est vous qui devait vous excuser.
Sara : Je lui es pas dit pourquoi j’avais giflé Bellick.
Katie la regarda surprise.
Katie : Pourquoi ???
Sara haussa les épaules.
Sara : En faite je sais pas trop.
Katie : Et alors comment ça a fini.
Sara : Et bien étant donné que je ne voulais pas m’excuser, je suis suspendu une semaine.
Katie : Une semaine !!!!!
Sara : Oui.
Katie : C’est pas juste, je vais allé voir Pope moi.
Sara : Non Katie ça ne servirai à rien, et de toute façon j’ai déjà régler la situation.
Katie : Vraiment, qu’est ce que vous avez fait ???
Sara la regarda puis reporta son attention sur ses dossiers.
Sara : Je lui ai donné ma démission.
Katie : QUOI ?????
Katie n’avait pas crié, elle avait hurlé.
Katie : Vous n’avez pas fait ça.
Sara : Si !!!!!
Katie : Pope vous laissera peut-être revenir sur votre décision.
Sara : Je n’ai aucune envie de revenir sur ma décision. J’ai dit que je partirai et je compte bien le faire.
Katie : C’est pas une décision que vous avez pris sur un coup de tête, n’est ce pas.
Sara regarda brièvement Katie.
Katie : Ca fait déjà un moment que vous y penser je me trompe.
Sara : Non, c’est vrai que ça fait plusieurs jours que j’y pense, mais je ne comptais pas prendre ma décision comme ça.
Katie : Vous ne changerez pas d’avis n’est ce pas.
Sara : Aucune chance.
Katie : D’accord.
Sara : Je suis désolé.
Katie : Faut pas, tout ce que j’espère ce que tout ce passera bien pour vous.
Sara : Vous inquiétez pas pour moi, je suis une grande fille, je sais me débrouiller toute seule.
Katie : Ne me demandez pas pourquoi, mais j’ai l’impression que vous n’êtes plus toute seule.
Sara regarda Katie et esquissa un sourire.
Katie : Bon allez, je vous laisse finir votre travail, si vous avez besoin d’aide, je ne suis pas loin.
Sara : Merci, c’est gentil.
Katie sortit de la pièce, Sara la regarda faire, elle replongea dans ses dossiers, mais avant aperçut la fleur en origami que lui avait fait Michael, elle sourit en pensant à ce que venait de lui dire Katie.
Revenir en haut Aller en bas
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Mar 28 Juil - 21:46

re !!


Vingt minutes plus tard dans le bureau de Pope, ce dernier discuter avec Sucre, LJ et Michael qui, lui finissait le projet de Pope, tout en discutant avec eux. Au bout d’un moment, ils furent interrompus par Penny qui vint frapper à la porte.
Pope : Oui.
Penny ouvrit la porte.
Penny : Mr Pope, le gouverneur Tancredi est ici, il voudrait vous parler.
LJ, Sucre et Michael se regardèrent puis regardèrent Pope.
Pope : D’accord, faîtes le entrer.
LJ se rapprocha de Michael.
Michael : Je crois qu’on va vous laissez.
Pope : Vous avez finis.
Pope avait dit ça en désignant le projet sur lequel Michael travailler.
Michael : Non, mais je reviendrai dés que vous et le gouverneur aurez fini de discuter.
Une voix se fit entendre derrière eux.
Voix : Ne partez pas à cause de moi.
Michael se retourna et se retrouva face au gouverneur.
Franck : Michael.
Michael : Mr le gouverneur.
Franck : J’en est juste pour deux minutes Mr Pope. Il faudrait que vous me rendiez un service.
Pope : Qu’est ce que je peux faire pour vous.
Franck : J’aimerai parler à ma fille.
LJ et Michael échangèrent un regard.
Pope : Bien sûre, Sara doit certainement se trouver à l’infirmerie, vous voulez que je demande à un gardien de vous accompagner.
Franck : Non, en faite, si je vais la voir je ne craint qu’elle ne m’ouvre même pas la porte de son infirmerie alors je me demandais si vous ne pouviez pas la faire venir ici, sans lui dire pourquoi.
Pope : Je veux bien oui, mais je ne crois pas que le fait qu’elle vienne ici, ne change grand-chose vous savez.
Franck : On verra bien.
Pope fit appeler Sara par sa secrétaire, quelques minutes plus tard, Sara arriva devant le bureau de Pope, elle frappa à la porte et entendit.
Pope : Entrez Sara.
Elle ouvrit la porte et entra dans la pièce.
Pope : Merci d’être venu aussi vite.
Sara : Vous vouliez me parler.
Pope : Heu !!!!!!!!!!!
Une voix se fit entendre.
Voix : Non, en faite c’est moi qui voulais te parler.
Sara se retourna en entendant la voix, et vit son père, elle secoua la tête, elle semblait exaspérer.
Sara : Tu sais que tu as un sacrée culot toi quand même.
Elle tourna les talons et commença à se diriger vers la porte, quand son père lui dit.
Franck : Sara, je voudrais juste te parlais.
Elle s’arrêta, se retourna et regarda son père.
Sara : Et moi à ce moment précis je voudrais être de l’autre côté de la terre, à croire qu’on a pas tous ce qu’on veux dans la vie.
Elle allait repartir quand LJ l’interpella.
LJ : Attend Sara.
Il s’approcha d’elle.
LJ : Tu crois que je pourrais venir avec toi, pour voir comment est l’infirmerie.
Sara : Si tu veux, mais on ne t’as pas fait faire une petite visite quand tu es arrivé.
LJ secoua la tête.
LJ : Non.
Sara regarda Pope.
Sara : Vous ne l’avez même pas fait visiter, ça c’est pas très gentil.
Elle avait dit ça avec un léger sourire.
Pope : Hé non, désoler. Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée en faite.
Franck : Pourquoi moi je pense que c’est une bonne chose de faire visiter une prison à un enfant.
En entendant le mot « enfant » LJ fit de gros yeux, il commença à marcher à travers toute la pièce, au bout de quelques secondes, le voyant faire, Michael finit par lui demander.
Michael : LJ je pourrais savoir ce que tu fais.
LJ : Hé bah, je le cherche.
Michael le regarda étonné.
Michael : Tu cherches quoi ???
LJ : Hé bien l’enfant.
LJ désigna le gouverneur.
LJ : Il vient de dire que c’était une bonne idée de faire visiter la prison à un enfant, alors je le cherche.
LJ regardait partout.
LJ : Mais il doit bien ce cacher parce que je le trouve pas.
Michael sourit et allait répondre quand Sucre lui demanda.
Sucre : Dit moi Mike, c’est son père qui lui a appris à se foutre si ouvertement de la gueule des gens.
Michael regarda Sucre en hochant la tête.
Michael : Ouais, c’est typiquement Lincoln ça.
Sucre : Hé bah, c’est le digne fils de son père.
Michael : Ca je ne te le fais pas dire.
Le gouverneur Tancredi qui voyait faire LJ finit par lui dire.
Franck : C’est à toi que je fessais référence en parlant d’enfant LJ.
LJ s’arrêta et regarda le gouverneur.
LJ : Et c’est parce que vous me considérez comme un enfant, que vous vous permettez de me tutoyer.
Franck : Désoler mais pour moi tu es un enfant.
LJ : Et pour moi vous êtes un véritable……………
Il n’eut pas le temps de finir sa phrase, que Michael avait mis sa main devant la bouche d’LJ, il se retourna et le regarda surpris. Michael enleva sa main.
LJ : Pourquoi tu as fait ça ??
Michael : A ton avis.
LJ : Tu ne sais même pas ce que j’allais dire.
Michael : Ho si, je sais exactement ce que t’allais dire.
LJ : Et alors !!!!
Michael : Et alors je ne pense pas que ta mère aurez aimé entendre ce genre de mots sortir de la bouche de son fils.
LJ regarda son oncle puis le gouverneur Tancredi qu’il fusilla du regard et se tourna de nouveau vers Michael.
LJ : En tous cas ça ne m’empêche pas de le penser.
Michael lui sourit.
Michael : Mais je ne t’empêche pas de le penser, bien au contraire.
LJ le regarda, Michael lui souriait, ce qui fit rire LJ.
Le gouverneur regarda Michael.
Franck : Merci.
Michael le regarda.
Michael : Ne me remercier pas, la prochaine fois que vous le chercher, je le laisserai vous dire exactement ce qu’il pense de vous.
Le gouverneur baissa la tête, LJ quand à lui se tourna vers Pope.
LJ : Sara peut me faire faire visiter alors.
Il fit un grand sourire à Pope.
LJ : S’il vous plait.
Pope : Heu !!!!!!!!!
Franck : Autorisez le Henry, ça peut être très éducative de visiter une prison, il pourra voir les cellules, les endroits où les détenus passe leurs temps, et aussi la salle d’exécution.
Michael : Alors ça c’est hors de question.
Le gouverneur Tancredi se tourna vers Michael, il le regarda surpris.
Franck : Pourquoi il l’a verrai pas.
Michael : LJ n’ira pas dans cette pièce.
Franck : Moi je pense…………..
Michael : Je n'en est rien à foutre de ce que vous pensez, j’ai dit non…..
Franck : Beaucoup d’adolescent aimerai voir cette pièce vous savez.
Michael allait parler quand LJ le devança.
LJ : Sauf que le plupart des ados n’ont pas eu leurs pères qui se sont fait exécuter dans cette pièce.
Le gouverneur regarda LJ.
LJ : Ne me dite pas que vous avez déjà oublier, parce que moi c’est pas le cas, et ce n’est pas prés de l’être.
Le gouverneur se sentit soudain mal à l’aise.
Franck : Non j’ai pas oublier, je suis désoler, je……………
LJ : J’en veux pas de vos excuses, moi tout ce que je veux c’est récupérer mon père, mais je crois pas que vous puissiez me le ramener.
Il se tourna vers Michael.
LJ : Sérieux, moi quand je mets les pieds dans le plat, au moins c’est marrant.
Michael esquissa un sourire, LJ regarda de nouveau Pope.
LJ : Vous permettez que Sara me fasse une petite visite.
Pope regarda Sara.
Pope : Ca ne vous dérange pas Sara.
Sara : Je l’aurais pas proposé, si ça me déranger.
LJ regarda Sara, elle lui fit un clin d’œil.
Pope : D’accord.
Il regarda Sara.
Pope : Vous pouvez lui faire faire une petite visite.
LJ : Merci.
Franck : Je préférerai que se soit un gardien qu’il lui fasse visite.
Sara : Toi on ne t’as pas demandé ton avis.
Pope : Sara !!!!
Sara le regarda avant de lever les yeux au ciel.
Pope : Pourquoi Sara connait très bien les lieux.
Franck : Je sais, mais étant donné que j’aimerai lui parler.
Sara se mit à sourire.
Sara : Ca te dérangerai tant que ça d’être venu pour rien.
Franck : Oui !!!
Sara : D’accord. Dans ce cas…..
Elle regarda LJ.
Sara : Tu viens LJ on y va.
Le père de Sara resta bouche bée.
Franck : Attend tu ne vas pas me faire un coup pareil.
Sara qui était à côté de la porte l’ouvrit.
Sara : Je vais me gêner. ( a LJ) Tu viens.
LJ regarda son oncle.
LJ : A tout à l’heure.
Il passa devant Sara et sortie de la pièce, Sara regarda Michael.
Sara : T’inquiètes pas, je te le ramène en entier.
Michael lui sourit..
Michael : Je n’ai aucun doute la dessus.
Elle lui sourit à son tours et s’apprêta à sortir.
Franck : Sara.
Sara : Fiche moi la paix tu veux.
Elle avait dit ça en le regardant et sortit rejoindre LJ, laissant son père dans le bureau avec Pope, Michael et Sucre, ces deux derniers se regarder du coin de l’œil.
Trois quart d’heure plus tard, Michael et les autres entendirent des éclats de rire provenant de derrière la porte, quelques secondes après, la porte s’ouvrit sur LJ et Sara qui rigolaient, en voyant les autres, ils essayèrent de se calmer, Pope les regarda et leurs demanda.
Pope : Qu’est ce qui vous arrive.
LJ et Sara se regardèrent puis regardèrent Pope et dirent en même temps.
LJ/Sara : Rien du tout.
Ils se regardèrent et se mirent de nouveau à rire.
Michael les regarda en souriant puis dit à LJ.
Michael : Alors toi soit tu as fait quelques chose, soit tu as fait une remarque à quelqu’un.
LJ le regarda surpris puis haussa les épaules.
LJ : Comment tu….
Michael lui fit un grand sourire.
Michael : Je te connais c’est tout. Alors ??
LJ : Alors c’était peut-être ta deuxième proposition.
Michael : Et je peux savoir à qui c’était.
LJ et Sara se regardèrent en souriant puis regardèrent Michael.
LJ/Sara : Non.
Michael : Ok, j’espère au moins que c’était pas à un détenu.
LJ : Pourquoi tu as peur que je m’attire des ennuis.
Michael : Un peu oui !!!! Alors évite tu veux.
LJ : J’essayerai, j’essayerai.
Michael secoua la tête et allait répondre quand Sucre parla derrière lui.
Sucre : Hé Mike, je crois que j’ai un problème.
Michael se retourna et vit Sucre secoua sa main, il s’était collé des allumettes, qui servait pour le projet, sur deux de ses doigts.
Michael : Sucre la colle c’était pas sur tes doigts qui valait mettre la mettre.
Sucre : Très drôle.
Michael se mit à rire et s’approcha de Sucre.
Michael : Fait voir.
Sucre lui montra sa main, Michael secoua la tête.
Michael : Et après c’est moi qui suit maladroit.
Sucre lui lança un regard moqueur.
Michael : J’ai rien dit.
Il désigna la main de Sucre.
Michael : Il va falloir te l’enlever.
Sucre fit de gros yeux.
Sucre : Tu ne vas pas me l’enlever tu vas me faire mal.
Michael : Dans ce cas, il faut que tu aille à l’infirmerie.
Sucre regarda Michael puis Sara.
Sucre : Vous allez pouvoir faire quelques choses.
Sara : Bien sûre, je vais dire à Katie de s’occuper de vous.
Sucre fit de nouveau de gros yeux et avala difficilement sa salive.
Sucre : Tout compte fait, je préfère que Michael essaye.
Sara le regarda étonnée.
Sara : Katie est une très bonne infirmière vous savez Fernando.
Sucre : Je sais, mais………….
Michael : Mais quoi ????
Sucre s’approcha un peu plus de Michael et dit tout bas pour que lui seul l’entende.
Sucre : Elle me fait peur.
Michael éclata de rire, Sucre lui donna un coup de poing dans l’épaule.
Sucre : Te marres pas.
LJ vit son oncle rire, il finit par demandé.
LJ : Il a dit quoi ???
Sucre : Rien.
Michael se calma un peu et réussi à dire.
Michael : Elle lui fait peur.
Sara : Quoi, mais elle est adorable Katie.
Sucre : Peut-être mais elle me fait quand même peur.
Sara et LJ suivirent Michael dans ses éclats des rires.
Sucre : Bon tu arrêtes de te marrer, ou je suis obliger de te coller une droite.
Michael s’arrêta de rire mais avait un grand sourire sur le visage.
Michael : Désoler, j’arrête. Fais voir ta main, je vais te l’enlever.
Sucre : Tu vas me faire mal.
Michael : Mais non.
Sucre : Si !!!!!!!!!!!
Michael : Tu ne sentiras rien.
Sucre : Ouais c’est ça !!!!
Michael remarqua que Sucre n’était pas rassuré, il décida de le distraire.
Michael : A propos tu m’as pas dit, comment se porte le bébé.
En entendant ça, Sucre afficha un sourire énorme.
Sucre : Très bien, Mary-Cruz doit aller faire une échographie dans la semaine, elle demandera au médecin de lui faire deux photos comme ça quand elle reviendra me voir, elle m’en donnera une que je pourrai garder avec moi !!!!
Michael sourit en entendant parler Sucre, pendant qu’il parlait Michael lui avait enlevé les allumettes qu’il c’était collés aux doigts sans que Sucre ne s’en rende compte.
Sucre : Par contre j’aimerai bien ne plus avoir ce truc sur les doigts quand elle reviendra me voir.
Il avait dit ça en montrant sa main à Michael et remarqua qu’il n’avait plus rien.
Michael : Tu vois je t’ai dit que tu ne sentirais rien.
Sucre regarda Michael puis sa main.
Sucre : Aie !!!!!!!!!
Michael, Sara, LJ et Pope se mirent à rire.
LJ : Je comprends maintenant pourquoi il te fessait tout le temps rire, c’est un vrai clown.
Ils continuèrent à rire quand la porte s’ouvrit. Pope regarda vers la porte puis regarda Sara, celle-ci jeta un coup d’œil vers la porte et vit son père. Elle murmura.
Sara : Il est encore là celui là.
Pope l’avait entendu lui lança un regard sévère, Sara lui sourit.
Sara : Bon ce n’est pas que je m’ennuie, mais j’ai des dossiers à finir de classer, alors !!!!
Sara commença à se diriger vers la porte.
Sara : A plus tard.
Elle s’apprêta à sortir quand son père l’interpella.
Franck : Attends Sara !!!!!!!!!!!!!!
Sara se tourna vers lui en soupirant.
Sara : Qu’est ce que tu veux encore.
Franck : Comme on a pas put discuter, on pourrait peut-être déjeuner ensemble.
Sara : Je n’ai pas faim.
Franck : S’il te plait Sara, j’ai déjà réservé.
Sara : Qu’est ce que tu veux que je te dise. Bon appétit.
Sara allait sortir.
Franck : Tu pourrais faire un effort.
Elle s’arrêta.
Sara : Un effort.
Elle se retourna et le regarda.
Sara : Tu te paie ma tête là. J’ai fait un effort pas plus tard qu’hier, je n’avais aucune, mais vraiment aucune envie de venir te voir et pourtant je l’ai fait. Résultat quand je suis arrivé tu n’étais pas là et j’ai poireautée plus d’heure et demi pour rien. Alors des efforts en se qui te concerne, je ne suis pas prête d’en refaire.
Franck : J’ai eu un empêchement de dernières minutes.
Sara : Je m’en fou royalement de ce qui t’es arrivé.
Sara sortit de la pièce, mais son père la suivit.
Franck : Je travaille beaucoup Sara, tu le sais.
Sara s’arrêta et lui fit face.
Sara : Parce que moi non.
Franck : Nos travails n’ont rien en commun Sara.
Sara : Ca je te le fait pas dire, moi, dans le mien, j’essaie d’aider les gens, voir de les sauver quand c’est possible, alors que toi, dans le tien, tu laisses des innocents se faire exécuter sans éprouver le moindre remord.
Sara allait partir quand son père lui saisit le poignet.
Sara : Lâche-moi !!!!!
Franck : Non !!!!
Sara : Lâche-moi, tu me fais mal.
Franck : Avant tu vas m’expliquer pourquoi tu réagis comme ça. Que Michael et son neveu m’en veuille je comprends très bien, mais de ta part là par contre je ne comprends pas vraiment. Alors tu vas me dire ce qui t’arrive.
Sara : Je sais pas, va savoir, peut-être que j’ai du mal à digérer le fait que mon père ne faut pas mieux que certains détenus enfermés ici.
Franck : Je n’ai rien à voir avec les personnes qui sont ici Sara.
Sara : Ho si !!!! Et le pire dans l’histoire c’est que tu ne t’en rends même pas compte.
Sara réussi à enlever son poignet de la main de son père et s’en alla le laissant là, touché par les paroles que venait de lui dire sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Mar 28 Juil - 22:20

ho a quand du misa ? j avoue que j'ai un peu lit a la va vite la
Revenir en haut Aller en bas
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Mar 28 Juil - 23:06

voilà une autre suite avec du MISA !!!



Tous ceux qui se trouver dans le bureau avait entendue ce que Sara venait de dire à son père. Voyant bien que le gouverneur était touché par les paroles de Sara, Pope décida d’aller parler à Sara, il sortit de son bureau, passa devant le gouverneur et vit Sara un peu plus loin.
Pope : Sara !!!
Elle continua à marcher.
Pope : Docteur Tancredi.
Sara s’arrêta et dit tout en se retournant.
Sara : Faut vraiment que je pense à changer de nom.
Pope qui s’approchait d’elle l’entendit.
Pope : Juste de nom, pas de prénom.
Sara : Non, mon prénom c’est ma mère qui l’a choisit, alors je le garde.
Pope : En parlant de votre mère, vous croyez vraiment qu’elle aurait apprécié de vous entendre parler comme ça à votre père.
Sara : Ma mère !!!!
Sara regarda ailleurs quelques secondes, puis regarda de nouveau Pope.
Sara : Si elle pouvait, ma mère sortirait de sa tombe juste pour me
féliciter
Pope la regarda surprise.
Pope : D’accord, je crois que j’ai pas pris le meilleur argument.
Sara secoua la tête.
Sara : Non !!!!
Pope : Sérieusement Sara, vous ne croyez pas que vous y êtes allé un peu fort.
Sara : Pourquoi, parce que je lui ai dit ce que je pensais de lui.
Pope : Vous ne pensiez pas ce que vous avez dit Sara.
Sara : Le pire c’est que si. Je pense chaque mot que j’ai prononcé.
Pope : Tous ce que votre père voulait, c’était discuter calmement avec vous.
Sara : Et moi tous ceux que je veux, c’est qu’il continue de faire ce qu’il a toujours fait, c'est-à-dire oublier que je suis sa fille.
Avant que Pope n’ai put dire quoi que ce soit, que le bipper de Sara se fit entendre, elle le prit et regarda le message qui s’afficha, puis elle dit à Pope.
Sara : J’ai une urgence, je dois y aller.
Elle commença à partir quand Pope lui dit.
Pope : Vous ne pouvez pas faire comme si votre père n’existait pas Sara.
Elle se retourna et regarda de nouveau Pope.
Sara : Pourquoi pas, lui il le fait bien avec moi depuis plus de quinze ans, alors je ne vois pas pourquoi moi je ne pourrai pas le faire. Maintenant à moins que vous vouliez aller soigner un détenu à ma place, j’ai du travail.
Sur ce Sara partit rejoindre l’infirmerie.
Quand elle arriva dans son bureau Sara vit Katie.
Sara : Alors qu’est ce qui se passe au juste.
Katie : Comment ça ???
Sara montra son bipper.
Sara : Vous m’avez bipper pour une urgence, alors qu’est ce qui se passe.
Katie : Ha oui, en faite j’ai appris que votre père était ici, alors je me suis dit que vous auriez peut-être besoin d’une excuse pour vous esquiver.
Sara regarda Katie attendrie.
Sara : Vous êtes la meilleur Katie.
Cette dernière lui sourit puis redevenu sérieuse.
Katie : Alors comment vous allez ???
Sara : Je vais bien merci.
Katie : Vous êtes sûre, non parce que si je vous demande ça c’est qu’à chaque fois que vous voyez votre père après vous êtes plutôt énerver, tendu, ce n’est pas vraiment la forme quoi !!!!
Sara : Oui c’est vrai que d’habitude c’est le cas, mais pas là. A croire que rien ne pourra m’enlever ma bonne humeur aujourd’hui.
Sara lui sourit.
Katie : Oui soit c’est ça, soit…………..
Sara : Soit quoi ????
Katie la regarda avec un sourire coquin.
Katie : J’ai appris que Michael Scofield se trouver aussi dans nos murs.
Sara : Oui et alors.
Katie : Vous l’avez vu ???
Sara : Oui il était dans le bureau de Pope, quand je suis allé le voir pour l’histoire avec Bellick, et il y était encore quand Pope m’a fait revenir.
Katie lança un regard insistant.
Katie : Et alors ?????
Sara : Et alors étant donné qu’il n’y a pas d’urgence, je vais retourner classer mes dossiers.
Elle partit s’asseoir à son bureau et reprit son classement, Katie la regarda faire en tapant du pied, au bout de quelques minutes, comprenant qu’elle ne lui dirait rien Katie quitta la pièce pour retourner travailler, sous le regard amuser de Sara.
Pendant ce temps, Pope raccompagné le gouverneur Tancredi, Michael, LJ et Sucre étaient toujours dans le bureau du directeur et discuter.
Sucre : Et bien, elle a pas sa langue dans sa poche notre Doc.
Michael remarqua qu’LJ fessait une drôle de tête.
Michael : Ca va LJ ????
LJ : Ouais, c’est juste que……………….
Michael : Que quoi ????
LJ regarda son oncle.
LJ : Pendant deux secondes, j’ai crue qu’il allait la gifler quand elle lui a dit qu’il ressemblait à certain détenu qui sont ici.
Michael : Je dois avouer que moi aussi j’étais pas rassuré.
Sucre : Heureusement qu’il l’a pas fait, parce que sinon le fait que toi et Sara vous vous fréquenter aurez été révéler au grand jour.
Michael regarda Sucre.
Michael : Arrête Sucre, tu ne sais même pas si moi et Sara on se voit.
Sucre : Attend Mike, je crois pas que tu réalise à qui tu parles. Coucou c’est moi Sucre, le type qui vous a vus pendant plus de deux mois vous dévorez des yeux.
LJ regarda Sucre puis Michael en souriant.
Sucre : En plus, si tu crois que je ne vous ai pas remarquer.
Michael : Remarquer quoi ??
Sucre : Pour n’importe qui ça passerai inaperçu, mais pas pour moi, j’ai bien vu vos regarda et vos sourires en coin.
Michael regarda LJ.
LJ : T’inquiète pas, vous avez êtes très discret.
Sucre : Alors c’est vrai, vous êtes ensemble. Sérieux.
Michael le regarda faussement étonné.
Michael : Tu as l’air surpris, pourtant tu semblais sûre de toi y a deux secondes.
Sucre : Non j’étais pas sûre je voulais te faire cracher le morceau. Bien que je me douter de quelques chose, avant que tu partes quand vous étiez ensemble, vous étiez souvent l’un à côté de l’autre et là c’est presque comme si vous évitiez d’être trop prés l’un de l’autre. Vous aviez peut-être peur de ne pas résister et de vous sauter dessus devant tous le monde.
Michael : J’ai préféré ne pas tenter le diable.
Sucre sourit.
Sucre : Tiens dont, est-ce que maintenant que tu es libre, tu n’arrive plus à te maitriser quand tu es en face du beau docteur.
Michael eu un sourire gêné.
Sucre : J’aimerai bien voir ça.
LJ : C’est assez………………….. Comment dire, attendrissant, ouais c’est ça, c’est assez attendrissant de les voir tous les deux.
Sucre : Tu les as vus ????
LJ : Je l’est ai surpris dans la cuisine hier matin.
Sucre : Tiens dont, je crois que tu vas avoir des tas de trucs à me raconter.
LJ : Si vous voulez.
Sucre : Tu peux me tutoyer tu sais.
LJ : D’accord, alors il faut que je te raconte le fou rire qu’ils ont eu hier, c’était trop drôle.
Michael : Hé, ça vous dérange pas de parler de moi, comme si j’était pas là.
LJ et Sucre se regardèrent puis regardèrent Michael.
LJ/Sucre : Non !!!!!
Michael baissa la tête exaspérer.
LJ : Alors en faite, ils étaient…….
Alors qu’LJ parlait la porte du bureau de Pope s’ouvrit sur celui-ci, LJ s’arrêta de parler immédiatement.
Pope : Voilà le gouverneur est partit.
Sucre : Y a de l’ambiance quand il vient lui.
Michael : Sucre.
Michael secoua la tête, lui fessant comprendre de ne pas en parler. LJ se tourna vers son oncle.
LJ : Tu crois que je n’aurais pas dû lui dire ce que j’ai dit.
Michael avait à peine ouvert la bouche que Pope dit.
Pope : C’est pas tellement ce que tu as dit, venant de toi, il devait sûrement s’y attendre, je pense par contre que venant de Sara, ça il ne s’y était pas préparer.
LJ : Pourquoi Sara n’est pas du genre à dire ce qu’elle pense.
Pope : Si mais………… Pas comme ça, pas de cette façon, ça ne lui ressemble pas. Il a du se passer quelques chose, je ne vois pas d’autres explications.
LJ, Michael et Sucre échangèrent un regard discret.
Pope regarda Sucre.
Pope : Je suis désoler Fernando, mais il va être l’heure du déjeuner, alors il va falloir retourner à votre cellule pour l’appelle.
Sucre : D’accord.
Il tendit la main à LJ qui lui serra.
Sucre : Ravie de t’avoir rencontrer LJ.
LJ : Moi aussi, et pour ce qui est de notre petite discussion, je te raconterai la prochaine fois qu’on se fera, d’ici là j’en aurai d’autre à raconter.
Sucre lui sourit puis regarda Michael.
Sucre : Mike, j’adore ton neveu.
Michael lui sourit et prit Sucre dans ses bras.
Michael : Content de t’avoir revu, et pour ce que je t’ai dit, t’inquiètes pas, on fait le plus vite possible.
Sucre : Merci mec, t’es génial.
Sucre regarda Pope.
Sucre : Merci de m’avoir autorisé à venir voir Michael.
Pope : Vous êtes un détenu exemplaire Fernando, alors vous avez bien à droit a quelques récompenses.
Sucre : Merci.
Pope ouvrit la porte et fit appeler un gardien, avant de sortir Sucre salua de nouveau Michael et LJ, puis un gardien le ramena en cellule. Quelques minutes plus tard Michael décida qu’il était temps qu’il s’en aille.
Michael : On va vous laisser nous aussi.
Pope : D’accord, merci d’être venue et d’avoir fini le projet.
Michael : Je finis toujours ce que j’ai commencé.
Pope : Même vous n’étiez pas obliger.
Michael : Ca m’a fait plaisir.
Il se tourna vers LJ.
Michael : Allez Junior on y va.
LJ : Moi je veux bien, mais j’ai laissé ma veste à l’infirmerie.
Michael leva les yeux au ciel.
LJ : C’est bon, je sais ce que tu penses.
Pope les regarda en souriant.
Michael : Bon bah direction l’infirmerie.
Il serra la main à Pope puis se fut LJ.
LJ : Ravie de vous avoir rencontré.
Pope : Mais moi de même LJ, moi de même.
LJ et Michael quittèrent le bureau de Pope et se dirigèrent vers l’infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Mar 28 Juil - 23:08

Quelques minutes plus tard, Sara était assise à son bureau, elle avait dans une de ses mains un crayon avec lequel elle tapoter sur les dossiers classés et de l’autre main elle feuilletait un dossier, d’un coup la porte de l’infirmerie s’ouvrit, Sara releva les yeux quelques secondes et aperçut Katie.

Sara : Un problème.

Katie : Non pas du tout.

Elle tendit l’oreille quelques secondes avant de dire.

Katie : Vous écoutez de la musique.

Sara : Ouais, le silence commencé à me taper sur les nerfs, je n’arrivais pas à me concentrer. Alors j’ai allumé la radio.

Katie : Parce que vous, vous arrivez mieux à vous concentrer quand il y a du bruit.

Sara haussa les épaules.

Sara : J’ai jamais dit que j’étais normale.

Une voix retentit derrière Katie.

Voix : C’est ce que je commence à me demander.

Sara tourna la tête et vit celle d’LJ derrière Katie qui lui fessait un grand sourire.

Sara se mit à rire.

Michael : Tu n’as pas bientôt fini de faire le pitre.

Katie les laissa rentrer dans l’infirmerie.

LJ : Non pas encore.

Katie regarda Sara avec un léger sourire.

Katie : J’étais venu vous dire que vous aviez de la visite.

Sara lui rendit son sourire.

Sara : Merci Katie.

Katie : Mais de rien, c’était un plaisir de revoir Mr Scofield.

Michael : J’ai été content de vous revoir aussi.

Katie sortit de la pièce, sans avoir oublié de faire un clin d’œil à Sara avant. Une fois Katie partit Sara se tourna vers Michael et LJ.

Sara : Qu’est ce que vous faites là tous les deux.

Michael : LJ a oublié sa veste à l’infirmerie.

LJ : Tu ne l’aurais pas vu par hasard, elle est grise, à deux longues manches.

Sara rigola.

Sara : Non désoler, mais étant donné qu’elle n’a pas de jambe, elle n’a pas dû aller bien loin.

LJ lui sourit.

LJ : Ca ne te dérange pas si je regarde dans les autres salles.

Sara : Non tu peux y aller, y a personne.

LJ : Ok, merci.

Il sortit de la pièce, laissant Michael et Sara tous seul.
Michael s’appuya contre le bureau de Sara.

Michael : Tu as l’air de bien t’amuser.

Sara le regarda en souriant.

Sara : Je m’éclate.

Michael : Depuis quand tu classes des dossiers.

Sara : Ce matin.

Michael : Et tu en a pas marre.

Sara : Si, mais faut bien les classer.

Michael : Dit moi ça n’irai pas plus vite si tu les classer au fur et à mesure.

Sara : Et ce le type qui range ces papiers en les mettant en vrac dans un carton qui me dit ça.

Michael se mit à rire.

Michael : D’accord je ne suis peut-être pas le mieux placé pour dire ça.

Sara : Tu crois !!!!!

Elle avait dit ça avec un grand sourire.

Puis alla pour attraper un dossier qui se trouver derrière Michael, que ce dernier remarqua qu’elle avait une marque rouge sur le poignet.

Michael : Qu’est ce que c’est ????

Sara : Quoi ????

Michael lui saisit délicatement le poignet.

Michael : Ca !!!!!!!!!

Sara regarda son poignet, elle n’avait même pas remarqué qu’elle avait une marque rouge dessus.

Sara : Je n’avais pas fait attention.

Michael : D’où te viens cette marque Sara.

Sara : Je n’en sais rien, c’est peut-être tu t’as l’heure quand mon père m’a rattrapé, il sent pas vraiment sa force.

Sara remarqua que Michael semblait inquiet.

Sara : Ca va Michael.

Michael : Ouais.

Il avait dit ça d’une petite voix, qui ne convaincue pas Sara. Il lâcha sa main.

Michael : Je vais aller aider LJ à retrouver sa veste.

Sara remarqua que quelque chose semblait le déranger, alors avant qu’il n’ait pu ouvrir la porte de l’infirmerie, elle se leva et mit devant l’empêchant de passer. Michael la regarda étonné.

Michael : Qu’est ce qui y a ????

Sara : Je n’en sais rien, à toi de me le dire.

Michael lui lança un regard intrigué.

Sara : C’est toi qui pars sans raison. Qu’est ce qui t’arrives.

Michael la regarda quelques secondes avant de baisser les yeux.

Michael : Rien du tout.

Sara se sentit revenir quelques semaines en arrière, quand Michael refuser de parler, de se confier et cela la blessa.

Sara : Fais pas ça Michael, plus maintenant.

Michael garda la tête baisser et ne dit rien, Sara se sentit mal, elle avait l’impression que son cœur se serrer à l’intérieur d’elle. La réaction de Michael l’a surprenait, elle croyait que c’était différent entre eux à présent, à croire qu’elle c’était trompée.

Soudain elle ouvrit la porte de l’infirmerie.

Sara : Je te laisse aller aider LJ.

Sara avait une boule qui c’était former au fond de la gorge. Elle passa devant Michael, qui n’avait pas bougé, s’approcha de la fenêtre de l’infirmerie qui donner sur la cour et regarda dehors en croisant les bras.
Au bout de quelques secondes, Sara entendit la porte se refermer, elle baissa la tête, elle avait l’impression qu’on venait de lui enfoncer un couteau dans le cœur. Sa bonne humeur avait disparu d’un coup, elle essaya de refouler un sanglot, quand elle sentit soudain deux bras entourer sa taille, elle s’arrêta de respirer et ferma les yeux quand elle sentit un souffle dans son cou.

Sara : Michael ……………

Elle l’avait tous de suite reconnu, lui seul arrivait à lui faire cet effet quand il posait ses mains sur elle.

Il posa sa tête sur son épaule.

Michael : Je suis désoler, excuse moi !!!!!

Sara sentit son cœur s’alléger, elle se retourna et regarda Michael.

Il passa sa main sur la joue de Sara qui ferma les yeux.

Michael : Je suis désoler, j’ai pas l’habitude………..

Sara ouvra les yeux et tomba dans les magnifiques yeux bleus de Michael qui semblait la supplier de le pardonner.

Sara : Pas l’habitude de quoi !!!!! De dire ce que tu as dans la tête.

Michael esquissa un sourire.

Michael : Ouais.

Sara lui sourit et passa sa main sur la joue de Michael.

Sara : Va falloir t’y habitué.

Michael : Je vais essayer.

Sara hocha la tête.

Sara : Dit moi ce qui ne va pas.

Elle avait toujours sa main sur la joue de Michael, elle le vit regarder son poignet et la marque rouge qu’elle avait dessus.

Sara : C’est à cause de ça.

Michael hocha la tête.

Sara : Michael c’est rien, je n’ai même pas mal.

Michael ; Je supporte pas qu’on puisse te faire du mal.

Sara lui sourit timidement et baissa la tête.

Sara : Tu sais ce dont j’ai pas l’habitude moi.

Michael : Non, c’est quoi ??

Sara releva la tête et le regarda à nouveau.

Sara : Qu’on s’inquiète autant pour moi.

Michael : Va falloir t’y habituer.

Sara lui sourit, elle passa ses bras autour de lui et posa sa tête sur son torse.

Sara : Je vais essayer.

Michael sourit et la serra contre lui.

Ils restèrent dans les bras l’un de l’autre plusieurs minutes avant que Michael commence à lui caresser le dos, Sara sentit des frissons parcourir son corps, elle se détacha légèrement de lui et quand elle le regarda elle vit les yeux de Michael naviguer entre ses yeux et ses lèvres, elle se mordit la lèvre en le voyant faire, Michael ferma brièvement les yeux.

Michael : Fais pas ça.

Sara : Pas quoi.

Michael : Te mordre la lèvre comme tu le fais.

Sara : Pourquoi je le fait souvent.

Michael : Oui ça je le sais !!!!

Sara lui lança un regard taquin.

Sara : Alors c’est quoi le problème.

Michael : Le problème c’est que là c’est une vraie torture pour moi.

Sara lui fit un grand sourire.

Michael : Je vais sortir ça sera plus sûre.

Sara : Ouais, ça sera plus sûre.

Michael la regarda et se défit des bras de Sara, quand il passa à côté d’elle, Sara sentit son regard se poser sur elle, n’écoutant que son cœur et non plus sa raison, elle saisit la main de Michael, il la regarda étonné.

Sara : Viens par là !!!!!!!!!!!!!!!

Elle entraina Michael dans un coin de l’infirmerie où personne ne pouvais les voir, s’appuya contre un mur et déposa un baiser sur les lèvres de Michael, quand elle se détacha de ses lèvres, elle le vit sourire.

Michael : Tu sais que c’est risquer ce que tu fais Sara.

Sara : Ha bon !!!!

Michael : Ouais, si on nous surprend, on risque de te poser des questions.

Sara : Oui c’est vrai tu as raison.

Michael : Je sais.

Sara passa ses bras autour du cou de Michael et baissa la tête.

Sara : Si on me pose des questions……..

Elle releva la tête et ancra son regard dans le sien.

Sara : ……………………autant que ce soit pour de bonne raison, tu ne crois pas.

Michael lui sourit en secouant la tête.

Michael : Sara !!!!

Sara : Quoi ??

Michael : Je ne veux pas que tu es des ennuis à cause de ……

Sara : Shut !!!!!!!!!!!!! Embrasse-moi !!!!

Michael la regarda, Sara se mordit la lèvre et rapprocha son visage de celui de Michael. Il sourit en la voyant faire, prit son visage entre ses mains et déposa ses lèvres sur les siennes, au bout de quelques secondes il approfondit le baiser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Mer 29 Juil - 0:30

ha ca c'est du misa !!!!!!!!!!!!!!!!!!

c'est wahouuuuuuuuuu hate pour la suite !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Mer 29 Juil - 21:00

Coucou miss contente que le misa te plaise voilà la suite, bonne lecture !!!


Ce n’est qu’arrivait à bout de souffle qu’ils se séparèrent, ils restèrent front contre front, à se regarder en souriant.
Sara : Je peux te poser une question.
Michael : Bien sûre.
Sara : Comment on a fait pour ne pas céder avant.
Michael qui lui caresser les cheveux s’arrêta.
Michael : J’en sais rien, peut-être parce qu’ont avaient pas le droit, c’est peut-être à cause de ça qu’on a résister si longtemps.
Sara : Oui c’est sûrement ça. Mais tu sais quoi ????
Michael : Non quoi ????
Il recommença à lui caresser les cheveux.
Sara : Je n’ai plus aucune envie de te résister.
Elle l’embrassa.
Michael : Moi non plus.
Il lui sourit et s’embrassèrent à nouveau.
Pendant qu’ils s’embrassaient, la porte de l’infirmerie s’ouvrit, mais ni Michael, ni Sara ne l’entendirent, étant trop occuper.
La personne qui venait d’entrer dans la pièce chercha Sara du regard mais ne la voyant, la personne allait repartir quand elle entendit un bruit, elle chercha mieux dans l’infirmerie et vit Michael et Sara dans les bras l’un de l’autre en train de s’embrassaient.
Voix : Hum, hum !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Ayant entendu quelqu’un Michael et Sara se détachèrent légèrement l’un de l’autre.
Sara : Ho, ho………………..
Elle enleva ses bras qui se trouvaient autour du cou de Michael, et se tourna vers la personne présente dans la pièce.
Sara : Henry !!!!!!!!!!!
Michael ferma les yeux.
Sara : Qu’est ce que vous faites là.
Pope : Je vous cherchais.
Sara : Hé bien vous m’avez trouvé.
Pope regarda Sara et Michael l’un après l’autre.
Pope : Ouais.
Sara : Qu’est ce que je peux faire pour vous.
Pope : Je pars déjeuner avec ma femme, alors s’il y a un problème.
Sara : Je m’en occuperai vous inquiétez pas.
Pope : Très bien.
Pope allait dire quelque chose quand la voix d’LJ se fit entendre dans la pièce.
LJ : Ca y est j’ai retrouvé ma veste les deux tourtereaux.
A peine eu t-il fini sa phrase qu’LJ vu Pope, puis Michael et Sara.
LJ : Mr Pope !!!!!!
Il regarda Michael et Sara légèrement embarrassé.
Pope : Dit moi LJ, tu ne plaisantais pas ce matin quand tu disais connaitre Sara.
LJ regarda Sara puis Pope.
LJ : Heu ……………………………
Sara : Non, il plaisantait pas.
Pope la regarda en hochant la tête.
Pope : J’aimerai vous voir dans mon bureau quand je reviendrai Sara, j’aurais deux mots à vous dire.
Sara avec un léger sourire.
Sara : Juste deux.
Bizarrement Pope ne sourit pas à la remarque de Sara.
Sara : Je plaisantais.
Pope : Votre comportement commence vraiment à m’inquiéter Sara.
Elle lui sourit.
Sara : Passer le bonjour à votre femme.
Pope : J’y manquerai pas.
LJ attendit que Pope soit sortit de la pièce et dit.
LJ : J’ai fait une gaffe.
Sara : Non.
LJ : Tu es sûre parce que à voir sa tête.
Sara : Oui, c’est plutôt……………
Elle regarda Michael, qui la reprit dans ses bras.
Michael : C’est plutôt nous qui avons fait une gaffe.
Sara lui sourit.
LJ les regarda en souriant.
LJ : En tous cas, chapeau Sara, être convoquer trois fois en a peine une journée dans le bureau du directeur, faut le faire.
Sara le regarda en souriant.
Sara : Oui je bat mes propres records.
LJ : Ca a pas l’air de te déranger plus que ça.
Sara : Pourquoi ça me dérangerai, j’ai rien fait de mal dans l’histoire, enfin dans les histoires.
LJ : C’est vrai oui, mais tu ne te dis pas que tu aurais mieux fait de rester chez toi sérieusement.
Sara : Non je m’amuse trop aujourd’hui, et puis si j’étais resté chez moi, qui t’aurais fait visiter la prison.
LJ : Ouais tu as raison, mais tu aurais évité pas mal de problème, comme t’as suspension.
Sara : C’est pas en restant chez moi que je l’aurai évité, j’aurais fini par lui mettre ma main dans la figure un jour ou l’autre à cet abruti, alors que ce soit aujourd’hui ou un autre jour.
LJ : C’est vrai que dans ce cas.
Sara : En plus c’était trop marrant.
Michael : Parce que tu as trouvé ça drôle.
Sara regarda Michael.
Sara : Ouais beaucoup, toi aussi tu aurais trouvé ça drôle si tu avais vu sa tête après que je l’ai giflé.
Michael lui sourit.
Michael : J’imagine bien sa tête.
Sara lui sourit.
LJ : Au moins maintenant, il sait qu’il ne faut pas te mettre la main aux fesses.
Sara regarda LJ surprise.
Sara : Comment tu…………..
Michael : Fox River est un village Sara.
Sara le regarda étonné, c’est ce qu’elle avait dit à Lincoln quand elle lui avait annoncé qu’elle savait que Michael était son frère.
Michael : C’est Sucre qu’il nous l’a dit, il croyait que Pope était au courant. T’imagine sa tête quand il l’a apprit.
Sara : Oui très bien, je crois que je n’ai pas fini d’entendre parler de cette histoire.
LJ : Je crois pas non, en tous cas d’après ce que nous a dit Sucre, ça a fait marrer pas mal de détenu.
Sara : Au moins je les ai fait rire.
LJ : Sérieusement, ça ne t’énerve pas d’avoir été sanctionné à cause de cet imbécile.
Sara : Une semaine ça passe vite et puis je pourrais faire des trucs que je reporte depuis un moment, et je me reposerai un peu ca me changera, je suis toujours entrain de courir partout, ça me fera pas de mal.
LJ : T’as pas peur de t’ennuyer.
Michael serra un peu plus Sara contre lui.
Michael : Si elle s’ennuie, elle aura qu’à venir me tenir compagnie.
Sara le regarda.
Sara : Fait attention, je pourrais te prendre au mot.
Michael : Mais j’espère bien.
LJ les regarda se dévorer des yeux.
LJ : C’est Sucre qui avait raison.
Michael et Sara le regardèrent.
LJ : Heureusement que vous n’étiez pas l’un à côté de l’autre dans le bureau de Pope, vous vous seriez sauter dessus.
Michael secoua la tête.
Sara : A ton avis pourquoi on a évité de s’approcher.
LJ la regarda bouche bée, il ne pensais pas qu’elle lui dirai ça.
Sara se mit à rire, Michael lui déposa un baiser sur la tempe.
Michael : On peut dire que tu l’as fait taire.
Sara sourit.
LJ : J’y pense tu n’as pas répondu à ma question, tu t’as l’heure.
Michael : Quelle question.
LJ : J’ai proposer à Sara de venir dîner à la maison ce soir mais elle a pas répondu.
Sara : Tu n’étais pas au courant.
Michael : Je ne sais pas tous ceux que fait LJ.
LJ : T’inquiète pas Sara, si ça n’avait pas était moi, c’est lui qui te l’aurait proposé. Et puis de toute façon tu n’as pas le droit de refuser.
Sara : Tiens dont et je pourrais savoir pourquoi.
LJ : Oncle Mike m’a promis que tu viendrais dîner un soir.
Sara regarda Michael.
Sara : Vraiment, et je pourrai savoir pourquoi tu as promis une chose pareil.
Michael regarda LJ qui avala sa salive puis de nouveau Sara.
Michael : Heu …………..
LJ : Allez s’il te plaît Sara, c’est soirée pizza ce soir en plus, Michael ne te forcera pas à cuisiner si c’est ce dont tu as peur.
Sara lui sourit.
Sara : D’accord.
LJ : Génial. On va aller déjeuner tu viens avec nous.
Sara : C’est gentil mais je n’ai pas faim.
Michael : Toi si tu parle de déjeuner, c’est que tu as faim.
LJ lui sourit.
LJ : Oui un peu.
Michael : On y va.
LJ le regarda, son oncle tenait toujours Sara dans ses bras et ne semblait pas vouloir la lâcher.
LJ : Tu me l’as refait en lâchant Sara s’il te plaît.
Michael : Heu……………
Sara se serra davantage contre Michael et regarda LJ en lui fessant une petite moue.
LJ les regarda en secouant la tête.
LJ : Je vous laisse cinq minutes, je t’attends dehors Oncle Mike.
Sara : Merci LJ.
LJ : Cinq minutes c’est tout je vous préviens, je commence à avoir faim.
LJ sortit de la pièce sous les rires de Michael et Sara.
Michael : Tu vas avoir des problèmes avec Pope.
Sara : Pourquoi j’aurais des problèmes.
Michael : Bah !!!!!
Il lui lança un regard assez explicite.
Sara lui sourit.
Sara : Michael, tu n’es plus un détenu alors ce qui se passe entre nous ne concerne pas mon travail, c’est ma vie privée et sur ce point personne n’a rien à me dire. La seule chose que pourrait me demander Pope c’est si je n’ai rien d’autre à faire pendant mes heures de travail.
Michael : Et alors, vous n’avez rien d’autre à faire pendant vos heures de travail docteur Tancredi.
Sara mit de nouveau ses bras autour de cou de Michael.
Sara : Si, mais rien d’aussi intéressant.
Sara l’embrassa à nouveau.
Alors qu’ils s’embrassèrent depuis plusieurs minutes, une voix les fait sursauter.
Voix : Je le savais !!!!
Sara posa son front contre celui de Michael.
Sara : Ce n’est pas vrai !!!!
Puis elle se tourna et vit Katie.
Sara : Katie !!!
Katie les regarda avec un grand sourire.
Katie : Désoler, je vous dérange !!!!
Sara : A votre avis.
Katie : C’est votre neveu que j’ai vu roder dans les couloirs Michael.
Michael : Oui sûrement, d’ailleurs je ferai mieux d’y aller, il va finir par s’impatienter.
Sara le regarda en souriant.
Michael : A ce soir.
Sara : Ouais à toute à l’heure.
Michael lui déposa un baiser sur le front.
Michael : Au revoir Katie.
Katie : Au revoir Michael.
Michael quitta la pièce, alla rejoindre LJ et ils sortirent de l’infirmerie.
Katie regardait Sara en souriant.
Katie : Alors !
Sara : Alors quoi !
Katie : Racontez-moi !!
Sara : Non !!
Sara sortit de la pièce, Katie la suivit.
Katie : Allez Sara dites- moi.
Sara : C’est pas la peine d’insister Katie, je vous dirai rien.
Katie : Mais pourquoi ?
Sara remarqua que deux gardiens la regarder bizarrement.
Sara : Je peux faire quelque chose pour vous.
Gardien 1 : Heu………….
Gardien 2 : Moi je me demandais si vous n’auriez pas une photo de vous à me donner.
Sara le regarda en secouant la tête, puis regarda Katie en haussant les épaules.
Sara : J’y crois pas.
Elle regarda de nouveau le gardien.
Sara : Dites-moi, vous avez vu le capitaine Bellick aujourd’hui.
Gardien 2 : Oui !!!!
Sara : Ca vous direz d’avoir la même marque que lui sur le visage.
Le gardien la regarda surpris.
Gardien 2 : Non !!!!
Sara : Alors retournez faire vos rondes ou je ne sais quoi, mais dégarpisser de cette infirmerie.
Les deux gardiens avalèrent difficilement leurs salives, puis partirent presque en courant.
Katie : Ils en ont un culot quand même.
Sara : C’est clair.
Elle remarqua que Katie la regardait toujours.
Sara : C’est pas la peine de me regarder comme ça, je vous dirais rien.
Katie : Bon d’accord, j’abandonne. On va déjeuner, vous venez avec nous.
Sara : Non merci, j’ai pas faim.
Katie : Vous savez Sara, il ne faut pas se nourrir que d’amour et d’eau fraîche.
Sara : Je sais mais en attendant ça me convient parfaitement.
Sara lui sourit.
Katie : Très bien, à tout t’as l’heure alors.
Sara : Bon appétit.
Katie sortit de l’infirmerie et Sara retourna à son bureau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Jeu 30 Juil - 19:19

merci pour cette suite !!!

mimi mike et sara

Revenir en haut Aller en bas
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Jeu 30 Juil - 21:23

Slt miss j'espére que tu vas bien, merci pour ton coms, voilà la suite, bonne lecture !!!


Après l’heure du déjeuner, Sara qui avait fini de classer ces dossiers, tourné un peu en rond, étant donné qu’il n’y avait pas grand-chose à faire quand Katie entra dans la pièce.
Katie : Sara le……………
Sara : Pope veut me voir, je sais.
Katie : Dites moi c’est votre journée, 3 fois depuis ce matin, ça commence à faire.
Sara : Ouais, à croire qu’il aime bien ma compagnie.
Katie : Qui avait vous giflez cette fois.
Sara le regarda en souriant.
Sara : Personne, je ne passe pas mon temps à gifler les gens Katie.
Katie : Je sais bien, je vous taquine, vous savez pourquoi il veut encore vous voir.
Sara : Oui cette fois, je sais.
Sara remarqua que Katie semblait intriguée.
Sara : Pope m’a surprise dans les bras de Michael.
Katie : Hooo !! Et de quelle façon il vous a surpris.
Sara : De la même façon que vous, vous nous avez surpris.
Katie : D’accord. Je crois que la prochaine fois Sara, vous ne fleuretterai pas au travail.
Elle lui sourit.
Sara : La prochaine fois Katie, je fermerai la porte à clé.
Katie resta bouche bée face à la réponse de Sara, cette dernière quitta la pièce.
Quelques minutes plus tard Sara se trouva de nouveau devant la porte du bureau de Pope.
Penny : Je crois qu’il vous attend.
Sara : Oui je sais, mais je ne crois pas que j’ai très envie d’y aller.
Penny : Vous avez fait une bêtise et vous avez peur d’être encore suspendu.
Sara : Alors ça c’est bien la dernière de mes préoccupations.
La porte du bureau de Pope s’ouvrit.
Pope : Sara je vous attendais.
Sara : Je suis là.
Pope : Entrez (à Penny) Faites en sorte que nous ne soyons pas déranger s’il vous plait.
Penny : Très bien monsieur.
Pope referma la porte et alla s’asseoir à son bureau. Sara était debout face à Pope.
Pope : Asseyez-vous Sara, resté pas debout.
Sara s’exécuta et s’assit sur la chaise qui était devant le bureau de Pope.
Pope : Alors pour commencer, j’ai appris ce qui c’était passé entre vous et le Capitaine Bellick.
Sara : Il paraît oui !!!!!
Pope : Je voudrais savoir pourquoi vous m’en avais pas parler.
Sara : Qu’est ce que ça aurait changé de toute façon.
Pope la regarda.
Sara : Si je vous l’aviez su, vous auriez dit à Bellick de ne pas recommencer, au pire il aurait eu un blâme. Quand à moi j’aurai était quand même sanctionner étant donnée que j’aurai refusé de m’excuser même si lui l’avais fait alors.
Sara remarqua que Pope la regarder bizarrement.
Sara : Quoi ????
Pope : C’est pratiquement mot pour mot ce que m’a répondu Michael quand je me demandais pourquoi vous ne m’en aviez pas parler.
Sara ne put s’empêcher de sourire.
Sara : Vraiment.
Pope hocha la tête.
Pope : Ecoutez Sara, je sais que Michael n’est plus un détenu et que par conséquence ce qui se passe entre vous ne concerne que votre vie privée mais j’aimerai savoir si quand il était là………..
Sara : Il ne s’est rien passer. Tant que Michael était à Fox River, il ne s’est rien passer entre nous.
Pope : Je savais qu’il y avait plus qu’une relation médecin-patient entre vous, mais je m’étais persuader que vous entreteniez une relation amicale. Je pense que je ne voulais pas croire que vous pouviez tomber sous le charme d’un détenu. Sincèrement je pensais que vous seriez la dernière personne à qui ça arriverai.
Sara : Parce que vous croyez que moi je m’y attendais. Ca m’est tombé dessus du jour au lendemain sans que je ne puisse rien y faire. Il est arrivé un jour à l’infirmerie et ……......... en faite je sais pas, j’ai tout de suite vu qu’il n’était pas comme les autres.
Pope : Par rapport à son profil.
Sara : Oui mais pas seulement, c’est vrai que c’était agréable de parler à quelqu’un de cultiver et d’aussi intelligent surtout dans un endroit pareil, mais ce qui était différent chez Michael c’est qu’il c’est toujours montré très respectueux avec moi, il n’a jamais eu une remarque déplacer, il se soucier de moi alors qu’il me connaissait à peine.
Pope regardait Sara et la façon qu’elle parlait de Michael.
Pope : C’est pas juste une passade n’est ce pas Sara, vous avez vraiment des sentiment pour lui.
Sara le regarda puis détourna les yeux.
Sara : J’ai essayé Henry, vous pouvez me croire j’ai vraiment tout essayé pour l’oublier. Je savais que je ne devais pas, que je n’avais pas le droit de me lier affectivement avec Michael. Mais plus j’essayais de mettre de la distance entre nous plus on se rapprocher, y avait toujours quelques choses qui fessait qu’on se trouver de nouveau point commun.
Pope : Vous ne pensez pas que ce que vous croyaient ressentir pour Michael c’est peut être dû au fait que son frère est était exécuter.
Sara : Alors d’après vous ce que je ressens pour Michael ça serai de la pitié c’est ça.
Pope remarqua que Sara avait mal prit sa remarque.
Pope : Ce que je veux dire c’est que la mort de son frère à peut-être eu des répercussions sur ce que vous ressentez pour lui.
Sara : Les sentiments que je ressens pour Michael je les ai ressentit bien avant l’exécution de Lincoln, d’ailleurs je ressentais déjà quelque chose pour lui avant de savoir qu’ils été frères. Alors bien sûre je ressens beaucoup de peine pour ce qu’il doit traverser mais en aucun cas ce que je ressens pour lui peut se résumer à de la pitié, parce que si c’était vraiment le cas je ne crois pas que je me sentirais aussi bien avec lui.
Pope : Vous êtes amoureuse de lui.
Sara : Je peux savoir ce qui vous fait dire ça.
Pope : D’abord c’est la façon dont vous avez de parler de lui, et puis vous avez vraiment mal prit le fait que j’insinue que ce que vous ressentiez pour lui était de la pitié et vous ne l’auriez pas pris aussi mal si vous n’étiez pas amoureuse.
Sara : Je peux vous poser une question.
Pope hocha la tête.
Pope : Bien sûre !!!
Sara : Comment……………comment vous avez su que vous étiez amoureux de votre femme que c’était elle et pas une autre.
Pope la regarda surprise par sa question.
Pope : Heu……………..je sais pas trop en faite c’est…………………
D’un coup un sourire apparu sur le visage de Pope.
Pope : Si je sais exactement comment j’ai su que c’était elle.
Sara le regarda intriguée.
Pope : C’est la seule qui est réussi à m’apaiser. Plus jeune j’étais du genre à foncer tête baisser sans vraiment réfléchir, mais c’était pas moi, je jouais plutôt un rôle, mais elle, elle l’a compris, elle a su voir ma vrai personnalité, celui que j’étais vraiment et elle a réussi à faire que je m’accepte tel que j’étais, que j’arrête de me cacher aux yeux des autres . Elle m’a pris tel que j’étais avec mes qualités et mes défauts, sans jamais me demander de changer. Et ça c’est le plus important qu’on vous accepte vous, pas seulement la personne que vous laissez voir.
Sara : Ya quelques temps vous m’avez dit que je ne montrais aux gens que la personne que je voulais qu’ils voient, pas celle que j’étais vraiment. Que je m’étais construit une carapace.
Pope hocha la tête.
Sara : Je sais pas comment, ni de quelle façon mais Michael m’a enlever cette carapace que je m’étais construite sans que je m’en rende compte. Il sait qui je suis vraiment, je sais qu’avec lui j’ai pas besoin de me cacher, il me jugera jamais sur les erreurs que j’ai put faire dans le passé. Il m’accepte tel que je suis et surtout je suis bien avec lui, je me suis jamais sentit aussi bien avec quelqu’un. On se comprend s’en même se parler, il suffit que je le regarde pour savoir dans quel état d’esprit il est. Et lui il est toujours entrain de s’inquiéter pour moi, jamais personne en dehors de ma mère c’était autant soucier de moi avant, il prend vraiment soin de moi et moi j’ai envie de prendre soin de lui, d’être auprès de lui. Je pense tout le temps à lui, il est constamment dans ma tête, j’arrive pas à l’en sortir et j’en n’est pas envie parce que je me suis jamais sentit aussi bien dans ma peau qu’en ce moment. Michael Scofield est arrivé un jour dans ma vie et il a tous bouleversé. Je croyais savoir ce que c’était d’aimer quelqu’un, d’être amoureuse, mais ce que je ressens pour Michael ça à rien avoir avec ce que j’ai put ressentir avant, c’est tellement plus fort, ca me fait tellement de bien. Je ne pensais pas pouvoir ressentir ça un jour pour quelqu’un, un amour aussi fort. Mais surtout je crois que je m’attendais pas à tomber amoureuse d’un détenu.
Sara eu un rire nerveux.
Pope : Tous va bien.
Sara : C’est la première fois que je le dis. Je savais que j’éprouver des sentiments forts pour lui, mais le fait de le dire ça fait bizarre.
Pope lui sourit.
Sara : Je suis amoureuse de Michael.
Pope : Vous êtes très amoureuse d’ailleurs.
Sara : Ouais.
Sara se passa les mains sur le visage.
Sara : C’est un truc de dingue qui m’arrive.
Pope : Oui et vous ne pouvez rien y faire.
Sara : Je commence à me dire que l’amour c’est comme les ennuis ça nous tombe dessus du jour au lendemain, sans qu’on s’en rende compte.
Pope : C’est tout à fait ça même.
Sara regarda Pope quelques secondes avant de lui dire.
Sara : Je voulais m’excuser.
Pope : De quoi ????
Sara : De la façon dont je vous ai dit que je partais, je ne voulais pas le faire comme ça, je m’en veux vraiment de la manière dont je vous l’ai annoncé.
Pope : Je sais, que ce n’est pas comme ça que vous vouliez me le dire.
Sara secoua la tête.
Sara : Vraiment pas non.
Pope : Ca fessait un petit moment que vous y pensiez n’est ce pas.
Sara : Ouais, mais j’avais pas vraiment de raison de le faire.
Pope : Et cet idiot de Bellick, vous en à donner une.
Sara se mit à rire.
Sara : Il me l’a donné sans le savoir.
Sara sortit une enveloppe de la poche de sa blouse et la tendit à Pope.
Sara : Tenez !!
Pope prit l’enveloppe.
Pope : C’est votre lettre de démission.
Sara hocha la tête.
Pope : Qu’est ce que vous allez faire.
Sara : Je sais pas, je vais essayer de trouver un travail dans un hôpital ou bien ailleurs, mais une chose est sûre ……
Pope : Vous ne travaillerez plus jamais dans une prison.
Sara : Oui aussi, mais ce que je voulais dire c’est que je ne ferai plus de mon travail ma priorité.
Pope : Votre nouvelle priorité, elle ne s’appellerai pas Michael.
Sara lui sourit.
Sara : C’est ma vie privée ma priorité, je ne veux plus que ma vie ne se résume qu’à mon travail.
Pope : Vous avez raison, le travail ce n’est pas se qui aide à surmonter les épreuves.
Sara : Ouais, le seul truc qui me dérange c’est que mon père va croire qu’il est arrivé à me faire céder étant donné que j’ai donné ma démission.
Pope : Hooooo !!!! Je crois que votre père préférerai que vous continuer à travailler ici, plutôt que d’apprendre que vous êtes tombé amoureuse d’un détenu.
Sara éclata de rire.
Sara : Oui ça c’est sûre.
Le téléphone de Pope se mit à sonner. Pope décrocha.
Penny : Désoler Monsieur Pope, mais quelqu’un voudrait vous voir, et ça à l’air vraiment important.
Pope : D’accord Penny, faites le patienter deux minutes.
Pope raccrocha.
Sara : Je vais vous laissez.
Pope : Profitez bien de votre semaine.
Sara lui sourit et se leva, elle allait ouvrit la porte quand elle se tourna vers Pope.
Sara : Une dernière chose, si vous ne pouvait pas faire autrement qu’embauché une femme comme médecin, je vous conseille de vous renseigner si elle est marié, ou si elle a quelqu’un dans sa vie, parce que ça à beau être interdit, on ne choisit pas de tomber sous le charme d’un détenu. Les sentiments ne prennent pas compte des interdictions.
Pope hocha la tête.
Sara ouvrit la porte et sortit du bureau.
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Jeu 30 Juil - 21:28

Super la suite
presser de lire la suite en esperant a du misa :p
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   Jeu 30 Juil - 22:27

re voilà la suite avec du misa !!!


Quelques heures plus tard, Michael était assis dans son salon à lire quand il entendit frapper à la porte.
TOC, TOC.
Il se leva du canapé et s’approcha de la porte.
Michael : LJ, me dit pas que tu as encore oublié tes clés.
Un immense sourire apparu sur le visage de Michael, quand il vît qu’elle personne se trouver derrière la porte.
Voix : Ce n’est pas LJ.
Michael : C’est sûre LJ et beaucoup moins jolie que toi.
Sara se mit à sourire et baissa légèrement la tête un peu gênée.
Michael : Viens rentre.
Sara : Merci !!!!
Sara rentra dans l’appartement, Michael ferma la porte derrière elle.
Sara : Je suis venu un peu tôt, je te dérange pas au moins.
Sara sentit Michael lui saisir la main, elle se retourna, le vît s’approcher d’elle, poser une main sur sa joue, puis déposer un tendre baiser sur ses lèvres.
Quand il se recula Michael déposa un baiser sur le nez de Sara se qui la fait rire.
Michael : Tu ne me déranges jamais.
Sara sourit de plus belle.
Michael qui lui tenait toujours la main, l’emmena jusqu’au canapé, où ils s’asseyèrent l’un à côté de l’autre.
Michael : Comment c’est fini ta journée de travail.
Sara : Aussi bien qu’elle avait commencé.
Michael : Tu as vraiment passé une bonne journée !?!
Sara : Ouais, je ne sais pas pourquoi tout le monde pense le contraire.
Michael : Ho moi, j’ai au moins trois bonnes raisons pour lesquelles tu aurais pu passer une mauvaise journée.
Sara : Trois !!!
Michael hocha la tête.
Sara : J’aimerai bien les connaître.
Michael : La première, c’est le fait que tu as été suspendu alors que tu n’aurais pas dû.
Sara : Alors ça comme j’ai dit à LJ, ça m’arrange au contraire.
Michael : C’est moi, où tu n’as pas tellement envie d’aller travailler en ce moment.
Sara : Non c’est pas toi, c’est vrai que j’ai plus vraiment envie d’y aller depuis quelques temps.
Michael : C’est pour ça que tu as dit à Pope que tu allais partir.
Sara hocha la tête.
Sara : Ouais, d’ailleurs je lui ai remis ma lettre de démission tu t’as l’heure quand je suis allé le voir.
Michael : Déjà.
Sara : Oui !!!
Michael : C’était ma deuxième raison, mais tu l’as prend aussi bien que la première alors.
Sara : Je te l’ai dit que j’avais passé une bonne journée.
Michael lui sourit.
Sara : Alors tu m’as donné deux raisons, il en reste une.
Michael : Je ne suis pas sûre de vouloir te la dire.
Sara : Pourquoi ?
Michael : Je n’ai pas envie de gâcher ta bonne humeur.
Sara : Rien ne peut gâcher ma bonne humeur aujourd’hui, vas-y je t’écoute.
Michael : La dispute que tu as eu avec ton père.
Sara : C’est vrai que c’était peut-être pas le meilleur endroit, ni le meilleur moment pour lui dire ce que je pensais.
Michael : Tu regrettes.
Sara : Je devrais mais non.
Sara regarda Michael, il remarqua qu’elle semblait un peu perdue.
Sara : N’importe qui regretteraient, moi non pourquoi ????
Michael : La plupart des gens quand ils disent qu’ils regrettent ce qu’ils ont dit, c’est parce qu’ils ne le pensaient pas.
Sara : Alors que moi si !! Je pensais vraiment ce que je lui ai dit. Je suis horrible.
Michael : Non tu n’es pas horrible Sara.
Sara : Si, tu as entendue ce que je lui ai dit.
Michael hocha la tête.
Sara : Personne ne dirai une chose pareil à son père, moi en plus de lui dire je le pense.
Michael : Ce n’est pas pour autant que tu es quelqu’un d’horrible, beaucoup de personnes ont des problèmes avec leurs parents.
Sara : Ils ne pensent pas de choses pareilles pour autant.
Sara détourna la tête.
Michael : Tu as raison.
Michael essaya de capter de nouveau le regard de Sara.
Michael : Y en a qui pense pire.
Sara sourit à la remarque de Michael et le regarda de nouveau.
Ce dernier remit une mèche de cheveux derrière l’oreille de Sara.
Michael : Tu n’y peux rien Sara si tes relations avec ton père sont tendu.
Sara : Je ne suis même pas sûre qu’on puisse appeler ça une relation.
Michael : Vous vous êtes jamais entendu tous les deux ????
Sara : D’aussi loin que je me rappelle, nos rapport ont toujours étaient tendu.
Michael : Même quand tu étais enfant.
Sara : Je ne me rappelle même pas, comment c’était entre nous quand j’étais petite. Tous ce que je me rappelle de mon enfance c’est les disputes entre mes parents.
Michael : Ils se disputaient souvent.
Sara : Au début non je ne crois pas, ou alors peut-être que je m’en souviens pas. Pour moi leur dispute ont commencé ou alors j’ai commencé à les entendre vers l’âge de 8 ans. C’était une fois de temps en temps au début mais au bout de quelques mois c’est devenu plus fréquent, et après c’était tout le temps, dés qu’il rentrait, ils se disputaient.
Michael : Tu sais pourquoi, ils se disputaient autant.
Sara : Ma mère lui reprochait de passer plus de temps au travail qu’à la maison, il ne disait jamais rien et ça rendait ma mère dingue. Alors elle a commencé à boire, et après quand elle lui reprochait de trop travailler, lui il lui reprochait de trop boire, la situation était intenable.
Michael : Ils se disputaient devant toi.
Sara : Non jamais, quand j’étais là c’était le silence total, c’est simple en faite ils se parlaient même pas, pas un mot, j’aurais préféré les voir se disputer, plutôt que de subir ça.
Michael : En effet ça ne devait pas être facile pour toi.
Sara : Au début je me rendais pas compte de ce qui se passer, mais ça à vite changer. Quand ils en avaient marre de se regarder sans rien dire, mon père partait s’enfermer dans son bureau ou il quittait la maison et retourné travailler, quand à ma mère, elle allait dans sa chambre, et je l’entendais pleurer pendant des heures. Un jour, je crois qu’elle en a eu assez de pleurer à cause de lui, à partir de ce moment là, quand elle partait dans sa chambre c’était toujours accompagné d’une bonne bouteille d’alcool.
Michael : Elle est devenue alcoolique.
Sara hocha la tête.
Sara : Oui !!!!!
Michael : C’est à cause de ça qu’elle…………….
Michael n’osa pas finir sa phrase.
Sara : C’est suicidée.
Il hocha légèrement la tête.
Sara : En partie, elle supportait plus la situation, et quand elle avait bu, elle n’avait plus toute sa tête. Mais elle était adorable avec moi, elle était toujours là pour moi.
Michael : Alors que ton père, non.
Sara : Il travaillait, je ne pensais pas que c’était possible de travailler autant. Je m’étais trompé après la mort de ma mère, il s’est mis à travailler encore plus.
Michael : Il n’était pas souvent là.
Sara secoua la tête.
Sara : Jamais, quand je me levais le matin il était déjà partis, et quand j’allais me coucher le soir, il était toujours pas rentrer. Je pouvais passer des jours sans le voir. Je me rappelle qu’une fois je l’avais pas vu depuis plusieurs jours, j’ai fini par demander si il allait bientôt rentrer, on m’a répondu qu’il était partit en déplacement pour deux semaines. Il était partit et il m’avait même pas dit au revoir.
Michael : Il a été comme ça longtemps.
Sara : Ouais jusqu’à ce que je lui demande son aide il y a quelques années. J’avais de très gros problèmes, et il était la seule personne vers qui je pouvais me tourner, je pensais que lui seul pouvait m’aider.
Michael : Ils étaient si grave que ça tes problèmes.
Sara regarda Michael puis baissa la tête.
Michael : Tu ne veux pas en parler.
Sara : Ce n’est pas que je ne veux pas, mais ce n’est pas facile à dire.
Michael caressa les cheveux de Sara.
Michael : Tu sais que tu peux tous me dire Sara.
Sara esquissa un sourire triste prit une grande inspiration puis le regarda.
Sara : Je……………..je me droguée, y a quelques années je me droguée. Un jour j’ai été témoin d’un accident, mais j’étais complètement défoncer, j’ai rien put faire. A partir de ce moment, j’ai voulu que tous s’arrête, je voulais arrêter toutes ces connerie, alors j’ai demandé de l’aide à mon père.
Michael : Il t’as aidé ?
Sara : Ouais, je suis allé en cure de désintoxication, je suis allé à des réunions, pendant des mois. J’ai réussi à m’en sortir. Mais maintenant avec le recul je me dit que j’aurais dû m’abstenir, ne pas lui demander son aide, et me débrouiller toute seule, parce que maintenant à la première occasion, il hésite pas à me rappeler que sans lui je m’en serai pas sortit, dés qu’il le peut il me rappelle qui j’étais avant.
Michael : On a tous un passé plus ou moins glorieux, tout le monde peut faire des erreurs.
Sara : Non, moi je n’avais pas le droit d’en faire, en tout cas pas selon lui.
Michael : Je trouve ça triste qu’il réagisse comme ça.
Sara : Tu sais ce que je trouve triste moi.
Michael secoua la tête.
Michael : Non.
Sara : Hier, après que je sois venue le voir, et avoir poireauté pendant une heure et demi pour rien. En sortant de ces bureaux, j’ai réalisé que je n’ai jamais et que je ne ferai jamais partit de ses priorités. Pour lui tous ce qui compte c’est son travail et sa carrière. C’est pour ça que je me suis comportait comme ça avec lui ce matin, j’ai compris qu’il s’en fichait de moi et de se qu’il pourrait m’arriver, ça fait des années que j’essaye d’avoir ne serai-ce qu’une relation, avec lui mais j’ai perdu mon temps, je n’existerais pas pour lui ça serai pareil.
Des sanglots apparus dans la voix de Sara.
Sara : Et je m’en veux d’avoir mis autant de temps à comprendre, parce que ça à toujours été comme ça, j’ai toujours été invisible à ses yeux, et j’ai bêtement cru qu’un jour ça pourrai changer. Je suis vraiment une idiote.
Michael : Non tu n’es pas une idiote, c’est ton père c’est normal que tu es voulu croire que les choses s’arrangeraient.
Michael la prit dans ses bras, Sara posa sa tête sur son épaule et respira son odeur pendant qu’il lui passait une main dans les cheveux.
Michael : Je suis désoler ma puce.
Sara : Faut pas, je le suis pas moi.
Michael : Quand même je trouve ça dommage autant pour toi que pour ton père.
Sara se recula et regarda Michael surprise.
Michael : Je trouve ça dommage qu’il t’exclue de sa vie comme il le fait, il ne sait pas à côté de quoi il passe, ni ce qui rate.
Sara lui lança un regard intrigué.
Sara : De quoi tu parles.
Michael : De toi, il ne sait pas ce qui perd, tu es quelqu’un de génial Sara.
Elle rougit et baissa la tête, Michael lui vit relever pour qu’elle le regarda.
Michael : Tu es une fille gentille, intelligente, cultivé, tu as beaucoup d’humour, en plus tu sais parler aux gens et tu es toujours là pour les aider.
Sara baissa les yeux.
Sara : Arrête tu me gênes.
Michael : Regarde- moi Sara !!
Sara gardait les yeux baissé, alors Michael lui prit le visage dans ses mains, elle le regarda.
Michael : Et en plus de ça, tu es incroyablement belle.
Sara fixait les yeux bleu de Michael et sut qu’il était sincère, ce qui la fit fondre, elle posa à son tours les mains sur les joues de Michael et l’embrassa tendrement. Michael allait répondre à son baiser quand soudain Sara se recula et fixa Michael.
Sara : Ma puce ????
Michael la regarda en souriant et hocha la tête.
Michael : Oui, ma puce.
Sara sourit et l’embrassa a nouveau.
Après quelques minutes, ils se détachèrent l’un de l’autre, Sara passait sa main sur la joue de Michael.
Sara : LJ n’est pas là.
Michael : Non, Amy est venu le chercher, ils sont allés faire un tour.
Michael commença à faire tortiller une mèche de cheveux de Sara autour de son doigt.
Sara : Amy ?
Michael hocha la tête.
Sara : Il a une copine ?
Michael : Je n’en sais rien, ils sont copain depuis un moment tous les deux.
Sara : Je vais m’amuser à le charrier alors.
Michael : Tu veux te venger.
Sara : Un peu !!!
Michael lui sourit, et déposa un baiser sur les lèvres de Sara. Elle allait approfondir le baiser. Mais Michael cassa le baiser et regarda autour de lui.
Sara : Qu’est ce qui y a ????
Michael : Je m’assure que ni Katie, ni Pope ne viennent nous déranger.
Sara lui donna une tape sur l’épaule.
Sara : Très drôle.
Michael : On ne sait jamais.
Sara lui sourit. Michael était confortablement assis au fond du canapé. Sara passa une jambe de chaque côté de Michael et se retrouva à califourchon sur ses genoux.
Michael la regarda un peu surpris. Sara passa ses bras autour de son cou.
Sara : Y a personne !!!!!!
Michael sourit et passa ses mains sur les hanches de Sara. Cette dernière déposa de petit baiser sur les lèvres de Michael avant de lui jeter un dernier regard et de l’embrasser tendrement, Michael rapprocha le corps de Sara du sien et intensifia le baiser, laissant leurs langues se chercher, se trouver, se repousser. Elle caressait la nuque de Michael du bout des doigts, tandis que lui, lui caresser sensuellement le dos, ce qui provoqua des frissons dans leurs corps à tous les deux. Quand ils se séparaient légèrement pour reprendre leurs souffles, ils ne cessaient de se regarder, de se sourirent et ils ne pouvaient pas s’empêcher de jouer avec les lèvres de l’autre, ils finissaient toujours par s’embrassaient avec plus de fougue et de passion et de se serrer davantage l’un contre l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au secour de Michael !!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au secour de Michael !!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Michael Jackson,la plus grande manipulation...
» presentation du crossover de laurent michael
» [Points] Le livre des secrets de Michael Cox
» QUI A DEJA VU LE FILM "THIS IS IT" DE MICHAEL JACKSON???
» MICHAEL JACKSON - BAD (DX03)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MiSa' Story :: WENTWORTH/SARAH & MICHAEL/SARA :: Fanfictions-
Sauter vers: