MiSa' Story


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les démons de Sara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Les démons de Sara   Mer 31 Déc - 21:50

Je poste cette fic ici aussi à la demande de Tinkerbel! J'espère que vous l'aimerez.

Partie 1 : Renaissance

Sara se trouve face à Michael après tous ce temps passé dans cette cabane au milieu de nulle part. Elle sourit en le voyant heureux de la revoir à nouveau. Il s’approche d’elle lentement comme s’il craignait que ce ne soit qu’un autre rêve.

Michael tend sa main sur le visage de sa tendre dulcinée et la saisit avec douceur pour l’enlacer. Sara se blottit dans les bras de l’homme qu’elle aime et se sent revivre à nouveau. Michael la regarde et l’embrasse comme s’il en avait besoin pour aller mieux.

Michael : Tu m’as tellement manqué

Sara : C’est bon de te revoir.

Michael lui prend la main et y dépose un doux baiser

Bruce et Lincoln sont présent et décide de les laisser avoir un peu d’intimité.

Michael et Sara sont assis sur un lit

Sara : Je le trouvais immense ce lit.

Michael sourit : Je pense qu’il nous ira très bien. Michael approche son visage de celui de Sara et l’embrasse tendrement au début en attendant que Sara réponde à son appel. Celle-ci met plus de fougue dans son baiser et entoure ses bras au niveau de son coup. Michael comprend alors qu’ils peuvent aller plus loin comme dans ses rêves les plus fous. Il retire son pull et laisse Sara balader ses mains sur son torse tatoué. Sara recule ses lèvres pour pouvoir parler.

Sara : J’adore tes tatouages.

Michael sourit et reprend le contrôle de sa bouche, il retire à son tour le haut de Sara qui avait elle aussi un tatouage au niveau de son bas ventre. Il dessine son contour avec ses doigts et dit que lui adore le sien.





Partie 2 : Désir

Michael sourit et reprend le contrôle de sa bouche, il retire à son tour le haut de Sara qui avait elle aussi un tatouage au niveau de son bas ventre. Il dessine son contour avec ses doigts et dit que lui adore le sien. Ils sourient tous les deux et continuent leur expédition du corps de l’autre. Les mains de Michael se baladent sur le dos de Sara quand elles sentent les cicatrices.
Michael s’arrête et la regarde sans qu’elle ne comprenne ce qui lui arrive.

Sara : Qu’est-ce qu’il y a ?

Michael : Ton dos, il y a des cicatrices dessus.

Sara : Oui, c’est Gretchen qui m’a fait sa !

Michael : Quelle garce, elle mériterait de souffrir aussi.

Sara caresse le visage de Michael en disant : Je t’en prie Michael ne rempli pas ton cœur de haine. Ta bonté me fait revivre et je ne veux pas que tu changes à cause de Gretchen.

Michael veut ajouter un mot mais Sara l’en empêche et posant son doigt sur ses lèvres. Elle l’embrasse à nouveau et l’entraîne davantage sur le lit. Il se laisse aller et dépose ses lèvres sur son tatouage. Elle laisse échapper des rires puis elle sent le contact de la langue humide de Michael sur sa peau auquel elle ne résiste pas. Il est au dessus d’elle et elle décide de prendre les choses en main elle le retourne et grimpe sur lui. Il aime sa détermination à obtenir de lui ce qu’elle attend depuis si longtemps. Elle descend ses lèvres plus bas sur le corps de Michael qui soupir de plaisir, puis voulant en avoir plus il lui retire son soutien gorge et elle le laisse faire. Elle adore le regard qui lui lance après chaque minute de plus passée sur ce lit. Elle déboutonne le pantalon de son futur amant et le regarde droit dans les yeux, il lui lance un regard qui veut dire abrège mes souffrances et arrache moi ce pantalon au plus vite. Elle prend tous son temps et sent qu’il ne va pas tarder à exploser. Il lui saisit les mains et la plaque contre le lit, il retire son pantalon et joue également de sa position de force. Il parcoure ses mains tous le long du corps de son âme sœur et lui retire son shorty, à sa grande surprise elle ne portait rien en dessous ce qui l’arrange beaucoup, car il n’en pouvait plus de jouer à ce petit jeu. Il entre en elle et fait tous son possible pour la satisfaire état donner tous le mal qu’elle venait de vivre. Elle lui serre la main et lui dit de continuer, Michael l’embrasse et lui prend son autre main. Elle lui murmure à l’oreille qu’elle l’aime, il amplifie ses mouvements et lui donne ce qu’elle attend. Ils venaient d’atteindre tous les deux le plaisir ultime puis toujours contre elle il la serre dans ses bras et lui dit qu’il l’aime. Ils s’endorment l’un contre l’autre et Sara passe sa première nuit sans démon ni cauchemar pour hanter ses nuits.



Partie 3 : Souvenirs

Michael se réveil aux côtés de sa bien-aimée, il n’en revient pas de la nuit qu’ils viennent de passer ensemble. Après toutes ces épreuves traversées ils sont enfin unis. Il reste auprès d’elle à l’observer jusqu'à son réveil.

Sara ouvre les yeux : Bonjour mon prince

Michael : Bonjour mon ange

Sara : Après cette nuit passée avec toi je suis loin d’être un ange.

Michael sourit : C’était magique je trouve.

Sara : C’est vrai c’était vraiment très beau et puis c’est la première nuit depuis le Panama que j’arrive à aussi bien dormir.

Michael se rapproche d’elle et dit avec ironie : Je me demande bien pourquoi.

Sara : Moi aussi je dois avouer.

Michael lui fait des chatouilles : Tu l’auras voulu !

Sara en plein fou rire : Arrête Michael !

Lincoln toque à la porte : Arrêtez tous les deux et venez, on à besoin de vous.

Michael ne s’arrête pas pour autant et continue à la chatouiller.

Sara explose de rire puis elle grimace

Michael stoppe net : Qu’est-ce qu’il y a ?

Sara se recule de lui et quitte le lit : Je t’aie eut !

Michael : On verra cela ce soir !

Sara : J’ai hâte d’y être.

Michael se rhabille, il aide Sara à faire de même en jetant un coup d’œil sur son dos.

Sara sort la première pour éviter qu’il ne s’énerve.

Lincoln commence fort : Racontez nous comment vous avez fait pour vous sauver.

Michael lance un regard meurtrier à son frère ainé.

Sara a du mal à répondre : J’ai eut de la chance.

Lincoln : Je veux plus de détail.
Michael : Lincoln laisse tomber.

Sara se remémore sa fuite


Flashback :
Sara est torturée par Gretchen dans une cabane au milieu d’une forêt. Elle a le dos en piteux état et des plaies ouvertes. Gretchen quitte la pièce mais un agent entre voir Sara, il l’a détache puis l’emmène dans la forêt. Il la jette au sol et commence à déboutonner son pantalon, elle rampe pour s’enfuir mais il la retourne et la frappe au visage.
Fin flashback

Sara ne se sent pas bien, elle sort prendre l’air sous les yeux impuissant de Michael. Il la rejoint ne la voyant pas revenir.

Sara est assise sur une planche essayant de calmer ses angoisses.

Michael arrive : Est-ce que sa va ?

Sara : Désolé mais je dois avouer que j’ai des souvenirs horribles qui me reviennent de temps en temps.

Michael : Et on va dire que Lincoln ne t’as pas vraiment aidé à les oublier.

Sara : C’est vrai, je veux vraiment passer à autre chose mais c’est dur.

Michael : Peut-être faut-il que tu extériorises ce que tu as gardé pour toi depuis que tu t’es échappé.

Sara : Parler ce n’est pas mon point fort.

Michael : Je ne veux pas te forcer mais sa pourrait t’aider à aller mieux.

Sara le regarde : Si je parle maintenant je vais pleurer et je sens que si je commence je ne m’arrêterai pas.

Michael : On a tous le temps, et je suis là.

Sara souffle et commence son récit: J’étais avec Lj au début, il était terrorisé. Gretchen brandissait toujours son couteau de chasse, elle nous menacé « de nous trancher en deux » comme elle disait. Lj était brave, il ne la laisser pas l’intimider même si au fond il avait peur. On avait peur de mourir parce qu’on se disait qu’on ne le méritait pas et qu’on ne vous reverrait pas.

Michael la prend dans ses bras : C’est fini maintenant, tous va rentrer dans l’ordre.

Sara : J’espère que tu as raison, et cette haine qui m’envahie ne me ressemble pas. Elle me fait peur qui sait de quoi je serais capable en la voyant.

Michael : Ce sentiment est normal après ce que tu as vécu.

Sara se libère de son étreinte : On devrait y retourner tu ne crois pas. Tu dois aller former ton équipe de choc pour faire tomber la compagnie.

Michael : Tu as raison, mais si tu as besoin de me parler je suis là.

Sara : Approche.

Michael obéit pour recevoir le doux baiser de sa tendre bien-aimée.
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Mer 31 Déc - 22:01

Citation :
Je poste cette fic ici aussi à la demande de Tinkerbel! J'espère que vous l'aimerez



merci à toi, j'attend surtout les inédits

je t'adore


bon réveillon


Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Sam 3 Jan - 21:42

Partie 4 : Athéna

La nouvelle bande qui a la mission de réduire la compagnie à néant est composée de Mahone, Sucre, Bellick, Lincoln, Michael et Sara. Cependant l’agent Self, chargé de l’opération Scylla’s down, impose un nouvel arrivant Roland (le mac Gyver du FBI).

Sara se retrouve au beau milieu d’un environnement masculin et elle se trouve à sa place elle n’est pas à l’aise avec les filles. Assise sur une chaise en face de celle de Michael elle revoit des images effrayantes.

Flashback :
Elle est encerclé d’arbres, un homme est sur elle en train de la battre. Elle peut sentir le goût du sang dans sa bouche à cause des plaies sur son visage. Avec une force incroyablement douloureuse pour son assaillant Sara lève son genou le frappant à son entrejambe. Il grimace de douleur après avoir poussé un violent hurlement. Sara se met sur ses deux jambes, elle court aussi vite qu’elle peut mais sans savoir où elle va.
Fin flashback

Sara ferme les yeux un instant afin de parvenir à calmer ses émotions, Michael termine son jolie discours pour motiver ses troupes.

Sucre : J’ai la dalle ! Ton speech ma ouvert l’appétit gueule d’ange.

Bellick : N’en parle même pas j’ai mon estomac qui crie famine depuis 10 minutes.

Sara reste assise en silence.

Michael : Tu viens on va se chercher de quoi grignoter.

Sara : Je n’aie pas faim, mais vas y toi.

Michael : Moi non plus, je disais sa pour toi.

Sara : Tu sais Michael sans toi je serais vraiment morte.

Michael : Pourtant, je ne t’aie pas sauvé. Je trouve que tu es mon Athéna, ma déesse guerrière et protectrice.

Sara : J’avoue qu’on ne m’avait jamais appelé Athéna, même si c’est loin d’être le cas, j’aime beaucoup ce surnom, ça fait femme fatale.

Michael : Tu es bien plus qu’une femme fatale, tu es Sara Tancredi.

Sara se lève : Tu viens, tu m’as ouvert l’appétit.

Michael d’un air coquin : Mais de quel appétit tu parles ?

Sara : On va aller se chercher de quoi se remplir l’estomac.

Michael un peu déçu : Je dois t’avouer que j’ai une faim de loup depuis tout à l’heure.

Sara : Je m’en doutais, alors tu viens !

Michael se lève également : J’arrive.

Durant le repas Sara regarde Michael droit dans les yeux, depuis qu’ils sont assis il n’arrête pas de lui faire de pied, alors qu’elle essai tant bien que mal d’avaler tous les aliments présent sur son plateau.
Ce n’est plus le pied de Michael, mais sa main qui défile sur la cuisse de Sara.

Sara : Continue dans cette voie et je t’agresse devant tous tes amis.

Michael la regarde intensément, dans le but de la provoquer mais aussi de l’amuser un peu.

Sara : Scofield lève toi, tu va voir de quel bois je me chauffe.

Il la suit, alors qu’il vient de franchir un pat dans la cabine du boat elle lui saute dessus ne lui laissant aucune chance de riposter.














Partie 5 : Révélations

Sara commence par susurrer des mots doux à l’oreille de son compagnon. Il saisit ses lèvres pulpeuses et l’embrasse intensément. Elle l’attire sur le lit et retire son haut mais il s’éloigne d’elle en voyant son frère débarqué et crier Sara. Elle enfile son tee shirt vite fait et sort en compagnie de Michael, Lincoln les regarde d’un air assez étrange.

Sara : Oui, Lincoln qu’est-ce que je peux faire pour toi ?

Lincoln : Est-ce que je peux te parler en privé ?

Sara jette un regard inquiet à Michael sans rien répondre.

Michael répond à sa place : Non Lincoln, ce n’est vraiment pas le moment.

Lincoln : Je sais que je vous aie déranger mais j’ai besoin de savoir.

Michael : Tu ne peux pas débarquer comme ça et poser tes questions sans te soucier du mal qu’elles peuvent engendrer.

Sara : Lincoln, je regrette mais ce n’est pas un sujet dont j’ai envie d’aborder.

Lincoln fait demi-tour : Très bien, j’ai compris.

Sara rentre à l’intérieur et Michael veut reprendre ou ils en étaient mais Sara n’en a plus très envie.

Sara : Je ne le comprends pas, pourquoi il veut déballer toute cette histoire.

Michael : Je dois t’avouer que moi non plus.

Sara : On devrait retourner avec eux pour essayer de retrouver ces cartes.

Michael : Tu es la voix de la sagesse, allons y !

Tous le groupe est présent pour un petit briefing, Michael prend la parole.

Michael : Nous savons que cette carte était en la possession de Withler avant qu’il ne se fasse abattre, Mahone a reconnu le tireur, il travaillait avec lui.

En plein milieu du briefing, le Panama est abordé par Sucre et Lincoln se lance dans le débat : Vous devriez nous expliquer comment vous avez fait pour vous évader peut-être que sa nous aiderait.

Sara se tait

Michael : Non, sa n’a rien à faire dans la discussion.

Linc : Ta copine s’est enfuie en laissant mon fils, ton neveu livré à lui-même. Il aurait pu se faire abattre à cause de son acte démesuré.

Sara se lève et avoue tout : Lincoln, vous voulez connaître mon histoire très bien. J’étais perdu au milieu de nulle part, après votre fiasco phénoménal Gretchen m’a séparé de Lj, elle m’a enfermé dans une cabane où elle me faisait payer pour votre erreur. J’aurais pu supporter les coups, les brûlures et les entailles mais pas un viol. Ce que son agent a bien failli réussir, il ma menacé d’une arme et ma emmené dans une forêt pour faire sa petite affaire tranquille. Je me suis enfuit avant qu’il ne fasse quoique ce soit. Et je trouve sa déplacé que vous osiez me traiter de cette façon. Sara part en pleurant.

Lincoln ouvre grand ses yeux tout gêné et Michael lui en colle une en plein visage. Sara se retourne et les voit se battre. Elle accoure pour les séparer mais elle prend un coup de poing accidentel de la part de Lincoln. Sara s’effondre sur Michael, qui la rattrape et la ramène dans le bateau.

Sara a un début d’œil au beurre noir, elle est dans les bras de Michael.

Michael : Je n’arrive pas à y croire, comment a-t-il put ?

Sara soupire : J’ai envie de penser à autre chose, je suis vraiment fatiguée de tous sa.

Michael : Je suis désolé pour tous ce que tu vis par ma faute.

Sara : Ce n’est pas de ta faute Michael, alors mon œil ça va ?

Michael : Il commence à prendre des couleurs violet bleu.

Sara : Va falloir trouver quelqu’un d’autre pour séduire le gardien, pourquoi pas Bellick et elle rigole.

Michael l’embrasse.

Partie 6.1 : Douleurs

Sara est réceptive au baiser de son amant mais elle se sent mal et manque de tomber au sol, Michael la rattrape au moment crucial. Ils s’installent sur le lit et il lui sert à boire (un verre d’eau, rien d’autre pour celles qui croient qu’il allait la saouler lol).

Michael lui tend le verre : Tiens, tu devrais boire un peu.

Sara saisit le verre et boit quelque gorgées puis lui rend le verre : Merci.

Michael : Est-ce que sa va ?

Sara : Sa va mieux, depuis que je me suis enfuit sa m’arrive d’avoir des petits malaises mais ne t’inquiète pas c’est juste du au stress et à la tension.

Michael : Justement, je ne veux plus que tu es à vivre de moment difficile.

Sara lui prend la main : Tu sais que je ne suis pas si fragile que cela, mais il me faut juste le temps de me remettre de tous ce qui s’est passé.

Michael : Sara, est-ce que je peux te demander quelque chose ?

Sara : Bien sur Michael, je t’écoute !

Michael : Est-ce que tu t’es bien enfui avant que ce salaud ne pose la main sur toi.

Sara : Dieu merci, j’ai réussi à éviter cela. Tu sais quand j’étais à l’hôpital et que je soignais des victimes de viol. Je me disais qu’elles étaient courageuses de revivre après cette épreuve. Moi je ne m’en sens pas la force, je me suis dit que si j’avais le malheur de me faire violer je préférerais mourir plutôt que de survivre. Donc si je suis en vie et avec toi aujourd’hui c’est parce que la tentative de cet homme a échoué.

Michael baisse les yeux de crainte de tomber sur son regard rempli de douleurs, il ne le supporte pas.

Sara : Tu as raison, tout avouer à ton frère ça m’a fait du bien. Libérer tout ce venin qui m’avait envahi. Je ne souviens pas vraiment de tous ce qui m’est arrivé, j’ai des sortes de flashback qui me reviennent de temps en temps. Ils sont assez violents et effrayants, je ne peux rien faire pour les contrôler.

Michael : Si sa t’arrive tu viens me le dire et je trouverais le moyen très agréable de te les faires oublier.

Sara retrouve le sourire : Mon dieu, faites que j’ai un horrible flashback maintenant !

Michael rigole également et dit avant de s’emparer de son corps : Pas besoin d’affreux souvenirs je suis là.





Partie 6.2 : Douleurs

Sara se laisse aller dans les bras de Michael, elle répond à ses baisers, à ses caresses et à son envie d’elle. Il passe la pointe de ses doigts sur les formes de Sara en se disant qu’elle est magnifiquement belle. Sara déshabille Michael alors que lui est trop occupé à embrasser chaque recoin de son visage. Vêtu d’un simple caleçon il commence à déshabiller Sara lentement pour ne pas brusquer les choses et vivre chaque instant intensément. Sara sourit en le voyant si concentré, comme s’il était en mission, il lui retire son haut et son pantalon ne la laissant qu’en petite tenue. Mais ses lèvres se baladent partout sur le corps de Sara, et les tissus restant ne le dérangent pas. Elle lève son menton (qui se situe à présent sur son bas ventre et qui approche d’un endroit sensible) pour le rediriger vers son visage. Michael tente d’enlever le soutien gorge de Sara avec les dents ce qui l’amuse beaucoup.

Sara en riant : Ne me mords surtout pas !

Il lui retire sa culotte qu’il trouve sexy étant donner les circonstances, elle lui retire aussi son caleçon l’embrasse et s’assoit sur lui afin de pouvoir permettre leur union. Sara devient folle au contact de Michael dans son être et en réclame plus. Elle pose les mains de son homme sur ses hanches et accélère-leurs mouvements. Michael dépose sa langue chaude sur celle de sa bien aimé mêlant leurs baisers passionné avant d’atteindre l’orgasme.

2 heures plus tard.

Michael et Sara sont en compagnie des autres membres de la bande et ils ne se lâchent pas du regard. Ils se sourient et rigolent bêtement. Sara se rappelle en boucle de leurs ébats et Michael en fait de même. Lincoln est absent il a préféré rester seul dehors, ce qui ne déplait pas à Sara. Elle est encore dans sur son petit nuage quand elle tombe du septième ciel à coup de pied au derrière par ses flashback insoutenable.

Flashback :
Elle se revoit enchainée au mur en compagnie de Gretchen qui tient une barre de fer brulante, elle la pose sur la chair de Sara qui crie de toutes ses forces, puis elle repose la barre de fer au feu. Elle sort un fouet et la flagelle au dos, la douleur est tellement forte que Sara succombe et tombe dans les pommes. Gretchen continue les coups de fouet même si Sara est inconsciente.
Fin flashback

Sara respire profondément et grimace aux images d’horreurs qui défilent dans sa tête.

Sucre montre Sara du doigt à Michael

Michael se lève et accompagne Sara prendre l’air.
Revenir en haut Aller en bas
IsLeMMe
...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15247
Age : 34
Humeur : En manque terrible de Michael et Sara Scofield
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Sam 3 Jan - 22:36

contente que ais posté ici, je l'a commencerait ce soir je pense...



Revenir en haut Aller en bas
http://misa-story.forumactif.com
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 0:48

j'ai hâte de pouvoir lire les inédits, car j'ai lâché car je vais plus du tout sur unde pale pale


Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 18:59

Voici la suite

Partie 7 : Océan

Sara tient la main de Michael et elle le laisse ouvrir la porte pour sortir prendre l’air, elle est tellement fatigué de ces ignobles flashback qui la replonge dans des moments d’angoisses. Michael jette un coup d’œil et remarque que son frère aussi est sortit pour s’aérer il se dit intérieurement « il ne manquait plus que ça ! ». Il dévie un peu et l’emmène vers une petite barque sur l’eau attaché au bord de l’eau.
Il monte et l’aide à le rejoindre, une fois installer il commence à parler : Ces flashbacks ils ont ressurgit ?

Sara : Oui, mais sa va mieux à présent, on ne devrait pas retarder le groupe comme cela. Tu es le cerveau de l’opération et tu es coincé avec ta pauvre copine traumatisé.

Michael : Je trouve que tu es forte, tu es mon Athéna, ne l’oubli pas et j’ai besoin de toi pour me sentir bien aussi. Je ne peux pas travailler correctement si je sais que tu vas mal, que tu ne te sens pas en sécurité.

Sara : Je me sens en sécurité mais le problème c’est ces maudits flash, ils sont d’une extrême violence.

Michael s’inquiète : Tu peux me le raconter, je suis sure que sa te soulageras un peu d’en parler.

Sara : Je me suis souvenu de la fois ou Gretchen m’a laissé ces marques sur mon dos.

Michael pose délicatement sa main sur le dos meurtri de sa bien aimée.

Sara continue son récit : Elle m’a brulée et ma flagellée, la douleur était perpétuelle, et je me souviens avoir subi les coups jusqu'à ce que je m’écroule.

Michael : Cette femme est vraiment méprisable, ces personnes ne méritent pas de vivre en toute liberté.

Sara : Je suis d’accord avec toi, et je suis bien contente qu’elle ne fasse plus partit de notre monde.

Michael n’est pas choqué de ce qu’elle vient de dire, il est totalement de son avis.

Sara : C’est beau ici, j’aimerais bien que le temps s’arrête. C’est tellement paisible cet endroit, et cet océan est d’une beauté.

Michael l’observe amoureusement alors qu’elle est complètement accro a la vue sur l’océan.

Sara : J’aimerais bien que l’océan soit ma cours.

Michael : Mais l’océan est ta cours, il est tout à toi Sara comme moi.

Sara le regarde droit dans les yeux et elle peut lire en lui comme dans un livre ouvert.


Partie 8 : Commencement

Sara décolle ses lèvres de celles de son amant, puis elle se lève souffle un bon coup et le tire par le bras pour le ramener auprès des autres.

Sara entre et déclare à tous : Allez, on se remue on a pris beaucoup de retard, il nous faut ces cartes.

Michael : Elle a raison, nous devons avoir copié la première carte aujourd’hui. Maintenant que nous savons où elle se trouve, il ne nous reste plus qu’a aller vers elle. Rolland tu te tiens prêt pour la copie, Lincoln, Sucre, Mahone et Bellick avec moi.

Sara « il me prend pour une petite chose fragile ou je me fais des films ».

Dans un 4x4 noir, la bande s’apprête à partir quand Sara les rejoins et grimpe à l’arrière aux côtés de Michael, Bellick et Sucre.

Sara : Je serais certainement plus utile ici que dans le bateau.

Michael hoche la tête en guise de réponse et Lincoln démarre.

Sara regarde par la fenêtre durant tous le long, elle veut éviter le regard de Michael parce qu’elle a l’impression qu’il est rempli de peine et de culpabilité.

En arrivant elle est surprise de voir que le lieu est un bar, Michael ne voulait pas qu’elle vienne pour cette raison.

Michael : Tu devrais rester dans la voiture c’est l’histoire d’une demi heure pas plus.

Sara : Quoi, tu penses réellement que je vais reboire à nouveau. Je ne suis pas si désespérée que sa, est-ce que je devrais l’être !

Michael la regarde mais voyant qu’elle était assez vexé par sa remarque : Ecoute, je suis désolé, tu as entièrement raison. Tiens un micro pour que tu fasses partit du plan. Les gars tenez un micro, vous le placez derrière l’oreille et c’est bon.

Sara les suit et elle s’installe sur une table en compagnie de Sucre. Michael s’installe à côté du jeune homme qui a la carte en sa possession.

Michael commande un verre : Ces femmes alors, toutes les mêmes, elles crient pour un rien

H : Elles sont scandalisées car le lendemain d’une nuit torride je ne donne pas de nouvelles. Et c’est assez énervant je dois avouer

Michael : Ma femme vient de me passer un savon parce que j’ai oublié notre anniversaire de mariage.

H : Je ne suis pas marié !

Michael je dois avouer que vous en avez de la chance, la mienne elle…

L’homme le coupe au milieu de sa phrase : Ecoutez, si vous voulez parler de vos problèmes de couples allez voir un conseillé conjugale. Il se lève et s’installe dans la table d’à côté.

Michael, ainsi que toute l’équipe, entend Rolland lui dire que ce le téléchargement n’est pas terminé.

Sara se lève et sort du bar, quelques minutes plus tard elle revient vêtu de cette manière.
<img src="http://imageshack-france.com/out.php/i226233_sarah.jpg" alt="Free Image Hosting At site" />

Sara est la cible de tous les regards, Michael ravale sa salive en la voyant s’asseoir aux côtés de l’homme dont-ils avaient tous besoin. L’homme la regarde, puis-je vous offrir un verre ?

Sara le regarde en hésitant, elle entend dire Rolland que le téléchargement n’est qu’a 5% : Avec plaisir, et elle lui sourit.

Homme il lui tend la main: Stephan.

Sara lui serre : Stacy enchantée.

Homme : Quel joli prénom.

Sara : Merci

Homme : Vous buvez quoi ?

Sara hésite avant de répondre

Michael la fixe intensément

Sara : Un bourbon

Michael reste sans voix

Sara : Alors Stephan, parlez moi un peu de vous !

Stephan : Je suis agent immobilier et j’ai de belles maisons à vous montrer.

Sara : Ce serait avec joie mais j’ai déjà un appartement d’amour.

Stephan : Vraiment, et ce serait possible de le voir.

Sara rigole: A ce que je vois vous n’avez pas froid aux yeux.

Michael attend que Rolland dise 100% pour aller la chercher mais il n’en est qu’a 50%

Voici votre bourbon madame.















Partie 9 : Inquiétude

Michael ne quitte pas Sara du regard qui vient d’être servi par la barmaid, elle serre le verre et le lève comme pour le rapprocher de sa bouche.
Michael entend Rolland dire 55%, il n’en peut plus de voir Sara prête à reboire.

Sara pose le verre sur les lèvres, elle fait mine de boire mais n’en fait rien, et elle le repose sur le comptoir.

Stephan : Vous êtes vraiment belle !

Sara sourit en silence

Stephan : Et que pensez-vous de moi ?

Sara écarquille ses yeux : Ecoutez vous êtes un homme mure et j’ignore ce que c’est que de sortir avec un homme de votre type. Vous êtes charmant, mais je suis plus attiré par des types sans classe et mal fringué.

Michael se regarde et Sucre lui dit en rigolant: Elle n’a pas tort papi, habille toi mieux.

Sara : Non réellement, j’ai des goûts uniques en matière d’homme, mais récemment j’ai rencontré un homme totalement différent de ceux dont j’ai l’habitude et j’aime bien. Cela prouve que je suis une autre personne.

Michael la regarde avec amour et Rolland dit 100%, le visage de Michael s’illumine et il rejoint Sara. Il l’attrape par la taille, tourne la chaise face à lui et l’embrasse passionnément : Je suis désolé ma chérie, je sais que je travaille beaucoup, tu viens avec moi. Je sais comment me faire pardonner.

Sara se lève et dit au revoir à Stephan elle suit son amoureux en le tenant par la main.

Dans la voiture Michael est silencieux car il est persuadé qu’elle à rebut ce soir. Sara brise le silence qui s’était installé : Michael, est-ce que sa va ?

Michael : J’avais raison de m’inquiéter !

Sara : Pourquoi ?

Michael : Tu as bu devant moi Sara.

Sara : Je n’ai rien bu Michael, j’ai fait semblant de boire mais je n’ai rien bu. Et ce verre ne m’a même pas tenté.

Michael : Je suis désolé, je pensais qu’après le Panama.

Sara : Le Panama ne me fera pas m’écarter de la nouvelle voie que je suis prête à suivre avec toi.

Lincoln : Sara je tiens à m’excuser pour ce qui est arrivé hier.

Sara : Je suis très bien placé pour savoir que faire des erreurs sa arrive à tout le monde.

Michael regarde son frère faire des efforts pour se racheter mais il ne peut pas lui pardonner pour le moment. Son attitude la énormément déçu, il n’a pas supporté qu’il fasse du mal a celle qu’il aime.
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:00

Partie 10 : Panique

Sara attend silencieusement d’arriver à l’entrepôt pour se reposer dans le bateau. Il faisait nuit et elle commencer à avoir sommeil. Le chemin lui semble long, Michael remarque que ses yeux se font de plus en plus petits.

Michael : On est presque arrivé, tu pourras dormir dans un lit bien douillé.

Sara esquisse un petit sourire : Je tombe de sommeil, c’est fatigant de draguer un inconnu. Je ne le ferais pas tout les soirs.

Michael sourit : J’espère bien, tu ne peux draguer que moi.

Bellick : Pitié, arrêtez ces jeux de couples, sa me donne envie de vomir. Déjà que je suis à l’étroit ici, alors si en plus je dois assister à vos bécotages.

Michael : Oh la ferme Brad !

Sara : Bien répondu, elle se redresse et l’embrasse légèrement sur la bouche.

Michael la serre dans ses bras : Tu n’as qu’à dormir, je te porterais jusqu’au bateau.

Sara : Sa va aller je n’ai même plus sommeil, ses yeux cliquent sans qu’elle ne le veuille.

Michael : Tes yeux t’ont trahi, tu es exténuée sa se voit, endors toi.

Sara : Dans deux carrefours on y est, Scofield laisse moi réveillé jusqu’au bateau.

Michael : Très bien, et est-ce que je peux savoir qu’est-ce que tu reproches à ma tenu vestimentaire.

Sara explose de rire : Je ne parlais pas de toi, et puis tu as des circonstances atténuantes, avec tous ce qu’on vit, je comprends que tu négliges un peu ta façon de t’habiller.

Michael tourne la tête et joue au boudeur.

Sara : Ok, je craque, je rigole tu sais bien que j’adore tout se que tu portes.

Michael :…

Sara ressent une douleur au dos qui s’accentue de plus en plus. Elle fait mine de rien mais la douleur se voit sur l’expression de son visage.

Michael : Est-ce que tu vas bien ?

Sara hoche la tête et pose sa tête sur l’épaule de Michael.

C’est Mahone qui conduit pour le retour, Lincoln préfère monter à l’arrière avec son frère et Sara. Mahone et Rolland occupent les places de devant. Quand à Bellick, il est dans le coffre mais il voit et entend tous ce que Sara et Michael se disent et font.

Mahone : Tout le monde descend !

Sara se redresse et laisse descendre Michael, lorsqu’elle se lève elle tombe au sol, la douleur est tellement puissante que Sara ne tient plus debout. Michael assiste à la scène, il réagit en la portant vers le bateau. Sara crie de douleur, se qui affole Michael qui ne comprend pas ce qui lui arrive.

Il l’installe sur lit doucement : Où est-ce que tu as mal ?

Sara grimace : A mon dos, la douleur est horrible.

M : Gretchen

S : Ce ne sont pas mes cicatrices, c’est ma colonne vertébrale qui me lance.

M : Il faut que tu voies un médecin.

Sara remarquant que la panique avait envahie l’homme de sa vie : Ramène-moi un miroir !

Michael : Ce que tu essais de faire est touchant, mais je m’inquiète beaucoup.

Sara : Tu ne t’inquiète plus, tu paniques, je…je reconnais que cette douleur me fait peur, parce que pour que ma colonne me fasse si mal sa doit être assez grave. Mais je ne veux pas que tu t’inquiète davantage pour moi. Ce soir je veux que tu me prennes dans tes bras, pour que je puisse m’endormir et trouver le repos dont j’ai besoin.

Michael se couche auprès d’elle mais il ne la prend pas dans ses bras car il l’a peur de lui faire mal.

Sara ne ferme pas l’œil de la nuit, son dos la fait souffrir, elle laisse Michael rejoindre le pays des merveilles et se redresse pour aller prendre un verre d’eau. Son dos la fait tellement souffrir qu’elle perd connaissance sur le sol froid du bateau.

Michael se réveil en sursaut et panique en voyant Sara étendue par terre, toute pâle.

Partie 11 : Michael

Michael se réveil en sursaut et panique en voyant Sara étendue par terre, toute pâle. Elle ne réagit pas aux cris de Michael, il panique mais il continue à essayer de la réveiller, Sara ouvre légèrement les yeux mais les referme aussitôt. Toute la bande se précipite vers Michael au son de sa voix stridente, pleine de désespoir.
Alex se baisse et vérifie le pouls de Sara : Elle est en vie, son cœur bat régulièrement.

Michael : Elle se plaignait de son dos qui lui faisait mal et quand je me suis réveillé je l’ai trouvé inconsciente.

Alex : Brad appel les secours, écoutez moi tous, la colonne de Sara doit être atteinte, après les mal traitement qu’elle a subit. Le fait d’être suspendu pendant des jours par les bras a du porter préjudice à ses vertèbres. Personne ne la touche ou ne la déplace jusqu'à l’arrivée des secours.

Lincoln ne reconnait plus son frère, lui qui a d’habitude le sang froid et l’aptitude à prendre des décisions dans n’importe quelle situation. Il est debout, désemparé par l’image de Sara livide sur le parquet glacé de ce bateau. Il s’approche le prend par l’épaule et le résonne : Sara va aller bien, Michael tu dois te ressaisir.
Michael ouvre grands ses yeux océan et il laisse échapper des chaudes larmes sur ses pommettes.

Les secours arrivent et questionnent Michael : Est-ce qu’elle se plaignait d’avoir mal au dos avant ce soir ?

Michael : Non, jamais.

Ambulancier : Est-ce qu’elle se plaignait de douleur au cou et torticolis ?

Michael se souvient qu’un soir alors qu’il entrait la voir, elle tenait son cou et grimaçait. Il lui avait même fait un massage pour lui faire passer la douleur.

M : Je me rappelle qu’il y a trois jours elle avait mal au cou.

Ambulancier : Vous n’avez rien remarqué d’autre ?

Michael : Non, elle était normale, et elle n’a jamais été du genre à se plaindre.

Ambulancier : Très bien, merci beaucoup. Je pense qu’elle doit avoir une entorse assez grave alors vous allez l’immobiliser avant de la déplacer. Ecoutez moi attentivement nous devons être plusieurs pour la mettre sur le brancard, nous allons bien maintenir la rectitude de l’axe tête cou tronc en soutenant la tête le tronc le bassin avec une légère traction sur les chevilles, comme avec une planche. Nous devons être délicat ou les lésions risque d’être grave, un seul mouvement de sa tête pourrait l’handicaper. Il les observe, c’est bien les gars, c’est partis rentrer la dans l’ambulance.

Michael veut monter dans l’ambulance mais Don arrive car Bellick l’a également prévenu.

Don : Je ne vous laisserez pas y aller, vous ne pouvez rien faire pour elle.

Michael : Je vais y aller et vous ne pourrez pas m’en empêcher.

Don : Elle va être prise en charge par les meilleurs spécialistes soyez en sure.

Michael : Il faut que je sois à ses côtés.

Don : Pour faire quoi ? Nous avons un travail en cours alors mettez vous au boulot.

Michael retourne sur le bateau, il se regarde dans le miroir et le frappe violemment. Il est blessé à la main. Il a une plaie ouverte mais qui n’est pas sérieuse.




Partie 12 : Sara

Sara se retrouve dans un hôpital immense, elle ne reçoit la visite que des infirmières qui la préparent pour une rude opération. Elle est encore endormie quand le docteur entre voir ses constantes. Don Self entre dans la chambre et questionne le médecin sur l’état de la jeune femme.

Don : Comment-va-t-elle ?

Médecin : Est-ce qu’elle a de la famille que nous pouvons contacter, car elle est dans un état assez compliqué et il serait préférable que ses proches soient présents pour elle. Elle va en avoir besoin à son réveil.

Don : Ses parents sont décédés et elle est fille unique.

Médecin : Pas de familles éloignées ou même peut-être un petit ami ou un mari.

Don : J’ai le numéro de son petit ami, il viendra dès qu’il pourra.

Médecin : Dites lui bien que sa compagne a besoin de lui, nous allons procéder a une libération radiculaire de l’ablation du disque. Sara souffre d’une entorse grave au niveau de la colonne vertébrale. Par la suite Sara sera en fauteuil roulant, cela peut-être temporaire ou permanent. On en saura davantage après l’opération.

Don quitte l’hôpital en direction de l’entrepôt pour parler à Michael.

Michael est blessé à la main mais sa ne l’empêche pas de bosser, il localise la seconde carte mais garde le silence sur son emplacement pour forcer Don à le laisser voir Sara. Don entre dans les locaux puis il se place face à Michael.

Don : J’ai été à l’hôpital

Michael le regarde inquiet

Don : Sara est dans un état stable mais ils vont l’opérer, c’est sa colonne qui est touchée, et après l’opération elle restera en fauteuil roulant. Mais on ne sait pas pour combien de temps elle ne pourra plus marcher.

Michael essai de se ressaisir mais il craque : Ecoutez moi bien, c’est soit je vais voir Sara, soit je ne vous révèle pas où est la seconde carte.

Don : Ce n’est pas vous qui décidez Michael

Michael : C’est moi qui connais les informations nécessaire pour la poursuite de votre joli plan. Vous avez le choix, ou vous me conduisez à l’hôpital et je vous dis ce que vous voulez savoir ou vous rester retissant et je me retire de ce petit plan. La prison ne me fait pas peur, j’ai le don de ne pas purger ma peine entièrement.

Don sourit : J’accepte mais c’est pour Sara, le docteur a dit que sa famille devait être auprès d’elle.
Partie 13 : Réunion

Michael descend de la voiture de Don à vive allure, il accélère le rythme de ses pats et se précipite vers la chambre 66 (c’est mon département !!!). Il ouvre la porte et entre craintif, Sara est encore endormie, elle semble avoir repris des couleurs se dit-il intérieurement. Alors qu’il lui prend la main elle se réveille.

Sara n’émet aucun son, elle regarde Michael droit dans les yeux et grimace un peu.

Michael dépose un baiser sur ses lèvres mais il se contente juste d’un simple contact pour ne pas lui faire mal.

Sara sourit puis regrimace : Ton baiser a eut un effet calment pendant quelques secondes. Tu peux recommencer, c’était mieux que la morphine.

Michael s’approche et dépose un baiser plus insistant. Sara ouvre sa bouche pour aller plus loin mais Michael retire ses lèvres.

Sara : Tu m’as laissé sur ma fin !

Michael : J’ai peur de faire bouger ta tête et ta colonne vertébrale par la même occasion.

Sara : Qu’est-ce que j’ai Michael ?

Michael : Pourquoi ils ne t’ont rien dit ?

Sara : Je viens de me réveiller depuis que je suis là, et je pense que ta présence m’y a aidé.

Michael appel un médecin

Médecin : Melle Tancredi comment vous sentez vous ?

Sara : Et bien, mis appart cette immense douleur dans mon dos sa peut aller !

Médecin : Ne vous en faite pas, je vais vous administrer de la morphine.

Sara reste crispé en entendant ce qu’il vient de dire.

Michael ignorant que c’était sa dépendance : Est-ce que tu vas bien Sara ?

Sara : Oui,

Médecin : Dans 10 minutes nous allons vous opérer, alors je vous laisse un peu d’intimité.

Michael remercie le toubib et s’approche de Sara, il dépose ses lèvres sur celle de son aimée et elle lui retient la tête a l’aide de ses bras et l’embrasse fougueusement durant 2 minutes. L’infirmière entre et lui administre de la morphine, elle divague peu à peu sous l’emprise de la drogue.

Sara : Tu sais que j’aime beaucoup qu’un homme est le crane rasé, sa me rend toute chose. A Fox River je fantasmais sur toi pendant des heures. De la fenêtre, je pouvais te voir dans la cour.

Michael la regarde amoureusement parler sous l’effet de la drogue et il se dit qu’elle est magnifique quand elle fait ces petits gestes avec ses mains.
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:00

Partie 14 : Le réveil

Michael regarde Sara avec amour et une envie folle de l’emmener loin de cet hôpital, mais il ne peut pas. Elle doit subir cette intervention et sa l’inquiète au plus haut point.

Sara continue de parler sous l’emprise de la morphine : Je dois avouer que cette morphine est très agréable. Je vois des couleurs magnifiques, et le bleu de tes yeux est encore plus beau qu’à on habitude.

Michael s’approche jusqu’au niveau de son visage : Et à présent il est de plus en plus beau ?

Sara se mord la lèvre puis elle prononce quelques mots : Inconscient

Elle l’empoigne vers elle et laisse se mains se balader le long de son torse : On ne t’a jamais dis que c’était risqué de provoquer une fille sans aucune inhibition et qui est en plus dingue de toi. Tu es irraisonnable et j’adore sa !

Michael l’embrasse et glisse sa main sous son tee shirt puis il s’écarte : Quand tu sortiras on terminera ce que je meurs d’envie de commencer.

Sara sourit bêtement et hoche la tête.

Le docteur revient et il dit à Michael qu’il est temps de partir car Sara allait se faire opérer.

Michael embrasse Sara sur le front : Reviens-moi, je t’aime.

Sara : Moi aussi je t’aime, elle prend la main de Michael avant que les infirmières ne tirent le lit vers le bloc.

6 heures d’opérations, Michael n’en peut plus d’attendre, toutes ces heures à faire les cent pats l’inquiète de plus en plus. Il sent que la terre se dérobe sous ses pieds, une angoisse l’envahi mais il se dit qu’elle est forte et il se rappel de ce qu’il lui avait dit. « Tu es mon Athéna. »

Le docteur revient vers Michael l’air confiant : Tout va bien, l’opération c’est bien déroulé, Sara est une dure à cuire. Sa colonne est en bonne état maintenant.

Michael : Est-ce que je peux la voir ?

Docteur : Les infirmières l’emmènent en salle de réveil. Vous pouvez rester auprès d’elle jusqu'à ce qu’elle reprenne connaissance.

Michael : Est-ce qu’elle pourra remarcher un jour ?

Médecin : Je suis confiant sur ce point, car l’opération a été un exploit. Sara n’a pas eut de complication et l’état de sa colonne s’est avéré moins catastrophique que ce que nous pensions.

Michael : J’ai une dernière question, quand est-ce qu’elle pourra quitter l’hôpital ?

Médecin : D’ici une semaine, vous devriez la rejoindre. Ce serait dommage qu’elle se réveille sans vous à ses côtés.

Michael : Vous avez raison docteur, merci beaucoup.

Il rejoint la salle de réveil et s’installe sur le fauteuil près du lit de Sara. Il l’observe dormir, elle parait paisible qu’il ne veut pas qu’elle se réveil pour qu’elle puisse se reposer. Sara remue son nez pendant son sommeil et il la regarde admiratif. Il remarque également qu’une mouche ne cesse de se poser sur son petit nez. Il se lève et essai de tuer cette élément perturbateur et au moment ou il réussit à tuer cet insecte Sara se réveille.

Michael : Je suis désolé, c’est la deuxième fois que je te réveille aujourd’hui.

Sara : J’aime bien que ce soit toi qui me réveil, parce que je sais qu’après je dormirais mieux.

Michael : Comment te sent tu ?

Sara : On dirait qu’un train m’ait passé dessus et elle sourit.

Michael : Si tu veux j’appelle l’infirmière pour avoir un peu de morphine.

Sara refuse gentiment : Non, plus de morphine. J’ignore ce que j’ai pu te dire mais sache que je ne regrette rien. Je suppose que j’ai pu dire que des choses embarrassantes sur ce qu’on pouvait faire tous les deux.

Michael : Tu m’as dit que tu fantasmais sur moi pendant tes heures de boulot à Fox River.

Sara toute gênée baisse les yeux.

Michael le remarque : Mais ce que j’attendais de te dire pour que tu t’en souviennes c’est que moi aussi. Et en ce moment même aussi, ta petite blouse de malade me donne des idées.




















Partie 15 : Repos

Cela fait maintenant une semaine jour pour jour que Sara a subit l’opération de la colonne vertébrale, elle est dans la voiture accompagnée de Lincoln qui est au volant et de Michael qui est à côté d’elle. Elle prend la main de son bien aimé, et se dit à elle-même en regardant Michael «alors tu vas me chouchouter j’espère ».

Michael la regarde : Je vais bien m’occuper de toi, tu seras bien mieux que dans cet hôpital !

Sara se force à sourire : Je te remercie pour ce que tu fais, ce n’est pas facile de s’occuper de quelqu’un qui ne peut plus rien faire sans assistance.

Michael la regarde alors qu’elle semble triste : Cette situation n’est que provisoire, tu pourras redevenir autonome comme avant, je te le promets.

Sara serre la main de Michael et tourne la tête pour contenir ses larmes.

Lincoln entre dans l’entrepôt : Nous sommes arrivés à destination ! Michael descend le premier, il ouvre le coffre et s’empare du fauteuil roulant. Il ouvre ensuite la portière de Sara, il la porte et l’installe sur le fauteuil puis il la guide vers l’intérieur.

En arrivant une banderole avec Bon Rétablissement Sara est accrochée au milieu de la pièce d’entrée. Sara est émue ainsi que Michael, apparemment il s’agit d’une idée de Lincoln.

Sara : Merci beaucoup les gars vous êtes top !

Michael : Vous êtes géniaux !

Rolland : Au fait Michael on a téléchargé la seconde carte grâce à toi petit génie.

Michael amène Sara dans le bateau, il la porte en lui disant : Heureusement que tu es légère, sinon je serais KO.

Sara rigole : Attend un peu que je me goinfre, tu va voir comment tu vas te fatiguer.

Michael : C’est simple j’écrirais en gros que les aliments trop riche en calories sont strictement interdit dans ses locaux.

Sara explose de rire et elle l’embrasse sur son cou.

Michael : Si tu veux qu’on tombe, perturbes moi encore avec tes baisers et tes caresses!

Sara ferme les yeux et pose sa tête sur son épaule, Michael l’installe sur le lit.

Michael : Est-ce que tu as besoin de quelque chose d’autre ?

Sara : J’aimerais bien reprendre la discussion de l’hôpital. Tu avais des idées c’est bien cela !!!



Partie 15 : Repos (Suite)

Sara : J’aimerais bien reprendre la discussion de l’hôpital. Tu avais des idées c’est bien cela !!!

Michael : Je ne sais pas s’il est conseillé qu’on passe de la théorie à la pratique pour le moment.

Sara : Je suis sure qu’on peut, et puis si j’ai mal je te le dirais

Michael : Tu as besoin de te reposer.

Sara : Cela fait une longue semaine que je me repose, je suis en forme maintenant. Et puis je n’arriverais pas à dormir dans l’état dans lequel tu me mets à chaque fois.

Michael grimpe sur le lit et se met sur elle craintif.

Sara remarque son mal aise et l’embrasse avec passion, elle lui retire sa chemise bleue qu’elle trouve de plus en plus terne. Elle laisse ses mains se promener tous le long du dos de son amant.

Michael quand a lui veille à ne pas la brusquer, il l’embrasse et s’abandonne à ses caresses. Ses mains descendent plus bas, ce qui provoque chez Michael un léger soupire.

Sara échange un baiser charnel avec Michael qui promène ses mains sous son chemisier qu’il déboutonne et lui enlève doucement. Il détache ses lèvres de celles de son âme sœur et il descend au niveau de son bas ventre, il colle sa langue et la traine un peu partout. Sara laisse échapper des rires car il la chatouille, il relève la tête au niveau du visage de Sara, celle-ci est allongée et elle attire Michael plus sur elle. Elle le plaque contre son corps et s’agrippe à lui. Michael décide de leur donner ce qu’ils attendent depuis une semaine. Sara lui retire son pantalon mais elle attend qu’il lui retire la jupe horrible qu’il lui avait enfilée à l’hôpital. Michael ne porte seulement que son caleçon alors que Sara est encore bien habillée. Depuis le commencement il ne lui a retiré que son chemisier. Il décide d’y remédier, il la débarrasse de la jupe qu’elle porte, ce qui sembla la ravir. Elle est vêtu des sous vêtements que Michael a choisit amoureusement en espérant pouvoir lui retirer assez tôt. Ce qu’il s’apprête à réaliser, ses mains longent le long de la couture du soutien gorge de Sara. Elle place ses mains sur les fesses de son amant, ce qui l’excite de plus en plus, il lui retire les tissus convoités et admire sa beauté, elle a le dos encore recouvert de bandage et il redevient doux et délicat quand il les revoit. Sara lui retire son caleçon et croisent ses jambes sur le jeune homme afin que leur union ait lieux Michael fait de lents mouvements. Sara le serre davantage de ses jambes et il accélère progressivement. Sara caresse le visage de Michael et l’embrasse profondément alors que celui-ci fait des mouvements plus intenses. Ils atteignent ensemble le plaisir suprême. Michael reprend son souffle et s’installe prés de Sara.

Michael : Je t’aime Sara,

Sara sourit : Moi aussi Michael.

Ils se prennent la main et s’endorment même s’il fait encore jour, leurs ébats les ont épuisés.

Partie 16 : Force

Sara se réveille mais elle constate à son grand regret qu’elle est seule. Michael s’est levé pour une mission se doute telle. Elle essaie de se mettre debout car elle se dit qu’après ce qui vient de se passer entre eux prouve qu’elle va mieux. Elle se met debout mais tombe violemment au sol, elle se fait mal à la jambe mais ne désespère pas pour autant. Elle n’est pas vêtue et refuse qu’on la retrouve par terre et toute nue. Elle se relève et s’agrippe cette fois à la table basse et réussit à se rester sur ses deux jambes. Son dos lui fait un peu mal mais elle veut se débarrasser de ce fauteuil encombrant. En plus elle a envie de faire pipi, elle se tient aux murs de la cabine et marche peu à peu, elle ramasse ses vêtements et les enfilent, puis elle repose ses mains sur son appui pour continuer sa course vers les toilettes.

Michael est allé voir Don contre son gré, il a une idée pour trouver la prochaine carte. Sucre est tous content car il a eut des nouvelles de Maricruz et du bébé, son bébé. Maricruz va bien et elle lui a rédigé une longue lettre que Don a gentiment transmise comme un petit facteur. Lincoln se sent un seul depuis qu’il n’est plus en compagnie de son fils et de Sofia, il est tombé sous son charme et il est ravi qu’elle ne soit plus avec son ex (James W).

Sara veut rejoindre Michael mais elle se dit que les escaliers sont risqué, elle préfère attendre un peu. Elle est épuisée, elle s’assied sur le lit et décide d’attendre en lisant un livre à bord. Son ventre gargouille légèrement et elle rigole : J’ai faim moi, attend petit estomac que Michael arrive. Sara n’en peut plus d’attendre, elle s’ennui et se lève pour rejoindre la cuisine. Elle marche lentement appuyée contre le mur, elle sort sur le pont et se rapproche des escaliers, Michael arrive et découvre que Sara était prête à descendre les rudes marches du bateau.

Michael : Sara, je suis là, je suis désolé mais j’étais occupé.

Sara lui lance un doux regard : J’ai faim, tu m’as ramené quelque chose à manger.

Michael se tape le front : Je suis désolé, je savais bien que j’avais oublié quelque chose. Ne t’en fais pas je reviens tout de suite avec un bon hamburger steak fromage.

Sara : Et des frites et un coca stp aussi ! Je t’aime !

Michael : Je sais, et moi aussi je t’aime !
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:01

Partie 17 : Peurs

Sara est maintenant rétablie, elle marche avec une canne pour ne pas trop forcer sur son dos. Elle se sent libre, elle n’aime pas ne rien pouvoir faire seule, sans autonomie. Depuis qu’elle a réussit se tenir debout sans s’agripper a quelque chose, elle se sent victorieuse, elle sent que la vie lui sourit à nouveau et décide de vivre son histoire avec Michael au maximum. Elle a été obnubilée par ses tracas, et Michael faisait passer les besoins de Sara au dessus des siens. Sara décide de se consacrer entièrement à cet homme qui l’aime comme un fou. Et qui met tout en œuvre pour faire son bonheur depuis des semaines.

Sara est assise sur un joli canapé rouge situé dans le « salon », elle se lève et décide de ne pas prendre sa canne pour aller voir Michael. Elle s’approche de lui sans faire de bruit, une fois derrière lui, elle glisse ses mains autour de sa taille et le retourne face à elle, elle l’embrasse langoureusement pendant deux minutes qui lui coupe le souffle. Sara détache ses lèvres des siennes et le regarde en souriant.

Sara : Merci d’être toi Michael.

Michael la regarde tendrement : Oh mais de rien mademoiselle Tancredi, c’est un plaisir. Mais tu n’as plus ta canne !

Sara : Je pense que je peux m’en passer maintenant.

Michael : J’aurais préféré que tu la garde encore un petit peu, pour être sur que tu ne risque plus rien.

Sara sourit puis elle scrute le visage de Michael et elle perçoit qu’il est cerné et qu’il semble éreinté : Tu devrais aller te reposer.

Michael remarque l’inquiétude de la jeune femme, il la prend par le bassin et pose ses mains sur ses hanches : Tu veux qu’on aille sur le bateau, pour tu sais quoi !

Sara répond d’un air stricte : Je parle de repos, écoute Michael tu es fatigué et tu m’as l’air complètement épuisé, puis elle parle d’une voix plus suave, fais moi plaisir en allant te reposer. Puis elle fait une petite moue, tu veux bien mon Mickou.

Michael : Plus tard, on a beaucoup de travail ces temps-ci !

Sara insiste à nouveau mais en vain. Michael retourne avec la bande et ils se remettent au boulot. Sara s’installe aux côtés de Lincoln et de Sucre pour se mettre elle aussi au boulot.

Lincoln à l’esprit torturé, il hésite à avouer à Sara ce qu’il sait.

Flashback :
Michael est en pleine mission avec son grand frère et il est pris de violente migraine, il se tient la tête en grimaçant.
Lincoln : Est-ce que sa va ?
Michael dit que oui bien évidemment mais ses saignements de nez refont apparitions et devant un témoin de taille.
Lincoln : Tu saignes du nez.
Fin flashback

Sara distingue l’inquiétude de Lincoln, la même inquiétude qu’elle ressent, elle sait qu’il lui cache quelque chose et elle va trouver le fin mot de l’histoire. Elle continu d’observer Michael et ses peurs ne font que s’accentuer, elle remarque les poches sous ses yeux et elle le voit qui tient constamment sa tête comme pour atténuer une douleur. Sara n’est pas dupe, elle sait que quelque chose ne tourne pas rond avec Michael.

Lincoln va imploser, ce qu’il sait est trop important pour demeurer secret, il se sent coupable de garder le silence, il veut tout dire à Sara car elle saurait quoi faire.

Flashback :
Lincoln : Tu saignes du nez.
Michael : Ce n’est rien, ce n’est pas la première fois que sa m’arrive.
Lincoln hallucine à ces paroles : Tu as les même symptômes que maman, ce n’est pas rien.
Michael : Ne dis rien à Sara tu veux bien !
Lincoln : Elle pourrait nous aider c’est un docteur, mais je garderais le silence si c’est ta volonté.
Fin flashback

Sara se lève pour prendre ses cachets car c’est l’heure, et Lincoln la rejoint.

Partie 18 : Révélation

Sara se dirige vers le bateau mais Lincoln l’appelle, elle se retourne et le voit prêt à cracher le morceau. Ils sont maintenant face à face et elle lui fait signe de parler.

Lincoln : Je vous qu’on parle de…….de Michael, c’est assez grave je pense.

Sara est 100% attentive et ne l’interrompt pas pour qu’il puisse s’exprimer.

Lincoln : Et bien voilà, notre mère est décédée d’une tumeur au cerveau et avant de mourir elle avait des migraines et des saignements de nez. Ces symptômes, Michael les a tous. Et il ne veut pas admettre qu’il risque le même sort que notre mère.

Sara est choqué de ce qu’elle vient d’entendre pour elle Michael était indestructible et ce qu’elle vient d’apprendre la plonge dans une profonde angoisse.

Lincoln : Je sais que c’est dur a encaisser mais il faut le résonner, il ne peut pas continuer à nier l’évidence.

Sara se force à réagir : Oui, tu as entièrement raison, je vais lui parler. Peut-être que moi il m’écoutera.

Lincoln : Je l’espère vraiment.

Sara : Ne t’inquiète pas Lincoln, je vais l’emmener voir un spécialiste, s’il ne veut pas me suivre je le trainerais de force.

Lincoln : Tu auras mon aide !

Sara : Je dois aller prendre mes cachets, je te rejoins de suite.

Lincoln hoche la tête et fait demi-tour vers son frère et les autres membres du gang infernal.

Sara est visiblement touchée par cette affreuse nouvelle, elle prend ses cachets et s’installe un petit moment sur le fauteuil de Michael. Ses mains caressent la texture cuivrée de celui-ci et elle pleure en essayant de ne pas ameuter le beau monde qui l’entoure.

Michael entre sans se douter de l’état émotionnel dans lequel se trouve la jeune femme. Il est peiné de la voir pleurer, la vision des larmes dévaler ses joues lui fend le cœur. Il s’approche d’elle et elle remarque sa présence, elle sèche ses larmes du mieux qu’elle peut mais il fait de grands pats pour la prendre dans ses bras. Elle ne pleure plus mais l’enlace de toutes ses forces pour calmer ses craintes le concernant.

Partie 19 : Discussion

Sara se serre davantage à Michael, elle reste paisiblement dans ses bras pendant quelques minutes qui lui paraissent pleine de bonheur. Elle veut que leur union soit durable et elle fera tout pour que plus jamais rien ne les séparent. Elle se détache de son étreinte afin de tomber dans le regard azur de son amant. Il attend qu’elle lui parle mais elle préfère s’abstenir un moment, elle prend une profonde inspiration puis elle démarre la discussion qui risque d’être assez houleuse pressent-elle.

Sara : Michael, je sais pour ton état de santé, et pour celui de ta mère. Je sais ce qui lui est arrivé et ce qui risque de t’arriver à toi aussi si tu ne réagis pas.

Michael : Je t’assure que je vais bien, je suis fort tu sais. Et puis Lincoln exagère, le traumatisme d’avoir assister à la phase terminale ainsi qu’au décès de notre mère l’a rendu surprotecteur.

Sara : Je pense que cette hypothèse n’est pas négligeable, tu ne peux pas te contenter de dire que tu vas bien. Tu n’en es pas sure, tu n’as fait aucun examen et puis ton diagnostic ne vaut rien, en tant que médecin je veux l’avis d’un professionnel.

Michael : Vous dramatisez tous, ce n’est pas parce que j’ai des migraines que je suis condamné à une horrible et douloureuse mort.

Sara : Tu oublis les saignements de nez, ce n’est pas rien Michael. Je ne veux pas te perdre Michael, je t’aime trop pour qu’un drame se produise à nouveau. Surtout s’il peut-être évité, elle le regarde au bord des larmes, mets toi à ma place une seconde et répond moi franchement. Est-ce que tu me laisserais nier l’évidence, et nier tout en bloc même si c’est au péril de ma vie.

Michael : J’ai peur que tu es raison, cette réalité me terrifie et si j’étais vraiment sur le couloir de la mort. Et si le compte à rebours était lancé pour moi, je préfère ne pas le savoir. Je ne veux pas vivre en sachant à quelle date je vais mourir.

Sara pleure : Mais tu vois ne pas savoir est en train de me tuer, cette angoisse qui me ronge est insupportable. Je ne peux pas te voir mourir Michael, pas maintenant, on a tellement de choses à vivre ensemble. Je rêve d’avoir des enfants, tes enfants et je rêve de te voir les élever en leur apprenant à faire des cocotes en papier. Ma vie n’a plus de sens si tu ne la partages pas avec moi.

Michael pleure également : On ne devrait pas se mettre dans ses états, si sa se trouve je n’ai rien. Je vais y aller j’ai du boulot qui m’attend, il faut trouver la prochaine carte.

Sara hoche la tête, elle attend qu’il sort et se remet a pleure de toutes ses forces. Il ne veut pas savoir s’il est malade ou non. Il ne veut rien faire pour changer le sort qui l’attend, et ce fait la consume de seconde en seconde. Elle marche vers la salle de bain ayant une idée en tête, elle ouvre la boîte à pharmacie présent sur les lieux et s’empare du flacon de morphine ainsi que de la seringue. D’un geste irréfléchis elle rempli la seringue de la drogue et se la plante dans le bras. La substance parcourt ses veines à toute vitesse et elle ressent un soulagement intense. Ce sentiment de plénitude est éphémère car elle est prise d’une violente douleur, elle suffoque et s’écroule par terre. Victime d’une overdose pour la énième fois, son organisme perd peu à peu sa fonction, l’oxygène lui manquant atrocement.


Partie 20 : Prise de conscience

Michael ne cesse de se souvenir de la discussion qu’il vient d’échanger avec Sara, il ne peut pas oublier ce qu’elle lui a dit. Les pleurs de Sara résonnent encore dans sa tête, il s’en veut de lui avoir causé tant de peine alors il décide d’aller la rejoindre sur le bateau. Il fait de grands pats pour aller s’excuser, mais à son grand désarroi il découvre que Sara a replongé dans la drogue par sa faute et qu’elle est entre la vie et la mort.

Il appel à l’aide et essai de la réveiller mais elle ne respire plus, son pouls est quasi-nul et la température de son corps a diminué, comme si toute chaleur de vie humaine s’envolait peu à peu. Il pleure et lui fait un massage cardiaque (pour le bouche à bouche je ne sais pas, si elle a du vomi comme à la fin de la saison 1 sa va pas le faire).

Une fois Sara à l’hôpital, les docteurs se chargent d’elle cependant ils ne peuvent rien faire, cela dépendra seulement de sa volonté de vivre. Michael a peur qu’après leur désaccord Sara veuille renoncer à la vie. Il comprend alors ce qu’elle a ressenti quand elle lui disait qu’elle ne voulait pas qu’il meurt comme sa mère. Il veut qu’elle se batte pour vivre alors que lui ne veut pas en faire de même. Il file faire des examens pour son cerveau et doit attendre les résultats puis il reste au chevet de la femme qui l’aime et qu’il aime.

Michael lui tient la main : Sara bats toi je t’en prie, je me battrais aussi. Je ne veux pas que sa se termine maintenant. Je veux qu’on fonde cette famille, je veux que tu sois la mère de mes enfants. Je veux tout si tu es avec moi, réveilles toi je t’en prie. Je t’aime et je t’aimerais toujours. Il sèche ses larmes et dépose un baiser sur ses lèvres avant de poser sa tête sur la jambe de Sara pour se calmer.

Sara se réveille mais le tube qu’elle a plongé dans la gorge la gêne horriblement, elle s’agite et Michael la regarde. Il appel les infirmières qui lui retirent le tube de la bouche, Michael est content de la voir en vie.
Il plonge son regard dans le sien alors que Sara est toute retournée par son coma, elle a une migraine douloureuse.

Michael : Tu m’as fait si peur !

Sara est gênée : J’en suis désolé, je ne voulais pas ce qui est arrivé

Michael : Je suis si content que tu sois réveillée.

Sara : Pour une fois je ne suis pas seule à mon réveil.

Michael : Pourquoi tu as replongé Sara ?

Sara : C’est facile, je voulais juste un petit moment de répit, depuis que je suis arrivé il n’ya eut que des moments difficiles, sauf ceux ou on était ensemble.

Michael : Et le fait que je veuille rien entendre t’as davantage conduite à replonger dans la drogue. Je me rends bien compte que j’y suis pour quelque chose.

Sara : Je t’aime Michael et sa me détruit de te voir aller mal sans pouvoir faire quoi que ce soit.

Michael lui prend la main : J’ai fait des examens pour savoir si j’ai une tumeur ou non !

Sara : Approche, puis elle tend ses lèvres pour l’embrasser.

Michael l’embrasse.

Sara : Je devine que j’ai une mine affreuse, après une autre overdose.

Michael : Tu seras toujours la plus belle pour moi.

Sara : Je n’en serais seulement qu’à ma quatrième hospitalisation pour overdose.

Michael : Tu veux battre le record on dirait.

Sara rigole : Sara Tancredi, fille de l’ancien gouverneur d’Illinois, détient le record du plus grand nombre d’overdoses au monde. Elle est toujours en vie et a arrêté la drogue, ce serait pas mal dans le livre des records.

Michael rigole également et l’embrasse fougueusement : J’espère que c’est la dernière!

Sara : Je vais tous faire pour, je suis désolée Michael je me sens si nul.

Michael : C’est moi qui dois me sentir nul pas toi, c’est moi qui ai joué les hypocrites de premières catégories.

Sara : Quand est-ce que tu auras les résultats ?

Michael : Dans deux semaines, je veillerais à ce qu’on vive heureux jusque là.

Sara sourit : Je te fais confiance pour cela, je sais que tu y arriveras.
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:02

Partie 21 : Petit plan

Michael est heureux que Sara soit rentrée de l’hôpital, c’est la deuxième fois qu’elle est hospitalisée d’urgence en même pas trois semaines. Il vit ce retour avec plaisir, elle est assez honteuse de ce qu’elle a fait et il le sait bien du coup il évite d’aborder le sujet. Brad décide de parler à Sara en tant qu’ami.

Brad : Sara, je suis content que vous alliez bien!

Sara : Merci beaucoup, je sais qu’en prison on n’était pas très proche mais j’ose espérer que sa changera.

Brad : Justement, en tant qu’ami, je voudrais vous dire que si vous sentez que vous allez replonger venez me voir. Vous pouvez me parler de…..je suis alcoolique aussi, et je comprends ce que vous vivez.

Sara émue : Je vous remercie beaucoup Brad, c’est très gentille de votre part. Et si je sens que je suis a deux doigts de replonger je viendrais vous voir. C’est promis, promettez moi d’en faire de même.

Brad sourit : Je vous le promets Sara.

Sara : Très bien, maintenant je vais vous laisser Michael m’attend.

Brad : Bien sure, je ne vous retiens pas plus longtemps.


Lincoln : Sara, justement on voulait vous parler avec Sucre, vous pouvez venir avec nous.

Sara : Bien sure, qu’est-ce qu’il y a ?

Lincoln fait un clin d’œil à son petit frère et il parle à Sara : Et bien voilà, on aurait besoin de conseil de fille.

Sara : Ah et pourquoi ?

Lincoln : On voudrait acheter des cadeaux pour nos dames! Moi c’est pour Sofia et lui ce serait pour Maria machin truc.

Sucre : Maricruz crétin, elle s’appelle Maricruz.

Sara : Je vois et vous avez des idées ou pas encore ?

Sucre : Ben j’avais pensé à lui acheter une pastèque vu qu’elle aime sa !

Sara se retient de rire : On va essayer de trouver quelque chose de plus féminin, comme un bijou ou un vêtement.

Sucre : Oui mais pour le budget il faudrait un truc pas trop cher.

Sara regarde Lincoln : Et vous, quelles sont vos idées.

Lincoln : Et bien moi c’était une montre avec un cœur, et une aiguille avec un petit nounours dessus.

Sara : Une montre c’est pas mal, mais on va éviter les nounours.

Michael profite de l’absence de Sara pour tout arranger, il doit changer les draps avec des sublimes rouges, il a mis des pétales de roses blanches et rouges sur le lit. Il a allumé des bougies aromatisées. Il leur a même fait couler un bain avec des huiles essentielles, et des crèmes de massages pour ce qui les attend après.
Il doit préparer le diner et pendant la cuisson de son poulet tandoori il prépare la table, il installe de beaux couverts et des chandelles. Il y a des pétales autour des assiettes en porcelaine.

Pendant qu’il s’occupe de tous, Lincoln et Sucre sont chargés d’occuper Sara, l’excuse des cadeaux étant bidon.

Sara : Pour Maricruz, je te propose de lui acheter une chaîne en argent avec une inscription au dos « A toi pour toujours Fernando ».

Sucre : Comme c’est mignon, mais une chaîne en argent sa fait pauvre. Après ils lui diront tous, ton mec c’est un raté ta vu ce qu’il t’offre.

Sara : De l’or alors.

Sucre : Je ne sais pas si j’aurais les moyens

Sara : Je sais ! Du plaqué or dans ce cas.

Sucre : Non pas d’imitation pour ma Maricruz, elle mérite tous ce qu’il ya de plus vrai et de plus beau.

Sara soupire et se retourne face a Lincoln : On va essayer de trouver quelque chose pour toi cette fois.

Lincoln : Finalement, je ne sais pas si une montre c’est bien.

Sara : Pourquoi pas une bague ?

Sucre : Fais pas ça, elle va croire que tu la demande en mariage.

Sara : Des boucles d’oreilles alors.

Lincoln : Sa dépend, quelles boucles d’oreilles. Celles en diamants ou en or ?

Sara : Qu’est-ce qu’elle préfèrerait ?

Lincoln : Toutes les filles aiment les diamants. Mais c’est peut-être au dessus de mon budget j’ai 100$.

Sara sourit: Laissez tomber les diamants dans ce cas, vous n’avez pas assez !

Lincoln reçoit un SMS de la part de Michael « OK » : Vous avez raison merci beaucoup Sara, Sucre et moi on a des choses à faire et ils s'en vont.

Sara est stupéfaite, elle décide d’aller rejoindre Michael sur le bateau. Une fois devant Michael l’accueil vêtu d’un costard hors de prix, il lui tient la main et l’emmène dans le bateau, et quand elle entre dans leur petit nid d’amour elle est stupéfaite.

S : Michael c’est magnifique.

Partie 22 : Surprise

Sara : Michael c’est magnifique. Elle est tout émerveillée par ce qui l’entoure, les bougis et les senteurs rendent la pièce plus harmonieuse. Elle sourit et l’embrasse fougueusement avant de se reculer de lui embarrassée.

Michael : Qu’est-ce qu’il y a ?

Sara : J’ai l’air ridicule dans ce pantalon vert kaki et ce haut blanc.

Michael sourit : Je dirais que comme sa tu es super sexy.

Sara ironique: Moques toi de moi vas y !

Michael : J’ai tous prévu, voici le programme de ce soir.

Sara le feuillette attentivement et rigole : Détendez-vous dans les bains chauds aux huiles essentielles des fruits de la passion.

Michael : Et c’est drôle ?

Sara vient voir : Passion est écrit avec un c la, en lui montrant du doigt, tu vois.

Michael sourit : Sucre, c’est lui qui a tapé le programme.

Sara le voit devenir plus rouge qu’une écrevisse : Cette petite erreur est prémédité avoue le ! Parce que je craque entièrement, c’était bien drôle.

Michael sourit de plus en plus : Continues la lecture du programme.

Sara : Enfilez ensuite la sublime robe de princesse qui vous attend, puis dégustez le délicieux diner concocté par le meilleur des apprentis chef Michael Scofield, suivi d’un dessert faisant appel à votre imagination.

Michael : Est-ce que tu es intéressée ?

Sara : Si je suis intéressée, absolument. Je dois m’aime t’avouer que j’ai déjà des petites idées pour le dessert.

Michael : Ne brulons pas les étapes, nous devons suivre le programme.

Sara : Oui, je suis heureuse de pouvoir prendre un bon bain. Mais je pense bien que je devrais le prendre seule pour que le dessert soit plus exquis.

Michael ferme les yeux un instant puis les rouvre : Ce bain est prévu pour deux personnes, et puis je meurs d’envie de me serrer contre toi dans la baignoire.

Sara explose de rire : Dans ce cas, suis moi et autant te prévenir tout de suite, tu ne porteras pas de maillot.

Michael dit avec sarcasme : Quel dommage moi qui en avait acheté deux !

Sara retire son haut et le lance à Michael : Le premier dans la baignoire aura droit à un privilège. Elle court et se déshabille en même temps. Ce qui la fait d’ailleurs trébucher. Il retire ses vêtements également, et voyant que Sara est tombé, il ralentie mais Sara se remet debout et court plus vite. Ils entrent dans la baignoire en même temps. Sara est essoufflé, alors il la prend dans ses bras et l’enlace.

Michael : Tu ne t’es pas fais mal en tombant.

Sara : Non, ne t’inquiètes pas ! J’adore ce que tu fais pour moi, pour nous.

Michael : Je t’aime Sara, je veux vraiment que tu n’en doute pas.

Sara : Moi aussi je t’aime Michael.
Michael glisse ses mains le long du dos de Sara, il commence à lui faire un agréable massage.

Sara : Tu as des mains en or ! Mais c’est toi qui mérite un très bon massage ! Allé laisse faire les doigts du jolie docteur.

Michael : Je préfère t’appeler docteur Sexy

Sara : Docteur Sexy, sa fait très film pour adultes sa !

Michael : Démasqué

Sara écarquille ses yeux

Michael : Je rigole, ce n’est pas mon truc ces films. Je préfère quand c’est avec une personne que j’aime.

Sara se met face à lui et l’embrasse : On devrait poursuivre ton petit guide de soirée.

Michael : On a du temps !

Sara se lève sort de la baignoire et enfile un peignoir. Elle se retourne et tend sa main à son amant.

Michael : A vos ordres docteur Sexy !

Sara : Par contre on ne s’habille pas dans la même pièce.

Michael : Pourquoi ça ?

Sara l’air coquin : Parce que je ne peux pas te résister bien longtemps. Il faut qu’on dine donc tu t’habilles où tu veux mais pas devant moi.

Michael obéit sagement.

Sara enfile seulement la robe sachant que Michael pouvait être très cruel avant de lui retirer entièrement ses vêtements.

<img src="http://imageshack-france.com/out.php/i236856_robe.gif" alt="Free Image Hosting At site" />

Elle s’attache les cheveux pour changer un peu, et met une touche de rouge à lèvres. Elle sort et rejoint Michael, il est éblouit par sa beauté et comme toujours elle n’en fait jamais trop. Elle a cette élégance et cette beauté naturelle qu’il aime tant. Il agit en parfait gentlemen en tirant sa chaise pour qu’elle puisse s’asseoir.

Sucre arrive habillé en serveur et il sert les tourtereaux.

Sara et Michael rigolent en le voyant et ils mangent entre des fous rires.

Michael lui prend la main et la couvre de baisers alors qu’elle le dévore du regard.

Sara : Ton poulet au tandoori était délicieux.

Michael : Attends de voir le dessert, c’est à tomber à la renverse.

Sucre : Faites un triomphe au gâteau aux épices et au chocolat.

<img src="http://imageshack-france.com/out.php/i236833_dessert.jpg" alt="Free Image Hosting At site" />

Michael : Normalement il y a du rhum mais je n’en ai pas mi.

Sara sourit : C’est une délicate attention mais dans les plats je ne risque rien ne t’en fais pas.

Michael : Je me sens nul !

Sara : Au contraire, je trouve que c’est très bien. Tu fais attention à ma faiblesse et j’apprécie beaucoup.

Michael : J’espère que va aimer
Sara : J’en suis sure, je suis une folle de chocolat.

Michael : Et sa ne se voit pas, ta ligne est parfaite.

Sara entame la première cuillère : hmmm, c’est succulent Michael, tu es un cordon bleu.

Michael mange également et la regarde se régaler.

Sara : Si je me ressers je vais prendre des kilos.

Michael se lève et lui serre une autre part.

Sara : Merci, j’en mourrais d’envie. Il faut que je me résonne parce que quand il s’agit de chocolat je ne réponds plus de rien.

Michael la regarde amoureusement.

Sara termine la dernière part et elle remercie Sucre avant de le congédier. Maintenant parlons un peu du vrai dessert.

Michael la regarde amusé : Tu as engloutie le dessert tu ne te souviens pas.

Sara : Ne joues pas avec mes pulsions Scofield et elle le tire par sa cravate, elle l’entraîne dans le lit et l’embrasse sauvagement.

Michael aime la réaction de Sara, il aime la voir dans cet état pour lui. Elle lui retire sa chemise mais prend le soin de lui laisser sa cravate.

Il essai de la retirer mais elle en empêche, puis il dépose ses mains le long du dos de sa compagne. Pendant leurs baisers sulfureux Sara promène ses mains sur le torse du jeune homme. Ensuite elle laisse Michael relevé la robe pour lui retirer mais il se rend compte qu’elle ne porte rien en dessous.

Michael : C’est malin, moi qui voulait m’amuser un peu avant de t’arracher tes dessous.

Sara sourit malicieusement et le tire à nouveau par la cravate, elle couvre son torse de doux baisers, puis elle s’aventure plus bas, elle glisse ses mains sur les fesses (grassouillettes) de Michael avant de lui déboutonner le pantalon.

Michael retire les mains de Sara alors que celle-ci veut lui enlever son pantalon. Il l’allonge sur le dos et lui plaque les mains sur les oreillers, il aventure ses lèvres le long de son décolleté alors que ses mains retiennent toujours celles de Sara.

Sara se laisse aller sous les baisers de son soupirant, elle ronronne de plaisir (c’est nul comme expression je sais)

Michael : Tu veux bien me laisser faire ?

Sara hoche la tête

Michael lui lâche les mains et descend plus bas, il glisse ses mains sous sa robe en montant plus haut le long de sa jambe puis le long de sa cuisse, il dépose tout pleins de baisers au passage.

Elle résiste pour ne pas intervenir et le laisse faire.

Michael lui débarrasse de sa robe mais il lui enlève tout doucement, et à chaque parcelle de sa peau découverte il y dépose ses lèvres. Son corps sent les fruits de la passion.

Elle est offerte a lui, et elle ne résiste plus du tout elle lui retire son pantalon brusquement, comme si elle en mourrait d’envie depuis le début du diner chose qui est totalement vrai. Elle glisse ses mains sur son caleçon, lui retire lentement comme pour se venger.

Il sent bien qu’il va regretter ce qu’il lui a fait et il admire sa volonté car il n’en peut plus.

Elle le regarde alors qu’il a un air vaincu dans les yeux, son regard l’envoute et elle lui retire le seul bout de tissu qui la séparait de lui.

Satisfait, il peut enfin entrer en elle, chose qui ne tarde pas à faire, il l’allonge sur le lit et se met contre elle, il commence des mouvements passionnés au rythmes de leur amour. Il est tellement heureux d’être en vie qu’il donnerait tout pour le rester.

Sara se serre plus au torse de son amant pour sentir son corps sur le sien. Elle est complètement folle de Michael et elle glisse sa main droite sur le crane rasé de celui-ci.

Michael accélère ses mouvements et embrasse Sara passionnément comme pour étouffer leurs gémissements à tous les deux. Les sentiments qu’ils ressentaient tous les deux dépassaient l’ordinaire. Ils étaient comme magiques bien plus que ça fantastique.

Ils s’embrassent au milieu d’un orgasme foudroyant de plaisir avant de s’endormirent l’un contre l’autre.

A salle de bain est un foutoir, la cuisine est un carnage après le passage de Chef Scofield, et le bonheur qu’ils vivent à présent est encré dans leurs mémoires pour l’éternité.
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:03

Partie 23 : Le bonheur continue

Sara est tellement heureuse à son réveil, elle s’étire et baille bruyamment, Michael est réveillé et il la regarde fou d’amour.

Il est assis sur la chaise en face du lit et en la voyant s’étirer et bailler il saute sur le lit et l’embrasse fougueusement. Elle avait déjà la bouche ouverte et il en profite, Sara est agréablement surprise en sentant le doux contact des lèvres de son bel amant.

Puis ils se séparent et Sara entame la discussion : Quel agréable réveil, je crois que c’est le plus beau que j’ai jamais eut.

Michael : Tu crois seulement, je suis un peu déçu, pourtant hier j’ai mis le paquet.

Sara : Hier c’était la plus belle soirée de toute ma vie, et cette nuit était un vrai délice. J’ai dormie comme un loir et j’ai des souvenirs torrides gravés à tout jamais.

Michael : Crois moi, tu en auras d’autres.

Sara le regarde tristement : C’est une promesse ?

Michael : Bien sure que s’en est une, et efface cet air triste de ta jolie frimousse.

Sara sourit

Michael : C’est mieux, et bien le petit déjeuner est servit !

Sara : Michael, tu es merveilleux mais tu devrais te ménager un peu. Ce que tu fais c’est surhumain !

Michael rigole: Je suis une machine de l’amour.

Sara : Arrête sa me donne des idées et aucunes d’entres elle n’est religieuse.

Michael l’air taquin: Tu m’avais prévenue, tu n’es pas une fille sage.

Sara lui balance un oreiller sur le torse et il réplique en la plaquant contre lit et en la chatouillant.

Michael : Sa tu vas le regretter, on ne défi pas la machine de l’amour.

Sara explose de rire

Michael arrête les chatouilles et lui laisse le temps de reprendre son souffle.

Sara l’embrasse sur le cou et se lève pour enfiler sa chemise.

Michael : Tu es magnifique dans mes vêtements.

Sara : J’ai envie qu’on reste au lit toute la journée mais ce n’est pas raisonnable. Ils ont besoin de toi pour retrouver Scylla.

Michael : Tu as raison, mais je ne veux pas aller les rejoindre. J’ai envie de rester avec toi pour que tes idées prennent vie.

Sara le tire hors du lit: On va prendre un bon petit déjeuner.

Michael et Sara petit déjeunent, et elle le pousse à les rejoindre.

Sara fait le grand ménage dans le bateau, elle prend une bonne douche et enfile des vêtements. Puis elle les rejoint à son tour.
Partie 24 : Mauvaise rencontre

Sara s’installe à côté de Sucre et lui dit en chuchotant : C’était bidon ces histoires de cadeaux. Merci pour tout.

Sucre explose de rire : De rien doc, j’aime bien aider.

Sara : J’ai vu ça hier, tu es très charmant en serveur. Dommage que Marie n’aie rien vu.

Sucre : Maricruz, elle s’appelle Maricruz

Sara grimace : Désolé.

Roland : J’ai intercepté un mail envoyé à Lisa Tabak par un dénommé Richard Preston. Ils se donnent RDV a midi aujourd’hui dans un hôtel 5 étoiles au sujet de S.

Michael : S comme Scylla.

Roland : Oui, c’est ce que je pense !

Michael : Très bien, tous le monde se prépare on y va.

Sara se lève et Michael l’appelle, elle se rapproche de lui

Michael : Je veux que tu viennes, je ne veux pas rester loin de toi.

Sara hoche la tête : Tu viens on va se préparer.

Michael et Sara retournent dans le bateau

Sara : Ces petites missions sa me stress, j’ai toujours peur que sa dérape. Et j’ai un mauvais pressentiment, tous ce bonheur ne peut pas durer éternellement.

Michael la serre dans ses bras : Tout ira bien, je sais que la vie ne nous a pas fait de cadeau mais je pense que ce qui nous attend est merveilleux. Sois confiante et évites de penser au pire puis il l’embrasse.

Sara peu convaincu: Tu as raison, enfin je l’espère.

Michael prend un sac avec des vêtements à lui et à Sara : On ne sait jamais !

Sara est surprise puis elle le suit.

Dans l’hôtel Christina

Sara s’installe au restaurant en face de Michael, ils passent pour un gentil couple venu profiter de leur lune de miel. Leur table est proche de celle de Lisa Tabak, elle attend bien sagement Richard Preston.

Sara : Tu crois que c’est elle ou ce Preston qui a la carte ?

Michael : Je l’ignore mais dès que cet homme arrive j’ai besoin que tu te lèves et que tu lui demande de t’accorder une danse.

Sara : Ça m’a manqué de ne pas pouvoir danser.

Michael : Tu aimes danser ?

Sara : J’adore danser, c’est un très bon moyen de relaxation. Je danse après chaque opération et après chaque coup de stress.

Michael : Quand on rentre, on va danser jusqu’à demain si tu veux.

Sara : Et tu danses bien ?

Michael : J’ai deux pieds gauches mais je suis très bon élève.

Sara : Je te crois, j’ai hâte d’être à ce soir.

Michael : Voila quelqu’un qui arrive j’ai besoin que tu ailles voir Lincoln pour lui donner ce micro, il doit aller le placer dans la chambre de Lisa Tabak, elle reste deux semaines dans cet hôtel.

Sara se lève et se dirige vers Lincoln mais elle tombe nez à nez avec Richard Preston l’homme qui a essayé de la violer. Elle est prise d’une terrible peur, elle se souvient de ce qu’il lui à fait.

Richard : C’est un rêve que je fais à nouveau, Sara Tancredi.

Michael observe Sara qui devient de plus en plus verte de peur.

Richard la prend par le bras : On a quelque chose à terminer tous les deux.

Sara se débat : Espèce de salaud !

Michael se lève pour le frapper mais Alex l’en empêche : Penser au plan.

Sara à une folle envie de s’enfuir mais elle lance le micro à Lincoln, qui le rattrape, avant de suivre Richard et de s’installer à leur table.

Michael ne la quitte pas du regard, elle n’est pas en danger immédiat mais elle a peur et il le ressent.

Partie 25 : Vengeance

Voici à quoi ressemble Richard Preston
Spoiler:
 

Sara est assise au coté de l’agent qui a tenté de la violer lors de sa séquestration, et de violents souvenirs refont surface.

Flashback :
Sara est allongée dans la cabane sombre des tourments, elle vient de se faire maltraiter par Gretchen, son visage est meurtri, elle ferme ses yeux mais les rouvre en entendant des pats se rapprocher d’elle. C’est un homme qui s’accroupie et lui dépose une casserole pleine de sang humain près d'elle. Les phrases qu’il prononce restent encrées dans sa mémoire.
Spoiler:
 
Il lui dit: Je suis le nouveau garde qui sera posté devant votre porte. Mais je vous préviens vos pleurnicheries me laisseront de marbre.
Il prend la casserole et lui verse le sang sur la figure en disant : C’est le sang du garde qui a tenter de vous sauver, elle était assez mignonne mais mon travail passe avant les femmes. Vous non plus vous n’êtes pas mal remarque. Il pose ses mains sur son visage blessé et il l’embrasse sur la joue ce qui lui donne envie de vomir.
Fin flashback

Lisa : Vous me demandez un RDV pour retrouver cette Sara et maintenant elle revient de son plein gré.

Preston regarde Sara : Le hasard fait bien les choses, je vais bien m’occuper de toi.

Michael entend tout et comprend que S ne signifiait pas Scylla mais Sara, il veut aller la chercher mais Lincoln n’est pas revenue de la chambre de Lisa.

Sara est silencieuse mais quand elle sent la main de Preston se balader sur sa jambe elle crie : Si vous n’enlevez vos salles pattes de connards de sur ma jambe je vous tue!

Des dames de la haute société se retournent vers Preston outrées par son attitude.

Lincoln fait un signe à Michael qui se lève pour aller vers Sara.

Sara sent que Preston rapproche sa chaise de la sienne pour lui murmurer quelque chose. Ses lèvres se rapprochent de son oreille quand Michael l’attrape par le col et le frappe d’un grand coup de poing au visage.
Sara se met accroupi à son tour et le frappe violement à la figure, elle lui donne des coups de pieds dans tous le corps en le traitant de salaud. Puis elle le frappe à sa partie intime en disant « celui là il est pour elle ».

Michael est abasourdi par la réaction de Sara, son visage est plein de rage et de peine. Il l’entraine par le bras vers la sortie sous le regard indigné des clients.

Dans la voiture Michael prend Sara dans ses bras qui est bouleversée par ce qui vient d’arriver.

Alex : Vous lui avez réglé son compte à cet enfoiré.

Sara et Michael rigole en cœur alors qu’ils sont encore enlacés. Puis ils se détachent l’un de l’autre, mais Sara pose sa tête sur l’épaule de Michael.

Michael : Tu l’as dit, elle a assuré !

Sara : On va dire que je me suis vengé pour tous.

Michael la regarde, son regard est si triste qu’il lui prend la main et y dépose un baiser.

Michael : Tout va aller pour le mieux maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:04

Partie 26 : Tempête

Le fait d’avoir revu Richard Preston a bouleversé Sara, des horribles souvenirs la hantent à nouveau. Elle est dévastée par la culpabilité. Ce sentiment avait un peu disparue depuis qu’elle était avec Michael, mais il refait cruellement apparition.
Sara est seule dans le lit car elle a supplié Michael de lui accorder quelques minutes de solitude. Elle se lève et s’enferme dans la salle de bain, des images de Gretchen la torturant et trainant le cadavre de la femme morte pour avoir essayé de l’aider devant elle. Elle se regarde dans le miroir se lave le visage à plusieurs reprises, comme pour noyer ses pensées. Elle plonge sa tête sous le robinet afin de ne plus pouvoir penser à quoi que ce soit. Elle se regarde à nouveau s’empare de la poubelle en fer et brise le miroir car elle ne supporte plus d’y voir son reflet. Elle se met accroupi, elle pose ses mains sur sa tête mais les images ne cessent de défiler. Elle se lève et saccage tout dans la salle de bain comme pour extérioriser ce dont elle n’arrive pas à se libérer. Elle sort de la salle de bain prise d’une crise d’excès de violence et elle brise les assiettes, les verres, elle balance les chaises contre les parois du bateau. Elle balance la table à manger par terre, les vases ainsi que les fleurs qu’ils contiennent, mais aussi les tableaux immondes accrochés sur les murs.

Le vacarme ameute toute la bande, Alexandre entre et constate que Sara est dans tous ses états. Il s’approche d’elle prudemment, mais il est à deux doigts de recevoir une assiette en pleine figure. Michael entre et reste sous le choc, c’est comme si une tempête venait de s’abattre sur le bateau. La tempête Sara ravage tous sur son passage, Michael devient réactif, il se dirige vers elle à toute vitesse et la prend dans ses bras en essayant de la calmer.

Michael : chut, tout va bien, calmes toi.

Sara se calme et le serre fort.

Michael : Merci Alex,

Alex : Je t’en prie ce n’est rien.

Sara pleure dans ses bras. Michael est peiné, il est très touché par son état émotionnel. Il se demande ce qu’y a bien pu se passer avec Gretchen et Preston.

Quelques minutes plus tard Sara s’endort sur le lit dans les bras de Michael.


Partie 27 : L’après tempête.

Deux heures plus tard Sara se réveille sous le regard attristé de Michael. Elle se souvient de ce qu’elle a fait et admire son œuvre.

Sara : Je ne sais pas ce qui m’a pris !

Michael : Tu étais assez bouleversé par ce qui c’est passé avec cet homme.

Sara : Ce qui m’est arrivé c’est assez invraisemblable. Toute cette souffrance que j’ai vécue a ressurgie d’un coup sans parler de ce sentiment de culpabilité qui me ronge.

Michael : Je regrette mais je ne sais pas pourquoi tu dois te sentir coupable.

Sara : Une femme devait me surveillé quand j’étais captive, et quand j’étais très mal en point elle me nourrissait et soignait. Un jour alors que j’allais renoncer à me battre parce que je n’en pouvais plus de tous ce que me faisait subir Gretchen. Elle m’a promit qu’elle m’aiderait à m’enfuir, mais le lendemain Preston est venue me voir en m’annonçant que Gretchen l’avait tué.

Michael : Je suis désolé que tu es du vivre ça, mais ce n’est pas ta faute.

Sara : Pour que je vive cette femme a perdu sa vie, elle pleure et ajoute elle est morte pour m’avoir aidé.

Michael : Elle a fait ce que sa conscience lui a dicté de faire. Cette femme n’a pas franchie la limite contrairement a Gretchen, elle ne voulait pas que tu meurs. Tu lui dois ta reconnaissance mais tu ne dois en aucun cas te sentir fautive. Tu es une victime tout comme elle, elle t’a sauvé car c’est ce qu’elle voulait faire et je suis persuadé qu’elle ne voudrait pas que tu te gâches la vie.

Sara pleure : Tu as sans doute raison mais je la revois étendue sur le sol avec un trou au milieu de la tête et son sang sur moi. Elle est morte les yeux ouverts, elle avait les yeux bleus comme toi.

Michael : Regarde-moi Sara !

Sara relève ses yeux vers lui

Michael : Je sais que ça ne sera pas facile, mais tu t’en remettras. Et jusqu'à ce que sa arrive, je suis là, tu m’entends. Je serais toujours là pour toi, je t’aime et j’ai besoin que tu ailles mieux pour aller mieux moi aussi.

Sara : Je t’aime Michael

Michael sèche ses larmes avant de l’embrasser tendrement.

Sara se lève : J’ai envie de sortir un peu pour m’aérer.

Michael : Tu veux que je t’accompagne.

Sara : Tu m’aides vraiment beaucoup et je t’en remercie mais il faut que je reprenne mes esprits. Il faut que j’y arrive seule, et puis on est assez en retard pour Scylla comme sa donc tu devrais aller les rejoindre.

Michael : Tu as raison, mais si sa ne va pas je suis là.

Sara : Et je t’en remercie beaucoup, je t’aime beau brun.

En allant vers la porte elle croise Brad
<img src="http://imageshack-france.com/out.php/i239919_ouragan.jpg" alt="Free Image Hosting At site" />

Il lui dit : Voici l’ouragan Sara qui ravage tout sur son passage.

Sara rigole et le tape à l’épaule gentiment.

Elle reste seule à contempler la beauté de l’océan pendant 20 minutes quand Michael la rejoint
<img src="http://imageshack-france.com/out.php/i239922_jesaisque....jpg" alt="Free Image Hosting At site" />

Michael: Je sais que tu voulais rester seule mais je m’inquiétais pour toi.

Sara sourit : Je sais que ça ne se voit pas mais ça va, je me sens mieux. Et c’est à toi que je le dois, je ne sais pas ce que je serais devenue sans toi et sans Bruce.

Michael : Tu es mon Athéna, et sans toi je suis perdue. Quand j’ai cru que tu étais morte j’ai vraiment cru que j’allais mourir. Ma vie n’avait plus de sens et j’avais l’intention de te mourir en te vengeant.

Sara le regarde amoureusement : On a besoin l’un de l’autre pour survivre, c’est à se demander comment était nos vies avant notre rencontre.

Michael : Ma vie d’avant était fade sans goût, maintenant elle est épicée et j’adore les plats épicés.

Sara : La mienne était triste c’était boulot, boulot, boulot et boulot quand ce n’était pas drogue, alcool, alcool et boulot.

Michael : On va dire que c’est le destin qui nous à uni dans cette prison.

Sara rigole et l’embrasse fougueusement.

Partie 28 : Malaise

Toute la bande est débordée mais une ambiance de bonne humeur plane dans l’air. Sara rigole à chaque blague douteuse des garçons.
Spoiler:
 

Roland travail sur le micro placé dans la chambre de Lisa Tabak, pendant ce temps Lincoln surveille la messagerie électronique de Gretchen, Lisa et Preston, lors que Sucre vérifie leur messagerie vocale. Alex essai de découvrir l’identité de l’homme qui a tué son fils, il a donné RDV à Pam dans la journée. Il est tout excité à l’idée de la revoir, il l’aime profondément et il est content qu’elle ait survécue. Michael et Brad travaillent sur l’immeuble dans lequel travail soit disant Lisa, ils découvrent des petites magouilles de détournement d’argent. Mais ils ne savent pas si c’est intéressant pour le plan. Sara revoit tous les déplacements de Lisa et de Preston durant les trois derniers mois qu’elle a eut grâce a Roland.
Sara : Je ne pense pas que Preston ait la carte, ce n’est qu’un garde qui devait me surveiller et qui fait tout pour sauver sa vie.
Spoiler:
 
Après avoir fini ce qu’ils faisaient, chacun imagine la rencontre que Michael aura avec le responsable de la compagnie.

Brad: Je sais ce que tu feras tu le regarderas de haut en bas et tu lui diras un truc qui fait bien intello pour le ridiculiser. Et tu lui lanceras un regard à la Michael Scofield en disant, vous avez essayé de neutraliser mon grand frère, ma petite amie et ma propre personne. Maintenant votre heure a sonné, je vais vous faire enfermer et vous croupirez en prison pour le reste de votre vie.

Michael sourit : Je mets un 4/10, c’était nul.

Sucre : Papi, moi je l’ai trouvé pas mal : 6/10

Lincoln : Moi, je lui mets un 5.

Alex : Je vais dire un 5 aussi, désolé Brad mais ce n’était pas terrible.

Sara : Je l’imagine bien tenir un tel discours, même son regard à la Michael Scofield je le vois le faire. Je te mets 6.5/10

Brad : Je pensais que tu me mettrais plus, tu es la seule qui puisse comprendre mon humour de Bellick. Tu es habituée depuis le temps qu’on bosse ensemble.

Sara sourit: Je mets 7 mais pas plus.

Sucre : Moi je le vois bien tenir un flingue et dire, vous avez essayé de briser ma vie. Mais vous avez échoué, moi je ne ferai pas la même erreur. Mais le seul problème c’est qu’il ne tire pas, il ne tire jamais il est trop Michael pour le faire.

Sara rigole : Je te mets un 8, il est trop Michael pour tirer c’est vrai.

Michael : Je te mets tout juste 5

Lincoln : Il t’a bien eut, je mets un 8 aussi.

Alex : Je vais dire 7, parce qu’il a raison tu ne tireras pas.

Brad : Je vais mettre un 7 aussi.

Michael : A toi Sara.

Sara: Je suis celle qui a bien cerné qui est Michael Scofield et elle se lève pour l’imiter. Je le vois bien dire je m’appelle Michael Scofield et je suis celui que vous cherchez. Vous m’avez pris ma liberté, pris ma vie, mais vous ne me prendrez jamais ma soif de vengeance. Je vais vous faire payer pour ce que vous nous avez fait mon frère et moi.
Spoiler:
 
Michael la regarde charmé: Je te mets un 9/10

Sucre : Ce n’est pas juste, tu es subjectif, mais je mets un 9 aussi

Brad soupire: Je mets un 9 aussi. On aurait cru l’entendre avec une voix de gonzesse.

Lincoln : Je suis bluffé je lui donne un 9.5 !

Alex : Moi je mets un 8, mais c’est parce que je suis le plus méchant.

Roland : J’ai trouvé quelque chose les gars !

Toute la bande se dirige vers Roland pour entendre ce qu’il a dire.

Michael ne se sent pas au meilleur de sa forme, il retire sa veste car il meurt de chaud.

Roland : Elle a parlait de Scylla et d’un RDV avec un Général.

Michael : Un général et c’est tous ce qu’on a !

Sara réagit sans tarder : Michael, Gretchen parlait avec un homme qu'elle a appelé le Général au téléphone quand…et elle ne termine pas sa phrase.
Spoiler:
 
Michael : Et tu penses que c’est quelqu’un chargé d’une mission ?

Sara : Je ne pense pas qu’il soit chargé d’une mission mais de la compagnie.

Michael est prie de violente douleur à la tête, ses saignements réapparaissent et il s’écroule par terre sous les yeux affolés de Sara et de Lincoln. Sara lui touche le front et elle constate qu’il est brulant.




PS: Les images ne marchent pas sur ce forum
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:05

Partie 29 : Hôpital

Michael est transporté à l’hôpital, c’est Sara qui l’y conduit sans tarder. Elle demande aux autres de continuer le travail, Lincoln les accompagne fou d’inquiétude. Michael, Lincoln et Sara sont immédiatement conduit en salle d’attente. Michael n’étant pas blessé ils jugent son cas non urgent, Sara s’énerve et cris sur l’infirmière.

Sara : Est-ce que vous savez au moins de quoi souffre l’homme qui est avec moi ?

Infirmière amusée : Il a la migraine apparemment.

Sara : C’est une plaisanterie c’est ça ! Je suis médecin et ce jeune homme que vous voyez assis a peut-être une tumeur au cerveau. Il en a tous les symptômes et sa mère en ait décédée. Si vous ne le prenez pas en charge dans la minute qui suit je me verrais obliger d’en informer votre direction.

Infirmière panique : Je vais prévenir le neurologue.

Sara revient vers Michael encore énervée et angoissée.

Michael : Tu devrais te détendre un peu, je suis sur que sa va aller.

Sara : Je sais que je viens de vider mes nerfs sur cette pauvre femme mais soyons honnête elle ne nous a pas traité correctement.

Michael sourit légèrement à cause de la douleur.

Neurologue : Bonjour, je suis le docteur Shepard (lol).

Sara : Je suis le docteur Tancredi

Neurologue : Je suis désolé pour cette attente, je vais vous demander de me suivre.

Sara : Ce n’est rien maintenant, mais j’avoue que quand je suis inquiète je deviens un peu à cran.

Michael : Vous la verriez énervé un vrai petit amour.

Sara le regarde et lui tire la langue

Michael lui sourit à nouveau.

Shepard : Monsieur vous devez me dire depuis quand est-ce que vous avez ces douleurs

Michael : Sa fait plus de 3 semaines.

Shepard : Vous avez eut d’autres symptômes ?

Michael : Oui, des saignements de nez.

Shepard : Je vais vous faire une IRM pour voir si ce n’est pas une tumeur, est-ce qu’il y a des cas similaires dans votre famille.

Michael : Ma mère est morte d’une tumeur au cerveau, elle avait les mêmes symptômes que moi.

Heard : Je vais vous donner un calment pour la douleur.

Le docteur dit qu’il revient de suite et il s’en va, laissant Sara et Michael seul dans la pièce

Michael n’a plus mal a la tête, il regarde Sara encore sous le choc des événements et il se lève vers elle, l’embrasse fougueusement avant de la plaquer contre le mur. Sara l’embrasse avec passion car elle a peur de se qui peut lui arriver. Le contact de Michael sur Sara est rassurant pour cette dernière qui sent peu à peu le désir monter en elle. Michael ne veut pas s’arrêter a ces baisers, il veut plus car il a peur également. Sara perd le contrôle de la situation.

Partie 30 : Retour au bercaille

Sara perd le contrôle de la situation, elle laisse le désir envahir son corps. Michael l’embrasse avec passion, il approche ses mains du corps de Sara afin de lui retirer son haut mais celle-ci le somme de s’arrêter.

Sara : On devrait attendre de rentrer au bateau, le docteur ne va pas tarder.

Michael : Tu as raison, je m’excuse de m’être emporté ici.

Sara : Ne t’excuses jamais d’avoir envie de moi Scofield parce que sinon je devrais m’excuser tout le temps.

Michael : Pourquoi tu as envie de toi souvent !

Sara : Monsieur a retrouvé son incroyable sens de l’humour à ce que je vois.

Michael l'air sérieux: Je dois t’avouer que j’ai peur des résultats.

Sara : Il faut garder espoir comme tu me l'as toi-même appris. Je ne suis pas une grande optimiste qui pense que tout est rose mais je pense que pour nous tout ira bien.

Michael : Tu trouves que je suis un grand optimiste ?

Sara : Et bien oui, tu es une personne qui croit en la vie et en ce qu’elle apporte. J’essais d’être plus comme toi, parce que mon cynisme et mon désespoir perpétuel ne sont pas agréable tous les jours.

Le docteur revient et il a entendu la dernière phrase de Sara.

Shepard : Vous êtes docteur c’est cela ?

Sara : Exacte !

Shepard : Je suis un grand cynique aussi et ma femme n’en peut plus, elle dit que c’est à cause de ce boulot.

Sara : Je ne sais pas si elle à tort ou raison, on sauve des vies plus qu’on en perd.

Shepard : C’est très optimiste comme phrase pour une cynique.

Sara en lançant un regard à Michael: J’ai eut un très bon modèle !

Shepard injecte le calment à Michael et commence à l’examiner.


Plus tard, Sara revient auprès des autres accompagnée de Michael qui est très fatigué, et de Lincoln qui meurt de faim. Sara et Michael s’isolent dans le bateau pour discuter un peu. Elle leur prépare à manger malgré son manque de talent pour la cuisine. Michael est affamé, il rêve de trois choses pour s’endormir, diner, prendre un bon bain avec Sara et terminer ce qu’il a commencé à l’hôpital. Sara leur sert à manger, des pates à la sauce bolognaise.

Sara : Les pates sont les seules choses que je ne fais pas bruler.

Michael : Je dois en conclure que tu n’aurais pas fait une très bonne cuisinière.

Sara : Une très mauvaise cuisinière, chaotique même.

Michael rigole : Est-ce que je dois avoir peur de manger.

Sara : Si tu avales ces pates, on reprendra ou on s’en est arrêté tout à l’heure.

Michael goute les pates et il répond honnêtement : Elles sont très bonnes!

Sara : Tu es un amour.

Après avoir fini de manger Michael fait couler un bain.

Michael : J’ai envie qu’on prenne un bon bain ensemble.

Sara : C’est avec plaisir que j’accepte votre offre monsieur Scofield.

Michael la prend dans ses bras, elle pose alors ses bras autour de son cou et ils commencent un slow délicat au rythme de leur amour (je sais n’importe quoi). Elle dépose sa tête sur son épaule puis se laisse bercer par les doux mouvements de leurs deux êtres. Michael caresse les cheveux flamboyants de son aimée et ils dansent lentement sans musique. Sara relève sa tête vers lui et alors qu’il la regarde intensément dans les yeux elle l’embrasse fougueusement et l’attire vers la salle de bain.

Partie 31 : Bienvenue à la maison M

Sara attire Michael dans la salle de bain, elle lui retire sa chemise sans tarder et l’embrasse avec passion. Il répond à son baiser fougueux. Sara se déshabille entièrement et entre dans le bain, il s’amuse un peu en lui faisant un strip tease. Elle crie des houhou pour l’encourager dans son élan, il retire son pantalon en se dandinant devant elle. Sara explose de rire, il danse et enlève son caleçon avant de la rejoindre dans le bain.

Sara est attentionnée elle lui fait un doux massage sur la nuque tout en descendant le long de son dos. Michael savoure se délicat contact et la prend dans ses bras afin de l’embrasser ardemment. Sara se lève, sort de la baignoire et enfile un peignoir.

Elle le laisse prendre un bon bain seul car il faut qu’il se détende mais Michael ne l’entend pas de cette manière. Il se lève également et la rejoint, il lui enlève son peignoir en déposant sa langue brulante sur son cou.

Michael l’allonge sur le dos et lui plaque les mains contre le matelas, il aventure ses lèvres le long de ses formes féminines.

Sara se laisse aller sous les baisers en gémissant.

Michael lui lâche les mains et descend plus bas, il lui caresse le bas ventre et y dépose tout pleins de baisers.

Michael lui caresse ses cheveux qu’il trouve incroyablement doux.

Michael : Tu as des cheveux magnifiques

Sara : Je sais et c’est parce que je le vaux bien !

Michael rigole et l’observe son regard l’envoute, il se plaque plus contre sa peau sucrée et il entre en elle, il commence des puissants mouvements pour lui prouver son amour. Il est tellement heureux d’être avec elle qu’il donnerait tout pour le rester.

Sara se serre plus au torse de son amant pour sentir son corps sur le sien. Elle glisse sa main droite sur le dos de celui-ci.

Michael accélère ses mouvements et embrasse Sara éperdument ce qui étouffe leurs cris à tous les deux. Les sentiments qu’ils ressentent tous les deux sont extraordinaire, l’amour qui les unit dépasse l’ordinaire.

Ils atteignent ensemble le plaisir ultime avant de s’endormirent l’un contre l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:06

Partie 32 : Vie Future

Sara se réveille comme tous les matins dans les bras de l’homme qu’elle aime. Elle se détache de lui délicatement pour ne pas le réveiller et elle le regarde dormir profondément. Michael ronfle légèrement et elle sourit en l’entendant. Il se réveille 10 minutes plus tard et il découvre tristement qu’il est seul dans leur chambre.

Sara a pris une bonne douche pour aller au boulot, alors que Michael ne travaille qu’en début d’après-midi. Michael se lève et cherche Sara dans toute la maison. Elle est assise dans la cuisine, elle boit un café qui n’a pas l’air mauvais. Il s’approche d’elle et l’embrasse tendrement sur le front.

Sara : Tu es réveillé ! Tu devrais retourner au lit pour bien profiter de ta matinée.

Michael : Je ne peux pas profiter de cette matinée si tu n’es pas avec moi.

Sara : Je regrette mon amour, mais j’ai une opération de prévue avec Victoria Spencer, la meilleure cardiologue des Etats-Unis.

Michael : Tu préfères cette cardiologue à moi !

Sara sourit: C’est la meilleure et je vais pouvoir pratiquer l’intervention avec elle. Elle a pleins de choses à m’apprendre.

Michael : Tu t’intéresses à la cardiologie maintenant.

Sara : A la cardio et à la neurologie aussi. Je vais pouvoir assister à des opérations sanglantes et des opérations merveilleuses. Je suis tout excité à l’idée de prendre un cœur dans mes mains et de le mettre dans la poitrine de quelqu’un pour qu’il puisse vivre.

Michael surpris : Je ne sais vraiment pas quoi dire, j’avoue que je n’aime pas les opérations.

Sara l’embrasse sur les lèvres: Je vais arriver en retard !

Michael : Amuse-toi bien

Sara : C’est une opération voyons.

Michael la regarde car il sait qu’elle aime opérer.

Sara : Tu as raison, je vais m’amuser comme une folle.

Michael vient de récupérer un bague merveilleuse car il a l’intention de la demander en mariage dans la soirée. Il veut que tout soit parfait, alors il a tout prévu, il a prévu de lui cuisiner un réel repas gastronomique.

Le soir Sara rentre exténuée et elle découvre un chemin de pétales de roses qui la guide de la porte vers la chambre. Michael a dressé une merveilleuse table digne des plus beaux films romantiques. Il se comporte en véritable gentleman et l’aide à s’installer.

Sara : Ce diner me rappelle celui qu’on a eut quand on travaillé sur Scylla il y a deux ans. Tu t’étais surpassé, c’était parfait du début jusqu’à la fin.

Michael : J’ai l’impression que ce temps là date d’hier.

Sara : Moi aussi ! Alors chef Scofield qu’avez-vous préparé.

Michael : C’est une surprise.

Sara sourit et lui fait un clin d’œil : Je t’aime Scofield.

Durant le diner Sara embrasse Michael à plusieurs reprises, ils échangent des sourires, des clins d’œil, des caresses et des fous rires. Ils sont épanouis par leur nouvelle vie ensemble, mais Michael veut officialiser la chose pour que ce soit plus solide et plus concret car il a l’impression que ce n’est qu’un rêve qui ne durera pas.

Michael se met a genoux, lui montre la bague et lui dit : Sara Elizabeth Tancredi veux tu devenir mon épouse ?
Spoiler:


Sara le regarde droit dans les yeux: Bien sur que je veux t’épouser Michael, et cette bague est tellement belle.

Michael : Elle appartenait à ma grand-mère qui la donné à ma mère lors de son mariage. Lincoln me la donner quand il a vu que je comptais t’acheter une bague mais celle-ci a beaucoup plus de valeur. C’est l’emblème de notre famille, tu es une Scofield maintenant.

Sara : Je t’aime et je suis fière de devenir madame Scofield.

Michael explose de joie avant de la prendre dans ses bras pour l’embrasser.

Partie 33 : Jalousie

Revenant du Tchad son sac sur le dos, Chris Bennett est de retour sur le sol américain. Il est resté dans ce pays pratiquement 7 ans sans revenir auprès de sa chère patrie. Pour son séjour il décide de rendre visite à son père mais il apprend avec désarroi qu’il est décédé sans savoir comment. Il fait des recherches et retrouve Sara sur le web qui a récemment reçu un prix humanitaire pour son engagement auprès des jeunes toxicomanes. Il grimpe dans un car en direction de Los Angeles.

Sara est à l’hôpital débordé de travail, mais elle est heureuse de voir pouvoir assister activement à la plastie valvulaire prévue pour ce matin. Et cette après-midi aura lieu un pontage aorto-coronaire auquel elle ne pourra qu’assister sans pouvoir intervenir. La bague de la grand-mère de Michael est toujours dans son casier, elle est heureuse qu’il lui ait fait sa demande car le divorce avec Nika à été prononcé il y a un an et demi. Michael et Sara attendaient d’être sur d’avoir une vie stable pour avoir des enfants car le destin ne les avait pas bien gâtés avec tous ces meurtres et toutes auxquels ils devaient faire face.

Michael quant à lui est fier d’avoir fait sa demande, il en rêvé depuis longtemps mais il avait peur que ce soit encore trop tôt pour elle. Sara avait vécu tellement d’épreuve, elle était fragile émotionnellement et devoir faire un tel choix aurait été difficile se disait-il. Il attend impatiemment son rendez-vous de midi avec elle, ils doivent déjeuner dans le restaurant chinois le plus proche de l’hôpital. Il revit sa demande en permanence dans sa tête et la réponse de Sara le laisse joyeux toutes la matinée.

Il est midi quand Sara rejoint Michael avec un large sourire aux lèvres. Michael sent déjà qu’ils vont parler de chirurgie tout le repas mais il lui esquisse un joli sourire également. Ils vont à pieds le restaurant étant proche.

Sara : Tu sais que j’ai repensé à ta demande et je crois que je suis la femme la plus comblée de la planète.

Michael : J’ai de la chance de t’avoir dans ma vie, je veux que tu sois ma femme et qu’on ait des enfants ensemble.

Sara : Justement, j’ai pensé qu’on pourrait peut-être songer à avoir un bébé maintenant qu’on a une vie stable.

Michael content: Tu veux un bébé ?

Sara : Pas à cette seconde précise mais dans un futur proche surement.

Michael : C'est-à-dire un futur proche ?

Sara : Après notre mariage, je veux qu’on fasse les choses le plus traditionnellement possible.

Michael : Je ne savais pas que tu tenais temps aux traditions.

Sara : J’ai toujours aimé les mariages traditionnelles et les familles traditionnelles mas ça doit être parce que je n’ai pas eut la chance de vivre dans un foyer traditionnel.

Michael : Tu as entièrement raison rien de tel que le traditionnel. Tous les deux on fera des parents super je le sens.

Ils arrivent au restaurant et ils s’installent sur une table pour deux.

Sara : Je suis désolé mon chéri mais tu n’échapperas pas a ma surexcitation chirurgicale. C’était grandiose la plastie valvulaire de ce matin. Le docteur Spencer a été surprenante et en plus elle m’a vraiment donné confiance en moi quand je devais l’aider.

Michael : J’aimerai beaucoup être aussi content que toi mais quand tu me parles de je ne sais plus trop quoi je suis perdu.

Sara rigole : C’est très simple, quand la valve aortique est en mauvaise état soit on la remplace par une prothèse qui peut-être synthétique ou biologique soit on procède a une plastie valvulaire qui consiste à réparer la valve sans la changer. C’est très minutieux et sa demande un temps fou.

Michael intrigué : Je vois, puis il sourit, tu as aimé c’est le principal.

Sara hoche la tête : Approche mon géni moi !

Michael l’embrasse impudemment.

Sara n’a même pas le temps de commander que l’hôpital la bipe en urgence, elle le regarde pour lui faire comprendre car doit y aller. Michael est déçu mais il sait que son travail est important.

Le soir Sara sort de l’hôpital et elle tombe sur Chris, le fils de Bruce. Ils ont grandi ensemble et elle le considère comme son frère mais si entre eux c’était assez ambigu.

Voici Chris ou devrais-je dire Tarzan
<img src="http://imageshack-france.com/out.php/i246700_travisfimmel.jpg" alt="Free Image Hosting At site" />

Sara : Chris quelle agréable surprise, elle l’enlace rapidement.

Leur étreinte sure quelques minutes.

Chris : Je suis tellement content de te voir Tite Rousse.

Sara : Tu es très beau en uniforme Cricri (petit hommage à cricri la super lectrice) ! J’ai fini ma journée tu viens avec moi je t’invite à diner à la maison.

Chris accepte son invitation avec plaisir.

Sara rentre : Michael on a un visiteur, mon ami d’enfance.

Michael débarque avec sa chemise rose bonbon que Lj lui a offerte pour son anniversaire.

Sara explose de rire : Pourquoi tu as mis cette chemise affreuse.

Michael : C’est le cadeau de Lj et je la porte seulement à la maison. Il serre la main de Chris.

Sara : Michael Scofield voici Chris Bennett.

Michael : Bennett comme Bruce Bennett.

Sara : Oui, c’est son fils.

Chris fond en larme : En arrivant j’ai appris que mon père était mort.

Sara le prend dans ses bras : Je suis désolé Cricri.

Michael remarque qu’elle lui a donné un surnom et qu’ils semblent très proche ce qui le rend jaloux assez vite.

Chris : Sara comment il est mort ?

Sara sait qu’il serait anéanti par le chagrin en apprenant le meurtre de Bruce: Je ne sais pas vraiment. J’ai appris son décès et sa ma vraiment bouleversé je n’ai pas voulut savoir comment il était mort pour ne pas me faire plus de mal. Je préfère me dire qu’il n’a pas souffert et que c’était rapide.

Chris sèche ses larmes : Tu as raison.

Sara : Installe toi fais comme chez toi.

Chris s’exécute

Sara : Tu es discipliné maintenant ça te change !

Chris : Je te signale que tu es la moins discipliné de nous deux, petite délinquante. Tu te souviens quand je venais te chercher à tes soirées trop arrosées.

Sara : Je me souviens que tu as souvent joué les grands frères avec moi et je t’en ai fait voir de toutes les couleurs.

Michael les observes silencieusement

Chris : Alors Tite Rousse ta trouvé ton âme sœur a ce que je vois.

Michael : Pourquoi vous l’appelez comme ça ?

Chris : Quand elle était plus petite elle était rousse, c’est cheveux ont foncé maintenant mais avant c’était vraiment poil de carotte.

Sara : Si tu te souviens bien, ma couleur de cheveux me complexé horriblement. On se moquait de moi tous le temps.

Chris : Je le sais c’est moi qui frappait ceux qui riait de tes cheveux.

Michael en a marre de leur complicité : Parlez nous de vous ?

Sara : Je veux savoir si tu as quelqu’un dans ta vie ?

Michael écarquille ses yeux

Chris : Non, il faut dire qu’un soldat en mission au Tchad pendant cinq ans ce n’est pas super pour se marier.

Sara : Je suis sure que t’as du en briser des cœurs la bas.

Chris rougit : Tu sais que je ne veux pas continuer a parler de ça.

Sara : Ne me dis pas que tu as honte devant moi quand même, après tout ce que je sais sur toi.

Chris : En parlant de tes souvenirs, je me souviens de ce qu’on faisait tous les mercredis après-midi dans le jardin de papa. On jouait à Tarzan et Jane (MDR)

Sara : Et avec tes cheveux long sa faisait bien Tarzan. Et la tu les as court sa te changes.

Chris : Je sais que ça fait ressortir mon nez.

Sara : Mais pas du tout, tu dis n’importe quoi.

Michael se lève et se sert un verre de Scotch.

Chris : Il boit devant toi !

Sara : Oui ne t’inquiète pas je vais bien sans alcool.

Chris : Tu te souviens quand ton père a appris pour la drogue et qu’il t’a enfermé dans ce centre pour adolescent dépendant.

Michael : Ton père ta enfermé dans un centre.

Sara : Je me souviens que les infirmières étaient horribles elles nous forcer à rester dans notre chambre. Elle vérifié tous le temps nos pupilles et il contrôlait même notre urine pour voir si on n’avait pas repris de la drogue.

Michael : Ils sont vraiment cinglés.

Sara : Un soir j’étais en manque et j’en pouvais plus parce que la grosse infirmière Bernadette elle me frappait avec un bâton pour libérer mon âme de Satan. Elle venait avec sa croix et elle récitait des versets en latin.

Michael hallucine : Ton père il l’a appris.

Sara : Mon père me disait que c’est que nous les junkies on méritait.

Michael : Et qu’est-ce que tu as fait ?

Sara : J’ai appelé Bruce pour qu’il vienne me chercher. Mais il ne pouvait rien faire alors Chris est venue et je me suis enfuit avec lui. Je me souviens qu’il y avait des bois autour du centre et qu’on est resté caché toute la nuit. Quand mon père m’a retrouvé il m’a flanqué une gifle que je n’ai jamais oubliée. Bruce était présent et il lui a fait regretter ce geste.

Chris : Je me suis pris la raclé du millénaire et il m’a interdit de revoir Sara pendant un mois.

Sara : Je ne le savais pas !

Chris : Vu que je n’ai pas appliqué sa punition, je ne te l’ai pas dis.

Michael termine son verre se lève vérifier le diner.

Ils dinent tous ensembles en souriant, Michael rigole aussi en entendant les anecdotes de Sara. Sa jalousie se dissipe quand il remarque que le regard de Sara n’est pas le même que celui qu’elle lui adresse. Quand elle regarde Michael ses yeux sont pleins d’amour et de désir alors que pour Chris elle a le même regard que lorsqu’elle parle avec Lincoln et Lj. Il lui serre la main et savoure le diner pleinement.



PS: Les images ne marchent pas sur ce forum
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:07

Partie 34 : Résultats

C’est le Jour J, ils ont rendez-vous à l’hôpital tous les deux pour connaitre ce dont souffre Michael. Sara est prise d’une angoisse persistante mais elle fait tous pour la cacher à Michael. Ils se rendent ensemble à l’hôpital.

Sara signale leur présence à l’infirmière chargée de l’accueil puis retourne auprès de Michael.

Sara : Est-ce que tu es sure que sa va Michael tu as l’air assez nerveux.

Michael : Je suis neveux c’est vrai, je ne sais pas si on ressortant de ce rendez vous je verrais la vie de la même manière.

Sara : Quoi qu’il arrive, on le surmontera ensemble Michael je te le jure.

Michael la serre dans ses bras : C’est ça qui m’aide à tenir.

L’infirmière : Il vous attend dans la salle 589. C’est au cinquième étage au fond du couloir à droite.

Sara : D’accord, je vous remercie beaucoup.

Michael et Sara montent dans l’ascenseur.

Michael respire profondément et il tire sur le bouton rouge pour bloquer l’ascenseur.

Sara : Qu’est-ce ce qu’il y a ?

Michael l’embrasse fougueusement pendant quelques minutes

Sara répond à ses baisers remplis d’amour et de détresse.

Michael s’écarte d’elle : Je veux que tu saches que je t’aime, que je ne sais pas ce qui va suivre mais je t’aimerai toujours.

Sara laisse l’émotion parler pour elle : Je t’aimerai toujours aussi Michael. Elle le plaque contre le mur de l’ascenseur et l’embrasse désespérément. Elle a peur de ce qui l’attend, le diagnostic peut littéralement changer leur vie. Elle pose ses lèvres sur celles de Michael, c’est un baiser passionné suivi d’un autre plein d’amour qu’ils partagent. Sara sent les larmes couler sur ses joues mais continue ses baisers et ses caresses.

Michael commence également à pleurer alors il décide de rompre leurs baisers : On devrait y aller maintenant sinon on va craquer.

Sara appui sur le bouton et débloque l’ascenseur avant de sécher ses larmes : Tu as raison.

Michael sèche ses larmes et il prend Sara par la main

Ils entrent ensemble dans la salle du neurologue.

Neurologue : Je suppose que vous êtes monsieur Stewartson.

Michael : Oui c’est cela !

Sara : Je suis sa femme.

Michael la regarde amoureusement

Neurologue : Je vous prie de vous installer.

Sara et Michael s’exécutent.

Neurologue : Monsieur vous souffrez d’un Hypothalamus Hamaratoma, c’est très rare qui est là depuis votre naissance. Ce que vous avez c’est comme une tumeur, il s'agit d'une croissance excessive de tissu dans la zone de l'hypothalamus. Cela cause parfois une puberté précoce.

Michael : La zone de l’hypothalamus ?

Sara : L’hypothalamus c’est la partie du cerveau qui régule beaucoup de fonctions physiques comme la température, le sommeil et la consommation d'aliments.

Neurologue : Vous êtes médecin ?

Sara : Dans une vie antérieure surement ! Qu’est-ce qu’on peut faire, est-ce qu’il y a une chimio à suivre ?

Neurologue : La chimio est inefficace si une opération n’a pas eut lieu. Il faut d’abord programmer une intervention chirurgicale.

Michael regarde Sara apeuré.

Partie 35 : Résultats 2

Michael regarde Sara apeuré

Sara lui prend la main et lui serre plus fort.

Michael sent que son pouls augmente à cause de la panique qui la saisit depuis quelques minutes.

Sara est folle d’inquiétude également elle retient ses larmes craignant de l’effrayer davantage.

Michael n’entend plus le docteur parler, il n’a qu’une envie c’est fuir. Mais comment faire pour fuir une maladie qui est dans son cerveau depuis toujours.

Neurologue : Je peux programmer une intervention dès demain.

Sara : Est-ce qu’on ne peut pas repousser l’intervention un peu.

Neurologue : Je vais parler le plus clairement possible, s’il n’est pas opérer demain au plus tard il risque de mourir.

Sara reste inerte, le choc est dur à encaisser.

Michael ne dit plus un mot et il la regarde pour essayer de se calmer un peu.

Sara n’en peut plus et ses larmes coulent à flots sur ses joues.

Michael craque laissant ses larmes couler le long de son visage.

Sara tourne sa tête vers le mur, elle retient ses pleurs alors que Michael sert la main de sa compagne plus intensément.

Michael sèche ses larmes et il répond : Je pense qu’on va se revoir demain docteur.

Neurologue : Demain à 10 heures je veux vous voir dans cette salle.

Michael hoche la tête : Je serais là, je compte bien survivre à cette épreuve pour rester auprès de ma femme encore un bon moment.

Sara se mord la lèvre pour contenir ses pleurs. Elle se tourne vers Michael et elle se lève en le voyant près à partir.

Neurologue : Je vous comprends vous avez une femme ravissante, elles se font très rare.

Sara esquisse un léger sourire au docteur et à son prétendu mari.

Neurologue : A demain monsieur et madame Stewartson.

Sara : Est-ce que c’est vous qui procéderez à l’intervention ?

Neurologue : Je suis qualifié pour cette intervention, mais vu que ce type de tumeur est rarement rencontré, un autre neurochirurgien va m’assister.

Sara essaie de rassurer Michael : Deux super neurochirurgiens pour le prix d’un je pense qu’on n’a pas à s’inquiéter. Le fait que deux chirurgiens opèrent l’homme de sa vie l’inquiète profondément, elle se dit que ce qu’il a est très grave pour que le chirurgien opère accompagné.

Neurologue : On peut voir ça de cette façon.

Sara regarde Michael et lui fait un signe de la tête pour le rassurer.

Michael répond à son signe en hochant la tête.

Le docteur leur serre la main avant de les laisser prendre congé.

Dans le couloir Michael prend Sara contre lui, il l’enlace le plus fort possible.


Partie 36 : Le temps s’arrête

Michael et Sara sont en route pour l’entrepôt, Michael est resté silencieux tous le long du trajet. Sara comprend qu’il est besoin de solitude après ce qu’il vient d’apprendre.

Sara conduit sans dire un mot, elle lui reparlera de l’opération plus tard car elle veut lui laisser un peu de répit

Michael brise le silence qui s’était installé : Je n’ai même pas eut le temps de rédiger mon testament c’est assez drôle.

Sara : Tu n’en auras pas besoin, et moi non plus je ne l’ai pas rédigé et on peut dire que j’ai eut raison parce qu’on a encore de nombreuses décennies à vivre Scofield.

Michael : Je serai heureuse de les passer avec toi !

Sara : Ya intérêt parce que je ne lâcherai pas d’une semelle !

Michael : humm, même pas d’une semelle j’ai hâte d’y être alors !

Sara : Moi aussi, une fois au bateau tu auras une petite idée de comment je serai avec toi.

Michael : Je n’ai qu’une seule chose à dire, chauffeur si t’es champion appuis sur le champignon.

Sara rigole : Sois patient, dans moins de 10 minutes on est arrivé.

Michael pose sa main sur la jambe de Sara. Sara est en train de conduire et se geste la perturbe quelque peu, sentir la main de cet homme sur sa peau la met dans un état qui peut les mener tout droit dans un fossé.

Sara : Si tu veux qu’on arrive un jour, retire ta main parce que sa me déconcentre. Je nous imagine déjà dans le bateau si tu vois ce que je veux dire.

Michael rigole : Bien sur que je vois, je vois même très bien ce que tu as en tête.

Sara tombe dans les embouteillages : Ce n’est pas vrai je pense qu’on va rester beaucoup plus longtemps que prévu.

Michael : Je ne savais pas que je pouvais autant mépriser les embouteillages qu’a cet instant précis.

Sara soupire: Arf

Michael : Tu sais si tu veux on peut improviser ici.

Sara : Tu sais que tout ce qui n’est pas sage me plait.

Michael : Je le sais bien, c’est pour cela que je te le propose et puis sa nous changera de ce petit bateau.

Sara : Tu sais qu’a l’arrière on sera a l’étroit.

Quelqu’un frappe à la fenêtre du véhicule

Sara ouvre la fenêtre : Oui !

Homme : Il y a un accident devant, c’est bloquer, on nous a dit qu’on aller rester là pendant des heures.

Sara : Je vous remercie monsieur.

Homme : Si vous avez besoin d’eau ou de quoi que ce soit n’hésitez pas

Michael la regarde coquinement et va sur la banquette arrière : Suis moi apparemment on est bloqué ici pour un moment.
Sara lui lance un regard coquin et le rejoint à l’arrière du véhicule. Les vitres étant tintées, ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Michael et Sara s’embrassent langoureusement, leurs langues se cherchent pour se coller l’une à l’autre. Michael balade ses mains sur le corps voluptueux de Sara qui sent des frissons lui longer le corps. Ses poils s’hérissent elle peut sentir la chair de poule sur sa peau. Michael sent bien qu’elle frissonne et il la sert dans ses bras. Sara se sent si bien dans les bras de son amant, elle veut que ce sentiment de bien-être soit infini. Elle lui retire sa chemise bleue qu’elle trouve terne.


Suite

Les vitres étant teintées, ils peuvent faire ce qu’ils veulent. Michael et Sara s’embrassent langoureusement, leurs langues se cherchent pour se coller l’une à l’autre. Michael balade ses mains sur le corps voluptueux de Sara qui sent des frissons lui longer le corps. Ses poils s’hérissent elle peut sentir la chair de poule sur sa peau. Michael sent bien qu’elle frissonne et il la sert dans ses bras. Sara se sent si bien dans les bras de son amant, elle veut que ce sentiment de bien-être soit infini. Elle lui retire sa chemise bleue qu’elle trouve terne sur lui. Michael est allongé sur la banquette arrière et Sara est sur lui, elle tient les reines et sa lui plait.

Michael laisse Sara balader ses mains sur son torse, le contact de ses doigts sur sa peau est un pur délice. Il sent sa respiration s’accélérait. Sara dépose délicatement ses lèvres sur le nombril du jeune homme ce qui le fait frissonner. Les lèvres se promènent dangereusement plus bas et Michael décide de reprendre le contrôle de la situation. Il se redresse et s’empare de ses lèvres pour l’embrasser intensément.

Elle adore la façon qu’il a de l’embrasser, mais elle est terrifié à l’idée que ce soit leur dernier instant de bonheur ensemble. Alors elle savoure chacune de ses caresses, la langue de Michael cherche celle de Sara désespérément. Elle finit par la trouver et elles s’emmêlent, se démêlent et se relient à nouveau. Ils sont vraiment bien ensemble même si chacun d’entre eux porte encore ses vêtements, le sentiment de plénitude qui les envahi est une récompense qu’ils s’offrent à tous les deux. En guise de preuve d’amour et de cadeau qu’ils méritent pleinement.

Les mains de Michael mènent une expédition sur les courbes délicieuses de Sara, elles scrutent tout d’abord le bas de ses jambes et remontent lentement pour ne rien manquer, son corps et si beau que Michael ne veut pas en rater une parcelle même infime soit-elle. Alors que ses mains sont toujours en pleine expédition, les lèvres de Michael sont toujours contre celles de Sara, leur baiser est de plus en plus passionné et leurs langues se heurtent sauvagement et se lient en continu. La langue de Sara à un goût de chocolat noir se dit-il alors que celle de Michael à un goût de vanille pense-t-elle. Ce qui au final donnent à leur union une saveur de vanille saupoudré de chocolat noir, un arôme doux amer qu’ils trouvent exquis et qui les définit bien.

Ses mains sont maintenant au niveau de ses cuisses et elles prennent une petite pause pour prendre possession totale des lieux. Elles se baladent de ses cuisses à ses hanches pour finir sur ses fesses sur lesquelles. Les doigts agiles de Michael déboutonnent le jean de Sara, elle se relève un peu et il lui en débarrasse assez difficilement.
Sara lui retire son jean également avec tout autant de difficulté car l’espace leur manque. Michael la presse plus contre lui avant de continuer à caresser les formes de Sara. Il remonte de son bassin à ses épaules mais cette fois-ci il la déshabille avant de promener ses mains sur elle. Sara est en sous vêtement face à Michael, et elle l’observe prendre un malin plaisir à scruter ses formes. Il s’attarde sur sa poitrine et il entrouvre ses lèvres pour goûter à son sein. Sara rigole à cette sensation.

Depuis le début, ses mains à elle voyage de son dos à sa tête en faisant escale sur son torse une à deux fois. Cette fois-ci elle en veut plus et elle pose sa main droite sur le devant de son caleçon pour lui enlever. Sa seconde main frotte le crane rasé de son amant. La sensation des cheveux bruns de Michael sous sa paume l’excite entièrement. Sentant que la jeune femme est de plus en plus impatience Michael lui retire le dernier bout de tissus qui l’empêche d’entrer en elle. Il resserre son étreinte et commence leur union, Sara le sent pas seulement dans son corps mais aussi dans son esprit et dans son cœur. Sara est assise sur lui et il se redresse pour entrer plus profondément en elle. Alors que leurs ébats sont de plus en plus violents et passionnés, Sara se cogne la tête contre « le plafond » de la voiture. Michael s’arrête en entendant le bruit que le choc a fait. Mais Sara le regarde et le force à continuer. Michael obéit et il continu se qu’il laissé en suspend. Les mouvements de Michael sont plus intense et il accélère davantage jusqu'à ce que l’un d’entre eux leurs offre le plaisir ultime.

Le front de Michael est rempli de sueur, Sara a du mal à trouver un rythme régulier pour respirer mais elle ne peut s’arrêter de resserrer ses jambes du corps luisant de Michael. Ils sont en nage totale dans le véhicule mais ils sont toujours à la quête de ce plaisir ultime qui met du temps à arriver. Michael pousse une dernière accélération avant qu’on orgasme foudroyant ne les envahisse.

Michael et Sara restent immobiles, leurs corps étant encore liés. Ils se regardent et sourit tout les deux, Sara l’embrasse une dernière fois avant de fermer ses yeux pour récupérer. Alors que Michael les laisse ouverts. Il se dit pourquoi rêver quand on peut avoir des choses qui sont réelles. Sara est réelle, elle est nue contre lui et il ne peut s’empêcher de l’admirer. La vue qu’il a est tout simplement incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:07

Partie 37 : Nuit blanche

Cela fait maintenant deux heures que notre petit couple est rentré.

Sara : Tu veux que je t’aide à l’annoncer à ton frère ?

Michael : Je te remercie mais je vais le faire.

Sara : Tu veux que je t’accompagne ?

Michael : Sa ira, et puis il vaut mieux que je sois seul pour lui annoncer parce qu’il risque de fondre comme une madeleine.

Sara étonnée : Lincoln fondre en larme !

Michael : Je sais, on ne dirait pas comme ça mais derrière cette carapace se cache un gros nounours effrayé.

Sara sourit : Très bien, je vais prendre une douche pendant ce temps.

Michael : Ok, je reviens dès que j’ai fini.


Michael rejoint son grand frère

Michael : Tu avais raison, ce n’était pas rien.

Lincoln baisse la tête : J’aurais préféré avoir tort, comme à mon habitude.

Michael rigole à cette remarque : J’ai eu peur et j’ai préféré nier que j’étais malade. Mais c’est fini, j’ai fait une erreur en m’auto persuadant que je pétais la forme.

Lincoln : Qu’est-ce que le toubib t’as dit ?

Michael : Que j’ai un machin truc au cerveau. Je n’ai pas retenu le nom qu’il m’a dit, c’était trop effrayant.

Lincoln : Et comment il compte te soigner de ton machin truc ?

Michael rigole avant de parler plus sérieusement : Demain je vais être opéré par deux neurochirurgiens. Les meilleurs du pays.

Lincoln est effrayé : Je veux t’accompagner.

Michael : Je ne pense pas que ce sera possible, tu oublis Scylla !

Lincoln : Je m’en tape de Scylla !

Michael : Don Self ne sera pas de ton avis, et puis tu n’as rien à craindre Sara sera à mes côtés.

Lincoln : Tu as sans doute raison, il vaut mieux que je reste ici. Il se retourne et part rejoindre Fernando et Alex.

Michael retourne dans le bateau et constate que Sara a déjà terminé sa douche. Il est déçu.

Michael : Tu as déjà fini !

Sara : Je sais, on m’appelait Speedy Gonzales à la fac.

Michael rigole : Je comprends bien pourquoi.

Sara : Tu viens on va se préparer un bon diner, je meurs de faim. Je suppose que c’est à cause des efforts physique de toute à l’heure.

Michael explose de rire : C’est surement à cause de ça tu as raison.

Sara et Michael dinent tranquillement en compagnie de toute la bande. A table chacun parle de tous et de rien pour éviter de repenser à ce qui va se passer le lendemain matin. Alex lance des blagues qui sont tous sauf drôles, Sucre raconte des anecdotes de quand il trainer avec ses potes. Ce qui a l’effet inverse des blagues de Mahone. Michael et totalement plié en deux, il a des crampes aux abdos à force de rire. Sara aussi explose de rire et n’en peut plus. Sara se sert du vin et alors qu’elle s’apprête à avaler le breuvage Sucre la fait rire et elle crache la substance rouge au milieu d’un grand fou rire. Tous le monde rigole de plus belle et Michael regarde Sara qui est morte de rire elle aussi. Après avoir bien fait travailler leurs abdos chacun d’eux file au lit.

Michael : Personne ne t’as jamais dis qu’il ne fallait pas boire et rigoler en même temps ma puce.

Sara gênée : Je sais que je me suis ridiculisé mais ce genre de truc sa m’arrive tout le temps.

Michael : T’étais mignonne quand t’étais pleine de vin et que tu rigolais.

Sara : Moque-toi bien de moi !

Michael : Je ne rigole pas, je suis sérieux je te trouve très belle quand tu rigole, quand tu es embarrassé et même quand tu t’énerves après moi.

Sara l’embrasse tendrement : On devrait dormir, une rude journée nous attend.

Michael : J’avais des plans pour cette nuit.

Sara : Vous devrez remettre ces plans à plus tard monsieur Scofield, après cette après-midi dans la voiture je suis exténuer et j’ai des courbatures partout.

Michael : Vraiment partout !

Sara : Au lit Scofield et endors-toi.

Michael : Tu sais ce qu’on dit ?

Sara : A propos de quoi ?

Michael : Pour tes courbatures ; on combat le mal par le mal. Tu veux qu’on essai pour voir si c’est vrai.

Sara rentre dans le lit : Ce que je veux c’est dormir alors fais en autant.

Michael s’installe également et il tombe comme une masse dans un sommeil profond.

Sara quand à elle ne dort pas, elle est inquiète, elle ne cesse de penser à ce qu’il les attend.

Lincoln également est terrifié au sujet de l’opération, il n’arrive pas à trouver le sommeil. Il a beau se tourner dans tous les sens dans le lit mais rien à faire.

Fernando pense très fort lui aussi a Michael, il n’arrive pas à dormir alors il se lève et sort prendre l’air. Il est stupéfait de voir Alex réveillé lui aussi.

Fernando : Qu’est-ce que tu fais ici ?

Alex : Je n’arrive pas à dormir.

Fernando : C’est à propos de Michael

Alex : Non, c’est à propos de ma femme, elle m’inquiète vraiment. Elle est renfermée depuis la mort de notre fils.

Fernando : Je pense qu’il lui faut un peu de temps.

Alex : Tu as sans doute raison mais j’ai peur qu’elle m’en veuille.

Fernando : Je pense qu’au début elle reportera toute sa rage sur toi mais après elle se rendras compte que tu n’y es pour rien.

Lincoln les rejoint : Vous êtes réveillé aussi !

Fernando : Je crois qu’on est tous préoccupé par quelque chose.

Lincoln : Oui, je pense aussi.

Sara les rejoint également : Je ne suis pas la seule à ne pas dormir à ce que je vois.

Lincoln : Michael dort ?

Sara sourit: Il dort profondément !

Lincoln rigole : C’est bien lui sa ! Il peut y avoir la fin du monde sa ne l’empêchera pas de dormir.

Fernando : Sacré Michael, c’est un phénomène celui-là.

Sara rigole : Je ne te le fais pas dire.

Lincoln : Michael m’a dit qu’il avait un machin truc au cerveau.

Sara sourit

Fernando regarde Sara : Il a quoi doc ?

Sara : Il à ce qu’on appelle un hypothalamus hamaratoma c’est comme une tumeur et les docteurs pensent qu’il est né avec.

Lincoln : Il a raison Michael, c’est effrayant comme nom !

Sara : Il faut être optimiste, je pense que tout ira bien. Le docteur avait l’air confiant tout à l’heure.

Lincoln : Espérons qu’il s’en sorte.

Fernando : Espérons !

Ils avaient passé le reste de la nuit à tourner en rond et aucun d’entre eux n’a pas fermé l’œil de la nuit. Le soleil de lève sur la ville de Los Angeles et chacun d’entre eux prie pour que ce ne soit pas le dernier matin de Michael.
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:08

Partie 38 : Jour J

Michael enlace son grand frère et Sucre avant de grimper dans la voiture en compagnie de Sara. Sara conduit mais elle tombe de sommeil, Michael remarque qu’elle a des poches sous les yeux.

Michael : Tu devrais me laisser conduire.

Sara : Et si tu as un malaise au volant. On ne peut pas prendre le risque !

Michael : On dirait qu’on part en voyage !

Sara : Pourquoi ?

Michael : Tu as des valises sous les yeux, je sais que tu n’as pas fermé l’œil de la nuit. Et je pense qu’il y a plus de risque qu’on est un accident avec un conducteur épuisé plutôt qu’avec quelqu’un qui a des crises occasionnelles.

Sara : Occasionnelles, Scofield je croyais que tu savais te servir de ce mot.

Michael : Sara, si je ne conduis pas, je ne vais plus à l’hôpital !

Sara détache sa ceinture de sécurité et descend pour permuter avec Michael.

Michael attache sa ceinture et démarre : Et c’est parti !

Sara : Mais si tu te sens mal on échange tout de suite.

Michael hoche la tête et ils prennent la route.

Sara a les paupières de plus en plus lourdes, elle lutte pour garder les yeux ouverts.

Michael : Tu sais que tu vas me manquer quand je serais au bloc.

Sara s’endort comme une masse sur le siège passager, elle ne répond pas.

Michael jette un coup d’œil dans sa direction et remarque qu’elle dort profondément. La position dans laquelle elle dort n’a pas l’air confortable, mais il comprend qu’elle est exténuée.

Ils arrivent au parking de l’hôpital et un coup de klaxon la réveille en sursaut.

Michael se gare et il la rassure : Tout va bien, pas de malaise, pas d’accident.

Sara lui sourit : Tu avais raison d’insister je me suis légèrement assoupie durant le trajet.

Michael sourit : Légèrement, tu ronflais presque !

Sara est choquée : Je ronfle ?

Michael explose de rire : J’ai dis presque et puis sa ne me dérangerais pas si tu ronflais.

Sara : Moi oui sa me gène, c’est tout sauf sexy.

Michael : On descend !

Sara : Pas tout de suite, je veux qu’on s’accorde un instant avant de rentrer.

Michael : Très bien !

Sara lui prend la main : Je t’interdis de me laisser, tu as compris.

Michael : Je te le promets !

Sara : Je veux que tu te battes dans ce bloc.

Michael : Je me battrais, je te le jure Sara. Et je te reviendrais.

Sara sent ses larmes coulaient sur ses joues elle les sèches et l’embrasse tendrement. Michael répond à son baiser.

Ils descendent rejoindre le docteur. Il est 10 heures pile quand ils passent la porte du neurologue.

Docteur : Pile à l’heure, c’est très bien. Maintenant les infirmières vont se charger de vous préparer pour l’intervention.

Michael est allongé sur le brancard et il est prêt pour ce qui l’attend il serre la main de Sara une dernière fois. Elle le regarde rentrer au bloc avec la peur au ventre et l’attente lui semble insoutenable. Son téléphone ne cesse de sonner. C’est Lincoln qui demande des nouvelles à chaque demi-heure. Elle répond au téléphone pour entendre la voix de Lincoln, car le silence est en train de la consumer. Cette attente est un véritable cauchemar. Les heures se succèdent et elle sent que son cœur va sortir de sa poitrine quand un docteur fini par sortir.

Le docteur retire son masque et il joue avec nerveusement avant de parler à Sara

Le docteur retire son masque et il joue avec nerveusement avant de parler à Sara : Madame Stewartson, nous avons réussi à retirer la grande partie de la tumeur, ce qui reste se traite avec la chimio. Cependant nous ne sommes pas totalement sur qu’il retrouvera toute ses capacités dès son réveil.

Sara : C'est-à-dire, comment vous n’êtes pas sur ?

Docteur : Le cerveau de votre époux à subit une très lourde intervention et il y a eut des cas ou le patient perdait la mémoire, la vision et parfois même l’ouïe.

Sara reste choquée

Docteur : Nous ne savons pas si c’est le cas de votre époux.

Sara : Et c’est permanent ou temporaire ?

Docteur : Tout dépend du patient.

Sara : On ne peut pas savoir avant son réveil s’il a un de ces cas de figures.

Docteur : Hélas non, rien n’est visible ni sur les radios ni à l’œil nu. Les séquelles sont si petites qu’elles ne se voient pas. La plupart du temps le patient est temporairement atteint, il réussit à récupérer ses capacités normalement mais il faut une bonne dose de patience.

Sara hoche la tête: Je vous remercie. Est-ce que je peux aller le voir.

Docteur : Bien sur, il est en salle de réveil.

Sara est au chevet de l’homme qu’elle aime. Elle sait que maintenant qu’il est en vie ils pourront gérer les complications. Elle lui prend la main et elle dépose sa tête sur le lit. Elle fixe Michael attentivement et attend que celui-ci se réveil. Sara s’assoupie sur le lit quand elle sent la main de Michael bouger. Elle se réveille en sursaut pour la seconde fois aujourd’hui. Elle le regarde et constate qu’il a les yeux ouverts.

Michael : Sara où es-tu ?

Sara : Je suis là Michael !

Michael s’affole: Je ne te vois pas, je ne vois rien.

Sara lui serre sa main davantage : Ce n’est que temporaire.

Michael paniqué : Je ne vois plus rien

Sara apeuré : Je sais mais ce n’est pas permanent. Michael écoute moi, ton opération à été trop lourde pour ton cerveau mais tu as vaincu le cancer. Et bientôt tu recouvreras la vue.

Michael se calme : Je suis sorti d’affaire.

Sara : Ils ont retiré la plus grande partie de la tumeur, il ne te reste plus qu’a suivre la chimio et tu te débarrasses de cette saloperie.

Michael : Comment je vais faire sans mes yeux !

Sara : Je serais tes yeux, ton guide et même tous ce que tu voudras jusqu'à ta guérison.

Michael esquisse un sourire: Vraiment tous ce que je voudrais.

Sara sourit : Vraiment tous !

Michael : Quand tu dis ça j’ai l’impression d’être un condamné à mort.

Sara : Ce qu’il y a c’est que je suis très heureuse que tu me sois revenu alors ce que je ferais avec toi j’en meurs d’envie depuis tout à l’heure.

Michael : Je serais plus tactile que d’habitude ça ne te gêne pas !

Sara dit en rigolant: Tu es très tactile alors un peu plus ou un peu moins sa me gêne pas du tout.

Michael : J’ai hâte de rentrer alors.

Sara : Moi aussi mon amour. Je vais m’approcher pour t’embrasser.

Michael ferme les yeux même si le résultat est le même et rapproche ses lèvres. Elle lui tient le visage et l’embrasse fougueusement. Michael entre ouvre sa bouche pour accueillir la langue de son aimé. Elle enfonce sa langue dans la bouche de Michael et elles se rencontrent pour ne former qu’une.
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:09

Partie 39 : Nouvelle vie

Michael entre accompagné de Sara auprès de toute l’équipe, Lincoln et Sucre l’accueillent chaleureusement. Mais ils ne savent pas pour la cécité de Michael. Sara préfère leur annoncer calmement loin de Michael pour éviter toute panique.

Lincoln : Frangin je suis content de te voir debout et en pleine forme. Il le serre dans ses bras très vivement.

Fernando : Bienvenue chez les fous papi ! et il le serre aussi dans ses bras. A chaque câlin Michael est surpris.

Sara : Je vais le ramener au bateau il a besoin de repos.

Lincoln : Il est rétabli ?

Sara : Plus de tumeur à l’horizon !!

Lincoln : Enfin une bonne nouvelle !

Fernando : Tu l’as dis amigo.

Sara guide Michael jusqu’au bateau, elle l’aide à se changes lui serre à manger et l’aide a manger car il n’est pas encore habituer à son nouveau mode de vie.

Michael : Je déteste cette perte de contrôle sur ce qui m’entoure.

Sara : Après mon opération je me sentais faible et je détestais devoir être assisté pour tout. Mais tu verras sa ira, dans pas longtemps tu seras à nouveau indépendant et tu auras le contrôle de ton assiette de pates et de toute ta vie. Mais pour l’instant je vais m’occuper de toi en attendant que tu apprennes à mieux gérer cette situation.

Michael : Tu vas m’aider à me débrouiller seul.

Sara : Oui, je veux que tu puisses avoir un degré d’intimité parce que je sais que certaine chose sont gênante a partager. Alors je vais tout faire pour t’éviter d’être mal à l’aise. Je veux que ce que tu vives soit le moins difficile possible.

Michael : Tu es la meilleure tu le sais j’espère !

Sara : Je t’aime c’est pour ça ! C’est toi qui me rends meilleure et elle l’embrasse.

Michael est réceptif à son baiser même si cette fois-ci elle ne l’a pas prévenu il a senti que ses lèvres était proche des siennes.

Sara : Je vais parler à ton frère et à Sucre pendant ce temps ce serait bien que tu essais de prendre tes marques dans le bateau pour que tu puisses te déplacer librement.

Michael : Bonne idée, je t’aime Sara.

Sara : Je t’aime aussi Michael. Elle rejoint les autres pour leur apprendre la nouvelle calmement et clairement.

Lincoln : Salut Sara, je voulais te remercier pour tous ce que tu as fait pour nous.

Sara : Je t’en prie ce n’est rien. Par contre j’ai besoin de vous parler.

Lincoln : Vas y je t’écoute.

Sara : Fernando toi aussi il faut que je te parle.

Fernando : Bien sur doc qu’est-ce qu’il y a ?

Sara : C’est à propos de Michael, il va bien mais l’opération à causer une perte de la vision temporaire.
Lincoln : Quoi ? Il est aveugle ?

Sara : Oui, pour l’instant mais ce n’est pas permanent il va recouvrir la vue.

Lincoln devient pâle : Vous êtes sure de ça ?

Sara : Oui, les séquelles sont très petites donc elles vont disparaître d’elles même.

Lincoln : D’accord

Sara : Je vais vous demander de ne pas traiter Michael différemment il a besoin de se sentir autonome et indépendant. S’il a besoin de notre aide là on peut intervenir. Sinon je préfère qu’on le laisse se débrouiller je serais la pour m’assurer que tous ce passe bien.

Lincoln : Très bien

Fernando : Compris.

Sara : Le pire qu’il puisse arriver à Michael c’est qu’il se sente incapable de vivre normalement et qu’il se sente dépourvu de toute dignité. C’est ce qu’il se passe quand on souffre d’un handicap même quand il est temporaire.

Lincoln et Fernando hochent la tête bien sagement.

Sara revient voir Michael et elle constate qu’il a déjà pris possession des lieux. Il lui montre fièrement qu’il arrive à aller de pièce en pièce grâce aux pats qu’il a comptait. Elle le félicite et l’encourage à continuer dans cette voie.

Michael : Tu sais que tu es quelqu’un de formidable car au lieu de simplement m’assister comme beaucoup l’auraient fait tu m’apprends à me débrouiller seul et c’est merveilleux de pouvoir avoir le contrôle sur sa vie quotidienne. Les autres ne se rendent pas compte à quel point ça peut être dégradant et même dévalorisant de dépendre intégralement de quelqu’un juste pour se brosser les dents ou pour aller aux toilettes.

Sara : Est-ce que sa te dirais qu’on se mette au lit parce que je suis épuisé à moins que tu veuilles rester réveiller.

Michael : Je veux bien aller au lit mais à condition qu’on ne dorme pas tout de suite.

Sara : Je ne te promets rien tout dépendras de ma capacité à rester éveiller. Je crois que je suis trop fatigué pour faire quoique ce soit.

Michael : C’est moi qui ferais tout toi tu auras seulement à te détendre et me laisser faire.

Sara : Ce que tu es en train de me dire m’intéresse beaucoup. Je pense que je vais me laisser tenter.

Michael compte ses pats et s’installe sur le lit. Il balade ses mains partout à la recherche de Sara. Il la trouve et la plaque contre le matelas pour grimper sur elle et commencer ce qu’il a en tête. Sara remarque qu’elle ne sent pas très bon, et elle le repousse pour aller prendre une douche. Elle se souvient que parmi les produits que lui a donné Self se trouve une crème hydratante à l’abricot et elle se dit qu’elle en mettrait après sa douche.

Quelques minutes plus tard Sara est de retour dans leur lit. Michael l’attendait sagement et il faisait semblant de dormir. Elle le regarde amoureusement mais soupire légèrement en croyant que cette nuit n’allait pas être comme elle l’avait espéré. Alors qu’elle s’allonge près de Michael celui-ci se retourne du côté duquel Sara s’était allongé. Il la sent remuer dans tous les sens. Il est face à elle et il sent la respiration de Sara s’accélérer. Sa main droite vient caresser le visage de Sara avant de l’embrasser langoureusement alors que son autre main randonne sur le corps de Sara. Elle suit un circuit qui passe de sa jambe à son cou tout en faisant escale sur sa cuisse, sa hanche, son bras son sein et son épaule. Il est plus sensible à ce qu’il sent sous ses doigts. Il remarque que Sara a appliqué une crème et il dépose son nez pour savoir à quel arome est cette crème.

Michael : Tu t’es mis de la crème à l’abricot !

Sara étonnée : Oui, après ma douche !
Michael sourit car il peut entendre de l’étonnement dans la voix de Sara. Sara prend la main de Michael et y dépose ses lèvres avant de la diriger sur sa taille.

Sara : Continue ce que tu as entreprit Scofield sinon je vais devenir folle.

Michael pose son autre main sur sa taille et il la place sur lui : Je veux que tu sois en haut cette fois-ci.

Sara lui retire son short vert olive qu’elle aime particulièrement et ordonne à Michael de lui arracher ses vêtements. Michael la déshabille entièrement en caressant chaque parcelle de son corps. Sara se positionne de façon à ce que leur union puisse avoir lieu. Michael trouve que sa peau est douce mais froide. Il la colle à lui davantage et il pose ses mains sur ses hanches afin de faciliter leur union qui avait déjà débuté. Leurs bassins commencent des mouvements qui semblent suivre aucun rythme. Ils sont lents avant d’être plus rapides et plus brusques.

Sara glisse ses mains sur le torse de Michael alors que celui-ci place les siennes sur sa poitrine. Sara ferme ses yeux pour être comme Michael. Les mains de Sara descendent au niveau du nombril de Michael avant de contourner l’intimité de celui-ci. Il s’empare des mains de Sara ne pouvant plus gérer ce contact. Ils entrelacent leurs doigts et accélèrent leurs mouvements avant d’atteindre ensemble le plaisir suprême. Sara s’allonge sur l’homme qu’elle aime avant de s’endormir profondément. Michael peut encore sentir la chair de poule sur le corps de Sara et il recouvre leurs corps du drap qu’ils avaient délaissé pendant leurs ébats.

Michael se réveille dans les bras de Sara, ils sont collés l’un à l’autre dans le drap et ils se sont endormis bien au chaud. Sara ouvre les yeux en sentant son amant gigoter pour essayer de quitter le lit discrètement. Elle le regarde se lever et se déplacer dans la pièce doucement avec un air concentré qui la fait craquer, elle se mordille la lèvre inférieur avant de se décider a enfin lui parler.

Sara : Bonjour, je suis une femme qui vient de passer une nuit torride avec le plus beaux des hommes.

Michael imagine bien l’expression du visage de celle qu’il aime. Il sait qu’en prononçant cette phrase ses yeux scintillent laissant apercevoir le désir dans son regard même s’il ne peut hélas pas le voir.

Sara le regarde l’air plus coquin que jamais : Tu sais que cette nuit c’était waouh. Qui aurait cru que faire l’amour avec un aveugle était aussi bon.

Michael sent qu’il va se jeter sur elle pour recommencer ce qu’ils ont fait cette nuit mais il sait être raisonnable et il rentre dans la salle de bain pour prendre une douche.

Sara l’accompagne et l’aide à se servir de tous les yeux fermés (comme s’il avait le choix le pauvre) elle lui sort une serviette et des vêtements.

Michael : Qu’est-ce que je ferais sans toi dit-il avant de rentrer sous la douche.

Sara : N’oublis pas de fermer les yeux quand tu te laveras les cheveux.

Michael ironique : ahahahahahaha, très drôle Sara !

Sara tire le rideau l’embrasse furtivement et leur prépare à manger.

Quelques minutes plus tard Michael sort de la douche tout beau et tout propre. Sara leur a fait des pancakes qu’elle n’a pas beaucoup cramés.

Michael : Sa sent un peu le grillé tu ne trouve pas.

Sara le regarde et remarque qu’il a boutonné sa chemise de travers. Elle lui reboutonne convenablement et l’invite à s’installer pour prendre le petit déjeuner.

Michael n’a pas l’air affamé, il faut dire qu’il craint que ce qu’elle ait cuisiné ne soit pas très fameux.

Sara le regarde craintif comme si le contenu de l’assiette allait le rendre malade : Je sais que j’ai un peu brûlé les pancakes mais ce n’est pas la peine de prendre sa pour du cyanure.

Michael rigole : Je suis désolé Sara mais je n’ai pas très faim ce matin.

Sara : Comme tu veux, moi je mange mes pancakes infectes en silence.

Michael : Je ne voulais pas te vexer ma chérie.

Sara lui lance un regard colérique mais il s’adouci en voyant que Michael regrette sincèrement de lui avoir fait de la peine.

Michael : Excuses moi Sara, je t’aime et regarde je vais manger tes pancakes. Il les mange sans grimacer et il ne fait aucun commentaire désagréable. C’est l’intention qui compte se dit-il, elle est si attentionné sans faire d’excès. C’est un juste milieu qu’il aime chez elle et puis il aime les pancakes, elles sont croustillantes comme elle.

Sara : C’est moi qui suit ridicule a faire une crise pour si peu.

Michael : Je pense en fait que tu craques pour tous ce qui c’est passé, tu as besoin d’évacuer tout ce stress accumulé.

Sara plaisantant: Tu as sans doute raison et qu’est-ce que tu proposes des combats de boxes avec le reste de l’équipe.

Michael : Des combats de boxes rien qu’avec moi, je saurais calmer tes ardeurs.

Sara : Je ne pense pas Scofield.

Ils rejoignent le reste de la bande et tous le monde essai de faire bonne figure face au handicap de Michael mais personne ni arrive hors mi Sara. Cette nouvelle vie est sure pour chacun d’entre eux Michael se sent inutile sans sa vue alors que Sara tente de lui remonter le moral. Lincoln craint que ce changement soit définitif alors que Fernando prie fort pour que Michael recouvre la vue au plus tôt. Sara sent que ses nerfs vont lâcher elle regarde Michael qui déprime à nouveau et tous les autres qui ne l’aident pas vraiment.

Lincoln : Michael tu devrais aller te reposer, c’est trop tôt pour que tu te remettes au boulot. Et puis sans tes yeux qu’est-ce que tu veux faire.

Michael : Tu as raison Linc je ne suis d’aucune utilité et il se dirige vers le bateau.

Sara vide ses nerfs sur toute la bande : Tu penses vraiment qu’en lui parlant comme ça tu vas l’aider à se sentir entier, il a besoin de retrouver confiance en lui Lincoln.

Lincoln : Il n’est pas entier, il est aveugle Sara alors arrête de faire comme si ce n’était rien.

Sara : Ce n’est que temporaire il faut te le dire en quelle langue. J’en ai marre que tout le travail que j’ai fait depuis qu’il est sorti de l’hôpital soit anéanti par votre attitude. Vous me faites vraiment chier là, vous devez le soutenir et non pas le rabaisser. Elle sort prendre l’air et pleure un bon coup.

Michael s’enferme dans le bateau et il croit halluciner en voyant des formes devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:09

Partie 40 : Quand le voile se lève

Sara est dehors et elle ne peut retenir ses larmes, elle revoit la perte d’espoir dans les yeux de Michael en entendant la phrase de son frère et ça lui fait du mal. Alex sort et la rejoint.

Alex : Est-ce que je peux te tutoyer ?

Sara hoche la tête

Alex : Tu sais, je pense que sa va aller pour Michael. Le plus dur il l’a passé donc il faut rester optimiste. Après toutes les tuiles qui lui sont tombées dessus il n’est pas confiant en l’avenir et en la vie.

Sara esquisse un léger sourire : C’est vrai mais sa réaction a inquiété Michael et je pense que j’avais bien besoin d’évacuer toute cette inquiétude accumulée.

Alex : Je comprend, moi quand je suis a bout de nerfs, je cours et parfois même je me défoule sur des murs.

Sara : Chez moi c’est les miroirs et les meubles qui prennent chers, je change de meubles une fois tous les deux mois.

Alex plaisante: Tu vas ruiner Scofield !

Sara rigole : J’espère bien !


Michael voit de la lumière et des formes flous devant lui, il se frotte les yeux et attend que sa vision soit plus claire. Il s’assied sur une chaise et regarde ce qui l’entoure mais tout est si difforme à ses yeux.

Il écarquille les yeux a plusieurs reprise et il se les frotte une nouvelle fois, sa vision devient plus claire.


Alex : Ma femme me manque, je sens qu’elle m’en veut pour ce qui est arrivé à notre fils.

Sara : Je suppose que quand tu l’appelles elle te parle sèchement.

Alex : Exactement, elle est comme blazer de notre mariage, blazer de tous ce que je lui ai fais subir.

Sara : Elle traverse une période difficile et elle la traverse seule donc je pense que c’est un peu normale qu’elle soit comme ça. Elle essai de se protéger parce qu’elle a souffert !

Alex : Je ne sais pas pourquoi je te dis tous ça !

Sara : Parce que je suis une femme et parce que je viens de piquer une crise de nerf.

Alex sourit : Tu devrais rentrer voir Michael, il doit avoir envie que tu lui remonte le moral et puis Bellick m’attend pour jouer au Poker.


Michael distingue les objets qui l’entoure et il est fou de joie il se lève et il se précipite dehors pour informer Sara. Elle arrive justement et il explose de joie.

Michael : Je te vois Sara, je revois ton visage.

Sara le serre dans ses bras folle de bonheur : Je suis si heureuse Michael !

Michael se détache d’elle et admire son visage et le caresse tendrement : Tu as pleuré !

Sara : J’avais besoin de craquer !

Michael hoche la tête et il la serre dans ses bras : Je ne sais pas ce que j’aurais fait sans toi.

Sara se repose dans ses bras et elle sent que le pire est maintenant derrière eux.

Michael sourit béatement dans les bras de Sara et il ne veut pas desserrer son étreinte il veut sentir se contact chaleureux encore un moment.

Sara : Je vous aime Michael SCOFIELD

Michael : Je vous aime aussi mademoiselle TANCREDI. Votre visage, votre peau, vos formes…Tous en vous me rend fou !

Sara s’empare de ses lèvres et l’embrasse avec énergie.

Michael : Raconte-moi ce qui s’est passé pour que tu pleures.

Sara gênée : J’ai envoyé balader ton frère parce que son attitude envers toi m’a beaucoup déplu. Il n’aurait pas du réagir comme ça. Te voir perdre foi en toi et en tes capacités même étant aveugle m’a chamboulé. Je ne veux pas te voir souffrir. Je te connais assez bien pour savoir que la perte de contrôle ne fait pas bon ménage avec ta personnalité.

Michael : Tu sais que tu me connais bien,

Sara : Je te connais bien et même très bien [l’air coquin]

Michael : Cette phrase me rappelle une de tes répliques de ce matin. J’espère que sa ne te gêne pas que j’ai retrouvé la vue.

Sara s’installe sur le lit et fait mine de réfléchir : Je ne sais pas il faudra que tu me montre ce que tu sais faire ! Elle balaye le lit avec ses mains et lui lance a regard suggestif.

Michael se met torse nu et il grimpe sur le lit pour répondre à ses attentes.
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:10

Partie 41 : Quand la fin est proche

Michael contemple Sara dormir, il est content d’avoir recouvré la vue et d’être enfin guéri. Il se sent libéré de cette fin tragique que lui réservait la tumeur. Une nouvelle vie s’offre à lui, à eux. Il attend le rapport complet de Lincoln pour savoir combien de pièce de Scylla il leur manque.

Sara se réveille et regarde Michael en souriant : Bonjour beau brun !

Michael : Bonjour tu as bien dormi !

Sara : Comme un loir et c’est grâce a toi. On va dire que tu m’as bien bordé hier soir.

Michael sourit : On peut dire ça comme ça ! Je vais prendre une douche tu m’accompagnes !

Sara se lève : C’est une offre qui ne se refuse pas.

Michael l’entraine dans la salle de bain et ferme la porte.

Quelques minutes plus tard ils prennent un bon petit déjeuner et ils rejoignent les autres qui ne savent pas pour Michael.

Sara froidement : Bonjour

Lincoln aussi froidement qu’elle : Bonjour

Sucre : Bonjour Sara

Alex souriant : Bonjour Sara sa va mieux

Sara : Oui merci je vais bien.

Michael : Bonjour tous le monde, je dois vous dire que je suis content de vous revoir. Même si Linc tu fais ta tête de linotte comme d’habitude.

Lincoln le regarde fou de joie : C’est vrai tu me vois

Sucre : Yo Papi c’est génial.

Lincoln lui montre deux doigts : Combien j’ai de doigts là ?

Michael répond en retenant ses rires : 2, gigot !!!

Alex : Content pour toi Scofield, on a un plan pour retrouver cette 5° carte.

Michael : Déjà la 5° !

Alex : On a bien travaillé quand les toubibs te charcuter la cervelle.

Michael : Plus que deux cartes et tous sera fini !

Sara : J’espère

Alex : La prochaine carte se trouve dans l’hôtel Lockdown et c’est un Richard Swanson qui en a la garde qi on en croit mon informateur.

Michael : Tu as un informateur ?

Alex : Oui, c’est un agent du FBI qui a des relations.

Michael : On y va !

Sara et toute la bande se rendent à l’hôtel. Sara s’installe au bar et commande un verre de soda, elle surveille Rebecca Swanson.

Michael et Fernando montent à l’étage et ils enfilent un déguisement de l’équipe de maintenance de l’hôtel que lui ont fourni Alex.

Alex fait le tour de l’hôtel à la recherche de Richard Swanson afin de l’occuper. Lincoln vole subtilement un pass à la une femme de ménage et monte le donner à Michael.

Sara est accostée par un inconnu

Inconnu : Bonjour belle demoiselle, de si bon heure vous buvez de l’alcool. Vous me plaisez déjà énormément.

Sara lui parle et trouve qu’elle pourra surveiller sa cible sans qu’elle ne se doute de quoique ce soit : C’est mon plus gros défaut je crois.

Inconnu : Et qu’est-ce que vous buvez de si bon heure ?

Sara : De la vodka coupé avec du soda.

Inconnu : Est-ce que je peux gouter ?

Sara : Non, c’est assez gênant à dire mais j’ai une phobie monstrueuse des microbes.

Inconnu : Vous êtes marié ?

Sara : Non !

Inconnu : Je comprends pourquoi. Vous ne devriez pas laisser votre peur prendre le dessus sur votre vie.

Sara lance un coup d’œil à la dame avant de répondre : Et j’ai droit à ce discours parce que je ne partage pas mon verre avec vous. C’est assez indiscret vous ne trouvez pas.

Inconnu : Je suis désolé mais j’ai été psy dans une autre vie.

Sara : Vous m’en direz tant !

Inconnu : Et votre prénom c’est ?

Sara : Marissa Larsen.

Inconnu : Moi je suis Thomas Carter.

Sara lui serre la main : Enchantée !

Inconnu : Moi de même !

Sara regarde Rebecca se lever. Elle détourne son attention de Thomas et s’apprête à retenir Rebecca quand celle-ci se rassoit.

Thomas en profite pour verser de la drogue dans le verre de Sara.

Sara regarde Thomas et elle sourit faiblement.

Thomas prend son verre : Portons un toast.

Sara lève son verre également : A la vie.

Thomas : A la vie et à l’amour.

Sara sourit et avale une gorgée sous le regard triomphant de Thomas.

Sara termine son verre et elle sent que sa tête va exploser. Sa vue se trouble et elle est prise de violent vertiges.

Thomas agit en gentleman en apparence, il retient Sara alors qu’elle s’apprête à tomber au sol.

Rebecca Swanson : Est-ce qu’elle va bien ?

Thomas : Elle a trop bu voilà tout.

Rebecca : Je vais m’occuper d’elle.

Thomas : Sa ira c’est ma petite amie en fait.

Rebecca : Je vous prie de m’excuser, je ne le savais pas.

Sara fait tomber son sac et elle perd connaissance dans les bras de Thomas qui la monte dans sa chambre.

Thomas la monte dans les escaliers, il ne la porte pas et la traine brutalement sur les marches. Sara reprend légèrement connaissance en sentant ses jambes heurter les escaliers, elle essai de lutter pour rester éveillé. Elle crie mais sa voix est si faible.

Michael entre dans la chambre et fouille à l’aide de Fernando pour trouver l’avant dernière carte. Ils la trouvent et le téléchargement débute.

Alex discute avec Richard d’œuvres d’arts alors que Rebecca rejoint son époux. Alex est étonné de voir que Sara ne la pas retenue.

Rebecca embrasse son mari sur la joue.

Richard : Edouard, je vous présente ma femme Rebecca.

Rebecca tend la main à Alex : Enchantée.

Richard : Tu as passé une belle soirée ma chérie.

Rebecca : Oui mais une pauvre jeune femme a fait un malaise. Une très jolie brune.

Richard : Qu’est-ce qui lui est arrivé ?

Rebecca : Elle a trop bu à ce que m’a dit son petit ami. Même si je suis persuadée qu’il vient de lui parler aujourd’hui. Elle a fait tomber ce sac.

Alex reconnait le sac de Sara : Où est-ce que cet homme l’a emmené ?

Rebecca : Il est monté dans les chambres je crois.

Alex hallucine : Excusez-moi mais je connais cette femme c’est ma belle fille.

Rebecca : Ce n’est pas son petit ami ?

Alex : Son petit ami est très occupé.

Rebecca est choquée.

Alex prend son téléphone et appel Michael.

Michael : Allo

Alex : Michael c’est moi ! Est-ce que Sara est avec toi ?

Michael : Non pourquoi ?

Alex : Sara est en danger, je pense qu’un homme la drogué. Il la monté dans sa chambre.

Michael écarquille les yeux : Oh mon dieu. J’arrive tous de suite !

Fernando : Qu’est-ce qu’il y a ?

Michael : C’est Sara, un homme va abuser d’elle. Michael sort en courant et il descend les escaliers le plus vite possible.


Sara tombe au sur les marches, elle a mal partout et elle crie mais sa voix n’est pas très forte. Elle respire profondément et crie à nouveau, sa voix est plus forte.

Michael l’entend et il descend plus vite, il dévale les marches à toute vitesse.

Thomas attrape Sara par les cheveux : Espèce de petite pétasse tu vas la fermer ta grande gueule.

Sara essai de l’injurier mais elle n’y arrive pas. Elle formule une phrase incompréhensible : Ferenida patouchka spibaba.

Thomas : Qu’est-ce que tu as dis, c’est le langage de la drogue.

Sara voit Michael frapper Thomas violement et le faire tomber dans les escaliers. Michael est fou de rage et il cogne Thomas le plus fort possible.

Michael : Qu’est-ce que tu lui as donné ?

Thomas : Un mélange de GHB et de LSD.

Michael le frappe au visage : Espèce d’enfoiré !

Sara murmure : Michael

Michael la porte et l’emmène hors de l’hôtel, son état l’inquiète. Un mélange de ces deux drogues ne sait pas s’il lui sera fatal.

Alex : Le GHB et le LSD ensemble, pauvre Sara. Reste avec elle et ne t’inquiète pas demain elle ira mieux. Mais c’est là que ça va être difficile, elle risque d’avoir des hallucinations terrifiantes.

Michael hoche la tête et il l’emmène dans le bateau, il la change et l’installe sur le lit. Il la regarde craintif pour son état.

Sara crie en voyant Bruce avec une balle dans la tête devant elle.

Michael lui serre la main : Sara c’est moi, tous va bien !

Sara choqué: Oh mon dieu !

Bruce est livide, ses vêtements sont recouverts de sang : Voilà ce qui arrive à tous ceux qui t’approchent.

Sara se bouche les oreilles : Tais-toi je t’en prie ! Tais-toi !

Michael la regarde complètement paniqué : Sara c’est moi Michael, tout va bien.

Sara sent la main de Michael sui serre la sienne, elle retire ses mains de sur ses oreilles et regarde Michael.

Michael : Ce que tu vois ce n’est pas réel, tu as des hallucinations à cause de la drogue.

Sara hoche la tête moins effrayée mais elle entend à nouveau la voix de Bruce elle se répète a voix haute « ce n’est pas réel ». Elle regarde Bruce et répète cette phrase de délivrance. Mais elle ne marche pas Bruce est toujours présent.

Bruce : Je suis mort parce que je t’ai aidé ! C’est de ta faute, tu m’as tué !

Sara pleure et répète : Ce n’est pas réel, ce n’est pas réel, ce n’est pas réel.

Bruce : Ton père est mort à cause de ce que tu as fait, et maintenant c’est moi. Tu n’aurais pas du survivre à ton overdose.

Sara pleure encore plus et elle crie : Assez, tais-toi !!

Michael essai de la calmer mais il n’y arrive pas, il pleure en la voyant souffrir.

Sara se lève mais elle s’effondre par terre

Bruce : Je t’ai aimé comme ma propre fille mais c’est amour c’est retourner contre moi !

Sara pleure : Pardonne-moi, je ne voulais pas que tu sois tué. Pardonne-moi !

Michael pleure et il la prend dans ses bras : Regarde-moi Sara

Sara pleure et crie : Pardonne-moi !

Michael lui prend le visage et la regarde : Je suis Michael et je suis vivant, je t’aime Sara.
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:10

Partie 42 : Protection

Sara le regarde et se calme, il lui sèche ses larmes et il la serre contre lui. Elle s’endort quelques minutes plus tard sous la voix rassurante de Michael. Il la porte et la dépose avec douceur sur le lit, il la couvre d’un drap et s’installe à côté d’elle, préférant rester avec elle au cas où.

Le lendemain

Sara se réveille en premier alors que Michael dort profondément. Elle le regarde quelques minutes avant de s’endormir à nouveau elle rêve de la veille. Elle revoit Bruce fou de rage et Michael triste de la voir hanté par ses propres démons. Elle est entrainée dans un tourbillon dans lequel règne les ténèbres. Elle sent qu’elle étouffe et que Michael crie car il ne peut pas la sauver de ce tourbillon de malheur. Elle sait qu’elle doit s’en sortir seule mais que quoiqu’il arrive Michael sera là pour la protéger. Ce vortex est pleins de souvenirs affreux que Sara essai tant bien que mal d’oublier. De son enfance à aujourd’hui. Le vortex l’emporte vers une prairie d’une verdure splendide. Elle regarde autour d’elle et marche sur l’herbe verdâtre. Elle sent le soleil sur sa joue, ce délicieux contacte qui la réconforte. Mais le ciel devient noir et des éclairs la persécutent, elle court pour les éviter, elle court encore plus vite mais elle tombe et des mains sortent de la terre et l’entrainent dans sous le sol. Quand elle se réveille en sursaut. Michael est déjà réveillé et il se doute bien qu’elle vient de faire un cauchemar.

Michael assis à côté d’elle : Sa va ?

Sara : Maintenant oui, elle retrouve son souffle.

Michael : Tu veux qu’on parle de ce cauchemar.

Sara : Je ne l’ai pas compris, c’était si étrange.

Michael : Raconte-le-moi.

Sara : J’ai rêvé de hier soir et un tourbillon m’a aspirée et m’a emporté dans une belle prairie je pouvais sentir le soleil sur mon visage quand le ciel s’est assombri et que des éclairs ont essayé de me griller, je suis tombé et des mains sont sorti de la terre et elles m’ont entrainé vers elle. C’est là que je me suis réveillé.

Michael : Waouh, ton subconscient travaille beaucoup la nuit.

Sara : Michael dis moi j’ai quelques souvenirs sur hier soir mais qu’est-ce qui s’est passé ?

Michael : Un homme ta drogué, et il a essayé de te faire monter dans sa chambre. Il t’a trainé dans les escaliers ce qui explique les hématomes sur tes genoux et des jambes. Alex a retrouvé ton sac et m’a prévenu de ce qui été arrivé alors j’ai réussit à te retrouver et je t’ai ramené.

Sara : C’était quoi cette drogue ?

Michael : Un mélange de GHB et de LSD, sa a provoqué des hallucinations.

Sara : Ce passage je m’en souviens hélas.

Michael : Qu’est-ce que tu as vue qui t’as tant bouleversé.

Sara : J’ai vu Bruce, il avait une balle dans la tête et il était recouvert de son sang.

Michael : Oh mon dieu

Sara : Il m’en voulait pour sa mort et il m’a reproché la mort de mon père aussi. Il a raison, je suis la cause de leurs morts à tous les deux. Je n’aurais pas du survivre à mon overdose comme il me l’a dit.

Michael la regarde choqué : Sara TANCREDI si tu n’aurais pas survécu à cette overdose c’est moi qui en serais mort.

Sara : Je ne te crois pas
Michael pleure à ces mots : Tu devrais pourtant. Quand Bellick m’a apprit pour ton overdose j’ai cru que le monde allait s’écrouler. Je t’ai appelé tout de suite après, je t’aime et je t’ai aimé dans cette prison.

Sara : Je ne voulais pas te blesser mais il y a tant de sentiments que je n’ai pas extériorisés.

Michael : Je crois que ce qui a provoqué l’apparition de Bruce c’est ton sentiment de culpabilité. Il te ronge de l’intérieur et il a explosé a cause de cette drogue. Tu ne dois pas te sentir responsable de quoi que ce soit. La compagnie à tué ton père car il était honnête, et tu peux être fière de lui. Bruce t’a sauvé car tu es comme sa fille et un père ne laisserait pas sa fille mourir. Tu aurais la même chose pour lui. Et je suis sur qu’il ne voudrait pas te voir autant souffrir pour quelque chose que tu n’as pas commis.

Sara pleure et le regarde : Tu es mon protecteur, tu me protège même de moi-même.

Michael : Il faut bien que je serve à quelque chose.

Sara l’embrasse et se colle à lui


Partie 43 : Dispute

Michael discute avec Lincoln quand il voit Sara sortir comme une furie de l’entrepôt avec son sac.
Michael l’appel mais elle l’ignore, elle avance d’un pat décidé vers une destination qui leur semble inconnu aussi bien a elle qu’a lui. Il lui court après et la rattrape, il la saisit par le bras mais elle s’écarte brusquement.

Michael : Qu’est-ce qui ce passe ?

Sara énervée: Laisse-moi !

Michael inquiet : Qu’est-ce qui t’a mis dans cet état ce matin tout allais bien.

Sara agacée : Je n’ai pas envie de parler.

Michael ne comprend rien : Je suis dans l’incompréhension la plus totale.

Sara : Ce n’est pas grave.

Michael s’enflamme a cette remarque : Comment ça ce n’est pas grave, j’ai le droit de savoir ce qui arrive à ma petite amie pour qu’elle s’enfuit comme une voleuse.

Sara : Je sens que si je te parle ce sera pire.

Michael : Pourquoi ça !

Sara : Je ne vais pas bien et tu ne t’en rends pas compte.

Michael : Parle-moi !

Sara se retourne et laisse le silence les envahir.

Michael : Tu ne peux pas me reprocher de ne pas être dans ta tête, cette dispute est totalement inutile.

Sara : Totalement inutile, tu peux me dire pourquoi je viens de voir Lincoln mettre un somnifère dans mon café.

Michael reste con

Sara : Est-ce que tu crois que je suis cinglée au point de me bourrer de cachets.

Michael : Je n’y suis pour rien.

Sara : Dis moi pourquoi Lincoln ferait cela ?

Michael : Je ne sais pas !

Sara : Je t’ai dis que je me sentais coupable et toi tu ne trouves pas mieux que de me faire prendre des somnifères sans que je le sache.

Michael : Je te jure que je ne sais pas de quoi tu parles ! Et ce sac c’est pourquoi ?

Sara : Je m’en vais, je ne reste plus avec vous !

Michael se réveille en sursaut alors qu’il venait de s’assoupir la tête sur la table. Il cherche Sara du regard mais ne la trouve pas, il s’inquiète son cauchemar la bien secoué. Son inquiétude se dissipe quand il la voit arrivé en compagnie de Brad. Elle semble aller pour le mieux alors il se calme.

Sara s’installe à côté de lui : Tu t’es réveillé marmotte.

Michael : Je suis content de te voir.

Sara : Je t’ai manqué tant que ça !

Michael : Tu ne peux pas imaginer. Tu étais passé où ?

Brad : Elle m’a aidé, j’avais un souci. Il tourne la tête et s’adresse a Sara ; merci doc.

Sara : De rien, je sais ce que tu traverse, j’ai vécu la même chose 4 fois.

Michael : Tu éveilles ma curiosité, qu’est-ce que tu as vécue 4 fois.

Sara : Laissons un peu de mystère.

Don SELF : Vous arrêtez de flirter pendant le boulot OK. Tant que je n’ai pas Scylla vous ne faites rien.

Fernando : On peut respirer au moins.

Don SELF : Hahaha, refait des blagues de ce genre et tu vas respirer en taule.

Sara : Comment on peut avoir la preuve que vous êtes honnête ? Que vous respecterez votre part du marché.

Don S : C’est soit vous me faite confiance, soit vous retournez tous en prison.

Sara : Je trouve qu’on a plus à perdre que vous. Après tous nous on risque la prison et même de se faire tuer alors que vous, dans tous les cas vous êtes gagnant.

Don : Votre père m’a parlé de votre insolence envers l’autorité.

Sara : Parce que vous pensez que vous êtes l’autorité.

Don regarde Michael : Retiens ta gonzesse Scofield, elle commence à me pomper l’air.

Sara s’approche dangereusement de Don alors que Michael l’attrape par le bras pour la retenir.

Michael : Sara calme toi !

Sara : Tu te moque de moi Michael, on ne doit pas si facilement croire en ce qu’il dit. Il dit qu’il peut nous offrir la liberté. Je ne demande qu’a voir, je ne veux pas qu’on se fasse avoir.

Michael : Je lui fais confiance, parce que dans ce monde il n’y a pas que des mauvaises personnes. Et je pense que tu devrais lui faire confiance aussi.

Sara : Je regrette mais je ne ferais pas cette erreur.

Michael : Très bien, ne lui fait pas confiance mais ne lui reparle plus de cette manière. Ce n’est pas comme ça que tu auras des réponses.

Sara : Je trouve que tu es bien naïf et que les erreurs du passé ne t’ont rien appris. Moi j’ai appris de mes erreurs, je n’accorde plus ma confiance à n’importe qui, parce que la déception est trop grande quand on se rend compte qu’on a été utilisé.

Michael : Tu parles de moi c’est sa ! De ce que j’ai fait en prison.

Sara ne répond pas.

Michael : Tu m’en veux toujours c’est sa !

Sara ne répond toujours pas.

Michael ne lui parle pas et part sans se retourner.

Sara ferme est prise d’une migraine suivis par d’horribles flashbacks.

Flashback :
Sara est enchaînée au mur, elle a le dos meurtri et elle gémit de douleur. Sara gigote dans tous les sens car cela fait quelques jours qu’elle est dans cette position. Gretchen la laisse aller aux toilettes une fois par jour. Sara se dit que ce petit moment de solitude peut lui permettre de s’évader. Gretchen la conduit dans des toilettes affreusement sales et la laisse. Sara tombe a terre et rampe pour essayer de fuir, elle arrive vers une porte de sortie quand Gretchen l’intercepte et lui plante un couteau en pleine jambe en guise de punition. Sara crie tellement la souffrance est à son maximum.
Fin flashback

Sara s’assied par terre un instant et respire profondément quand elle reprend ses esprits elle part voir Michael

Sara : Tu n’as pas à te braquer comme ça, tu as des torts et tu le sais. Tu m’as menti pendant des semaines et ce n’était pas que pour sauver ton frère.

Michael : Si je t’ai menti c’est pour te protéger de la compagnie.

Sara : Tu trouves vraiment que tu m’as protégé d’eux ! Elle se rend compte de ce qu’elle vient de dire. Je suis désolé je n’aurais pas du dire ça.

Michael : Tu m’en veux pour ce qui t’es arrivé avec Gretchen, j’ai tort.

Sara secoue la tête en guise de réponse.

Michael : Je pense qu’il vaut mieux qu’on se taise.

Sara secoue la tête une seconde fois : Non, il faut qu’on parle.

Michael : Tu m’en veux il n’y a rien à ajouter.

Sara : Je pense que c’est la douleur qui m’a fait parler comme ça.

Michael : Je ne comprends pas

Sara : J’ai a nouveau ces images qui me hantent, je repense a ce que Gretchen a fait.

Michael : Je suis désolé Sara !

Sara : Ne prend pas mes paroles au sérieux parce que je ne sais pas ce que je dis.

Michael : Viens là ! Il la serre dans ses bras.

Sara se colle à lui et ferme ses yeux mais des nouveaux souvenirs lui reviennent.

Flashback :
Gretchen traine Sara par les cheveux et l’enchaine au mur sans la soigner. Sara retient ses larmes, la douleur est vraiment horrible. Elle sent que son cœur va s’arrêter. Ses bras lui font mal également, elle se dit que les liens sont trop serrés. Sara se vide peu à peu de son sang quand la garde entre. Elle la soigne et la nourris, Sara profite de sa présence pour se laisser aller. Elle pleure dans les bras compatissant de la jeune femme.
Fin flashback

Sara se crispe et Michael le sent bien il relâche son étreinte et lui demande si sa ne va pas. Sara pleure et se confie à lui.

Sara : J’ai essayé de m’enfuir quand j’étais la bas, j’étais tellement faible que Gretchen m’a surprise. Elle m’a poignardé ici, elle lui montre la cicatrice.

Michael caresse sa cicatrice et y dépose ses lèvres comme pour essayer de la faire disparaitre.

Michael : Je l’avais déjà vu mais je ne pensais pas qu’elle remonté a si peu.

Sara : La femme qui a essayé de m’aider, c’est elle qui m’a soigné parce que Gretchen m’avais laissé pourrir dans ce trou. Elle m’a nourri et m’a même consolé.

Michael : C’était une femme bien !

Sara : Et il faut que je la venge !

Michael hoche la tête : On le fera ensemble, je te le promets.
Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Dim 4 Jan - 19:11

Partie 44 : Le retour de Gretchen

Sara et Michael travaillent tous les deux pour trouver la nouvelle carte de Scylla quand Sara reçoit un appel.

Sara décroche

Gretchen : Bonjour Sara

Sara reconnait sa voix : Comment avez-vous eut ce numéro

Gretchen : On va dire que nous avons un ami en commun !

Sara : Je ne pense pas non !

Gretchen : Réfléchissez bien Sara, qui aurait pu me donner votre numéro.

Sara : Pourquoi vous appelez ?

Gretchen : Pour vous annoncer que je ne suis pas morte et que je compte bien finir ce que j’ai commencé !

Sara : Et bien je vous attends, vous ne faite pas peur !

Gretchen : Vous devriez parce que je ne serais pas tendre avec vous !

Sara : Est-ce Satan est tendre avec quelqu’un, oui avec lui-même ! Je vous attends et je n’hésiterais pas à être aussi monstrueuse que vous.

Gretchen : Très bien alors que dite vous d’un rendez-vous entre femmes.

Sara : Nous savons très bien que vous ne viendrez pas seule !

Gretchen : Je le serais, je vous le jure ! Sa fait des années que je tue des pauvres femmes comme vous, je n’ai pas besoin de renfort.

Sara : Vous avez tort de me sous-estimer parce que je peux être très mauvaise quand je le veux !

Gretchen : Parfait, ce sera un duel entre mauvaises filles ! Je m’en réjouis par avance.

Sara : Dans une demi-heure dans l’hôtel Charleston !

Sara raccroche alors que Michael venait de tout entendre
Michael : Tu vas vraiment y aller

Sara sursaute au son de sa voix : Tu écoutes aux portes maintenant !

Michael : Tu vas y aller ?

Sara : J’ai dis que je la vengerais

Michael : Tu vaux mieux qu’elle Sara

Sara : Tu vois j’en ai marre de vivre de la peur, de fuir à chaque fois ! Cette fois je vais me battre !

Michael : Sa ne changera rien, ça ne ramènera pas cette femme et un autre agent de la Compagnie sera a nos trousses.

Sara reste silencieuse et au bout de quelques minutes elle lui dit : Tu as raison je n’irais pas, on doit vaincre la Compagnie ensemble.

Michael : Tu me dis la vérité, tu n’iras pas !
Sara hoche la tête

Lincoln appelle Michael

Sara : Tu devrais y aller, tu as du boulot.

Michael : Ne bouges surtout pas d’ici !

Sara hoche la tête et il rejoint son frère.

Elle prend son sac et elle prend un couteau qu’elle glisse dans sa chaussette.

Quand Michael revient il constate avec stupeur que Sara n’est plus là ! Il comprend alors que Sara est partie voir Gretchen et il a peur de ce qui peut bien arriver. Il prend la voiture et décide de la rejoindre à l’hôtel Charleston car il l’avait entendue donner rendez-vous à Gretchen là bas.

Sara est arrivée sur les lieux de l’entrevue et elle attend sagement de voir Gretchen arrivé, elle la voit arrivé doucement et elle la prend par surprise par derrière et lui pose son couteau sur la gorge.

Sara : Il ne faut jamais sous-estimer une ex junkie instable qui a vu plein d’innocents mourir devant elle.

Gretchen : Sara, et bien je vois que vous n’hésitez pas à attaquer par derrière.

Sara : Parce que vous pensez que vous êtes honorable. Si j’ai appris quelque chose c’est que tous les coups sont permis pour rester en vie. Alors ce que je vais adorer faire c’est faire une incision de cette oreille a celle-ci en passant par ce si jolie coup. Vous pensez que sa sera douloureux Gretchen, parce que j’espère vraiment que sa le sera.

Gretchen : Le gentil docteur pète un plomb.

Sara plante le couteau dans son cou : Je sens que je vais aimer te saigner pétasse.

Gretchen crie de douleur : Ne faites pas ça Sara, vous ne vous le pardonnerez pas.

Sara déplace le couteau dans la chair de Gretchen qui crie de plus en plus

Gretchen : Pitié ne faite pas ça !

Sara : Quand cette pauvre femme vous a suppliez d’arrêtez vous l’avez écouté. Vous n’avez pas eut pitié d’elle, vous ne méritez pas de vivre !

Michael entend les cries de Gretchen et il accoure auprès d’elles.

Sara est décidé a tuer Gretchen quand Michael arrive.

Michael : Sara ne fait pas ça !

Sara : Pourquoi ça ? Elle n’aurait pas hésité à me tuer.

Michael : Tu n’es pas comme elle, et c’est pour cela que je t’aime. Sara tu n’es pas une meurtrière.

Sara : Repars Michael j’ai bientôt fini !

Michael : Non Sara, je ne peux pas ! Tu ne dois pas faire cette erreur.

Sara crie : Vas-t’en Michael ! Ma décision est prise elle va payer pour tous ce qu’elle m’a fait à moi et aux autres.

Michael s’approche d’elle : Je te connais Sara Tancredi, tu es une bonne personne et tu ne pourras plus te regarder dans le miroir sans te détester si tu fais ça. Regarde-moi Sara ! C’est fini elle ne nous fera plus de mal.
Sara pleure et enfonce davantage le couteau : Je suis désolé Michael mais je dois le faire !

Michael : Ne fais pas ça où je ne pourrais plus te regarder de la même façon.

Sara le regarde et arrête ce qu’elle s’apprêtait a faire : Tu es tous ce que j’ai Michael. Elle lâche le couteau et Gretchen s’effondre. Michael la prend dans ses bras et il la ramène à l’entrepôt.

Sara pleure en pensant à ce qu’elle a failli faire, elle s’enferme dans le bateau après avoir demandé à Michael de la laisser seule.
Revenir en haut Aller en bas
JulieScofield
Jalousie
Jalousie
avatar

Féminin
Nombre de messages : 273
Age : 28
Humeur : Sadique et taquine
Date d'inscription : 29/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Lun 5 Jan - 13:17

ayé j'ai tout lu !!!!

et ba dis donc ta fic est riche en rebondissements et en Misa comme on l'aime

j'ai tout adoré ma belle!!!!!

sara VS gretchen heureusement que mike etait la sinon elle aurai fait une grosse boulette!!!

hate de lire la suite tu cartonnes

Revenir en haut Aller en bas
sosam66
Premier Regard
Premier Regard


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Jeu 8 Jan - 23:28

JulieScofield Je te remercie beaucoup pour ton message c'est super agréable
Revenir en haut Aller en bas
IsLeMMe
...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15247
Age : 34
Humeur : En manque terrible de Michael et Sara Scofield
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: Les démons de Sara   Ven 9 Jan - 2:56

ce soir j'ai rattrapé plusieurs fics, et j'ai entamé la tienne, je la continuerai demain... en tout cas j'aime le début...



Revenir en haut Aller en bas
http://misa-story.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les démons de Sara   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les démons de Sara
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [FW] Nouveautés Démons Forgeworld
» [Poitras, Anique] Le Roman de Sara
» Sara Shepard : Pretty little liars
» [Démons] Optique de no-limit monothéiste Slaanesh
» Bourse Expo de MONS ( Belgique )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MiSa' Story :: WENTWORTH/SARAH & MICHAEL/SARA :: Fanfictions-
Sauter vers: