MiSa' Story


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
MiSa07
Happy Birthday
Happy Birthday
avatar

Féminin
Nombre de messages : 100
Age : 26
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Mar 3 Fév - 19:40

MA-GNI-FIQUES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Géniales !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Superbes !!!!!!!!!!!! Merci pour toutes ces suites !!!!!!!!
Ils sont vraiment trop mignons !!!!
Alors comme ça ce serait un ex de Sara...Je suis pressée que Michael le rencontre celui là...
J'adore !!! Merci !!!
J'ai vraiment trop hâte de lire la suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Mar 3 Fév - 20:33

oui moi aussi j'adore vraiment ta fic !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Angie
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Mer 4 Fév - 12:20

Merci beaucoup pour vos coms les filles, ça me fait plaisir
voilà donc les deux suites suivantes
bonne lecture

Chapitre 16.


Dans le faible rayon de lumière qui parvenait de la lampe à côté du canapé, Michael soupira contre ses lèvres avant d’approfondir son baiser. Refermant ses bras autour de son corps, il l’attira sur ses genoux et s’éloigna de ses lèvres avant de descendre dans le cou de Sara qui frémit légèrement…

Je suis en train de perdre la tête…
Il faut à tout prix que je m’échappe de son étreinte…
Ho Michael…

Je ne peux pas m’empêcher de la toucher…
De l’embrasser…
Sa peau est un pur délice…

Tandis que Sara gardait les yeux clos, savourant les sensations que la bouche de Michael prodiguait sur elle, il la serra encore un peu plus contre lui et reprit ses lèvres avec fougue.

Ses lèvres étaient douces malgré l’intensité de son baiser. Puis, peu à peu, Michael l’embrassa d’une façon où elle vacilla. Sa bouche contre la sienne, leurs souffles se mêlant l’un à l’autre, sans vraiment se rencontrer.

Le cœur de Sara battait à se rompre, et un puissant vertige l’envahit.

Jamais elle n’avait été embrassée ainsi. Avec douceur, avec lenteur, surtout, comme s’ils vivaient cet instant électrisant au ralenti. Sensuellement, voluptueusement, il happa ses lèvres à nouveau. Dans un crescendo d’une langueur terrible, la caresse s’enflamma, et il finit par l’embrasser avec une voracité qui la fit frémir de plaisir.

Sara sentit alors une onde de désir monter en elle, tandis qu’elle s’abandonnait à ce goût masculin, à cette pression douce et ferme, à cette bouche exigeante et souple…

Le monde tournoyait autour d’elle, et elle n’était plus réduite qu’à l’éveil de ses sens enflammés. Ce fut à peine qu’elle prit conscience qu’il glissait ses doigts dans ses cheveux et détacha la barrette qui retenait ses mèches auburn. Elle se laissa griser par l’exquise sensation de ses mains sur sa nuque, dans ses cheveux. Plus fougueux à chaque seconde, leur baiser l’embrasait.

Une sorte de fièvre allait les emporter. Elle le savait. Ce qu’ils faisaient était insensé, irrationnel, mais elle en avait envie autant que lui…

Non, je ne peux pas…

Soudain, elle s’écarta vivement de son étreinte.

- Sara : Ce n’est pas possible…

- Michael : Pourquoi ?

Il plongea son regard embué de désir dans le sien et discerna une crainte dans ses grands yeux noisettes.

- Sara : Parce…que…

Elle hésita. Tout son corps lui hurlait son désir, mais elle devait écouter la voix insistante, quoique faible, de sa raison.

- Sara : Parce que… je ne suis pas du genre à coucher pour une nuit…

- Michael : Qui a dit qu’il s’agissait d’une nuit ? Répliqua-t-il d’une voix enjôleuse. Tu me plait beaucoup, Sara… je crois que nous pourrions bien nous entendre toi et moi.

Ça va pas, Michael ?
Qu’est-ce qu’il raconte !
Il ne me connaît pas, je ne le connais pas !

- Sara : Ce n’est pas si simple… je ne sais rien de toi.

- Michael : Tu as raison, souffla-t-il en soupirant avant de porter la main sur son visage.

- Sara : Michael…

- Michael : Nous avons tous le temps d’apprendre à nous connaître, assura-t-il en prenant délicatement une mèche de ses cheveux entre ses doigts.

Troublée par son sourire tendre, par ses gestes si doux, par son regard brûlant, elle chercha un autre « mais ».

En vain…

- Sara : Il faudrait mieux que j’aille me coucher…

Oui je crois qu’il faudrait mieux…
Avant que je commette une bêtise…

Doucement, il effleura ses lèvres de son pouce et se pencha vers elle. Sara retient son souffle tandis qu’il allait l’embrasser à nouveau.

Je ne pourrais pas résister si il continue…

Un sourire élargit ses lèvres, continuant à s’avancer près de son visage. Délicatement, il les posa sur les siennes et l’embrassa d’un doux baiser.

- Michael : Dors bien, Sara.

Déglutissant péniblement, elle hocha la tête et bondit sur ses pieds avant de monter l’escalier d’un pas pressé. Michael l’observait et poussa un long soupir dés qu’il entendit la porte de sa chambre se refermer.

Et bien Scofield !
Je suis complètement dingue de cette femme.
Et je crois que je vais aller prendre une bonne douche froide !
Revenir en haut Aller en bas
Angie
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Mer 4 Fév - 12:21

Chapitre 17.


Sara se réveilla en sursaut, les muscles tendus, le souffle court, des gouttes de sueur perlant sur son front.

Où suis-je et que m’arrive-t-il ?

Blême, elle ouvrit les yeux et fixa le plafond. Elle sentit tout à coup une main sur son épaule. Elle poussa un cri de frayeur en s’échappant.

- Michael : Sara, c’est moi… Michael. Tu as fais un cauchemars…
- Sara : Michael ?

Elle le fixa dans la pénombre de la pièce avant de porter son regard sur le réveil qui indiquer quatre heures dix huit du matin.

Sans dire mot, elle s’assit au bord du lit et enfouit son visage entre ses mains. Son cœur battait à toute allure, sa respiration était haletante.

Je n’arrive pas à me calmer.
Fais chier ces cauchemars !

- Michael : Tu veux que je t’apporte un verre d’eau ? Proposa-t-il d’une voix douce.
- Sara : Non, rétorqua-t-elle d’un ton sec.

Non, elle ne voulait pas d’eau ni quoi que ce soit d’autre. Elle avait juste besoin de penser à autre chose.

Sans un regard pour Michael, elle se leva et se dirigea vers la salle de bain. Devant le miroir, elle fixa longuement son reflet puis lâcha un long soupir désabusé. Avec son teint blême et ses poches sous les yeux, elle avait l’air d’un fantôme, songea-t-elle.

Elle s’aspergea le visage et but un verre d’eau, mais rien ne l’apaisa, alors elle retourna dans la chambre.

Michael était toujours là, installé sur le bord du lit, constata-t-elle un peu surprise.

Bon sang, qu’est-ce qu’il fait encore là ?
J’ai du hurler dans mon sommeil…
Et je l’ai réveillé, manquer plus que ça.

Elle a l’air déboussolée..
Je me demande ce qu’il la hante comme ça.
Sûrement la mort de son garde du corps…

D'un pas lourd, elle s’avança vers le lit et s’engouffra dans les draps. Dans son mouvement, elle effleura le bras de Michael qui l’électrisa aussitôt. Elle constata alors qu’il ne portait que son jean. Troublée, elle ramena les couvertures sous son menton et ferma les yeux.

Mon dieu…
Manquez plus que ça.
Respire Sara, ça va passer.

- Michael : Ça va mieux ? Demanda-t-il dans un murmure.

Sara hocha la tête et se serra contre la couverture.

- Sara : Excuse moi, j’ai du te réveiller ?
- Michael : Non, je n’arrivais pas à dormir… quand je t’ai entendu…

D’ailleurs, si il y aurait eut des voisins,
Ils t’auraient entendu aussi…
Prêt à parier qu‘ils auraient appelé la police pensant qu‘on égorgeait une femme.

Cette révélation l’interpella néanmoins. Songeuse, elle pensa de nouveau aux baisers qu’ils avaient échangé la veille. Alors qu’une flambée de désir s’empara d’elle, Michael se pencha au dessus de son visage.

Doucement, il écarta une mèche de son visage. Elle se mit à trembler plus violement tandis que leurs regards s’ancrèrent l’un à l’autre.

- Michael : Je vais te laisser dormir, murmura-t-il avant d’effleurer sa joue du bout des doigts.

Elle ferma les yeux, savourant ce chaste baiser, le contact de ses lèvres sur sa peau, et remercia qu’il faisait assez sombre dans la pièce afin qu’il ne s’aperçoive pas de son trouble.


Je dois être rouge comme une tomate…

- Sara : Michael ?

Alors qu’il était sur le point de se lever, il interrompit son geste et se tourna vers elle.

- Sara : Tu… veux bien rester ? Demanda-t-elle d’une voix tremblante.

Michael esquissa un faible sourire de satisfaction. Il se tourna vers elle pour lire l’expression de son visage.

- Michael : D’accord.
- Sara : Merci…

Il s’allongea sur les couvertures, et ferma les yeux, priant silencieusement qu’il arrive à se contrôler du désir déjà omniprésent en lui.

- Sara : Mets toi sous couvertures, il fait froid…
- Michael : Tu as froid ?
- Sara : Mm.

Michael fronça les sourcils et remarqua qu’elle tremblait toujours. Il posa une main sur son front et poussa un soupir de soulagement, constatant qu’elle n’avait pas de fièvre.

- Sara : Je suis frileuse…c’est pas de ma faute.

Il se mit à rire légèrement et se redressa avant de s’installer au bord du lit. Sara ferma les yeux alors qu’elle devinait par les bruits et ses mouvements qu’il enlevait son jean.

Je suis complètement folle !
Pourquoi je lui ai demandé de rester ?

Alors qu’elle se perdit dans ses réflexions et envisager les possibilités pour résister à l’envie qui la tenailler, Michael se glissa sous les draps.

Calme toi Sara..
Respire doucement !
Oui c’est ça…

Sentant le corps tendu à côté du sien, Michael se tourna vers elle. Dans son mouvement, son pied toucha le sien et retint un cri de surprise.

- Michael : Tu es vraiment gelé, ma parole !
- Sara : Je te l’avais dis…, répondit-elle en claquant des dents.
- Michael : Tes pieds sont glacés et on est en plein mois de juin, Sara, observa-t-il, résistant à l’envie de prendre ses pieds dans ses mains et de les réchauffer.
- Sara : C’est toujours comme ça après que je fais un…

Elle s’interrompit et ferma les paupières.

- Michael : Cauchemars ? Tu veux en parler ?
- Sara : Non… pas ce soir.
- Michael : Viens près de moi, murmura-t-il en passant un bras au dessus de sa tête.

Ho non…
Ne fait pas ça, Sara !

L’offre était trop tentante. Elle esquissa un faible sourire et releva légèrement la tête. Michael glissa aussitôt son bras sur ses épaules et l’attira contre lui.

Respire Scofield !
Facile à dire.
C’est toi qui a voulu ça !
Et encore si tu savais ce qu’il me ferait le plus envie…
Mais là, je ne vois que la chaleur corporelle pour la réchauffer un peu.

Elle se pelotonna contre lui. La chaleur émanait de son corps l’enveloppa rapidement. Elle ferma les yeux, et posa sa tête dans le creux de son cou. Sa joue brûlait légèrement au contact de sa peau.

Il est tout chaud…

Silencieusement, elle savoura l’odeur masculine de Michael et sentit un sentiment rassurant montait en elle. Doucement, il caressa son dos, essayant de détendre ses muscles toujours aussi crispés. Il aimait la tenir dans ses ras, l’enveloppait contre lui. Il se surprit alors d’éprouver un bonheur intense en sa compagnie.

- Michael : Tu te sens mieux ? Demanda-t-il dans un murmure.
- Sara : Mm… tu es brûlant.

Si tu savais…

Il se mit à rire. Elle sourit et se détendit irrémédiablement. Hésitante, elle finit par poser sa main sur son torse. Le contact les électrisa tous les deux. Michael posa sa main libre sur la sienne et en caressa le dos, les doigts fins et légèrement tremblants de son pouce. Il crut décelé un léger soupir d’aise, sentant le souffle chaud de Sara sur son torse.

Instinctivement, Sara bougea les doigts et caressa la peau dure et musclé de son torse. Le souffle court, Michael fixa leurs mains, posées l’une sur l’autre tandis que de son autre main, il caressait son dos doucement avant de monter vers sa nuque.

Il va me rendre folle…
Son cœur bat trop vite…
Tout comme le tien, Tancredi !

Soudain, elle sentit qu’il releva la tête. Elle en fit de même et plongea aussitôt son regard dans le sien. Enivré par les douces et chastes caresses de la jeune femme qu’elle accentuait sur son torse… son ventre plat, il fondit sur ses lèvres.

Son baiser fut doux, lent. Elle laissa échapper un gémissement contre sa bouche et entrouvrit ses lèvres, laissant libre accès à sa langue qui ne tarda pas à s’enrouler à la sienne. Grisée par toutes les sensations exquises que lui prodiguer Michael, elle enroula ses bras autour de son cou, l’encourageant à approfondir encore et encore leur baiser.

Pendant de longues minutes, ils s’embrassèrent avec délectation, tandis qu’il se pressait plus étroitement contre elle. Écarquillant les yeux en sentant le désir de Michael s’appuyer contre sa jambe, elle cassa le baiser.

A bout de souffle, Sara s’écarta de son visage.

- Sara : Désolée… je n’aurais pas du…

Il posa un doigt sur ses lèvres, l’interrompant avant de murmurer.

- Michael : Chut… c’est moi qui suit désolé. Je vais retourner dans ma chambre…
- Sara : Non…reste.
- Michael : Tu es sure ? Lui demanda-t-il en caressant son visage.

Elle hocha la tête.

- Sara : Si ce n’est pas trop dur pour toi… j’ai envie de dormir dans tes bras…

Il lui sourit et l’embrassa sur les lèvres avant de se remettre sur le dos. Il l’attira contre lui, dans la même position qu’ils se trouvaient avant qu’il ne l’embrasse.

- Sara : Excuse moi…
- Michael : Sara… cesse de t’excuser, il n’y a pas de quoi. Je ne te forcerais pas à faire ce que tu ne veux pas.

Soudain, il la sentit se raidir sur ses paroles. Il fronça les sourcils et essaya de l’apaiser en la serrant un peu plus contre lui.

- Sara : J’ai confiance en toi, Michael…murmura-t-elle après un court instant de silence.

Michael sourit à cet aveu et sentit une vague de chaleur se propager dans ses veines.

- Michael : J’en suis ravi…

Elle rit légèrement et l’enlaça. Instantanément, il se raidit, elle s’écarta.

- Sara : Ho pardon..
- Michael : C’est rien… viens là, fit-il avant de l’attirer à nouveau dans ses bras. Tu n’as plus froid ?
- Sara : Non…merci.
- Michael : Je n’ai rien fais, fit-il en riant.

Ho si crois moi…
Tu as fais beaucoup.

- Sara : Si… je ne m’étais jamais sentie aussi bien…
- Michael : Je peux te poser une question, Sara ? Demanda-t-il en se tournant vers elle.
- Sara : Mm…
- Michael : Tu as…je veux dire, tu n’as pas de petit ami ou…
- Sara : Non ! Le coupa-t-elle en écarquillant les yeux. Si cela avait été le cas, tu ne serait pas dans mon lit à l’heure qu’il est.
- Michael : Excuses moi…

Elle poussa un long soupir et se redressa sur un coude. Elle chercha son regard puis, délicatement, elle posa un doigt sur ses lèvres, pour en dessiner les contours.
- Sara : J’ai rompu avec Tom il y a un plus d’un mois.

- Michael : Pourquoi tu as rompu ?
- Sara : C’est compliqué… il travaille avec moi…
- Michael : Il est médecin ? Demanda-t-il en fronçant les sourcils.
- Sara : Oui…
- Michael : Tu as l’air de souffrir à parler de lui… constata-t-il en posant sa main sur sa joue.

Sara baissa les yeux. Il releva son visage avec une douceur infinie et ancra son regard au sien. Son cœur se serra alors qu’il distingua une larme perlait au coin de sa paupière.

- Michael : Sara… il t’a fait du mal ?
- Sara : Je suis fatiguée, Michael… on en reparlera demain, si tu veux bien…
- Michael : D’accord, murmura-t-il, troublé en l’attirant dans ses bras. Endors toi…

Il ferma les yeux à la colère qu’il l’envahissait, imaginant cet homme lui faire du mal. Il repensa alors à son frère, l’informant d’un ancien petit ami qui travailler avec Sara.

- Sara : Bonne nuit, Michael…murmura-t-elle en déposant un baiser dans son cou.
- Michael : Dors Sara, souffla-t-il avant de la serrer plus étroitement contre lui, la berçant tendrement avant de plaquer ses lèvres contre son front. Plus personne ne te fera de mal… je te le promets…

alors ? elle était longue hein Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Mer 4 Fév - 14:27

super j'adore c'est très bien écrit et ils sont si.....si beau !! y a vraiment rien a dire .........si y a une seule chose : j'adore ta fic !!!!








Revenir en haut Aller en bas
MiSa07
Happy Birthday
Happy Birthday
avatar

Féminin
Nombre de messages : 100
Age : 26
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Mer 4 Fév - 15:34

Elle était longue et...GENIALE !!!!!!!!!!!!!!!!!! Comme toujours !!!
Vraiment super !!! MERCI !!!!!!!!
Passage préféré :
Citation :
- Michael : Tu te sens mieux ? Demanda-t-il dans un murmure.
- Sara : Mm… tu es brûlant.

Si tu savais…
C'est bizarre mais j'ai de plus en plus l'impression que ce Tom va ce prendre une droite !!! Very Happy
J'ai trop hâte de lire la suite !!!!
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Mer 4 Fév - 19:08

enfin, il était temps

j'adore mais ça tu le sais

aller pleins de gros bisous maintenant


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Mer 4 Fév - 23:44

oui moi j'adore tous simplement tu fait un travail formidable et l'histoire est très bien trouvé c'est vraiment génial mike et sara sont tous les deux très attachant j'ai hâte !!!!!!!de la suite
Revenir en haut Aller en bas
angie-nina
First Kiss
First Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 577
Age : 27
Localisation : Caché dans sa chambre entrain de baver sur Went Miller
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Ven 6 Fév - 6:12

je viens de ratrapper mon retard

MAIS C SUUUUUUUUUUUUUPEEEEEEEEEEEEEER!!!

J'adore vraiment...tu ecrit tres bien et j'adore l'histoire que tu leur a inventé

un mot : SUUUUUUIIIIIIIIIIIIITTTTTEEEEEEEEEE

Revenir en haut Aller en bas
Angie
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Ven 6 Fév - 14:57

coucou les miss
merci beaucoup pour vos coms;
contente que ça vous plaise
voici la suite
bonne lecture^^

Chapitre 18.

Sara se réveilla et émit un faible soupir d’aise. L’esprit encore ensommeillé, elle se raidit tout à coup en prenant conscience qu’elle n’était pas seule dans son lit. Sa tête reposait sur le torse de Michael tandis que son bras la retenait prisonnière, incapable pour elle de se libérer. Elle baissa le regard et sentit une sensation vertigineuse montait en elle alors qu’elle observa leurs jambes mêlées.

Tandis que les souvenirs de cette nuit s’éclairaient dans son esprit, elle ferma les yeux et tenta de reprendre un rythme cardiaque plus calme.


Michael l’avait gardé dans ses bras jusqu’à ce qu’elle retrouve le sommeil après son horrible cauchemars. Pour la première fois de sa vie, un sentiment de sécurité l’avait alors enveloppé toute entière.

Soudain, Michael se mit à bouger légèrement. Elle redressa la tête, hésitante. Un sourire se dessina sur ses lèvres à la vue de son visage endormis.

Il est magnifique….
Sara ! Non !
J’ai juste envie de toucher son visage…


Doucement, elle leva un bras et posa le bout de son index sur sa joue. Constatant qu’il ne se réveillait pas, elle effleura sa peau douce puis descendit ses doigts sur sa mâchoire où la peau rêche de sa barbe naissante fit un effet immédiat.


Si elle continue, je ne pourrais pas résister longtemps.
Ho Sara…

Il est vraiment magnifique.
Tu te répètes, ma vieille.
C’est la vérité, et toi, je t’ai pas sonné !


Perdue dans sa contemplation, elle sursauta lorsque que la main de Michael se ferma sur son poignet, mettant fin à ses caresses. Écarquillant les yeux, elle voulut rouler sur le côté mais il referma son étreinte.

- Sara : Heu… bonjour, je voulais pas te réveiller, désolée, souffla-t-elle en croisant son regard azur.

- Michael : Salut… tu as bien dormis ? S’inquiéta-t-il en fronçant les sourcils.

Hypnotisée par l’intensité de son regard, elle hocha brièvement la tête, incapable de prononcer le moindre son. Amusé, Michael se mit à bouger la main derrière son dos, traçant des arabesques sur le tissu de son tee-shirt de la jeune femme.

- Sara : Tu peux… me lâcher…, murmura-t-elle en bredouillant. Mon poignet ?

Il lui sourit et d’une humeur taquine, il lui demanda :

- Michael : Tu en as besoin ?

Surprise de sa question, elle plissa les paupières et hocha la tête.

- Michael : Ok… mais après un baiser, murmura-t-il d’une voix rauque.

Sara frissonna légèrement malgré elle et le considéra un instant avant de baiser les yeux vers ses lèvres.


J’en meurs d’envie…
Crois moi mais je déteste les ultimatums.


- Sara : D’accord, répondit-elle avant de se pencher vers son visage.

Michael retint sa respiration et fixa les lèvres entrouvertes de la jeune femme avec l’envie de les capturer. Concentré sur la lenteur dont celles-ci s’approcher des siennes, il fut dans l’impossibilité de réagir. Grognant de frustration, il écarquilla les yeux.

- Michael : Hé !

- Sara : C’est un baiser, Scofield ! Tu n’as pas précisé…

- Michael : Un baiser sur la joue n’est pas un vrai baiser, Sara, se défendit-il tandis qu’elle se mit à rire.

Vivement, elle se dégagea de ses bras. Désabusé, il la suivit du regard tandis qu’elle se dirigea, le sourire aux lèvres vers la salle de bain. Il entendit le cliquetis du verrou et leva les yeux au plafond, exaspéré.

La seconde suivante, il entendit le bruit de l’eau de la douche coulait. Il frappa le matelas du poing et enfouit son visage dans l’oreiller, grognant de frustration.

Une demie heure plus tard, Sara décida de passer son bikini, à la vue de la chaleur étouffante du dehors. Elle passa ensuite un pantacourt noir et son top kaki avant de relever ses cheveux en un chignon désordonné. Satisfaite à l’image que lui renvoyer le miroir de la salle de bain, elle quitta la pièce. Elle découvrit sa chambre vide. Michael devait être descendu à la cuisine, songea-t-elle en se dirigeant vers le lit.

Bon sang, Sara !
Arrête un peu de penser à ton garde du corps


Poussant un long soupir, elle s’installa sur le bord du lit et ne put s’empêcher de prendre l’oreiller où Michael avait reposé la tête. Elle sourit, puis engouffra son visage dans l’oreiller, humant avec délectation l’odeur de Michael.

Dans la cuisine, Michael discutait avec Anna tandis que celle-ci préparait le petit déjeuner des deux jeunes gens. Soudain, ils s’interrompirent à l’arrivée de la jeune femme.

- Anna : Bonjour, Sara ! Bien dormis ? Demanda-t-elle, d’une voix chaleureuse.

- Sara : Bonjour Anna… oui, j’ai bien dormis, et vous ? Demanda-t-elle, légèrement troublée de sentir le regard de Michael dans son dos.

- Anna : J’ai connu de meilleur nuit.


Mm…
Moi aussi, quoi que après les quatre heures du matin,
Ma nuit a été…
Sara !
Heu…oui, c’est bon….


Sara alla s’installer en face de Michael, évitant soigneusement de croiser son regard.


Elle est magnifique…
Je sais, je l’ai déjà dis mais je ne peux pas m’empêcher de la trouver magnifique.


Anna s’approcha près de la jeune femme et déposa son petit déjeuné devant elle.

- Sara : Ho, merci mais je ne prendrais qu’un café, fit-elle en fixant les tartines grillées.

- Anna : Vous devriez un peu manger, Sara. Vous êtes toute maigrichonne.

Sara ouvrit la bouche pour protester mais la referma aussitôt en croisant le regard de Michael.

- Michael : Anna a raison, mange.

Écarquillant les yeux à cet ordre, elle le foudroya du regard.

- Anna : Bon, il faut que je file si je ne veux pas arriver en retard. Amusez vous bien tous les deux. Et encore merci, Michael, vous êtes un ange, lança-t-elle en s’éclipsant rapidement.

Stupéfaite, Sara fixa la porte qu’Anna venait de refermer. Michael avança la main et effleura les doigts de Sara qui sursauta vivement.

- Sara : Qu’est-ce qu’elle veut dire ? Pourquoi elle te remercie et où va-t-elle ?


Elle est trop nerveuse…


- Michael : Sa sœur est à l’hôpital.

- Sara : Ho, s’empourpra-t-elle en baissant le regard.

- Michael : Et elle me remercie car je lui ai assuré que nous arriverons à nous débrouiller tous seuls, ajouta Michael, les yeux brillants de malice.


Quoi ?
Qu’est-ce qu’il veut dire par là ?


- Sara : Pourquoi elle pense que nous avons…

- Michael : Elle est partit deux ou trois jours…

Sara écarquilla les yeux et failli craché sa gorgée de café qu’elle venait de mettre à sa bouche.


Ho mon dieu…
Seule, avec lui


- Sara : J’espère que ce n’est pas trop grave…

- Michael : Je ne sais pas. Tout ce qu’elle m’a dit et que sa sœur a été hospitalisé dans la nuit, informa-t-il en prenant sa main dans la sienne.

Sara baissa les yeux sur la main de Michael qui recouvrit la sienne, puis elle sursauta à la sonnerie stridente du téléphone.

- Michael : Mange, fit-il à son adresse avant de se lever pour prendre l’appel.

Sara fixa sa main, troublée puis écarquilla les yeux aux paroles de Michael qui parlait à son interlocuteur… son père…. Vivement, elle se mit sur ses pieds et fit comprendre à Michael qu’elle ne voulait pas lui parler. Le jeune homme lui sourit, amusé et répondit au gouverneur en soupirant.

- Michael : Oui, monsieur… elle est assez difficile… très bien, non, je suis désolé mais elle dort encore….

Sara le regardait, horrifiée par les paroles qu’il venait de prononcer puis du rire aigu qui s’en suivit. Furieuse, elle posa ses mains sur ses hanches et attendit patiemment qu’il mette fin à sa conversation.


Ho, je crois qu’elle est en colère…
Et je ne peux pas m’empêcher de la trouver encore magnifique.
Même avec ses joues rosies par la colère, elle est à tombée…
Je suis vraiment fou d’elle, faudrait que je me reprenne un peu…


Le sourire aux lèvres, il raccrocha après avoir saluer le gouverneur.

- Sara : Alors comme ça je suis… difficile ! S’écria-t-elle en le foudroyant du regard. Laisse moi te dire, vous dire une chose, Scofield ! Si vous croyez que …

Elle s’interrompit rapidement et poussa un cri de surprise alors qu’il venait de la plaquer contre le mur.

- Sara : Qu’est…qu’est-ce que tu fais ? Demanda-t-elle, le souffle coupé.

- Michael : Tu me tutoies ou tu me vouvoies, mais ne fait pas les deux, Sara, murmura-t-il, tout près de ses lèvres.

Sara déglutit difficilement tandis que son corps vibrait sous la vague de chaleur qui montait en elle.

- Sara : Je… je… tu as dis que j’étais difficile… à mon père et…

- Michael : J’ai dis que l’enquête est difficile, Sara… pas toi, rétorqua-t-il en fixant ses iris noisettes qui étincelaient de désir.

- Sara : Ho…


Et voilà comment se faire passer pour une conne !
Et il sourit…
Je vais craquer, je le sens…


J’ai envie de t’embrasser…
Mais est-ce qu’elle va me laisser faire ?
Elle vaut bien que je m’y risque…
Et puis, qui ne tente rien, n’a rien, non ?

Doucement, il approcha son visage vers le sien et se stoppa avant de remonter son regard de ses lèvres, afin de lire l’autorisation dans ses yeux. Satisfait, il répondit à son léger sourire et scella ses lèvres aux siennes…
Revenir en haut Aller en bas
Angie
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Ven 6 Fév - 14:58

Chapitre 19.

Le sentiment de honte que Sara venait d’éprouver dans la confusion des paroles de Michael s’effaça au contact de ses lèvres. La retenant prisonnière entre ses bras, il pressa sa bouche contre la sienne, étouffant leurs gémissements.



Vaincue, elle répondit à son baiser et fut, une fois de plus surprise par la violence de la passion qui existait entre eux. Ravi, il glissait sa langue entre ses lèvres entrouvertes. La fougue s’empara de tout son être lorsque leurs langues s’enroulèrent autour de l’autre.

Ho mon Dieu…
Elle va me rendre fou.

Fiévreusement, Sara resserra son étreinte et fouilla sa bouche sans réserve. Elle savait qu’elle s’aventurait sur un terrain dangereux en répondant à son baiser fougueux mais les mille sensations que faisait naître Michael en elle, dépassaient sa raison.

Pendant de longues minutes, ils continuèrent à s’embrasser. Puis, la langue de Michael ralentit ses mouvements. Plus doux, plus lent, il savourèrent ensemble ce baiser langoureux.
A bout de souffle, Sara s’écarta de ses lèvres alors qu’il la serra dans ses bras.
Frissonnante par l’émotion puissante qui coulait dans chacune de ses terminaisons nerveuses, elle posa sa tête contre son torse afin de stabiliser son équilibre. Elle ferma les yeux tandis qu’il caressait lentement le bas de son dos.

Perdue dans un espace temporel qui créait ensemble, Sara écoutait silencieusement les battements du cœur du jeune homme qui cognaient dans sa poitrine.

Comment se fait-il que je me sente si bien ?
Avec lui ?

Michæl interrompit ses questions silencieuses en dessinant des arabesques imaginaires dans le dos de la jeune femme. Il aurait put insinuer une main sous son haut, se délecter de la douceur de sa peau mais il voulait prendre son temps malgré le désir qu’il éprouvait pour elle. Un désir considérable, encore inconnu en lui tellement il était vif, fiévreux à en devenir douloureux. Mais il ne voulait pas la brusquer, il devait d’abord gagner sa confiance et surtout, il n’avait pas oublié la crainte qui avait hanté son regard lorsqu’elle avait parlé de Tom… l’ancien petit ami dont-ils devaient parler…

La sonnerie de son portable eut effet de prendre la résolution de mettre un terme à cette étreinte. Michæl poussa un léger soupir et s’écarta de la jeune femme. Leurs regards s’ancrèrent aussitôt l’un à l’autre puis un sourire flotta sur leurs lèvres.

- Michael : Excuse moi, c’est mon frère…, fit-il en jetant un œil sur l’écran de son portable.

Sara hocha légèrement la tête, incapable de prononcer la moindre parole. Michæl déposé un léger baiser sur ses lèvres et lui murmura d’une voix douce :

- Michael : Prends ton petit déjeuner, je n’en ai pas pour longtemps.

Sara acquiesça, troublée par l’intensité de son regard. Elle le suivit des yeux puis une fois seule, elle poussa un long gémissement trop longtemps retenue…

- Michael : Linc, murmura-t-il en décrochant, jetant un œil autour de lui.

- Lincoln : Comment tu vas, p’tit frère ?

Un large sourire se dessina sur ses lèvres à cette question. Il s’avança vers le bassin et s’installa sur une chaise longue, brûlante par les rayons puissants du soleil.

- Michael : Tout va bien. Tu as des nouvelles ?

- Lincoln : Ouai. J’ai appelé Mahone. Il a interrogé presque tout le personnel de l’hôpital où elle travaille, ainsi que son ex petit ami et d’après lui, Tom Kingston n’a pas le profil d’un meurtrier…

- Michael : Qu’est-ce que ça veut dire ? Demanda-t-il, d’une voix légèrement irritée.

- Lincoln : Il n’a rien, Michael. Kingston est certes encore très éprit de Sara mais il donne l’air d’être un gars très bien. D’après lui, il est trop entiché d’elle pour lui faire éprouver une telle souffrance.

- Michael : Ce n’est pas ce que je crois, Linc.

- Lincoln : Comment ça ? Elle t’a dit quelques choses ?

- Michael : Pas encore mais quand j’ai fais référence à son ex, elle n’était plus à l’aise et…

- Lincoln : Mike, le coupa-t-il d’une voix suave. Tu es en train de prendre cette affaire trop à cœur, je me trompe ?

C’est si évident que ça ?

Michæl resta un instant silencieux et poussa un long soupir.

- Lincoln : Michæl ? Tu sais que je mets un point d’honneur dans ce boulot de ne jamais trop s’attacher aux clients ?

- Michael : Ho du calme ! Je n’ai jamais dis ça ! C’est juste que…

Hé merde !
Il fait chier.
Je suis si transparent que ça ?

- Lincoln : D’accord… bon, écoute, logiquement je pourrais être de retour dans quatre jours. Je prendrais le relais et toi, Véro et Lj t’attendent au Panama, ok ?

Je ne pourrais jamais partir au Panama sans qu’elle ne craigne plus rien…
Je ne pourrais pas partir sans elle…
Ho Michael !
Tu es vraiment mordu…

Soudain, le rire de Lincoln le sortit de ses pensées.

- Michael : J’en sais rien, écoutes… je vais essayer de lui parler de ce Tom…

- Lincoln : D’accord, le coup-t-il dans un soupir, résigné. Essaie d’obtenir tout ce que tu peux… enfin, je parle évidement d’informations.

- Michael : Linc !

Michæl roula des yeux aux pouffements de rire de son frère.

- Lincoln : Non, sérieusement, il faut que tu arrives à obtenir des infos, Michael. A défaut, ils ne vont pas se gêner pour boucler l’enquête.

- Michael : Quoi ? Tu plaisantes, j’espère ?

- Lincoln : Malheureusement, non. L’enquêteur chargé de l’enquête demande des comptes à Alexander. Il n’a rien de concret à lui fournir, pas la moindre piste et il ne serait pas impossible qu’il classe l’affaire sans suite, mettant ce drame sur le dos d’un jeune cambrioleur qui a prit peur…

- Michael : Je n’aime pas ça, Lincoln… Sara est en danger et les coups de téléphone qu’elle reçoit ? Ils en sont où ? Demanda-t-il en passant une main sur son front trempé de sueur aux fortes températures et à l’angoisse qu’il éprouvait si jamais Sara était toujours en danger.

- Lincoln : Ils n’ont rien, Michael. Elle ne reçoit encore ?

- Michael : Pas que je sache.

- Lincoln : Ok. Contente toi pour le moment de garder l’œil sur elle et essaie d’en savoir plus.

- Michael : D’accord… répondit-il en soupirant alors que son regard tomba sur celui de la jeune femme qui venait de sortir sur la terrasse.

Sara esquissa un faible sourire à la vue de Michael. Plusieurs mètres les séparaient mais l’intensité de son regard la toucha de plein fouet. Elle s’avança lentement, offrant son visage aux rayons du soleil.

Il fait vraiment beau…
Ho non, Sara…
Enlève toi ça de la tête.

Fronçant les sourcils, elle s’arrêta près de la piscine, évitant de croiser le regard azur qui était planté sur elle. Contemplant l’eau pendant quelques secondes, elle parut hésiter.

Ça me ferait du bien, après tout…
Et j’ai chaud depuis qu’il m’a…embrassé.
Sara !

Michæl discutait toujours avec son frère, où plutôt, répondait par des monosyllabes, trop concentrer sur la vision de la jeune femme. Il la contempla, puis retint sa respiration alors qu’elle commençait à se déshabiller. Lincoln entendit un son guttural mais n’en fit aucune remarque, continuant à narrer sa rencontre avec des fauteurs de troubles à une soirée, quelques années auparavant. D’ailleurs, Michael se demanda en une fraction de seconde, comment en était-il venu de lui parler de cela.

Mon dieu…
Respire, Scofield !

Troublé, il suivit des yeux les vêtements que Sara laissa tomber sur le sol et appréciait les parties de sa peau dénudée. Il poussa un soupir et se frotta le visage d’une main énergique.

La voix de son frère le ramena brutalement à la réalité.

- Lincoln : Bon, je dois y aller. Tu m’appelles si tu as du nouveau.

Michæl acquiesça d’un faible murmure et raccrocha vivement avant de replonger son regard sur le corps merveilleux de la jeune femme. Le teint de sa peau appelait ses lèvres à la goûter, ses mains à la caresser. Un grognement sourd s’échappa de sa gorge malgré lui lorsqu’elle se pencha légèrement en avant et de disparaître dans l’eau.

Bon sang, il faut à tout prix que je me ressaisisse.
Linc a raison…

Malgré l’impression de s’être liquéfié sur place à la vue de ses courbes féminines et terriblement attirantes, Michael se leva et abandonna son portable sur la chaise. Il fit un pas hésitant vers la piscine et inspira profondément avant de relever les manches de sa chemise.

Sara choisit cet instant pour émerger à la surface de l’eau. Un sourire s’étira sur ses lèvres alors qu’elle constata le regard brillant de désir de Michael dans sa direction. Elle fit quelques brasses puis s’accouda sur le rebord du bassin.

- Michael : Elle est bonne ? Se décida-t-il à lui demander après un long échange de regards intenses.

La jeune femme hocha la tête, se mordillant la lèvre inférieure.

Non Sara.
Ne fait pas ça !
J’en ais trop envie.

Michæl s’avança près d’elle et s’accroupit. Elle ferma les paupières au contact de sa main qui vint envelopper sa joue. Elle résista à la vague de désir qui vint la submerger sans préambule puis ouvrit les yeux.

- Sara : Michael…, murmura-t-elle avant de lever la main pour effleurer sa joue.

Elle s’interrompit, troublée par la proximité de son visage qui s’avançait vers le sien. Michael brisa les derniers centimètres avant de sceller ses lèvres aux siennes. Le baiser fut doux mais le manque d’équilibre de Michael à cause de sa position le fit s’écarter de sa bouche. Il se releva tandis qu’un sourire s’étira sur ses lèvres par le petit gémissement de protestation que la jeune femme venait d’émettre.

Ce n’est pas drôle !
Oui mais c’est il t’a bien eu !
C’Est-ce qu’on verra.

Elle a l’air en colère…
Ho non, c’est pas ça du tout, Michael.

Pour la première fois, il découvrit l’espièglerie dans le regard noisette de la jeune femme.

- Sara : Tu peux m’aider, s’il te plait ?

Michæl fronça les sourcils et s’avança vers la main tendue vers lui…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Ven 6 Fév - 19:16

les 2 suites était génial !!!!!!!!!!!!!!!
j'adore la fin avec la piscine Michael va peut être rejoindre Sara ??


super ! je veux la suite

Revenir en haut Aller en bas
MiSa07
Happy Birthday
Happy Birthday
avatar

Féminin
Nombre de messages : 100
Age : 26
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Ven 6 Fév - 21:44

Magnifiques suites !!!!!!!
Citation :
Fiévreusement, Sara resserra son étreinte et fouilla sa bouche sans réserve. Elle savait qu’elle s’aventurait sur un terrain dangereux en répondant à son baiser fougueux mais les mille sensations que faisait naître Michael en elle, dépassaient sa raison.

J'ai hâte de lire la suite !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Sam 7 Fév - 0:31

Citation :
Michael : Ok… mais après un baiser, murmura-t-il d’une voix rauque.
Sara : D’accord, répondit-elle avant de se pencher vers son visage. Michael : Hé !
Sara : C’est un baiser, Scofield ! Tu n’as pas précisé…
Michael : Un baiser sur la joue n’est pas un vrai baiser, Sara, se défendit-il tandis qu’elle se mit à rire.

j'adore super moment


la suite !!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Angie
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Sam 7 Fév - 23:10

coucou les miss
voici la suite, j'espère que vous allez aimé lol!
bonne lecture :study:
et encore merci pour tous vos coms bisou

Chapitre 20.

Lui souriant, Michael agrippa fermement la main tendue vers lui.


Elle est bizarre…
Pourquoi elle me regarde comme ça.


Je ne devrais pas…
Mais c’est trop tard,
Nos mains sont scellées, je ne peux plus faire marche arrière.
Tu assumeras seulement les conséquences !


C’est alors que la jeune femme prit appuie sur ses pieds contre la paroi du bassin et le tira de toute ses forces, l’envoyant dans l’eau.


Je m’en doutais !
Elle va me le payer…

Sara ne put s’empêcher de rire en remarquant l’étonnement sur son visage alors qu’il revint à la surface.

- Michael : Pourquoi tu as fais ça ? Il te suffisait seulement de me le dire que tu avais envie que je te rejoigne, dit-il en se frottant le visage.

- Sara : Je voulais juste…

Ho mon dieu…

Les yeux écarquillés, elle le fixa tandis qu’il ôtait ses vêtements. Très vite, il se retrouva en boxer.

Sara ? Tu es là ?
Ben, dans la piscine…
Avec l’homme le plus sexy que j’ai jamais vu..
Très bien, dans ce cas…
Respire, et court vite.

- Michael : Tu disais ? Demanda-t-il, un sourire sur le coin des lèvres.


Sara ouvrit la bouche puis la referma, incapable de prononcer un son alors que ses yeux étaient rivés sur son torse musclé…

- Michael : Tu as perdu ta langue ?

Instantanément, cette question eut le don de la faire sortir de ses pensées . Alors que son cerveau lui commandait de vite sortir de la piscine, aucun de ses muscles en pouvaient obéir.

Le sourire aux lèvres, il s’approcha de Sara mais au moment où il allait l’encercler de ses bras, elle disparut.
Souple et vive, elle s’écarta et plongea vite vers l’autre bord du bassin.

C’était vraiment une mauvaise idée..

Excellent nageur, Michael la rattrapa rapidement et sentit une onde de désir lui traverser le corps alors qu’il l’attira contre son torse.

- Sara : Michael…

- Michael : Je ne te laisserais pas t’enfuir, murmura-t-il d’une voix rauque et essoufflée dans le creux de son oreille.

En dépit de la température chaude de l’eau, un frisson courut le long du corps de la jeune femme. Elle faiblit et s’abandonna malgré elle à son étreinte. Michael la fit se tourner vers lui. S’accrochant à son cou, Sara réprima un gémissement rauque lorsque sa bouche fondit sur la sienne.

La caresse des lèvres de Michael sur les siennes était d’une sensualité inouïe. Enivrée par la magie de cet instant, elle s’abandonna dans les bras de son compagnon. Le baiser de celui-ci fut d’abord délicat, presque respectueux mais très vite, sa langue se fit plus exigeante. Soulevée de plaisir, elle émit un long gémissement et répondit avec avidité à son baiser passionné.

Ils s’embrassèrent longuement puis Sara s’écarta de ses lèvres lorsque l’eau lui arriva au menton. S’étouffant à moitié et riant en même temps, elle se faufila entre ses bras et se mit à nager jusqu’à l’autre bout du bassin. Michael se mit à rire et la poursuivit. Amusée, Sara riait aux éclats, constatant qu’elle arrivait très bien à s’échapper de lui. Essoufflé, il s’arrêta au milieu du bassin et la contempla, les yeux embués d’un désir puissant qu’il en était presque douloureux.

Jamais il n’avait désiré une femme aussi fort, aussi puissamment que pour cette jeune femme. Ses formes voluptueuses et terriblement féminines étaient une pure torture pour de chastes pensées…

Se rendant compte qu’il ne la poursuivait plus, elle s’accrocha au rebord du bassin et l’observa. Malgré les plusieurs mètres qui les séparer, elle sentit la caresse enivrante sur son corps à l’intensité de son regard. Elle déglutit péniblement et eut pendant un instant, l’envie de sortir de la piscine et de courir se réfugier à l’intérieur mais l’enivrante onde de désir qui l’habitait, l’en dissuada.

Incapable de faire le moindre geste, elle laissa son regard rivé au sien tandis qu’il s’approchait lentement dans sa direction, lui laissant l’occasion de s’enfuir. Mais elle n’en fit rien, pour la plus grande satisfaction du jeune homme.

Michael l’agrippa par la taille et la plaqua contre lui.

Mon dieu, elle me rend dingue…


S’agrippant à son cou, ses jambes allèrent entouré ses hanches. Le souffle court, Michael planta son regard brillant de désir dans le sien, cherchant à comprendre si Sara ne voulait tout simplement pas s’échapper de son étreinte.


Je ne peux plus…
Résister…


- Michael : Sara…

Contre toute attente, elle l’interrompit d’un baiser. Gémissement de plaisir contre les lèvres de la jeune femme, il resserra ses bras autour de sa taille et glissa sa langue entre ses lèvres, tandis qu’un désir irrépressible montait en eux. Fougueusement, leurs langues commencèrent un ballet effréné, entrecoupé par leurs souffles haletants et leurs gémissements. Sans cesser de l’embrasser, Michael remonta sa main vers sa poitrine et la referma sur le galbe d’un sein, qu’il caressa amoureusement avant d’en taquiner délicatement l’extrémité. Cette sensation exquise fit frémir Sara. Désormais, plus rien ne comptait sinon cet homme et les réactions magiques qu’il faisait naître en elle.


Calme toi Mich…
C’est pas le moment…
Du moins, pas dans cette piscine…
Quoi que ce serait génial…
Mais… on gardera ce lieu pour plus tard.


Comme si le destin entendait ses pensées, son téléphone portable, qu’il avait posé sur la chaise longue tout à l’heure se mit à sonner. A bout de souffle, Michael cassa le baiser et fixa l’objet, les paupières plissées.


Mon dieu…


- Michael : Il faut que j’aille répondre…, murmura-t-il avant de déposer ses lèvres contre les siennes.

- Sara : D’accord, répondit-elle le souffle court.

Michæl esquissa un faible sourire et s’écarta d’elle à contre cœur. Troublée par l’étreinte fougueuse qu’ils venaient de vivre tous les deux, elle le contempla tandis qu’il sortait de la piscine.


Ôtes ton regard de ce corps, Tancredi !
Ho ça va !
Bon sang, qu’est-ce qui m’arrive ?


Tremblante, elle sortit à son tour et se précipita vers la maison en oubliant ses vêtements.


Il me faut une douche froide.
Quoi que…


Pestant contre son interlocuteur qui s’avérait être Lincoln, il décrocha brusquement.

- Michael : Oui ?

- Lincoln : J’ai oublié de te dire… Véro a reçu un appel de ta chère Wythney.

- Michael : Qu’est-ce qu’elle lui voulait ?

- Lincoln : Elle voulait savoir où tu étais passé…

- Michael : J’espère qu’elle ne lui a rien dit ? Demanda-t-il, les poings serrés.

- Lincoln : Bien sur que non, tu sais très bien que Véro ne l’aime pas du tout… ho désolé.

- Michael : Y’a pas de quoi, Linc… j’ai mis fin à cette … relation, enfin, tu vois.

- Lincoln : Ben il était temps ! Rétorqua-t-il en éclatant de rire.

Énervé, Michael lança un regard vers le bassin.


Où est-elle passée ?


Un sourire étira ses lèvres en repensant à ce qu’il venait de vivre avec Sara. Un instant trop court à son goût, songea-t-il en se perdant dans les émotions qu’il venait de ressentir.


Si ça continue, je vais lui décerner la palme d’or du boulet de l’année.


- Michael : C’est tout ce que tu voulais me dire ?

- Lincoln : Heu… ouai…, répondit-il d’une voix un peu confuse, remarquant l’empressement dans la voix de son frère.

- Michael : Super alors dit à Véro que je l’a remercie. A bientôt, lança-t-il en raccrochant.

Il poussa un long soupir puis s’approcha de ses vêtements trempés qu’il avait jeté sur la pelouse. Il s’abaissa et les ramassa lorsque deux paires de jambes heurtèrent son regard. Le sourire aux lèvres, il laissa les vêtements sur l’herbe et se redressa lentement, prenant le temps de poser son regard brillant de désir sur le corps sublime de Sara…


lol!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Dim 8 Fév - 0:21

Citation :
C’est alors que la jeune femme prit appuie sur ses pieds contre la paroi du bassin et le tira de toute ses forces, l’envoyant dans l’eau.Sara ne put s’empêcher de rire en remarquant l’étonnement sur son visage alors qu’il revint à la surface.
- Michael : Pourquoi tu as fais ça ? Il te suffisait seulement de me le dire que tu avais envie que je te rejoigne , dit-il en se frottant le visage.

ce moment est super trop marrant !!



jadore la petite baignade entre Mike et Sara , foutue téléphone pourquoi il sonne!! ( )la suite !


super boulot
Revenir en haut Aller en bas
MiSa07
Happy Birthday
Happy Birthday
avatar

Féminin
Nombre de messages : 100
Age : 26
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Dim 8 Fév - 1:28

Trop géniale ta suite !!!! Vraiment J'ADORE !!!!!!!!!!!!!!! Merci !!!
Moi c'est celui là mon passage préféré :
Citation :
Sara : Je voulais juste…
Ho mon dieu…
Les yeux écarquillés, elle le fixa tandis qu’il ôtait ses vêtements. Très vite, il se retrouva en boxer.

Pauvre Sara qui trouve même plus ses mots en voyant Michael !!! Very Happy (en même temps c'est compréhensible Razz )
trop géniale !!!!!
J'ai trop hâte de lire la suite !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Dim 8 Fév - 12:50

alors je suis pour que le téléphone n'est plus de batterie ou bien qu'il n'y ai plus de réseaux ou bien que le boulet arrête tout simplement de les interrompre

aller du MISA bien comme tu sais le faire


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Dim 8 Fév - 15:29

oui MISA POWAAAAAAAAAAAHH !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Mar 10 Fév - 19:03

Suite !!!!!

STP!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Angie
L'émeute
L'émeute
avatar

Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 25/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Jeu 12 Fév - 19:03

coucou mes chéries
merci beaucoup pour vos coms, je vous poste la suite
j'espère que ça vous plaira lol! bonne lecture Very Happy


Chapitre 21.


Le désir battant en lui, Michael ancra son regard au sien et ressentit une douleur vive dans la poitrine, constatant que la colère ombrait les iris noisettes de la jeune femme.

Qu’est-ce qu’elle a ?
Pourquoi est-elle si furieuse….
Ou alors, le chlore de la piscine m’est monté à la tête…


- Michael : Sara…

- Sara : Comment s’appelle ton frère ? Demanda-t-elle d’une voix qui trahissait la déception.


Ho c’est pas vrai…


Sara le foudroya du regard alors qu’il ferma brièvement les paupières.


Et dire que j’ai bien failli me faire avoir !


- Michael : C’est pas ce que tu crois, Sara…

- Sara : Ha, alors explique moi ! Rétorqua-t-elle en posant les poings sur ses hanches.


Michael, je ne crois pas que c’est le moment de penser à ça !


Il releva le visage, embrassant le corps de la jeune femme du regard et se reprit aussitôt à l’expression de son visage.

- Michael : Lincoln est mon frère, répondit-il dans un soupir.


Quoi ? Que ? Ok…
Respire, Sara…
Au moins, il n’a pas l’air dangereux…
Enfin, pas dans le sens ou il me tuerait une fois que je suis endormie.


- Michael : Je… je suis désolé si je ne te l’ai pas dis mais…

- Sara : Qui es-tu, au juste ? Pourquoi as-tu donné un faux nom ?

- Michael : Un faux nom ? Répéta-t-il, les yeux écarquillés. Je n’ai pas donné de faux nom, Sara. Je m’appelle bien Michael Scofield. J’ai gardé le nom de ma mère, Linc lui a le nom de notre père.

Sara secoua la tête, peu convaincue par ses paroles.

- Sara : Bien sur ! Je vais appeler mon père dans ce cas, et lui demander si ce que tu dis es correct ! Il devrait le savoir vu qu’il enquête sur toutes les personnes qu’il engage pour ma sécurité, à moins qu’il est confiance au grand Burrows !

- Michael : Sara ! Protesta-t-il en la retenant par le bras, l’empêchant de partir. Ok, je vais tout te raconter, mais ne mêle pas ton père…

- Sara : Ne pas mêler mon père à ça ? Hurla-t-elle en essayant de se dégager. Lâche moi !

Michael referma son emprise, ne voulant pas la laisser partir sans qu’elle comprenne les raisons de sa présence.

- Michael : Sara, calme toi ! Je ne te ferais aucun mal ! Mon frère m’a demandé si je pouvais le remplacer jusqu’à son retour ! Ton père a insisté pour qu’il prenne en charge ta sécurité. Linc ne pouvait pas refuser, et il m’a donc appelé…

- Sara : Tu… tu n’es pas garde du corps ? Demanda-t-elle en bredouillant, légèrement abasourdie par ce qu’il venait de lui apprendre.

- Michael : Non, je ne suis pas garde du corps mais je connais par expérience le métier… je t’assure. Il ne t’arrivera rien…pas le temps que je resterais avec toi.

La jeune femme resta silencieuse un instant et s’avoua intérieurement que ce n’était pas si grave. Du moins à ses yeux, mais si son père venait à le découvrir, Lincoln Burrows pourrait bien être à la recherche d’un nouvel emploi…

- Michael : Je suis vraiment désolé, je ne voulais pas te mentir, Sara…

Troublée, elle leva le visage vers lui et esquissa un faible sourire. Soulagé, Michael laissa échappé un faible soupir de ses lèvres et l’attira contre lui.

- Michael : Je me sens bien avec toi, murmura-t-il en enfouissant son visage dans son cou.

Sara ferma les yeux mais sourit alors qu’une idée lui passa par la tête.


Il m’a tout de même laisser croire qu’il était garde du corps.


Lentement, elle posa ses mains sur ses épaules et s’abandonna à sa douce étreinte. Sentant le désir l’envahir, il sortit son visage de son cou et chercha ses lèvres après un bref regard dans ses yeux noisettes. Satisfait de la réponse positive qu‘il y lut, il happa ses lèvres des siennes et l’embrassa lentement, savourant les petits soupirs et gémissements de la jeune femme. Puis, son baiser s’approfondit, déchainant leurs langues dans une danse des plus frénétiquement sensuelle. Éperdu dans un brouillard de désir intense, il sentit perdre pied… puis, le vide sur sa bouche, dans ses bras le fit reprendre ses esprits.

Étouffant un fou rire, Sara s’accroupit au bord du bassin et le gratifia d’un sourire moqueur, satisfaite de l’avoir envoyer dans l’eau pour la seconde fois. Indécis, Michael nagea jusqu’au bord et essaya d’attraper sa cheville pour la mettre à l’eau mais la jeune femme lui échappa.

- Michael : Sara !


Elle t’a eu en beauté, là !
Ho toi, boucle là !
Cette fois, elle ne va pas s’en sortir comme ça !


Hésitant entre l’irritation et l’attirance inouïe qu’il éprouvait à l’encontre de la jeune femme, il sortit de la piscine et s’élança à sa poursuite.

- Michael : Sara ?

La jeune femme referma à clé la porte de la salle de bain, le sourire aux lèvres en entendant les appels de Michael qui s’approchaient dangereusement. Elle se rua dans la cabine de douche et fit couler l’eau froide afin de chasser les images sensuelles de leurs corps enlacés qui hantaient son esprit.


Bon sang, Sara !
Cet homme est un imposteur !
Oui, mais trop sexy…
Pas ma faute si il me fait cet effet !


Alors qu’elle essayait tant bien que mal d’ignorer l’envie qu’elle avait d’aller le retrouver, elle rejeta la tête en arrière, offrant son visage au jet puissant de la douche. A cet instant, Michael pénétra dans la salle de bain, satisfait qu’elle est omis de vérifier le verrou de la porte attenant à sa chambre. Il hésita un court instant à la vue de la silhouette de la jeune femme, toujours vêtue de son bikini qu’il rêvait de lui arracher, puis s’avança vers la cabine de douche dans un brusque élan.

Sara se tourna, horrifiée et poussa un cri de frayeur alors qu’elle recula brusquement en se protégeant le visage de ses bras. Bouleversé de lui avoir fait aussi peur, il resta un instant indécis et s’approcha prudemment d’elle.

- Michael : Sara… excuse moi, je ne voulais pas te faire peur…

- Sara : Sors d’ici tout de suite, Scofield ! Hurla-t-elle avant de lâcher un soupir de soulagement, prenant conscience que ce n’était que lui.

Michael pouffa de rire discrètement puis essaya de s’approcher d’elle. Pestant intérieurement, elle posa ses mains sur son torse pour le repousser mais, bien plus fort qu’elle, Sara sentit sa force mise à néant.


Il est fou…
Fou de toi, c’est un fait.
Regarde comment ses yeux brillent de désir pour toi, ma grande.
Non, je ne regarderais pas.
Tu devrais…


Tentée de découvrir l’expression de son visage et son regard, elle leva le visage vers le sien et tomba dans la profondeur de ses iris azurs. Elle ouvrit la bouche pour lui demander de sortir de la pièce, mais n’en fut incapable alors qu’il l’attira contre son corps.


Elle est si magnifique…
J’ai l’impression que nos corps ont été crées pour ne faire plus qu’un.


Silencieusement, Michael fit glisser ses mains dans son dos, lui procurant un frisson électrisant chacune de ses terminaisons nerveuses.

- Sara : Il faut que tu sortes…, murmura-t-elle d’une voix troublée sans quitter l’intensité de son regard.

- Michael : Non, répondit-il doucement.

- Sara : Tu… on ne peux pas, Michael…

- Michael : Pourquoi ?

- Sara : Je ne sais rien de toi…, rétorqua la jeune femme d’une voix tout aussi bouleversée.

- Michael : Je n’ai rien à te cacher… demande moi tout ce que tu veux…

Elle fronça légèrement les sourcils puis avala sa salive difficilement. La gorge nouée, elle chercha la première question à lui poser mais ses sens mis à feu sous les caresses de ses mains expertes sur sa peau brouillait complètement sa capacité de réfléchir. Seule la capacité de sentir ses doigts sur sa peau restait intacte, trop intacte, pensa-t-elle.

Michael esquissa un léger sourire satisfait alors qu’elle se mordait la lèvre.

- Michael : Je te dirais tout ce que tu souhaites savoir sur moi, Sara, murmura-t-il, le souffle court.


Elle a perdu sa langue ?
Faudrait peut être que…

Alors qu’il inclina la tête vers la sienne pour effleurer ses lèvres, Sara laissa échapper un long soupir d’aise et enroula ses bras autour de son cou. Le regard noyait dans le sien, Michael lui sourit et posa sa bouche avide de la sienne sur ses lèvres qu’elle entrouvrit aussitôt, réduisant à néant ses questions….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Jeu 12 Fév - 21:01

j'adore la suite !
Citation :
- Sara : Il faut que tu sortes…, murmura-t-elle d’une voix troublée sans quitter l’intensité de son regard.

- Michael : Non, répondit-il doucement.

- Sara : Tu… on ne peux pas, Michael…

- Michael : Pourquoi ?

- Sara : Je ne sais rien de toi…, rétorqua la jeune femme d’une voix tout aussi bouleversée.

- Michael : Je n’ai rien à te cacher… demande moi tout ce que tu veux…
génial le moment !!

j'ai vraiment aimé !!!! Very Happy Very Happy michael et sara vont enfin parler d'eux et de leurs vies ??!! cheers cheers

la suite
Revenir en haut Aller en bas
MiSa07
Happy Birthday
Happy Birthday
avatar

Féminin
Nombre de messages : 100
Age : 26
Date d'inscription : 27/12/2008

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Ven 13 Fév - 20:51

Juste MAGNIFIQUE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! MERCI !!!!!!!
Voilà maintenant je suis accro à ta fic, enfin non, je suis encore plus accro à ta suite, puisque je l'étais déjà depuis le début... bref... J'ADORE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Citation :
Elle est si magnifique…
J’ai l’impression que nos corps ont été crées pour ne faire plus qu’un.
ça c'est trop beau !!!!!

J'ai trop hâte de lire la suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
audreyscofield
Inhale/ Exhale
Inhale/ Exhale
avatar

Féminin
Nombre de messages : 233
Age : 29
Localisation : Dans les bras de Michael a bord du bateau
Humeur : Ca dépend des jours lol
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Ven 13 Fév - 22:29

Slt Angie tu postes ta fic ici aussi c'est génial, je la lirai deux fois plus !!!! lol! lol!

J'adoore ta fic, elle est original et ça change du contexte habituel, une chose qui ne change pas (et heureusement) c'est que Michael et Sara sont irrémédiablement attirer l'un par l'autre

J'ai hâte de "voir" comment va évoluer leur relation !!!!!

Vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   Ven 13 Fév - 22:43

audreyscofield a écrit:



J'ai hâte de "voir" comment va évoluer leur relation !!!!!

Vivement la suite

moi aussi j'aimerais bien qu'il parle d'eux de leurs vies et tout pour qu'il se connaissent mieux et que leur relation devienne sérieuse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ange gardien...MAJ LE 12/05/09 CHAP 33.34
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Mon ange gardien
» Médaille St-Antoine-de-Padoue et l'Ange gardien - XVIIème
» Médaille "ND-de-Bon-Secours & l'Ange Gardien" - XIXème
» Médaille St-Joseph et l'Ange Gardien - fin XIXème
» Comment contacter son guide spirituel ou son Ange gardien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MiSa' Story :: WENTWORTH/SARAH & MICHAEL/SARA :: Fanfictions-
Sauter vers: