MiSa' Story


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
AuteurMessage
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Dim 11 Oct - 20:36

Partie 3

Les deux femmes étaient redescendues aux urgences, Sara s’était assurée que Mr Stevens avait finit par avoir son scanner, elle continua de s’occuper des patients avec Clémence et Ethan avant de les libérer et d’aller rejoindre Katie pour le déjeuner

S : ça te dit qu’on aille manger dehors ?

K : si tu veux, mais Michael ne passe pas ?

S : non, il devait aller chez ses employeurs

K : dans ce cas, je serais ravi de déjeuner avec vous mademoiselle

Elles partirent en riant vers la cafétéria, puis une fois leurs salades achetées, elles se rendirent sur le toit de l’hôpital pour profiter de la terrasse aménagée et du soleil encore présent ce jour

K : au fait c’est demain le grand jour

S : oui, j’ai hâte et son ami, Fernando, a l’intention de lui faire une surprise, tu es invitée

K : moi ?

S : oui, il m’a envoyé un sms pour que j’invente un prétexte pour le sortir de chez lui, pendant ce temps il va préparer l’appartement pour faire une petite fête

K : c’est gentil

S : oui et j’espère que ça va lui faire plaisir

K : il n’y a pas de raisons que ça ne soit pas le cas

S : oui

Elles continuèrent de déjeuner et de papoter, puis Sara partit vers son université, Katie fit un bout de chemin avec elle avant de rentrer.

De son côté Michael continuait de noter tout ce dont il allait avoir besoin pour mettre en œuvre son projet


Je ne pensais pas que ça pouvait prendre plus de temps que de dessiner les ébauches des murs et de l’intérieur
D’un autre côté, j’ai le temps de fignoler tout ça, ce n’est pas pour maintenant
Et d’ici là j’aurai réunit tout ce qui pourra mettre utile dans cette démarche


Il rangea les ouvrages qu’il avait sortit avant d’enrouler ses plans et de ranger ses notes, puis il retourna voir Mr Williams

M : je vais y aller

Mr W : vous avez trouvé tout ce qui vous fallait ?

M : oui merci…...je ne pensais pas que ça prenait autant de temps

Mr W : c’est sûr que si vous faites tout de A à Z ça prend plus de temps, c’est pour ça qu’en général on a tous un domaine d’application propre et qu’après on se regroupe

M : ouais, merci en tout cas

Mr W : de rien, si vous avez besoin n’hésitez pas

M : ok

Ils se saluèrent et Michael partit chez lui rejoindre Donald qui s’était endormit dans leur chambre, mais sous le lit, sachant qu’il n’avait pas le droit d’y monter sans autorisation.

***********************


Comme convenu vers 17h, Michael attendait Sara sur le parking de l’université, Donald était assis sur son train arrière à guetter la sortie des étudiants pendant que le jeune homme se trouvait à l’intérieur de la voiture, mais la portière ouverte

M : tu sais ça ne va pas la faire arriver plus vite

Donald le regarda avant de reporter son attention sur les portes, Michael secoua la tête, amusé

On dirait que ça fait une éternité qu’il ne l’a pas vu…il est pressé

Dix minutes s’étaient écoulées quand il se redressa prêt à courir, mais il fut interrompu dans son initiative par Michael qui lui attrapa le collier

M : attends un peu, il y a trop de monde

Effectivement un amas d’étudiants venait de sortir et voir un rottweiler accourir dans leur direction n’était pas très rassurant pour ceux qui ne le connaissaient pas, puis dès que Sara fut plus près et que moins de personnes étaient présentes à ses alentours, il le laissa partir, et c’est donc un Donald joyeux et foufou qui se mit à filer vers sa maitresse

S : tu es heureux de me voir (en caressant sa tête)

Il lui fit la fête et tourna autour d’elle alors qu’elle continuait sa marche en direction de Michael. Ils se firent un grand sourire avant que leurs lèvres ne se rejoignent dans un doux baiser

M : tu m’as manqué

S : toi aussi

M : comment ça c’est passé ?

S : bien, on rentre ?

M : tu ne veux pas aller un peu au parc ?

S : non, j’ai des choses à faire pour demain

M : ok

S : je dois d’abord passer chez mon père récupérer mes dossiers

Ils montèrent dans la voiture et ils prirent le chemin de la demeure paternelle. Il ne leur fallut pas longtemps pour y arriver, les gardes les laissèrent entrer et pendant que Donald gambadait dans le jardin, Sara et Michael montèrent dans la chambre de la jeune femme

M : tu as des devoirs ?

S (rigolant) : pas vraiment, je dois rendre les plannings des internes demain matin à Henri

M : ça va te prendre du temps j’imagine

S : non, c’est moi qui leur ait donné leur affectation, je sais déjà où ils se trouvent

Il l’enlaça par derrière alors qu’elle se trouvait face à son bureau en train de fouiller dans ses papiers

S : Michael tu as une idée derrière la tête

M : pas vraiment à cet endroit là, mais j’ai effectivement une idée

Elle rigola avant de se retourner et de lui faire face

S : je dois finir ça avant

Il jeta un œil sur le bureau

M : tu es très désordonnée

S : non, je sais où tout se trouve, c’est classé, mais sur le bureau

Il desserra son étreinte et prit un tas de feuilles qu’il mit sur un autre tas

S : qu’est-ce que tu fais ?

M : rien

Il se remit face à son amie et c’est avec un grand sourire qu’il la fit asseoir sur le bureau

S : je vois

M : t’es sûre ?

Il écarta ses cuisses pour s’engouffrer entre elles, puis ses mains se posèrent sur ses hanches

S : Mr Scofield nous n’avons pas le temps pour ce que vous avez prévu

M : et moi je pense que si, tu sais depuis la dernière fois dans ton bureau à l’hôpital...

Elle sourit en hochant la tête, elle n’avait pas oublié la fois où elle lui avait quasiment sauté dessus et que ça avait finit sur son bureau

M : ....et bah je rêve de recommencer

S : mais là nous ne sommes pas à l’hôpital

M : je ferais un effort, et puis ça évitera qu’on se fasse surprendre par Katie

Elle rigola au moment où il passa ses mains sous son haut

S : tu comptes vraiment continuer ?

M : oui, tu as l’impression que j’ai pas envie de te faire l’amour, là tout de suite

Elle sourit et sans le lâcher du regard, elle fit glisser sa main vers le bas du jean de son ami

S : en effet

Ils rigolèrent avant qu’elle ne prenne ses lèvres tendrement, Michael intensifia vite la baiser, il déboutonna doucement le jean de son amie avant d’y passer la main, il caressa ensuite son intimité, elle lui mordit la lèvre avant de lui attraper les poignets et lui bloquer dans le dos, il cassa le baiser et la regarda avec une lueur malicieuse

M : ça va être dur sans mes mains

S : elles sont trop baladeuses

M : ça t’ennuie tant que ça ?

Elle rigola avant de les lâcher et de serrer ses cuisses autour de ses hanches, ses bras l’encerclèrent et leurs lèvres se soudèrent une nouvelles fois. Il alla pour lui retirer son haut quand ils entendirent des cris et des aboiements venant de l’extérieur de la maison.
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Dim 11 Oct - 20:36

Partie 4

Michael et Sara se détachèrent rapidement

M : qu’est-ce qu’il se passe ?

Sara le regarda tout aussi étonnée, elle reboutonna son jean avant de descendre du bureau et de se diriger vers la fenêtre

S : ceux sont les gardes

En effet, elle vit 5 des gardes du corps de son père courir après un homme qui semblait ne pas vouloir se faire prendre, la course fut vite interrompue par Donald qui sauta sur l’homme qui se mit à hurler pour que le rottweiler le lâche, mais plus il se débattait et plus le chien s‘énervait et s‘acharnait sur lui. Michael et Sara descendirent rapidement dans le jardin

Garde : désolé Mlle Tancredi (en s’approchant d’elle)

Les 4 autres hommes emmenèrent l’intrus, qui se débattait en les insultant, vers le poste de garde pour appeler la police

S : ce n’est rien. Mais que s’est-il passé ?

Garde : on ne peut rien vous dire, désolé

S (étonnée) : je vous demande pardon !!!

Il vit bien que Sara était loin d’être satisfaite de la réponse qu’il venait de lui donner

Garde : votre père nous a ordonné de nous taire sur tout ce qu’il se passe….

S : sur quoi ?

Garde : ….j’ai des ordres (navré)

Sara regarda Michael avant de reporter son attention sur le garde qui partit rejoindre ses collègues, préférant éviter une altercation avec la fille de son employeur

S : il y a en un qui va m’entendre

Elle partit furieuse vers l’intérieur de la maison et attrapa le téléphone dans le bureau de son père. Donald et Michael la rejoignirent.

Après deux sonneries, elle entendit la voix de son père

Fr : allo

S : c’est quoi cette histoire !!

Fr : quelle histoire mon ange ?

S : tes gardes du corps ne peuvent rien me dire quand un homme entre par effraction dans ta propriété

Fr (inquiet) : où te trouves-tu ?

S : chez toi

Fr (contrarié) : hum

S : papa je veux des explications (ferme)

Fr : tu n’as rien besoin de savoir, et je veux que tu rentres chez Michael

S : attends je ne comprends rien

Elle l’entendit demander à Alex d’appeler ses collègues qui étaient sur place

Fr : je préfèrerais que tu évites de rester à la maison

S : mais pourquoi ?

Fr : Sara, s’il te plait

S : non, je veux savoir

Fr : tu es bornée c’est pas vrai ça

S : alors ?

Fr : il y a quelques temps de ça, j’ai reçu des lettres….

Sara mit sa main devant la bouche, angoissée

Fr : …..pour que je stoppe ma campagne et que je me retire des élections

S : papa..

Fr (l‘interrompant) : Sara, tu vas rentrer avec Michael et tu gardes Donald avec toi. Tu n’as rien à craindre, je m’occupe de tout

S : quels genres de lettres ?

Fr : de l’intimidation, rien de bien méchant

S : tu crois que je vais te croire

Fr (autoritaire) : rentre, tu m’as comprit !!!

Puis il raccrocha, Sara garda le téléphone un instant dans la main avant de raccrocher, Michael s’approcha d’elle et l’encercla

M : qu’est-ce qu’il a ?

S : il a reçu des menaces et il ne veut rien me dire

M : des menaces (tout aussi surprit)

Orlando (Floride)

Fr : alors ?

Alex : mes hommes ont intercepté un gars qui essayait de passer par les grilles côté ouest

Fr : il a fait plus qu’essayé apparemment ?

Alex : oui, mais il a déclenché les alarmes et les détecteurs de présence à cet endroit, il a couru avant de se faire rattraper par le chien de votre fille

Fr : jusqu’à présent, il n’y avait eut que des lettres, maintenant ils essayent de rentrer chez moi

Alex : la maison est surveillée 24 h/24, il y a tout ce qu’il faut en matière de détection et je vais faire augmenter les effectifs sur place

Fr : je ne veux prendre aucuns risques, Sara s’y trouvait

Alex : je peux appeler Jason pour la faire surveiller

Fr : non, si elle s’en rend compte, elle va prendre peur

Alex : c’est un pro, elle ne le remarquera pas et puis elle ne le connait pas

Fr : elle vous a bien vu la fois où vous la suiviez

Alex : je…oui

Fr : non, ils ne s’attaqueront pas à ma fille, c’est à moi qu’ils en veulent

Alex : bien, je vais faire prévenir le FBI pour qu’ils s’occupent du gars que mes hommes ont attrapé et pour qu’ils l’interrogent

Fr : ok, tenez-moi au courant, je veux savoir si c’est un acte isolé ou pas

Chicago

Après cet incident, Sara était remontée dans sa chambre, elle avait prit ce qu’elle était venue chercher plus deux trois bricoles avant de partir avec Michael et Donald pour rentrer chez lui.
En sortant de la propriété, ils virent plusieurs véhicules noirs et des hommes en costumes sombres se charger de l’homme

M : qui c’est d’après toi ?

S : le FBI, je pense….(en le regardant)….mon père ne m’a pas tout dit

M : il veut te protéger (en posant sa main sur sa cuisse)

S : je sais, mais je me fais du souci

Le chemin se fit dans le silence, cet incident les avait perturbés. Quand ils rentrèrent à l’appartement, Donald s’empressa d’aller dans la cuisine, Michael et Sara se rendirent dans le salon

M : je vais aller prendre une douche

S : ok, je me mets à mes plannings (en souriant)

Il l’embrassa avant de monter à l’étage, Donald alla s’allonger près de sa maitresse sur le canapé, elle lui caressa la tête et vit qu’il avait une petite blessure à la lèvre

S : tu t’es fait mal

Elle prit la gueule de son chien entre les mains et regarda de plus près

S : c’est ça de mordre les vilains..(elle lui lâcha la tête)…c’est pas trop grave

Il aboya avant de poser sa tête sur ses genoux, Sara se remit à ses notes.

*********************


Plus tard dans la soirée, après le dîner, Michael était allongé dans leur chambre, il attendait que Sara finisse de prendre sa douche, il jeta un œil à Donald qui était au pied du lit

M : tu sais je suis bien content que tu m’apprécies, parce que je n’aimerai pas finir entre ta mâchoire

Donald le regarda en aboyant, Sara arriva à ce moment là

S : tu comptes faire dodo ici ?

Il se leva avant d’aller lui lécher les jambes, puis il s’asseya sur son train arrière

S : Michael est là, donc…..toi, au dodo dans l’autre chambre (pointant la porte)

Il la regarda, puis Michael avant de se relever et de partir dans la chambre d’ami où il avait élu domicile. Sara s’engouffra sous les draps avant de se blottir contre son ami

S : je suis exténuée

Il lui sourit avant de lui embrasser la tempe

M : je vais te faire un câlin

Elle lui sourit avant de poser sa tête sur son torse, il éteignit la lampe de chevet avant de commencer à caresser le dos de son amie.


oui ça manque de quelque chose à la fin, mais j'y pense pour les suivantes :mdrr: :mdrr: :mdrr:
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Dim 11 Oct - 20:37

Chapitre 90
Partie 1


Le jour venait de se lever, Sara avait bien dormit malgré l’évènement de la veille. Elle essayait de ne pas se faire de soucis pour son père, elle se disait qu’il était sous bonnes mains avec Alex et ses hommes et puis elle comptait bien appelé Bruce dans la journée, lui ne pourrait pas lui mentir, ou du moins lui cacher la vérité.

Aujourd’hui était un jour exceptionnel, un grand sourire apparut sur son visage quand ses yeux s’ouvrirent et que la première chose qu’elle vit, fut le visage de son ami et amant, il dormait encore, elle passa ses doigts sur sa joue, dessina le contour de ses lèvres avant de l’embrasser tendrement. Il bougea un peu avant de se retourner et de se mettre sur le ventre, un bras sous le coussin, Sara se redressa et elle se mit à califourchon sur ses fesses, ses mains se posèrent sur son dos qu’elle caressa amoureusement, elle le vit sourire, alors elle se pencha et lui murmura de la façon la plus sensuelle

S : joyeux anniversaire mon amour

Il ouvrit les yeux avant de se retourner, Sara resta sur lui, assise, il posa ses mains sur ses cuisses

M : comment tu le sais ?

S (avec un sourire malicieux) : Mr Scofield, dois je vous rappeler qu’en tant que médecin, je me dois de connaitre la date de naissance de mes patients

Il rigola avant de se redresser et de passer ses bras autour de son amie

M : j’espère être le seul patient à qui tu le souhaites

S : aller je vais le taquiner ……….il me semble que oui

Ils se regardèrent en souriant avant qu’elle ne se penche et prenne ses lèvres dans un long et langoureux baiser

S : joyeux anniversaire

M : waouh, j’aimerai un baiser comme ça tous les jours
Même si c’est déjà le cas

S (souriant) : accordé

Leurs lèvres se rejoignirent, Michael fit basculer Sara et prit position sur elle, ils continuèrent de s’embrasser avant que le manque d’air les rappelle à l’ordre, elle caressa sa joue tout en gardant leurs regards ancrés l’un à l’autre

S : aujourd’hui tu es autorisé à faire tout ce que tu veux

M (souriant) : hum intéressant…alors je vais commencer par quelque chose de bien agréable

Elle rigola quand elle comprit que la première chose qu’il voulait, c’était elle. Il avait déjà passé ses mains sous son haut et caressait sa poitrine, et sa bouche avait prit d’assaut son cou

S : Michael, je te rappelle que je travaille aujourd’hui

M : oui, mais on a presque une heure devant nous (en continuant d’embrasser son cou)

Elle rigola avant de le pousser un peu pour pouvoir se redresser et retirer son haut

S : 5 minutes de plus (en se mordant la lèvre)

Cette fois ce fut Michael qui se mit à rire, il s’empara de ses lèvres avant de la faire se rallonger. Le baiser était empli de tout l’amour qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre, les mains passaient délicatement sur chaque parcelles de peau, leur faisant éprouver de douces sensations.

Après quelques minutes, un téléphone sonna, ils l’ignorèrent continuant leur baiser, Michael caressait tendrement la poitrine de Sara, alors que sa main à elle se trouvait sur sa nuque qu’elle effleurait du bout des ongles. Mais c’était sans compter sur la persistance du correspondant qui continuait ses appels, ce qui agaça le jeune couple

M : c’est pas vrai !!

J’aurai du penser à éteindre nos portables hier soir

Il fit un sourire désolé à Sara, puis il déposa un léger baiser sur son front avant de se dégager légèrement pour attraper son portable. Il regarda le nom de son correspondant sur l’écran du téléphone

M : Lincoln !!
Pourquoi je ne suis pas étonné

Il rejeta l’appel avant de faire un sourire taquin à Sara

M : à nous deux Dr Tancredi

Ils rigolèrent avant que leurs lèvres ne fusionnent de nouveau. Le baiser était doux, tendre, les deux amis voulaient en profiter, ne pas se presser, faire durer au maximum les préliminaires.
Sa main repartit rapidement vers sa poitrine, il caressa tendrement un sein, puis ses lèvres dévièrent vers l’autre, sa bouche en taquina la pointe, Sara posa sa main sur ses cheveux courts et lui caressa la tête, ses yeux se fermèrent, elle soupira de plaisir.
Il fit ensuite glisser sa main qui alla se déposer sur sa hanche, puis sa bouche abandonna aussi sa poitrine pour aller parsemer son ventre de chauds baisers.

Mais cette fois ce fut le portable de la jeune femme qui sonna, Michael releva la tête interrogatif

M : ne me dit pas qu’il a ton numéro

Sara se pinça la lèvre pour retenir son sourire, Michael laissa sa tête retomber sur la poitrine de son amie qui s’empara de son portable

S : allo

Linc : salut, je vous réveille pas (en rigolant)

S : non, mais on n’est occupé

Linc : ça serait moins drôle, tu ne crois pas ?

Elle caressa la tête de Michael qui avait reprit ses baisers dans son cou

S : demande à ton frère, je pense qu’il a un avis sur la question

Linc : vous étiez en train de faire des cochonneries ?

S : ceux ne sont pas des cochonneries

Michael releva la tête et lui sourit

La pauvre, elle devrait lui raccrocher au nez

Linc : alors quoi ?

S : Lincoln, tu es un vrai boulet

Linc : c’est-ce qui fait mon charme

Elle secoua la tête avant de passer le téléphone à Michael

M : ouais (bougon)

Linc : happy birthday petit frère

M : merci

Linc : ayé t’es un grand maintenant

M : je te signale que je suis majeur depuis un moment (s’asseyant dans le lit)

Linc : oui, mais 25 ans c’est plus de la rigolade, tu deviens un mec responsable

M (rigolant) : si tu le dis…quel âge tu as au fait ?

Linc : c’est bon !!! Pour moi ça ne compte pas

M : ouais
Où elle va ma chérie ?

Sara venait de sortir du lit, elle attrapa son haut qu’elle enfila

M : Sara

Elle lui fit un signe de la main avant de sortir en souriant de la chambre

Linc (moqueur) : ta chérie s’en va ?

M : rigole bien toi

Linc : arrête de faire la gueule, tu vas l’avoir ton gros câlin

M : je ne sais pas trop, t’as cassé l’ambiance

Linc : tu veux que je te dise quelque chose, toi il y a 25 ans, il a fallut que tu te pointes à 5 h du matin, alors ne te plains pas, il est presque 6 h 30, j’aurai pu appeler avant et vous réveiller

M : c’est tellement gentil à toi dans ce cas

Linc : sinon quoi de neuf ?

Michael soupira avant de se laisser glisser contre la tête du lit, il savait que pour ce matin, il n’aurait pas son câlin, bien sûr ça pouvait se faire, mais pas de la façon dont il le voulait, il voulait prendre son temps, savourer chaque secondes, aimer Sara de la meilleure façon, alors il capitula et commença à expliquer vaguement à son frère ce qu’il faisait en ce moment, son travail, ses cours, mais il resta discret sur sa relation avec Sara. Puis Lincoln lui raconta aussi sa vie à New York, il était heureux, tout se passait bien avec Veronica, son travail lui plaisait et ça lui rapportait de l’argent de façons légales.


je sais que vous auriez préféré que le boulet n'entre pas en scène, mais ne vous faites pas de soucis, la journée ne fait que commencer et vous aurez peut être ce que vous voulez :suuuu: :suuuu:

je vous dis à bientôt et merci encore de votre fidélité

bonne soirée et gros
Revenir en haut Aller en bas
Sara59
we're gonna figure this out
we're gonna figure this out
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3795
Age : 31
Localisation : Sous la couette avec Went ou Rob, tout depend de mes envies
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 17 Oct - 18:29

Super d'avor enfin eu la suite je commncer a deseperer, j'espere que tu vas pas nous oublier et vite nous donner une suite
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Mar 20 Oct - 19:57

coucou

merci Sara59 pour ton comm

voilà la dernière suite....j'arrête mes fics
je ne désespère pas d'arriver un jour à les finir, mais je doute qu'il reste encore quelqu'un pour les lire, donc merci à toutes celles qui m'ont suivies et encouragées



Partie 2

Sara était allée voir Donald dans la chambre d’ami, elle lui avait dit bonjour avant de descendre avec lui dans la cuisine, elle lui prépara sa gamelle avant de s’atteler à la préparation de son petit déjeuner ainsi que celui de son ami

Je ne sais pas si je lui offre ses cadeaux maintenant ou si j’attends ce soir
D’un autre côté, il y en a un que j’aurai aimé lui offrir maintenant, mais il a fallut que Lincoln appelle


Elle aperçut Michael qui venait de rentrer dans la cuisine pour la rejoindre, il avait une mine légèrement déçue et elle savait très bien pourquoi, alors elle s’approcha de lui et l’enlaça

S : qu’est-ce que tu veux pour le petit déjeuner mon cœur ?

Il se mit à sourire avant de prendre ses lèvres et de la pousser contre le plan de travail, et sans lui répondre, il la souleva pour la faire asseoir dessus

S : on n’a plus le temps (avec un petit rire)

M (souriant) : et si je fais le souhait d’arrêter le temps ?

Elle rigola avant qu’il ne reprenne ses lèvres, elle le laissa faire sachant qu’ils n’iraient pas plus loin étant donné l’heure et la présence de Donald qui continuait d’engloutir sa gamelle, ignorant totalement le jeune couple.

Elle l’emprisonna avec ses jambes, Michael passa ses mains sur ses fesses et la rapprocha de lui au maximum, puis il força la barrière de ses lèvres et sa langue partit à la rencontre de celle de son amie, elles s’enlacèrent et se repoussèrent inlassablement pendant plusieurs minutes avant que le manque d’air ne se fasse ressentir. Leurs bouches se séparèrent, mais leurs fronts se posèrent l’un contre l’autre, chacun pouvait sentir le souffle de l’autre contre sa peau

S : ce soir, je te promets que tu auras tous les câlins que tu veux (en caressant sa joue)

M : vraiment tous les câlins que je veux ?

Elle se recula légèrement et lui sourit

S : absolument tous

Ils rigolèrent avant de s’embrasser rapidement, puis Sara se laissa glisser du plan de travail, mais Michael ne bougea pas, gardant ses mains de chaque côté de son corps, elle se mit à rire

S : Michael

M (en faisant la moue) : je dois vraiment attendre ce soir ?

S : oui (en retenant un sourire)

M : et si on allait prendre une douche ?

S : je dois être au travail dans ½ h

M : humm

S : mais si tu veux je peux te donner tes autres cadeaux

Elle vit qu’il semblait étonné, alors après l’avoir embrassé, elle le poussa un peu et alla chercher ses cadeaux dans la chambre.
Pendant ce temps, Donald avait enfin finit de manger et il alla réclamer des caresses à Michael qui se fit une joie de lui en faire

Je ne savais même pas qu’elle connaissait ma date d’anniversaire
Je me demande ce qu’elle va m’offrir….peu importe, j’ai déjà le plus beau des cadeaux : elle


Sara revint avec deux enveloppes cachées dans son dos

S : alors gauche ou droite ?

Il la regarda en souriant avant de s’approcher d’elle

S : non dis moi (faisant un pas en arrière)

M : ce que j’ai en face de moi me convient parfaitement

S : aller joue le jeu

M : ok ….

Il posa son index sur son menton qu’il tapota comme s’il réfléchissait, ses yeux se plissèrent

M : …..droite

Sara sourit et lui tendit le contenu de sa main gauche

M : tricheuse (en prenant l’enveloppe)

Elle rigola et attendit, impatiente de voir sa réaction. Michael prenait son temps pour l’ouvrir, son regard fixait celui de Sara

Qu’est-ce que c’est ?

Il lu attentivement et un grand sourire s’afficha sur son visage

M : c’est un pass VIP pour aller voir tous les matchs qu’il y a ce week end à New York

S : oui

Il l’enlaça avant de l’embrasser tendrement

M : c’est génial, en plus c’est le week end des grandes finales

S : ça te plait vraiment ?

M : bien sûr. Je ne suis pas un sportif, mais voir des matchs en direct avec l’ambiance et tout, c’est trop…..waouh

S : j’ai deux autres pass qui complètent celui là et des billets d’avion

Elle vit très bien que Michael n’avait pas trop saisit le fait qu’il y en ait trois

S : toi, ton frère et Fernando

M (déçu) : tu ne viens pas ?

S : je suis de garde ce week end

M : oh (très déçu)

Elle posa sa main sur sa joue qu’elle caressa tendrement

S : vous allez vous amuser entre hommes et pour nous deux, j’ai autre chose de prévu (avec un sourire taquin)

M : intéressant (souriant aussi)

S : mais je ne sais pas si je te le donne maintenant ou si je te fais attendre ce soir

Elle veut me faire mariner….ça ne m’étonne pas

Il la tenait toujours enlacée, alors il essaya d’attraper la seconde enveloppe, mais Sara se tortilla pour l’en empêcher

S : Michael, ça suffit

M : donne la moi

S : ce soir

M : maintenant

Il arriva à l’attraper et il la brandit triomphant

M : je l’ai

S : tricheur (croisant ses bras sur sa poitrine)

Il l’ouvrit et en retira un feuille de papier

Alors là, je vais devoir trouver ce que ça veut dire
C’est quoi ces….c’est un code


Il vit Sara retenir son rire

M : c’est un code ?

Elle hocha positivement la tête

M : ok

S : en fait au début, je voulais juste te le dire de vive voix, et puis finalement j’ai trouvé cette méthode beaucoup plus amusante

M : je risque d’avoir une migraine ce soir (avec un sourire sous entendu)

S : mais bien sûr

Il l’enlaça de nouveau et scella leurs lèvres dans un long et langoureux baiser, puis il caressa sa joue

M : merci ma princesse

S : de rien

Ils s’embrassèrent de nouveau avant de prendre leur petit déjeuner. Michael demanda quelques explications à Sara, elle lui raconta donc comment elle avait obtenu les billets. Dans un premier temps, elle avait appelé Lincoln pour s’assurer que ça plairait bien à Michael, ensuite son père avait obtenu, grâce à son statut, des pass VIP laissant libre accès à tous les matchs, ensuite elle avait mit Sucre dans la confidence. Une fois sûre que tout était bien organisé, elle avait prit les billets d’avion et avait échangé sa garde avec sa collègue, Julie, de façon à qu‘elle puisse penser que le temps sans lui allait passer plus rapidement.
Sucre et Lincoln s’étaient chargés de faire le planning des matchs et bien évidement il était rempli de façon à ne rater aucunes des grandes rencontres.
Après toutes ces explications, ils se préparèrent avant de partir pour le Northwestern.


je sais que c'est pas une fin, mais celle prévue ne vous aurait pas plus...alors mieux vaut que je la laisse ouverte avec peut être une chance que je la finisse avec le happy end qu'elle mérite
Revenir en haut Aller en bas
Sara59
we're gonna figure this out
we're gonna figure this out
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3795
Age : 31
Localisation : Sous la couette avec Went ou Rob, tout depend de mes envies
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Mar 20 Oct - 20:40

Oh non tu me brise le coeur, pourquoi t'arreter moi j'aime bien et je voulais connaitre son autre cadeau.
Je suis trop decue
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Mar 20 Oct - 20:52

Sara59 a écrit:
Oh non tu me brise le coeur, pourquoi t'arreter moi j'aime bien et je voulais connaitre son autre cadeau.
Je suis trop decue

pareil ke sara 59 Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 24 Oct - 14:30

moi j'ai laisser un message sur l'autre fo' mais je suis trés triste aussi , et j'espere qu'un jour tu retrouvera l'inspiration
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Nov - 22:39

bonsoir les filles

bon je n'ai pas vraiment perdue mon inspi, mais plus la motivation à écrire pale pale pale je peux vous donner une suite ce soir et peut être d'autres bientôt (j'ai du stock Wink )
merci de votre soutien





Partie 3

Comme à leur habitude, Michael et Sara s’embrassaient amoureusement sur le parking de l’hôpital, voulant profiter au maximum l’un de l’autre et grappiller encore quelques minutes avant qu‘elle ne doive le laisser pour aller travailler.

En général, quand Katie arrivait, elle souriait en les voyant avant de rentrer dans le grand bâtiment, mais aujourd’hui (comme une autre fois lol! ) elle avait décidé de les taquiner, en plus elle voulait souhaiter son anniversaire à Michael.
Elle le considérait comme un ami, déjà bien avant que Sara ne fasse son overdose elle avait comprit qu’il était celui qui convenait à sa petite sœur, celui qui arriverait à lui rendre le sourire et qu’il ne lui ferait jamais de mal volontairement, elle avait très vite sympathiser avec lui et c‘est donc pour ça qu‘elle frappa contre la vitre de la voiture.
Et c’est toujours avec un grand sourire, qu’elle se mit à hauteur de façon à qu’ils voient son visage rieur.
Les deux amoureux se séparèrent et ne furent pas surprit de voir leur amie leur faire un grand sourire moqueur

K : coucou les tourtereaux

M/S : bonjour Katie

Ils sortirent de la voiture, Michael contourna le véhicule et se mit près de Sara qui faisait la bise à son amie, puis il en fit autant

K : alors beau brun, c’est un jour spécial aujourd’hui

Michael la regarda, puis son regard alla vers Sara qui souriait

K : c’est vrai que c’est une pipelette (en faisant un clin d’œil à Sara)

M : j’espère qu’elle garde certaines choses secrètes (en souriant à Sara)

S : mais oui mon cœur (en passant son bras autour de lui)

K : alors je te souhaite un joyeux anniversaire Michael

M : merci Katie

Elle lui refit un gros bisou sur la joue, puis ils discutèrent un peu avant que les deux femmes ne doivent partir travailler. Un dernier baiser échangé avec sa dulcinée et Michael rentra chez lui rejoindre Donald.

Quand il arriva, le gros chien lui fit la fête, peut être un peu plus que d’habitude du fait qu’il avait une très grosse envie de sortir pour se soulager, ce que Michael comprit très vite en le voyant courir ensuite vers la porte d’entrée.
Alors ils partirent ensemble vers le parc voisin, et pendant leur promenade le jeune homme reçut l’appel de Sucre qui lui souhaita son anniversaire ainsi que de la part de Rita, sa mère, et bien sûr de Mari Cruz.
Ils parlèrent de leur futur week end dans la grosse pomme, et le plus impatient n’était pas celui qu’on pourrait croire, en effet Michael savait qu’aller à New York équivalait à se séparer de Sara l’espace de quelques jours, mais elle avait tout prévu en travaillant ce week end plutôt que le précédent, ce qui leur avait permis d’être ensemble et d‘en profiter pleinement, et puis finalement il allait pouvoir revoir son frère et Véro qu’il n’avait pas vu depuis qu’ils étaient repartis là bas et aussi assister aux nombreux matchs que son ami continuait de lui énumérer, impatient comme un enfant à l’approche de Noël.
Puis après plusieurs minutes à discuter, Sucre du interrompre cette conversation après que son patron lui ait rappelé qu’il devait livrer

Su : je te rappelle avant vendredi

M : ok, bon courage

Su : merci et encore joyeux anniversaire papy

Ils raccrochèrent, Michael continua sa balade avec Donald avant d’aller s’installer dans un coin tranquille avec lui. Ils s’installèrent pour profiter du calme qu’offrait un parc au milieu de la ville.

*********************************


Il était rare que les urgences du Northwestern soit quasiment vide, donc Sara en profita pour monter voir le directeur et lui remettre ce qui lui avait demandé, Julie prit en charge les patients.
Quand le jeune médecin arriva à l’étage administratif, elle se présenta à la secrétaire qui l’annonça avant de lui dire qu’elle pouvait y aller. Sara frappa à la porte et entra dans le vaste bureau

Pope : bonjour Sara (en lui indiquant le fauteuil)

S : bonjour Henri (en prenant place) tenez, je vous ais mis tous les noms des internes de dernière année ainsi que leurs affectations actuelles et passées (en lui donnant ses notes)

Pope : bon travail (en les prenant)

Il commença à lire attentivement une première fois, puis il prit son calepin et nota quelques noms

Pope : à ce que je vois vous leur avez donné leurs affectations selon leurs choix de carrières

S : oui, en général quand on arrive au dernier semestre, on a validé tous les spécialités obligatoires, donc on se concentre plus sur celle qu’on veut exercer une fois diplômé

Pope : ok

S : j’ai aussi fait les affectations selon les désirs des chefs de services, vous m’aviez donné une note qu’ils avaient rempli avec le nombre d’internes qu’ils pouvaient accepter

Pope : vous avez fait ce qu’il fallait, mais là on va devoir faire un choix

Il regarda plus attentivement la feuille que Sara avait remplie

Pope : à ce que je vois il y a 3 internes en chirurgie orthopédique

S : oui, le professeur Hasley voulait trois et non deux internes

Pope : mais deux suffisaient amplement pour couvrir la charge de travail

S : je sais
J’ai pas eut le choix pour tout

Il comprit parfaitement que malgré tout, Sara avait du se plier à ses supérieurs

Pope : ok, donc on va voir lequel des trois je vais faire descendre

S : demander à Marshall, j’ai cru comprendre qu’il avait fait une demande de changement de service

Pope : bien

Ils continuèrent méticuleusement leurs recherches.

************************


Après leur balade Michael et Donald était rentrés à l’appartement, le rottweiler s’était avachit sur le fauteuil à peine la porte franchit

M : tu es déjà fatigué (en rigolant)

Le chien le regarda un instant avant de reposer sa tête sur ses pattes, Michael sourit, puis il alla chercher la seconde enveloppe que Sara lui avait offert. Il s’asseya sur le canapé et relu ce qui était inscrit sur la feuille qu’elle contenait

Alors là, je me demande bien ce que ça veut dire
Elle a voulu faire travailler mon cerveau
Maintenant va falloir que je réfléchisse comme une fille pour deviner ce qu’elle veut me faire deviner


Après une dizaine de minutes, il se releva et monta dans son bureau, et après s’être installé, il commença à noter tous les chiffres sur une feuille et ensuite il entra les résultats sur son ordinateur

On dirait des coordonnées géographiques….je vais voir ce que ça peut donner en pratique

Et moins d’une minute plus tard, une ville sortit de ses calculs : Los Angeles

M : qu’est-ce qu’il y a à Los Angeles ?

Il continua à essayer de déchiffrer les autres chiffres avant de s’attaquer aux lettres.

*************************


Après son entretien avec Henri, Sara était redescendue aux urgences, ses collègues étaient en salle de pause en train de papoter et prenaient un café

Julie : et il m’a dit « c’est une voix qui m’a demandé de le faire »

Infirmière : et donc ?

Julie : j’ai fait appeler le psy de garde après que les chirurgiens soient passés pour le faire admettre

Sara alla s’installer près de Katie, elle lui fit partager la conversation

K : Julie a reçut un patient qui avait avalé une centaine de diamants

S : waouh

Julie : sans doute pour les faire passer en fraude aux USA

Les deux médecins se regardèrent avant de se mettre à rire

Julie : et toi Sara, ça t’es déjà arrivé de recevoir des patients un peu (en tournant son index près de sa tempe) ?

S : oui, mais il y en a surtout un qui m’a marqué. Je venais d’arriver ici et j’avoue que j’étais complètement perdue, je ne savais pas trop quoi dire et avec le recul je suis sûre que c’était une sorte de rite d’initiation (en regardant les infirmières qui rigolaient à ce souvenir)

Sara commença à raconter que son premier patient aux urgences avait avalé des balles de révolver et qu’il se prenait pour un justicier et que sa bouche remplaçait le canon d’une arme, d’où les munitions avalées, et qu’il n’arrêtait pas de sauter sur les brancards et de se cacher un peu partout pour échapper à ses soit disant ennemis.


voilà alors ça vous plait encore :?:

gros
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Nov - 22:40

M erci tink pour cette suite

michael et sara son dans la voiture en train de s'mebrasser et katie arrive ^^mdr

j'adore le souvenir PRISONBREAK que tu fais avec les chiffres et les lettres ^^

michael et degouté d'etre séparer de quelque jours de sara

HATE DE LIRE LA SUITE TU CARTONNES TINK COMME D'HABITUDE
HATE DE LIRE LA SUITE
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
IsLeMMe
...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15247
Age : 33
Humeur : En manque terrible de Michael et Sara Scofield
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Nov - 23:09

Oh Tinkerbel t'es la lool...

Je suis désolée pour l'autre jour sur msn, ma soeur m'avait piqué ma place et pi elle a laisser mon neveu faire pleins de connewies lol et pi quand je suis revenue t'étais plus la sorry...



Revenir en haut Aller en bas
http://misa-story.forumactif.com
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Dim 29 Nov - 18:42

IsLeMMe a écrit:
Oh Tinkerbel t'es la lool...

Je suis désolée pour l'autre jour sur msn, ma soeur m'avait piqué ma place et pi elle a laisser mon neveu faire pleins de connewies lol et pi quand je suis revenue t'étais plus la sorry...

lol! lol! lol! lol! ah ok je comprends mieux les messages que je recevais
ne t'inquiètes pas, ce n'est pas grave


alors hello les miss
bon me voilà de retour avec une autre suite, elle est boff et pas très exitante car en fait avant j'écrivais ensuite je corrigeais et modifiais, mais là je n'ai rien fait de plus que ce qui est écrit depuis quelques mois donc c'est un peu fade

merci encore Sara991 et Hafida


Partie 4

Il était déjà 12h30, Sara était dans son bureau en train de finir de remplir quelques rapports quand elle se souvint qu’elle avait un coup de fil à passer, elle attrapa le combiné et fit le numéro de son correspondant

Voix : allo

S : bonjour Bruce

Bruce : mais c’est ma Schtroumpfette, tu es pressée que je rentre !!!

Il savait pertinemment la raison de l’appel de sa protégée, mais il préférait ne pas lui montrer et jouer sur l’humour

S : oui, mais je t’appelle pour autre chose
Il va essayer de changer de sujet

Bruce : je m’en doute….au fait avec ton père, on a appelé ton chéri pour son anniversaire

S : il a du être surprit

Bruce : plutôt, et ensuite il a demandé à Franck ce qu’il pouvait y avoir à Los Angeles

Sara rigola, apparemment son ami avait trouvé un indice

S : il n’a rien dit ?

Bruce : bien sûr que non, mais je pense que Michael ne va pas mettre longtemps avant de trouver

S : ce n’est pas grave, je voulais juste trouver une autre façon de lui annoncer

Bruce : et je suis sûr que ça doit bien l’amuser

S : hum
J’aimerai être avec lui en ce moment…c’est dingue à quel point j’ai du mal à être loin de lui quelques heures

Bruce : alors quel temps fait-il à Chicago ?

S : très beau, d’ailleurs les températures montent encore

Bruce : ici, il pleut, mais bon ça devrait s’arrêter dans l’après midi

S (souriant à elle-même) : tu crois que je vais oublier pourquoi je t’appelle ?
Il me connait pourtant

Bruce (rigolant) : non, mais au moins j’aurai essayé

S : dis moi ce qu’il se passe, s’il te plait (sur un ton des plus sérieux)

Bruce : ton père ne veut pas te mêler à ça

S : peut être, mais je veux savoir….je m’inquiète
Ce qui aurait été improbable il y a quelques mois

Sara entendit un souffle montrant le dilemme auquel Bruce se livrait et après ce qui parut une éternité….

Bruce : il a reçut plusieurs lettres pour qu’il se retire de la campagne électorale, mais il ne veut pas céder aux menaces, et jusqu’à présent il n’y a pas eut de suites

S : jusqu’à hier

Bruce : c’est aussi ce qu’on a pensé, mais le FBI a interrogé l’homme qui s’est introduit dans la propriété, et ce n’est qu’un délinquant qui n’a rien à voir avec ces lettres, il voulait juste cambrioler la maison

S : il a peut être mentit, les cambrioleurs ne font pas ça en plein jour
Ou bien il est stupide

Bruce : il dit qu’il n’avait pas vu les gardes et qu’il pensait qu’il n’y avait personne la journée

S : c’est un peu louche quand même

Bruce : il y a des fois, Sara, où mieux ne vaut ne pas chercher plus loin, ce n’était qu’une simple tentative de cambriolage et il ne savait même pas à qui appartenait la maison quand il a été interrogé

S : tu me le jures ?

Bruce : oui je te le jure….je te dis ce que le FBI nous a dit

S : d’accord, mais pour les lettres, ils en pensent quoi ?

Bruce : les services secrets viennent de prendre l’affaire en mains

S : ouais (sans pour autant enlever les angoisses dont elle était prise depuis ces révélations)

Bruce : ne t’inquiète pas, si ces personnes avaient voulues mettre leurs menaces à exécution, ça serait déjà fait….c’est sûrement d’autres candidats qui veulent juste l’intimidé

S (souriant) : ils sont mal barrés avec mon père
Il n’est pas prêt de lâcher une telle opportunité

Bruce (rigolant) : oui….aller tu vas arrêter de te faire du souci et tu vas profiter de cette belle journée pour fêter son anniversaire avec ton chéri

Si seulement….
S : j’ai cours cet après midi et ce soir, son ami veut lui faire une petite fête…alors le tête à tête sera pour plus tard

Bruce : vous en aurez plein d’autres anniversaires à fêter

S : oh oui (enthousiaste)

Sara ferma les yeux, rêvassant à leur futur ensemble, un grand sourire apparut sur ses lèvres

Bruce : bon aller, je vais aller rejoindre ton père, il a un discours à préparer

S : ok, je te fais des gros bisous et à papa aussi

Bruce : bisous ma Schtroumpfette. À jeudi

Ils rigolèrent avant de raccrocher et à ce moment là, Katie frappa et entra dans le bureau

Katie : je ne te dérange pas ?

S : non, viens

L’infirmière alla s’asseoir sur le fauteuil face à son amie

K : tu te souviens que tu m’as dit que l’ami de Michael voulait préparer une petite fête

S : oui, je dois lui laisser les clés de l’appartement et sortir Michael une petite heure

K : mais il y aura Donald

S : oui…mince c’est vrai….il ne le connait pas (ennuyée)

K : alors je me suis dit que, comme moi il me connait et que je peux aider un peu, tu me passes les clés et j’attendrai que Fernando, c’est ça ? (Sara hocha la tête)…arrive

S : oui, je pense que c’est une bonne idée. Donald te connait, alors il ne te mordra pas et vous pourrez préparer tranquillement la petite fête surprise

K : et comme je ne savais pas trop quoi lui offrir, je m’occupe du repas, je vais préparer une de mes spécialités

S : comme tu veux…on va appeler Fernando pour lui dire

Sara attrapa le téléphone et composa le numéro de Sucre, ensuite elle lui expliqua ce que Katie avait prévu, le jeune homme fut ravi car il n’avait pas pensé au dîner, seulement à la préparation de sa surprise. Tous les derniers arrangements furent mit en place.

********************************


Michael avait continué ses recherches et il pensait avoir trouvé, mais il ne comprenait pas trop si le résultat de sa recherche était juste. Bien sûr, tout lui semblait clair, il y avait peu de chances qu‘il se soit trompé, pourtant certaines réponses étaient pour lui ambigües, il ne voyait pas trop comment les interpréter.

Il se prépara vite fait et partit pour aller rejoindre Sara pour le déjeuner. Il arriva rapidement au Northwestern, il se décida à entrer et alla directement vers son bureau. Sur le chemin il croisa Katie

Katie (avec un grand sourire) : tiens Michael, que viens-tu faire ici ?

M : comme si tu ne le savais pas

Katie : ohhh, pitié épargne-moi les détails (en se bouchant les oreilles)

Michael la regarda avec des grands yeux, il n’avait pas comprit la tête et la réponse que l’infirmière avait fait, il continua son chemin avant de se retourner subitement

Ohhh!!!!!
M : non mais c’est pas ça !!!!!

Katie explosa de rire avant de reprendre son chemin

Qu’est-ce qu’elle a encore imaginé
Je ne suis pas comme ça
En fait…c’est vrai qu’avec Sara, on a déjà testé son bureau


Un grand sourire illumina son visage à ce souvenir, il frappa à la porte et entra

M : re bonjour ma princesse

S : coucou (avec un magnifique sourire)
Enfin le voilà

Il s’approcha de son amie qui était toujours assise derrière son bureau, et déposa un baiser sur ses cheveux

M : je viens de croiser Katie

S : elle vient de sortir de mon bureau

M (avec un grand sourire) : vous papotiez ? (en s’asseyant sur le bureau)

S : comme toujours (avec un sourire malicieux)

M : rien qui me concerne ?

S : en fait….

Elle vit qu’il avait peur de la réponse, bien évidemment Katie et elle parlaient de Michael, mais rarement sur des choses intimes, Sara était discrète sur ça, mais ça ne l’empêchait pas de dire à quel point elle était amoureuse et qu’il la rendait heureuse

S : ….non, rien sur toi (souriant)

M : ouf, j’ai eut peur …(en posant sa main sur son cœur)….en plus tout à l’heure, elle m’a demandé ce que je venais faire ici, alors je lui ai répondu, comme si elle ne le savait pas, et elle s’est bouchée les oreilles

Sara se mit à rire avant de se lever et d’aller s’engouffrer entre les cuisses de son ami qui était toujours assis sur le bureau

M : non, mais je n’avais pas comprit à quoi elle faisait allusion….enfin tu sais….à cause de la dernière fois ?

S : ah oui ……………(elle afficha un grand sourire) …elle l’avait deviné

M : oui (grimaçant)
Katie doit penser que je suis un obsédé

Sara posa ses mains sur ses joues, leurs regards s’accrochèrent, puis elle approcha son visage de Michael qui l’encercla tendrement

S : je t’aime

M : je t’aime aussi Sara

Leurs lèvres fusionnèrent et comme à chaque fois, des milliers de papillons virevoltèrent dans leurs corps. Leurs langues se rencontrèrent et se caressèrent avec douceur et volupté.
Quand ils se séparèrent, un grand sourire s’étira sur les lèvres

M : je pense qu’on devait partir déjeuner Mlle Tancredi

Sara scruta son regard, elle avait cette sensation qu’effectivement mieux valait ne pas rester dans son bureau, même si ce qui risquait de se passer n’avait rien de désagréable ni de vraiment interdit, mais son corps voulait rester dans les bras rassurants de son ami

S : et si on restait encore un peu ?

Michael caressa ses cheveux, puis le contour de ses lèvres avant d’y déposer un doux baiser

M : même si cette proposition est très intéressante, et tu vas penser que je suis vieux jeu, mais je préfère attendre d’être dans notre lit ce soir, sans personne pour nous interrompre

Sara sourit, même si elle savait que ce soir, ils ne seraient pas seuls avant un bon moment et que les projets de son amant allaient donc être repoussés.
Elle l’embrassa avant de lui murmurer à l’oreille

S : je préfère aussi notre lit, c’est plus confortable….et tu vas devoir te rattraper pour les 2 fois

Elle recula son visage et le regarda avec un léger sourire espiègle

M : 2 fois ?

S : ce matin, ton frère nous a interrompu et maintenant

M : et je rajoute toutes les fois où j’ai eut envie de toi depuis ce matin

Elle rigola avant de déposer un rapide baiser sur ses lèvres, puis sa tête alla se loger dans son cou, elle en huma le délicat parfum. Ils restèrent ainsi quelques minutes avant qu’ils ne se décident à partir déjeuner.


la réponse complète pour le cadeau sera dans la prochaine Cool

à bientôt et GROS BISOUS à toutes
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   

Revenir en haut Aller en bas
 
This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
 Sujets similaires
-
» meeting de landivisieau 29 /08
» Meeting Aérien de Reims 27 & 28 juin (spotter day le 26)
» Meeting DCP Halloween 2009
» [Powhatans] Meeting DCP de Noël 2009 (12 et 13 décembre)
» meeting de troyes "he oui les gros"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MiSa' Story :: WENTWORTH/SARAH & MICHAEL/SARA :: Fanfictions-
Sauter vers: