MiSa' Story


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Sara59
we're gonna figure this out
we're gonna figure this out
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3795
Age : 31
Localisation : Sous la couette avec Went ou Rob, tout depend de mes envies
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Dim 22 Mar - 12:50

Waouh c'est super t'avoir autant de suite mais dommage que tu te soit arreter j'en voulais encore.
J'adore la relation de michael et sara ils sont tout exciter quand il sont dans le meme lit, mais t'en a pas marre de nous faire poireauter ils faut qu'ils se sautent dessus ils en ont trop envie, je veux .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Mar 24 Mar - 17:42

oui a quand la suite ??? parce que besoin du dose moi Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 12:24

coucou les chéries
merci pour vos comms
une nouvelle lectrice merci doudou vini
Sara59 pour le bah................................désolée c'est pas pour maintenant
mike & sara tu es en manque...........pas de soucis je vais poster plein de suites



Chapitre 29
Partie 1


Michael finit par se réveiller à l’entente du son que faisait la personne qui tambourinait à la porte, il se leva et alla ouvrir

M : Sucre
Qu’est-ce qu’il fait là ?

Le jeune portoricain entra dans la chambre

Su : t’en as mis du temps

Il vit Sara qui dormait toujours et regarda Michael et sa tenue

Su (sous entendant) : ouh

M : ce n’est pas ce que tu crois
C’est vrai que ça peut prêter à confusion

Su : et je crois quoi d’après toi ??

Bah vu ton sourire, pas de besoin de déchiffrer
M : on n’a rien fait

Su : c’est pas mes affaires de toutes façons

Ils allèrent dans le petit coin cuisine

Su : je suppose que vous avez passé une bonne journée ?

Oui, même si je sens que Sara ne va pas si bien que ça
M : on est allé au parc, on y est resté un petit moment et ensuite on a été chercher des DVD et des trucs à manger

Su : et …

M : et rien !!!!!
Quel curieux

Su : ok, je n’insiste pas

Michael regarda Sara

Su : c’est marrant la façon dont tu la regardes

M : je tiens beaucoup à elle

Ils prirent un café tout en discutant de la journée de Sucre.

Su : Sara va rester aujourd’hui ?

M : en fait, je ne sais pas ce qu’elle a prévue
J’espère qu’elle va rester

Su : avec Mari Cruz on voulait passer te voir

M : vous pouvez ça ne m’ennuie pas

Su : ok, ça te dit qu’on ramène des jeux pour passer le temps ?

M : pourquoi pas, je te promet de te laisser gagner devant ta fiancée

Su : t’auras pas besoin, je vais t’écraser et sans tricher

Michael se mit à rire

Su : rigole bien. Bon j’y vais vue que tu n’as pas besoin de mon aide (lui faisant un clin d’œil)

M : à tout à l’heure

Su : bye

Puis le jeune homme partit et Michael retourna vers son lit, il se pencha et souleva les mèches de cheveux qui recouvraient le visage de Sara et lui caressa la joue

Elle est vraiment magnifique
J’aimerai passer encore plein de moments comme hier
Je pense qu’elle aussi en a envie même si c’est dur
Elle culpabilise vraiment à cause de cet accident...pourtant je suis persuadé qu’elle a fait ce qu’elle a pu pour sauver ces gens.


Sara bougea un peu

S (avec une voix endormie) : Michael

M : oui

S (ouvrant les yeux) : bonjour

Il se pencha et lui déposa un tendre baiser sur le front, elle encercla son cou

S : viens

M (lui souriant) : c’est l’heure de se lever Mlle Tancredi

S : non c’est le jour de la grasse matinée
Et je n’ai pas envie de sortir de ce lit

Elle lui lacha le cou et lui fit un grand sourire

M : aller debout

S : non

Il souleva la couette pour l’embêter, mais Sara lui attrapa le bras ce qui le fit basculer. Elle rigola et Michael se redressa

M : ça t’amuse ??
Bah oui elle rigole

S : oui (rigolant)
C’était trop tentant

M : tu as de la chance que je ne peux pas me venger
En plus ça risque de finir autrement

S : ah bon et pourquoi ça (avec un regard taquin)
Il capitule, c’est pas drôle

M : je n’ai pas envie de me faire mal aux côtes
Bah c’est pas si faux que ça

S : ah oui, c’est vrai (déçue)

Il lui sourit, s’engouffra sous la couette et se serra contre son corps

M : ne t’inquiètes pas, dès que je serai en état, je me vengerai

Elle rigola et enfouit son visage dans son cou

S : tu me fais un câlin s’il te plait
J’en ai tellement envie

Il sourit et commença à lui caresser le dos, elle posa sa main sur son bras et en fit autant.
Ils restèrent ainsi quelques minutes, puis Michael s’arrêta

M : est-ce que tu penses que les amis font ça ?

Elle releva la tête

S : non

Elle capta son regard et pendant une minute, ils se regardèrent

Elle a comprit de quoi je voulais parler

Je me sens si bien avec lui…et oui ce n’est pas ce que font des amis, mais on a été plus que ça
J’ai l’impression de jouer avec ses sentiments alors que je sais ce qu’il éprouve.
Mais je ne veux pas…je ne pourrai pas lui donner ce qu’il voudra par la suite


S : je suis désolée Michael

Elle alla pour se lever, mais il la retint

M : ça ne me dérange pas d’être amis comme ça
Je préfère ça que rien

Elle le regarda et vu qu’il était sincère alors elle se rallongea près de lui, il l’encercla et continuèrent leur câlin jusqu’à qu’ils se rendorment.
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 12:25

Partie 2

Ce fut Sara qui se réveilla la première, elle se leva, s’habilla, puis elle se dirigea vers le coin cuisine et prépara un petit déjeuner.
Une fois prêt, elle le posa sur la table basse près du lit et réveilla Michael

S : aller debout

M : humm tu as dit qu’on faisait la grasse matinée

Puis il se retourna et enfouit sa tête dans l’oreiller.
Elle s’asseya sur le rebord du lit et posa sa main sur sa nuque qu’elle chatouilla du bout des doigts

M : tu es une chipie

S : il est midi

Il se releva d’un bond et en croisant son regard

M : je ne te crois pas

Elle lui montra l’heure sur son portable

M : ok, je me lève

Elle rigola.
Après le petit déjeuner, Michael alla dans la salle de bain, mais il mourait d’envie de prendre une bonne douche, car depuis son « accident » il ne pouvait pas faire autrement que d’utiliser le lavabo

M (de la salle de bain) : je peux prendre une douche ??

S : il faut retirer la bande

Elle alla vers la porte

S : je peux entrer ??

M : oui

Elle pénétra dans la pièce et le regarda

M : j’ai de la chance d’avoir mon docteur sous la main

S : n’en prends pas l’habitude

M : pourquoi ça ??

Elle commença à lui ôter la bande

S : parce que je n’ai pas envie de te savoir blesser

M : merci Sara

S : je te la remettrai après, si tu veux

M : d’accord

Génial je vais enfin pouvoir prendre ma douche

Elle sortit et le laissa seul.
Il lui fallut presque ½ h pour se doucher, il profita de ce moment malgré quelques élancements.
Quand il sortit de la salle de bain, Sara avait tout rangé et nettoyé

M : tu aurais du laisser

S : j’avais rien d’autres à faire
Et comme ça je ne pensais pas à toi, nu sous la douche

Il s’approcha d’elle et lui déposa un baiser sur la joue

Elle a les joues rouges, je ne me demande pas pourquoi
M : merci dans ce cas

S : je vais te remettre la bande

M : ok

Il lui tendit et une fois mise

Finalement ça n’a pas été si dur que ça
Bon la situation est moins ambiguë, on a dormit toute la nuit dans les bras l’un de l’autre alors je peux me contrôler


S (sur un ton légèrement moqueur) : j’aurai jamais pensé que tu étais du genre à jouer aux jeux vidéos

M : ah ça..c’est Sucre qui me les a prêté pour passer le temps

S : ah d’accord

M : tu veux y jouer ?? (en souriant)

S : je ne sais pas jouer à ces trucs là

M : c’est facile, c’est comme conduire une vraie voiture

Il lui attrapa la main et l’emmena vers le lit

M : tu vas voir au début moi c’était pareil, mais ensuite tu prends vite le coup de main

Elle rigola en le voyant, on aurait dit un enfant.
Ils s’installèrent et il lui tendit une manette. Après quelques explications, ils commençèrent à jouer.
Ils rigolaient bien et Sara s’en sortait finalement pas si mal que ça

S : tu n’as pas le droit de faire ça

M : si

S : non !! Arrêtes je vais perdre

M : c’est le but du jeu

S : laisse moi gagner

M : ah non

Sara se tourna vers lui et le poussa, Michael s’étala sur le lit

M : tricheuse

Il se releva et lui attrapa la manette des mains

S : donne moi ça !!!

Il rigola et se mit sur les genoux pour pas qu’elle puisse la reprendre.
Ils commencèrent à chahuter tout en rigolant, Sara en profitait car Michael ne pouvait pas trop bouger à cause de ses côtes, elle prit le dessus et se mit à califourchon sur lui

S : maintenant j’ai perdu à cause de tes bêtises

M : mes bêtises !!!! C’est toi qui a commencé

S : quoi !!!

Elle commença à le chatouiller, mais il lui attrapa la jambe et la fit basculer, cette fois ce fut lui qui se trouvait au dessus. Il saisit ses poignets et les ramena au dessus de sa tête.
Il se pencha tout en la gardant prisonnière

M : je n’aurai jamais pensé que tu étais une mauvaise joueuse (dans un murmure)

Il lui fit un baiser sur le front et au moment où il releva son visage, leurs regards s’accrochèrent.


c'est tentant de couper là Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 12:26

Partie 3

Il lâcha ses poignets, mais aucun n’osait bouger et forcer ce qui risquait de se passer

Pourquoi je ne peux pas m’empêcher de penser à elle autrement qu’à une amie

Je devrai le repousser avant qu’il m’embrasse
Je sais qu’il en a envie, ses yeux pétillent


Il faut que je me ressaisisse avant de faire une conner**

Je ne me sens pas capable de le repousser
Mais si on s’embrasse, on va aller plus loin et…


Des larmes firent leurs apparitions au coin de ses yeux.

Non Sara, je ne voulais pas

Un bruit à la porte les fit sortir de leurs pensées

Mer** Sucre

Michael se leva brusquement et alla vers la porte, il jeta un coup d’œil à Sara qui venait de s’enfermer dans la salle de bain.
Il ouvrit la porte à ses invités (boulets :mdrr: :mdrr: :mdrr: )

Su : salut

M : salut Sucre, Mari Cruz

MC : bonjour

M : entrez

Su : Sara est partit ??

M : euh non, elle est dans la salle de bain
Et elle doit pleurer en ce moment

Michael fit la bise à Mari Cruz et posa leurs vestes sur le porte manteaux

M : vous pouvez vous servir si vous avez soif

Su : un truc chaud, il fait froid aujourd’hui (frictionnant ses bras)

Pendant que Sucre alla chercher de quoi se réchauffer, Michael se dirigea vers la salle de bain et entra, ce qui fit sursauter Sara qui avait les yeux légèrement rougis.
Il s’asseya face à elle et posa ses mains sur ses genoux

M : excuse moi

S : ce n’est pas grave

M : j’essaie d’ignorer ce que j‘éprouve pour toi, mais c’est dur

Elle se blottit contre lui

S : je t’assure que je ne veux pas jouer avec tes sentiments

Il lui caressa les cheveux et déposa un baiser dessus

M : je le sais Sara…aller viens Sucre et sa fiancée sont là

S : je vais vous laisser

M : pas question, on va passer le reste de l’après midi tous les quatre entre amis

Il lui fit un doux sourire, lui prit la main et allèrent rejoindre le couple

Su : enfin réveillée

S : hein ?

M : il est passé ce matin et tu dormais encore

Sara rougit, gênée.
Sucre s’approcha et lui fit la bise

Su (à Mari Cruz) : tu ne connais pas Sara, c’est la copine de Michael

M : amie

Michael lui lâcha la main

Su : ouais si tu veux

S : enchantée

MC : moi aussi

Les deux jeunes femmes s’embrassèrent

Su : j’ai fait du chocolat pour tout le monde et (montrant des boites) j’ai pensé à prendre les jeux

Les garçons rigolèrent sous les yeux amusés des filles.
Michael alla chercher les tasses et des choses à grignoter dans le coin cuisine avec Sucre et les filles allèrent s’installer près de la table basse.

Su : on est arrivé au mauvais moment ?

M : non, pourquoi ?

Su : ton lit ressemble à un champ de bataille (souriant)

M : on jouait aux jeux vidéos

Su : ouais (pas convaincu)

M : ne fais pas d’allusions devant Sara s’il te plait

Sucre acquiesa face à la mine sérieuse de son ami.
Puis ils allèrent rejoindre les filles qui avaient installé un monopoly

MC : on a choisit pour vous

Su : tout ce que tu veux ma mie

Il lui déposa un baiser et Michael regarda Sara qui lui sourit

M (à Sucre) : prêt à perdre ??

Su : parle pour toi mon pote

Rires

Une fois le rôle du banquier attribué au tirage au sort et l‘ordre du tour, ils commencèrent la partie.
Tout l’après midi, ils s’amusèrent, évidemment les garçons se chamaillaient pour savoir lequel gagnait, mais la plupart du temps tout le monde rigolait.
Le soir venu, ils avaient décidés d’aller manger au Starbuck. Michael insistait auprès de Sara pour qu’elle vienne. Ils étaient près de sa voiture

M : aller viens s’il te plait

S : je commence tôt demain

M : on ne restera pas tard

Sara ne savait plus quoi trouver comme excuses

M : c’est oui ??

S : oui

Michael la prit dans ses bras

M : aller on y va

Après avoir prévenu son ami, ils y allèrent chacun avec leurs voitures, comme ça chacun pourrait rentrer directement ensuite.

Starbuck

Ils prirent leur commande et allèrent s’installer à une table. Sara se trouvait à côté de Michael.

MC : alors comme ça tu es médecin aux urgences, ce n’est pas trop dur ??

S : ça arrive des fois où les situations sont assez dures à gérer

Michael posa sa main sur la cuisse de Sara en signe de soutien, il alla pour la retirer mais la jeune femme la retint et entrelaçât leurs doigts.
Les filles avaient finit leurs repas, mais les garçons avaient décidés de manger des pâtisseries malgré le repas copieux

Su : c’est trop bon (la bouche pleine)

MC (à Sucre) : comment tu fais pour manger tout ça ?

M : t’as encore rien vu, il peut manger deux fois plus quand il est stressé

Rires

Michael mordit dans son gâteau pendant que Sucre lui faisait des gros yeux.

Su : et toi tu peux parler

Sara profita d’un moment d’inattention de Michael pour lui prendre un bout et le manger

M : t’avais dit que tu n’avais plus faim

Elle lui fit un baiser sur la joue

S : il a l’air trop bon

Sucre se moqua de son ami, mais Mari Cruz lui prit son gâteau aussi

Su : les nanas sont toutes pareilles, elles n’ont plus faim, mais elle mange quand même nos desserts

Il cria au moment où sa fiancée le tapa sur l’épaule.
Une fois finit, ils se saluèrent sur le parking et rentrèrent chacun de leurs côtés.
Sara ramena Michael sur son campus

Campus de Loyola

S : j’ai passé un excellent week end

M : moi aussi. Et il y en aura plein d’autres

S : oui

M : tu veux qu’on déjeune ensemble demain midi ?

S : je ne sais pas

Il se rapprocha et posa sa main sur sa joue

M : tu as mon numéro

Il lui fit un baiser (sur la joue Wink ) et après l’avoir remerciée de l’avoir raccompagné, il rentra.
Sara en fit autant.

voilà la fin du week end Laughing
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 12:26

Chapitre 30
Partie 1


Le lundi matin, Sara se réveilla de bonne humeur. Elle se leva et se prépara pour aller à l’hôpital.
Quand elle arriva, Katie l’intercepta

K : bonjour ma belle

S : bonjour Katie

Elles se firent la bise

K : je me trompe où tu as passé un bon week end ?

S : génial

K : raconte

Sara lui raconta son week end omettant certains détails

S : il est très compréhensif, mais je sais qu’il aimerait qu’on recommence

K : tu ne peux pas lui en vouloir, il t’aime

S : je sais

K : tu lui as tout raconté et..

S : pas tout, tu as complété

K : il le fallait Sara

S : peut être

K : en tout cas, il sait et il comprend que tu ais besoin de temps

S : tu penses qu’un jour je serai heureuse ?

K : oui tu le seras, mais il faut que tu t’en donnes aussi la peine

S : merci Katie

Ensuite elles partirent travailler.

Campus de Loyola

Michael était réveillé, mais il restait dans son lit à penser

Ça faisait longtemps que je n’avais pas passé un si bon week end
Tant qu’elle est avec moi, je me sens bien
On a dormit ensemble et de la savoir contre moi me comble, d’ailleurs les draps portent encore son parfum


Il resta encore un moment, puis il se leva et se prépara.
Il déjeunait quand son téléphone sonna

M : allo

S : bonjour Michael

M : bonjour Sara

S : je voulais savoir si ça tenait toujours pour ce midi ?

Un grand sourire apparut sur son visage

M : d’après toi ??

S : tu pourras venir ou tu as trop mal ?

M : j’ai envie de sortir, donc je te rejoins

S : ok, tu passes vers 13 h

M : d’accord

S : à tout à l’heure

Ils raccrochèrent et à deux endroits différents, deux personnes étaient heureuses.

Le reste de la matinée, Michael la passa à faire des recherches concernant un certain Abbruzi, apparemment c’était le boss de Crabs. Il comptait passer directement par lui pour l’argent que Lincoln devait.

Pour Sara, la matinée se fit à gérer les urgences avec l’aide Dr Parker.

Vers 13 h, Sara alla dans son vestiaire se changer, elle se trouvait en débardeur

Voix : Sara

Elle se retourna surprise

S : Dr Parker

Dr P : Cole

S : vous ne pouvez pas rester ici, c’est le vestiaire des dames (mettant son pull)

Dr P : je sais, mais j’avais envie de vous voir

S (surprise) : et pourquoi ça ??

Dr P : je me demandais si vous accepteriez de dîner avec moi ?

S : c’est gentil, mais je suis assez occupée ces derniers temps

Dr P : ce week end alors ?

S : je ne sais pas, on verra ça plus tard

Dr P : bien sur

Il lui fit un grand sourire charmeur et sortit. Sara resta perplexe

Je sais pas, mais j’ai l’impression qu’il ne va pas en rester là
Toutes les filles lui courent après, pourquoi faut il qu’il vienne me voir ?
On réglera ça, si il insiste trop
Autant être clair


Une fois habillée, elle se retourna et fit tomber son sac qui était posé sur une chaise

S : zut !!!

Elle se baissa pour remettre le contenu à l’intérieur et prit entre ses doigts, le petit flacon qui avait roulé au sol

Je devrai le remettre à sa place
Oui mais ça peut être utile, autant l’avoir sous la main
Et pourquoi ça ?
Oh Sara qu’est-ce qui t’arrive ?


La porte s’ouvrit et Sara cacha très vite le flacon dans son sac

K : il y a quelqu’un pour toi (en lui faisant un clin d’œil complice)

S : il est arrivé ? (en se relevant)

K : je l’ai vu dehors, il attend

S : merci Katie

K : Sara

S : oui (la regardant)

K : ça va ??

S : oui, pourquoi ?

K : comme ça (avec un air inquiet)

S : j’y vais, à demain

Elles se firent la bise et Sara sortit rejoindre Michael
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 12:27

Partie 2

Michael attendait patiemment Sara

Dès qu’on aura finit de déjeuner, je pense aller voir cet Abbruzi
Je vais traiter avec lui, peut être qu’il sera plus tolérant
Mais il se peut aussi que ce soit pire
Je ne veux pas y penser, pour le moment la seule chose qui compte c’est l’heure que je vais passer avec ma Sara
Ma…voilà que je me l’approprie


Il fut sortit de ses pensées par deux bras l’entourant

S : bonjour jeune homme

M (se retournant) : bonjour princesse

Il se pencha et lui fit un tendre baiser sur la joue

S : ça va mieux ?

M : oui

S : tu pourras reprendre les cours bientôt

M : j’ai appelé le doyen, il m’a demandé de revenir mercredi

S : c’est une bonne chose. Tu vas avoir pas mal à rattraper ?

M : non, nos professeurs mettent les cours à disposition sur internet

S : si ils pouvaient faire ça aussi à Northwestern

Rires

M : alors où veux tu aller manger ?

Elle vit le Dr Parker sortir à ce moment là et les regarder.
Elle lâcha Michael



alors là avec de l'imagination, ils ont un manteau et il y a pas l'océan derrière :mdrr: :mdrr: :mdrr:

M : qu’est-ce qu’il y a ??

S (le regardant de nouveau) : rien, on y va

Elle partit vers le parking et se retourna une dernière fois.

Pourquoi il continu de nous observer
Ça me met mal à l’aise


Michael en fit autant et comprit que quelque chose la tourmentait.

Pourquoi est-ce que ce gars la regarde comme ça ?

Dans la voiture

M : où m’emmènes tu ?

S : c’est un secret

M : ok

Elle tourna la tête et sourit en le voyant bouder. Ils arrivèrent à destination ¼ h plus tard

S : on y est

M : chinois ?

S : déçu ?

M : pas du tout, ça va nous changer de la cuisine américaine

Rires

Ils sortirent de la voiture et se dirigèrent vers l’intérieur du petit restaurant.
La serveuse les installa à une table et leur apporta le menu

S : c’est très bon et très copieux, tu verras (avec un grand sourire)

M : ça tombe bien, je meurs de faim
C’est sa présence qui me fait ça

S : moi aussi
Alors que d’habitude, je n’ai pas très faim

Une fois la commande passée, ils discutèrent un peu

M : qui s’était le type de tout à l’heure ?

S : quel type ?

M : celui qui te regardait
D’ailleurs avec un regard qui ne me plais pas

Il l’a remarqué
S : ah…le nouvel urgentiste, pourquoi ?

M : je ne le sens pas
Mais vraiment pas du tout

S (en souriant) : et pourquoi ça ?
Il est jaloux, c’est mignon

M : parce que je n’aime pas la façon dont il te regardait

S : c’est juste un collègue Michael (reprenant son sérieux)

La serveuse arriva avec leurs plats, les interrompant pour le plus grand soulagement de la jeune femme.
Après l’avoir remercié, Sara et Michael commencèrent à manger

S : mon père risque de passer ce soir
À moins qu’il ait oublié, ce qui m’arrangerait

M : chez toi ?

S : oui

M : et tu n’as pas envie de le voir
Vu sa tête, je connais la réponse

S : non. Mais je ne vais pas pouvoir me défiler

M : c’est pour les papiers ?

S : oui…euh..demande lui…est-ce que ça t’ennuie d’être là ??

J’aimerai bien mais
M : ton père ne va pas apprécier ma présence

Ça c’est sur
S : je comprend (déçue)
Je n’aurais pas du lui demander

M : je serai là Sara (lui prenant la main)

S : merci (avec un sourire reconnaissant)

Ils continuèrent de manger tout en discutant des cours de Sara.
Puis une fois finit, ils repartirent, car la jeune femme devait aller à l’université

S : je te dépose chez toi ?

M : non, j’ai un truc à faire

S : quoi ?

M : rien de très important

S : Michael, ne fais pas de bêtises

M : ne t’inquiètes pas

S : quand je t’ai dit ça la dernière fois à l’hôpital, tu te souviens de ce que tu m’as répondu ?

M : oui

S : alors ne me le demande pas

M : je ferais attention, ça te va ??

S : non (sèchement)

M : Sara s’il te plait

S : je te laisse la voiture, tu passeras me prendre ce soir

M : comme ça tu es sure que je vais faire attention ?

Elle le regarda, mais ne répondit pas.
Elle se gara sur le parking de l’université, au moment où elle allait sortir Michael lui prit le poignet

M : bon après midi Sara (en se penchant pour lui faire la bise)

Elle le laissa faire sans lui rendre le baiser et sortit sans un mot, pour se rendre à l’intérieur du grand bâtiment.
Michael souffla un coup et démarra le véhicule.
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 12:27

Chapitre 31
Partie 1


Il était près de 15 h quand Michael arriva dans le quartier Italien de Cicero. Il attendit un peu et une fois sûr d’y trouver qui il cherchait, il sortit du véhicule de Sara et se dirigea vers le restaurant qui se trouvait sur l’autre trottoir.
Une fois à l’intérieur, il scruta la vaste pièce et aperçut deux hommes dont l’un semblait effrayé



À mon avis c’est lui que je cherche

Puis il vit à l’autre bout de la pièce, Crabs et Antonio et deux autres types en train de discuter.
Il s’avança vers l’homme qui venait de se rasseoir à sa table

M : bonjour

Abbruzi (levant la tête) : ouais

M : je suis Michael Scofield

Abbruzi : c’est bien et alors ? (faisant signe à ses hommes de ne pas bouger)

M : je n’aime pas passer par les sous traitants (en regardant Crabs), alors je me suis dit que je devais directement venir voir le boss

Abbruzi : on est en affaire tous les deux ??

M : pas vraiment. C’est avec mon frère Lincoln Burrows

Abbruzi : assied toi petit

Une fois assit, Michael commença à lui expliquer ce qu’il venait faire

Abbruzi : donc ton frère me doit encore du fric et tu veux régler sa dette ?

M : c’est ça. Je vais vous le rendre, mais je veux la certitude que vous le laisserez tranquille ensuite

Abbruzi : pas de problèmes, je suis réglo

M : bien. Dans ce cas, je peux vous donner une partie maintenant et le reste plus tard

Abbruzi : voit ça avec Crabs

Michael comprit qu’il préférait ne pas recevoir l’argent directement, au cas où il serait surveillé

M : je ne veux pas avoir affaire avec lui

Abbruzi : et pourquoi ça ?

M : on va dire que lui et moi, on n’est pas en bon terme

Abbruzi : j’imagine. C’est lui qui t’a fait ça ? (montrant du doigt son torse)

M (surprit) : comment..

Abbruzi (l’interrompant) : ça se voit à ta façon de te tenir

M : ce n’est pas vraiment lui qui me l’a fait

Abbruzi : non, il n’est pas assez fort pour ça

M : ouais (regardant Antonio)

Abbruzi : ok, on va régler ce petit deal entre nous

M : merci

Abbruzi : tu déposes le fric dans le panier à pain et on se revoit bientôt pour le reste

M : d’accord

Abbruzi : c’est moi qui reprendrai contact avec toi

Michael hocha la tête, il posa l’enveloppe et se leva après l’avoir salué.
Une fois retourné à l’intérieur de la voiture, il souffla de soulagement

Je peux enfin respirer
Ce n’était pas si dur que ça
J’espère qu’il n’a pas remarqué à quel point j’avais la trouille
Bon je vais aller voir Linc et lui dire que c’est réglé
Ensuite je vais aller chercher ma Sara


Il démarra et partit en direction de chez son frère. Quand il y arriva, il monta directement dans le petit appartement.
Il frappa et c’est Véronica qui lui ouvrit

V : Michael, je suis contente de te voir

M : moi aussi Véro

Ils s’étreignirent un instant avant que la jeune femme le laisse entrer

M : Linc est là ?

V : non, mais il ne va pas tarder

M : ok

Il s’asseya sur la sofa

V : je te sers à boire ?

M : oui s’il te plait

La jeune femme alla dans la cuisine et revint avec deux verres

M : tu ne devais pas retourner à New York ?

V : bientôt. Avec ton frère, on a décidé de se redonner une chance

M : je suis content pour vous

V : il a promit d’arrêter et.. (s’arrêta) et toi tes études ?

M : ça va

V : tu t’es blessé ? (désignant sa main encore bleutée)

M : euh oui, en aidant Sucre a déménagé un truc

V : j’ai l’air d’être idiote ?

La porte de l’appartement s’ouvrit laissant apparaître Lincoln

L : salut Mike

M : salut

Linc enlaça son frère qui grimaça légèrement

Il va me déplacer une côte

L : quoi de neuf ?

M : pas grand-chose

V : j’y vais (comprenant que les deux frères devaient discuter)

L : ok (l’embrassant)

V (à Michael) : prend soin de toi

M : merci Véro

Après lui avoir fait la bise, la jeune femme partit, laissant les deux frères seuls.

Partie 2

Les deux hommes étaient assis sur le sofa

L : alors tu n’es pas venu pour qu’on parle de la pluie et du beau temps

M : non
Ça c’est clair au moins

L : tu sais, j’ai prit conscience de mes conn**ies

M : mieux vaut tard que jamais
Même si avant, ça aurait été mieux

L : je suis désolé d’avoir été un mauvais frère, mais je suis fier de ce que tu es en train de devenir

M : merci. C’est quand même grâce à toi
Il faut le reconnaître

L (riant) : peut être un peu alors

M : et avec Véro ?

L : elle a décidé de me donner une autre chance, je pense que je vais partir à New York avec elle

M : cette fois, ne gâche pas tout

L : j’en ai pas l’intention

Après un court silence

M : j’ai vu Abbruzi (reprenant son sérieux)

Linc se leva d’un coup ce qui fit sursauter Michael

L : t’as fait quoi ??

M : j’ai été le voir pour qu’il te laisse…

L : ne l’approche plus jamais !!!

M : je lui rends le fric et ensuite tu n’en entendras plus parler

L : ce genre de type ne te lâche pas

M : il m’a promit…

L (l‘interrompant) : tu es si naïf que ça ?

M : non, mais je demanderai une garantie

Linc se frotta la tête

L : comment tu l’as connu ?

M : j’ai été voir l’autre gars….Crabs et vu que j’ai eut du mal à me faire comprendre, je suis allé plus haut

L : tu te rends compte qu’ils auraient pu…

Il regarda son jeune frère

L : il t’a touché ?

M : laisse tomber

L : non, Michael, tu ne joues pas là. Ils peuvent te faire abattre et faire passer pour un accident

M : je sais ce que je fais, Ok !!!!

L : put*** Mike, tu es tombé sur la tête

M : pour une fois, fais moi confiance

L : je ne peux pas, c’est trop dangereux

M : ça tu aurais du y penser le jour où tu as emprunté du fric à la mafia

Michael prit son manteau et sortit en claquant violemment la porte.
Quelques minutes plus tard, Lincoln quitta également son appartement.

Quartier Italien de Cicero

Abbruzi se trouvait dans son restaurant, il était au téléphone quand Lincoln arriva furieux.
Trois hommes se mirent face à lui pour l’empêcher de continuer son chemin, le Parrain leur fit un signe de la main qui leur fit comprendre de le laisser passer

Abbruzi : je fais affaire avec tellement de gens, que quand le petit est passé j’ai pas tout de suite tilté

L : laisse le tranquille

Abbruzi : du calme, Burrows, c’est lui qui est venu me trouver

L : je te rendrai ton fric

Abbruzi : ce n’est pas la peine. Tu peux dire merci à ton frère

L : il t’a tout rendu ?

Abbruzi : quasiment, mais t’en fais pas la dette est effacée

L : ça m’étonnerait

Abbruzi : bon, tu vas être gentil et t’en aller

L : n’approche pas Michael

Abbruzi : on a un business ensemble, c’est pas tes oignons

L : c’est mon frère

Abbruzi : écoute, ne m’oblige pas à faire quelque chose qui briserait la parole que je viens de lui faire

L : si il lui arrive quelque chose, je te tue (pointant son doigt vers lui)

Abbruzi soutint son regard et Lincoln partit. Le Parrain se leva, mit ses lunettes et en sortant

Abbruzi : trouve moi des infos sur le petit



Homme : ok
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 12:28

Chapitre 32
Partie 1


Après être allé voir Lincoln, Michael était repartit à l’université de Northwestern chercher Sara, il attendait sur le parking que ses cours se finissent.

J’espère qu’elle sera de meilleure humeur que quand je l’ai laissée
J’ai l’impression qu’elle se doutait que je n’allais pas me balader
Ah la voilà


La jeune femme arriva, il la vit au loin et un sourire s’afficha sur son visage.
Sara s’avança vers sa voiture

Il est là, au moins il ne s’est pas encore fait passer à tabac
Mais je ne compte pas me montrer compréhensive pour autant, il est inconscient.
Je me trompe peut être, mais je sais que la fois où son frère est venu suite à sa blessure, ce n’était pas un accident et je suis sûre que Michael veut régler ça


Il sortit au moment où elle fut prêt du véhicule

M : ça été tes cours ??
Elle est encore furieuse

S : je suis toujours fâchée contre toi
Qu’est-ce qu’il pense ?

Elle tendit la main pour qu’il lui rende les clés de la voiture

M : ah oui (en l’encerclant) pourquoi ça ?

Il veut m’attendrir, mais c’est raté
S (le repoussant) : tu le sais

M : non (la lâchant)
Si

S : Michael, ne me prend pas pour une imbécile (s’énervant)

M : Sara arrêtes s’il te plait
Je n’aime pas quand on se fâche

Elle le regarda sévèrement et monta dans sa voiture

Elle a un caractère bien trempé, mais je suis raide dingue de cette femme

Il s’installa lui aussi à l’intérieur et Sara démarra. Le court trajet se fit dans le silence, Michael observait Sara du coin de l’œil.

C’est qu’elle est vraiment en colère
Elle tapote le volant nerveusement, elle doit sentir que je l’observe



Il m’agace
Si il continue, je vais le regarder et je ne vais pas pouvoir continuer à lui en vouloir
Je vais me perdre dans ses yeux….
Regarde les voitures devant toi..oui c’est ça…bonne idée


Ils arrivèrent sur le parking du campus

S : tu préfères rentrer chez toi ?

M : non, je t’ai dit que je serai là alors je reste

S : merci Michael

Sara se sentait gênée, elle lui en voulait de lui cacher certaines choses, mais il restait malgré son attitude froide.
Une fois arrivés dans sa chambre, Sara retira son manteau

S : tu veux manger quelque chose ?

M : je n’ai pas faim, merci

La jeune femme alla vers son bureau et alluma son ordinateur pour consulter ses mails

S : fais comme chez toi

Michael la regarda un instant, puis il se décida à aller vers elle.
Il fit pivoter la chaise

S : qu’est-ce que tu fais ?

M : j’en ai assez de te voir faire la tête

S : je ne fais pas la tête

Il lui prit la main et l’obligea à se lever, elle se retrouva face à lui bloquée par la chaise.
Michael noua ses deux bras autour de sa taille

M : tu es sûre ?

Elle ne répondit pas, trop angoissée par cette proximité. Michael le ressentit et la lâcha avant de lui prendre la main et de l’entraîner vers le lit.

Ils s’asseyèrent sur le rebord

M : ok, je vais te raconter, si c’est le seul moyen que tu arrêtes

Elle le regarda

M : quand je me suis retrouvé à l’hôpital suite à une bagarre..en fait, j’étais allé pour voir le gars à qui mon frère devait de l’argent

Elle se rapprocha légèrement et posa sa main entre eux

M : je lui ai rendu une partie en lui disant que le reste, il l’aurait une fois que je serai sûr qu’il laisserait Linc tranquille…il n’a pas trop apprécié

S : il t’a fait ça en signe de leçon ?

M : ce n’était pas vraiment lui, mais peu importe

S : et tu y es retourné cet après midi ?
Je savais que c’était pour faire une bêtise

M : non, je suis allé voir le grand patron
Ce que j’aurai du faire dès le début

S : Michael (inquiète)

Il posa sa main sur celle de Sara

M : ça c’est mieux passé que je le pensais (en souriant)

Sara se leva brusquement en enlevant sa main de son emprise

Il sourit de cette situation !!!
S (en colère) : tu te rends compte que je me suis inquiétée tout l’après midi

Il se leva pour lui faire face

M : pourquoi ?

S : parce que je savais quand on s’est quitté que tu n’allais pas voir ton ami, sinon tu ne me l’aurai pas caché

Elle n’a pas tord
M : j’ai fait attention Sara

S : la dernière fois, ils auraient pu te tuer

M : mais non
Quoique

Il la prit dans ses bras, elle l’encercla et enfouit sa tête dans son cou



Il lui caressa les cheveux un moment avant qu’elle ne relève son visage et rencontre son regard

Pourquoi je me sens si bien quand je suis dans ses bras

Sara se rapprocha un peu plus, elle posa sa main sur la nuque de Michael, leurs lèvres se rapprochaient dangereusement, leurs souffles se mélangeaient, Sara ferma les yeux au moment où leurs bouches allaient se rencontrer.

Quelqu’un frappa à la porte, ils se reculèrent vivement ( :mdrr: :mdrr: :mdrr: )
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 12:29

Partie 2

Sara respira un bon coup et alla ouvrir, Michael resta debout.
Franck entra en faisant signe à ses gardes du corps de l’attendre dehors



Fr : bonsoir Sara

S : bonsoir papa

Elle mit ses bras croisés devant sa poitrine.
Le gouverneur aperçut Michael qui s’était rapproché de sa fille

Fr : vous devez être Michael ?

M : oui

Fr : on s’est déjà rencontré, je me souviens

M : oui
Le soir où tu as giflé ta fille, j’ai pas oublié

Fr (à Sara) : je n’en ai pas pour longtemps

S : tu veux boire quelque chose ?

Fr : je veux bien un scotch

S : d’accord
Ça sera du coca

Franck alla s’asseoir sur la chaise du bureau

Fr : alors jeune homme, que faites vous dans la vie ?

M : j’étudie à Loyola

Fr : dans quelle branche ?

M : le génie civil

Fr : intéressant

M : hum
Il ne veut pas mon casier judiciaire, ça irait plus vite

Fr : quel âge avez-vous ?

Sara revint avec un verre et le tendit à son père

Fr : tu n’as pas de scotch ? (regardant le contenu du verre)

S (sèchement) : pourquoi j’en aurai ?
Je n’aime pas ça

Il posa le verre sur le bureau et prit une enveloppe, dans la poche de sa veste, qu‘il tendit à sa fille

Fr : c’est à ton nom, je ne sais pas ce qu’il y a à l’intérieur de ce coffre

S : maman ne t’en a jamais parlé ?

Fr : vu nos relations, non.

Sara prit l’enveloppe, puis elle alla vers Michael, saisit sa main et partit s’asseoir sur son lit

Fr : alors tes études ??

S : ça se passe bien
De toute façon, tu t’en fiches

Fr : tu sais que la proposition d’Adam tient toujours

Il est dur à comprendre celui là
S : on ne va pas recommencer

Sara se crispa quand son père lui jeta un regard sévère

Fr : alors jeune homme, et vos parents, ils font quoi dans la vie ??

Sara se leva brusquement comprenant que son père était en train de passer un interrogatoire à Michael

S : ça ne te regarde pas !!!

Fr (se levant également) : j’aimerai bien en savoir un peu plus sur celui avec qui tu couches pour une fois



Là ce fut au tour de Michael de se lever voyant le visage décomposé de Sara

M : Sara n’est pas ce genre de filles

Franck le regarda avec méprit, puis il se dirigea vers la porte qu’il ouvrit et une fois dans l’entrebâillement

Fr : c’est-ce que vous croyez (le regardant)

Michael alla pour répliquer, mais les gardes du corps posèrent leurs mains sur leur veste. Le jeune homme lança un regard froid aux deux hommes.
Il ferma la porte violemment ce qui sursauter Sara qui avait les larmes aux yeux

M : Sara

S : je le déteste

Il s’approcha d’elle

M : tu n’es pas comme ça Sara

Elle alla s’allonger sur son lit, se recroquevillant sur elle même

Pourquoi est-ce qu’il a dit ça ?
En plus devant Michael


C’est vraiment une ordure
Dire ça à sa propre fille
Il ne sait rien d’elle


Michael s’asseya sur le rebord et posa sa main sur son dos

M : il a dit ça pour te blesser

S (en larmes) : pourquoi il est comme ça avec moi ? J’ai toujours été la petite fille modèle qu’il voulait

M : je n’en sais rien Sara (caressant son épaule)

Il vit en se penchant qu’elle serrait sa peluche contre sa poitrine

M : tu vas l’étouffer

Sara se retourna et le regarda

S : j’ai besoin d’un câlin

M : viens (en ouvrant ses bras)

Elle se redressa et alla s’engouffrer dans les bras réconfortant de son ami, il la garda contre lui un long moment.
Puis ils s’allongèrent, Michael la gardant toujours serrée contre son corps.
Elle leva les yeux vers lui et passa sa main tendrement sur sa joue, elle le regarda droit dans les yeux puis se redressa.
Alors que Michael allait se lever comprenant ce qu’il allait se produire, leurs lèvres fusionnèrent avant qu’il n’ait pu s’écarter, il s’abandonna rapidement à la sensation qui envahissait son corps tout entier.
Il laissa Sara forcer le barrage de ses lèvres et leurs langues se rencontrèrent instantanément. Sa main partit rejoindre les hanches de la jeune femme qui se retrouva sur le dos, elle passa ses bras autour de son cou, Michael se mit à califourchon sur son corps et se redressa, cassant le baiser.

Elle n’en a pas envie, pourquoi elle fait ça ?
Je ne peux pas profiter de la situation
Pourtant je meurs d’envie de continuer de l’embrasser


Il rouvrit les yeux et rencontra le regard interrogateur de Sara

M (murmurant) : ne lui donne pas raison Sara (se levant du lit)

S : je croyais que c’est-ce que tu voulais (se levant également)

Il lui fit face

M : c’est-ce que je veux…mais ce n’est pas ce que toi tu veux

S (sèchement) : qu’est-ce que tu en sais ?

M : à la façon dont tu m’embrasses

Le regard de Sara prit une couleur plus sombre, Michael prit sa veste, il s’approcha de Sara pour lui faire un baiser sur le front, mais elle tourna la tête furieuse

M : bonne nuit Sara

Puis il sortit avant qu’elle ne se fâche ou pire, ne le gifle comme la dernière fois.
Une fois la porte fermée, il y resta adossé, soufflant d’avoir du lui faire du mal.
Il entendit un bruit sec et comprit qu’elle venait de jeter quelque chose contre la porte.

Sara refoula les larmes qui menaçaient de sortir et alla ramasser sa peluche qui venait de s’écraser contre la porte que Michael venait de franchir.
Elle tourna en rond, cherchant quoi faire pour passer ses nerfs, ses yeux se stoppèrent sur son sac.
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 12:30

Partie 3

Elle le prit et alla se rasseoir en tailleur sur son lit

Avec ça je vais pouvoir me calmer

Elle fouilla à la recherche de ce qu’elle pensait être une porte pour le bien être, elle s’empara du petit flacon, le regarda un instant avant de le poser sur son lit à côté du petit singe, qu’elle avait reposé quelques minutes auparavant

S : ne me regarde pas comme ça !!!
(elle n’est pas barge mais c’est sa conscience qui lui fait penser que le singe la regarde pour la culpabiliser)

Elle le prit brutalement et le cacha sous son oreiller.
Elle fouilla de nouveau dans son sac et prit la seringue et le garrot qui s’y trouvaient également

Je savais bien que ça servirait un jour
De toute façon, je n’ai que ça pour me rendre heureuse quelques instants
Mon père me prend pour une traînée et Michael me repousse


Elle remplit ensuite la seringue avec le liquide clair, puis une fois le garrot placé autour de son bras, elle pointa l’aiguille en direction de sa veine qui portait encore une petite marque de la précédente injection.
Au moment où la pointe transperça la paroi fine de sa peau, elle respira profondément et appuya sur le piston. La morphine se mêla à son sang et chaque battement de son cœur la transportait jusqu’à la moindre parcelle de son corps.
Sara fit basculer sa tête en arrière

C’est dingue ce que ça peut être rapide
Je me sens…comme flotter
C’est vraiment une sensation agréable
Et puis je m’en fous des conséquences
Je n’ai rien à perdre
Michael ne veut même pas de moi


Elle retira le garrot et posa tout sur le sol avant de s’affaler sur son lit et de s’imbiber des bienfaits de la morphine.

Campus de Loyola

Michael était rentré à pied pensant à ce qui venait de se passer

Je n’aurai pas du partir et la laisser seule dans cet état
Oui mais à mon avis, ça aurait éclaté et je me serai prit une gifle
Je ne pouvais pas profiter de la situation, le jour où elle le fera parce qu’elle en a envie, là se sera différent
Pourtant sentir ses lèvres, goûter sa langue ..et son corps contre le mien
Mike, il va te falloir une douche glacée
Mais avant je vais l’appeler pour être sûr qu’elle va bien


Il prit son portable et composa le numéro de Sara

Campus de Northwestern

Sara observait le plafond, quand elle entendit son téléphone sonner. Elle le regarda

Je suis sûre que c’est Michael

Une larme coula le long de sa joue, elle se retourna, reprit sa peluche sous son oreiller et elle la serra très fort contre elle.

À l’autre bout du fil, Michael tomba sur le répondeur, il ne laissa pas de messages sachant qu’elle était furieuse et qu‘elle ne le rappellerait pas.

Appartement Chicago

V : Linc, je pensais que c’était finit tout ça

L : ça l’est, mais il a fallut que Michael s’en mêle

V : tu te rends compte dans quel pétrin tu l’as collé ?

L : je sais Véro, je vais arranger ça

V : comment ?

L : je sais pas encore

V : on va aller voir la police

L : non !!!

V : alors tu vas laisser ton frère se faire descendre

L : ça n’arrivera pas ok !!!!

V : je vais l’appeler

Lincoln n’eut pas le temps de protester que la jeune femme composait déjà le numéro de Michael

Campus de Loyola

Michael se trouvait sous la douche quand son téléphone sonna, il s’enroula vite fait dans une serviette et se précipita pour répondre

M : Sara

V : qui est Sara ?

M : personne
Enfin si, mais ça te regarde pas

V : ton frère m’a dit ce que tu avais fait

M : et alors ?

V : et alors….tu mérites une fessée

M : je n’ai plus 5 ans Véro
Elle a du oublier

V : laisse moi en douter

M : qu’est-ce que tu veux ?

V : tu vas arrêter ce que tu as prévu

M : je vais rendre le reste du fric à ce mec et ensuite on en parle plus

V : …

M (l‘interrompant) : et n’essaie pas de m’en dissuader, j’ai vraiment autre chose à penser
À ma Sara que j’ai blessé par exemple

V : ok, fais attention Michael s’il te plait (anxieuse)

M : ne t’inquiète pas

Ils raccrochèrent et Michael recomposa le numéro de Sara

Toujours son répondeur
Oh il y a des fois, elle m’exaspère


Il raccrocha et finit de prendre sa douche.

bah c'est de la faute d'Audrey , à la base Sara ne devait pas y retoucher maintenant mais en discutant, elle m'a inspirée involontairement
mais vous verrez que ça va avoir un côté bénéfique...enfin peut être pas
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 12:31

Chapitre 33
Partie 1


Le lendemain matin, Sara se réveilla prise par de fortes douleurs abdominales, elle rejoignit la salle de bain à temps et vomit en se tordant de douleurs.
Une fois passé, elle se rinça le visage avant de se laisser tomber au sol, elle se recroquevilla posant son menton sur ses genoux

Ça fait mal….je l’ai bien mérité
C’est un des effets secondaires, mais je ne pensais pas que ça serait à ce point
Oui mais faut dire qu’on ne donne pas autant d’un coup à un patient
J’espère que ces douleurs vont passer
Je ne vais pas pouvoir assurer les urgences dans cet état


Au bout de 10 minutes, elle se releva et prit une douche qui lui fit un bien fou.
Elle se prépara ensuite pour partir au travail.

Quand elle arriva, elle vit le docteur Parker discuter avec une infirmière, elle passa son chemin et rejoignit le vestiaire.

S : bonjour Katie

K : bon…(se retournant) mon Dieu Sara, tu es toute blanche

Pourquoi faut il toujours qu’elle s’inquiète
S : ce n’est rien, j’ai du manger quelque chose qui n’est pas passé
Je commence à être douée aux mensonges

K : tu devrais rentrer chez toi, le Dr Parker peut gérer

S : ça va passer
Enfin j’espère

K : tu t’es disputée avec Michael ?

S (la regarda) : entre autre et mon père n’a rien trouvé de mieux que de…laisse tomber

Sara enfila sa blouse et partit au triage, laissant son amie inquiète.

Elle regarda la liste des patients



Elle alla ensuite voir Clémence et Éthan pour leur confier la charge d’un patient, elle préférait qu’il soit ensemble plutôt que de les avoir sur le dos, elle ne se sentait pas capable d’assurer leur formation aujourd’hui.
Une fois qu’ils partirent s’occuper du patient, le Dr Parker s’approcha de Sara

Dr P : Sara, comment allez vous aujourd’hui ?

S : bien

Dr P : j’espère que vous n’êtes pas fâchée à cause de notre conversation d’hier ?

S : non
Je me méfie juste de tes intentions

Dr P : je ne savais pas que vous aviez quelqu’un dans votre vie

S (se retournant) : je n’ai personne
Plus maintenant

Dr P : désolé, j’ai pensé en voyant ce jeune homme avec vous

S : c’est mon…juste quelqu’un

Dr P : dans ce cas, je peux espérer un dîner

S : non !!!! (exaspérée)

Sur ces derniers mots, elle partit s’occuper de son premier patient de la matinée laissant son collègue irrité derrière elle.

La matinée passa assez rapidement, Sara fut soulagée car les patients qui venaient ne nécessitaient pas de soins trop aigue. Dès qu’elle eut finit de recoudre une plaie, elle signa l’ordonnance et le bon de sortie du patient.
Ensuite elle se dirigea vers son bureau, où l’attendait Bruce

Bruce : bonjour ma Schtroumpfette

S : arrête de m’appeler comme ça
Je n’ai plus 3 ans

Elle l’enlaça heureuse de le voir

Bruce : tu es toujours aussi belle

S : merci. Entre (désignant son bureau)

Une fois tous les deux installés, Bruce prit la parole

Bruce : ça fait longtemps que je n’ai pas eut de tes nouvelles

S : tu as vu mon père, c’est ça ?

Bruce : oui

S : qu’est-ce qu’il t’a dit ?
Que je n’étais qu’une traînée

Bruce : pas mal de choses. En fait il voulait savoir si je connaissais Michael

S : qu’est-ce que tu lui as répondu ?

Bruce : que je ne le connaissais pas

S : ok

Bruce : tu aurais préféré que je lui dise que tu me l’avais présenté avant ton propre père

S : non
Là je pense qu’il aurait fait une attaque

Bruce : il m’a expliqué que ça faisait deux fois qu’il le voyait chez toi, il en a déduit que tu le fréquentais

S : ce n’est pas le cas

Bruce : pourtant quand je vous ais vu tous les deux, c’est aussi ce qu’il m’a semblé

S : c’est très compliqué, on est pas ensemble..enfin plus
Par ma faute

Bruce : ça m’a l’air d’être un gentil garçon pourtant

S (souriant) : il l’est
Il est plus que gentil..j’ai tout gâché

Bruce s’aperçut que les yeux de Sara s’humidifiaient, il décida de ne pas insister

Bruce : tu sais que si tu as besoin, je suis à l’écoute

S : merci Bruce

Bruce : même si il y a certaines choses que je préfère ignorer (lui faisant un clin d’œil)

Sara rigola

Bruce : je préfère te voir comme ça

S : dis moi, est-ce que tu étais au courant que ma mère avait un coffre ?

Bruce : non, ton père m’a aussi posé la question. Tu sais que je n’avais pas d’affinités avec ta mère

S : oui même si tu ne m’as jamais dit pourquoi

Bruce : peut être qu’un jour

S : je sais « ça ne me regarde pas, je suis trop jeune »

Rires

S : je vais y aller cet après midi

Bruce : tu veux que je t’accompagne ?

S : non merci ça va aller

Bruce : Sara, j’espère que tu prends soin de toi (sur un ton plus sérieux)

S : oui pourquoi ?

Bruce : j’ai l’impression que ça ne va pas fort

S : ça va, ne t’inquiète pas
Il est vraiment bienveillant avec moi

Bruce : je suis là, n’oublie pas

Il se leva et après avoir fait la bise à sa protégée, il repartit au travail.
Sara se rasseya derrière son bureau et les larmes se mirent à couler

Si il savait ce que j’ai fait, il serait bien déçu
Ça ferait une personne de plus
Je me sens si mal, je regrette ce que j’ai fait
Bah fallait y penser avant Sara
Saleté de conscience !!!!
De toute façon ça m’a vraiment soulagée, et puis ça ne fait pas de moi une droguée, je ne suis pas dépendante


Sara sortit la photo de Michael et elle prise à la fête foraine et passa son doigt dessus.
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 12:31


Partie 2


Campus de Loyola

Michael n’avait pas dormit de la nuit, repensant aux paroles du père de Sara puis ensuite de ce qui c’était passé

Quand on est ensemble, tout va bien. Enfin tant qu’on ne s’embrasse pas
Ce week end a été féerique, même si il a faillit avoir un dérapage
Elle ne s’est pas braquée après, elle a confiance en moi
Et je sais qu’elle éprouve quelque chose mais elle a peur, j’en suis conscient

Mais je ne pouvais pas hier me laisser aller
Je l’aime trop pour faire quelque chose qu’elle ne désire pas
Après ce que son père a osé dire, je suis sûr qu’elle m’aurait laissé aller plus loin
Il la rabaisse, si il savait ce qu’elle a enduré, ce que ces porcs lui ont fait subir...jamais il aurait dit ça
Je vais aller la voir, tant pis si elle s’énerve, je veux qu’elle sache qu’elle peut compter sur moi


Il se leva subitement et alla se préparer. Après un bref petit déjeuner, il partit direction l’hôpital de Northwestern.

Quand il arriva, il croisa Katie

M : bonjour Katie

K : Michael (heureuse)

M : comment ça va ??

K : moi très bien et vous ??

M : ça va mieux, je n’ai quasiment plus mal

K : vous avez eut de la chance

M : je sais. Sara est là ?

K : dans son bureau

M : merci

Il se dirigea vers le couloir menant aux bureaux

K : Michael

M (retournant) : oui

K : je m’inquiète beaucoup pour Sara, elle est très changeante ces derniers temps, puis j’ai l’impression qu’elle me cache des choses

M : elle ne veut pas vous parler ?

K : non, elle esquive très bien les sujets

M : et elle s’énerve aussi

K : elle a un fort caractère

M : elle est très fragile en fait

K : aussi et ce n’est pas compatible

Michael hocha la tête et après avoir salué Katie, il partit vers le bureau de Sara. Il toqua à la porte

S : entrez

Michael ouvrit la porte, Sara se leva de sa chaise brusquement en s’apercevant de l’identité de son visiteur

S : je ne veux plus te voir !!
Quelle menteuse

Michael ferma la porte et la verrouilla avant de s’approcher de Sara

M : moi j’en ai envie, et on doit parler (ne lâchant pas son regard)

S : je n’ai rien à te dire

Elle croisa les bras sur la poitrine et le regarda sévèrement

S : dehors !!!

M : qu’est-ce que tu vas faire ??

Il s’approcha d’elle un peu plus, à chaque pas, Sara sentait l’angoisse l’envahir

Pourquoi il me regarde avec ces yeux là
Il est déterminé


Je sens que malgré qu’elle soutienne mon regard, elle a peur

Elle se crispa au moment où il se retrouva face à elle

M : je ne vais pas te faire de mal Sara
Jamais je ne pourrai

S : recule

M : de quoi tu as peur ??

Sara essaya de passer, mais il la retint par les poignets

S : lâche moi !!!

M : qu’est-ce que tu voulais que je fasse, hier….j’aurai du continuer à t’embrasser…tu n’en avais pas envie

S (les larmes aux yeux) : arrête !!!

M : tu te serais laisser faire ??

S (criant) : arrête !!!

Il lui lâcha les poignets, elle alla à l’opposé de son bureau, Michael la regarda le cœur brisé, il savait qu’il avait été trop loin, il s’approcha d’elle

S : laisse moi (essuyant ses yeux)

Elle se laissa glisser contre le mur, Michael s’agenouilla face à elle

M : excuse moi
J’y suis allé trop fort

Elle baissa les yeux et commença à se triturer les doigts nerveusement

Je sais qu’il ne me fera pas de mal
Pourtant il n’a pas tord, je l’aurai laisser faire
Mon père a peut être raison, je …..


Il posa sa main sur sa joue, et la caressa tendrement, elle releva les yeux vers lui au moment il se pencha vers ses lèvres
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 12:32

Partie 3

Il resta à quelques millimètres de ses lèvres, Sara sentait son souffle contre son visage, elle resta figée

M (murmure) : c’est d’un ami que tu as besoin en ce moment et c’est ce que je serai pour toi

Il se recula et scruta son regard

Je ne sais pas si je dois me préparer à recevoir une gifle

Ses yeux reflètent la sincérité
J’ai de la chance de l’avoir
Je sais qu’il m’aime et un jour il sera que moi aussi


Elle lui fit un sourire timide, et elle se pencha contre lui

Je préfère ça
Et je ne sais pas quoi faire d’autre que de la serrer dans mes bras


Je dois lui dire
Non, je vais tout gâcher
Il ne me regardera plus de la même façon après
Je me dois d’être honnête avec lui


S : Michael

Il se recula, mais la gardant toujours dans ses bras

M : oui

S : je…j’ai fait une bêt…

Quelqu’un frappa à la porte, l’interrompant. Sara se releva vivement et se dirigea vers la porte

Qu’est-ce qu’elle voulait me dire ?

Une fois que Sara eut ouvert la porte

S : oui ?

Dr P : je me demandais juste si vous étiez encore là, comme je ne vous voyais plus

Il vit Michael qui venait de s’asseoir contre le bureau de la jeune femme

Dr P : ah vous étiez occupée

S : oui ça vous pose un problème ?

Dr P : bien sûr que non

S : j’arrive dans 5 minutes

Elle ferma la porte et regarda Michael qui avait prit quelque chose sur son bureau

S : laisse ça

M : la mienne est dans mon porte feuille (regardant la photo)

Sara était maintenant face à Michael

S : je ne sais pas pourquoi j’ai gardé cette photo

Il retira délicatement la mèche de cheveux qui barrait son visage

M (en souriant) : peut être parce que ce jour, tu n’as pas envie de l’oublier (ne lâchant pas son regard)

S : peut être

Elle se blottit dans ses bras, il déposa sa tête sur son épaule

S : Michael, tu peux venir avec moi cet après midi ?

M : je ne pense pas que j’arrive à suivre des cours de médecine

Sara émit un petit rire

S : non, je dois aller voir ce qui se trouve dans le coffre de ma mère

Il lui caressa tendrement les cheveux

M : tu m’invites à manger alors

Elle releva son visage et le regarda outrée

S : tu es un goujat Scofield

M : j’assume

Il lui fit un baiser sur le front

M : je t’attends ici pendant que tu vas faire tes transmissions

S : d’accord

Elle partit rejoindre ses collègues. Michael s’asseya derrière son bureau attendant son retour.

Chapitre 34
Partie 1


Après que Sara eut finit ses transmissions, elle partit aux vestiaires se changer. Elle sursauta au moment où la porte s’ouvrit sur Katie

K : ce n’est que moi

J’ai cru que c’était l’autre qui revenait à la charge
S : j’étais perdue dans mes pensées

K : tu as vu Michael ?

S : oui, il est dans mon bureau

K : ok

S (surprise) : tu ne veux pas de détails ??

K : tu me répondrais ?

S : ça dépend (souriant)

K : tu as parlé avec lui ?

S : oui

K : de quoi ?

S : Katie !!!

K : d’accord

Après un court silence

S : de quelque chose qui s’est passé hier soir

K : et c’est réglé ?

S : en partie

K : vous allez passer l’après midi ensemble

S : sans doute

K : ok, et vous allez faire quoi ? (en souriant)

S : Katie !!! Tu sais très bien qu’on ne fait rien

K : ça oui, mais le reste

S : on est amis…seulement amis

K : Sara (la faisant asseoir) à d’autres

S : je t’ais déjà expliqué

K : vous êtes amoureux l’un de l’autre, ça crève les yeux

Sara se mit à rougir

K : il suffit juste qu’il soit pas loin, pour que j’entre aperçoive ces étincelles au fond de tes yeux

S : je ne peux pas

K : que tu mettes des barrières entre vous à cause de ce qui c’est passé, je le comprend, mais ne me dis pas que tu arrives à te comporter en amie avec lui….dans l’intimité

S (se relevant) : j’y arrive

K : je sais que près de lui, tu te sens bien, alors parle lui si tu n’y arrives pas avec moi

S : je te confie tout

K : pas tout, par contre ne te laisse pas submerger par quelque chose dont tu vas perdre le contrôle

S : je ne comprends pas

K : si tu as comprit

Comment elle pourrait savoir, ce n’est pas de ça qu’elle parle….c’est impossible
S : j’y vais, il m’attend

K : à demain Sara

Elles se firent la bise et Sara partit rejoindre Michael.

Au moment où elle ouvrit la porte de son bureau, le directeur l’intercepta

Pope : Sara

S : oui

Pope : j’avais peur que vous soyez déjà partit

S : non pas encore

Elle entra dans son bureau suivit de Pope

S : je vous présente Michael Scofield : Michael…Henry Pope le directeur de l’hôpital

Pope : enchanté jeune homme (lui serrant la main)

M : moi aussi Monsieur

Pope : je n’en ai pas pour longtemps. Comme vous devez le savoir, le Northwestern s’est vu équipé, récemment, d’un héliport

Sara acquiesça

Pope : et j’ai eut l’accord pour commencer les stages de formation des médecins

S : c’est une bonne nouvelle

Pope : et comme demain, vous serez plus de médecins que prévu, je vous ais inscrite sur ce stage

S : moi !!!

Pope (souriant) : autant former les internes également

S : c’est vraiment très gentil de votre part

Pope : dites vous que je le fais aussi en pensant que je vais pouvoir gagner des points pour votre choix, une fois diplômée

Sara rigola

S : je vous assure que vous n’avez pas besoin de ça

Pope : merci. En tout cas, plus tard, vous pourrez peut-être faire partie de l’équipe mobile

S : ça serait vraiment génial

Pope : donc demain, vous partirez avec le Dr Parker, il s’est gentiment proposé de nous faire partager son expérience, il a travaillé dans cette unité à New York

S : c’est très serviable de sa part (ironique)

Pope : et comme je sais que vous appréciez de travailler avec Katie, elle fera ce stage avec vous, on va former aussi quelques infirmières qui seconderont les médecins à bord de l’hélicoptère

Sara se sentit rassurée

S : merci

Pope : aller je vois laisse. À demain Sara, Mr Scofield

S/M : au revoir
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 12:35

Partie 2

Sara et Michael sortirent de l’hôpital

S : je n’ais pas prit la voiture ce matin

M : ce n’est pas grave, on peut marcher

S : où veux tu manger ?

M : tu pourrais me préparer quelque chose (en lui souriant)

S : tu exagères là !!

M : la dernière fois que tu as fait à manger, je me suis régalé

S : c’était exceptionnel

M : et si je t’aide ?

Elle s’arrêta de marcher et le regarda

S : et si c’est toi qui cuisinait !!!

M : c’est toi qui devais faire à manger

S : tu préfères une pizza peut être (souriant)

M : ok, mais tu seras obligée de faire la vaisselle

Elle se remit à marcher

M : tu ne crois quand même pas que je vais faire à manger et aussi faire la vaisselle

S : si

Elle rigola

M : tu es dure en affaire

S : oui et je veux aussi un dessert

M (murmure) : ah les nanas (secouant la tête)

S : tu disais ?

M : rien

Elle prit sa main et ils partirent vers le supermarché.
Après avoir choisit ce dont Michael aurait besoin pour préparer le repas, ils commencèrent à arpenter les rayons à la recherche des ingrédients

S : je suis impatiente d’être à demain

M : pour le stage d’hélico ?

S : oui, c’est vraiment un avantage inespéré de pouvoir le faire. Peu d’hôpitaux sont équipés

M : ça te plairait de faire ça tout le temps enfin, une fois que tu seras diplômée ?

S : oui, je pense que ça me plairait assez

M : ce sera plus dangereux

S : tu t’inquiètes ?

M : oui

S : tu n’as pas à l’être

Il la regarda intensément, elle lui sourit

S : de la mousse au chocolat

M : quoi ??

S : je veux une mousse au chocolat, mais une vraie

M : qui t’as dit que je savais les faire ?

S : bah t’as intérêt, car j’en veux

Elle rigola et lui lâcha la main pour aller chercher les ingrédients et les mettre dans le caddie.
Une fois que toutes les courses furent réunies, ils allèrent régler leurs achats et prirent le chemin du campus.

M : je te préviens que je ne te ferai pas à manger tout le temps

S : pourquoi ça ?

M : je ne suis pas cuisinier

S : alors tu me feras une maison
Où on sera heureux

M (en rigolant) : ça je pourrai

S : avec deux étages, 5 chambres, au moins 3 salles de bain, un grand salon et une salle de jeu immense

M : pour quoi faire une salle de jeu ?

S : pour nos trois enfants

Nos…oui, je te ferai tous les enfants que tu veux

Qu’est-ce que je viens de dire

Elle a remarqué ce qu’elle venait de dire, elle rougit

M : si tu veux, je te la ferai cette maison (avec un grand sourire)

S (confuse) : euh oui

Détend l’atmosphère
M : tu as oublié un grand jardin avec une balançoire et un toboggan

S : et une cabane en bois dans l’arbre

M : tu auras tout ça
Je te le promets

Ils se regardèrent en souriant avant de rentrer dans le grand bâtiment puis montèrent à l’étage de Sara

Partie 3

Dès qu’ils furent débarrassés de leurs manteaux, ils allèrent dans le coin cuisine

M : tu vas m’aider finalement ?

S : non, je vais te regarder faire

Elle lui fit un grand sourire avant de s’asseoir sur le plan de travail.
Il hocha la tête en levant les yeux au plafond

M : c’est le monde à l’envers

S : peut être
Mais c’est trop sexy de le voir cuisiner

M : l‘égalité des sexes, c‘est ça ??

S : exactement

M : aller je commence, sinon on ne va pas manger

Michael commença à couper les légumes pendant que la viande mijotait. Sara le regardait pensive

C’est vraiment un homme exceptionnel
Il est tellement patient avec moi, encore une fois il fait des efforts


S : tu es doué

M : moque toi

S : je ne me moque pas

Elle passa sa main tendrement sur ses cheveux ras

S : merci d’être là (avec un sourire reconnaissant)

Il répondit à son sourire et mit tous les petits légumes coupés dans la poêle avec la viande et la recouvrit.

M : bon pendant que ça chauffe, tu vas m’aider à faire le dessert

S : non

M : tu veux ta mousse au chocolat !!!

S : oui

M : alors descend (il lui attrapa les hanches et la fit descendre)

S : je ne sais pas les faire

M : on va la faire ensemble

Elle se retourna pour faire face au plan de travail.
Michael lui expliqua quels ingrédients mettre dans le saladier

M : mélange le chocolat avec les jaunes d’œufs pour commencer

S : ok

Sara commença à mélanger tous les ingrédients pendant que Michael essayait de monter les blancs en neige

M : tu n’as pas un truc
Oh comment ça s’appelle !!

S : un truc ??
C’est précis au moins

M : oui, tu sais pour tourner plus vite

S : un batteur ?

M : peut être

S : non

Elle rigola en le voyant s’énerver après les blancs qui ne montaient pas

S : qu’est-ce que je mets maintenant ?

M : tu as déjà mis le sucre vanillé ?

S : pas encore

M : donc tu peux

Sara mit le sucre et continua de mélanger. Une fois que la préparation fut assez homogène, elle s’appuya contre le plan de travail

S : tu veux que je prenne le relais ?

M : je veux bien, je ne sens plus mon bras

Elle rigola et prit le fouet que Michael lui tendait. Il en profita pour mettre son doigt dans la préparation chocolatée

S : hey !!!

M : je goûte pour vérifier que c’est assez sucré

S : gourmand

M : j’ai le droit après tout, j’ai tout fait

S : moi aussi

Elle laissa ce qu’elle faisait pour mettre son doigt dans le saladier, chose qu’elle n’aurait pas du faire car Michael lui attrapa la main pour lécher le chocolat

M : délicieux (avec un regard malicieux)

Elle remit son doigt dedans et lui en mit sur le visage

S : là ce sera meilleur

Elle rigola avant elle aussi de se faire barbouiller de chocolat

S : arrête !!

M : tu as commencé

S : non, c’est toi qui m’as mangé le doigt

M : mangé !!! Je ne suis pas cannibale

Ils s’essuyaient le visage tout en continuant à se chamailler.

Mieux vaut arrêter avant que ça dégénère
M : tu veux goûter ?

S : oui

M : tiens (lui tendant la cuillère)

S : humm pas mal, je suis douée aussi

M : c’est vrai

Ils se regardèrent un long moment avant de se décider à finirent la mousse au chocolat.
Une fois le repas prêt, ils s’installèrent pour déjeuner.


voilà et je tiens à préciser que j'ai décidé d'alterner MISA et ... un peu autre chose Rolling Eyes
je ne voulais pas que ça tourne trop autour de la morphine, de ses viols ou de la mafia pale pale
j'espère que ça va rester cohérent car je peux le retirer sinon

gros
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 28 Mar - 21:50

mais quel cadeau quand tu viens sur le fofo et nous met autans de suites qui sont géniale !!!


michael qui a un deal avec abruzzi

rroouu mike et sara font manger miamiam !!!!

je trouve ça toujours aussi sympa de mettre des photos je pense que c'est beaucoup de travail de les trouver et de faire la recherche donc parce que c'est un gros travail


donc merci d'avoir posté parce que j'étais en manque donc je suis contente que tu ai posté !!


a bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Sara59
we're gonna figure this out
we're gonna figure this out
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3795
Age : 31
Localisation : Sous la couette avec Went ou Rob, tout depend de mes envies
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Lun 30 Mar - 19:13

MAGNIFIQUE

J'adore en plus plein de suite je me suis regalée, par contre sara elle assure pas avec la morphine elle a un super beau mec qui l'aime et elle elle se shoote.

Et je suis pas rassurer pour l'histoire avec abruzzi j'espere qu'il va pas faire de mal a michael.

Mais le misa est trop mignon

Vivement la suite
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Lun 30 Mar - 19:54

oui vivement la suite sunny sunny
Revenir en haut Aller en bas
Sara59
we're gonna figure this out
we're gonna figure this out
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3795
Age : 31
Localisation : Sous la couette avec Went ou Rob, tout depend de mes envies
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Jeu 2 Avr - 13:52

Alors c'est pour bientot le suite j'en peux plus d'attendre lol
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Jeu 2 Avr - 17:34

oui je suis d'accord je veux the suite moi sunny sunny Laughing Laughing


Revenir en haut Aller en bas
Sara59
we're gonna figure this out
we're gonna figure this out
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3795
Age : 31
Localisation : Sous la couette avec Went ou Rob, tout depend de mes envies
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 4 Avr - 21:00

Tinkerbel est demandée au rayon Fanfictions pour poster la suite de sa fic. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Sam 4 Avr - 23:40

je suis toute a fait d'accord !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Dim 5 Avr - 12:49

coucou mes chéries
je rêve ou vous me harcelez

merci infiniment pour vos comms

aller pleins de suites pour me faire pardonner de mon manque d'assiduité ici

par contre ne vous attendez pas à trop de happy enfin vous verrez avec toutes les suites que je vais poster, ça devrait aller quand même






Partie 4

Il n’était pas loin de 14 h 30 quand ils finirent de manger, Sara avait reprit deux fois de la mousse au chocolat sous les yeux amusés de Michael.
Il se décida à aller faire la vaisselle alors que Sara nettoyait avec son doigt le fond du saladier

M : tu sais le plat ne se mange pas (rigolant)

S : elle est trop bonne (mettant son doigt dans la bouche)



M : tu essuieras la vaisselle

S : faut que je réfléchisse

Il la regarda en souriant et se dirigea vers le coin cuisine.

Je ne sais pas ce qui c’est passé pour qu’on en arrive là
Ça se passait tellement bien au début
C’est de ma faute, un coup je le repousse ensuite je vais vers lui
Ce week end, la plupart de nos gestes étaient tout sauf amicaux
Et pourtant c’est dans ces moments là que je me sentais le mieux


Cela faisait cinq bonnes minutes que Michael avait commencé la vaisselle quand il sentit Sara se rapprocher de lui, elle posa le saladier sur le rebord de l’évier avant d’encercler Michael et de déposer sa tête contre son dos



Je sais qu’elle a besoin de sentir que je suis là malgré tout
Si elle savait les efforts que je dois faire pour ne pas la plaquer contre cet évier et l’embrasser sauvagement
J’ai besoin de ces petits moments où elle se laisse aller avec moi


Il éteignit le robinet et se retourna, elle alla pour se dégager, mais il passa ses bras autour de ses hanches pour la retenir

M : reste

Elle lui sourit avant de poser sa tête contre son torse, elle entendit les battements rapides de son cœur. Il resta ainsi à lui caresser les cheveux, savourant ce moment.
Puis sa main alla vers sa joue qu’il frôla avant d’enfouir son visage dans son cou, il effleura de ses lèvres sa peau fine

Sa peau est si douce, son parfum m’apaise

La sensation de ses lèvres dans mon cou me trouble
Il est si doux, si tendre

Si seulement cela pouvait durer toujours

Sara n’osait pas parler, elle ressentit un frisson de bien être la parcourir quand Michael embrassa délicatement son cou, elle ferma les yeux sous cette sensation enivrante

Elle est détendue

J’ai envie de sentir ses lèvres contre les miennes

J’ai besoin de goûter ses lèvres

Sa bouche quitta son cou et remonta lentement, Sara sentit son souffle contre sa joue, il y déposa un léger baiser avant de poser ses lèvres doucement contre celle de Sara.
Elle s’avança légèrement permettant à leurs bouches de s’unir



Le baiser si fit timide et pendant quelques minutes, ils se laissèrent aller à cette sensation agréable et désirée.
Michael se recula légèrement au moment où Sara passa sa langue dans la bouche de son ami.

Il ouvrit les yeux pour rencontrer son regard, mais il la garda serré contre lui

M (dans un murmure) : un baiser amical

Rires

S : entre amis ?

M : j’en avais envie (souriant)

S : mais pas tout à l’heure (baissant les yeux)

M : si…..mais j’attendais que tu en ais envie aussi

Elle rigola

S : oui

M : je ne sais pas comment j’arrive à résister

Elle posa sa main sur sa joue qu’elle caressa

S : parce que tu m’aimes

M : oui je t’aime (posant sa main sur celle de Sara qui se trouvait sur sa joue)

Et moi je te fais souffrir

Elle se dégagea de son étreinte et alla pour sortir du coin cuisine, Michael lui prit le poignet délicatement, mais elle ne se retourna pas.
Il se colla contre son dos

M (murmure) : et toi ?

Moi aussi je t’aime
Pourquoi c’est si dur de le dire


Il attendit quelques secondes avant de lui murmurer à l’oreille

M : tu n’as pas besoin de répondre, je le sais

Il déposa un baiser sur ses cheveux et la lâcha. Elle partit se réfugier dans la salle de bain.
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Dim 5 Avr - 12:51

Chapitre 35
Partie 1


Après que Michael eut finit la vaisselle, Sara l’avait rejoint pour l’essuyer.
Ils se lançaient des regards, mais Michael comprit que Sara se sentait gênée, il savait que ce n’était pas lié au baiser, mais plutôt à leur relation ambiguë.

Il était 15 h 30 quand ils décidèrent de partir pour la banque, elle se trouvait dans le centre ville donc ils ne mirent pas longtemps pour y arriver.
Une fois à l’intérieur, ils allèrent vers un guichet

S : bonjour, j’aurai aimé ouvrir un coffre s’il vous plait

Hôtesse : oui bien sûr. Votre nom ?

S : Tancredi Sara

Hôtesse : bien, je vais appeler le directeur

L’hôtesse appela le directeur qui arriva en quelques minutes

Directeur : mlle Tancredi bonjour (lui serrant la main) je suis Mr Pfeiffer, le directeur de la Chicago branch of United Savings Bank

S : enchanté

Il salua rapidement Michael

Directeur : donc vous désirez ouvrir un coffre (reportant son attention sur Sara)

S : oui, celui de ma mère

Directeur : nous allons passer dans mon bureau

Sara prit la main de Michael et tous trois se dirigèrent vers le sous sol.
Michael observa intrigué l’énorme système de sécurité

Lecteur optique pour ouvrir l’ascenseur
Carte magnétique pour accéder aux étages
Plusieurs agents de sécurité armés au sous sol
Des capteurs de mouvements


M : c’est vraiment bien gardé ici

Directeur : nous sommes la banque la plus sûre de tous les États-Unis (très fier de lui)

M : c’est rassurant
C’est-ce qu’il pense, j’ai trouvé au moins trois failles en l’espace de 5 minutes

Directeur : nous voici arrivé

Après les avoir fait entrer et asseoir, le directeur s’installa face à eux

Directeur : vous avez les papiers avec vous ?

S : oui (en lui tendant)

Directeur : votre père est passé la semaine dernière, mais malheureusement, nous ne pouvions pas lui donner l’accord de l’ouvrir

S : il n’y a pas de problèmes

Directeur : nous voulons être impartial, peu importe le statut des demandeurs

Ça a du le mettre de bonne humeur
S : il le sait

Directeur : tout est en règle, je vais vous conduire à la salle des coffres

Il regarda Michael et Sara comprit ce qu’il allait dire

S : il vient avec moi

Directeur (avec un sourire commercial) : bien

Ils arrivèrent à la salle des coffres et après avoir passés plusieurs portillons de sécurité, ils entrèrent dans l’immense salle

Directeur (cherchant le numéro) : ah le voici

Il mit sa clé dans la serrure et sortit un tiroir qu’il posa sur la table

Directeur : je vous laisse, prévenez le garde à l’entrée quand vous aurez finit

Il partit en lui faisant un dernier sourire. Sara s’approcha de la table et posa sa main sur l’objet métallique

M : tu as peur de savoir ce que ta mère a mit dedans pour que ton père n’y ait jamais eut accès ?

S : oui, ils ne s’entendaient plus, enfin je crois qu’ils ne se sont même jamais entendus

Il posa sa main sur celle de Sara

M : tu n’y es pour rien

S : hum

Il se mit un peu en retrait laissant à la jeune femme un peu d‘intimité, Sara s’asseya et ouvrit le coffre.
Elle prit un petit objet qui se trouvait sur le haut

Mon bracelet de naissance et une mèche de cheveux
Ça doit être les miens


Elle sourit en prenant la petite mèche entre ses doigts, puis elle la posa sur la table avant de retourner à son inspection. Elle trouva des photos d’elle bébé, puis quelques unes avec sa mère et d’autres petits souvenirs appartenant à son enfance.
Une fois tout mis sur la table, elle regarda au fond de la boite

Il reste une enveloppe
Je me demande ce qu’il y a dedans, elle porte un cachet officiel de l’hôpital où je suis née



vous êtes chanceuses, j'ai coupé là sur l'autre fofo lol!
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   Dim 5 Avr - 12:52

Partie 2

S : on peut y aller

M : tu ne veux pas savoir ce qu’elle contient ? (montrant l’enveloppe)

S : j’ai peur de savoir ce qu’elle contient justement

M : comment ?

S : c’est une enveloppe qui vient de l’hôpital où je suis née, et elle a été envoyée à peine un mois après ma naissance

M : je ne comprends pas

S : on y va ?

M : oui

Sara réunit tous ses trésors dans une enveloppe et les engouffra dans son sac.
Le directeur revint après que le garde l’ait appelé

Directeur : vous avez finit ?

S : oui merci

Le directeur les raccompagna et une fois dehors

S : j’ai besoin de rester seule cet après midi

M : d’accord

S : je suis désolée (baissant les yeux)

Il releva son visage

M : tu ne veux pas m’en parler ?

S (hésitant) : non

Il la prit dans ses bras



M : tu m’appelles ce soir ?

S : oui

Il lui fit un tendre baiser sur la joue avant de la relâcher

S : je te raccompagne ?

M : non, je vais passer voir Sucre, il bosse dans le coin

S : merci Michael

Elle le regarda s’éloigner

Je ne peux pas lui en parler, est-ce qu’il comprendrait ?
Et puis je ne suis pas sûre de savoir réellement ce que cette enveloppe contient
Pourtant c’est assez clair, je sais ce qu’une maternité peut envoyer un mois après une naissance
Lui, il doit le savoir et je veux des réponses de sa bouche, pas des lignes sur un bout de papiers comme simple réponse


Elle finit par monter dans sa voiture et elle se dirigea vers le bureau de son père

Bureau du gouverneur Tancredi

Quand elle arriva, elle passa sans problèmes la sécurité, elle monta jusqu’au dernier étage.
La secrétaire se retourna en entendant le dring de l’ascenseur

Tiffany (souriant) : bonjour mlle Tancredi

S : bonjour Tiffany. Mon père est là ?

Tiffany : il est en réunion

C’est étonnant ça
S : comme toujours

Elle se dirigea vers la grande porte

Tiffany : il ne veut pas être dérangé (se levant)

Sara n’écouta pas et entra sans même avoir frappé à la porte. Tous les visages se retournèrent en la voyant

Fr : Sara, je suis en réunion

Tiffany (qui venait de rentrer) : je suis désolée Monsieur le Gouverneur

Fr : ce n’est rien (à Sara) va m’attendre dans l’autre bureau, j’arrive !!

S : je dois te parler maintenant

Le gouverneur lança un regard sévère à Sara qui ne baissa pas les yeux

Bruce (lui prenant le bras) : viens

Sara regarda son père qui se remit à parlementer avec les autres politiciens.



Bruce referma la porte et ils se dirigèrent vers son bureau

S : je dois lui parler Bruce

Bruce : il va venir

S : tu sais bien que je vais attendre des heures, comme quand j’étais petite

Bruce : qu’est-ce qui ne va pas ?

Tout…ma vie entière est un mensonge

Il la fit entrer et Sara alla s’installer sur le grand canapé en cuir

Bruce : tu veux un bonbon volcan ?

S (souriant) : ça fait longtemps que je n’en ai pas mangé

Il s’asseya près d’elle et lui prit la main

Bruce : au moins je t’ais fait sourire

S : oui

Bruce : tu es allée à la banque c’est pour ça ?

S : tu sais ce qu’il y avait dedans

Bruce : je t’assure que non

Elle sortit l’enveloppe encore cachetée et lui tendit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)   

Revenir en haut Aller en bas
 
This meeting that saved me (ch 90 p 4- 29-11-09)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 20Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 12 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» meeting de landivisieau 29 /08
» Meeting Aérien de Reims 27 & 28 juin (spotter day le 26)
» Meeting DCP Halloween 2009
» [Powhatans] Meeting DCP de Noël 2009 (12 et 13 décembre)
» meeting de troyes "he oui les gros"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MiSa' Story :: WENTWORTH/SARAH & MICHAEL/SARA :: Fanfictions-
Sauter vers: