MiSa' Story


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 GILA :misa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
misaloove
Premier Regard
Premier Regard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 22
Humeur : folle de prison break et triste de la mort de michael
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: GILA :misa   Lun 3 Aoû - 14:39

bonjours tout le monde j'ai une nouvelle fic je vous la poste
et merci de donner votre avie le plus sinser


la fic :

Ca commence juste après que sara ait laissé michael à l'hotel, quand elle s'apprête à le rejoindre.


J ai respiré un grand coup et je suis sortie de la voiture.
Les mains tremblantes je me suis redirigée vers la chambre que j’avais quittée quelques minutes plus tôt. J’ai frappé.
Il m’a ouvert et son air dépité a laissé place à un magnifique sourire. Je le savais soulagé et profondément heureux mais c’est crânement qu’il m’a demandé :
M- Voyez-vous ça, Mademoiselle Trancredi. Vous ici? Que puis-je faire pour vous?
S- Ho rien de particulier. On m a dit que vous aviez une petite garçonnière dans un motel sordide et je tenais à voir ce triste tableau…
Il souriait, de ce petit sourire en coin auquel je ne peux résister, mais je voyais bien qu’il était inquiet.
Pourquoi avais-je fait demi-tour ? A quoi devait-il s’attendre ? Pouvait-il se réjouir?
Ces questions le rongeaient et n’y tenant plus il s’apprêta à me les poser.
De mes doigts sur ses lèvres je le fis taire et lui susurra simplement :
S : Ce soir on s’arrête de courir. Plus d’infirmerie et plus de fuite en avant. Toi et moi cette nuit et la course effrénée ne reprendra que demain matin.
Je ne pouvais pas lui faire de promesses, lui parler d’avenir, de demain, du Panama.
Il le comprit et pour seule réponse m’embrassa tendrement. Enfin tendrement n’était pas le mot. Il y avait quelque chose de sauvage et de désespéré dans ce baiser. Peut être avait-il été trop longtemps refoulé, trop longtemps manqué ? Toujours est-il que je me suis perdue dans un océan d’émotions, de passion violente. Mes bras autour de son cou n’avaient de cesse de le rapprocher de moi, de mon corps. Nous étions pris d’un désir impatient et je l ai poussé sur le lit. Je le voulais maintenant, tout de suite, sur ma peau. Je le voulais près de moi, en moi, depuis trop longtemps. Il s’est attelé à enlever
mon pull, me trouvant beaucoup trop habillée à son goût. Lorsqu’il redescendit dans mon cou il entreprit d’en recouvrir chaque parcelle, laissant ainsi ses empreintes brûlantes.
Je me consumais sur place.
Lui seul avait ce pouvoir sur moi, je pouvais m’oublier dans ses yeux translucides. Tout était limpide, évident, et je crois que c’est à ce moment là que j’ai compris que j’étais perdue.
Je l’aimais.
Ce n’était pas juste le désir de le serrer chaque fois d’un peu plus près, il y avait un amour, une confiance, un abandon qui rendait notre étreinte bien plus belle. Je l’aimais. Et j’étais bouleversée par cette découverte. Il me fallait retrouver une contenance. Je le basculai et me mis à califourchon sur lui.
Surpris, il me dit, la voix enrouée par le désir :
M : Maintenant je sais enfin comment ça finit les filles bien.
S : et encore tu n’as rien vu…
Je descendis dans son coup, m’étendis sur lui et défit un a un les boutons de sa chemise.
Je m’enivrais de lui, de son odeur suave et masculine, où se mêlaient, à la sueur, le cèdre et le citron. Complètement dévastés nous fîmes l’amour.
Et nous remîmes ça plusieurs fois dans la nuit.
Je ne sais pas quelle heure il était quand je me suis réveillée mais je me souviens, encore aujourd’hui, de la plénitude qui m’a envahie. Couché contre moi, son visage calé dans mon cou, je souriais niaisement. J’aurai voulu rester là, le terre aurait pu s’effondrer je n’en avais cure. Mon corps était endolori, repus de caresses et de baisers, courbatu d’avoir tant tremblé, et pourtant je me suis extirpée de l’alcôve feutrée de ses bras. Sans faire de bruit je me suis rhabillée, j’ai griffonné quelques mots et j’ai jeté un dernier regard sur mon bel ange endormi. Je suis sortie dans le petit matin frileux et j'ai eu l’impression d’avoir été amputée d’une partie de moi. Tant pis, il fallait fuir, se protéger, surtout ne pas se retourner, survivre, encore et toujours...




alors ???
vous en panser quoi ?????????
Revenir en haut Aller en bas
IsLeMMe
...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15247
Age : 33
Humeur : En manque terrible de Michael et Sara Scofield
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: GILA :misa   Lun 3 Aoû - 14:55

Wouaw ce chapitre est juste wouaw, la oui je vais t'en redemander.



Revenir en haut Aller en bas
http://misa-story.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: GILA :misa   Lun 3 Aoû - 16:31

ha ca c'est une bonne fic , c'est real du misa et la moi aussi je vais t'en redemander une suite
Revenir en haut Aller en bas
misaloove
Premier Regard
Premier Regard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 22
Humeur : folle de prison break et triste de la mort de michael
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: GILA :misa   Lun 3 Aoû - 18:23

merci je vous donne la suite et tout le le merite revien à JEANNE

voila :

Quatre ans. Quatre ans qu’elle est morte. Quatre ans que je suis à demi-mort, qu’elle est partie et que je ne vis plus qu’à demi.
La dernière fois que je l’ai vue, il devait être quatre heures du matin et je la sentais s’endormir dans mes bras. Je l’ai contemplé longtemps.
Ses courbes exquises, ses longues jambes, son ventre plat et lisse, ses seins qui emplissaient parfaitement mes paumes, sa peau veloutée.
J’avais beau être subjugué, je finis néanmoins par m’assoupir.
Grossier délire.
Je me suis réveillé dans un lit froid et vide. Si seulement j’avais lutté contre le sommeil, j’aurai pu la retenir, lui faire promettre de m’attendre. Mais voilà, elle était partie. Je me suis retourné et j’ai vu le mot qu’elle avait laissé.

« Je ne veux pas te quitter et pourtant il le faut.
Je ne veux pas d’une vie de fugitive, ni d’une éternelle attente qui, peut-être, sera veine.
Je t’aime, je tenais à ce que tu le saches.
S.»

Je me suis retrouvé comme un abruti au milieu du lit déserté à ne pas savoir quoi faire. Je n’avais qu’une envie : la retrouver, la rattraper, l’immobiliser le temps de lui dire qu’il n’y avait qu’elle que j’aimais. Si seulement au creux de cette nuit je lui avais dit que je l’aimais… Elle ne serait peut-être pas partie. Mais il fallait innocenter Lincoln. Je lui devais ça, que ses sacrifices ne soient pas dérisoires. Lorsque je repris le volant pour Bolshoi Booze, j’étais impatient, d’en finir avec ce complot. Je ne voulais qu’une chose que cela soit réglé que je puisse aller rejoindre mon amour.
Les choses se sont réglées. Elle est morte.
Et je n’ai plus eu d’envie après laquelle courir.
Lincoln a été innocenté. Grâce à elle. Son père lui avait légué la bande de l’enregistrement sur lequel Stedman était encore vivant. Cette bande datait d’un an après l’arrestation de mon frère. Son innocence ne fut pas difficile à prouver. Même si c’est la chose que je souhaitais le plus au monde, cette preuve lui a coûté la vie. Elle a été retrouvée tuée d’une balle dans la tête. Probablement que la compagnie voulait l’empêcher de dévoiler cet enregistrement.
Depuis ils croupissent en prison et moi je croupis dans ma vie.
Je vais aller au Panama. J’y avais acheté un bateau, qu’elle et moi aurions amarré dans le port de son choix. Je lui en avais parlé. Je ne voulais pas le faire sans elle mais me vider la tête sur l’océan est la seule chose dont je sois capable pour l'instant.
Je suis arrivé hier au Panama.
Le Christina Rose est bien là, intact. Rien n’a vraiment changé depuis que je suis venu la dernière fois. La plage ou le bateau mouille s’appelle el Libertad. Ironie du sort. J’avais pris ça pour un signe d’encouragement mais maintenant je trouve ça lugubre. Liberté. Liberté de quoi ? D’être seul sur un bateau alors qu’il devait déborder d’amour et de rires ? Il y quand même un changement. La maison sur la plage n’a plus l’air à l’abandon. Je me serai bien vu l’acheter, l’agrandir, on aurait ouvert notre magasin de plongée. J’aurai vécu avec LJ, Linc, avec Sara. On aurait même pu faire venir Sucre et Maricruz, plus on est de fous plus on rit.
Ouais plus on est de fous plus on rit…Ça explique mon humeur morose.
Je pars toute la journée en mer et le soir je reviens au ponton...ou pas.
Il me faut de temps à autre retourner à la civilisation pour faire des provisions et téléphoner à Linc. Il me demande si je vais bien, si il fait beau. Je lui réponds que ça va, que le bateau me change les idées, je me risque même à une petite boutade. Je sais qu’il est inquiet pour moi, qu’il a peur que je fasse une connerie. Il n’a rien à craindre, mourir demande une détermination et un courage que je n’ai plus.
Il me propose de venir au Panama avec LJ. Je refuse.
Il me dit qu’un jour ou l’autre je serai bien obligé de renouer le contact avec des humains. Je sais, mais ça ne sera pas aujourd’hui, ni demain.
Les gens m’insupportent.
Je rentre au bateau. J’entends des rires d’enfants dans la maison. Je reprends la mer. Je n’ai pas envie de faire connaissance avec mes nouveaux voisins.
Je suis de retour de cinq jours en mer. Même si rien ne peut effacer ma douleur, les embruns l’apaisent quelque peu. Lorsque je rentre je vois une petite silhouette sur le ponton. C’est une petite fille. Une petite brune aux yeux bleus. Je descends à quai, je l’évite mais elle me demande mon prénom. Aucune envie de lui répondre, mais bon, les enfants m’insupportent moins que les adultes. C’est peut-être un bon début pour renouer les liens avec l’humanité.
M- Michael. Et toi comment tu t’appelles?
PF- Rose.
M- Et dis moi petite Rose que fais tu ici ?
R- Ma maison c’est celle qui est sur la plage. Tu veux la voir ?
M- Non c’est gentil. Par contre je vais te ramener chez toi.
Je commence à marcher quand je sens sa petite main se glisser dans la mienne. Elle me gratifie d’un de ces sourires qui remontent jusqu'aux yeux, qui envahissent tout un visage. Je ne sais pas pourquoi mais c’est la première fois depuis quatre ans que je ressens un peu de chaleur humaine. Pas si désagréable que ça tout compte fait.
Nous arrivons près de la maison. Je lui dis d’aller vite rejoindre sa maman. Elle me tire la manche pour que je m’accroupisse. Je ne comprends pas mais devant son petit minois buté je m’exécute. Elle me colle un baiser sur la joue. Une de ces baiser d’enfant qui claque et qui vous démolissent la joue. Elle court vers la maison et disparaît à l’intérieur.
Non vraiment pas si mal que ça la chaleur humaine.
Revenir en haut Aller en bas
IsLeMMe
...
avatar

Féminin
Nombre de messages : 15247
Age : 33
Humeur : En manque terrible de Michael et Sara Scofield
Date d'inscription : 23/12/2008

MessageSujet: Re: GILA :misa   Lun 3 Aoû - 18:29

Et bien je félicite la miss jeanne pour cette suite qui est superbe, j'aime ca facon de mettre un peu d'humour dans tout ça.. et merci à toi misaloove de nous la poster ici...



Revenir en haut Aller en bas
http://misa-story.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: GILA :misa   Lun 3 Aoû - 19:09

super cette suite !!

je remercie jeanne pour cette fic qui est super !!!!

mike et demi-mort et il pense que sara est morte quatre ans de souffrance ...met nous vite la suite !!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: GILA :misa   Lun 3 Aoû - 23:24

Super une nouvelle fic
trop bien

ta fic et super bien
j'espere que sara n'est pas vraiment morte comme dans la saison 3
trop bien ta premiere parti sa aurait été trop bien si sa aurait passer comme sa dans la saison 2
merci encore pour la nouvelle fic elle te super bisous
presser de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: GILA :misa   Jeu 6 Aoû - 19:16

a quand la suite miss elle et super ta fic ??
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: GILA :misa   Jeu 6 Aoû - 19:42

sara991 a écrit:
a quand la suite miss elle et super ta fic ??

oui c'est vrai elle a poster quelque chapitre puis plus rien affraid affraid affraid affraid

Revenir en haut Aller en bas
misaloove
Premier Regard
Premier Regard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 22
Humeur : folle de prison break et triste de la mort de michael
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: GILA :misa   Ven 7 Aoû - 22:13

desole pour le retard , j'étais un peu occupé donnez moi vous avis






Presque tous les jours je croise Rose. Dès qu’elle me voit, elle me sourit de ses petites dents blanches et court vers moi, faisant dodeliner ses petites boucles brunes. On ne fait rien de spécial, mais sa présence me fait du bien. J’ai croisé sa mère quelques fois. Suzanne. Une grande mince aux cheveux châtains. Charmante, mais à force d’avoir fait l’ermite, j’ai un peu oublié comment on faisait la conversation. Je ne sais pas ce qu’elle fait dans la vie, elle semble mère au foyer. Je n’ai jamais vu son père.
Avec Rose les choses sont simples.
Elles se résument à un château de sable, des plongeons dans la mer, la capture des crabes. C’est tout se dont j’ai besoin en ce moment.
Sa mère est passée cette après midi, elle avait l’air paniquée. Je n’ai pas tout saisi mais sa tante avait eu un accident au Venezuela et elle devait se rendre à Caracas de toute urgence. Elle voulait que je garde Rose cette nuit, elle reviendrait demain en fin de journée. Je n’étais pas vraiment emballé. Même si j’adorais Rose, je ne me sentais pas capable d’en avoir la responsabilité, ne serait-ce que pour une nuit. J’ai déjà du mal à m’occuper de moi alors prendre soin d’une petite poupée de quatre ans... Mais Rose avait l’air tellement ravie et sa mère tellement inquiète que j’ai cédé. Sa mère m’a dit que la maison était à moi, et qu’il y avait de quoi manger et puis elle a filé. Rose avait la mine réjouie et s’inquiétait peu du départ de sa sa mère. On s’est dirigés vers la maison. J’avais enfin commencé à faire mon trou sur le bateau et être exilé dans un endroit inconnu, même pour une nuit, ne me rassurait guère.
Je me suis rendu compte qu’entre cette petite fille et moi, c’était moi le plus effrayé par la vie, la vie sans Sara.
J’ai alors déclaré à Rose que pour nous, ce soir, se serait camping sur un joli bateau en pleine mer. Cela faisait quinze jours qu’elle me tannait pour aller faire un tour, c’était le moment ou jamais. Elle m’a sauté dans les bras, et m’a étouffé de ses doux petits bras.
M- Alors dépêche toi, on prend de quoi manger, un pyjama et doudou.
Comme toute fille qui se respecte elle décida qu’il lui fallait en plus un maillot, un pull, ses livres, sa poupée, ses colliers, au cas où, on ne sait jamais. Une fois qu’elle eut fait le tour du propriétaire elle vint s’asseoir sur mes genoux et « m’aida » à naviguer. Après avoir, comme elle le dit si bien, pris son bain dans la mer, manger, et plein d’autres choses encore, vint l’heure d’aller au lit. Incapable de lui résister je me suis fait enrôler pour lui raconter au moins douze histoires. Je me suis assis au bord de son lit, elle s'est lovée contre

moi et au bout de la troisième histoire, elle dormait dans mes bras. Je l’ai délicatement bordée et en la regardant respirer paisiblement, je me suis rendu compte de la place que Rose avait pris dans ma vie. Elle s’y était installée et de ses deux petits poings volontaires avaient repoussé pas mal de démons. Avec mon manque d’amour et son absence de père, quelque part on se réconfortait mutuellement.
On s’était choisi pour adoucir nos vies. Je l’ai encore regardée quelques minutes puis je suis remontée sur le pont, le cœur plus léger.
Le lendemain, on est rentré au ponton, et en attendant que se mère arrive je lui ai montré l’origami. Bien sûr il y avait les oiseaux mais elle avait un faible pour les petits bateaux. Elle s’empressait de les baptiser et organisait ensuite de grandes régates sur le bord de plage. Quand sa mère est arrivée elle lui a montré ses œuvres et m’a fait promettre qu’on recommencerait bientôt. Je n'ai pu que le lui promettre.


J’ai hâte de rentrer. Quinze jours que je ne l’ai plus vue. Mon boulot me passionne mais je déteste devoir la quitter.
La maison est enfin à portée de vue. Mais il manque quelque chose au décor. Quoi? Je ne saurais le dire. Je m’apprête à rentrer quand je remarque que le Christina Rose n’est plus à quai. Il l’a vendu finalement. Ça devait bien arriver un jour ou l’autre. Je suis étonnée par le mal que ça me fait de ne plus voir ce bateau. C’est bel et bien fini, il ne repassera plus par ici. Nous resterons deux.
Je reprends mes esprits et rentre dans la maison. Ma merveille m’aperçoit et se précipite dans mes bras. Je la serre contre moi et respire son odeur de bébé. Comme elle m’a manqué. Après m’avoir couvert de baisers, elle veut me raconter tout ce qu’elle a fait pendant mon absence. Je lui dis de patienter un instant, le temps de libérer Suzanne. Elle a été un amour de veiller sur elle. Elle s’agrippe à moi, dit au revoir à Suzanne et la met presque dehors. Une fois Suzanne partie elle commence à me raconter. Elle parle, elle parle à s’asphyxier. Je souris devant tant d’enthousiasme. Elle n’en est qu’au deuxième jour d’absence quand soudain elle s’arrête.
R- Attends, attends, attends, j’ai un cadeau pour toi. C’est moi qui l’ai fait. Et toute seule.
Elle file dans sa chambre. Je m’échoue sur le canapé. Home sweet home. Elle revient le sourire triomphant, son trésor caché dans le dos. Elle me le tend, fière d’elle, et là tout s’écroule.
Elle m’offre un oiseau rose en origami. Exactement comme ceux que Michael m’envoyaient.
Le monde vacille.
Il faut que je me calme. Surtout ne pas avoir l’air bouleversée. Je demande à Rose où elle a appris à faire ça. Ne voyant pas trop l’intérêt, elle me raconte qu’elle sait aussi faire des bateaux et des roses et qu’elle sait les faire toute seul. Je lui redemande, plus sèchement que je ne l’aurai souhaité, qui lui a appris. Décontenancée, Rose m’explique alors que c’est Michael et qu’il habite sur le bateau.
L’air me manque.
Michael est ici. Enfin était parce que le bateau n’est plus là. Je décide alors de faire parler ma fille qui me raconte tout ce qu’ils ont fait ensemble. Rose ne voit pas qu’elle intérêt ça peut avoir si il est tout seul ou depuis combien de temps il est là. Une question me brûle les lèvres : va-t-il revenir ? Je n’ose pas la poser à Rose de peur qu’elle ne me réponde "jamais" et que mes espoirs s’envolent. Je préfère savourer encore un peu la possibilité de nos retrouvailles. Rose ne me laisse pas ce plaisir et me dit qu’il revient ce soir. L’air me manque à nouveau et je flotte dans une douce euphorie. J’en ai les larmes aux yeux. Il ne faut pas que Rose s’en aperçoive, je n’ai pas envie de lui expliquer toute l’histoire maintenant. Elle n’est pas la première à qui je dois des explications. Je la serre contre mon cœur. Tout va peut-être s’arranger…enfin.
Cela fait quatre ans que j’attends ce soir.









alors ?????
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: GILA :misa   Ven 7 Aoû - 22:47

Merci pour cette suite

trop mignon coment et michael avec rose

oulalala j'arrive pas a le croire sara et en vie cheers cheers

donc si je comprend bien rose et la fille de michael ??

Merci encore pour la suite elle et super

hate de liure la suite ^^

ps:c'est pas grave pour le retard t'as une vie en dehors de MISASTORY ^^

Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: GILA :misa   Ven 7 Aoû - 23:57

rohh je suis un peu perdu la sara est en vie et rose est la fille de mike ????
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: GILA :misa   Ven 7 Aoû - 23:59

juju misa a écrit:
rohh je suis un peu perdu la sara est en vie et rose est la fille de mike ????

ben oauis apparament

mais si sa aurait été sa fille il aurait quand meme reconnu la mere de rose !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: GILA :misa   Sam 8 Aoû - 17:24

sara991 a écrit:
juju misa a écrit:
rohh je suis un peu perdu la sara est en vie et rose est la fille de mike ????

ben oauis apparament

mais si sa aurait été sa fille il aurait quand meme reconnu la mere de rose !!!

bah peut etre quelqu'un que sara connais et que sara a demander a cette fille de l'amenais la bas pour qu'elle voit si mike et bien la bas car elle pense l'avoir trouver
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: GILA :misa   Sam 8 Aoû - 17:24

par contre si c'est un truc genre mike va s'attacher a une fille et out et a sa mère c'est pas pour moii du tout

c'est misa ou rien
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: GILA :misa   Sam 8 Aoû - 17:43

juju misa a écrit:
par contre si c'est un truc genre mike va s'attacher a une fille et out et a sa mère c'est pas pour moii du tout

c'est misa ou rien


C'est clair pareil ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
misaloove
Premier Regard
Premier Regard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 22
Humeur : folle de prison break et triste de la mort de michael
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: GILA :misa   Sam 8 Aoû - 19:03

merci pour les coms
voila je vous poste la suit




Le jour commence à décliner et le Christina Rose est en vue. Rose trépigne sur le pas de la porte depuis deux heures.
Le marin rentre au port et sa petite femme l’attend.
Ce soir elles sont deux à l’attendre.
Quand il approche du ponton, Rose part à sa rencontre. Je lui dis qu’elle ne doit pas rester longtemps, qu’elle le verra demain. Je lui dis aussi que je suis fatiguée et qu’elle me présentera son nouvel ami demain. Je ne veux pas que Rose assiste à notre première confrontation. Le bateau est a quai et Rose ne tient plus en place. J’assiste à la scène de loin, mais je peux voir à quel point elle est heureuse de le revoir. Elle n’est pas la seule.
Je le vois d’abord de dos, et un frisson me parcourt. Mon corps réagit toujours intensément au sien. Puis il se retourne et le visage que je vois me bouleverse. Ses yeux sont toujours aussi beaux, comme ceux de Rose, et un sourire illumine son visage à la vue de notre trésor. Ce qui me choque ce sont ses traits tirés et la tristesse qui semble ne plus le quitter.
Je me déteste en pensant que je suis à l’origine de toute cette souffrance
Il descend du bateau et Rose lui fonce dessus. Ravi, il s’accroupit, l’accueille et la fait tourner dans ses bras. Rose irradie de bonheur. Aucun doute ces deux là se sont manqués autant qu’ils sont heureux de se revoir.
Après quelques effusions, Rose revient vers la maison, non sans lui avoir fait promettre qu’il serait là demain matin.

Je suis rentré depuis deux heures. Rose m’attendait. J’avais oublié la sensation d’être attendu et espéré par quelqu’un. Quand je l’ai prise dans mes bras, rien ne pouvait plus m’arriver. J’ai hâte d’être à demain pour la revoir. Je suis sur le pont du bateau, tourné vers l’océan et je suis presque…osons le dire…serein. Il y a une légère brise ce soir, le bois du ponton craque faiblement.
Pour une raison inconnue, un frisson court le long de mon échine.
S- Michael
Elle est devant moi et je ne respire plus.


Faites qui si c’est encore un rêve je meurs avant de me réveiller.
M- Sara…
Je saute sur le ponton et la serre dans mes bras, de toutes mes forces de peur qu’elle s’évanouisse. Les mots me manquent, les larmes me brûlent mais elle est bien là, dans mes bras.
Je ne peux me résoudre à me détacher d’elle. J’en suis incapable.
Je ne sais pas combien de temps nous sommes restés comme ça. Elle avait son visage calé dans mon coup et je la rapprochais chaque fois un peu plus. Je voulais me fondre en elle. Elle se libère un peu mais je ne lâche pas sa main de peur qu’elle s’envole. Je la regarde. Elle est toujours aussi belle qu’avant. Non. Elle l’est encore plus. Même si mon cœur est prêt à exploser et que je suis ivre de joie, je lui en veux. Une colère sourde s’empare de moi, si ça avait été dans mes habitudes je l’aurais giflé.
J’ai retiré ma main de la sienne et je lui ai crié tout ce que j’avais sur le cœur :
M- Comment as-tu pu me faire ça ? Plus de quatre ans Sara ! Comment as-tu pu me laisser dépérir comme ça?


S- Michael attends, je vais t’expliquer


M- M’expliquer…Ouais. M’expliquer quoi ? M’expliquer que tu es désolée mais que tu t’es mariée et que tu as une fille? M’expliquer pourquoi tu m’as laissé croire à ta mort, pourquoi tu m’as infligé la pire des tortures ? Sara ça fait quatre ans que je ne vis plus, que je tourne en rond, que rien ni personne ne m’atteint.
J’ai voulu me balancer par la fenêtre dix fois. Et tu imagines la culpabilité qui m’a assaillie ?
La douleur qui m’empêchait de dormir, de vivre, de respirer parfois?
Est-ce que tu sais la sensation de manque qui me brûlait la peau.
Mes entrailles qui se tordaient chaque fois que je pensais à toi.
Quatre ans que je me déteste pour ne pas t’avoir dit cette nuit là que je t’aimais. Que j’aurais pu te retenir, te protéger.
Ça fait quatre que j’erre dans cette vie et priant pour qu’elle ne soit pas trop longue.

S- Michael le manque je l’ai connu autant que toi. Et il y avait une bonne raison à toute cette funeste mascarade: Rose.
Rose est ta fille Michael.
J’étais dévasté. Dévasté et incroyablement heureux





alors ????????????
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: GILA :misa   Sam 8 Aoû - 20:26

oulala super ta suite

pas étonnat alor que rose s'enendent aussii biien avec michael ^^


trooooooooooooooooooooooooopresser de lire la suite ^^

une suite pour ce soir ??
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: GILA :misa   Sam 8 Aoû - 20:50

wahou ca c'est de la suite merci !!!

mike retrouve sara mais la colère aparait puis l'incompréhension

en tout cas c'est sadique de nous laisser avec une fin pareil lool !!

la suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: GILA :misa   Sam 8 Aoû - 22:18

c'est vrai c'est sadique

mais une suite stp

une suite ce soir et 2 points de reput pour twa
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
misaloove
Premier Regard
Premier Regard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 22
Humeur : folle de prison break et triste de la mort de michael
Date d'inscription : 01/08/2009

MessageSujet: Re: GILA :misa   Dim 9 Aoû - 13:53

merci pour vos coms
je vous poste la suite

voila :

Elle m’a pris la main et on est allés s’asseoir sur le bord du ponton. J’avais sa main dans la mienne et j’étais incapable de prononcer le moindre mot.
De toute façon, après de tels aveux, c’était à elle de s’expliquer.

S- Avant toute chose, il faut que tu saches que tu m’as manqué atrocement, enfin...tu nous as manqué atrocement. Je suis désolée pour tout le mal que je t’ai fait mais je n’avais pas le choix. Cette nuit avait été la plus belle de ma vie. Quand je suis partie ce matin là, j’étais folle amoureuse de toi, mais je ne savais ce qu’il en était pour toi. Je me suis dit que tu avais d’autres choses en tête. Je ne voulais pas risquer ma vie alors que je ne savais pas où cette histoire nous mènerai. Je ne savais pas si le jeu en valait la chandelle. Alors je me suis dit que si tu n’avais plus à fuir, que si Lincoln était innocenté peut-être aurais-tu du temps et de l’énergie à me consacrer.
J’ai cherché à quoi correspondait la clef de mon père et quand je l’ai découvert, ça a surpassé toutes mes espérances. Le problème c’est que la Compagnie a eut vent de ma découverte et a voulu m’empêcher de la divulguer. Tu sais, je me souviens de ce jour comme si c’était hier.
C’était un mercredi, j’étais dans mon appartement avec le test de grossesse. J’attendais que les trois minutes s’écoulent pour lire les résultats.
Les trois minutes les plus longues de ma vie. Le résultat était positif.
J’étais folle de joie, mais à ce moment là Kellerman est entré. Il voulait cet enregistrement et me tuer pour que je n’en parle à personne. Tu sais j’étais prêter à risquer ma vie pour toi, mais je n’était plus seule dans cette histoire. J'ai pu lui prouver que je venais de découvrir que j’étais enceinte et que si il me laissait la vie sauve, je disparaîtrais. Je lui ai promis que je n’avais pas fait de copie de la bande. Il a cédé. Il a juste pris une photo de moi et je suppose qu’il l’a trafiquée pour ses supérieurs. Toujours est-il que j’ai du disparaître. Je ne savais pas si je te reverrai un jour, il fallait que je protège cette petite partie de toi. Heureusement pour vous, j’avais des copies et je les ai distribuées aux plus grands quotidiens de ce pays.
Je suis venue m’installée ici, en espérant que tu m’y rejoigne. Je ne pouvais pas t’appeler, j’avais peur qu’ils me retrouvent. Et puis quand vous avez été innocentés vous êtes devenus les deux héros du pays et il a été impossible de vous joindre. Si tu savais comme je les ai attendues ces retrouvailles.


Je l’ai prise dans mes bras, c’est la seule chose que j’avais à faire.

Ça faisait des heures qu’on était enlacés. Le vent se faisait plus piquant. Je l’ai ramener jusqu’à chez elle.
M- Sara, qu’est ce qu’on fait maintenant? Je veux dire…hum…par rapport à Rose, elle sait que je suis son père? Tu comptes lui dire? Et par rapport à toi? Tu as quelqu’un dans ta vie? Tu…
Comme à Gila la première fois, elle a posé ses doigts fins sur mes lèvres et m’a dit :
S- Michael, Rose est ta fille. Je ne peux rien contre ça. Je t’ai déjà volé les quatre premières années de sa vie, je ne vois pas de quel droit je te volerai les suivantes.
Quant à nous, tout dépend de toi. Quoique tu décides, tu verras Rose autant de fois que tu le désires.
Elle me regardait avec des yeux brillants, anxieuse de la tournure que prendraient les évènements. J’ai fondu. Je l’ai embrassée. Je me suis senti renaître. Je ne pouvais détacher mes lèvres des siennes.
M- Avant que tu ne t’en ailles, que Kellerman et toutes les plaies de la terre ne ressurgissent… Je t’aime.
Je suis reparti à l’assaut de ses lèvres, pour un baiser plus voluptueux et plus fiévreux que le premier. Hors d’haleine, on s’est séparés. J’allais reprendre le chemin du bateau quand elle m’a retenu par le bras.
S- Ne compte pas t’en tirer comme ça. Il n’est pas questions que je dorme ailleurs que dans les bras de l’homme que j’aime.

De bonne grâce j’ai obtempéré. En se dirigeant vers sa chambre, je n’ai pu résister à l’envie d’entrebâiller la porte de Rose. Impossible de réprimer le sourire qui me mangeait les lèvres…
J’ai rejoint Sara, je l’ai prise dans même bras, et je l’ai regardé dormir. Je n’ai pas pu fermer l’œil de peur qu’elle ne disparaisse encore une fois.



alors ????????
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: GILA :misa   Dim 9 Aoû - 14:30

bah c'est superbe j'adore

magnifique ces retrouvailles et mike qui ne ferment pas l'œil de peur qu'elle ne disparaisse trés beau !!!

Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: GILA :misa   Dim 9 Aoû - 16:30

Merci merci pour cette super suite je l'adore ^^

trop belle le retrouvailles j'aodre a la fin quand sara lui

Citation :
- Ne compte pas t’en tirer comme ça. Il n’est pas questions que je dorme ailleurs que dans les bras de l’homme que j’aime

trop bau

hate de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: GILA :misa   Dim 9 Aoû - 17:07

roh oui hate !!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
sara991
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2324
Age : 25
Localisation : Dans les bracs de Marc Antoine =D (c'était vrai hier ^^)
Date d'inscription : 19/05/2009

MessageSujet: Re: GILA :misa   Dim 9 Aoû - 17:19

+1 pour twa misalove
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sarahwaynecallies338.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GILA :misa   

Revenir en haut Aller en bas
 
GILA :misa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» DEATH NOTE - MISA - SCOOL VERSION - (RAH 337)
» Misa HAYASE 1/6 PVC kit
» DEATH NOTE - MISA - VERSION STRAIGHTJACKET - (RAH 380)
» Misa Amane [Death Note]
» [INFO] Misa à jour WP 7.8 officielle Orange pour le Nolia Lumia 800

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MiSa' Story :: WENTWORTH/SARAH & MICHAEL/SARA :: Fanfictions-
Sauter vers: