MiSa' Story


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant

milii doit-elle reposter Strong & Alive depuis le début ?
Oui, je ne l'ai jamais lu
36%
 36% [ 10 ]
Oui, j'avais essayé mais vite abandonné à cause des 300 posts des pollueuses entre chaque suite !
29%
 29% [ 8 ]
Oui, je l'ai déjà lu et je ne m'en lasse pas !
29%
 29% [ 8 ]
Non, je l'ai déjà lu et je ne vois pas l'utilité de la re-poster
0%
 0% [ 0 ]
Non, ça ne m'intéresse pas
0%
 0% [ 0 ]
J'en ai rien à foutre
6%
 6% [ 2 ]
C'est quoi Strong & Alive ???
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 28
 

AuteurMessage
miliibnb
Joue au docteur avec Michael
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Jeu 16 Avr - 22:45

bon je suis contente que tu l'ais pas mal pris... notamment pour le fait qu'il tue quelqu'un !

pour mac grady en fait j'avais fait exprès depuis plusieurs scènes de tout faire pour que les gens s'attachent à lui et, c'est vrai que c'est une perte, pour moi aussi qui l'adore, mais il y faut des morts dans les deux camps sinon c'est trop facile !

pareil, pour mike qui pète un cable c'est prévu depuis longtemps parce que j'ai fait monter la sauce au fil des suites en disant qu'il se sentait de plus en plus comme eux à force d'être à sona, que la colère le submergeait et qu'il avait peur d'agir comme ça face à sara et de lui faire du mal. ça c'était pour exploiter le fait que "oui on pouvait voir dark michael aparaître dans une saison 3 où sara serait toujours vivante ! " (yavé aussi le "oui les frères pouvaient s'éloigner l'un de l'autre dans une saison 3 où sara serait vivante"... ça c'était pour quand linc frappe sara, et "oui sara pouvait être un personnage fort et de grande importance dans une saison 3 où elle aurait été vivante"... et donc ça c'est pour beaucoup de choses qu'elle a déjà fait et encore plus à venir).

merci pour le com.
si je suis pas trop naze je poste ce soir, c'est que la suite est longue et donc c'es long à relire !




gif by selima - avatar, icones & ban by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Jeu 16 Avr - 23:03

miliibnb a écrit:
bon je suis contente que tu l'ais pas mal pris... notamment pour le fait qu'il tue quelqu'un !

pour mac grady en fait j'avais fait exprès depuis plusieurs scènes de tout faire pour que les gens s'attachent à lui et, c'est vrai que c'est une perte, pour moi aussi qui l'adore, mais il y faut des morts dans les deux camps sinon c'est trop facile !

pareil, pour mike qui pète un cable c'est prévu depuis longtemps parce que j'ai fait monter la sauce au fil des suites en disant qu'il se sentait de plus en plus comme eux à force d'être à sona, que la colère le submergeait et qu'il avait peur d'agir comme ça face à sara et de lui faire du mal. ça c'était pour exploiter le fait que "oui on pouvait voir dark michael aparaître dans une saison 3 où sara serait toujours vivante ! " (yavé aussi le "oui les frères pouvaient s'éloigner l'un de l'autre dans une saison 3 où sara serait vivante"... ça c'était pour quand linc frappe sara, et "oui sara pouvait être un personnage fort et de grande importance dans une saison 3 où elle aurait été vivante"... et donc ça c'est pour beaucoup de choses qu'elle a déjà fait et encore plus à venir).

merci pour le com.
si je suis pas trop naze je poste ce soir, c'est que la suite est longue et donc c'es long à relire !


tu me donne trop envie de lire la suite la, mike qui laisse sa colère parler et qui estmike dark ca va être du grand!!!!!! (moi j'espère que dans PB il y aura une scène comme ca )


et pour la suite c super et bon courage !!!!!!!!!je sais que c'est du boulot mais c'est pour la bonne cause milii je veux trop lire cette suite (surtout que j'aime quand mike pète un câble et qu'il pense qu'il est mauvais et pense aussi quil est un assassin ......donc trop hate
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 39
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Sam 18 Avr - 14:45

coucou Mili


et bah même après autant de temps, je continue à ressentir des flots d'émotions avec tes suites c'est toujours aussi captivant même quand on connait un peu le déroulement lol! lol! lol!

je suis toujours aussi émue en relisant cette partie où Mac Grady se fait tuer pale pale pale en fait tu nous mets dans des situations différentes où on peut s'attendrir et ensuite flipper et ensuite pleurer que c'est du grand art

aller vite les suites


gros bisous:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Dim 19 Avr - 20:05

so ,so une suite !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!???? when???



Revenir en haut Aller en bas
miliibnb
Joue au docteur avec Michael
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Lun 20 Avr - 21:11

merci ma tink ! tu vas bien toi ???
t'as vu l'épisode ?? si oui faut aller mettre un com et plus vite que ça !

sinon, ce soir j'espère pour la suite ! faut que je me motive je suis naze tous les soirs en ce moment !




gif by selima - avatar, icones & ban by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Lun 20 Avr - 22:43

bon ben voila de koi te motiver alors !!!!!!!!!




Revenir en haut Aller en bas
miliibnb
Joue au docteur avec Michael
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Lun 20 Avr - 22:49

du went tout nu ça me motiverai plus... Rolling Eyes




gif by selima - avatar, icones & ban by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Lun 20 Avr - 23:07

miliibnb a écrit:
du went tout nu ça me motiverai plus... Rolling Eyes

mais qu'es ce que tu crois j'ai déjà chercher : a pas trouver

mais du wenty habillé......


[img][/img]

regarde moi ce beau sourire
Revenir en haut Aller en bas
miliibnb
Joue au docteur avec Michael
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Lun 20 Avr - 23:29

bon ok avec un sourire comme ça, je craque !
donc voilà la longue suite et 2ème partie du chapitre 9. Bonne lecture !



(Dans l’infirmerie : pensées de Sara et Michael)
http://www.youtube.com/watch?v=UkyTj0Tr3fE je voulais mettre une vid mia mais j'ai pas trouvé la version que je voulais !



Les bruits provenant de la cour résonnent encore fortement à mes oreilles. La situation à l’air de se calmer peu à peu. Les gardes reprennent enfin le control de Sona. Je tente de retrouver mes esprits en respirant calmement. Tout est allé si vite. Je ne suis même pas certaine d’avoir compris ce qu’il se passait. Je ne suis même pas sure d’avoir été témoin de tout ça. Peu à peu les images me reviennent en tête, et je fini par ne voir qu’une chose : Michael couvert de sang, fou de rage en train de tuer violemment l’un des détenus. J’avale difficilement ma salive portant mes mains à mon crâne, frottant ma tête comme pour évacuer toutes ses images de mon esprit.

Michael est à quelques mètres de moi, accoudé à la table d’auscultation et me tourne le dos. Un silence pesant s’est installé entre nous. Un silence qui reflète encore davantage la distance qui nous sépare l’un de l’autre. Je n’entends que sa respiration, forte et saccadée. Ses poings sont serrés contre la table, son corps tout entier est marqué par la tension du moment que nous venons de vivre.

Je regarde autour de moi essayant de raccrocher mes yeux à quelque chose de concret, mais je suis perdue. Choquée. Je ne sais pas quoi faire ou comment réagir. Puis, tout à coup tout devient plus clair : qu’importe ses gestes et ses actions, j’aime cet homme et je l’aiderai à s’en sortir. Je prends une profonde inspiration et je dégluti bruyamment.


S : Michael ?

Aucune réponse ne me parvient de son côté. Au contraire, j’ai l’impression que sa respiration s’est accélérée. Il n’arrive pas à se calmer. Il n’arrive pas à reprendre contrôle. Je m’avance d’un pas hésitant ne sachant pas vraiment comment m’y prendre, puis je viens poser ma main délicatement contre son épaule gauche.

M (murmurant et dans un mouvement de recule) : Lâche-moi.
S : Michael…
M : Sara je… ne me touche pas !

Elle fini par retirer sa main de mon épaule. Je peux sentir même sans la regarder que je blessée mais je ne veux pas qu’elle s’approche de moi. Je ne veux pas qu’elle me touche. Je sens que cette vague immense de rage qui m’habite n’est pas prête de partir. Elle me consume de l’intérieur et détruit chaque parcelle de mon corps et de mon âme. Elle m’a fait commettre la plus horrible des choses. En tuant Sammy j’ai atteint un point de non retour et je ne veux pas entrainer Sara avec moi là dedans.

Je tente de résister et de lutter contre cette sensation qui m’envahit mais je n’y arrive pas. Je suis crispé prêt à bondir sur la moindre chose qui passerait devant moi. Je sais que ce que j’ai fait est mal et pourtant je n’hésiterais pas à recommencer. Des images de Mac Grady, son regard avant de mourir, me reviennent en tête et me hantent. Je ne peux pas croire qu’à cause de moi on lui ait pris la vie. Je lui avais promis tant de choses en l’invitant à partir d’ici avec nous. Je lui avais promis un avenir loin d’ici où il aurait pu grandir, devenir un homme et retrouver sa famille. Un futur sans problème où il aurait pu découvrir le monde qui l’entourait. Mais au lieu de ça, j’ai détruit tout ce en quoi je lui avais fait croire. J’ai détruit toutes les espérances qu’il avait construites en ne lui sauvant pas la vie.


Je suis troublée par ses paroles. Je me recule et je sens des larmes envahir mes yeux. Une énorme boule d’angoisse vient se loger au plus profond de ma gorge à mesure que je me retienne de pleurer. Mes doigts viennent recueillir les larmes silencieuses et trop lourdes qui coulent sur mes joues. J’étouffe un sanglot pour que Michael ne m’entende pas pleurer. Je me recule de quelques mètres. Je suis sur le point de partir sans vraiment savoir où aller, puis je me ravise, l’une des phrases de Michael me revenant à l’esprit. « Tu es une femme forte Sara. Promets-moi de rester forte, fais le pour moi Sara ».

Cette phrase qu’il avait prononcé dans le fourgon alors que nous arrivions au commissariat, résonne comme un écho dans ma tête. Je me redresse et je sens cette force, dont me parlait Michael, inonder tout mon corps. Je me positionne à ses côtés posant ma main sur la sienne, l’agrippant de toutes mes forces, déterminée à ne pas la lâcher.


M (s’énervant) : Sara…
S : Non Michael ! Je ne te lâcherai pas. Je reste ici, à tes côtés, et je ne partirai pas tant que tu n’iras pas mieux.

Il essai de se débattre mais je garde sa main dans la mienne, le forçant à se positionner face à moi. Il me regarde droit dans les yeux, me fixant d’une manière que je ne connaissais pas jusqu’alors. Il est furieux. Il respire à une allure folle, comme si ses poumons étaient comprimés à l’intérieur de sa cage thoracique. Mes yeux sont attirés vers son tee-shirt immaculé de sang. Pendant plusieurs secondes je ne peux me détacher de cette vision pensant sans cesse à ce qu’il a fait, avant de me retrouver encore une fois dans les yeux de Michael.

Elle a baissé les yeux alors que je l’ai surprise fixant mon tee-shirt couvert de sang avec une expression de dégout sur le visage. Je la dégoute. Je le sais. Je ne suis qu’un monstre pour elle. Elle ne devrait pas s’approcher de moi. C’est beaucoup trop dangereux. Je suis beaucoup trop dangereux. J’ai trop peur de lui faire du mal. Je tente vainement de retirer ma main, mais elle s’agrippe à moi fortement, son regard me faisant comprendre qu’elle n’abandonnera pas si facilement. Pourtant je veux qu’elle me laisse. Je veux qu’elle parte, qu’elle s’en aille loin de moi, loin du monstre que je suis devenu. A nouveau j’entreprends de retirer ma main. Je me recule mais elle insiste. Elle a une volonté de fer et tellement de force à ce moment précis, alors que moi je me sens si faible. La colère me ronge et aspire littéralement toute l’énergie qui est en moi.

Je le sens faiblir. Peu à peu il se laisse aller. Il me laisse faire sans chercher à tout contrôler. Nous sommes face à face à quelques centimètres de distance. Mes yeux sont rivés sur sa poitrine non pas que je sois encore attirée par l’énorme tache rouge qui s’est répandue sur ses vêtements, mais simplement parce que mon regard est attiré vers son cœur. Cet endroit sur lequel j’avais posé ma main quelques minutes plus tôt. L’endroit où réside encore, j’en suis certaine, le véritable Michael Scofield, doux, attentionné, charmeur et toujours prêt à aider les autres. Je suis sure qu’il est toujours là, caché quelque part sous ses vêtements.

Je lève les yeux quelques secondes vers lui, ils sont embués mais il continue de me fixer avec toute la rage et la peur qui se trouvent en lui. Sans le quitter des yeux un instant, j’appuie ma main contre son cœur. Il palpite. Je peux sentir les battements vibrer à une allure folle sans vraiment de difficulté.


M (se reculant enfin en réunissant le peu de force qui lui reste) : Vas t’en. Ne t’approche pas de moi Sara. Je ne veux pas te faire de mal.
S (s’approchant de lui pour ne pas laisser de distance entre eux) : Tu ne me feras pas de mal Michael.

Je n’en peux plus. Je ne peux pas croire qu’elle soit toujours là après ce que j’ai fait. Comment peut-elle encore supporter d’être près de moi alors que je déteste chaque parcelle de mon être ? Je tente de reculer mais à chaque pas que je fais vers l’arrière, elle en fait deux en avant pour se retrouver toujours plus près.

M : Comment peux tu rester là avec moi alors que je te dégoute ?
S : Tu ne me dégoute pas Michael.
M : Et pourtant tu devrais parce que je me dégoute moi-même.
S (posant la paume de sa main sur la joue de Michael pour venir recueillir l’une de ses larmes) : …
M : J’aurais pu le sauver Sara. J’aurais dû le sauver.
S : Tu as fait tout ce que tu as pu Michael.
M : Non… il a perdu tout espoir à cause de moi.
S : Mais tu l’as entendu Michael, il ne t’en voulait pas.
M : Tais toi, (criant) TAIS TOI !! (regardant ses mains) je l’ai tué, je l’ai tué…

Il fixe ses mains, tremblantes et couvertes de sang. Je tente de les reprendre à nouveau au creux des miennes, mais il m’en empêche et continue de les regarder sans s’arrêter de répéter tout le temps les mêmes mots : « je l’ai tué, il a perdu tout espoir à cause de moi ». Je me recule en direction de l’évier. Je saisis une bassine, la rempli d’eau et reviens vers Michael avec une serviette posée sur mon bras. Délicatement, je prends ses mains dans les miennes. Alors qu’il est perdu dans son délire et je commence à les nettoyer, et à retirer tout le sang qui s’y était accumulé. Je fais de même avec son visage. Puis, doucement, je lui enlève son tee-shirt cherchant à détruire la moindre molécule de sang présente sur son corps.

Perdu un instant, je n’avais pas remarqué les gestes de Sara. Cela me fait tellement de bien. Elle me fait tellement de bien mais j’ai si peur de la blesser que je ne préfère pas la laisser m’approcher, et dans un mouvement vif je me recule violemment.


M : Ne me touche pas. Comment peux-tu me toucher ? Je suis un monstre !
S (passant sa main sur le visage de Michael mais celui-ci la rejette à nouveau) : Non tu n’es pas un monstre.
M (en pleure) : Comment peux-tu vouloir être près de moi après ce que j’ai fait ?
S : Michael, je te l’ai dit je ne partirai pas et non tu ne me dégoutes pas.
M : Va-t’en.
S : J’ai tué un homme moi aussi dois-je te le rappeler ?
M : Va-t’en.
S : Tu ne m’écœure pas. J’ai toujours autant envie de toi, envie d’être avec toi, d’être dans tes bras car c’est le seul endroit où je me sente bien. Tu m’as dis que j’étais une femme forte Michael et c’est vrai, mais seulement grâce à toi. Sans toi je suis perdue. Sans toi je ne suis plus rien. Je ne suis que l’ombre de moi-même, une simple junkie accro à la morphine. Tu es ma raison d’être Michael, ne m’abandonne pas…
M : VA-T’EN.

Je n’en peux plus, j’essai par tous les moyens de le faire reprendre conscience et j’ai bien l’impression que si je n’y arrive pas rapidement, je l’aurai perdu à jamais. Alors dans un mouvement de dernier recours, je le gifle fortement au visage. Il se tait, ébahi.

Puis soudain, je suis prise par une envie folle, celle de le toucher, d’être auprès de lui, contre lui pour lui montrer à quel point je l’aime, à quel point j’ai besoin de lui et à quel point il ne me dégoute pas. Alors, presque trop violemment, je le pousse contre le mur et je viens poser mes lèvres sur les siennes. Des lèvres auxquelles il ne résiste pas longtemps.

Notre baiser s’intensifie de plus en plus. Nos langues chaudes et mouillées se rencontrant sensuellement et même brutalement à cause de tout ce que nous contenons l’un et l’autre. Michael descend ses mains le long de mon dos, pour arriver jusqu’à mes cuisses avant de passer sous mes fesses. Puis dans un mouvement soudain, il me soulève, me transportant jusqu’à la table d’auscultation sans briser notre baiser un seul instant.

Je ne sais pas ce qui m’arrive, toute la haine et la peur qui m’enveloppaient se sont soudainement transformées en passion et en fougue sous l’impulsion des baisers de Sara. Je n’ai plus qu’une envie, me perdre en elle complètement. Oublier tout ce que s’est passé. Sentir la chaleur de sa peau contre la mienne. Je passe alors mes mains délicatement sous son haut, alors qu’elle me caresse la nuque et le dos, puis je le lui retire. Je la regarde un instant tentant de récupérer mon souffle, mais elle reprend très vite mes lèvres. D’abord, venant mordiller la lèvre inférieur, avant d’engouffrer à nouveau sa langue dans ma bouche.

Je sens sa peau brûlante contre la mienne, me procurer encore davantage de sensations. Ma tête tombe en arrière alors que Michael s’est acheminé à m’embrasser sensuellement du haut du cou à la naissance de ma poitrine, laissant des trainées humides sur chaque coin de ma peau par lequel il passe, me procurant une immense vague de chaleur que je sens monter en moi. Passant à nouveau ses mains sous mes cuisses, il m’attire à lui, me faisant glisser contre le tissu de la table.

Mon désir est de plus en plus fort. Je n’ai plus envie que d’une seule chose, je n’ai plus envie que d’elle. Mes mains passent le long de son soutien-gorge, jouant à nouveau avec lui comme je l’avais fait la dernière fois pendant que Sara me lèche délicatement le dessous de l’oreille droite, déclenchant en moi un léger soupire qui la fait rire délicatement et qui me fait frémir encore davantage.

Je suis sur le point de déboutonner son jean quand je l’entends frissonner de plaisir à son tour. Je passe délicatement ma main au creux de son bas ventre lui arrachant un gémissement.


S (dans un murmure) : Michael

J’ai chaud. Je bouillonne. Je n’ai qu’une envie le sentir en moi. Sentir notre désir grandir encore. J’ouvre délicatement les yeux. La chaleur qui règne dans la pièce à recouvert les vitres de buée et je sens une goutte de sueur couler le long de ma colonne vertébrale, et me faisant frémir.

Soudain, un coup de feu retenti dans la cour, nous faisant revenir à la réalité que nous avions oublié dans les bras l’un de l’autre. Essoufflés nous nous regardons intensément, en voulant toujours plus, mais nous savons tous les deux qu’il nous est impossible de continuer. Doucement Michael passe ses mains sur mes hanches et vient me poser un simple baiser sur le front, me faisant froncer les sourcils de frustration.

Encore une fois, nous étions sur le point de faire une bêtise. Oui j’ai envie d’elle mais non pas ici, pas dans cette prison et avec ce qui vient de se passer ce n’est pas le moment. Alors je m’écarte d’elle peu à peu, étant capable de l’embrasser uniquement sur le front par peur de n’écouter que mes pulsions encore une fois qui ne demande qu’à découvrir entièrement le corps de Sara Tancredi.


M (se déplaçant jusqu’à la fenêtre) : Ils vont venir te chercher maintenant que tout est revenu en ordre.
S (n’en revenant pas du changement soudain de comportement de Michael) : …

Je lui rends son tee-shirt puis je prends le mien, le regardant hésitant une seconde avant de le mettre. Puis décidé à en changer une fois dans ma cellule, je le passe par-dessus ma tête. Alors que l’un des gardes arrive en courant dans la salle, Sara reste sans voix puis fini par le suivre jusqu’en dehors de la prison.


voilà... la suite, dernière partie du chapitre 3.




gif by selima - avatar, icones & ban by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Lun 20 Avr - 23:58

je reste sans voix c'est tous simplement splendide !!!

J'ai adoré la réaction de mike

il repousse sara pour ne pas lui faire de mal

il a peur de la blesser et il pense qu'il est un monstre mais sara ne le laisse pas faire et sa réaction est tous simplement ce que j'attendais

avec la musique en plus c'était génial

j'en ai pleurais tellement c'était un beau moment

j'ai trop imaginé l'image de sara qui enlève le sang des mains de mike et lui ne sent rend même pas compte parce que il ne sait plus comment faire et comment vivre avec ce qu'il a fait

,et la fin tout simplement magnifique la j'imagine aussi c'est vraiment fabuleux cette fin Sad Sad

cette suite est vraiment bien écrite et ma beaucoup marquer


Citation :
M : Tais toi, (criant) TAIS TOI !! (regardant ses mains) je l’ai tué, je l’ai tué…

j'ai adoré cette phrase qui ma vraiment émue

Citation :
M : Ne me touche pas. Comment peux-tu me toucher ? Je suis un monstre !
S (passant sa main sur le visage de Michael mais celui-ci la rejette à nouveau) : Non tu n’es pas un monstre.
M (en pleure) : Comment peux-tu vouloir être près de moi après ce que j’ai fait ?
S : Michael, je te l’ai dit je ne partirai pas et non tu ne me dégoutes pas.
M : Va-t’en.
S : J’ai tué un homme moi aussi dois-je te le rappeler ?
M : Va-t’en.
M : VA-T’EN.

la j'ai trop pleurais c si beau

Citation :
M (se déplaçant jusqu’à la fenêtre) : Ils vont venir te chercher maintenant que tout est revenu en ordre.
S (n’en revenant pas du changement soudain de comportement de Michael) : …

j'ai beaucoup aimé ce passage , mike se calme et laisse se dégout qu'il a pour lui est ca colère redescend il redevient calme et poser et c'est vraiment bien de l'avoir fait comme ca parce que on retrouve vraiment mike dans ces paroles ou il reprend son contrôle

donc merci pour cette très belle suite




Revenir en haut Aller en bas
miliibnb
Joue au docteur avec Michael
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Mar 21 Avr - 0:00

merciiiiiiiiiiiiiiiiiii !




gif by selima - avatar, icones & ban by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Mar 21 Avr - 0:15

non merci a toi et d'écrire une fic aussi belle Wink Wink
Revenir en haut Aller en bas
miliibnb
Joue au docteur avec Michael
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Mar 21 Avr - 22:47

bon aller une suite un peu plus courte donc je corrige et je poste !

edit : je t'ai mis un merci pour tous tes gentils com qui vont finir par me donner la grosse tête ! lol!




gif by selima - avatar, icones & ban by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Mar 21 Avr - 23:33

miliibnb a écrit:
bon aller une suite un peu plus courte donc je corrige et je poste !

edit : je t'ai mis un merci pour tous tes gentils com qui vont finir par me donner la grosse tête ! lol!

toi la grosse tête ?????sa va pas non !!!!!!!!!!je t'en empercherais de devenir comme cela !!!!!!!!!!!!!!!thanks pour le merci !

rrooouuh une suite ???muhahahahahaha
Revenir en haut Aller en bas
miliibnb
Joue au docteur avec Michael
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Mar 21 Avr - 23:35

oups attends je regarde la vid de went j'ai oublié ! je le fait juste après !




gif by selima - avatar, icones & ban by me
Revenir en haut Aller en bas
miliibnb
Joue au docteur avec Michael
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Mer 22 Avr - 0:23

Et voilà la dernière partie d'un chapitre 9 assez intense ! bonne lecture !




(Pensées de Sara uniquement)


Je suis confuse. Mon corps avance dans les couloirs de Sona qui sont à présent très silencieux, mais mon esprit est resté dans cette pièce avec Michael, avec ses baisers, ses caresses et ses gestes tendres et passionnés à la fois. J’ai tellement envie de lui à cet instant que je ne peux me défaire de ces pensées. Deux gardes armés m’encadrent, l’un d’eux essai vainement d’articuler quelques mots mais je ne les saisis pas. Je suis ailleurs. Je suis en transe.

Soudain, mon regard est attiré vers la cour de Sona à ma gauche. Sans m’en rendre compte je me suis arrêtée à la vue de la scène qui se déroule sous mes yeux. Cette petite place est couverte de corps et de sang. Parmi eux, je vois ceux sans vie du jeune garçon que Michael a tenté de sauver, celui de l’homme qu’il a tué ou encore celui de cet agent du FBI qui nous a poursuivi à Gila. J’aperçois aussi les corps de plusieurs gardes qui sont tombés durant cette bataille. La plupart des détenus sont retournés dans leurs cellules, tandis que d’autres sous les ordres des gardes s’appliquent à rassembler les corps. Je reste là, immobile inerte et choquée de voir ainsi tant de morts. En tant que médecin j’aurais certainement dû agir ou tout au moins réagir, voir s’il y a des survivants et les soigner. Mais j’en suis incapable. Je reste plantée là sans pouvoir bouger, une énorme boule venant se serrer dans mon ventre.


G : Vous ne pourrez plus venir pour vos visites médicales. Regardez ce qui leur arrive quand une femme entre dans Sona.

Je tourne alors vivement la tête vers le garde qui a prononcé ces mots. Je mets quelques secondes avant de saisir ce qu’il vient de dire et de pouvoir lui répondre.

S (choquée) : Je… je n’ai rien fait…
G : Vous n’auriez jamais dû venir ici.
G2 : Anda !

L’un d’eux me regarde comme si j’étais l’unique responsable de cette émeute et l’autre me tire par le bras et me demande d’avancer. En mois de temps qu’il ne faut pour s’en rendre compte, je suis passée d’un état de manque physique et sexuel, au dégout de voir tant de morts étalés sur le sol crasseux de la cour de Sona, à la stupéfaction des paroles prononcées par ce garde. S’en est trop pour moi. Je me retiens difficilement d’éclater en sanglots et je fini par avancer pour sortir au plus vite de cet endroit.

Une fois dehors, je marche le plus vite possible pour rejoindre la voiture. Lincoln m’attend comme à son habitude. En me voyant arriver, il accourt vert moi, inquiet mais soulagé que je sois enfin là.


L : Sara, mais que s’est-il passé là bas ? J’ai entendu des coups de feu. J’ai voulu aller te chercher mais les gardes m’en ont empêchés. Est-ce que tout va bien ? Tu es très pale.
S (le regard perdu dans le vide) : Je… heu je, je vais bien. Il y a eu une émeute…
L (inquiet) : Tu n’es pas blessée au moins ?
S (levant les yeux vers Lincoln) : Non… non je vais bien.
L : Et Michael ?
S (encore choquée) : Il va bien. Le… le garde m’a dit que… que je ne pourrai plus y aller.
L (regardant en direction de Sona): Tout est prêt. On a plus besoin que tu ailles là dedans. Je devrais peut être allé voir l’un des gardes pour savoir ce qu’il se passe exactement et si Michael va bien. (baissant les yeux à nouveau sur Sara) Tu es sûre que tout va bien Sara ?
S (jouant nerveusement avec ses mains tout en les fixant): Je… oui est ce qu’on pourrait juste rentrer à l’hôtel.
L (confus) : Heu… oui si tu veux. Je reviendrai ici après t’avoir déposé.

musique :
http://www.youtube.com/watch?v=tsgssfjqA0k

Le trajet dans la voiture est silencieux. Je suis incapable de prononcé le moindre mot. J’ai la nausée et je n’ai qu’une envie, me plonger dans les bras protecteur et rassurant de Michael. A plusieurs reprises, Lincoln à tourné furtivement la tête vers moi. Je vois bien qu’il se fait du souci pour moi, mais à présent je n’ai aucune envie de parler. Je veux juste rentrer. Je vois le paysage panaméen défiler sous mes yeux rapidement. Un décor que je commence à connaître par cœur, empruntant quotidiennement le même chemin.

J’ai l’impression d’être prisonnière de mon corps. Je ne peux pas bouger. Je ne peux pas parler. Et je voudrais tellement pouvoir crier pour extérioriser tout ce qui se trouve en moi. Je sens quelques larmes arriver au coin de mes yeux Je les laisses couler délicatement le long de mes joues, alors que mes paupières se ferment dans l’espoir de quelques secondes de répit. Je sens le regard inquiet de Lincoln s’abattre sur moi. Il a vu mes larmes mais ne cherche pas à essayer de comprendre ce qu’il se passe. Il a bien vu que je ne suis pas en état pour le moment.

A notre arrivée à l’hôtel, nous passons voir quelques minutes Sucre pour lui raconter ce qu’il s’est passé. Je réponds le plus brièvement possible aux questions que l’on me fait et prétextant une fatigue subite, je me réfugie rapidement jusqu’à ma chambre. Une fois la porte close, je me retrouve seule avec de nombreuses images défilant dans ma tête. Celles de tous ces hommes morts cruellement. Je baisse les yeux et je remarque que moi aussi je suis couverte de sang. Probablement celui de ce jeune homme que je n’ai pas pu sauver. Je me sens tellement sale. J’ai l’impression que mon corps entier est sale mais que mon esprit l’est lui aussi. Il est souillé par le nombre de mort que je vais devoir porter sur la conscience. Je me sens tellement mal d’avoir été ainsi avec Michael alors qu’à l’extérieur des hommes s’entretuaient.

Avec une rage folle et des larmes qui commencent à couler sur mes joues, je me précipite vers la salle de bain. Je me débats avec mes vêtements pour les enlever le plus vite possible, mais mes mains tremblantes ne me facilitent pas la tâche, alors je panique encore plus. Je reste de longues minutes sous la douche, frottant le plus possible ma peau afin d’extraire toutes les horreurs qui se trouvent en moi. Mes mouvements sont violents et me font mal, mais je veux à tout pris que ce sentiment de dégout s’en aille. Je frotte encore et encore. Toujours plus vivement mais rien n’y fais et je m’effondre dans ma douche. Assise contre le carrelage dur et froid et recroquevillée sur moi-même, je pleure toutes les larmes de mon corps.

Voilà plusieurs minutes que je suis ainsi. Je ne sais pas combien de temps exactement. Je n’ai pas bougé d’un centimètre. Je me sens toujours aussi sale mais mes larmes ont fini par cesser comme si je les avais toutes épuisées. Je me sens faible. Je lève mon bras afin d’arrêter l’eau puis je prends mon peignoir et je fini par sortir de la douche. Je me place face au miroir complètement embué. Je le frotte et j’aperçois mon visage. J’ai les yeux bouffis et rougis par tant de larmes, d’énormes cernes et une mine des plus tristes. A travers le reflet j’aperçois derrière moi la trousse médicale qui m’avait servi pour soigner Sucre. Je me regarde un court instant à nouveau, comprenant que je me dégoute toujours autant. Puis, je me retourne rapidement. J’ouvre la trousse et j’en sors une seringue et une fiole de morphine. Je prépare l’injection et j’enserre un lien de caoutchouc autour de mon bras afin d’injecter le produit au plus profond de mes veines. Je suis sur le point d’appuyer sur la seringue mais je m’arrête une seconde et me regarde à nouveau dans le miroir.

D’autres images défilent à nouveau dans ma tête. Cette fois elles ne sont pas faites de morts et de gens tués dans d’horribles conditions. Je ne pense en réalité qu’à Michael, au jour où nous nous sommes rencontrés, à la première fois qu’il m’a embrassé, à nos retrouvailles à Gila, à notre baiser dans le train, ou encore à la façon dont il m’a pris dans ses bras en me voyant près du bateau. Je dégluti difficilement. Soudain, je pousse un énorme cri en jetant la seringue loin de moi et en cassant la fiole de morphine que je tiens dans mes mains contre la paroi du lavabo.

Lincoln et Sucre arrivent affolés dans la salle de bain, certainement attirés par le cri que j’ai poussé quelques secondes plus tôt. Ils me retrouvent en larmes assise dans un coin, la main ensanglantée. Lincoln s’assoit à mes côtés me prenant dans ses bras, et contre son torse je relâche toutes les larmes de mon corps, tandis que Sucre s’applique à retirer les morceaux de verre au creux de ma paume et à me bander la main.

Après quelques minutes, j’ai finalement réussi à me calmer. Nous sommes tous les trois assis contre le carrelage glacé de la salle de bain. Pas une seconde je n’ai lâché l’étreinte de Lincoln.


L : Tu devrais dormir un peu Sara. Tu dois être fatiguée et demain sera une grosse journée.

Je les regarde chacun l’un après l’autre. Ils sont inquiets, mais pas une seconde ils n’hésitent. Ils s’occupent de moi comme je me suis occupée d’eux. Je leur sourie légèrement pour leur montrer que je me sens mieux, puis je consens à aller me reposer quelques heures. Lincoln me porte jusqu’à mon lit alors que Sucre pose des couvertures sur moi voyant que je suis frigorifiée malgré la chaleur panaméenne. Calmée et soulagée, je finis par m’endormir rapidement et je plonge dans un sommeil plus que réparateur.




gif by selima - avatar, icones & ban by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Mer 22 Avr - 1:09

ta suite et superbe , elle est très triste aussi

Je suis contente de la réaction de linc qui étais pas sympa au début avec sara

sara se laisse aller, et je suis contente qu'elle n'est pas toucher la seringue

je pense qu'elle s'en aurait voulu parce qu'elle a trop de chose a perdre

j'ai beaucoup aimé la fin, le calme revient ,et elle finit par s'endormir

et encore super la réaction de lincoln mais aussi de sucre !!!!!!!

c'est vrai que c'était un chapitre très intense

sara ne va plus pouvoir voir mike ??i'm so sad.......

bravo pour cette jolie fin de chapitre !




Revenir en haut Aller en bas
miliibnb
Joue au docteur avec Michael
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Ven 24 Avr - 0:13

merci ! bon je posterai plus demain, là j'ai mal à l'index à force de faire scroll avec ma souris ! je sais c'est débile mais c'est vrai !




gif by selima - avatar, icones & ban by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Ven 24 Avr - 0:39

miliibnb a écrit:
merci ! bon je posterai plus demain, là j'ai mal à l'index à force de faire scroll avec ma souris ! je sais c'est débile mais c'est vrai !

lol! ca m'arrive aussi youpi tu poste demain!!!!!

so .....tomorrow !!!!!!!!!!!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Ven 24 Avr - 22:21

c'est l'heure de poster mili je te rappelle a l'ordre !!!!!!

aller tu peux pas lui résister....

[img][/img]

[img][/img]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Dim 26 Avr - 0:12

Tu n'a pas posté !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!i'm so sad

*partit me jeter de la falaise*
Revenir en haut Aller en bas
miliibnb
Joue au docteur avec Michael
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Dim 26 Avr - 14:00

nan ne saute pas !
je m'ne vais faire les corrections maintenant !
et pour les tofs, roooo qu'est ce qu'il est beau j'adore ses sourires !




gif by selima - avatar, icones & ban by me
Revenir en haut Aller en bas
miliibnb
Joue au docteur avec Michael
avatar

Féminin
Nombre de messages : 6340
Age : 31
Localisation : écume tous les starbucks à la recherche de went
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Dim 26 Avr - 14:52

première partie du chapitre 10. Un des trucs que j'aime le moins au passage.
bonne lecture quand même !




Chapitre 10 : Today

(Le lendemain : pensées de Sara et exceptionnellement Lincoln et une lettre de Sucre)




Ce matin, une autre belle journée s’est levée sur Panama City. Tout paraît calme et serein vu de l’extérieur. Pourtant, aujourd’hui c’est le jour J. C’est le jour où Michael et Whistler s’évaderont de Sona. C’est le jour où nous procéderont à l’échange entre LJ et lui.

Dehors tout va bien, mais ici, dans ma chambre d’hôtel, la tension est à son comble. Il est 15h18. Je n’ai pas pu avaler grand-chose, tout comme Lincoln et Fernando. Ils sont ici avec moi. Fernando est attablé en train de rédiger une lettre. Quant à Lincoln, il assit sur le canapé. Il zappe l’une après l’autre les chaînes de la télévision, mais je ne suis pas sure qu’il regarde vraiment l’écran, c’est plus devenu une chose à faire pour s’occuper l’esprit jusqu’à l’heure fatidique. L’évasion aura lieu à 18h24 pour être précise et nous partons nous mettre en place à 16 heures. D’ici là, nous n’avons rien d’autres à faire qu’attendre.

Le silence est lourd dans la pièce, parfois nous échangeons de brefs regards et de léger sourires pour tenter de se rassurer les uns les autres, ou peut être nous même. Essayer de nous convaincre que tout ira bien, que l’évasion sera un succès, que Michael ne sera pas blessé, et que l’échange se passera comme prévu en retrouvant LJ sain et sauf.

A mesure que l’heure approche. Je sens mon cœur battre toujours plus fort dans ma poitrine. Le temps passe à la fois si vite et si lentement. J’ai l’impression que nous ne sommes pas prêts à faire ça, et pourtant je n’ai qu’une envie, celle de retrouver Michael et de me blottir dans ses bras.

Nous n’avons échangé que quelques mots depuis hier. La plupart du temps des banalités référant au petit déjeuner, à un programme télé trop inintéressant pour vraiment s’en préoccuper. Parfois, il nous est arrivé de parler de l’évasion, de répéter encore une fois le plan qu’à prévu Michael. Tout doit être précis et effectué à un instant déterminé. Nous n’avons pas le droit à l’erreur. Et puis quelques fois, nous avons mentionné l’émeute de Sona. Nous en avons parlé longuement hier après midi à mon réveil et depuis, nous essayons de ne pas nous y attarder trop longtemps. Ils ont bien compris qu’il était pour moi difficile de revivre ce jour même uniquement en en parlant.

Je me suis beaucoup rapprocher de Lincoln et Fernando ces deux dernières semaines, et même si il y a eu des tensions entre Lincoln et moi, je peux dire qu’aujourd’hui, Michael n’a aucun souci à se faire pour moi. Ils sont devenus tellement protecteur qu’il ne peut rien m’arriver. Comme moi, une partie d’eux est loin d’ici et ils ont beau être des hommes, un brin macho parfois, ils ont tous les deux besoins de tendresse et de réconfort, et tous les trois ensemble, nous essayons de combler ce manque.

Il est maintenant 15h27 et nous sommes toujours là, tous les trois, chacun dans notre coin à attendre. Je jette un rapide coup d’œil vers Lincoln sur le canapé, constamment en train de zapper d’une main les chaînes télé, de tapoter son genoux de l’autre et de regarder régulièrement l’écran de son téléphone. Je me tourne ensuite vers Sucre, il est plongé dans sa lettre. A voir son visage, il n’est pas difficile de deviner à qui il écrit. Régulièrement il prend des poses, réfléchissant et regardant la vue qui s’étend devant lui par la fenêtre la baie de Panama City. Une vue magnifique, et que je contemple pour la dernière fois.



Sara est plongée dans ses pensées. Regardant inlassablement par la fenêtre, elle semble tellement sereine, pourtant je sais que ce n’est qu’une façade. Elle a vécu des choses difficiles hier à Sona. J’étais tellement inquiet quand j’ai entendu ces coups de feu. J’ai couru aussi vite que j’ai pu pour atteindre le grillage avant d’être rembarré par les gardes toujours postés à l’extérieur. Je ne pouvais pas imaginer la pensée de savoir mon frère et Sara dans cette prison, confrontés au danger permanant. Je ne voulais pas risquer de les perdre. J’ai déjà tellement perdu dans cette histoire.

Un bref instant, un sourire apparaît sur mon visage. C’est presque devenu une habitude à chaque fois que je vois Sara jouer nerveusement avec ses doigts, comme lorsqu’elle est anxieuse. Puis soudain je me rends compte que je suis ridicule et que je fais exactement la même chose en jouant avec la télécommande et en tapotant ma main contre mon genoux.

Voilà trop longtemps qu’on attend. L’espoir est devenu notre principale source de divertissement, et je suis comme un fou ici, immobile et impuissant. Je n’en peux plus d’être loin de mon fils, de l’imaginer seul et apeuré. Certes, il a traversé de nombreuses expériences, douloureuses et tristes pour la plupart, et il s’est endurci, mais il n’empêche que c’est toujours un petit garçon à mes yeux. Celui qui venait me rendre visite le week-end, et pour qui je faisais des pancakes aux myrtilles. Je l’ai délaissé trop longtemps et pour une fois nous allions enfin pouvoir profiter de notre relation père-fils. Apprendre à nous connaître. Rire. Grandir ensemble. Et il est hors de question que l’on m’arrache ma foi, la seule chose en laquelle je crois aujourd’hui, l’espoir de vivre enfin heureux entouré de ma famille.




« Mari Cruz, mi amor…

Je suis assis face à la mer qui s’étend dans la baie de Panama City. La vue qui se trouve sous mes yeux est spectaculaire. J’aimerais tant être ici avec toi, mes bras t’enlaçant tendrement, et venir de mes mains délicatement caresser ton petit ventre rond. J’aimerais pourvoir vivre chaque étape de cette nouvelle vie qui commence avec toi. Etre à tes côtés pour les fringales nocturnes. Sentir ses coups de pieds de futur footballeur contre ton ventre. Te tenir la main lors de l’accouchement…

Je regrette tellement de ne pas pouvoir être à tes côtés, mais la vie nous a séparés et tu sais combien il serait dangereux que l’on soit ensemble à nouveau. Je veux le meilleur pour toi et le bébé, et si dans ce cas, ce qu’il y a de mieux c’est être loin de vous, alors se sera difficile, mais je le supporterai. Mais un jour tu verras, nous nous retrouverons. Nous serons heureux à nouveau, tous les trois. J’attends chaque jour ce moment avec impatience. L’attente, ici nous n’avons que ça. Alors je compterai les jours et guidé par l’amour et l’espoir de vous retrouver, je tenterai de survivre loin de vous.

Je t’écris une dernière fois de Panama City mi amor. C’est aujourd’hui que doit avoir lieu l’évasion. Notre seconde évasion. Michael a arrangé un plan de génie pour sortir de là avec ce gars, Whistler. J’aurais vraiment aimé que tu ais pu connaître Michael. C’est un homme bon, loyal, honnête et humble, mais surtout il m’a aidé tant de fois pour que je puisse te retrouver, et c’est à mon tour de lui montrer que je suis présent pour lui aussi. Je serai donc là pour l’aider, et si ça devait mal se passer, saches que je t’aime et que je t’aimerai toi et le bébé plus que tout dans ma vie. Mais si tout se passe comme prévu, je partirai une fois ma tâche accomplie pour aller retrouver ma tante au Mexique, et je garde bon espoir qu’un beau jour nous vivrons ensemble là bas, faisant des ballades à dos de lamas…

Je dois te laisser, ma Mari, il est temps pour nous d’y aller. Notre destin se joue ce soir.

Vous me manquez plus que tout. Je vous aime.

Fernando, papa… »




prochaine partie, l'evasion ! Wink




gif by selima - avatar, icones & ban by me
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Dim 26 Avr - 20:50

c'est bizzare d'être dans la tête de linc !!!!mais c'est une jolie suite !

ha bientôt l'évasion muhahahaha !!!!!!!!!!! on va avoir donc mike et sara (leurs penser ) super !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

trop hate la !!!!!!!!!!merci d'avoir posté !!



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   Mar 28 Avr - 23:17

mili a quand la suite ??????je suis tellement déprimer la.....que je lire ca va me changer les idée surtout que c'est le jour de l'évasion tu peux pas me laisser comme ca !!!


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Strong & Alive - chap 20 (suite 1/3)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 12 ... 19  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les films qui n'auraient jamais dû avoir de suite
» Full Metal Alchemist 108 (Fin)
» Alive - the final evolution
» Majandra et Danny Strong : Souviens-toi... L'été dernier, Scream... (parodie)
» Problème de fuite d'huile suite descente trottoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MiSa' Story :: WENTWORTH/SARAH & MICHAEL/SARA :: Fanfictions-
Sauter vers: