MiSa' Story


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ..GAME OVER..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 3:35

Bon me voici ? alors ça c'était ma premiére fic' , je l'ai faite il y a deux ans, je suis entrain d'écrire la suite , c pour ça que je poste game over avant de vous la mettre. ca se situe dans la deuxiéme saison , le 2x11 exactement (Michael va rencontrer son pére et Sara est prisonniére de Kellerman) a partir de là je pars en sucette !! MiSa quand tu nous tiens...
Bref en espérant qu'il y aura des amatrices, je mets tout en bloc :


p.s. au fait bonne année !!! et pour les fautes , sorry , je n'étais pas une pro de la re-lecture, a vrai dire je ne relisais quasiment jamais, ce qui est nul je vous l'accorde ! pour ce qui est du reste a vous de juger...
les personnages , évidemment , ne m'appartiennent pas , mais ca ne m'a pas empêché de délirer avec !!



le prochain com est pour ma bibichette et ses sublimes créas...
Revenir en haut Aller en bas
tinkerbel
Rendez-vous
Rendez-vous
avatar

Féminin
Nombre de messages : 831
Age : 40
Localisation : plus nul part
Humeur : en dépression à cause la Fox
Date d'inscription : 24/12/2008

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 10:51

coucou
je suis partante pour la lire, vu que je ne la connais pas encore pale
mais comme tu dis que c'est du MISA, je suis prenante






et Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
cend17
4th Kiss
4th Kiss
avatar

Nombre de messages : 2263
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 10:58



















fonce Tink il y a du Misa (contrarié, contrariant)
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:44

tout d'abord , remarquons que l'affiche de cend, déchire, espérons que vous en penserez de même de ma fic (lol), et tinkerbel je serai ravie de te compter parmi mes lectrices si j'en ai of course...
bon, je balance tout, allons y !!








PART I


Quelques jours aprés que Sara soit partie du motel (et surtout que ce cher Kellerman l'ait emmenée...),laissant ainsi seul Michael, lui, était sur le point de rejoindre son frère avec Sucre.Encore une fois il avait un plan de rechange mais il commençait à douter :combien de temps cela pourrait-il encore durer ? Mieux valait ne pas trop y penser pour l'instant, comme penser à Sara d'ailleurs... Pourvu qu'elle soit en sécurité se répètait-il !
Mais il se disait aussi que plus elle serait éloignée de lui, plus elle le serait de Mahone également...et c'est tout ce qui comptait ; du moins le croyait-il !
Mais Michael était loin de se douter de ce que Sara venait de traverser et surtout du sort qui lui était réservé.
Cela faisait maintenant deux jours que Kim avait ordonné à l'agent Kellerman de faire disparaitre Sara et depuis il ne répondait plus a ses appels ; ce qui commencait a le mettre en mauvaise posture vis-à-vis de ses supérieurs; jusqu' a maintenant il arrivait à les tenir à distance mais pour combien de temps encore ? Et Le Chef qui devait arriver d'un jour à l'autre...lui ne serait pas dupe c'est sur !
Lincoln, qui se demandait toujours si il avait eu raison de laisser L.J avec Jane,cette femme qui collabore avec son père, alors qu' il doute encore de la fiabilité d' Aldo Burrows,était pourtant sur la route avec lui en direction de la frontière et surtout de Michael.
Aldo était au volant du 4x4 qui les rapprochait de plus en plus de son autre fils,celui qu'il connaissait si peu et pourtant il ne l' avait pas quitté des yeux toutes ces années. Il semblait s'interroger et Lincoln remarqua son inquiètude.
_Qu'est-ce qu'il y a ? Il se redressa dans son fauteuil et saisit vivement le rétroviseur en regardant au travers .
_Tu as remarqué quelque chose de suspect ? On est suivis ?
Seulement une voiture derrière et c' est une femme qui conduit ; rien d'anormal appriori.
_Non.Tout va bien. J' étais juste entrain de penser à ton frère...la dernière fois que je l'ai vu c' était...
Il s'interrompit, visiblement troublé.
_Quoi ?
_Non rien c' est juste que... enfin tu sais quand je pense a tout ce qu'il a fait depuis ton incarcération,tout ça c'est tellement plus que j' en ai fais pour toi,pour vous deux ! Je...
_ Moi non plus je sais pas si j'aurais pu faire tout ça ... Quand on été gosses je faisais en sorte qu' il ne lui arrive jamais rien et depuis c'est lui qui m'a toujours protègé . Il m' a sauvé la vie ... Et pour lui ou pour L.J je donnerai la mienne.
Aldo le regarda brièvement puis esquissa un sourire. Plus que quelques kilomètres et il serait tous les trois enfin réunis.
Michael et Fernando été tous les deux assis par terre contre des rochers dans une sorte de carrière prés d' un sillo désafecté,non loin de Bolshoi Booze,tous les deux perdus dans leurs pensées.C'est Sucre qui rompit le silence en premier.
_ Tu penses à quoi ?
Voyant que Michael ne réagissait pas il réittèra : " Tu penses à ... elle ? "
_Hein ? Quoi ? Non je...
Comment savait-il qu' il pensait à Sara ? Encore ! Il pensait peut-être à Maricruz lui aussi . En tout cas lui n' arrétait pas de se refaire le film de cette journée à Gila. Aurait-il pu l'empécher de partir ? Si seulement il avait trouver les mots... Si seulement...
_ Je pensais juste à ... ( il s' apprètait à mentir puis il s'arrèta et se mit à rire ) Je pensais juste à elle !!
Ils s' esclaffèrent ensemble et Sucre donna un coup de coude à Michael.
_Ah ! Hermano je le savais bien , tout ce temps passé à l' infirmerie et tes petites combines c' était forcément pour la toubib...
_J'te rappelle que " mes petites combines " nous ont quand même faits sortir de Fox River...par l' infirmerie d' ailleurs
Il semblait sur la défensive ; mais Sucre le regarda en souriant malicieusement. Et ils se remirent à rire de plus belle.
Mais le sourire de Michael s' effaca bientôt pour laisser place à un expression plus grave.
_Si il lui arrive quelque chose ! Si il lui arrive quelque chose je ne me le pardonnerai jamais... J'ai déjà foutu sa vie en l' air, son-son père est mort par ma faute et je l' ai condamné à la fuite comme nous...
Sucre lui posa la main sur l' épaule en essayant de le réconforter
_ C'est pas de ta faute tout ça ...
_ Si tout est ma faute ! s' empressa Michael avec rage.
_Ce que je veux dire c'est que tu n'as pas souhaité tout cela, tu n'as jamais voulu l' a blessé ni faire tuer son père ... tout ça c'est au-dessus de toi , c'est au-dessus de nous tous Michael.Tout ça arrive par la faute des gens qui ont piégé Linc' et qui essaient de nous avoir maintenant
! Et je suis sur que Sara finira par le croire aussi...
Michael lui lança " son " regard ; il ne savait pas si il devait le croire et surtout si Sara le croirai également.
A ce moment le bruit d' un moteur retentit derrière eux. Ils se redressèrent aussitôt pour se cacher derrière les rochers, épiants le moindre signe du véhicule qui s' approchait et qui de toute évidence se dirigeait vers eux.
Un 4x4 noir apparut alors et s' arrèta alors au milieu de la carrière.Michael restant sur ses gardes ne voyait pas qui se trouvait dans la voiture . Les portières du coté conducteur s'ouvrirent, c' était un homme avec une casquette,il ne distinguait pas son visage.Les deux comparses se firent plus petits encore dans leur cachette,mais bientôt une deuxième personne sortit de la voiture. Ni Michael,ni Sucre n' osait regarder.Apparemment les deux personnes attendaient quelque chose ou quelqu'un ,ils échangèrent quelques mots mais rien d'audible pour les deux hommes dissimulés plus loin.
C'est alors qu' une voix s' éleva alors dans ce lieu désert encerclé de parois rocheuses et de montagnes de pierres, une voix que Michael reconnaîtrait entre mille :
_Michael ! Michael ! s' écriait Lincoln en scrutant les alentours.
jusqu' à ce qu' il apperçut la silhouette de son frère se rele vait derrière lui,ainsi que Sucre visiblement.Michael s'avança. Les deux frères se rapprochaient l'un de l'autre à vive allure, l'expression de leurs visages trahissaient un soulagement profond.Ils s'empoignèrent solidement dans les bras l'un de l'autre.Avant de se regarder vraiment, chacun s' observant ,heureux que l'autre ne soit pas blessé. Sucre arriva à son tour visiblement ravi
_Compadré ! s' écria Fernando.
Il serra à son tour Linc' dans ses bras. "Content de te voir Sucre. Mais je croyais que t' avais des choses à régler !"
_Ouais,ouais mais tu sais comment ça se passe avec Michael, les choses ne se passent jamais comme prévu... ..dit-il en souriant.
_Ouais c'est sur ! rajouta Linc'
Les trois hommes furent couper par le quatrième qui se racla la gorge pour rappeler sa présence.Il se dégagea de derrière Lincoln qui le cachait partiellement.
_Ah! oui s'empressa Linc' qui venanait semble t-il de se souvenir qu 'Aldo été là.
Michael qui semblait trés surpris ne détacha pas son regard de celui d' Aldo.
_Je sais pas si tu sais qui il est...
_Je sais trés bien qui il est ! cracha Michael en coupant la parole à son frère. Il avait le regard froid et le ton sec. Il se retourna vers Sucre :
_Attends je vais faire les présentations : Alors Sucre voici Aldo Burrows ,notre père réssucité. Je t'en dirais pas plus parce qu' a part ça je le connais autant que toi et...
Michael se tut,regarda son père et c'était comme si une ombre venait de passer sur son visage.Aldo venait de comprendre ;il se souvenait, il savait.
_Tu veux en parler ? commença Aldo et sans qu'il aie le temps de rajouter quoi que ce soit Michael répondit négativement d' un signe de tête.
_Qu' est-ce qu' il fait là ? ajouta t-il à l' adresse de son frère. " Ou est L.J ?, Il va bien ? "
Lincoln le coupa d' un signe de la main. " L.J va bien , il est en sécurité " rajouta t-il en se tournant vers son père presque en quète d' une approbation de sa part.
_Il est venu pour te parler de quelque chose. Le plan a changé ! On a plus besoin de quitter le pays Michael t' entends !
_Quoi le plan a changé ! De quoi tu parles ? Tu arrives ici avec lui et tu me dis qu' on , non, que vous avez changé de plan... Michael est sur le point de s' énerver
_ Attends, Michael, il faut qu' il t' explique...
_Qu' il m' explique.... Il se met à rire
_Mais qu' il m' explique quoi Lincoln ? Sur le point de perdre patience Michael rajoute " De quoi faut-il que tu me parles , hein " Papa " ? Qu' est-ce qui ne peut pas attendre vingt ans de plus ? Vas-y je t' écoute...
Non tu sais quoi j' ai pas à faire ça, à attendre que tu m' éclaires de ta sagesse!! Ecoute Lincoln toi tu fais ce que tu veux, nous on continue comme prévu.
_Mic...
_Non Linc' j' ai aucune confiance en lui, tu comprends ça
_Il faut qu' il te parle de...
Et avant que Michael coupe de nouveau son frère Aldo répondit fortement : " de Sara Tancredi... "
Michael se retourna vers son père aussi rapidement qu'il le put
_Sara... il interrogea son frère du regard ; inquiet.
_Le Dr Tancredi est la clé. Elle est la clé de tout ce foutu complot ! ajouta Aldo.
_La clé ? Mais de quoi tu parles ?
_Elle a les réponses. Je suis pas sur qu' elle sache tout mais il est sur que son père a dû lui donner des informations qui pourraient innocenter ton frère et démasqué pour de bon La Compagnie; en faire tomber ses dirigeants même Le Chef.
_ Je ne crois pas qu' elle en sache plus que nous et... . Michael se tut.
_ C' est la seule vraie chance que nous ayons de stopper tout ça et de toutes façons on aura notre réponse quant on la retrouvera.
_Michael , tu disais que t' avais un plan pour la rejoindre, comment tu... Michael !! Mais son frère semblait perdu dans ses pensées.
_ Je-Je ne sais pas ou elle est...je
_Mais tu disais savoir comment la trouver...
_Je ne sais pas O.K ! cria t-il . Elle....Elle est partie, je ne sais pas ou elle a pu aller. Je...
Il s' éloigna , la démarche incertaine.Sucre fit mine de le rejoindre mais Linc' l' arrèta, il savait que son frère voulait être seul.
Michael continuait de faire les cent pas, il n' arrivait pas à réflèchir correctement ; si tout cela était vrai cela changeait complètement la donne, pour Linc', pour lui et surtout cela changeait tout pour Sara.Si tout ceci été vrai, elle était encore plus en danger qu'il ne le croyait. Et il ne savait pas ou elle était. Bon dieu comment avait- il pu laisser tout cela arriver.Il enrageait.
Ce que Michael ignorait c' est qu' à cet instant Mahone s' approchait de lui et resserrait ses serres sur sa proie de plus en plus.Il ne savait pas non plus que Mahone, lui , était loin d'ignorer la situation funeste de Sara...
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:45

PART II



L.J était confortablement assis dans un fauteuil vissé devant une télévision dont l' écran était plus grand que tout ce qu' il avait déjà plus voir auparavant.C' était une rediffusion de " World Poker Tour " et bien qu' il appréciait particulièrement ce show, il était absorbé totalement par un autre genre de spectacle.En effet , il était en contemplation devant la femme qui l' avait emmené ici.Elle avait une discussion un peu mouvementé apparemment avec un des hommes qui les avait escorté un peu plus tôt. Il fût tirer de sa rêverie lorsque le téléphone de Jane sonna.
Sucre qui semblait nerveux, jetait des coups d'oeil à Michael de temps en temps. Il ne se sentait pas rasssuré de voir son ami dans cet état .Il voyait bien que Michael était totalement désorienté, il n'aimait pas ça, cela ne présageait rien de bon pour lui non plus.
Michael quant a lui était toujours à la recherche de solutions , assis par terre,adossé au rocher, les mains posés sur le crâne, comme si il espèrait en sortir quelques idées salvatrices, il s' efforçait toujours de réflèchir.Il avait fini par décider de croire son père, enfin décider était un grand mot, car vu les risques que cette révèlation engendrait, il n' avait pas beaucoup le choix et devait prendre en compte ces nouveaux paramètres .Il en valait de la survie de Sara et plus il se répètait cela plus il avait envie d' hurler.
Aldo Burrows était au téléphone depuis quelques minutes déjà lorsqu' il vit Michael se lever . Il raccrocha et se tourna vers Lincoln qui se redressait déjà en apperçevant Mic. approcher.
_L.J va bien .dit-il. Il sourit et rajouta " Apparemment, on ne lui manque pas trop, la compagnie de Jane semble le réconforter... C'est un Burrows, ça c' est sur ! "
Lincoln lui rendit son sourire, amusé et surtout soulagé. Michael venait de les rejoindre.
_Alors quel est ton plan maintenant gueule d'ange ? s' empressa de demander Sucre qui ne tenait plus en place.
_Ne m'appelle pas comme ça , c' est fini ça on est plus à Fox River.
_ Oh, tu sais pour moi tu resteras toujours " ma Gueule d' ange " , le mec qui nous a sorti de l' enfer ! dit-il ,souriant, en passant son bras autour des épaules de Linc'.Lequel s'empressa de rétorquer :
_T'u sais même si tu as pas tort, tu me fais peur des fois. ajouta Lincoln en se démarquant de son étreinte.
_Je sais, mec, mais quand je suis nerveux, je peux pas m' empécher de parler.C' est incontrolable.
_Ouais bah fais un effort, concentre toi un peu ...
_Bon les filles c' est fini ? intervint Michael. Je crois qu'il y a plus urgent, non ?,
j' ai décidé que pour l'instant et seulement parce que je veux retrouver Sara j' allais te faire confiance.Pour le moment du moins.
Il voulait que son père sache qu' il restait suspicieux à son égard et que ce ne serai pas sa soudaine réapparition qui changerai ce qu' il pense de lui ou de l' ultime souvenir qu'il lui a laissé.
Ce qu' apparemment Aldo avait compris.
_Bon tout d' abord je voudrais que tu cherches à en savoir plus sur les pseudos infos que le gouverneur Tancredi aurait laissé à Sara.Tu peux t'en charger?
Aldo lui assura qu'il avait des contacts qui pourraient peut-être le renseigner ; et lui pendant ce temps pris la carte routière qu' il avait gardé sur lui et porta son regard sur un endroit en particulier.Sucre suivit son regard et tomba sur l'inscription " Gila ".
_Comment comptes-tu t'y prendre pour suivre sa trace? demanda Linc'. Aprés quelques instants Mic. détacha ses yeux de la carte. " Il faut que je me mette à la place de Sara, que je rentre dans sa tête.Mais de toutes façons tout commence ici,dit-il en pointant son doigt sur " Gila ".C 'est a partir de la que tout commence et c'est de la qu'on doit partir
_Tu veux aller là-bas c'est ça ? demanda Fernando. Mic. ne releva même pas,il réfléchissait... " J' ai déjà son nom d' emprunt, il faut retrouver la trace de la voiture de location et... " Il s' interrompit, tendit l'oreille, n' avait-il pas entendu quelque chose au-dessus d'eux .Il regarda en direction du sommet de la falaise.Rien . Pas une ombre,ni le moindre bruit.De toute évidence, c' était son imagination. Il se replongea dans sa réflexion, suivant dans son esprit ,sans le savoir, le chemin que Kellerman avait emprunté six jours auparavant.
Et pourtant ,exactement à l' endroit ou le regard de Michael s' était posé quelques instants auparavant,allongé dans les graviers quelqu' un observait la scène avec grande attention. Mis à part un des hommes resté prés de la voiture, les trois autres se tenaient un peu plus à l' écart, et étaient suffisemment loin de la voiture pour qu'il tente de se rapprocher ; et il y avait du mouvement en bas, il le savait. Et pouvait-il prendre encore le risque de les laisser s' échapper ? Il décida que non, amorçant ainsi sa descente silencieuse vers le véhicule et vers Aldo,toujours au téléphone.
Quand celui-ci comprit ce qu'il se passait, il se retourna et vit l'homme courir dans sa direction ,arme au poing. Il eut le temps d'hurler aux autres " Attention ! " et de se jeter derrière la voiture avant qu'un premier coup de feu ne siffle et le frôle.
Michael et les deux autres qui s'étaient accroupi derrière un bloc de pierre entendit alor crier son nom. Et cette voix aussi, il ne la connaissait que trop bien; c' était celle d' Alex Mahone, l' homme qui ne cessait de le pourchasser depuis le jour de l' évasion. L' homme qu' il avait laissé enfermé dans une cage à Gila lors du rendez-vous avec Sara, l' homme qui voulait sa peau plus que tout et qui n' abandonnerait pas avant d' avoir atteint son but.
_Alors Michael. Je t' avais dit que je te retrouverai non ? Tu vas peu-être m' accorder un peu plus de crédit maintenant !Allons Michael tu vas pas rester cacher là indéffiniment, si ?
Je sais ce que tu es entrain de faire là. Tu cherches la solution, tu te demandes comment tu vas pouvoir te sortir de la et sauver tout le monde.Ah quelle force de la nature celui-là ,vous devez être trés fier Aldo non ?
Lincoln regarda vivement Mic., qui lui semblait de plus en plus inquiet.
_Et oui tu crois que je ne savais pas que papa Burrows était de retour... Ah ! Ah! mais mon pauvre Michael j' en sais plus sur toi ,et sur les tiens que toi sans doute. J' aurai toujours une longueur d' avance sur toi quoi que tu fasses !
Lincoln ne lachait pas son frère des yeux, prét à l'arréter a chaque battement de cils de Michael. Il savait que son frère voulait affronter Mahone.
Et c' est d'ailleurs pour ça que je te propose de régler nos différents tout de suite, Michael, ...avant que je perde patience et que je commence à décimer ce qu' il te reste de famille, en commençant par ton père .Hein si je lui collais une balle entre les deux yeux ! Ah c' est vrai pour toi il a toujours été mort
alors ça ne te changera pas beaucoup. Allez Michael, un peu de cran, conduis toi comme l' homme que tu crois être. Debout !!!
Ce dernier mot se répercuta en écho sur les parois de la carrière. Michael avait du mal à resté calme et Linc tout comme Sucre l' observait à la loupe. Il sentait leurs regards, mais ne pouvait préter attention qu' à la voix de Mahone ; il sentait la peur s' emparer de lui.
_Peut-être faut-il que je rende mon argumentation plus convainquante. Mais c' est dommâge je voulais vraiment te garder ça pour la fin, mais c' est toi qui m'y force Michael.
Michael sentait la sueur coulait le long de son dos et il interrogea son frère du regard,ne sachant que penser des dernières paroles de Mahone . " As-tu eu des nouvelles de notre chère Dr Tancredi ces jours-ci ? "
A cet instant Michael s' arréta de respirer, il s' arréta même de penser . " Cela serait très étonnant , vu les circonstances , mais je trouvais cette entrée en matière assez intéressante? pas toi ?,
Michael t' es toujours avec moi , parce que crois moi c' est maintenant que le jeu va devenir intéressant !
MIchael dont le regard s' égarait au loin , reprit pied et voulut se redresser mais Linc le colla à la paroi de pierre.
_Michael qu'est-ce que tu vas faire, il a une arme... Mich... ! Mais Michael s' était déja dégagé de sa main.
_ Michael ! Restes ici ! il va te descendre, Michael !! Il se retourna vers son frère, et Lincoln comprit en le voyant qu' il ne pourrait plus l'arréter.
_Ca n' a plus d' imporance Linc. Il regarda Fernando, essaya de sourire puis fit volte face avancant d'un pas décidé en direction de Mahone qui l' attendaitle sourire aux lèvres. Il passa devant son père qui , en tout cas lui semble t-il, lui fit signe de se mettre à l' abri avec lui. Mais il n' était plus question de fuir désormais.
_AH tu te décides enfin. Je savais que ça te ferait sortir de ta cachette, tu vois je te connais Michael .Je te connais et plus encore.
_Que lui avez-vous fait sale fils de pute ?
_ Fais voir attention à ton vocabulaire, t' embrasses ta mère avec cette bouche là ? Ah j'oubliais tu peux pas, ajouta t-il en ricanant.
_Si vous l' avez touché je vous jure... rugit Michael.
_Tu-tu -tu... Tu quoi gros malin .C' est moi qui ait un 9mm entre les mains, non ? et de toute façon je n' ai pas touché un seul cheveux de cette chère Sara.D' autres mains plus expertes s'en sont charger.
Donc tu veux vraiment savoir ce qui lui ait arrivé, t'es sur ?
Michael lui faisait face a quelques mètres de lui, le coeur battant à tout rompre, la respiration haletante, sa tête prète à exploser.Il craignait d'entendre la suite mais il devait savoir... il le devait !
_Je suis désolé Michael mais, comment dire .... Sara n'est plus vraiment en vie !
Ca y est la bombe était lachée et venait juste d' explosait. Michael entrevit le gouffre de rage qui allait s'ouvrir sous ses pieds,avalant toute l' hummanité et le bon sens qu'il restait en lui.
_Je n' ai pas eu les détails, mais je pense pas que ce fut trés doux malheureusement pour elle.D' aprés ce que j' ai cru comprendre elle n' a pas été très coopèrative et Kellerman n' est pas trés patient ,tu sais.Tu ne connais pas l' agent Kellerman non ? Je ne crois pas que tu l'aurais tellement apprécié d' ailleurs. Il fit un geste de la tête et cria a l'attention de Linc " C'est celui qui a buté votre ex et son mari ! "
Enfin pour te consoler, si tu avais des doutes sache qu' elle t' es restée loyale jusqu ' à la fin.
_NON !!! hurla Michael . Je ne vous crois pas .
Il avait des sanglots dans la voix et il commença à avancer sur Mahone qui pointait toujours son arme sur lui. C'est à ce moment que Lincoln se leva et courut en direction des deux hommes " Michael ! "
Michael ne réagit pas et voyant que Mahone le visait aussi , Linc ralentit la cadence et leva les poings qu'il garda serrés bien en l'air, en s'approchant de son frère qu'il rattapa et obligea à rester sur place
_Eh bien, eh bien , eh bien !! Les deux hommes les plus recherchés des Etats-Unis à ma merci . Finalement la journée va être meilleure que prévue !!
_Je ne vous crois pas ! insista Michael dont le ton était moins convaicu qu' auparavant. Je suis sur qu' elle est saine et sauve , loin de vous, de Kellerman, loin de La Compagnie ...
_ Tu veux une preuve peut-être ? Alors jette donc un coup d' oei là-dessus ! Il balança son portable aux pieds de Michael , qui ne fit pas le moindre geste.
_Regarde j'te dis ! insista fortement Mahone. Michael se pencha pour récupèrer le téléphone , Mahone ne le quittait pas des yeux, avide de voir sa réaction; A ce moment tout se passa trés vite ; Lincoln lui jeta une poignée de graviers et de poussière que Sucre lui avait passer avant de se lever , et Aldo qui avait rampé sous la voiture pour se rapprocher au maximum d'eux saisit l'occasion pour se relever et bondir sur Mahone,qui , surpris lachâ son arme et tomba à terre avec Aldo.
Sucre arriva enfin et ramassa l' arme pour la pointer sur L'agent maintenu au sol par " le clan Burrows " . Michael lui ne sembla pas vraiment prété attention à ce qui venait de se dérouler devant lui.Il avait le portable en mains et s'apprètait à visionner la vidéo qui était à l'arrèt.
Il appuya sur la touche OK, la lecture se mit en route. Au début c' était très flou, il y avait trop de mouvement, Michael ne distinguait pas ce qu' il s' y passait.Puis il entendit des cris.Les cris d'une femme. Les cris de Sara.Une boule lui serra la gorge et l' empècha à nouveau de respirer.
Il entendit alors la voix d'un homme : " OU EST- IL ?? " .Sara hurla qu'elle n' en savait rien puis l' homme l' attrapa par les cheveux et lui en fonça la tête dans une baignoire remplie d' eau. Michael ferma les yeux, c' était insupportable. La vidéo s' arrèta.
Il y avait un deuxième fichier vidéo qu' il mit en route immédiatement. Cette fois on ne voyait presque rien ,on entendait seulement les pleurs et les hurlements de Sara suppliant l' homme d' arréter, apparemment il l' électrocutait de façons répètitives. Michael n' en pouvait plus , il jeta le portable à terre et partit " à reculons " il s' effondra par terre, la tête dans ses mains et il se mit à hurler, hurler sa colère et son désespoir jusqu' a ce que plus un son ne sorta de sa bouche. Les trois autre hommes regardaient dans sa direction, démunis face a son chagrin. Mahone se mit à rire.
Michael, après quelques secondes, se releva , s' essuya le visage et revint vers eux. Il s' arrèta devant Sucre et le dévisagea comme si il ne le connaissait pas " Passe moi le flingue ! " Fernando voulut rétorquer , sachant que c' était une trés mauvaise idée mais Michael aboya aussitot : " J'ai dit passe moi ce PUTAIN DE FLINGUE !!! "
Sucre sursauta, il n' avait jamais vu Michael comme ça et à en voir l' expression de Lincoln, lui non plus. Il n' y avait plus rien de la gueule d' ange qui lui avait valu ce surnom.Il n' avait plus du tout le même visage,les joues couvertes de poussière et le regard rempli de haine , il s' empara de l' arme que Sucre tenait dans sa main incertaine.
Une fois le 9 mm en main , Michael le regarda vivement, et d' un " sourire " satisfait le pointa sur Mahone " Lachez le ! " . " Lâchez le et écartez vous de lui " reprit -il sèchement à l' adresse de son père et de Linc'.
_Michael... commença Aldo , puis voyant le regard meurtrier de son fils recula , paumes en l' air incitant Lincoln à en faire de même.
_Regarde moi ! lança Michael à Mahone. REGARDE MOI !!! hurla t-il .Même sa voix était méconnaissable !
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:45

PART II BIS


Alors c' est qui qui a gagné maintenant, hein ? Tu vois Alex je te l' avais dit. Y avraiment des choses que tu ne pourras jamais controler ! Comme moi, tu vois, là je ne contrôle plus grand chose non plus, dit-il en riant nerveusement. Mais c' est pas grave tout ça, comme je le disais tout à l' heure ça n' a plus d' importance .
Maintenant je vais te prendre ce qu' il y a de plus important à tes yeux comme ce que vous m' avez fait toi et ta putain de Compagnie. Il cracha par terre.
_Tu crois qu' en m' enlevant la vie tu gagnes ! Là tu te trompes lourdement.
_Ah il faudrait vraiment que t' arrètes de me sous-estimé mon pauvre Alex , ça devient vexant ! Non, non , je ne vais pas juste t' arracher la vie, je vais la détruire t' entends !! En racontant au monde entier quel merveilleux agent tu étais. Il se rapprocha vers lui en se baissant. Il murmurait presque à son oreil : " en racontant à ton ex-femme, Pam, quel genre d' homme tu étais et surtout ..." , il se baissa d' avantage en frôlant son visage avec le pistolet " en répètant tous les vilains petits secrets de papa à Cameron." Mahone se redressa , visiblement alarmé
Michael sourit, il avait touché la corde sensible, il le savait.
_Non je t' en prie laisse les en dehors de ça, je ....
_Que je les laisse en dehors de tout ça ... tu te fous de moi ? Et puis, Alex s'il-te-plait, ne gâche pas ce moment , un homme comme toi ne supplie pas. C' est fini Alex , il ya quelque chose d'autre que tu voudrais partager... non. ça se finit comme cela, alors ça y est , GAME OVER ! c' est tout ? T'es sur ? Bon d' accord. Personne n' a rien d'autre à ajouter dit-il en faisant un rapide tour de cercle.
Il se retourna une ultime fois , plaqua l' arme contre le front de Mahone et s' apprèta à tirer.
_Michael si tu fais ça alors tu seras un assassin et ils auront gagné...je ne crois pas que tu le veuilles vraiment ! S' il-te-plait fils, donne moi cette arme ! implora Aldo.
_Elle ne méritait pas ça, tu comprends pas !!!
_Veronica non plus ne le méritait pas ! lança Linc'. Michael se tourna vers lui sur le point de craquer...
_O mon dieu que quelqu' un me vienne en aide !!! s' écria t-il en tombant à genoux , l'arme toujours braqué sur Mahone.Il leva les yeux au ciel, des larmes roulèrent sur ses joues. Il voyait le visage de Sara ,il se rapellait tous les moment passés avec elle ....et il pensa soudain à tous ceux qu'il n'aurait plus.Il referma les yeux, empoigna l' arme à deux mains, n' entendant que les cris de terreur de Sara. Ces cris qui le hanteraient jusqu' à la fin de ses jours.
Il regarda Mahone et lui dit : " Tu sais quand tu m' as dis à Gila qu 'il y avait une différence entre nous deux , tu te rappelles ? , et bien tu avais tort....
Sucre hurla le prénom de Michael... mais il était trop tard. Et au même instant, dans le champ prés du sillo, des corbeaux s'envolèrent rapidement appeurés par la détonnation qui venait de résonner.
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:46

GAME OVER PART III



Kim était assis dans une voiture , visiblement trés nerveux, il était sur le point d' appeler Kellerman pour la troisième fois, avant de devoir faire son rapport à la hiérarchie.
Il composa le numéro , et entendit la sonnerie, ce qui le rassura quelque peu ! Kellerman allait décrocher.
_Allo ,qu' est- ce qui se passe, ou étiez-vous passé ? s' empressa Kim d' un ton mécontent. Est-ce que c' est fait ? ajouta t-il
Un silence s' installa, puis . " Bien ! " conclut-il avant de raccrocher , l'air visiblement soulagé.
L.J qui n' en pouvait plus de rester assis se leva et se dirigea en direction de Jane qui se tenait devant la baie vitrée, observant les alentours.
En s' approchant d' elle, il toussa doucement essayant de se donner quelque contenance ou du moins lui faire remarquer sa présence.Mais Jane ne se retourna même pas une seconde.Il voulait lui parler mais ne savait que dire.
Il se jeta à l' eau
_ Quand vous disiez tout à l' heure " ne pas avoir de famille " ,vous vouliez dire quoi exactement ? Il savait que ce qu' il venait de dire était maladroit.
_ Exactement ce que j'ai dis , rétorqua t-elle sans même lui adresser un regard.
_ Vous savez le nombre de personnes dans mon entourage a quelque peu diminué ces temps-ci alors,... Se sentant toujours trés peu assuré, mais espèrant avoir réussi à détendre quelque peu l' atmosphère, ce qui apparemment n' était pas gagné !
_ Depuis combien de temps connaissez vous mon grand-père ? Qu' est-ce que...
_ Qu' est-ce que t' attends de moi L.J ? Il sembla surpris, surpris par sa remarque mais aussi par le ton sec qu' elle avait employé.
_ Rien. Rien, je ne sais pas, je .... Je voulais juste en savoir plus sur lui...sur vous , sur ce qu' il se passe vraiment. il fit demi-tour et s' éloigna
Percevant son angoisse, Jane se ravisa:
" L.J attends ! Qu' est-ce que tu veux savoir sur Aldo ? reprit-elle en lui adressant un sourire.
Alors qu' au même moment , à des centaines de kilométres de là, dans un champ , prés d' un sillo désafecté, des corbeaux s' envolaient effrayés par le bruit assourdissant qui venait d' éclater quelques secondes auparavant.
En effet, un coup de feu venait d' être tiré dans la carrière en contre bas.
Quatre hommes se dressaient, un cinquième gisait sur le sol. L' un deux tenait une arme , une arme qui venait d' être utilisée. Cet homme c' était Michael Scofield , " l' homme le plus recherché d' Amérique " .
C ' était la seconde fois qu' il avait pressé la détente froide d' un revolver , il s' était promis de ne plus jamais refaire cela! Et pourtant ... . Ses longs doigts fins d' architecte ne supportaient plus le poids de cette arme.Il la lachâ, elle fit un bruit sourd en tombant à terre.
Il s'éloigna de quelques pas comme pour s' écarter de cette réalité trop dure à encaisser. Il avait les mains qui tremblaient , la gorge séche ; ne sachant que faire maintenant , il leva encore les yeux au ciel, le regard vide , attendant un signe peut- être.
Sucre intervint alors, " qu' est-ce qu'on va faire de lui ? " en parlant de l' agent fédéral à terre. Personne ne répondit, Lincoln Burrows et son père Aldo ne quittait pas Michael des yeux, encore interloqués parce qui venait d' avoir lieu.
Fernando s' avança vers son ex compagnon de cellule et répèta sa question.
Cette fois-ci Michael réagit enfin .Il se tourna vers Sucre, puis regarda en direction des autres et dit à haute voix, plus pour lui-même que pour ses compagnons :
" On va l' emmener avec nous . Il va nous conduire jusqu' à Kellerman ! " ajouta t-il d' un ton détaché .
_ Michael ... intervint Linc' sut un ton désapprobateur.
_ Je ne lacherai rien tant que je n'aurais pas retrouvé ce fils de pute et que je n 'aurai pas vu le corps de Sara de mes propres yeux ! C' est clair ? conclut-il violemment.
Hein ! tu as compris Alex ? J'espère parce que la prochaine fois je ne tirerai pas en l' air... Pigé ?
Mahone redressa la tête et essaya de se tenir le plus droit possible sur se genoux écorchés par les graviers. Lui, aussi semblait méconnaissable...
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:47

GAME OVER PART III, SUITE



Il regarda Michael droit dans les yeux , la haine était palpable entre les deux hommes , et aprés avoir déglutit difficilement cracha : " Pigé !"

Aprés avoir longuement interrogé Mahone sur Kellerman , et sur tout ce qui pouvait l' aider à retrouver Sara, Michael se rendit compte que l' agent ne savait que trés peu de choses finalement.Il était un pion sur l' échiquier lui-aussi, une pauvre marionnette à la solde de La Compagnie.Et surtout il se doutait des raisons qui avaient poussé Alex Mahone à en arrivait là .
Il n' y avait pas trente-six solutions... Ils devaient intercepté Kellerman et le piéger, afin de savoir ce qui était vraiment arrivé à Sara.Mais pour cela ils leurs fallait l' entière coopèration de Mahone.

Ils étaient tous les cinq dans la voiture à présent, remontant vers le nord. Mahone , assis à l' arrière, était encadré de Fernando et d' Aldo Burrows et avait les mains ligottés solidement ,Sucre s' en était donné à coeur joie...
Les deux frères à l' avant semblaient dans une bulle.Michael réfléchissait encore et toujours à ce qu'il devait faire. Cela lui évitait de trop penser à elle, de revoir ces images insoutenables dans sa tête , ou pire encore d' imaginer le corps sans vie de Sara enterré quelque part.Il secoua la tête, il ne fallait pas penser à cela .Il ne fallait plus penser tout cours !
Ou seulement au moyen de reprendre la situation en main. Il se retourna vers Sucre, visiblement amusé de voir Mahone dans cette fâcheuse posture et se dit qu' en d' autres ciconstances la situation l' aurait lui aussi fait sourire.

_ Ou veux-tu qu' on te dépose Fernando ? Parce que si tu veux attraper cet avion , tu ferais mieux de descendre rapidement, à la prochaine intersection. Il faudra que tu marches en direction de l' est pendant environ trois kilométres et tu arriveras à l' endroit prévu.
_Gracias Mi hermano ! Mais moi je ne descends nulle part .
Michael le dévisagea, perplexe. " Et le Mexique alors ? "
_Le Mexique attendra un jour de plus et je ne dois retrouver Maricruz que dans quelques jours de toute façon.... . Aprés ce que tu as fais pour moi , je peux bien t' accorder une journée, je pense !
_Je croyais qu' aprés l' épisode avec les cousins mexicains on était quittes !? rétorqua Michael.
Sucre se mit à rire :" Je crois qu' il me faudra plus d' une vie avant qu' on soit quitte !! "
Michael souria et se retourna face à la route ,les traits du visage durcissant à nouveau.

_Qu' est-ce qu'il y a au juste entre toi et le Dr Tancredi ? interrogea Aldo.
Aprés avoir vagabondé quelque peu, l' esprit de Michael revint parmi eux, mais il ne se retourna pas.Cette question le dérangeait, surtout posé par lui.
_ Je ne crois pas que ça te concerne ! répondit séchement Michael.
Lincoln jeta un coup d' oeil à son père dans le rétroviseur.
_hum ! Tu ne crois pas que ça me concerne... vraiment ? Et bien on est tous dans cette voiture, en direction de Gila parce qu' un mystérieux " Kim " aurait soi-disant dit à notre ami ici présent que c' est là-bas que Kellerman aurait enlevé la fille du gouverneur.Et que tu as décidé de le poursuivre sans trop savoir ni comment, ni ou le rattraper, tout ça en mettant la vie de tout le monde en danger alors je crois que ça me concer...
_Personne ne t' oblige à rester tu sais ! Il s'était retournait cette fois ci pour le regarder bien en face.

_Il n' a pas tort Michael... Lincoln se reprit sachant qu'il devait choisir avec précaution ses mots. Retourner à Gila, ça n' a pas de sens et puis on ne peut pas le croire sur parole . On ne sait même pas si elle...
Michael le coupa sec : " Ne dis pas ça , elle n' est pas morte O.K !! " s' écria t-il
_Comment tu peux le savoir Michael ?
_ Je le sais c' est tout , j' en suis sur. Fais moi confiance Linc' , une fois de plus , s' il-te-plait ! Il ne le lachait pas des yeux. Son frère consentit du regard .
Et en ce qui concerne la raison pour laquelle je veux retourner là-bas , c' est tout bonnement parce que je ne pense pas qu' il avait besoin de beaucoup s' éloigner pour faire ce qu'il avait à faire.Il lui suffisait juste de trouver un endroit tranquille et d' aprés la vidéo , je pense qu'il a choisi un motel, sans doute le premier qu'il a vu sur la route aprés avoir mis un peu de disance entre eux et la ville.Si ce n' est pas le cas , je me souviens en avoir vu quatre sur la nationnale, sur une distance d' au moins cinquante bornes, alors...
Commencons par là. Lincoln l' observa un instant puis enfonça son pied sur l' accélèrateur.

Michael se sentit soulagé mais quelques mots prononcés à l'instant se répercutait en écho dans sa tête : " J' en suis sur... "
En était-il vraiment sur aprés tout ? Non !
Mais il devait croire qu'elle était toujours en vie, il devait s' en persuader, sinon il ne pourrait plus avancer !!!
_ De toute façon tu disais qu' elle était la clé, pas vrai ? Donc on suit toujours le plan finalement... retrouver Sara et les informations de son père. ajouta Michael à l' adresse d' Aldo.


Quelques heures plus tad, le 4x4 venait de franchir l' entrée de Gila. Il faisait nuit , les rues étaient désertes.
Ils allaient poursuivre tout droit, traverser cette foutue ville, puis ils s' arréteraient à chaque motel qu' ils aperçevraient.Si ils ne trouveraient rien, ce n' était pas grave , Michael aviserait et en plus il lui restait un atout de taille dans la manche. Il regarda Mahone dans le rétroviseur.
_ J'espère que tu répètes ton texte Alex ! Parce qu' il va bientôt falloir que tu passes ce petit coup de fil !
L' agent souria amèrement et baissa la tête, lui aussi avait beaucoup réflèchit sur la route...
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:47

PART IV



Ils avançaient toujours sans trop savoir ou, ils avaient déjà rencontré deux motels mais n' y avaient trouvé aucune trace du passsage de Sara et de Kellerman.
Les passagers du véhicule commençaient à douter sérieusement de la réussite du plan de Michael , qui lui malgré l' atmosphère générale , ne se laissait pas déconcerter.
Ils étaient sur la bonne voie , il en était sur , il le fallait.... !

Ils arrivèrent enfin au troisième et avant dernier motel de la nationale , et Michael comme précédemment se présenta au guichet de l' établissement délabré, vêtu du costume noir de Mahone .
L' homme assis derrière le comptoir semblait absorbé dans la lecture d' une B.D et ne remarqua pas tout de suite la présence de Michael.
_ Excusez moi ,monsieur... l' interrompit Michael. L'homme se redressa de son fauteuil.
_ Bonsoir, Agent Dean Winchester du F.B.I, s' empressa Michael en montrant brièvement la carte fédérale de Mahone à l' homme en face de lui.
J' ai quelques questions à vous posez. Je voudrais savoir si un homme acccompagné d' une jeune femme sont venus chez vous ces jours ci ... un homme ayant un comportement suspect peut-être...
Mais malgré l' insistance de Michael , l' homme ne se souvint pas avoir reçu de couple correspondant à leur description et surtout il n' avait rien remarqué de louche chez ces derniers clients.
Pourtant il était certain qu'il voyait passé ici de drôles de numéros avait-il répèté plusieurs fois avant que Michael ne sorte, dépité par ce nouvel échec.
Il se dirigeait vers le 4x4, en longeant le mur,
n' essayant de pas perdre espoir, lorsqu' il fut interpellé par un homme qui dissimulait dans l' ombre, fumait une cigarette adossé au mur.
_ Et vous !
Michael se retourna , sur ses gardes ,attendant que l' homme à la cigarette prenne la parole.
_ J'ai entendu que vous cherchiez un mec apparemment, je sais pas si ça vous aidera mais je crois que mon ancien voisin de chambre pourrait être votre homme.
Michael le regardait d'un oeil plus qu' attentif , détail qui n' échappa pas à l' autre type. Il esquissa un sourire, tira une dernière taffe avant de jeter le mégot et de l' écraser négligeamment par terre
_ Ca fait environ une semaine que je créche dans ce motel pourri , et il ya deux jours peut-être trois, je ne me rappelle pas, j ' étais tranquillement allongé sur mon pieu entain de siroter une petite bière quand j' ai entendu des bruits bizarres venant de la chambre d' à côté.
Je me suis tout d' abord dit qu 'il devait y avoir un chanceux qui prenait son pied de l' autre coté, si vous voyez ce que je veux dire ? ajouta t- il en ricanant
Mais j' ai vite changé d' avis quand j' ai distinctement entendu une femme hurler , et ça n' avait rien de plaisant , croyez- moi. Elle suppliait quelqu' un d'arréter;
Michael détourna le regard , une vague de haine le submergea de nouveau , lui aussi avait entendu cette supplication , elle lui avait déchiré les entrailles.
_ Je me suis dit que cette fille était entrain de se faire violer. Alors , j' ai été frappé à la porte juste pour vérifier si tout allait bien.
Un type a répondu et il a entrouvert la porte de quelques centimétres ; il était assez grand et barraqué , en cravate comme vous d' ailleurs, remarqua t-il. Il avail l' air essouflé et avait de la flotte partout sur sa chemise.
Mais tout paraissait normal, il n' y avait plus un bruit dans la pièce et il avait l' air d' être seul.
Il m' a dit qu'il était entrain de faire couler de l' eau pour prendre un bain, et que c' est pour ça qu'il avait mis le son de la télé aussi fort, il s' est excusé , m' a promis de faire attention et à refermé la porte.
Je me suis senti tout con à ce moment là , j' avais dû un peu trop boire de bières sans doute, car ce mec avait l' air de tout sauf d' un dangereux psychopathe, il m' avait même paru l' air sympathique je vous jure.
Enfin bref , je me suis dit que je m' étais un peu emporté et puis je n' y ai pu penser c' est tout .
Ce fut quasiment le silence complet après et je l' ai même recroisé le lendemain ,il m' a salué, normal , quoi !
Et puis hier quand je suis allé payé le gérant, je sais pas pourquoi j' y ai repensé et je lui ai demandé combien coûtait la location d' une télé , il s' est foutu de ma gueule et m' a demandé si j' avais vraiment l' impression qu' il tenait un motel ou on louait des télévisions ...
Là je me suis vraiment senti con , l' autre m' avait trimballé depuis le début , j' me suis précipité vers sa chambre , mais cet espéce d' enfoiré avait déjà foutu le camp !!
J' vous jure j' en reviens pas de m' être fait baisé comme ça, je pensais pas que...
_ Ne vous inquiétez pas ce genre de type est trés fort pour dissimuler les choses , croyes moi .... et ça c' était hier vous dites ? reprit précipitemment Michael
Le type hocha la tête et Michael le remercia sincèrement plusieurs fois avant de s' éloigner rapidement.

Il contourna le capot du 4x4, tapota énergiquement dessus , avant de remonter dans la voiture.
Il regarda son frère un grand sourire aux lévres : " Cette fois , je le tiens !!! " Il reposa sa tête sur le dossier et expira un grand coup, plus que soulagé.
_ Raconte ! s' empressa Sucre.
_ Kellerman était là hier , quelqu' un l' a vu. Ce qui veut dire qu' il n' a qu' une journée d' avance sur nous.
_ Et Sara ...
_ Personne ne l' a vu .... mais ça ne veut rien dire .
Il se retourna , fixant Mahone . " Il est l' heure Alex ! Tu sais quoi dire n' est-ce pas? Et je ne veux rien entendre de suspect, compris ? Sinon aprés c' est moi qui passera un ptit coup de fil à Pam... "
Il rendit son portable à Mahone et lui fit signe de s'en servir. Sucre était entrain de le détacher ,visiblement à contre coeur , Mahone regarda Michael puis se résolut à utiliser le téléphone. Il appuya sur une première touche ,puis une autre et plaqua le portable contre son oreil.
_ Allo , c' est moi.

Aprés une bréve conversation , il raccrocha. Il leva la tête vers Michael qui lui ne l' avait pas quitté des yeux : " On a rendez vous à l'aube ! "

Michael ferma les yeux et se retourna , respirant de nouveau , c' était la première bonne nouvelle de la journée : demain quoi qu 'il arrive il tuerait Kellerman.
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:48

GAME OVER PART V



Il faisait nuit à présent , il devait s'arréter quelque part ; il n' avait presque pas fait de pause depuis son départ précipité du motel la veille.
L'agent Paul Kellerman au volant de son véhicule semblait épuisé et sa fatigue n' était pas dûe uniquement au manque de someil , il le savait bien.
Il n' avait pas eu de nouvelles de Bill Kim depuis son dernier coup de fil ce matin , ce qui espérait-il lui donnait un peu plus de temps et un moment de répit.
Il n' arrivait pas à digérer ce qu'il avait fait et depuis cela l' avait plongé dans le doute.Doute qui le rongeait et qui l' obligeit à tout remettre en question. Il avait eu tort de faire ça , il le savait ... il l' avait su dés le moment ou il avait décidé d'aller jusqu' au bout.
Mais maintenant c' était le brouillard dans son esprit !

Kellerman n' arrétait pas de jeter des coups d'oeil derrière lui , visiblement trés nerveux. Il devait s' en débarrasser , pensait-il, et le plus rapidement possible...
Soudain son téléphone sonna et l' arracha à cette inquiétude. Surpris, il attrapa son portable de sa poche et tout en se disant qu'il aurait du savoir qu' on l' appellerait décrocha.

_ Allo ? Mais ce n' était pas Kim qui lui répondit.
_Pourquoi m' appelez-vous ? Qu' est-ce qu'il se passe ? s' empressa t-il.
La réponse de son interlocuteur le troubla d'avantage : " Quoi , Qu' on se voit ? Mais pour quelles raisons ... Non pour le moment c'est pas vraiment possible , je suis plutôt occupé et de toutes façons je suis à des centaines de kilomètres de vous , alors même si je le voulais je ....
L'autre personne le coupa aussitôt.
_ Quoi, vous étes ou ? Mais bordel qu' est-ce que vous faites là, vous devriez être entrain de ... Quoi ?
La dernière phrase qu 'il venait d'entendre le cloua à son siège.
_ C'est une menace ? Vous étes entrain de me menacer, c'est ça ? , il ria . Ecoutez je ne sais pas à quoi vous jouez Mahone mais vous devriez faire trés attention à ce que vous faites ! C'est un conseil d'amis.
Kellerman regarda derrière lui de nouveau et hocha la tête légèrement : " D'accord. A 6 heures demain matin prés d'un restaurant routier ", ajouta t-il. Il lui indiqua précisément le lieu puis raccrocha. Tout ceci était suspect , peut-être que Kim était derrière tout ça se dit-il.
Enfin peu importer, il irait au rendez vous , il fallait être prudent c'est tout. Il s'arréta sur le bord de la route, et s' installant un peu plus dans son fauteuil ferma les yeux.


Il allait être six heures du matin, les premiers rayons de soleil commençaient doucement à illuminer le ciel.
Le parking prés du resto routier " Le relais rail-route " était quasiment vide, deux semi-remorque et un mobile-home seulement était garé devant l'établissement. Un 4x4 noir s' avança alors doucement sur les graviers , passant devant les véhicules. Un homme était au volant et semblait être le seul occupant de la voiture.
Il s' arréta tout au bout du parking ainsi à l'écart des futurs arrivants qui feraient sans doute leur apparition d'ici peu .
Il coupa le moteur et resta à l'intérieur de sa voiture. Pendant un instant, tout demeura immobile, puis un autre véhicule s'avança et se dirigea lui aussi vers le fond du parkinq et alla se garer à l'opposé du 4x4 , au pied de la colline qui longeait le restaurant.
Son occupant descendit de la voiture et commença à marcher droit devant lui. Alors Mahone sortit également du 4x4 et s' adossa au véhicule , attendant Kellerman d'un pied ferme. Il regarda briévement autour de lui, puis fixa son attention sur l'agent qui se rapprochait de lui.
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:48

GAME OVER PART VI



Ils étaient passés une première fois devant " Le relais rail-route " pour repérer les lieux et avavnt de faire demi-tour , ils se garèrent un instant sur le bas coté.
_ Tout le monde sait ce qu'il a à faire ? demanda Michael aux autres en regardant tout particulièrement l' agent fédéral. Ils semblaient tous O.K.
_ Michael, tu es sur de toi, j'suis pas convaicu que ce soit une bonne idée... intervint Lincoln.
_ T' inquiétes pas pour moi , ça va aller ! Et de toutes façons vous étes là pour me couvrir, ajouta t-il en souriant.
Mais il semblait nerveux, ça se lisait dans ses yeux. Son plan était simple, il irait avec Mahone au rendez vous prévu se cacherait dans la voiture jusqu' à l' arrivée de Kellerman, tandis que les trois autres dissimulés non loin se tendraient prés à intervenir en cas de grabuge. Ce que Michael préfèrait éviter, il voulait être seul avec Kellerman...
_ Il va bientôt être l'heure, vous étes préts ? Les trois hommes descendirent de la voiture .
_ Bonne chance mi hermano et essaie de rester envie ! ajouta Sucre avant de fermer la porte.
Michael qui pointait maintenant son arme sur Mahone lui fit signe de prendre place derrière le volant. L'agent s' exécuta et une fois installé , regarda une dernière fois Michael et lui dit :
_ J'espère que tu crois pas vraiment que tu vas t'en tirer comme ça, tu ne connais pas Kellerman, jamais il ne coopèrera....tu ferais mieux de t'enfuir tant qu'il est encore temps !
_ Démarre !

Mahone s' exécuta, Michael alluma la radio, c'était une station qui diffusait des classiques du rock des années 70, il ralentit le son et l' arme toujours à la main s' accroupit devant son siège de sorte qu'on ne le voyait plus.
Le véhicule aprés quelques instants arriva sur le parking du restaurant, Mahone roulant au ralenti s' avança jusqu' au bout du parking à l' abri des regards. Il coupa le moteur.
_Et maintenant ? interrogea t-il .
_ Maintenant on attend , répondit Michael.
A peine quelques minutes s' étaient écoulées , lorsqu' une seconde voiture arriva et se gara un peu plus loin.
_ Est-ce que c'est lui ? demanda Michael.
Mahone attendit quelques instants , puis apperçevant Kellerman descendre de la voiture ajouta " Oui. "
Il s' apprétait à descendre mais Michael l' interrompit " Essayiez de savoir discrétement ce qu'il a fait de Sara et surtout n' oubliez pas Alex , la colline a des yeux...." ajouta t-il ironiquement.
Mahone sortit de la voiture. Il attendait Kellerman qui s' approchait , et observait en même temps les alentours.

_ J' aimerais bien savoir ce qui se passe ici , qu' est-ce qui vous prend Mahone ? s'empressa Kellerman en arrivant. Il semblait plutôt contrarié .
_ Bonjour à vous Paul. Content de vous voir également ! commença Mahone.
_ C 'est bon ne vous foutez pas de moi ! Qu' est-ce qu' on fait ici ? s' énerva Kellerman.
_ Je n' étais pas sur que vous viendriez franchement ! Et puis il a suffit que j' évoque le nom du président Reynolds et la j'ai senti qu' on arriverait peut-être à quelque chose.
J'ai cru comprendre que vous étiez trés occupé n' est-ce pas, vous allez bien , vous avez l' air épuisé ?
kellerman commençait réellement à s'impatienter
_ Je vais trés bien. Et vous ? Vous avez une sale tête aussi....
_ Hum... sourit amèrement Mahone. Oui, je me doute acquiessa t-il. Les dernières heures ont été plutôt... difficiles ! acheva t-il.
_ Ouais, je sais ce que c'est, rajouta Kellerman en tournant la tête.
_ Ah oui c'est vrai, vous aviez une petite excursion romantique avec le Dr Tancredi c'est ça ? Kellerman dévisagea Mahone trés surpris.
_ Kim m' a mis au courant et il m' a également montré les vidéos de votre lune de miel, trés touchant vraiment !! Qu' en avez vous fait ensuite ?
_ C' est lui qui vous envoie n'est-ce pas ? interrogea Kellerman plus suspicieux que jamais.
_ Kim ? Non il ne m' a pas envoyé ici. Si je suis là , c' est à cause de Scofield !
_Scofield ?
_ Oui. J'en suis venu à la conclusion que plutôt de courir aprés lui dans tout le pays, il serait plus simple de le laisser venir à nous, non ? Et pour cela je ne vois pas de meilleure appât que Sara Tancredi.
Vous savez je le connais bien maintenant et croyez moi sa seule faiblesse c' est ses proches. Toucher à quelqu' un qui l' aime et là le lion sort de sa cage, croyez moi ...
Alors j' aurai voulut savoir ce que vous aviez fait d' elle comme ça je pourr...
_ J' ai bien peur que vous allez devoir changer vos plans malheureusement. Car même si j' ai toujours pensé que c' était une mauvaise idée, j' ai exécuté les ordres que j' ai reçu...
J'ai enterré son corps cette nuit quelque part dans le désert.
Michael à l' entente de cette dernière phrase serra les dents et sortit précipitemment de la voiture, la rage comme seul maître.
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:49

GAME OVER PART VII



Michael s' engouffra dehors et avant que Kellerman ne dégaina son arme, Michael était déja entrain de le braquer.
Kellerman adressa alors un regard d' incompréhension à Mahone
_ Ne me regardait pas comme ça , j' y suis pour rien... j'vous ai dit que je traversais des moments difficiles !!
_ Alors c' est lui ,hein ? Michael Scofield. Il le jaugea de haut en bas du regard, puis souriant rajouta : " Je m' attendais à quelque chose de plus impressionnant franchement. Et puis je vous imaginais plus grand... enfin malgré ce qu'ils en disent tous, vous n' étes qu' un homme aprés tout !! "
_ Ouais un homme qui va te faire sauter la cervelle d' une minute à l'autre ! s' écria t-il avant de contourner le 4x4 pour se retrouver face à face aux deux hommes.
_ Enlevez lui son arme et jetez la moi. continua Michael en s'adressant à Mahone. Allez ! cria t-il.
Mahone s' exécuta . Il s'approcha de Kellerman passa son bras dans sa veste et en retira l' arme.Il la lança aux pieds de Michael.
_ Regardez si il n' a rien d'autre , fouillez- le !
Mahone passa les mains dans le dos de Kellerman , lui tâta briévement le corps puis en s' écartant fit un signe négatif de la tête pour dire qu'il n'avait rien trouvé.

_ Bon alors à quel honneur doit-on cette petite réunion improvisée Michael ? Ah ! Ca y est j'y suis, tout ça c' est à cause d' elle n'est-ce pas ? dit -il sur un ton trés détendu.
Tu sais j'ai eu l'occasion de beaucoup parlé avec elle, pas seulement ces derniers jours, Sara et moi nous avions déjà eu l'occasion de nous rencontré. On a beaucoup parlé, tu sais de ses problémes de drogue, ses problémes de mecs... elle a jamais eu de chance cette pauvre Sara , elle tombait toujours sur des loosers qui lui enfonçaient encore plus la tête sous l'eau.
Michael se crispa d' avantage et Kellerman remarqua tout de suite son expression.
_ Ah je suis désolé j' aurais du employer un autre terme peut-être ! J'en déduis donc que toi aussi tu as vu ma ptite vidéo amateur... T'en penses quoi, pas mal non ? Spielberg peut se faire du soucis tu crois pas ? ajouta t-il en souriant.
Enfin bref, je suis sincérement désolé, je t' assure moi aussi je l' aimais bien , elle était trés touchante je trouve !
_ ARRETEZ DE PARLER D'ELLE COMME CA !!!! hurla Michael.
_ Bon et alors tu vas m'abattres c'est ça ? Tu sais, tu es tout seul, et nous sommes deux alors tu n' auras le temps de tirer que sur l'un d'entre nous avant que l'autre ne te désarme...
_ Tu crois ça ? Michael souriait.
_ Il n' est pas seul , ajouta Mahone.
_ LINC' !! cria Michael.
C'est alors qu' une silhouette se dessina sur le sommet de la colline et se mit à la descendre d' un pas pressé.
Puis un autre homme vint à leur rencontre ,il venait de l'autre coté de la route. Et enfin ,un troisième sortit du restaurant pour se diriger vers eux. Le sourire de Kellerman s' effaça alors.

Lincoln les rejoint en premier, il ramassa l'arme aux pieds de Michael et la pointa également sur les deux hommes en se mettant au même niveau que son frère. Sucre et Aldo arrivèrent enfin.
Il faisait clairement jour maintenant. Sucre ajouta qu 'il feraient bien de ne pas trainer dans les parages trop longtemps.
_ Tu as raison Fernando, va chercher sa voiture intervint Michael on va aller faire une petite virée dans le désert, ajoutat-il en regardant Kellerman droit dans les yeux.
Celui-ci sembla vivement inquiet en voyant Sucre approcher de la voiture.
_ Alors Michael, qu' est-ce que tu comptes faire maintenant, tu comptes nous descendre et laisser nos carcasses pourirent dans le désert c'est ça ? demanda Mahone
_ Michael ! s' écria Sucre. Faut que tu vois ça !
_ C'est pas vraiment le moment là Fernando ! répondit Michael.
_ Crois moi , faut vraiment que tu viennes voir ça ! Il tenait un sac à main noir en l'air et s' avança légèrement vers eux.

Michael soupira puis se résolut à aller voir ce qu'avait trouvé Sucre. Lincoln et Aldo restaient sur leurs gardes devant les deux agents désarmés.
_ Je crois que ça appartient à Sara , j' en sui même presque su... il s'interrompit ,et regardant en arrière attentif ajouta " j'ai cru entendre du bruit "
Et en effet, on entendait clairement d' étranges bruits venant de la voiture.Kellerman semblait trés nerveux à présent et fit mine d'avancer, geste arrété tout de suite par Lincoln et l' arme qu'il tenait dans la main.

Sucre se retourna vers Michael qui arrivait prés de lui , alarmé.
_ Je crois qu'il y a quelqu' un dans le coffre !!
Michael se précipita alors en courant jusqu' à la voiture en hurlant : " Sara ! Sara ! "
Il arriva devant la voiture , suivit de Sucre et d' un coup sec ouvrit le coffre.
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:50

GAME OVER PART VIII



Michael avait le coeur battant à cent à l'heure,le souffle encore et priant de toutes ses forces il ouvrit le coffre de Kellerman.
Sara y était enfermée, attachée et baillonnée et la façon dont elle gigotait dans tous les sens montraient qu' elle n' était apparemment pas blessée.
Elle ferma vivement les yeux en se cachant le visage et quelques secondes passèrent avant que la vision de la lumière dont elle avait été privée depuis plusieurs heures ne la fasse souffrir.
Michael lui déttacha les pieds,la souleva avant de la déposer doucement au sol.La jeune femme fébrile ne tenu sur ses jambes qu' un bref instant avant de retomber assise sur le bord du coffre.Il lui enleva délicatement le baillon emmélé à ses cheveux qui lui scellait la bouche

_Sara tu n' as rien ? Tu n'es pas blessée ? lui demanda t-il tout en lui déliant les mains. Il se recula un instant pour la regarder ; elle se massait doucement les poignets rougis et légèrement écorchés par ses liens.
Elle tremblait comme une feuille ; il l'a prit par les épaules : " j'ai eu tellement peur de te perdre Sara..." ,
elle releva alors la tête ,regardant Michael droit dans les yeux , elle ne put s' empécher de se mettre à pleurer. Elle se redressa difficilement et se jeta dans les bras de l' homme qui venait de la délivrer.
_J'espérais que tu viendrais ,je ...., réussissa t-elle à formuler entre deux sanglots.
_Chhuutt !!!! Tout va bien ....je suis là !lui répétait Michael tout en lui caressant doucement les cheveux.
_Bon moi je vais vous laisser, dit Sucre en faisant un pas en arrière, heureux que vous soyez ..., il la regarda un instant puis se reprit : " ... enfin que vouv vous portiez bien ! ajouta t-il en posant la main sur le bras de Sara.
Il lança un dernier sourire à Michael avant de retourner au 4x4 . Sara commençait juste à se calmer et pouvait à présent respirer de façon régulière.
Elle avait redressé la tête afin de regarder Michael en face,
_J 'ai fais une grosse erreur en partant l'autre jour tu sais,dit-elle précipitemment, je faisais demi-tour ,je revenais te rejoindre dans la chambre de motel mais il était déjà là !! s' écria t-elle avant de laisser retomber sa tête sur l' épaule de Michael les yeux clos.
_Je suis désolé que tu aies eu à supporter tou ça Sara...mais tout est terminé maintenant, c' est fini...

Sara rouvrit les yeux et pour la première fois depuis qu'elle avait été libérée du coffre , elle aperçut le petit groupe dh'hommes rassemblés à quelques métres, et surtout y reconnut son torsionnaire.
_Tu as raison, tout est terminé maintenant, ajouta t-elle en se dirigeant vivement en direction des autres hommes.
_Sara... ! , commença Michal avant de prendre sa suite. Kellerman et les autres venaient de relever la tête pour observer ce qui se tramait.
_Ahh Sara enfin,on attendait plus que toi...Tu vois je t'avais dit que je te laisserai te dégourdir les jambes dans la matinée. Je suis un homme de parole, ajouta t-il en souriant avant qu'elle ne se rue sur lui et ne lui envoie un énorme coup de genou entre les jambes.
_AIE ! Ca ca doit faire mal lança Sucre en faisant une horrible grimace.L' agent se pliait en deux en hurlant devant eux.
_ Ca c' était pour nos séances en tête-à-tête dans la salle de bain, cracha t-elle, et ça c'est pour cette petite virée en voiture, acheva t-elle enfin en lui balançant son pied dans les gencives. Kellerman s' écroula à terre, gémissant presque.
_Vous aviez raison, elle avait besion de se dégourdir les jambes... et pour un cadavre j'trouve qu'elle est plutôt en forme , vous ne trouvez pas Kellerman ? ironisa Lincoln.

Michael qui était arrivé juste à temps pour intrevenir avait finalement laissé Sara se défouler, il comprenait ça lui même depuis quelques heures peinaient à réfreiner ces impulsives montées de rage qui l' envahissaient soudainement .Il la regarda franchement et lui adressa un sourire : " Tu m' impressionnes ! "
Les premières notes de " Baby I'm gonna leave you " de Led Zeppelin commencèrent à la radio et sur ces premiers accords de guitare la situation dégenèra soudain pour transformer dramatiquement cette scène.
Les choses s' étaient dérouler trop vite et personne n' eut le temps de réagir ,empéchant ainsi ce qui se déroula sous leurs yeux.
Mahone venait d'attraper violemment Sara qui était resté devant Kellerman, contemplative,et il l' attira fortement contre lui. Il tenait en sa main un couteau,dont la longue et fine lame serrait le cou de la jeune femme.
_Si je vois un seul mouvement je lui tranche la gorge, c'est clair ? ajouta t-il les yeus rivés sur Michael.
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:50

Sara sentait le contact froid de la lame qui caressait sa gorge, elle ne pouvait respirer que trés difficilement et son coeur battait au rythme croissant de sa panique. Michael qui venait d'assister impuissant à la scéne, dirigea dans un geste de désespoir son arme en direction de Mahone ... et de Sara. Lincoln quant a lui visé toujours l' autre agent.

_Ou est-ce qu'il a trouvé ce couteau ? s' écria Sucre
_Il ne l' avait pas tout à....
Michael qui réalisait difficilement que tout ceci était vrai, se retourna brusquement vers Kellerman.
_Il vous l' a prit. Tout à l' heure il vous l' a prit quand je lui ai demandé de vous fouiller...
Michael détourna la tête, dégouté...il se sentait si stupide. Sucre s' approcha de Kellermant pour soulever la veste de Kellerman :il était là, l'étuit de l'arme blanche dissimulé dans le dos de l' agent. Fernando baissa la tête en soupirant.
_Tu ferais mieux de reculer Sucre ! cria Mahone . Et jetez tous vos armes!
Personne ne bougea.
_J' ai dit JETEZ LES !!! s ' impatienta Mahone.Il se mit à rire . " J' attends cette foutue occasion depuis hier et je suis plutôt las donc vous feriez bien de m' obéir tout de suite ! "
Sucre se recula de quelques pas et les deux fréres se regardérent un instant avant que l' ainé ne se résigne.
En effet , plein d' amertume Lincoln dut se soumettre à l' ordre de l' homme menaçant devant eux et lanca son arme au sol.
Michael n' en serra que plus fort la sienne.
_Lache ton arme Michael, et suis l' exemple de ton frére ...pour une fois qu'il fait quelque chose de bien dans sa chienne de vie. L' agent semblait trés nerveux, il était trés agité et transpirait beaucoup.
_Je ne peux pas la lacher... articula difficilement Michael , les mâchoires serrées, les yeux exorbités par la frayeur et la haine.
_Si tu ne le fais pas la femme que tu aimes va perdre beucoup de sang dans quelques secondes...

A ces paroles les pupilles agitées de Sara se figèrent. Elle dévisagea alors différemment Michael et tenta d' avaler une boule de salive devenue soudain encombrante.
_Oh c' était un secet peut-être , pardon ! ajouta Mahone l' air faussement coupable.
Michael qui tentait de ne pas être déstabilisé par le discours de l' agent , soupira en secouant légèrement la tête de gauche à droite.
_ Si je fais ça , qui me dit que vous ne lui ferez aucun mal et que vous ne nous tuerez pas ensuite. Je sais que vous ne comptez certainement pas nous ramener à Fox River...
_En attendant crois-tu avoir vraiment le choix, ajouta t_il en appuyant plus fort la lame sur le cou de Sara y laissant perlé une fine goutte de sang.
Elle retint un cri de douleur, mais ne put contenir ses larmes qui coulèrent le long de ses joues.
_Arrétez , je ferais tout ce que vous me demanderez, s'écria Michael en suppliant presque.
Il laissa échapper son arme à ses pieds, le regard désespéré par la détresse.

_Vous feriez bien de la ramasser, adressa Mahone à l' autre agent.
Kellerman aprés quelques secondes immobile, percuta enfin et se pencha pour attraper l'arme au sol avant de se relever difficilement.Il essuya le sang qui avait jaillit au coin de ses lévres et braqua le 9mm en direction de Michael et de Lincoln.

Pendant quelques secondes tout demeura ainsi, le vent soufflait légèrement un air chaud, soulevant des nuages de sable et de poussière deça delà, un homme commentait vivacement une action sportive à la radio.
Lorsque soudain la porte du restaurant s' ouvrit violemment, interrompant ainsi cet étrange silence.C'était Carlos le cuisinier du reto. qui se rendait à son mobile-home.
Cettei ntervention soudaine surprit tout le monde; c' est alors que deux coups de feu retentirent successivement.
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:50

GAME OVER PART IX


Sara, livide, le tee-shirt maculé de sang, était penchée sur l' homme gravement blessé d' une balle reçue dans l' abdomen, essayant tant bien que mal de compresser au maximumm la blessure afin de ralentir l' hémorragie cria :
_Si nous ne l' amenons pas tout de suite à l' hopital , il va mourir !!!
_On ne peut pas l' emmener là-bas, c' est impossible ! hurla Lincoln qui conduisait le 4x4 en toute hate.
Ils ne pouvaient pas prendre ce risque, ils devaient retourner voir Jane et les autres, eux sauraient les aider.
Michael ,lui sombrait lentement , en état de choc,...
_Michael. Michael reste avec nous ! s'empressa Sara.

Sucre qui suivait de prés le 4x4 avec l' autre voiture lui, revoyait les images de ce qui s' étaient déroulées quelques instants auparavant :
A l'instant ou l' homme était sorti du restaurant, les évènements s' étaient enchaînés trés vite.Aldo profita de l'occasion pour saisir son colt qu' il portait toujours avec lui
et visa le dos de Mahone . Mais son tir fut retardé et dévié par l' intervention de Kellerman qui au dernier moment avait aperçu l' action d'Aldo et avait fait feu le premier.
Le tir du pére de Michael n' atteignit pas sa cible mais offrit un moment de distraction à Sara qui put s' écarter de l' emprise de Mahone et se jeter à plat ventre à terre.
A ce même instant , Lincoln lui s' élanca sur Kellerman et tombérent tous les deux au sol. Sucre ramassa l' arme que Linc avait précédemment jeté s' approcha de l' agent et lui donna un violent coup sur le crâne à l' aide du revolver.
Michael était littéralement entrain de mettre K.O Mahone en l' assomant de coup de poings, il ne se controlait plus du tout.
C' est quand Sara hurla son nom pour la troisiéme fois qu' il s' arréta enfin et réalisa ce qu'il se passait.

_Michael , il perd beaucoup de sang... cria Sara. Elle avait rampé jusqu' au corps d' Aldo qui aprés avoir prit la balle dans le corps était resté effondré inconscient au sol.
_Il respire toujours mais les battements de son coeur son faibles... ajouta t-elle l' oreil collé sur sa poitrine.
Michael accourut auprés d' elle suivi de Lincoln.
_Comment va t-il ? demanda ce dernier.
Sara leva les yeux vers Lincoln puis sur Michael puis ,en baissant la tête de nouveau sur le corps de l'homme plus agé :
_Mal.Trés mal conclut-elle.
_De toute façon il faut qu'on s'arrache d'ici , le gars qui est sorti tout à l' heure, il est reparti direct dans son resto et à mon avis il a déjà appelé les flics ! Alors quoi qu'on fasse c' est maintenant.
_T'as raison on a pas beaucoup de temps. Fernando va chercher l'autre voiture , on va mettre Kellerman dans le coffre,Linc tu vas m' aider à le porter ... ajouta t-il en parlant d' Aldo.
_Quoi tu veux qu'on emméne ce type ? questionna Sucre interloqué. D'accord, s'inclina t-il sans poser de questions aprés que Michael l'avait fusillé du regard.Ce regard qui voulait dire " pas le temps, je t' expliquerai plus tard..."
_Et pour lui ? fit Linc' en faisant un signe pour désigner Mahone à terre ,le visage sévèrement tuméfié.
_Lui. On le laisse ici.Ils vont pas tarder et ils s'occuperont de lui. J' espère que cette fois ci nos chemins se séparent définitivement... adressa t-il à l' agent en se baissant vers lui.

Sucre suivait toujours de prés le 4x4 roulant à vive allure devant lui.Il se demandait si au moment de l' évasion il avait pu entrevoir tout ce qu'il faudrait endurer ensuite si il aurait ou pas prit la décision de s' enfuir.
Puis il pensa à Maricruz. Oui il referait exactement la même chose. Il accélèra un peu plus.

Sara qui avait relevé la tête aperçut le regard vide de Michael qui semblait s' éloigner de la réalité l' interpella soudain :" Michael. Michael reste avec nous."
_Reviens Michael. Il tenait Aldo tout contre lui .
_Il faut que tu sauves mon pére Sara... s'il te plait ne le laisse pas mourir ! implora t-il en la regardant vivement, une larme s'attardant sur la joue.
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:51

GAME OVER PART X




Ils roulèrent quelques heures avant de rejoindre la propriété indiquéé par Jane lors du coup de fil que Lincoln lui avait briévement passé auparavant.
Michael n' avait quasiment pas parlé durant le trajet, le regard perdu allant du corps d'Aldo au visage angoissé de Sara.
Lincoln lui pourtant concentré sur la route , s' était maintes fois retournés en demandant vivement à Sara l' état de son pére.
Le Dr Tancredi , rôle qu'elle avait ici temporairement dut réinvestir, malgré les réticences qu 'elle avait eu à accepter le fait de ne pas pouvoir emmener l' homme blessé à l' hopital, luttait énergiquement pour le maintenir en vie.

Ils arrivèrent enfin à l' endroit prévu, et aprés avoir franchi un vieux portail et s' étre avancé une centaine de métres sur un chemin sinueux bordé de végétation, s' arrétèrent enfin devant cette immense maison camouflée derrière les arbres.
Lincoln descendit précipitemmentde la voiture pour ouvir la portière du coté de Michael.
_ A l' aide ! Venez nous aider ! hurla t-il à l' adresse des occupants de la maison.
Il ouvrit la portière , Michael qui tenait toujours son pére serré contre lui ne bougea pas d' un cil et Lincoln dut tirer doucement son frére, le priant de sortir également de la voiture.
Sucre rejoignit les autres aprés avoir garé son véhicule .
A ce moment là, Jane et deux autres hommes jaillirent par la porte d' entrée pour atteindre les autres empressés autour du 4x4.
_Il est griévement blessé, et il a perdu beucoup de sang. Son pouls est trés faible , il faut lui retirer cette balle et vérifier qu 'elle n' a perforé aucun organe sinon, .... Elle lanca un vif coup d' oei l à Michael désemparé. Il faut l' amener à l' intérieur !
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:51

PART X SUITE






Ils avaient emmené Aldo Burrows dans une des chambres du rez-de-chaussé, et Jane s' était empressé de passer plusieurs coups de fil.
L.J les avait rejoint , ils étaient tous dans le salon stressés et remplis d' inquiétude.
Malgré les clameurs de mécontentement et d' alerte de Sara, Aldo avait insisté pour s' entretenir avec Jane et un autre homme brun, qui était également présent.
Ils restèrent quelques minutes dans la chambre avant d' en ressortir, le visage grave.

_Il fait peut-être une hémorragie interne..., il va lui falloir à tout prix une opération !! s' exclama Sara en se levant à la venue des deux personnes.
_Oui nous allons nous charger de tout ça . Ne vous inqiétez pas !
_Vous allez vous charger de tout ça ? reprit Michael d' un ton hargneux.
_Oui nous nous sommes arrangés pour l' amener voir des connaissances à nous, chirurgiens..., des gens trés competents je vous assure.
Il faut juste attendre un peu que...
_Attendre un peu quoi ? interrogea séchement Michael.
_Attendre qu'ils puissent discrétement libérer un bloc opèratoire . Ca ne devrait pas tarder.
_Pas tarder, répéta Michael en tapotant nerveusement sur le rebord de la cheminée en marbre.
Lincoln accompagné de L.J alla dans la chambre, s' enquérir de l' état d'Aldo.
Seuls , Fernando, Sara et Michael restèrent dans le salon.Ce dernier ne parvenant à se détendre, arpentait la piéce de long en large, et il ne s' arréta de faire les cent pas que lorsque L.J sortit de l' autre piéce pour interpeller son oncle.
_Il veut te voir !
Michael s' immobilisa net , il chercha Sara des yeux et ne trouvant de réconfort dans son regard, baissa la tête et avanca lentement au travers du salon jusqu' à la porte de la chambre.
Lincoln en sortit, le regard triste , caressa la tête de son fils et dévisagea son frére.
_Il faut que tu lui parles ! Il s' écarta de la porte pour y laisser rentrer son frère.

Michael s' avanca dans la piéce faiblement éclairé et s' approcha du lit, en détournant au maximum le regard.
Il ne savait comment affronter son pére, mais ne pouvait se résoudre à le laisser mourir, ne serait-ce sans lui avoir parlé d'abord.
En trente ans il avait vu une fois cet homme. Cet horrible jour ou il avait vu un homme mourir baignant dans son sang ; un homme qui l' avait battu et que son pére avait tué.
Il avait tellement détesté son pére, de n' avoir jamais été là pour lui, de ne jamais avoir été présent dans sa vie, que maintenant en prenant conscience que les seules fois ou ils avaient été réunis, Aldo avait sauvé son fils ou les gens qui lui été proches,il sentait naître en lui de lourds regrets.

Aldo ouvrit les yeux et , esquissa un mince sourire en apercevant son fils.
_Ahh Michael....sussura t-il.Je voudrais te dire tellement de choses et je voudrais aussi avoir plus de temps pour te les expliquer mais hélas.... il se mit à tousser violemment.
_Chuutt ! fit doucement Michael en s' asseyant auprés de son père. Il ne faut pas que tu te fatigues.
_ Ecoutes Michael, tout ce que je veux que tu saches et que j' ai déja dit à ton frère, c'est que je vous aime tous les deux et qu'il n' y a rien que je ne souhaiterai plus au monde que de réparer mes erreurs qui nous ont tous emmener ici ! , et surtout que j' aurais voulu te voir plus souvent , j' aurais voulu être présent pour voir grandir l' homme fort que tu es devenu maintenant ; je suis heureux que tu es quelqu'un de bien dans ta vie, cette Sara , je l' aime beaucoup... toi aussi n' est-ce pas ? ironisa t-il . Michael géné , ria timidement accompagé par son pére .
Je suis si fier de toi mon garçonl !!!! souffla t-il.
Michael avait baissé la tête , ému par les paroles de son père
_Papa ... il relevit la tête et l' expression de son visage se figea , les yeux grands ouverts, il se mit à hurler : NON ! NON !...
SARA ! SARA ! JE CROIS QU'IL NE RESPIRE PLUS ....
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:52

GAME OVER PART XI



Sara avait tout tenté mais ,elle ne put réanimer Aldo.Michael avait précipitemment quitté les lieux tout de suite aprés.
Cela faisait plus d' une heure que Michael était sortit, Lincoln avait demandé à tout le monde de le laisser tranquille.
L.J et Sucre était assis sur le sofa et Linc' se tenait debout adossé au mur une expression dure à son visage. Il maudissait tous ces jours , ces sombres derniers jours ou beaucoup de personnes importantes à ses yeux avaient perdu la vie pour que lui puisse simplement gardé la sienne.


La nuit était tombée et tout le monde semblait reclus dans ses propres songes.L' homme brun, Sacha,
leur avait expliqué qu'ils avaient chacun une chambre, qu'ils pouvaient se sentir comme chez eux et qu' en attendant le lendemain pour prendre des décisions,tout le monde devrait aller se reposer.Le repas , pour ceux qui désireraient manger, allait être servi dans l'heure. e
Sara trés affectée par ce qu'il venait d' arriver, faillit éclater en sanglots à la vision de ses mains et ses vétements imbibés de sang.Vision qui encore quelques semaines auparavant ne la dérangeait absolument pas, ça n' avait jamais été le cas d'ailleurs.
Aprés s' être reprise, elle alla voir discrétement Jane afin de lui demander de l' aide.
Peu de temps aprés, Sara était douchée et vétue des affaires que Jane lui avait généreusement apporté.

Les traces physiques disparues la faisait se sentir plus légère,elle se dirigeàit lentement vers la salle à manger. Elle ne voulait pas s'enfermer dans sa chambre et elle espérait ne pas être la seule à ressentir cela.
Sucre , L.J et Lincoln était assis autour d' une gigantesque table en bois, lorsqu'elle entra dans la piéce. Elle arborait une longue robe noire fine et cintrée,un peu trop échancrée à son gout se disait-elle, et un châle de soie blanche brodée de fins motifs argentés à ses épaules.
Elle n' avait osé montré son malaise en voyant la robe de Jane, et puis aprés tout elle n' avait eut le souvenir de se sentir " femme élégante" depuis des lustres...
Les trois hommes relevérent la tête leurs visages trahissant la surprise.
_WAOUH ! Vous étes canon Doc. !!! s' exclama Sucre. A ces mots L.J explosa carrément de rire , bientôt imité par son père.
Enffin...euh, je voulais dire.. , s'empétrait maladroitement Sucre dans sa phrase.
_Je vous remercie Fernando, dit-elle le sourire aux lévres, Jane a eu l' amabilité de me préter ceci.
L' enthousiasme passé de Sucre avait permis d' alléger le coeur de tout le monde .
Michael n' était pas revenu et sentant son absence , Sara fixa un instant son regard sur la chaise vide à coté d' elle .

Lincoln qui semble t-il, avait remarqué la préoccupation de Sara, ajouta alors:
_ Il va bientôt revenir... Je l'ai vu tout à l' heure,...il avait juste besoin de prendre un peu l'air.
Sara relevit briévement les yeux, les paroles de Lincoln l'avait quelque peu soulagé, mais elle ressentait toujours un profond mal-être.
_ Et le mec dans le coffre...vous en avez fait quoi ? intervint L.J.
_ Oh on l' a sorti du coffre et les autres types en costard l'ont emmené derrière.Il est attaché dans la grange,il a hurlé pendant des heures qu'on le libére et maitenant il s' est calmé.
_Moi je lui apporterai bien mon soutient en tout cas !!, lanca ironiquement Sara.
_J'vous accompagne si vous voulez, reprit L.J sur un ton semblable. Lui, aussi gardait un souvenir douloureux de ces dernières rencontres avec Kellerman.
Lincoln avait remarqué que Jane s'était rendu dans la chambre ou son pére s 'était éteint peu avant. Cela faisait plusieurs minutes maintenant et voyant qu'elle n' en ressortait toujours pas , décida de la rejoindre .
Elle était assise au bord du lit dos à lui.Quand elle s' aperçut qu 'il y avait quelqu'un derrière elle, elle essuya vivement son visage.
_Je me demandais si vous aliez nous rejoindre pour le dîner...et si vous alliez bien, ajouta Linc'.
_ C'est gentilde me porter autantt d'attention, m^me sii cela devrait plutôt être le contraire ! Je n' ai pas trés faim , je vous rejoindrai plus tard. conclut-elle sans se retourner.
Lincoln sans ajouter mot fit demi-tour et alla reprendre sa place à table.Personne n' avait trop discuté et le repas s' acheva plutôt rapidement.

Sara qui ne pouvait s' empécher de cogiter,préfera s' éclpser et retourner dans sa chambre.Elle marchait machinalement devant elle, son esprit qui s' enlisait dans un mélange d' obscurs sentiments, la guida pourtant
au travers de la vaste demeure jusqu' à l'entrée de sa chambre. La porte était à demi-ouverte et Sara fronça les sourcils à la vue de ce détail.
Elle était sûre de l' avoir correctement fermée en quittant la piéce tout à l' heure. Une vague de paranoïa la submergea alors ; quelqu' un avait peut-être pénétré sa chambre pour y fouiller ses affaires, ou pire encore, s' y était attardé.
Sara prit une profonde inspiration, se tenant préte à hurler à tout moment, poussa doucement la porte et ainsi put entrevoir l' intérieur de la piéce.Rien de suspect appriori.Elle s' avanca un peu plus dans la piéce et se figea aussi sec sur place.
Il était là.
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:53

PART XII


Michael était debout prés de la fenêtre, son visage était éclairé par les rayons de la lune qui traversaient les rideaux , plongant ainsi la piéce dans une étrange obscurité.
_ Bon sang Michael tu m' as fichu une de ses trouilles , lacha Sara en soupirant. T' es dingue ?
Puis elle se reprit, et ajouta plus doucement. Est-ce que ça va ?
Michael s' excusa de lui avoir fait peur ; il était toujours en face de la fenêtre, immobile.
_ C'est pas grave et c'est plutôt moi qui devrait m'excuser de te poser des questions aussi stupides : te demander comment tu vas....je sais pourtant trés bien comment l'on se sent dans cette situation. C'est atroce ! Et le pire c' est qu'on ne peut pas se laisser immerger par cette souffrance, on a pas le choix si l'on veut survivre.. et c'est tellement injuste tout ça, je..... Je suis si désolé Michael.

Elle ressentit de nouveau ce puissant mal-être et put mettre enfin le doigt dessus depuis qu'elle était en sa présence. C' était la culpabilité. La culpabilité et le désespoir réunis.
Elle se sentait coupable de n' avoir pu sauver la vie d' Aldo et avait peur que Michael le lui reproche également. Elle avait honte de penser de cette manière mais ne pouvait s' en empécher. Et elle était désespèrée, désespérée de le voir si triste et si démoralisé. Elle aurait voulu pouvoir le réconforter, chasser tous ses tourments, et simplement le prendre dans ses bras, mais....
_J' étais inquiéte pour toi ! Michael se retourna vers Sara.
Elle ajouta aussitôt légérement nerveuse : " Enfin on s' est tous beaucoup inquiétés de ne pas te voir revenir..."
Michael vint s' asseoir sur le bord du lit.
_J' avais juste besoin de respirer un peu ! répondit-il avant de pencher la tête entre ses mains.
Sara s' approcha de lui et s'installa à ses cotés.
_ Ouais j' ai déja entendu ça, sourit-elle. Michael leva brusquement les yeux vers elle ; il avait tellement de détresse dans ce regard qu' elle en eut elle-même les larmes aux yeux. Elle le prit doucement par les épaules, voyant qu'il était sur le bord de craquer et l' attira instinctivement à elle. Il posa la tête sur les genoux de Sara et se mit à pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:53

PART XII SECOND TOUR




Spontanément Sara posa sa main sur la nuque de Michael.Elle aurait voulu lui prendre un peu de sa douleur, le soulager au moins quelques instants.
Ils restèrent quelques minutes ainsi sans bouger, ni discuter.Michael avait ressenti un bien immense lors du contact de la paume de Sara sur sa peau.

Il sentait le doux va et vient de son index le long de sa nuque, il ne sentait plus que ça... mais il ne sentait pas assez fort pour supporter le tendre geste de la jeune femme, sans en attendre d' avantage de sa part.
Il avait toujours du mal à contenir le désir croissant qu' il ressentait pour elle, et cette proximité empirait considérablement la situation.Il fallait qu' il s 'éloigne d' elle , ne serait-ce que de quelques centimétres et faire taire un instant de plus ses sentiments. Il le devait, pour Sara mais également pour son propre salut.
Ca le tuerait si Sara devait le rejeter , mais il pensait que cele serait pire encore si elle ne le faisait pas...
Ainsi il n' y aurait plus d' obstacles entre eux, ils seraient libres d'être ensemble, libres de s'aim... .
Michael chassa ces dernières pensées de son esprit. Il s'était redressé et l' avait fui du regard .Tout ceci est complétement dingue, se dit-il, une absurde et douce utopie !!!
Même si Sara ressentait comme lui cet ... (il avait du mal à formuler exactement ce que c'était...), cette troublante et irrésistible attirance,( Etais-ce une simple attirance d'ailleurs ? ); il était sur qu' elle lui en voulait encore énormément.
Elle ne voudrait sans doute plus jamais lui faire confiance aprés tout ce qu'elle avait dûe traverser par sa faute.
Et quand bien même ça ne serait le cas, il ne pouvait exiger d'elle d'avantage.

Il aurait voulu dire quelque chose , n'importe quoi, mais le néant s'était niché au fond de sa bouche et pas un mot ne voulait en sortir.
Il soupira et se laissa tomber en arrière sur le lit, fatigué. Fatigué d'être ce qu' il était , de cette existence sacrifiée. Michael Scofield n' existait plus, désormais ce nom était devenu synonyme de criminel,de cavale ,... et de mort.
Et il ne pouvait entrainé quelqu' un avec lui, dans cette chute infernale dont l'issue lui semblait de plus en plus incertaine, surtout pas Sara.
Son crâne allait exploser, la force surhummaine qui l' avait guidé ces deux dernières années, qui l' avait porté debout jusqu'ici était sur le point de le quitter.
Le courage, la détermination et cet éternel espoir qui l ' habitaient depuis toujours s' évanouissaient peu à peu telles des chiméres.
Avait-il vraiment cru un jour qu'il pourrait s' en sortir, sans avoir les mains tachées de sang ,sans avoir l' âme souillée par les mensonges, les trahisons,... .Avait-il vraiment cru qu'il pouvait s'en sortir sans devoir perdre quelqu'un de cher à ses yeux.
Michael soupira sombrement.

Sara, qui, elle, n' avait osé bouger alors, imita Michael et se laissa délicatement tomber sur le lit. Elle ne savait pas exactement pourquoi elle avait fait ça. Sa nature rationnelle s' était apparemment eclipsée et Sara semblait fonctionner en mode automatique.
Enfin c' est ce qu'elle se répétait. Déjà tout à l'heure quand elle lui caressait la nuque...Qu' est-ce qui lui prenait ? Certes elle voulait le consoler, mais elle ne voulait surtout pas qu'il se fasse des idées !
Elle se comportait ainsi à cause de la culpabilité qu'elle ressentait mais aussi parce qu'elle ne supportait pas le voir dans cet état... ce qui était normal, aprés tout ils étaient amis ! Amis !? Ce mot venait de déraper dans son esprit : A-M-I-S !! , AMIS ?
Elle laissa planer le doute, répondre à cette interrogation pouvait faire plus de mal que de bien, et Michael souffrait déjà bien assez, pensait-elle. De plus, lui était sans doute à cent lieues de penser à cela en ce moment... .Elle secoua la tête de gauche à droite comme pour faire cesser cete machine à pensées.

Elle était couché à coté de lui , les yeux clos, il sentait sa présence et guettait en silence le moindre de ces gestes. Cette situation le rendait absolument nerveux.
Pourtant il n' y avait aucune raison, ils étaient juste deux adultes qui aprés de terribles épreuves s'octroyaient quelques instants de repos... tous les deux ...sur le même lit..., il n'arrivait à se convaincre lui-même qu'il n' y avait aucun malaise.
C' était stupide , il le savait, car Sara désirait uniquement le soutenir, se disait-il. Elle avait toujours essayer de l' aider, de le protéger, et il lui en était vraiment reconnaissant . Elle était vraiment fantastique ! Il repensa soudain aux dernières paroles de son pére.
_Tu sais , je me suis toujours senti orphelin et je ne l' avait pourtant jamais véritablement étais... aujourd'hui la valeurs de ce titre est exacte et... . Je n' aurais jamais pensé que cela serait aussi dur, que... - ses paroles s' étranglaient en un sanglot - , quel gigentesque vide ça laisserait !

Une dernière larme attardée au coin de son oeil, s'inclina alors et mourrut lentement le long sa joue.Sara se pencha vers le jeune homme et posa délicatement ses lévres sur sa peau encore humide et s' écarta un peu en arrière, l' observant un instant. Son regard l' exaltait complétement , anéantissant toute raison égarée en elle.
Sara ne put résister à ses pulsions assaillantes , s' avanca vers Michael, souria légerement et l' embrassa de nouveau ,
sur la bouche cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:54

TROISIEME TOUR




Michael repensait à son pére , ça l' anéantissait.Il regarda dans la direction de Sara et il vit toute la compassion qu'il y avait dans ses yeux.La jeune femme s' approcha de lui et déposa délicatement un baiser sur la joue de Michael.

Un frisson avait parcouru tout son corps - mon dieu , si elle savait tout ce qu'il pouvait ressentir pour elle -.La jeune femme , aprés quelques secondes ou elle ne l' avait quitté des yeux, s' était à nouveau penché vers lui, et pressa sa bouche contre la sienne .
Le fil du temps venait de se suspendre dans l' espace, un instant magique que Michael aurait souhaité prolonger, mais ça ne serait le cas.
_ Oh mon dieu ! Sara venait d' exclamer ses trois mots en se redressant vivement , et s' éloigna au maximum du lit,... et principalement de Michael.
Elle avait les deux mains collés à son visage, et tout en arpentant nerveusement la pièce, marmonnait des choses incompréhensibles.
_ Ecoutes , Sara ... Michael voulut s' approcher de la jeune femme, mais l' agitation de celle-ci l' en dissuada.
_ Mais qu' est-ce que j' ai fais ? Oh mon dieu ! Je-Je Je suis vraiment désolé... ellle était affolé , le sang battait à ses tempes et une soudaine chaleur enflamma furieusement ses joues.
C' est juste que de te voir aussi triste... et de savoir en plus que c' est en partie ma faute, c'est...

Michael la prit par le bras et la fit doucement s' assoir sur le bord du lit.
_ Sara qu'est-ce qui est de ta faute ? De quoi parles-tu ? lui demanda t-il.
Sara regarda briévement Michael , mais ne supportant que trés difficilement son regard sur elle, plongea aussitôt les yeux au sol.
_ Je suis tellement stupide !! Je n' aurais jamais dûe partir du motel l' autre jour, m' enfuir devrais-je plutôt dire ... tout ceci ne serait jamais arrivé en tout cas !
Stupide et lâche de surccroît. Vous n' auriez pas eu besoin de venir me secourir si je n' étais pas aussi béte...
_Arrétes de dire que tu es béte, tu es loin d' être béte, tu le sais... Tu es trés intelligente Sara , dit Michael en esquissant un léger sourire.
_ Non je ne le suis pas !
Elle jeta de nouveau un regard furtif en sa direction, plus génée que jamais.
_ Je n' ai pas fais tout ce qu' il fallait pour sauver ton pére je crois... , elle soupira fortement, j' aurais dû vous obligez à l' emmener à l'hopital, je connaissais la gravité de son état et je...
_ Sara, tu n' as aucun repproche à te faire, je te jure ! Si il y a un responsable ici c' est moi, s' empressa Michael. Sara hochait la tête en signe de dénégation.
Tout ce qui est arrivé, la mort d' Aldo, il baissa la tête un instant, une vive douleur l' avait transpercé de part en part à l' évocation de ce funeste événement.Tout ce qui t' es arrivé et tout le reste est lié directement à la décision que j' ai prise de sauver Lincoln.
Je suis responsable entiérement de tout... il avait dit cette dernière phrase si bas que Sara n' avait pu que la deviner.
_ Oh Michael...
Elle se sentit encore une fois trés attristée de voir le chagrin assombrir le visage du jeune homme et fut de nouveau attiré vers le sien
Avant que son visage ne fut trop proche de celui de Michael, Sara eut un vif mouvement de recul,elle cligna plusieurs fois les yeux et recula aussitôt en se relevant.

_Michael,... je ne sais pas ce qu'il me prend, franchement ! Mais , ce qui est sur c' est qu' il faut arréter ça tout de suite !!
Michael se redressa lui aussi, faisant face à la jeune femme.La situation prenait une tournure inattendue et il ne savait pas trop que penser du comportement de Sara .
La seule chose qu'il savait c' est qu'il devait se rapprocher d' elle. Maintenant.
Ils se tenaient l' un en face de l'autre et Michael s' approchait doucement de la jeune femme.
Elle était hypnotisée par lui et ne pouvait bouger.Son coeur s' était accélèré et elle avait l' impression qu' à chaque pas de Michael la piéce rétrecissait , se refermant sur eux.
L'air lui manqua soudain." Michael... "

Mais le jeune homme était déja si proche d' elle, elle sentait l' air chaud de son souffle sur sa peau ; il lui caressa doucement la joue de ses doigts fins et passa sa main le long de son épaule jusqu' à son cou.
Elle frémit à ce contact. Leurs visage se frôlaient et plus rien n' aurait pu empécher leur étreinte.
A part peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:54

QUATRIEME TOUR



A part peut-être la personne qui venait de frapper à la porte.
_Michael, il faut qu' on parle. Jane nous attend dans le salon. Cette intervention soudaine de Lincoln avait interrompue le moment d'intimité que Michael et Sara s'apprétaient à partager.
Tous deux étaient revenu brusquement à la réalité, ils n' avaient pas bouger tout ce temps et ne se quittaient pas des yeux..
Michael, la bouche à demi-ouverte , le coeur battant toujours à deux mille à l' heure semblait hésiter, et surtout il avait l' impression d' être scotché au sol...
Comme maintenu à terre par une sorte de force magnétique immense..., les seules , les rares fois ou il avait déjà ressenti ça c' était en sa présence.
Il la regardait intensément et , se disait qu' elle était merveilleuse, c' est vrait elle l' était.
Il la trouvait vraiment parfaite, et c'était fou de voir à quel point il se sentait étonnament bien quand il était avec elle.... " Si tu ne le fais pas la femme que tu aimes va perdre beaucoup de sang..."
Cette phrase de Mahone venait de retentir en lui, fracassant ainsi la tranquilité de son esprit. Il avait raison, Mahone avait raison...il était amoureux de Sara - je l'aime, je l'aime vraiment !!! - cette dernière pensée donna l'impression à Michael de tomber soudain en avant, une chute vertigineuse...
Il y avait toujours eu quelque chose entre eux, c' était évident, mais de la à appeler ça de l' amour... Michael n' en revenait pas lui-même.
Cela ne faisait que quelques secondes, mais elles suffirent à plonger le jeune homme dans une profonde perplexité.TOC-TOC-TOC.
_ Michael ! Tu es là ? Michael sursauta , il leva les yeux vers Sara " Il faut que j' y aille, je... enfin... on se voit plus tard !"
, sur ce il s' empressa de quitter la piéce sans même se retourner.

Sara, seule à présent dans la chambre, était abassourdie.Depuis le moment ou leurs corps avaient été, tels deux aimants, attirés l'un à l' autre, jusqu' à ce dernier instant ou Michael avait " prit la fuite " sans plus d' expliquations, elle n' avait réalisé ce qu'il se passait.
" On se voit plus tard..." Qu 'est-ce qu'il voulait insinuer par là, est-ce qu' il voulait dire qu' il allait revenir plus tard pour...., pour discuter ou simplement voulait -il la saluer de façon conventionnelle en attendant de se revoir le lendemain ? Enfin ce qui était sur c'est que tout ceci l' avait troublée au plus au point.Elle soupira, passa vivement les mains dans ses cheveux et se laissa tomber littéralement tomber sur le lit.
Allongée dans la pénombre, elle laissait les idées fuser à son cerveau et pour la première fois depuis longtemps, elle se laissa aller à espérer. Espérer elle ne savait trop quoi d'ailleurs, mais espérer tout de même.
Puis l' image du visage de Michael lui revint à l' esprit, cette expression bizarre qu'il avait eu avant de partir.
Cette seule pensée la fit redescendre de son petit nuage.Oui, c' est vrai , il avait eu ce regard étrange qu' elle n' avait su déchiffrer. Et cela l' a mis dans un état d' angoisse surprenant.
Cela faisait pourtant longtemps que la situation échappait tout contrôle. Et même maintenent, à bien y réfléchir, elle ne savait pas trop bien ce qu'il allait se passer par la suite, même pas du tout à vrai dire. Elle ne savait rien des gens avec qui elle était, ni de l' endoit ou elle se trouvait. Elle ne savait rien de rien en fait !
A ces dernières pensées , une alarme retentit dans son esprit.
Elle se redressa légèrement, et regarda vivement son sac à main posé sur le meuble en face ; l' angoisse qu'elle ressentait venait de monter d' un cran. - ce n' est pas fini , pensa t-elle, et ça ne finira jamais...-
Elle se leva d' un bond , décidée.


Michael était debout face à Jane qui se dressait devant la cheminée. Sacha était à ses cotés, bien droit , les mains croisées dans le dos comme à son habitude.
Michael paraissait préoccupé et même énervé .Les propos que la jeune femme blonde et son collégue brun était entrain de tenir ne lui plaisait pas du tout.
Lincoln et Sucre , assis sur le canapé semblait pourtant d' accord avec eux. Ils attendaient tous la réponse de Michael.
Sara qui n' avait pu contenir l' assaut de ses doutes , s ' était faufilée dans la maison, de sa chambre jusqu' au salon d' ou elle avait perçu faiblement des voix.A tâtons elle s' approcha de la porte entrebaîllée et attendit sans bruit la suite, la tête penchée en avant , les sourcils froncés et la respiration bréve.
Quelques secondes passérent avant que le silence ne soit rompue.Une voix forte résonna enfin et la fit sursauter.

_Donc en fait, je dois faire en sorte que Sara me confie les informations que son pére lui a donné, ce quoi qu'il arrive... et par tous les moyens !
Ce qui veut dire lui mentir, la manipuler encore..., lui refaire subir exactement la même chose que la dernière fois !!
Sara avait eu la sensation d' avoir pris un grand coup de poing dans le ventre, elle en avait le souffle coupé et ses jambes dansaient les claquettes , mettant en péril son équilibre.
_Vous n' avez pas le choix Michael, votre frère non plus. Personne n' a le choix ici.Il est vital qu' on les obtienne.... intervint subitement Jane.
Si vous avez décidé de ramener l' agent Kellerman ici ou si vous n' avez pas encore questionné Sara c' est que vous savez déjà tout ça , vous ne croyez pas ?
_Votre pére a donné sa vie pour que l' on puisse récupérer ses informations.... Si le Dr Tancredi ne désire pas coopérer, vous devrez la convaincre, ajouta Sacha.
Sara était plaqué contre la paroi du mur à présent , son coeur battait trés fort. Elle se sentait honteuse et ridicule tout à coup. Mais surtout elle sentait le gout de la colère remonter à sa bouche et l' imprégner amérement. Le coeur à nouveau trahit et blessé, elle fit aussitôt demi-tour, le pas rapide en direction de sa chambre.
Elle était furieuse.Les paroles qu' elle avait entendu l' avait choqué mais aussi et surtout le silence que Michael avait laissé plané ensuite.Etait -il venu à se rescousse uniquement par intéret ? Si c' était le cas elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir .... mais la déception était immense. Elle se demanda de nouveau si elle n' avait pas comis une grosse erreur en le suivant ici. Tout ce qu'ils voudraient tous désormais c' était cette foutue clef !!!! Cette clef qui depuis qu' elle était en sa possesion, l' avait aussitôt maudite. Cette clef qui demeurait pourtant un véritable mystére pour elle.
Elle arriva enfin à sa chambre, plus rageuse encore - si c' est tout ce que Michael attend de moi aprés tout .... - Elle repensa alors au dernier momnt de tendre complicité qu'ils avaient échangé. Sa colére se transforma soudain en tristesse.



_Non , mais sérieusement Lincoln, tu crois que je vais les laisser utiliser Sara, que je vais l' encourager à aller là-bas.... lui mentir et lui faire faire ce qu'il nous arrange !? Michael s' était retourné vers son frère et le regardait une expression dure à son visage. Il se retourna vers Jane et Sacha et ajouta d' un ton sans conteste :
_Il n' est plus question de lui demander quoi que ce soit. Je ne la laisserai plus prendre de risques pour moi, ni personne !
Michael ne comptait pas débattre et Lincoln l' ayant compris suggéra de trouver une autre solution.
La discussion s' éternisa quelques minutes avant que chacun ne décide de quitter la pièce afin de regagner sa chambre.
Michael toujours assez contrarié, ouvrit la porte se sa chambre et y rentra .Il s' adossa un instant à la porte et souffla un grand coup, avant d' apercevoir devant lui un objet informe et petit dessiné sur le lit.
Apparemment il s' agissait d' une clef, la clef d'un coffre...
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:55

CINQUIEME TOUR



Michael adossé à la porte de sa chambre fixé l' obbjet que l' on avait déposé sur son lit. Il s' interrogea quelques secondes puis alla le ramasser ; c'était une clef ,et selon toute probabilité c' était une clef de coffre de banque.
Il la tenait dans ses mains , en la regardant attentivement.- Qu' est-ce qu 'elle pouvait bien ouvrir et mieux encore qui avait bien pu la lui déposer ici en plein milieu de la nuit ? -
Michael releva soudainement les yeux, il savait qui était cette personne.... Aussitôt, il s' empressa de sortir de sa chambre pour s" engouffrer rapidement dans le couloir. Il avait peur subitement et une fois arrivé devant la porte de Sara , il ne prit même pas le temps de toquer et entra btrutalement dans la piéce.
Il savait ce qu'il y verrait, il avait déjà été dans cette situation une fois et c' est la raison pour laquelle il s' était empressé de venir ici.C' était aussi pour ça qu'il était dans cet état de panique.
La piéce serait vide , il n' y aurait surementt pas de message cette fois-ci, elle aurait seulement laissé la clef, elle serait déjà...
Mais ce n' était pas le cas, Michael s'arréta net dans son élan et se redressa en reprenant sa respiration.
Elle était là, debout devant la fenêtre à la même place où lui-même se tenait tout à l' heure.

_Mon dieu Sara ! J' avais peur que tu... j' ai cru que t'étais peut-être partie, encore une fois et.... - en réalité il avait cru qu' elle s' était enfuie à cause de ce qui s' était passé entre eux tout à l' heure;
le degré d'ambiguité qu' il y avait entre eux mettait surement Sara trés mal à l' aise, et l' empéchait peut-être de se sentir en sécurité ? -
Il attendait une réponse de Sara ,quelle qu' elle fût, mais en vain , la jeune femme ne sourcilla pas , c' était comme si elle ne l' avait entendu.
Michael se dégagea un peu sur la gauche , devant lui, pour pouvoir apercevoir un peu le visage de Sara. Un courant d' électricité parcourut son corps, elle était tellement belle et dans cette élégante robe noire il avait l' impression de la voir pour la première fois.Il n' avait du préter attention correctement tout à l' heure , car maintenant il était totalement subjugué.
Il la déshabillait littéralement du regard , profitant qu' elle ne le vit pas, observant , scrutant son dos dénudé , ses fine épaules accompagnées de légères bretelles tréssées , ses cheveux qu' elle avait du négligeamment attaché avec le première chose qu'elle avait trouvé, un simple crayon ; et tout à coup il eut de nouveau l' irrésistible envie de se rapprocher d' elle , de la toucher.
Envie qui diminua nettement lorsqu' il prit conscience que Sara avait les traits du visage durs,fermés.Elle était de toute évidence trés contrariée
_Moi non plus je ne pensais pas rester et puis j'y ai réfléchi, je me suis dit que je ferais mieux d' attendre encore jusqu' a demain et de là j' aviserai.Mais tu vois je suis bien là
Tu ferais mieux d' y aller maintenant.Bonne nuit Michael
_Attends mais qu' est-ce qu' il se passe la ? Il était assez surpris par le ton sec que Sara avait employé, elle semblait véritablement en colère , en colère contre lui !
Elle se retourna vivement, les bras fermement croisés contre elle, une étincelle de rage à l' oeil.Elle allait exploser.
_ Qu' est-ce qu'il se passe ? elle se mit à rire, ça, ça c' est une bonne question ! Moi aussi je me la suis posée... Son ton trés sarcastique laissa place à une voix glaciale et cassante.
Tu n' as plus besoin de rester ici ou de faire semblant maintenant que tu as eu ce que tu voulais ! cracha t-elle en adressant un regard en direction de l' objet que Michael tenait dans sa main.
Et en plus cette fois-ci tu n' auras pas eu besoin de te sacrifier,... umh, t' as même pas eu à m' embrasser cette fois-ci pour avoir la clef. Elle détourna rapidement le regard, elle était sur le point de craquer.
Michael avait remarqué que ses yeux paraissaient humides, elle avait du pleurer et semblait sur le point de recommencer, mais il ne comprenait toujours pas ce qui lui arrivé.
Il observa quelques instants la clef, perplexe puis réittéra une fois de plus sa question.

_Sara, de quoi tu parles, je vois pas ou tu veux en venir ni pourquoi tu m' as amené cette fichue clef, si tu....
_POURQUOI ? , s' écria t-elle .Mais c' est ce que tu voulais,non ? Je n' avais pas trop le choix !! et de plus jouer au chat et à la souris n' est vraiment pas mon passe-temps favori...je ne suis pas comme toi !
Michael fronçait les sourcils, essayant de comprendre son discours , encaissa la remarque de Sara sans même lui montrer qu'elle le blessait.
_ " Pourquoi " !! ... non mais franchement... Et pourquoi plutôt, toi t' as voulu ramener Kellerman ici et surtout pourquoi êtes vous venu m' arracher à lui , hein ?
Pourquoi est-ce que tu me mens Michael ?? Pourquoi est-ce que tu n' arrétes pas de me mentir ??? Elle avait crié cette dernière phrase en sanglottant presque, deux larmes dévalèrent aussitôt ses joues.Elle s' empressa de les essuyer en se retournant de nouveau face à la fenêtre.
_Il y a beaucoup de " Pourquoi ", un peu trop non ?

Michael avait l' impression d' avoir pris une giffle, une giffle invisible mais envoyée avec force et il ne savait pas exactement pourquoi.
Il la regardait attentivement, elle tremblait des pieds à la tête.
_Sara je te jure que je ne sais pas de qu.... il s' interrompit , son visage s' éclaira soudain. Il venait de comprendre ou du moins il pensait savoir ce qu'il s' était passé.
Tu as entendu la conversation qu' on a eu dans le salon c' est ça ?
Elle redressa légerement la tête, c' était le signe qu'il avait misé juste.

_ Ecoutes je sais que j' aurais dû tout de suite te parler des informations de ton pére , enfin du peu qu' on en sait et de tout le reste mais je ne savais pas trop comment y venir et je n' ai pas eu trop le temps non pl..
_ T' es pas venu me sauver ... Toi , tout ce que tu voulais c' étaient les infos de mon pére... tout ce que tu voulais c' était que je laisse cette ficue porte ouverte !
Son esprit s'était égaré quelques instants dans ces cruels souvenirs.
Qu' il puisse m' arriver quelque chose, ou ce que je peux ressentir, toi, t'en as rien à faire. T' en as jamais rien eu à foutre de toute maniére !
Le fait que Sara pense ainsi de lui et voir la souffrance qu'il lui causait , anéantissa Michael. Il baissa la tête un moment.
_Tu diras à ton ami que tu as réussi à me faire céder et que je t' ai donné cette clef, c' est la seule chose que j' ai et je n' en sais pas plus.Tu peux aller vérifier auprés de Kellerman si tu veux !
Elle s' était retournée face à lui et semblait désemparée, la colére avait disparu de son visage, seul le chagrin la défigurait.
_ Comment tu peux croire que je n' en ai rien à faire de toi, que je continue de te mentir ou que...
Il soupira vivement. T'as pas vu dans quel état j' étais hier ! ; à la moindre idée qu' il te soit arrivé quelque chose, j' en étais fou.
Tu ignores vraiment tout ce que j' aurais pu faire pour te retrouver , ni à quel point je... Il ne continua pas sa phrase et détourna le regard.Sara avait eu le même réflexe, elle entendait bien au son de sa voix, le désespoir qu' il semblait ressentir.

_Est- ce que tu as tout écouté jusqu' au bout ce qui a été dit ? Ne voyant aucune réaction de Sara , Michael continua : Tu as entendu quand je leur ai dit que je ne voulais pas que tu ailles voir Kellerman et encore moins que l' on t'utilise pour mettre la main sur les informations de ton pére.Tu l' as entendu ça ?
Sara se sentit trés mal à cet instant, il est vrai qu' elle n' était pas resté écouter toute la conversation, elle aurait due car elle ne se sentirait sans doute pas aussi stupide à présent.Michael disait peut-être la vérité aprés tout.
Elle alla s' assoir sur le bord du lit et enfouit sa tête entre ses mains.
_Qu' est-ce que Kellerman vient faire là-dedans ? l' interroga t-elle.
Michael était soulagé d' entendre Sara lui adressait la parole et apparemment lui accordé crédit.
_ Il s'est enfin décidé à parler. Mais il a dit qu' il ne coopérerait qu' a une seule condition, Michael s'interrompit quelques secondes, visiblement contrarié.
_ Laquelle ? demanda doucement Sara. Michael qui avait joint ses deux mains à son menton, fema les yeux et expira l' air de ses poumons.
_ Il veut te parler ,il n' y qu' a toi qu'il veut avoir à faire et il ne parlera à personne d' autre.
Mais je leur ai dit de ne pas compter là-dessus. Je leur ai dit de te laisser tranquille !
Sara été trés touchée par ce que Michael avait dit, de la façon dont il l' avait dit surtout.
Il semblait vraiment s' inquiéter pour elle, il avait l' air sincére et surtout Sara voulait le croire.Elle ne pouvait que le croire en le regardant.
_ Je ne veux pas rester toute seule...murmura t-elle.
_Je ne te laisserai pas seule là-dedans Sara, je te l' ai déjà dit. J' espére vraiment que tu arriveras de nouveau à me faire confiance, je te jure c' est ce que je souhaite le plus.Je ferais tout ce qu'il faut pour que tu n' es plus de doutes à mon sujet.Et je ne laisserai rien , ni personne t' obliger à prendre des risques por nous.
Je ne veux pas qu'il t'arrive du mal Sara. Sur ces derniers mots, il se tut et avança jusqu' au meuble devant lui.
_ On en reparlera demain, j' te dirais tout ce que tu veux savoir , en attendant je ferai mieux de te laisser te reposer. On en a tous grand besoin.
Il soupira une dernière fois et fit demi-tour en direction de la porte. Lorsqu' il passa devant Sara, assise sur le lit, il sentit le contact d'une douce chaleur à sa paume.
Sara venait de glisser sa main jusqu' a la sienne et la lui serra doucement. Le coeur de Michael à cet instant s' arréta, ce qu'il ressentait pour elle était sans égal.
_ Quand j' ai dit que je ne voulais pas être seule... je voulais dire que...,elle souria nerveusement et ajouta timidement : Je ne veux pas dormir toute seule Michael. Reste avec moi s'il-te-plait !..
Elle n' avait pas laché son regard un seul instant mais avait pourtant l' impression de se liquéfier sur place.

Michael ne disait rien , la dévisageant de ses yeux bleus. Une sensation de fourmillement envahissa son corps, et sans qu'il ait eu le temps de réfléchir à ce qu'il faisait, il s' éloigna de Sara, abandonnant ainsi l' étreinte de sa main.
Il se dirigea vers l' entrée de la chambre dont la porte était resté entre-ouverte et stoppa tout mouvement.Il se retourna vers Sara , visiblement déçue de le voir partir , quand soudain d' un geste de la main il referma la porte derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:56

PART XII. DERNIER TOUR




Sara fixait le meuble en face d' elle où Michael venait de déposer la clef du coffre. La déception causée par le départ de Michael transparaissait clairement sur son visage.
La porte claqua soudainement, elle ferma vivement les paupières.
Elle aurait dû rajouter quelque chose, n' importe quoi, mais peut-être pouvait-elle encore le rattraper... elle tourna hativement la tête , préte à se lever et lui courir aprés et,... Surprise !
Michael était là, debout dans l' encadrement de la porte.
La jeune femme cessa une seconde de respirer et son ventre s' était soudain embrasé. Il était resté.
Ils restèrent un moment ainsi, s' observant mutuellement dans cette silencieuse pénombre.

Sara restait muette, la bouche entre-ouverte d' étonnement, lorsqu' elle prit conscience d'une chose.Une chose qui ombragea soudainement le plaisir qu' elle ressentait en cet instant.
Elle venait en effet de réaliser l' ampleur de ce qu'elle venait de dire et les conséquences qu' elles pouvaient avoir.Sa requéte pouvait suggérer beaucoup de choses sur les attentes et les désirs que Sara pouvait nourir à l' égard de Michael.
Et c' était vrai qu'elle le désirait ardemment, elle n' avait eu de cesse de refouler ce désir, l' enfouir au plus profond d' elle même, en vain,il n'y avait rien à faire pour le faire taire, encore moins maintenant alors qu'il la dévisageait de son regard ensorceleur.
Mais , malgré tout cela, elle ne voulait pas s' aventurer trop loin avec lui, elle ne se sentait pas encore préte à se dévoiler à lui.La seule chose qu'elle voulait vraiment ce soir, c' était être avec lui tout simplement, sans aucune complication, ni long discours.Pouvoir juste se reposer un peu et à son contact essayer de se détendre le temps de quelques heures au moins.
Sara ne le quittait pas des yeux, partagée par plusieurs émotions contradictoires - ce qu' elle ressentait la plus part du temps quand elle était avec lui - songea t-elle.
Elle se disait également qu' à ce moment quoi qu'aurait voulu Michael de toutes façons , elle le lui aurait accordé.

Le jeune homme avait vu dans les yeux de Sara quand elle lui avait demandé de rester avec elle la détresse quu'elle traversait alors ; il su qu' elle avait besoin de lui.
Michael s' approcha lentement du lit et s' installa dessus. Il s' était allongé à coté de Sara et lui fit signe de se rapprocher.Sara hésita un instant, puis s' exécuta le regard absorbé par le sien.
Il la tira délicatement vers lui et l' invita à se mettre contre lui.Sara sourit et se blotit contre son torse, aussitôt le bras musclé du jeune homme s' enroula autour d' elle.Elle se sentait plus en sûreté qu'elle ne l' avait été depuis bien des jours. Et par dessus tout,
elle se sentait envie, là dans ses bras, toute sa douleur semblait disparaitre.

Michael écoutait la respiration lente de Sara, elle venait de s'endormir.Un sentiment de totale pleinitude l' avait envahit et il le dégustait secondes aprés secondes.
Sentir le corps de Sara serré contre le sien le rendait véritablement heureux, et cela faisait si longtemps qu'il n' avait pu jouir d' un tel instant.Un instant parfait avec cette femme qui lui avait ravi son coeur lorsqu'il n' était encore que détenu à Fox River
Il se baissa légérement , embrassant tendrement le front de Sara puis enfonçant confortablement la tête dans son oreiller, ferma les yeux.

_ Je t' aime Sara, murmura t-il. Il sourit à l' entente des mots qui avaient jaillit de sa propre bouche. Je t'aime...
Il s' abandonna ainsi au sommeil et à une nuit sans rêves.
Revenir en haut Aller en bas
MissHysteria
L'émeute
L'émeute


Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 07/01/2009

MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   Jeu 8 Jan - 18:56

DERNIER TOUR SUITE ET FIN




4:00 - HOPITAL SOUTH CENTRAL, COMTE DE GILA. NOUVEAU-MEXIQUE.
La nuit étirait ses dernières heures avant de disparaitre de la scéne et laisser place à son acolyte diurne.Dans la chambre 66, un homme s' habillait en toute hâte, il avait un bandage qui lui encerclait le crâne , apparemment son arcade sourcillére avait été profondément ouverte, seul un choc d' une rare violence avait pu lui causer ce genre de blessure. Le Dr. et les infirmières qui s' étaient chargé de lui,n' avait pourtant cessé de répéter qu' on ne se faisait pas de commotions cérebrales tout seul quand même !!
L'homme n' avait pas répondu, il n' avait guére était plus bavard avec les policiers d' ailleurs.Mais eux, à la différence de ces foutus toubibs semblaient lui accorder un peu de tranquilité, pensait l' homme.

L' homme s'approcha de la glace de la salle de bain et plongea son regard au travers. Oui c' est vrai qu'il avait un ou deux méchants bleus, quelques plaies superficielles mais cette fichue commotion n' annoncé rien d' autres de grave si ce n' est le fait qu' il allait a tous les coups se trainer de pénibles migraines pendant quelques jours ! Et apreés ? Il avait connu bien pire aprés tout.... Il était arrivé la veille dans la matinée, escorté des policiers qui l' avaient ramassé sur le bord de la nationale entrain de tituber, seul sur le bord de la route. Ils l' avaient tout d' abord prit pour un vieil ivrogne qui faisait son numéro ; puis remarquant le style plutôt classe de son pantalon et de ses chaussures, avaient changé d' avis.
A part durant de brefs instants , il avait été à coté de ses pompes tout le long de son séjour, les médecins lui avaient prescrits une dose importante de tranquilisants, il était trop agité selon eux ! - Si ils ne m' avaient pas obligé à rester ici, je ne me serais pas autant énervé aussi !!! - Le principal , néanmoins c' était d' avoir la coopération des flics du comté,; le shériff Anderson qui s' était déplacé pour le voir, aprés une discussion d' une dizaine de minutes et un petit coup de fil, lui assura une entiére discrétion sur cette affaire. C 'est vrai , si il voulait s' en sortir, personne ne devait être au courant de ce qu'il s' était passé et encore moins ses supérieurs, il ne pensait pas au F.B.I ... car , en effet si La Compagnie ne l' estimait plus utile, la journée d'hier le laissait envisager , il était un homme mort, mais pas seulement lui...
Il devait partir d'ici , trouver un autre moyen d' en réchapper. Se regardant une dernière fois dans le miroir, il arracha la bande stérile à son front , faisant ainsi couler le sang le long de sa joue gauche et laissa échapper un léger cri de douleur.
Il s' essuya d' un revers de main, et observant sa main rougie par le liquide chaud , sentit la haine monter en lui. Cette incroyable rage qu'il n' arrivait pas à contrôler et qui lui dictait une fois de plus de se venger .
Il cracha violemment contre la glace et sortit de sa chambre.

Il devinait que l' unique facon de faire taire les voix dans son crane, ses voix qui le harcelaient de plus en plus ces jours-ci qu'ils prennent ou non ses pilulles, c' était de faire disparaitre le mal qui le rongeait.
Ce mal c' était Michael Scofield. L' homme avancé toujours dans le couloir en direction du hall d' accueil des urgences d' un pas décidé.
Il n' avait jamais été plus motivé pour le retrouver qu' a cet instant.
Et il était impatient aussi, Alex Mahone savait trés bien qu'il retrouverait le fuyard et sa petite troupe, il en avait l' intime conviction !
Plus rien ne l' arréterait maintenant, ni Bill Kim ni qui que ce soit d' autre, il s' était à nouveau investit personnellement dans cette chasse à l'homme et ne comptait plus en sortir autrement que dans un cercueil.... mais si il devait en arriver là, il l' emménerait aussi avec lui en enfer.
Arrivé enfin sur le parking, il respira un instant l' air frais de la nuit puis reprit sa marche rapide, un sourire encré à son visage.
Mahone en était sur la prochaine fois qu'il ferait couler le sang, cela serait celui de Scofield, songea t-il.



7:30 - VILLA INCONNUE, LIEU APPROXIMATIF PRES DE LA FRONTIERE COLORADO-WYOMING.
Le jour était levé depuis quelques heures déjà, lorsque la douce chaleur des rayons du soleil vinrent caresser la peau de la jeune femme encore endormie.Ses longs cheveux couleur de feu étaient éparpillés sur l' oreiller et une fine couverture en laine lui remontait jusqu' à la taille. Elle commencait enfin à se réveiller , abandonnant à regret les doux songes de la nuit, quant une vague de bohneur la transporta soudain alors qu' elle se rappelait des événements de la nuit dernière.
Sara s' était endormie dans les bras de Michael, elle lui avait demander de rester et il lui avait accordé en retour la douceur de sa présence et le sentiment de protection qui l' accompagnait. Elle se repassait le film de cette nuit en boucle, se répétant chaque mots, chaques phrases prononcés par Michael.
Elle n' en revenait pas qu'il ai passé la nuit avec elle, qu'il n' ai rien exigé de plus de sa part . Une impression la remplit soudain de tout son être, c' était la satisfaction. Cela l' étonnait de réagir ainsi, d' habitude elle avait plus tendance à flipper, à tout analyser jusqu' a en perdre la tête, mais ce matin , goutant à la nostalgie des moments passés avec cet homme, elle se sentait bien dans sa peau et sereine.Quelques heures auparavant elle était toujours empli de doutes, de contradictions incensées, perdue, mais à présent elle ne sentait plus aucune peur, la seule chose qui lui importait pour l' heure c' était lui !

Elle n' avait ouvert les yeux encore, de peur de perdre ce sentiment nouveau d' exaltation qu' elle connaissait. Elle étira les muscles de son dos doucement et , un sourire de béatitude sur ses lévres, se retourna de l' autre coté du lui , ne tenant plus à l' idée de le regarder. Elle voulait être proche de lui, plus proche qu'ils ne l' avaient jamais été.
Elle se redressa maladroitement.
L'idée de Sara et toutes les autres pensées qu'elle venait d' avoir alors, s' envolèrent aussitôt, la place à coté d' elle était déserte, il n' y avait même plus aucune trace de Michael à cet endroit là.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ..GAME OVER..   

Revenir en haut Aller en bas
 
..GAME OVER..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» phoenix rc + game commander 6voies
» TGS=Toulouse Game Show
» [DD4] Game Days du 21 août et du 11 septembre
» Hunt Game Lite [GRATUIT]
» Toulouse Game Show Ohanami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MiSa' Story :: WENTWORTH/SARAH & MICHAEL/SARA :: Fanfictions-
Sauter vers: